Nous avons 1397 invités et 43 inscrits en ligne

Domaine Jacques Puffeney

  • Messages : 183
  • Remerciements reçus 22

Sergueï a répondu au sujet : Re: Domaine J. Puffeney

Donc conserver le produit de la vente de ses derniers millésimes ? Il ne pouvait pas juste se faire payer, par contrat, au fur et à mesure des ventes ?

Je me dis qu'il a peut-être tout simplement vendu au plus offrant, ce qui, somme toute, est humain, même si ça peut décevoir les amateurs, dont nous sommes, de vins du jura.
#331

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82334
  • Remerciements reçus 7874

oliv a répondu au sujet : Re: Domaine J. Puffeney

Lis les liens postés plus hauts et le rebond de Starbuck.
#332

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jul'
  • Portrait de Jul'
  • Visiteur

Jul' a répondu au sujet : Re: Domaine J. Puffeney

Sergueï écrivait:
> et ça lui sert à quoi de conserver le chai ? De
> vinifier le produit de son demi hectare ?

Cela sert également à garder sa maison... accessoirement...

Monsieur Puffeney arrête son activité, une page se tourne, d'une drôle de façon, mais c'est ainsi.
#333

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2176
  • Remerciements reçus 928

chrisdu74 a répondu au sujet : Re: Domaine J. Puffeney

Mode provoc ON
Quoi de plus naturel pour un domaine bourguignon que de chercher à prendre pied en Jura, ça fait un débouché tout trouvé pour leur blancs oxydés (:D
Mode provoc OFF

Plus sérieusement, il m'arrive de lire avec indifférence ce genre de spéculation au sujet d'autres domaines mais là, visitant Mr Puffeney 2 fois par an, ayant beaucoup de respect pour cette homme intègre et très humain et ayant participé à la discussion relatée par Joseph et Hubert il y a 10 jours, je suis juste effaré de lire les spéculations faites par certains à partir de bribes d'informations.

Il n'a pas vendu son stock et alors ? C'est un fait, quelque soit la raison qui ne nous regarde pas. Il me plait de penser qu'il a fait ça pour garder un contact avec ses (futur ex) clients et avoir un contact avec du monde pour faire une transition en douceur avec son ancienne vie, au rythme qu'il aura choisi. Le chai de Jacques puffeney va donc contenir encore pas mal de vin plusieurs années et sauf erreur son chai, c'est aussi sa maison non?

Pourquoi ne pas céder son domaine à son neveu? Arrêtez de spéculer et allez lui demander

Il n'aurait pas cédé le domaine à d'autres jeunes qui n'auraient pas trouvé de local faisant office de chai. Pourquoi ces personnes n'ont pas été capables de trouver un local, nous n'en savons rien. Devait-il pour autant vider son chai ou quitter sa maison ? soyons sérieux

Laissons donc ce grand monsieur tranquille et sachons apprécier les derniers nectars qui porteront sa signature.

Et vu la proportion de trousseau et de savagnin du domain, il serait étonnant que le méchant bourguignon n'ait été appâté que par le gain de faire des chardonnays aux tarifs bourguignons. Ce propriétaire serait un passionné de jaune et serait intéressé de bénéficier des conseils de J.Puffeney

Dans 7 ans, on pourra en reparler

Chris d'U
#334

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2555
  • Remerciements reçus 121

leguitou a répondu au sujet : Re: Domaine J. Puffeney

Connaissant bien désormais Monsieur Puffeney, il souhaitait être garant des vins qui sortiraient de son chai. Bref, ce qu'il a vendangé lui-même doit produire des vins élevés et vendus par lui-même ... Il maîtrisera ainsi jusqu'en 2021/2022 les jaunes, lui permettant de ne pas s'arrêter trop brutalement !
C'est un homme attachant et je serai toujours ravi d'aller le visiter encore tant qu'il aura un peu de jaune à me vendre ...
Mais va falloir trouver un successeur dans le secteur à la hauteur !

Bien cordialement,
Guillaume
#335

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 183
  • Remerciements reçus 22

Sergueï a répondu au sujet : Re: Domaine J. Puffeney

Je suis toujours ébloui par les manières de lire de certains, capables de tirer de certaines lignes ce qui ne se situe ni entre ni dedans. D'aucuns voient (ah ! les sorciers !!) des jugements de valeur et des prises de position dans des questions. Pour ce qui est de débusquer des présupposés dans lesdites questions, il faudra se lever un peu plus tôt ...
#336

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2176
  • Remerciements reçus 928

chrisdu74 a répondu au sujet : CR: Le Juratour en visite au Domaine J. Puffeney - Novembre 2014

Très sympathique rencontre, comme d'habitude, peut-être même plus que d'habitude :

malgré la fatigue des opérations de la veille,
admirez cet alignment, presque 20'000 bouteilles empilées (pas toutes sur la photo)

Jacques Puffeney semble très en forme et enjoué ;
il prend 50 balles par photo alors j’en met qu’une…

le sujet de la vente de son domaine a été évoqué dans les posts précédents ; Après avoir dû faire son deuil de ne pas transmettre à une de ses filles, il est soulagé d’avoir maintenant conclu l’affaire et de pouvoir se projeter vers ses futurs projets de retraité. Il a quand même conservé quelques ares de trousseau et savagnin pour sa « consommation personnelle ».

CR: La dégustation relatée ci-dessous s’est étalée sur 2 bonnes heures

ARBOIS CHARDONNAY 2013

Arômes de fruits mûrs, fruits jaunes, léger menthol/anis. Bouche pas trop riche, assez tendue

ARBOIS cuvée SACHA 2012/2013 non millésimé

Chardonnay et savagnin 2013 (50% / 50% ) fermentés ensemble ; le vin obtenu ne présentant pas la typicité attendue par J.Puffeney , il l’a assemblé avec du savagnin 2012 ce qui a porté le produit final à 60% de savagnin (je vous laisse calculer la proportion de 2012 ajoutée pour obtenir un 40/60 en partant de 50/50 … )

Acidité assez présente qui donne une belle tension. Ce vin a une certaine mâche de caillou calcaire (sensation que j’ai déjà rencontré sur des chardo très secs et très acides ) et un peu de fruit derrière. Légère amertume et finale citronnée

ARBOIS Savagnin ouillé 2012 (avec léger voile en fin d’élevage)

Nez « pointu » sur les agrumes avec de légères notes oxydatives. Superbe tension

ARBOIS Savagnin 2011 (2 ans sous voile)

Acidité marquée (ca « prend les dents » ), très très long, sur des notes de noix, de morille. Salivant, très tendu ; tout à la fin, savoureuses notes de croute de comté sur une finale toujours très acide

Les ROUGES

ARBOIS Poulsard 2012

Joli nez sur les fruits rouge (groseille), 0% renard, . Bouche vive ou l’on retrouve les petits fruits rouges avec une astringence assez marquée

ARBOIS Poulsard 2013 (mise de 2 jours)

Couleur marquée, robe rouge profond. Nez plus profond, toujours sur les fruits. Bouche toujours astringente qui finit sur les fruits rouges. Donc assez similaire avec peut-être un peu plus de concentration

ARBOIS Trousseau 2013 (malo tardive, faite en juin 2014 alors que par exemple sur 2014, elle est déjà faite à fin novembre)

Robe rouge foncée, nez plus dense aussi, plus profond etr marqué d’un peu de volatile. La bouche est fruitée avec une astringence fine mais très marquée presque asséchante

ARBOIS Trousseau 2012

Plus fondu, bouche intense, fruitée , très acide, prometteur

J. Puffeney semble décidé à nous faire plaisir et va chercher quelques bouteilles dans le couloir du fond (vous voyez un peu à la façon de Michel Gahier « encore 2 ou 3 et on va dans les vignes… » )

ARBOIS Trousseau 2007

Nez un peu sur la réduction, des notes animales mais très beau, profond, plus affiné que les vins jeunes qui précédaient. La bouche bastonne encore, très vive , impactante avec une grande énergie

ARBOIS Poulsard 2003

Nez sur la cerise épicée ; bouche intense , affinée par rapport aux précédents mais tanins toujours astringents, tendu

Les JAUNES

ARBOIS Vin Jaune 2007

Nez de jeune jaune classique, rien de spécial de noté. La bouche est sapide, l’attaque vive ; ce n’est pas très rond, plutôt tendu, acide, presque austère. Les arômes éclatent en bouche tardivement et alors c’est superbe, noix, morilles, croute de comté ! Acide et salivant, persistance interminable

ARBOIS Vin Jaune 2006 1ère mise

Bouche plus souple, l’acidité est moins perceptible mais c’est un faux rond ; vin très intense qui tapisse la bouche, salivant. Plus immédiat en bouche, presque astringent la finale semble plus courte de ce fait.

ARBOIS VIN JAUNE 2003

Nez sur le fruit, les pruneaux, la bergamote; bouche super intense, sur les agrumes avec une finale salivante très longue, avec quelques notes de noix/morilles mais surtout les agrumes. Beaucoup d’agitation lui arrache quelques notes de croûte de comté qui complexifient encore l’affaire. Encore très jeune, superbe

ARBOIS VIN JAUNE 2003 cuvée X

Issu d’une VT à 16° d’alcool potentiel ; ayant finalement mangé tous ses sucres alors qu’elle était peut-être destinée à une cuvée spéciale, la cuvée a été élevée comme un jaune classique mais sous bois neuf .

Nez de vin de paille, arômes de surmaturation , abricots, caramel, … . En bouche l’attaque est douce, ronde, longue et intense. On retrouve un peu de vanille de l’élevage mais c’est fondu, très long avec une impression de sucre résiduel même si c’est parfaitement sec. Superbe encore plus

Arghhh ! Sans le savoir, il nous a cassé la baraque à nous les coprez vu qu’on a prévu le même duel jaune 03 vs jaune X 03 pour ce soir…

Eh bien malgré tout, merci Mr Puffeney pour cette belle dégustation qui sortait assurément de l’ordinaire. Bon c’est pas le tout, on file retourner au gîte histoire de gouter quelques vins…. de Puffeney :)-D

Chris d'U
#337

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2176
  • Remerciements reçus 928

chrisdu74 a répondu au sujet : CR: Hommage à Jacques P

Ah ah Ah , un peu de teasing pour faire du trafic sur le forum Jura
CR:

De grands vins rouges pour sûr mais d’Arbois of course ! 2014 étant l’année de départ en retraite de Jacques Puffeney, il nous a paru naturel de lui consacrer une soirée à part entière lors de notre Juratour 2014 en terres jurassiennes , afin de lui rendre hommage.

Pas de cuvée mammouth cette fois, on avait déjà bien donné les années passées avec des Delphine 89 et autres 92/13 ans , 88/18 ans de voile , n’en jettez plus... Mais on ne s’est pas ennuyés pour autant, jugez en plutôt :

Je laisse Phil au talent inimitable pour annoncer les plats :

mise en bouche (avec un vin qui n’est pas de Puffeney)

0) Vin de France Savagnin Clos de Trus 2011, François Rousset – Martin

Phil : Pas de notes, mais souvenir personnel mitigé de ce savagnin ouillé.
Chris : J’étais là ?

Un "monuel" (= vin servi seul ;)) en accompagnement des tartines grillées aux escargots persillés (le retour des escarguiflettes !)
[size=small]Oui, une version light... (j’vous jure c’est à peine si le beurre a traversé le pain) de la tartine[/size]

1) Arbois Chardonnay 2005 dom. J.PUFFENEY

Chris : Nez de savagnin, assez tendu ; un peu de rondeur mais bien sur la vivacité, pas lourd du tout
Phil : joli blanc expressif et bien équilibré. Acidité, rondeur et puissance, il va bien avec le plat. TRÈS BIEN

Suit une première facétie du coprez, un duel de rouges :

Arbois Trousseau 2005 Les Bérangères vs Arbois Trousseau 2005 Les Bérangères dom. J.PUFFENEY

Chris : De mémoire, les 2 vins se ressemblaient quand même pas mal, ce qui n’est finalement pas étonnant . Soi-disant qu’on goutait les effets de l’évolution en cave de Tophe vs en cave de quelqu’un d’autre qui les trouvant bizarres les a refourgués et qu’après un combat bref mais saignant dont il a le secret, les dites bouteilles furent siennes… oui bon bref, j’essaye de meubler à la PhilDU , je n’ai pas de notes sur ces vins, désolé c’était le coup de feu pour moi ce soir . A part ça ils étaient plutôt bon hein ! (allo les copains, un petit commentaire ?)

C’est Phil qui s’y colle :

2) Arbois Trousseau Les Bérangères 2005
Phil : finale asséchante qui laisse la bouche tapissée

3) Arbois Trousseau Les Bérangères 2005
Phil : Nez plus avenant, mais qui s’éteint au bout de qqes minutes. Bouche aussi plus soyeuse que le précédent.
2 vins fermés qui laissent penser que le millésime 2005 est encore à attendre patiemment.

Avec des morteaux à la Chrisdu sur mirepoix de légumes oubliés (t'es sûr qu'on avait pas attaqué sur les premiers rouges ?)

amoureusement préparés par la brigade de choc, les légumes ! Même qu’à force de corvée de pluches, la résistance va finir par s’organiser

[size=small]à noter en surface une variété locale de légumes anciens rayés rose et blanc, très goûtus,
dont j’ai négocié le rab auprès du boucher d’Arbois, le salaud en échange de mon allocation annuelle de gras de rognon de veau[/size]

4) Arbois Trousseau 2009 Les Bérangères dom. J.PUFFENEY

Phil : moyennement expressif - mais plus ouvert que le 05
Chris : Fondu et puissant, superbe !

5) Arbois Trousseau 1985 « Les Bérangers » dom. J.PUFFENEY

Chris : Robe plus pâle et légèrement brunie ; la bouche est semblable au 89 avec la puissance en moins , encore que… , moins puissante quand même, de la confiture ou de la liqueur de vieux vin qui pinoterait presque ; Excellent !

Phil : jolie robe vermeil de vin évolué. Magnifique trousseau évolué, impressionnant par son émouvante délicatesse dentellière. Il fait penser à un vieillard en apparence fragile, physiquement, mais qui aurait gardé toute sa force de caractère, l’exprimant dans un enracinement serein plutôt que dans l'affirmation de soi. SUPERBE

Avec des papillotes de truite au bleu du Haut-Jura et vin jaune

(ce qui a fait dire à Tophe-le-spirituel : "c’est des truites vertes, quoi… Ben oui, bleu + jaune ça donne du vert, non ?...")

[size=small]Des Planches les truites siouplait ! Oui on avait peur de manquer, alors une petite papillote , hein[/size]

6) ARBOIS 1999 cuvée SACHA dom. J.PUFFENEY

Chris : Plutôt typé, assez puissant, joli vin
Phil : puissance au nez presque alcooleuse, comme du macvin. Un peu moins puissant en bouche, quoique… Plutôt moyen à mon goût.

7) ARBOIS CHARDONNAY SAVAGNIN 1982 ( façon Sacha mais le nom de la cuvée n’existait pas encore ?)

Phil : Nez complètement différent, de surmaturité, sur la pomme blette. La bouche semble passée. Même s’il conserve une certaine acidité, ce vin semble malheureusement en fin de vie. Toutes les années 80 ne sont pas immortelles, même dans le Jura… Un oxy occis.
Chris : Pourtant pas un oxy mort ? Nez légèrement sur les fruits surmuris, très prometteur. Malheureusement la bouche ne tient pas les promesses du nez, elle s’effondre un peu, dominée par l’acide.

Avec un "morilles-contest" de 2 variétés : morilles extra et verpes de Bohème (eh ben y a pas photo : les verpes sont pas mûres…)

[size=small](pas de photo, pas le temps avec des morilles)[/size]

Pour enchainer, quoi de mieux qu’un remake du morilles contest, les verpes pas chères contre les esculenta qui remettent les pendules à l’heure : La verpe n’a pas d’arôme du tout alors que l’autre mérite son prix plus élevé par un parfum divin. Même en cas de baston Davy vs Jo , je ne souhaiterais pas leur infliger ça, tout au plus bien marinées dans un jacuzzi à la crème pendant de longues heures et réveillées par un trait de jaune

Sur cette double bouchée morillesque donc, l’occasion à notre insu de rejouer le duel de l’après-midi avec 2 bouteilles que J. PUFFENEY nous a fait gouter déjà : La puissance du premier et le goût particulier du deuxième ne trompent pas nos Juratouriens qui gâchent le suspense du père Tophe

8) ARBOIS VIN JAUNE 2003 dom. J.PUFFENEY

Phil : nez sur la pomme (rien noté de plus) Chris : ... j’ai longtemps hésité à publier ses notes je dois dire… j’ai fait tellement mieux…
Chris : Long puissant et acide ai-je écrit. Ah oui vachement mieux ! Heureusement, l’après-midi, j’avais noté au sujet de ce même millésime

Nez sur le fruit, la bergamote, les pruneaux ; bouche super intense, sur les agrumes avec une finale salivante très longue, avec quelques notes de noix/morilles mais surtout les agrumes. Beaucoup d’agitation lui arrache quelques notes de croûte de comté qui complexifient encore l’affaire. Encore très jeune, superbe

9) ARBOIS VIN JAUNE 2003 cuvée X dom. J.PUFFENEY

Ah Phil s’est réveillé…
Phil : robe ambrée de cognac ; nez de whisky, malté ; puissance en bouche. La fameuse Cuvée X… moins à mon goût que le « simple » jaune 2003.
Chris : arghhh ! Encore plus synthétique dans mes notes, j’ai écrit « voir CR de l’aprèm » ahem ahem … bon ben voilà alors :

Issu d’une VT à 16° d’alcool potentiel ; ayant finalement mangé tous ses sucres alors qu’elle était peut-être destinée à une cuvée spéciale, la cuvée a été élevée comme un jaune classique mais sous bois neuf .
Nez de vin de paille, arômes de surmaturation , abricots, caramel, … . En bouche l’attaque est douce, ronde, longue et intense. On retrouve un peu de vanille de l’élevage mais c’est fondu, très long avec une impression de sucre résiduel même si c’est parfaitement sec. Superbe, encore plus


Sur le fromage (d’après le scribe historien officiel, c’était pas encore le fromage mais moi il me semble que si..) , on n’en a pas fini de jouer les cobayes de l'ordonnanceur : Cette fois Tophe a voulu comparer le même vin mis sous deux étiquettes différentes … mais c’est le même vin... particulier toutefois, le seul millésime depuis 81 à ne pas avoir fait sa malo

ARBOIS VIN JAUNE 1995 dom. J.PUFFENEY vs ARBOIS VIN JAUNE 1995 dom. J.PUFFENEY

Chris : 1er verre (bouteille ouverte depuis 24h, non carafée): Nez de réduction, sur le bouillon ; en bouche l’acidité monte, féroce. Le contraste est saisissant avec la paire précédente malgré l’âge. La deuxième bouteille a bénéficié d’un carafage de quelques heures, le nez s’en ressent sur les fruits mûrs, la mirabelle. L’attaque en bouche est aussi un peu plus ronde mais la suite est du même acabit.

Regouté à la maison (une des 2 bouteilles) une semaine plus tard en semi-aveugle (je raconterai ma dégustation de fonds de bouteilles ) : Nez d’oxy classique , attaque en bouche vive et acide, pas mal d’énergie, salivant et légèrement amère façon pomelo. Croûte de fromage en fin de bouche ; à ce moment, je croyais avoir ramené le Clerc 83 de Jo et je le trouve bien conservé. Il m’en reste un peu, j’y reviendrai

Phil : 1er vin : robe légèrement trouble tirant sur l’ocre, comme les jaunes d’un âge vénérable. Nez aux relents douceâtres. En bouche, l’acidité est encore prégnante.
2ème vin : robe plus limpide et nez plus net. Bouche moins tranchante.

La version de Phil : Un sourire au coin des lèvres (dû à l’effet de son scoop), Tophe nous fera deviner la particularité de cette année 1995 : il s’agit d’un des deux seuls millésimes de Puffeney – avec 1981 – où le vin n’avait pas fait sa malo (Tophe lui fait le malin, mais il reconnaît avoir obtenu cette info pas plus tard qu’il y a quelques heures, lorsqu’il a pris par le bras Jacques Puffeney pour le questionner discrètement dans un coin de son chai).

Avec les fromages (oui enfin c’est Phil qui le dit)

12) ARBOIS VIN JAUNE 1983 dom. J.PUFFENEY

Phil : bouche plus douce que les deux 95 précédents… de prime abord, car la puissance arrive derrière au galop !
Chris : Nez réduit, hyper puissant, peu avenant ; quelqu’un la gouté ou regoûté différemment depuis ?

On passe au dessert, le crumble aux fruits secs de M’ame 99 (ah mince pas de photo)

Pas de liquoreux connu ou disponible dans nos stocks, alors on va se diversifier :

13) Vin de paille de Savoie 2009 - Domaine de Miscaron à Chignin (cépage : vraisemblablement roussanne - ou jacquère ?)

Phil : Tant qu’à s'autoriser à pirater, autant le faire doublement, voir triplement ! Ce vin ne provient pas de chez M. Puffeney, ni même du Jura. Il s’agit d’une curiosité savoyarde qu’on se réjouissait de faire goûter à l'occasion aux petits copains juraddicts : eh ben pour l’effet c’est râpé : ce vin, qu’on attendait doux et opulent en accompagnement du dessert, se révèle mince et sec, et même désagréablement sec : son aromatique est juste bizarre et déroutante, vaguement sur la pomme au four, et malheureusement… pas bonne. Avec en plus une persistance ultra-courte, c’est à se demander si cette bouteille de 5 ans seulement n’est pas déjà passée.

Chris : Nez de pomme au four, bouche étonnamment sèche façon whisky, grande longueur, étonnant

14) Macvin blanc - domaine Ligier Père et Fils (assemblage des récoltes 2007 & 2008)

Phil : On se ressaisit avec cette valeur sûre qui présente toujours un très bel équilibre et partant une non moins belle harmonie, entre finesse, douceur et puissance. Les commentaires autour de la table sont élogieux : "magnifique, superbe". Ouf, sauvé ! ;)
Chris : Nez de macvin ,arf… la bouche est douce à la façon d’un chardonnay, joli (mac)vin ; le même que j’avais siroté avec plaisir en juin 2013 après les Syrah chez Catherine

Bon ben là ça y est on est bien, il est 2h du mat’ une nouvelle fois. A demain, on remet ça ? non demain on rentre mais on se revoit bientôt !

[size=small]Crédit Photos : Pat et Matt[/size]

Chris d'U
#338

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 288
  • Remerciements reçus 24

xiaohouzi a répondu au sujet : CR: Domaine J. Puffeney

CR: Domaine J. Puffeney
De cette belle soirée, le trousseau 85 est le vin qui m'a le plus marqué. Je croyais à un pirate bourguignon. Quelle finesse, quelle classe, un vin féminin, qui manquait juste un peu de puissance pour en faire un très grand vin. Je n'avais jamais gouté un trousseau aussi bien!
Avant cela, les deux trousseau 2005 étaient verrouillés à double tour (l'un à peine moins que l'autre) mais j'ai confiance dans le potentiel. Il faudra sûrement attendre longtemps. Le 2009 était bien plus avenant mais il faudra attendre aussi pour plus de complexité.
La cuvée "classéX" 2003 est toujours aussi atypique pour un jaune, avec un nez de whisky, très malté et boisé sur la vanille, ainsi que des fruits confits derrière. La bouche ressemble déjà plus à un jaune, la puissance est grande. Un vin qui ne gagnerait pas beaucoup à vieillir plus selon son auteur, mais je vais quand même en garder deux....pour la science. Le 2003 normal est un bon vin en temps que tel, pas mou pour le millésime mais éclipsé par son voisin. A noter que 10 jours après la fin de clavelin était étonnament anéantie, avec un nez de serpillère/noix moisie, et une bouche fatiguée. Bizarre....

Les autres jaunes (2X 95 et le 83) ne m'ont pas emballé plus que ça, c'est assez rare que les jaunes de Puff me déçoivent mais il faut être honnête ce soir là ce n'était pas bluffant. Un jaune qui n'a pas fait sa malo...j'aime l'acidité mais là....c'est du brutal....

Mea culpa pour ne pas avoir proposé mon macvin, en pensant qu'il y aurait des vieux pailles ou savagnin surmûris.
#339

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82334
  • Remerciements reçus 7874

oliv a répondu au sujet : Re: Jacques Puffeney a vendu ses vignes

Une intéressante analyse des réactions suite à la cession de ses vignes par Jacques Puffeney.

punchdrink.com/artic...
#340

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 730
  • Remerciements reçus 7

jehan a répondu au sujet : CR: Puffeney - Savagnin 2007

CR: Puffeney - Savagnin 2007

J'ai sorti une bouteille du Puf' en l'honneur de sa demi-retraite, rien de tel qu'une quille pour rendre hommage aux grands hommes du vin :)

Ce vin a une couleur or légèrement soutenu, très cristalline.Le nez est puissant, sur l’agrume style orange amère, noix fraîche, un peu curcuma. La bouche est fougueuse, avec une attaque à la fois ample et avec une pointe d’acidité bien amenée. Il y a aussi de la largeur mais sans aucune lourdeur, toujours sur des impressions de noix/noisettes mais également d'agrumes, avec un amer citronné. La longueur de ce vin est très honorable, toujours avec cette finale légèrement virile.

Mon impression générale sur ce vin est qu'il serait encore préférable de l'attendre afin qu'il se patine, sa virilité du moment me plait mais il gagnerait en classe à s'assagir encore un peu. Un vin aux antipodes du "Nouveau Jura" et des signatures aromatiques plus consensuelles. Je suis fan.

ps. vin bu sur de l'omble chevalier aux choux.

___________________________
Jehan Delbruyère - www.leverrelassiette...
#341

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2335
  • Remerciements reçus 540

letournaisien a répondu au sujet : CR: JacquesPuffeney - Macvin du Jura

CR: Puffeney - Macvin du Jura (vraisemblablement acheté en 2009)

Il y a un moment que Jacques Puffeney ne produit plus de Macvin. Un excellent ami me propose de prendre l'apéro avec cette bouteille : quelle bonne idée :)-D

Robe jaune soutenue, brillante. Le nez est sur la vanille, les fruits confits, le pain d'épice. Chaleureux, riche et parfumé. L'invitation est très belle ! En bouche, c'est d'un équilibre parfait. Les arômes sont ceux perçus au nez, la texture est moelleuse, le marc n'est là que pour ça, on ne le perçoit jamais trop, ça finit pas du tout sur le sucre. Tout est à sa place, c'est long et le verre vide, on respire le pain d'épices ou encore des notes de Bourbon.

Délicieux. On a fini la bouteille au dessert (on était 3 à boire)

Julien
#342

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 638
  • Remerciements reçus 2

Le Jad a répondu au sujet : CR: Puffeney - Savagnin 2007

CR: Puffeney - Savagnin 2007

Je pourrai copier coller en grande partie le commentaire de Jehan ici. Mais j'ai été un peu plus impressionné et je pense que le potentiel d'un tel vin à ce prix est "grandiose".

Une bouteille magnifique qui impose le respect.

Jad.
#343

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1558
  • Remerciements reçus 415

H. Seldon a répondu au sujet : CR: Domaine J. Puffeney, Arbois Vin jaune 2001

CR: Domaine J. Puffeney, Arbois Vin jaune 2001

Servi frais sur un plateau de fromage.
Le nez est sur des arômes d'alcool à bruler, de noix. En bouche, c'est la noix qui s'impose en premier avant de laisser la place à un côté un peu minéral. Très belle longueur, l'élégance du vin est relevée par une fine acidité séductrice. Accord d'école mais toujours évident avec le comté. Pour qui aime cette gamme aromatique, c'est plus que plaisant. Pas pour les autres ! Je fais parti des premiers !
Merci Tioul pour cette bouteille.

Très bien en l'état.

Cordialement,

Seb

edit : modification du titre

Notation : Moyen : les vins sans intérêt ; Assez bien : vins à boire pour la curiosité ; Bien : bon vin, à faire découvrir ; Très bien : vin remarquable ; Excellent : vins de très haut niveau, une rare réussite; Splendide : grand vin qui justifie le temps passé ici !
#344

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2335
  • Remerciements reçus 540

letournaisien a répondu au sujet : CR: Jacques Puffeney – Arbois – Trousseau les Bérangères 2010

CR: Jacques Puffeney – Arbois – Trousseau les Bérangères 2010

Tout y est. La robe rubis un peu claire, le nez épanoui sur les petits fruits, les fruits des bois en particulier, les notes épicées aussi. En bouche, c’est le croquant du fruit éclatant, la tenue du vin avec le plat (bœuf bourguignon en l’occurrence), les tannins polis mais présents. Si le vin n’est pas totalement délié, c’est parce qu’on sent que même s’il s’ouvre et donne beaucoup de plaisir, il en garde un peu pour l’avenir.
Très beau, sans doute superbe dans quelques années.

Julien
#345

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 749
  • Remerciements reçus 344

AgrippA a répondu au sujet : CR: Domaine J. Puffeney - Poulsard 2013

CR: Domaine J. Puffeney - Poulsard 2013
Première rencontre hier soir avec cet Arbois - Poulsard Mill, 2013.
Robe d'intensité moyenne, avec un léger trouble.
Dans le verre, les fruits rouges sautent au nez, c'est vif, gourmand. Même profil en bouche: rondeur, croquant, une vraie friandise sur le fruit (confiture de fraise, mure...). C'est vraiment bien fait.
Un vin de plaisir immédiat.
#346

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17859
  • Remerciements reçus 1693

Jérôme Pérez a répondu au sujet : CR: Domaine J. Puffeney - Arbois Naturé 2011

CR: Domaine J. Puffeney - Arbois Naturé 2011

le premier nez n'est pas très net, un peu céleri, puis très curry avec de l'aération.
La bouche est entre deux, avec des saveurs traditionnelles jurasiennes sur un vin dont l'équilibre est classique.
C'est plutôt bon avec un goût très Jura. Mais une chose me tracasse dans ce vin : un peu comme l'effet canada dry : le goût la couleur, mais ce n'est pas ... il me manque cette vivacité si particulière aux vins non ouillés, cette matière aussi.
Voilà, je ne le comprends pas en fait, ni ne comprends la démarche : du vin ouillé dans des barriques de jaune : l'aromatique est bien là, mais pas la structure.
ça se boit quand même, avec cette réserve sur la netteté, néanmoins..

Jérôme Pérez
#347

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1168
  • Remerciements reçus 50

E-mane a répondu au sujet : CR: Domaine J. Puffeney - Arbois Pinot noir 2012

CR: Puffeney Arbois 2012 pinot noir

Bon ben mon premier puffeney ne restera malheureusement pas dans les annales. Aromatique discrète (à l'ouverture comme après un jour de repos à l'air), bouche plutôt maigre, acide. Je ne suis point convaincu. Mauvaise passe? Moyen.

Emmanuel
#348

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 749
  • Remerciements reçus 344

AgrippA a répondu au sujet : CR: Domaine J. Puffeney - Arbois Melon Queue Rouge 2010

CR: Arbois Melon-Queue-Rouge" 2010 Jacques Puffeney

Bu deux bouteilles de cette cuvée, l'une il y a un mois, l'autre ce WE.
Je suis étonné de la différence avec laquelle les deux bouteilles se présentaient: sur la première, un caractère "jurassien" affirmé, oxydatif. Alors que sur la seconde, c'est beaucoup moins marqué, la noix et le curry sont très en retrait, la bouche moins puissante et plus "grasse"...
Avez-vous déjà constaté ces écarts gustatifs chez ce producteur, pour millésime et cuvée identique (même provenance des bouteilles aussi) ?
Cordialement
#349

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2335
  • Remerciements reçus 540

letournaisien a répondu au sujet : CR: Jacques Puffeney – Arbois – Arbois Sacha 2012, Savagnin Cuvée Delphine 1997, Chardonnay Cuvée Marginale 2002, Poulsard M 2011, Trousseau les Bérangères 2011

CR: Jacques Puffeney – Arbois – Arbois Sacha 2012, Savagnin Cuvée Delphine 1997, Chardonnay Cuvée Marginale 2002, Poulsard M 2011, Trousseau les Bérangères 2011

Faute de pouvoir lui rendre visite (il n'a plus rien à vendre), on se résout à boire les vins de Jacques Puffeney au(x) restaurant(s). C'est toujours aussi bon...

CR: Arbois Sacha 2012
Bu chez Jean-Paul Jeunet, Arbois
Finement oxydatif, fin et puissant, TB

CR: Arbois Savagnin Cuvée Delphine 1997
Bu chez Jean-Paul Jeunet, Arbois
Nez ultra mûr, complexe et baroque, sur les fruits jaunes confits. Puissant, riche en bouche, suave, on croirait à un demi-sec tellement ça vous tapisse la bouche. Inoubliable.

CR: Arbois Poulsard M 2011
Bu au restaurant Le Verbe Aimer
Robe saumonée. Très fruité (fraise) et épicé (clou de girofle) TB

CR: Arbois Chardonnay Cuvée Marginale 2002
Bu à l'Hostellerie St- Germain (les Arlay)
Du gras, une évolution des arômes vers des notes tertiaires de fleurs séchées et des fruits blancs. Très bel accord avec de la terrinne de truite.

CR: Arbois Trousseau les Bérangères 2011
Bu à l'Hostellerie St- Germain (les Arlay)
Concentré, profond, sérieux. Fruits rouges, mûres, longue présence tannique. Sa carrière commence à peine.

Julien
#350

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9
  • Remerciements reçus 1

BATARDO a répondu au sujet : Re: Domaine J. Puffeney

bonjour

tu es bien sur que J Puffeney n'a plus rien à vendre ?
Il a récolté son dernier milésime en 2014 ...

pm
#351

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 185
  • Remerciements reçus 12

clavelin a répondu au sujet : Re: Domaine J. Puffeney

Il faut simplement attendre les mises en bouteilles des rouges 2014 (fin 2015), et des blancs encore en élevage. C'est juste un moment creux...
#352

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2335
  • Remerciements reçus 540

letournaisien a répondu au sujet : Re: Domaine J. Puffeney

Il m'a effectivement répondu que les prochaines cuvées seront disponibles en novembre 2015
Julien
#353

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 59
  • Remerciements reçus 1

Dentifrot a répondu au sujet : CR: ARBOIS Cuvée Christelle 1989 Puffeney

CR: ARBOIS Cuvée Christelle 1989 Puffeney
MAIS WHAOU !
Quel vin immense, porté sur une légère oxydation, nez complexe, fumé, partant presque du côté des grandes VT d'Alsace
Vin plein avec une épaisseur, une matière satinée, lumineuse, et une finale qui s'étire très loin ! J'ai trouvé ça vraiment impressionnant
THE Canon de ce premier semestre 2015 indéniablement ! 19/20
Bravo

Aurélien, passionné par les grands vins blancs
#354

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2335
  • Remerciements reçus 540

letournaisien a répondu au sujet : CR: Jacques Puffeney – Arbois – Poulsard 2012

CR: Jacques Puffeney – Arbois – Poulsard 2012

Une fois n'est pas coutume, je me dois de rapporter que ce Poulsard a un défaut. Si la robe est bien jolie et le nez malgré sa discrétion, net sur les petits fruits, la bouche est dominée par une astringence assez forte qui s'étire en finale. Aucun plaisir.

Julien
#355

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82334
  • Remerciements reçus 7874

oliv a répondu au sujet : CR: Domaine Jacques Puffeney, Arbois Vin Jaune, 2000 et 1997

Bu lors d'un superbe déjeuner

CR: Domaine Jacques Puffeney, Arbois Vin Jaune, 2000



Robe sur un doré grisé un peu trouble.
Nez très puissant, un peu massif, sur le cuir, le curry et quelques notes lactiques.
Bouche dense, d'un volume important, très concentrée, sur une texture large qui emplit la bouche et la sature un peu.
Aromatique très classique et un peu monolithique en l'état, très épicée mais lourde.
Finale roborative.
A attendre pour gagner en complexité et espérer que le vin s'affine.
Car actuellement, c'est plutôt du brutal.


CR: Domaine Jacques Puffeney, Vin Jaune, 1997



Robe identique au 2000.
Nez plus fin et complexe, sur la girolle, des notes de fruits secs et presque d'abricot sec.
Bouche tonique, beaucoup plus élancée que son prédécesseur, sur une acidité qui apporte tonus et fraicheur.
L'aromatique reste assez classique, sur le curry jaune, la noix, des notes de cuir.
Finale nerveuse longue et d'une jolie buvabilité.
Joli vin.
#356
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 291
  • Remerciements reçus 45

Nicolas Arlicot a répondu au sujet : CR:Arbois 2009, Domaine J Puffeney (100% Chardonnay)

CR: Arbois 2009, Domaine J Puffeney (100% Chardonnay)

Bouteille bue à l’occasion de cette soirée , ouverte et bue dans la foulée

La robe est jaune avec quelques reflets orangés, d’une belle intensité. Le nez est sur les fruits jaunes bien mûrs ainsi que quelques touches de noix. En bouche le vin est gourmand, assez gras, et facile sur ces arômes de fruits jaunes et de noix, j’ai également noté une pointe de céleri ( ? !), mais manque un peu de complexité et surtout d’acidité qui apporterait tension et longueur. Bien
#357

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 660
  • Remerciements reçus 301

coach a répondu au sujet : CR: Arbois 2009, Domaine J Puffeney (100% Chardonnay)

CR: Arbois, Puffeney Chardonnay 2009

Nez sur les fruits jaunes et la noix. En bouche, on ressent la noix et les fruits jaunes avec un deficit de tension. C est pas du tout mon style de vins , j ai donc du mal a le juger.
#358

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3
  • Remerciements reçus 0

Sousou25 a répondu au sujet : CR: Arbois, Jacques Puffeney, Trousseau 2013

CR: Arbois, Puffeney Trousseau 2013
Nez sur les fruits rouges (surtout la cerise) sans aucune pollution volatile.
En bouche, on ressent encore cette cerise un peu à l'eau de vie avec une fraîcheur et une acidité bien marquée. La longueur est très correcte.
Ce vin est d'une buvabilité exceptionnelle. On croque du fruit.
Dommage que 2014 soit le dernier millésime de mr Puffeney car à ma connaissance, je ne connais pas de trousseau aussi bon.

Cordialement

Sousou

[size=x-small]Edit modération : modification titre[/size]
#359

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2555
  • Remerciements reçus 121

leguitou a répondu au sujet : Arbois, Jacques Puffeney, Trousseau 2013

Sousou,

je te rassure, il y a quantité de Trousseau intéressants à découvrir en dehors de ceux de Jacques Puffeney, qui sont quand même des vins de garde. J'ai goûté, il y a peu, le Ginglet de Philippe Bornard, c'était très bon et pas sûr que je ne préfère pas ce dernier. Le trousseau "Les Bérangères" du grand (surtout par le talent B)) Jacques traverse en général une phase de fermeture assez longue qu'il convient de respecter si l'on ne veut pas passer à côté de ce grand vin ...

Bien cordialement,
Guillaume
#360

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck