Nous avons 944 invités et 13 inscrits en ligne

Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

  • Messages : 9061
  • Remerciements reçus 299

RaymondM a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

Presque incroyable : chez moi l'amandier , en fleurs depuis 1 mois , n'a pas gelé .Et il n'est pas situé dans un lieu spécialement abrité .
C'est dire le niveau de douceur de cet hiver !

Raymond
#181

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 605
  • Remerciements reçus 17

Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

Bonjour,

Nous avons bien avancé dans les travaux de taille. Voici la vidéo que nous venons de réaliser pour vous expliquer un peu mieux comment nous procédons:



Nous démarrons les activités suivantes, je vous en reparle bientôt...

Florian
#182

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 734
  • Remerciements reçus 1

ludovic a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

Tres instructif

(tu)(tu)(tu)

Ludovic
#183

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 643
  • Remerciements reçus 45

A42T a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

Très intéressant, merci Florian.

Quentin
#184

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 605
  • Remerciements reçus 17

Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

Bonjour,

Voilà, nous avons fini les travaux de taille par nos plus jeunes parcelles!

Nous avons déjà effectué aussi les réparations du plan de palissage: en effet, c'est après la taille que nous réalisons cette opération annuelle: changement des tuteurs cassés ou pourris, on tend les fils de fer etc. Opération méconnue car c'est vraiment uniquement "technique", rien de qualitatif à ajouter, mais c'est un travail qu'il faut bien réaliser pour le bon fonctionnement de l'ensemble....
Puis commence en parallèle, les jours ou il ne fait pas trop froid, l'opération de liage ou d'arcage: nous allons courber les deux baguettes laissées libres après la taille, en les attachant aux fils de fer. Je posterai une vidéo pour que ce soit plus visuel. Cette opération demande beaucoup de dextérité pour plier les baguettes sans les rompre. L'objectif, qui sera sans doute atteint, est d'avoir fini avant le débourrement pour éviter ensuite de casser les jeunes pousses.

La saison marque aussi évidemment le réveil des végétaux et des sols. Le débourrement de la vigne n'aura lieu que dans une dizaine de jours je pense, mais les plantes au sol poussent déjà bien. Malgré un sol très humide, ce qui est bon pour les réserves, on sent que l'activité se met bien en place. J'ai déjà réalisé un petit travail du sol sur le rang dans mes terroirs de granit pour accompagner la relance de la vie printanière. Je n'ai par contre pas encore touché aux sols plus lourds en bas de coteau: ils sont encore trop humides. Il faut avoir la patience et l'observation pour accompagner au mieux chaque sol. Ce très léger travail se fait en même temps que le broyage des sarments que nous avions laissés au sol lors de la taille: ils vont ainsi nourrir le sol en humus. J'ai également déposé les bois de taille de nos haies et arbres dans les rangs pour les broyer simultanément: encore un apport supplémentaire de ces haies pour la vigne!

Nous avons aussi placé des nichoirs à chauve souris dans les arbres qui bordent certaines de nos parcelles. Les chauve souris sont bien présentes dans les bois qui surplombent le vignoble ou dans les vieilles granges du village, mais beaucoup moins au vignoble par manque de refuges.... Vous vous en doutez, cette action est avant tout écologique... mais pas seulement! Saviez-vous qu'une chauve souris se nourrit de grandes quantités d'insectes, moustiques et.... drosophiles? Eh oui, cette drosophile qui nous a tant embêté en 2014 sur les cépages colorés. Alors si ces chauves souris pouvaient nous en manger quelques centaines, cela suffirait peut être à limiter les populations? Ce serait très sympa! Nous allons observer cela...

A Bientôt!

Florian
#185

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 170
  • Remerciements reçus 34

Gilles a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

superbe démarche,

Tiens nous au courant histoire que l'on puisse se faire une idée !!
Gilles

Gilles
#186

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 605
  • Remerciements reçus 17

Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

Oui, ce sera bien sûr impossible d'avoir un comptage rigoureux à ce sujet, mais on essayera au minimum de se faire une impression!
Florian
#187

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1704
  • Remerciements reçus 620

vinozzy a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

Bonjour Florian,

Quel est le but de plier les baguettes ? Pour une montée de sève dirigée et une fructification là où il faut ?

Ma causerie du vin est là : sparnabulles.canalbl...
#188

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8014
  • Remerciements reçus 879

hyllos a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

Mieux étaler la végétation à mon avis.
#189

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 605
  • Remerciements reçus 17

Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

Bonjour,
Oui, pour ces trois raisons messieurs. La vidéo arrive très vite pour visualiser!

Florian
#190

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 605
  • Remerciements reçus 17

Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

Bonjour,
Et voici la vidéo, nous venons de terminer les travaux de liage! La vigne peut pousser maintenant....



Florian
#191

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 573
  • Remerciements reçus 5

phil59 a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

Belle video, quel boulot!!
Merci
Philippe

phil
#192

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2100
  • Remerciements reçus 1059

jd-krasaki a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

Merci pour cette vidéo et les autres que je découvre
JD

JD | Lutèce
#193

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 605
  • Remerciements reçus 17

Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

Bonjour,

Printemps toujours très humide en Alsace. C'est une très bonne nouvelle pour les réserves en eau, cela rassure pour la suite de la saison.
Il faut donc s'adapter pour les travaux: le fait de faire la quasi totalité des travaux à la main est un avantage, car en conditions trop humide les passages de tracteur ont une influence encore plus catastrophique sur les sols. Je n'ai pour le moment réalisé qu'un passage de tracteur ce printemps, un rang sur deux pour broyer les sarments tout en travaillant le sol autour des ceps (en un seul passage). J'ai tenté de choisir le moment ou le sol s'y prêtait le mieux, ce n'était pas idéal mais loin d'être problématique. J'attend encore des meilleures conditions pour travailler le sol dans le deuxième rang: pas d'affolement, il n'y a pas d'urgence, attendons patiemment de meilleures conditions. Il faut tout de même le réaliser assez tôt pour dynamiser la vie des sols, qui vont permettre de nourrir la vigne quand elle aura des besoins, notamment à partir de la floraison. Il y a encore de la marge: je guette la bonne fenêtre, qui risque d'être courte.

Parallèlement, nous surveillons de près le thermomètre: les prévisions matinales des prochains jours oscillent autour des 2°, avec des possibilités de légères gelées locales. Malgré le fait de le voir en avance, nous en pouvons pas faire grand chose. Nous ne sommes pas équipés pour lutter contre le gel tant ce problème est faible ici comparé à d'autres régions (Champagne, certains coins en Loire..): nous ne pouvons donc qu'attendre et espérer... Au vu des conditions annoncées, seuls les endroits les plus frais (bas de coteaux etc) risquent, à priori les beaux terroirs devraient s'en sortir.... a suivre.

Florian
#194

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2897
  • Remerciements reçus 1

Jean-Marie Cade a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

[size=small]les prévisions matinales des prochains jours oscillent autour des 2°[/size]

Et alors, résultat des courses? En Alsace du sud il y avait la dernière semaine 5 journées avec des T. minimales qui oscillaient entre -3° et -1°C, avec à priori aucune incidence sur mon Muscat de Hamburg aux bourgeons naissants.
#195

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 605
  • Remerciements reçus 17

Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

Bonjour,
Il y a en effet eu des gelées localisées. Heureusement une grande majorité de nos parcelles sont situées sur les coteaux, zone épargnée. Mais j'ai l'une ou l'autre parcelles en bas de coteau qui ont presque tout perdu... une surface non négligeable tout de même, dur dur après la grêle et la sécheresse de l'an dernier.... sans compter les mange bourgeons qui ont dévoré pas mal. Et l'année commence à peine....

Je n'ai pas beaucoup de nouvelles des autres secteurs du vignoble, mais il semblerait que plusieurs zones de bas de coteau ont été touchées.

Florian
#196

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 605
  • Remerciements reçus 17

Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

Bonjour,
Toujours beaucoup d'eau ce printemps! Nous avons eu une semaine de très beau temps, à cheval sur le week-end passé, puis gros orage cette nuit et 32mm de pluie, et ce n'est pas fini...
Vous l'aurez compris, la fenêtre a été courte pour réaliser le travail du sol. Nous nous sommes heureusement préparés et organisés en fonction et avons pu réaliser ce travail dans d'excellentes conditions de sol, même si le stade avancé de l'herbe a compliqué la chose. Très heureux d'avoir réalisé ce beau travail à temps! Voici une vidéo qui explique comment et pourquoi nous avons réalisé ce travail: Vidéo travail du sol
Parallèlement, c'était le moment idéal pour faire la dynamisation de nos sols. Nous réalisons depuis une dizaine d'années des purins de plantes qui ont pour effet de stimuler la vie des sols. Nous avons cueilli les plantes dans notre vignoble, puis laissé fermenter. Pissenlit, consoude et orties ont été épandus. Dans un même temps, nous avons épandu une préparation biodynamique, 500P: bouse de corne préparée. Cette bouse de vache, ayant passé un hiver enterré, est très riche en microorganismes: nous allons l'utiliser comme un levain pour stimuler la vie des sols. Je ne pratique pas l'ensemble des techniques biodynamiques, certaines ne me parlent pas notamment la partie plus ésotérique, mais ce préparat 500p me plaît bien et j'ai pu constater des effets sur la santé des sols: je l'utilise donc une à deux fois par an, selon les conditions.
Avec le travail du sol plus ces préparats, l'activité des sols fournira une nutrition adaptée à nos vignes, et nos sols garderont la santé pour les années à venir!

Nous attendons que la vigne pousse plus pour démarrer les travaux en vert.

Côté cave, je suis en train de réaliser quelques soutirages en vue d'une mise en bouteilles des premiers 2015 fin du mois. D'autres cuvées fermentent encore tranquillement leurs derniers sucres!

A bientôt!

Florian
#197

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19964
  • Remerciements reçus 698

enzo daviolo a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

Florian, tu dis que tu ne fertilises pas les sols dans la vidéo, la 500p n'a donc aucun effet à ce niveau? quel est son rôle en ce cas? merci.
#198

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 605
  • Remerciements reçus 17

Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

Bonne question Laurent. La 500P est épandue à 50-100 g/ha: l'effet fertilisant est donc nul, vu les quantités d'azote, matière organique ou autres éléments que cela représente. Ce qui m'intéresse c'est la multitude de microorganismes présents, qui vont continuer à se multiplier dans le sol et favoriser son fonctionnement. D'où une minéralisation plus importante et une vigueur augmentée, mais la vigne n'est pas nourrie avec des éléments nutritifs rapportés, bien avec ceux du sol: c'est ce qui m'intéresse. Tout comme pour le travail du sol d'ailleurs, qui n'est pas une ferti non plus mais cela va indirectement conduire à une augmentation de la vigueur de la vigne.

Ainsi je suis certain que les minéraux présents dans le vin viennent bien du sol, il n'y a aucune autre source possible....

Florian
#199

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19964
  • Remerciements reçus 698

enzo daviolo a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

merci.

Ainsi je suis certain que les minéraux présents dans le vin viennent bien du sol, il n'y a aucune autre source possible....

surement, le tout est de savoir si le palais humain peut les percevoir, ça c'est un autre débat ;)
#200

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11754
  • Remerciements reçus 1761

jean-luc javaux a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

mais la vigne n'est pas nourrie avec des éléments nutritifs rapportés, bien avec ceux du sol

Et le capital est sensé tenir combien de temps, Florian?

jlj
#201

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 605
  • Remerciements reçus 17

Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

Le capital augmente Jean Luc.
La plupart des éléments qui sortent d'un sol sont en réalité par lessivage et non par exportation. La couverture herbeuse et la structure des sols permettant d'éviter, ou du moins de réduire très fortement ce phénomène, on règle déjà 95% du problème.

Les minéraux exportés dans le raisin, bien qu'apportant une complexité gustative, sont présents en quantité relativement faible rapporté en exportations par hectare. Des quantités qu'un sol en bonne santé est capable de libérer à partir de la désagrégation des différents éléments minéraux: un processus extrêmement lent (cf la génèse des sols) qui libère des quantités infimes: c'est pour cela qu'il faut éviter tout faux pas qui conduirait au lessivage ou autre, tout comme éviter de casser la vie des sols, importante pour que ce phénomène se poursuive.

Pour l'azote, présent en quantité bien plus grande dans le raisin, aucun problème de disponibilité à partir du moment où il y a des légumineuses dans le couvert végétal, qui sont capables d'absorber l'azote atmosphérique pour le restituer au sol. Idem pour le carbone, qui n'est pas puisé dans le sol par la vigne et que les plantes peuvent en revanche fournir au sol facilement: le taux est en augmentation rapide avec ce type de mode de culture (analyses à l'appui), alors qu'on nous apprend qu'il faut absolument apporter de la MO pour éviter l'appauvrir le sol...

Florian
#202

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 605
  • Remerciements reçus 17

Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

Bonjour,

J'ai l'impression de raconter toujours la même chose, mais en fait c'est la météo qui est toujours la même! Beaucoup de pluie encore.
Je n'ose pas me plaindre car nous n'avons eu aucune grêle et la pluie est tombée sans violence, rien à voir avec ceux que d'autres vignerons ont dû subir!

Cela pose tout de même des défis, et si j'ai réussi à réaliser le travail du sol dans de bonnes conditions, ce qui me donne quelques jours de tranquillité pour cette question, il faut maintenant gérer la pression de mildiou qui affectionne particulièrement cette météo. Et il est en plus difficile de trouver en moment où traiter entre les jours de pluie....
Quelle stratégie adopter, jusqu'ou peut-on prendre des risques en année dangereuse? Jusqu'ou peut-on faire primer nos convictions environnementales? Nous avons fait notre deuxième traitement aujourd'hui, soit un de moins qu'une partie des collègues, car nous avons retardé le premier: la végétation était encore très petite et j'ai pensé qu'un peu d'attente n'était pas un risque majeur. Nous verrons dans quelques jours si c'était un bon choix....mais pour l'instant cela se comporte bien. Nous avons renforcé la dose de décoctions de prêle dans ce traitement, afin d'assécher au mieux les feuilles et enrayer le mildiou sans pour autant avoir à surdoser le cuivre.

Parallèlement, la végétation pousse par à-coups, suivant les variations de température. Mais vu qu'il y a ce qu'il faut en eau et que les températures sont quand même douces, la croissance est assez rapide. Les travaux d'ébourgeonnage et d'épamprage battent leur plein: nous enlevons les rameaux qui partent du tronc et sont inutiles, et nous éliminons également une partie des rameaux sur le haut du cep, dans les cas ou leur grand nombre peut amener à des entassements de végétation. Une autre méthode pour enrayer le mildiou, en évitant les zones d'humidité! Et pour plus tard, cela évitera aussi le botrytis, et facilitera la taille l'an prochain tout en limitant les plaies de taille: que des bénéfices mais un temps astronomique à passer maintenant.

A bientôt
Florian
#203

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 605
  • Remerciements reçus 17

Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

Bonjour,
Le floraison bat son plein à la faveur de la chaleur revenue! 36 degrés aujourd'hui, et un choc total par rapport à ces dernières semaines... dur pour les organismes, pour la vigne sans doute aussi.
Mais les pluies incessantes jusqu'au week-end dernier ont continué à augmenter la pression de mildiou. Il y aura des pertes, c'est sûr, on croise les doigts pour que l'ampleur des dégâts soit limitée, mais rien n'est moins sûr.... J'applique ce soir et demain matin mon 5ème traitement déjà, alors que d'habitude j'en fais 4 à 5 en tout sur l'année! Les conditions sont vraiment épouvantables, alors on fait ce que l'on peut: effeuillage pour que le séchage des grappes soit plus rapide, utilisation de décoctions de prêle pour renforcer les tissus et assécher, traitement rapprochés, aspersion de silice, couchage de l'herbe au rolofaca pour éviter l'humidité, etc... on ne chôme pas et pourtant on est loin d'être sûr du résultat....
Quelle année!
A suivre...
Florian
#204

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 605
  • Remerciements reçus 17

Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

Bonjour,

Quelques nouvelles, le beau mois de Juillet a été favorable à une croissance soutenue de la vigne: chaleur modérée et réserve en eau suffisante dans les sols. Nous sommes en train de finir le travail de tressage de nos vignes (technique alternative au rognage qui permet d'éviter de couper les rameaux). Ce travail est long mais je pense intéressant pour gagner en équilibre des vignes et des maturités: en avançant l'arrêt de croissance de la vigne, il permet une maturité plus précoce mais sans augmentation du taux de sucre. Cela permet également de passer tranquillement l'ensemble du vignoble en revue, en remettant les branches en place, enlevant quelques feuilles là où c'est nécessaire, observer l'évolution des raisins etc.
Nous allons sans doute voir les tout premiers grains se colorer dans les prochains jours. Les raisins ont bien grossi. Le mildiou nous aura fait perdre des raisins dans les Pinots Gris et Noirs, un pourcentage très variable selon les parcelles. Les autres cépages sont relativement épargnés, au prix d'une lutte de tous les instants. Année très dure en bio!

La question du moment est la drosophile. Elle nous avait causé tant de problèmes en 2014 et était absente, fort heureusement, l'an dernier. Les conditions humides de ces derniers temps ont favorisé sa présence sur cerises, framboises et maintenant mûres: il faudra être vigilant! Nous avons déjà effeuillé un peu plus que d'habitude dans cette optique, et allons sans doute refaire un passage juste avant la récolte, quand nous serons sûrs que cela ne créera pas de problèmes de brûlures de raisins.

En cave, deux vins se goûtent équilibrés: nous allons les embouteiller la semaine prochaine. Les autres cuvées doivent encore fermenter un peu, nous avons constaté un regain d'activité qui devrait leur permettre de finir leurs sucres dans les prochaines semaines.
A bientôt!
Florian
#205

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 605
  • Remerciements reçus 17

Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

Bonjour,
Nous sommes désormais en pleine véraison: cela signifie que les baies sont en train de se colorer. J'ai mis quelques photos il y a trois jours sur ma page FB.
Il est clair que nous sommes toujours assez tard par rapport aux dernières années, on revient à des dates plus proches d'il y a une quinzaine d'années, ou d'un millésime relativement tardif comme 2013. Les premières prévisions de début de récolte en Alsace se situent au 15 Septembre environ pour le crémant.
Pour ma part j'ai l'impression que la récolte risque d'être étalée dans la durée si la météo le permet: les cépages précoces (Pinots Noirs, Gris) accusent sur certaines parcelles des pertes de récolte dues au mildiou, ce qui devrait accélérer la maturité. De plus, si ces cépages sont attaqués par les drosophiles, il se peut que nous devions avancer la date de récolte. A l'inverse, certaines parcelles de Riesling, cépage tardif, sont relativement bien garnies et devraient prendre leur temps pour mûrir. Ces différents phénomènes tendront sûrement à augmenter les différences de dates de récolte: une fois de plus ce sera une des clés du millésime, il faudra être attentif à l'évolution de chaque parcelle.

Nous réalisons aujourd'hui un semis de trèfle souterrain sur quelques parcelles. C'set une espèce de la famille des légumineuses, qui a donc la faculté d'absorber l'azote de l'air pour le restituer au sol, et donc apporter un enrichissement dont la vigne pourra à terme bénéficier. C'est aussi une espèce qui dessèche très vite au printemps: elle ne concurrence donc pas la vigne. Je l'implante donc notamment dans les jeunes vignes sur nos coteaux sableux, potentiellement sensibles au manque d'eau et ayant besoin d'une fertilisation. Cette espèce peut ensuite continuer à vivre de nombreuses années, mélangée dans les espèces indigènes qui repousseront autour.

A bientôt pour les derniers embouteillages, le suivi des maturités et du potentiel qualitatif...

Florian
#206

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 605
  • Remerciements reçus 17

Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

Bonjour,
Les vendanges approchent à grands pas! Nous sommes en plein nettoyage de la cave et du matériel.

Le coup de chaud du mois d'août a asséché très rapidement les sols, bientôt un mois sans pluie et nous sommes dans une situation entièrement inverse à celle du reste de l'année: manque d'eau! Un comble! Incroyable de passer ainsi d'un extrême à l'autre!! Ce coup de chaud a également occasionné quelques brûlures sur raisins, malgré l'absence d'effeuillage côté soleil et le "chapeau" laissé par l'absence de rognage qui permet d'ombrager un peu... ces mesures ont freiné le phénomène mais pas évité totalement, signe de la violence extrême de ce coup de chaud sur des raisins qui n'y étaient pas habitués....
La bonne nouvelle est que ce temps chaud et sec a permis d'éliminer (pour le moment) les drosophiles: un vrai soulagement, mais restons vigilants.
Pour la plupart des parcelles, les réserves d'eau printanières leur suffisent à continuer rapidement leur maturation, qui a tendance à aller même très vite sur certains Pinot Noirs et Gris, comme préssenti. En revanche, des parcelles au sol peu profond ou jeunes et donc peu enracinées donnent des signes de manque d'eau et de ralentissement de maturité: si il ne nous arrive pas de pluie comme il est prévu, cela va devenir compliqué. Mais nous avons le temps, les Riesling et Gewurz sont encore très loin de la maturité. On va sans doute les récolter bien plus tard que les autres cépages, si les conditions le permettent.
L'ensemble des raisins reste parfaitement sain, à part des attaques localisées de guêpes.

Côté cave, trois vins ont terminé leur fermentation fin août. Ils se sont clarifiés et nous les avons soutiré hier, en vue d'un embouteillage semaine prochaine. Un seul vins restera encore en élevage.

Nous serons alors prêts à commencer la récolte semaine du 19 si il le fallait, voire le Samedi 17 en cas de retournement de situation. Pas de stress, on est prêts à intervenir à temps, il ne nous reste plus qu'à observer tranquillement et choisir la bonne date pour chaque parcelle.
A bientôt!
Florian
#207

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 605
  • Remerciements reçus 17

Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Potentiel avant vendange..

Bonjour,
J'ai réalisé aujourd'hui un tour complet de parcelles pour voir l'évolution des raisins.
J'en rentre très satisfait mais avec des points de vigilance.
Le point extrêmement positif est la beauté des raisins: aucun signe d'attaque, ni botrytis, ni drosophile ni rien d'autre: magnifique! Cela fait plaisir à voir.
Le manque d'eau ne se fait sentir que dans de rares situations, des vignes au sol très peu profond ou très jeunes. Les autres continuent tranquillement à mûrir: une satisfaction car ce n'était pas gagné d'avance! Nous attendons tout de même des pluies avec impatience, ne serait-ce que pour sauver les jeunes pieds, mais aussi pour s'assurer que toutes les vignes puissent parfaire leur maturation. Certaines parcelles de Gewurz ne mûriront pas sans pluie!
Côté acidité, elles sont pour le moment bien présentes, mais les baies sont très chaudes l'après-midi malgré l'ombrage des feuilles: on surveille leur évolution.

Les niveaux de maturité sont variables en fonction des réserves en eau je vous l'ai dit, mais aussi des cépages: Pinot Noir et Gris sont déjà bien avancés, les pépins bruns sur certaines parcelles, les degrés allant de 11 à 12.5 en Noir et 12 à 12.7 en Gris. Une parcelle bien touchée en mildiou nous permet, on se console comme on peut, de bien étudier les dynamiques de maturité: on constate qu'elle est bien plus haut que les autres en degré, mais les pépins et les arômes sont bien moins mûrs qu'une autre parcelle, qui affiche un degré potentiel de moins! C'est dû au fait que la quantité de raisins a été "artificiellement" diminuée sans modification de l'équilibre de la vigne: la maturité elle-même n'est donc pas modifiée, mais le rapport feuille/fruit plus important amène une plus grande concentration en sucre. On apprend dans toutes les situations! Cela nous poussera donc à poursuivre nos travaux sur les équilibres de vigne, et nous continuerons d'accepter les rendements tels qu'ils sont, pour chaque terroir, en fonction de ce que le sol fournit à la vigne. Modifier ces rendements vers le haut (engrais, taille longue, travail du sol) ou même vers le bas (taille courte, vendange en vert etc), a une influence négative sur les équilibres des vins, à notre goût du moins!
Pour ce qui est des Sylvaner, Pinot Blanc, Auxerrois, ils pourront attendre un peu plus et sont très beaux!
Les Riesling et Gewurz sont encore très loin de la maturité, nous les laissons mûrir tranquillement, ce qui ne pose aucun problème dans la mesure où ils sont très sains! Je trouve d'ailleurs les riesling superbes, une maturité tardive leur permettra peut être d'éviter la perte d'acidité liée aux chaleurs actuelles.
On va sans doute attendre le milieu de semaine prochaine pour les premiers coups de sécateurs, mais on garde un œil sur les conséquences des pluies annoncées ce week-end..

A bientôt!
Florian
#208

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4130
  • Remerciements reçus 1396

LADIDE78 a répondu au sujet : Re: Potentiel avant vendange..

Merci Florian pour ces infos , bon courage pour les vendanges

didier:)-D

Mal- voyant depuis 29 ans et passionné de vins comme vous tous
#209

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 605
  • Remerciements reçus 17

Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

Bonsoir,
C'est au terme d'une très belle première journée de récolte que je vous écris! Heureux!

Nous avons débuté ce matin avec nos Pinot Gris Dambach La Ville, sur terroir granitique. Des raisins très sains, une belle maturité, de belles acidités. Beaux arômes, très fins. L'équilibre me plaît beaucoup.
Nous avons continué avec des Pinot Gris et Pinot Noir sur terroir granitiques aussi: nous avons réalisé un pressurage direct de ces raisins, ensemble, pour notre cuvée "Granit". Là aussi des raisins très sains, une acidité ciselée et mûre: gros potentiel!
Puis le soir nous avons récolté la première partie de notre Pinot Noir "F": maturité très aboutie, raisins très sains, arômes complexes, pépins bien mûrs: rien à redire là non plus.

Et pour ne rien gâcher, les rendements ne sont pas aussi bas que prévu. Nous avions l'impression d'avoir limité la casse niveau mildiou ce printemps, avec toutefois quelques parcelles bien atteintes. Mais même celles-ci ont donné une production convenable bien qu'en dessous de leurs habitudes. Mais perte limitée et qualité superbe, on est déjà très heureux d'en être là! Cela fait plaisir d'avoir une récompense à toutes les sueurs que ce millésime nous a données. J'espère que la suite confirmera cette tendance. Nous récolterons demain nos Pinot Noir classiques, Dambach La Ville, et le reste du Frankstein ("F").

A demain!

Florian
#210

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120starbuck