Bodega Toro Albala

    • Messages : 26006
    • Remerciements reçus 783

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Electrico Don PX Reserva 1972

    A cote de ce vin, celui d'Alois Kracher bu cet ete ressemble a un petit muscadet !

    Un petit muscadet ? Non mais, et puis quoi encore ! ;)
    Je pense que le vin de Kracher est plus riche en sucre mais il est par contre très pauvre en alcool (4,5 %), dans un type d'équilibre très différent.
    Pour ta punition, je t'en infligerai une bouteille lors de ton prochain passage ! :)
    Et je dois encore avoir aussi de l'Electrico Don PX Reserva, mais il faut que je vérifie le millésime.

    Luc
    #61

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 8441
    • Remerciements reçus 22

    Anthony a répondu au sujet : Re: Don P. X. 1975 et autres années

    Punition acceptee ... avec plaisir !

    Anthony
    #62

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 17376
    • Remerciements reçus 1233

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : CR: Bodegas Toro Albala Don PX Gran Reserva 1972

    Noir, marron, brou de noix et une onctuosité qui apparaît comme on verse ce vin dans le verre qui s'en retrouve coloré à son passage sur les parois.

    Le nez est sur la noisette, la cerise à l'eau de vie, le cacao; quelle richesse! A l'aération, les épices apparaissent, épices douces.

    Comme on s'y attend, la bouche est énorme, d'une grande puissance, avec moins d'ampleur que l'Electrico 72, en tout cas dans mon souvenir ; La noisette devient noix fraîche en bouche, le cacao, le tabac, la liqueur de café se mêlent dans des saveurs complexes et joissives. Très grande longueur, un vin d'exception pour des moments d'exception. Un vin pour gourmand adorateur de sucreries.

    La longueur est suffisamment importante pour me laisser le temps de penser à l'ami qui m'a donné cette belle bouteille et à un autre à la santé duquel je l'ai ouverte, lui donnant raison quant à la différence entre ces deux gandes cuvées qui me semblent bien différentes.

    Jérôme Pérez
    #63

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 21570
    • Remerciements reçus 48

    Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Don P. X. 1975 et autres années

    Jérôme,

    Je suis heureux de constater que tu trouves ces mêmes différences entre Electrico et Gran Reserva 1972...
    Et, surtout, que tu ais ouverte cette bouteille en ces circonstances ;)

    Amitiés,
    Thierry
    #64

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : Toro Albala Don P. X. 1975 Marques de Poley 1945

    Montilla Moriles – Toro Albala – Don Pedro Ximenez - Marques de Poley 1945 :
    PP17 - DS16,5/17 – PC18 - LG17 - VM16.

    Un vieillissement en solera de plus de 50 ans en barriques américaines. 5000 bouteilles produites, seulement. Mise en bouteille l5/2/99.
    Robe noire, couleur mazout, aspect visqueux. Odeurs multiples, tourbillonnantes : zan, noix, raisin de corinthe, quinquina, épices, fraise confiturée, kumquat, gras de jambon, agrumes, cèpes, fleurs, … La bouche est harmonieuse, dotée d’une liqueur sereine mais sans excès (ni en sucre ni en alcool), à la fois amère et sucrée, dotée d’une densité et d’une persistance remarquables. Un bel exemple de force tranquille, source de jouvence !
    Malgré toutes ses qualités, le vin reste moins riche, moins abouti que le 1961 (noté 18/20 en juin 2002).
    #65

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 731
    • Remerciements reçus 0

    SOCRATO a répondu au sujet : Re: Toro Albala Don P. X. 1975 Marques de Poley 1945

    LaurentG : "zan, noix, raisin de corinthe, quinquina, épices, fraise confiturée, kumquat, gras de jambon, agrumes, cèpes, fleurs, [size=x-large]…"[/size]

    J'aime bien les petits points à la fin ! (t'as pas osé tout mettre ?)
    Est-ce que tu as senti tous ces arômes, est-ce la somme de tout ce qu'ont ressenti les dégustateurs, une construction cognitive ou ....?

    SOCRATO "scié "
    #66

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : Re: Toro Albala Don P. X. 1975 Marques de Poley 1945

    :)Socrato,

    La version ligth du cr résume ce vin à ceci :
    Montilla Moriles – Toro Albala – Don Pedro Ximenez - Marques de Poley 1945 :
    Excellent. Belle force tranquille. Moins riche et abouti que le 1961.
    Alcool mieux intégré que dans les portos.


    Des arômes que j'ai sentis, entendus de la part des autres aussi, reconstruits en fonction de mon expérience de ce type de vin.
    Analyse cognitive, en effet, comme le décrit savamment Frédéric Brochet dans sa thèse.
    Et puis, on a vraiment affaire à un vin très complexe, longuement amélioré par l'âge !

    (pour le sublime Montrachet 2002 de la DRC, la liste est encore plus longue) !
    #67

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 731
    • Remerciements reçus 0

    SOCRATO a répondu au sujet : Re: Toro Albala Don P. X. 1975 Marques de Poley 1945

    laurentG : "Des arômes que j'ai sentis, entendus de la part des autres aussi, reconstruits en fonction de mon expérience de ce type de vin.
    Analyse cognitive, en effet, comme le décrit savamment Frédéric Brochet dans sa thèse.
    Et puis, on a vraiment affaire à un vin très complexe, longuement amélioré par l'âge "

    Merci de m'avoir rassuré !

    SOCRATO "démystifié"
    #68

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : Re: Toro Albala Don P. X.

    Socrato,

    J'ai aussi (il y a longtemps) longuement étudié l'Intelligence Artificielle.
    #69

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2574
    • Remerciements reçus 100

    Gildas a répondu au sujet : CR: Bodegas Alvear, Pedro Ximenez 2004

    CR: Bodegas Alvear, Pedro Ximenez 2004, 8 € (directement importé de mon importatrice préférée : belle maman).
    Rouge brun n'arrêtant pas de pleurer ! Nez riche de café, figue verte, noix, caramel. Petite pointe alcoleuse que je n'avais jamais détecté sur des millésime plus vieux (1971, 1975 et même 2003). Bouche charnue, grasse, mure et sucrée (425 g de SR tout de même) qui ne s'arrête jamais : café, noix, café, noix, café, noix... Un vrai dessert à lui tout seul.

    Gildas
    LPV Normandie
    #70

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : Re: Toro Albala Don P. X. 1971 + 1972

    Bodega Toro Albala Montilla-Moriles Don PX 1971 : 18/20 – 19/8/07
    Aspect huileux et couleur café disent Pedro Ximenez. Belle enfilade odoriférante : gelée de mûre, kumquat, figue, caramel, réglisse, raisin sec, goudron, café, confiture de cerise, géranium (donnant une impression de verdeur – trait de PX - très rafraîchissante). Un nectar noir qui se déroule profusément, avec un formidable sens de l’équilibre (taux de sucre élevé, acidité forte, degré d’alcool raisonnable). Toujours un haut niveau pour cette cuvée totale, goûteuse, qui atteint (dans mes archives) un paroxysme sur le 1961 (Don Pedro Ximenez Marques de Poley 1945 fabuleux, aussi). Accord millimétré sur le dessert.

    Bodega Toro Albala Montilla-Moriles Don PX 1972 : 17,5/20 – 25/8/07
    Beau florilège aromatique complexe et typé : figue, café, rose, cachou, réglisse, citron vert, framboise. Bouche pleine, épaisse mais parfaitement équilibrée, vivante (plus vivante que celle du pourtant très réputé Alvear 1830). Amers formidables, acidité idoine pour sustenter le vin, grande longueur.
    #71

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 135
    • Remerciements reçus 0

    G.VIVES a répondu au sujet : Re: Toro Albala Don P. X. 1971 + 1972

    Salut laurent,

    avec quel dessert as tu accompagné ?

    j'ai lu ton commentaire "moyen" sur Alvear 1830, y a t il eu unanimité au sein des dégistateurs ?

    Gilles
    #72

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : Re: Toro Albala Don P. X. 1971 + 1972

    Montilia Morales PX 1971, Bodega Toro Albala
    Sorbets figue, café & noix,caramel au PX, crème au turon (cf la photo dans la rubrique "le vin et la table" initiée par Eric B).

    Oui, unanimité défavorable sur Alvear 1830.
    Des dégustateurs rompus aux meilleures cuvées andalouses (de Lustau par ex).
    Une impression bien éloignée des louanges lues çà et là sur cette cuvée (en partie relatées dans la fiche descriptive fournie par le domaine).
    #73

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 135
    • Remerciements reçus 0

    G.VIVES a répondu au sujet : Re: Toro Albala Don P. X. 1971 + 1972

    Je suis étonné, j'ai bu le vin à plusieurs reprises et toujours à un très haut niveau.
    Est ce un achat récent ? peut être le derniet lot sorti ?

    En même temps j'avoue n'avoir été quasiment jamais conquis par Toro Albala (Poley 39 et 45, Don PX 71,72 et 75, Electrico fino)

    illes
    #74

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : Re: Toro Albala Don P. X. 1971 + 1972

    Moi, si , avec Poley 45 et Electrico 63 double étiquette

    pour son achat : achat récent : je n'en sais pas beaucoup plus

    Merci en tout cas pour ton analyse autorisée, Gilles !

    et à bientôt
    #75

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 8
    • Remerciements reçus 0

    cocto a répondu au sujet : Re: Don P. X. 1975 et autres années

    merci pour toutes ces infos merci de nous dire comment conserver ces vins et à quel degré les boire merci
    #76

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 8441
    • Remerciements reçus 22

    Anthony a répondu au sujet : CR: Don PX 1972 Toro Albala

    Une petite gâterie sur un dessert ce soir et ce Don PX 1972 Gran Reserva de Bodegas Toro Albala a joue son role a merveille.

    Un tout complexe, non dénué de finesse sur le pain d’épices, la résine, les noix, avec une longueur incroyable. Un vin que j'adore (merci a Chouffe pour le "tip"). Je me demandais quand même s'il était plus facile de cacher des défauts œnologiques sur des vins puissants comme celui-ci par rapport a des vins secs et tout en finesse, ou la moindre erreur est facilement décernée.

    Un grand vin et un plaisir de tous moments.

    Anthony
    #77

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2574
    • Remerciements reçus 100

    Gildas a répondu au sujet : CR: Bodegas Toro Albalá, Pedro Ximénez dulce, Gran Reserva, Montilla-Moriles 1971

    CR: Bodegas Toro Albalá, Pedro Ximénez dulce, Gran Reserva, Montilla-Moriles 1971
    Les larmes sont brunes. Nez de café, de cacao, de figues rouges. En bouche, c'est généreux, ample. Elle apporte des notes boisées et de vanille sur des saveurs douces et amères.
    Toujours aussi bon.

    Gildas
    LPV Normandie
    #78

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 21570
    • Remerciements reçus 48

    Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Don P. X. 1975 et autres années

    Gildas,

    Je connais deux cuvées:
    Gran Reserva et Electrico, celle "de luxe".
    Celle que tu as bue s'appelle comment?

    Cordialement,
    Thierry
    #79

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 810
    • Remerciements reçus 0

    vetshow a répondu au sujet : Re: Don P. X. 1975 et autres années

    "Elle ne s'appelle pas":D
    En fait il doit s'agir de la cuvée "de base", car il n'y a ni "reserva" ni "gran reserva" d'écrit sur la bouteille, simplement Don PX, 1971 Pedro Ximenez.

    Cordialement,
    Pierre
    #80

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 536
    • Remerciements reçus 0

    Mettero a répondu au sujet : Re: Don PX 1971 Toro Albala

    PX 1971 bu hier , sur une tarte au chocolat

    Du grand bonheur, beaucoup de matière, des arômes de cerises très prononcés , enveloppée par un arôme chocolat. C'est très intéressant et très bon

    Question : ca se conserve après ouverture ?
    #81

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 21570
    • Remerciements reçus 48

    Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Don P. X. 1975 et autres années

    Oui, plusieurs semaines au réfrigérateur ;)

    Tu vas encore pouvoir te régaler ces prochains jours.

    Bien cordialement,
    Thierry
    #82

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2574
    • Remerciements reçus 100

    Gildas a répondu au sujet : Re: Don P. X. 1975 et autres années

    Thierry,
    Je viens de relire le post concernant l'étiquette de 71 sans mention "Gran Reserva". Je viens de repenser que je me suis fait confirmer par un caviste madrilain que la mention n'était pas obligatoirement inscrite, mais que de toute évidence, le 71 était bien une "Gran Reserva" ;) CQFD. J'ai également une bouteille de 72 sans aucune mention.

    Gildas
    LPV Normandie
    #83

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : Toro Albala Vino Dulce Natural 2005

    Toro Albala Montilla-Moriles Vino Dulce Natural 2005 : 16,5/20 – 6/5/08
    Facile de retrouver le cépage, l’appellation et même le producteur. Le liquide ambré coule très gras. Flaveurs attendues de caramel, de cannelle, de thé, de zeste d’orange, de figue, de datte, de cachou, de raisin de Corinthe. Bouche jusqu’au-boutiste, visqueuse, dont il convient de s’enivrer à gorgées restreintes. Bien architecturée, avec un mutage plus que raisonnable, une buvabilité bien préservé (à mon goût) et une grande rémanence en bouche. Langueur mauresque.
    #84

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 8441
    • Remerciements reçus 22

    Anthony a répondu au sujet : CR: Don PX 1972 Toro Albala

    Don PX 1972, bu en fin de soiree et dont mes souvenirs sont aussi vagues que la qualite de mes notes ... mais je me souviens d'un vin intense, sur les fruits secs avec une presence et un equilibre magnifiques.

    Un excellent accord sur le tiramisu.

    Anthony
    #85

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 80506
    • Remerciements reçus 5925

    oliv a répondu au sujet : CR: PX Michel Couvreur Meldrum House

    [size=medium]CR: Pedro Jimenez - Michel Couvreur - Meldrum House[/size]

    Un vin proposé par un grand monsieur pour conclure une formidable soirée de partages entre amis.
    Dès le service, je sais que je plonge dans l'inconnu.
    La robe est café (pas la lavasse de chez Buck Etoile, non le Ristretto de la Piazza romaine) et d’une épaisseur qui colle littéralement au verre. Des notes de noix, de café, d'épices et quelques vapeurs piquantes montent du verre et c’est là où c’est sympa d’avoir un futur grand œnologue à côté de soi : j’ai enfin compris en dégustation ce qu’était l’acidité volatile.
    En bouche...
    Comment vous dire ? On ressent la sucrosité d’une mélasse, la texture d’un caramel à la crème qu’on aurait liquéfié, des notes de café, de réglisse, d’épices (cannelle, muscade etc), c’est d’une terrifiante puissance (quelques gouttes suffisent à vous satisfaire la bouche pendant une minute) et la fois totalement enrobant. L'équilibre en bouche tient du miracle et imperceptiblement vient l'envie de se resservir. Splendide découverte ! (tu)
    #86

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2574
    • Remerciements reçus 100

    Gildas a répondu au sujet : CR: Visite de la Bodega Toro Albalá (et élaboration du PX dulce)

    CR: Aguilar de la Frontera, Espagne, Août 2008

    Quelques semaines passées cet été (comme d'habitude) près de Marbella étaient propices pour aller visiter cette fameuse cave. Elle est située au coeur de l'Andalousie, à 50 km au sud de Córdoba et à 150 km à l'est de Séville. Ici, en août, c'est le cagnard. Depuis le départ de la côte méditéranéenne, le thermomètre de la voiture n'a cessé de grimper pour accrocher en arrivant les 40°c à l'ombre !
    La bodega est située à Aguilar de la Frontera, ville paisible de 13000 âmes. La ville constituée de maisons blanches dont la couleur reflète la chaleur, paraît fixée telle un nuage sur une grosse colline qui s'élève à 300 mètres d'altitude. La pluviométrie n'est que de 500 millimètres par an. Le climat est de type méditérranéen, mais avec aussi une légère influence de l'atlantique.

    La ville abrite plusieurs coopératives locales qui produisent aussi bien des produits dérivés du raisin que de l'olive. L'Andalousie n'est d'ailleurs qu'un vaste champs d'oliviers, ponctué de quelques vignobles comme Jerez, Málaga, Montilla-Moriles...

    Toro Albalá fait partie des caves influentes de la région. Elle produit environ 300 000 bouteilles par an à partir d'un cépage blanc unique : le Pedro Ximénez dit le PX. Les vins sont classés en D.O (Denominación de origen) Montilla-Moriles.
    Nous sommes accueillis par Luis dans la salle de dégustation. Cette salle est chargée d'histoire comme en témoigne les nombreux livres sur le vin et les objets qui se rapprochent du même sujet. En décoration, il y a aussi des fûts contenant encore du vin. Il y a une tradition : sur tous les fûts de chêne américain, on est obligé de marquer un petit mot, signe de son passage à Aguilar.
    Luis est chargé de nous faire la visite et de nous transmettre un peu de son savoir sur la bodega qu'il connaît comme sa poche !

    L'histoire de cette cave remonte au 19 ème siècle et plus précisement à 1844. Elle fût fondée par Antonio Sánchez Romero dans un moulin dénommé "la Noria", près du château de la ville.
    En 1922, José Maria Toro Albalá restaure une ancienne centrale électrique et y transfère alors l'activité entière de la bodega. Une cuvée s'appelle d'ailleurs "Electrico".
    José Maria Toro Albalá est un passionné d'histoire, d'archéologie et collectionne à peu près tout ce qui peut être réuni sur cette terre. Il y a d'ailleurs un très joli musée que l'on visite lors du parcours : fossiles, lunettes d'astronomie, appareils photos, disques, lampes à huile romaine, insectes...

    Tout y est. Même les vestiges des premiers vins vinifiés, dont la bodega a gardé un fût de 10 litres pour chaque étape importante. Ainsi, vous trouverez comme témoins du passé "la Noria", premier vin de la bodega (vin ancestral de 1844 que j'ai eu le privilège de goûter), "la Fundacion", vin témoin de la naissance sous le nom officiel de Toro Albalá...
    "la Noria et Fundación", témoins du passé de Toro Albalá

    Nous commençons à visiter les installations : les cuves de Fino (la version "sec" du PX). Il y patientera quelques années en cuves inox avant d'être mis en fût.
    Puis nous passons devant les fûts d'Oloroso, qui sont stockés à l'extérieur, mais abrités sous un toit haut.
    [size=small]Les fûts d'Oloroso qui patientent bien des années dehors[/size]

    Au fait, vous lisez Fino, Oloroso... C'est exactement la même classification que le "Jerez", vignoble également andalou (proche de Cádiz, d'influence atlantique) et très prisé par les anglais. Seule la version sucrée diffère : le "dulce" pour la DO Montilla-Moriles et le "Cream" pour la version Jerez. Outre cette différence, les Jerez utilisent un seul cépage blanc : le Palomino.
    L'Oloroso, au contraire du Fino, ne bénéficie pas de l'élevage sous voile, apparent aux vins du Jura non ouillés

    Mais revenons à nos moutons. Certains fûts contiennent de l'Oloroso âgé de 50 ans, mais aussi quelques vieillards de 80 et même 120 ans ! Nous n'aurons pas la chance d'y tremper nos lèvres. Mais bien d'autres surprises nous attendront.

    Luis nous emmène au coeur de la Bodéga : le chai de vieillissement. La fraîcheur qui y règne est vraiment la bienvenue ! Autant le dire tout de suite, ça ne ressemble en rien aux magnifiques chais bordelais, nickels, bien rangés et à l'hygiène quasi clinique. Mais on sent une âme, une atmosphère. Il y a des milliers de bouteilles vides du monde entier, vestiges des dégustations faites ici. Là, respect : quelques milliers de fûts sur 4 étages attendent patiemment jusqu'à 80 ans parfois la mise en bouteilles. J'avoue ne pas avoir trop compris la méthode de classement : il y a des fûts partout et aucune marque spécifiques pour s'y retrouver hormis les mots gentils des touristes marqués à la craie sur les fûts.
    Mais Luis, lui sait où il plonge sa pipette. Tenez, voici un Amontillado de 1949. Il a commencé son élevage sous protection d'un voile et a entamé un début d'oxydation. On y ajouté ensuite de l'alcool pour ensuite terminer son élevage en fût. Ce dernier lui confère beaucoup de gras tout en étant sec : la robe est acajou, avec des notes d'amande, de noix et de cerise à l'eau de vie. C'est très complexe mais surtout ça reste équilibré malgré les 20% et la température ambiante.
    Il nous entraîne dans une autre allée, où sa pipette plonge alors dans un fût de "Dulce". C'est un 1970, qui patientera la mise encore quelques années.

    L'élaboration du "Dulce" à partir du cépage Pedro Ximenez est à la région Montilla-Moriles ce que la pourriture noble est à la région Sauternes. Au moment de la vendange du cépage Pedro Ximenez début août, le climat doit être sec aussi bien la journée que la nuit. Le raisin pousse dans des zones sablonneuse, dont le relief est léger. [size=small]
    photo Toro Albalá
    [/size]

    Dès la cueillette du raisin, des maillages sont disposés au sol pour y recevoir les grappes entières. A ce stade, le raisin atteint 14 degrés beaumé (densité de sucre). Le processus est en marche : la dessication du raisin est poussée à son paroxysme sous l'effet des 55°c au sol et de la quasi inexistance d'humidité dans l'air. [size=small]
    photo Toro Albalá
    [/size]

    10 jours plus tard, les raisins sont disposés sur des pagnes circulaires ("las Capachetas" faits de fibres de noix de coco) au sol pour y séjourner encore quelques jours jusqu'à flétrissement total de la baie !

    Puis le raisin est mis en cagette et direction la bodega pour y être pressé. De là sort une pate un jus extrêmement collant dont le rendement ne dépasse pas les 20 hl. On récupère le marc pour le presser de nouveau via une presse hydrolique de 300 bars. Il faut 3 à 3,5 kg de raisin pour obtenir un litre de PX Dulce. Ce vin de presse mélangé au vin de goutte est alors muté par adjonction d'alcool vinique : maintenant, la liqueur fait 22 degrés beaumé et 9 degrés alcooliques : c'est ce qu'on appelle le "P.X 22x9". [size=small]
    photo Toro Albalá
    [/size]

    Le vin est alors mis en cuve 6 mois pour clarification, décantation et pour que disparaissent les troubles organoleptiques du mutage (ajout de l'alcool).

    Pour finir, le vin est en entonné dans des fûts de chêne américain de 1 an ("el joven del ano") à presque 50 ans pour les plus vieux. 450 grammes de sucre, 17 % d'alcool et une densité de 1.18 sont les caractéristiques de ce "Dulce".

    Toro Albalá, c'est aussi de "el'Arope", une réduction de PX dulce dans un chaudron de cuivre et qui existait sous le nom de "Sapa" au temps des romains. C'est fameux sur les glaces et les crêpes ! On sent vraiment le raisin. Et aussi des vieux vinaigres balsamiques et de réserve sec.

    Merci à Luis pour le temps qu'il nous a consacré ainsi qu'à sa soeur Rosario pour l'organisation de notre venue. Ici, on est loin des circuits touristiques de visites des caves bien arrangées. Enfin, nous avons pu toucher du doigt (et goûter) un mythe.

    Toro Albalá
    Avenida Antonio Sánchez, 1
    Aguilar de la Frontera
    14920 Córdoba
    Tel : +34 957 66 00 46
    @ Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    www.toroalbala.com/

    Gildas
    LPV Normandie
    #87
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier_26, didierv

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 80506
    • Remerciements reçus 5925

    oliv a répondu au sujet : Re: Visite de la Bodega Toro Albalá (et élaboration du PX dulce)

    Splendide !! (tu)
    Merci Gildas pour ce grand moment.
    #88

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 17574
    • Remerciements reçus 2436

    Eric B a répondu au sujet : Re: Visite de la Bodega Toro Albalá (et élaboration du PX dulce)

    Merci Gildas pour cette belle visite de l'un de mes producteurs préférés ;)

    Eric
    Mon blog
    #89

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1392
    • Remerciements reçus 920

    Super-Pingouin a répondu au sujet : Re: Don P. X. 1975 et autres années

    Magnifique reportage. Merci :)-D

    HD
    #90

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120starbuck