CR: Domaine Benoît Dorsaz - Petite Arvine Quintescence 2010

    • Messages : 80451
    • Remerciements reçus 5899

    oliv a répondu au sujet : Domaine Benoît Dorsaz

    Portrait
    Benoît Dorsaz, homme de la terre et intellectuel.

    www.lenouvelliste.ch...
    #181

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 329
    • Remerciements reçus 39

    jfrdz a répondu au sujet : CR: Domaine Benoit Dorsaz - Syrah de Fully - Quintessence, 2011

    CR: Domaine Benoit Dorsaz - Syrah de Fully - Quintessence 2011



    La lumière peine à traverser la robe de cette syrah 2011, tant elle est sombre. Elle ne présente en tous cas aucune trace d’évolution. Bouteille ouverte plusieurs heures avant la dégustation. Le nez présente au premier plan des notes bizarres et dérangeantes de café ou plutôt de caramel brûlé (plus précisément de Carambar pour ceux qui auraient été initiés à cet innocent plaisir d’enfant). Ces arômes sont tellement puissants et monoblocs qu’on peine à percevoir des notes fruitées et d’épices dans les strates aromatiques à l’arrière-plan. Le toucher en bouche est sans aspérité, presque doucereux. Ce sont ces arômes de caramel qui s’imposent, même si l’impression d’ensemble ne laisse aucun doute : il s’agit bel bien d’une syrah, mais dans une version archétypale.

    Les deux tiers restants de la bouteille ont été regoûtés 24 heures plus tard : les notes de café / caramélisées ont bien diminués et laissés place à du poivre blanc, des notes lardées et surtout à une saturation d’arômes fruités (myrtilles et mûres). Cette dominante fruitée s’est retrouvé et en bouche, littéralement assaillie par un assaut de myrtilles et de mûres avant que la finale laisse sur une touche fumée et de cendre. A noter que ce n’est qu’après cette pause de 24 heures que j’ai perçu l’acidité, qui pourtant devait être là un jour avant.

    Bien meilleure que la veille, cette syrah de Fully Quintessence 2011 me semble se trouver à un stade que je comparerais à celui d'une « croissance d’adolescent » : les épaules de ce vin sont trop larges et ne permettent pas de profiter de sa profondeur qui est pourtant là, tapie dans l’ombre. Il faudra sans doute s’armer de beaucoup de patience pour que les notes d’élevage s’estompent (pour que le vin se réconcilie avec son ancien contenant ?) et que les arômes de fruits s’intègrent dans un ensemble moins exubérant et plus cohérent.

    Mrls slts
    jfrdz

    _____________________________________________________________________________________
    « Avez-vous déjà bu une bonne bouteille avec un connaisseur en vin ? C'est un supplice. » Nicolas Bouvier
    #182
    Pièces jointes :
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, chrisdu74, Jean-Loup Guerrin

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 380
    • Remerciements reçus 17

    poucmabon a répondu au sujet : Domaine Benoit Dorsaz, Syrah de Fully, Quintessence, 2011

    Merci pour ce beau CR !
    Je note assez souvent une diminution des sensations dues à la barrique neuve après avoir laissé 24 h, ou plus, la bouteille et son contenu (sous bonne protection). Ou avoir donné un peu d'oxygène au vin.
    #183

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 935
    • Remerciements reçus 538

    peterka a répondu au sujet : CR: Domaine Benoît Dorsaz - Humagne Rouge Quintessence 2015

    CR: Domaine Benoît Dorsaz - Humagne Rouge Quintessence 2015

    Premier nez de caramel vanillé qui s’évanouit assez vite au profit des fruits noirs (mûre, cassis) et un côté plus sauvage tirant vers le végétal et la terre avec aussi du tabac noir et des épices (cumin, macis).

    Attaque pleine et fine. Bouche juteuse, fraîche et savoureuse, plutôt souple malgré un côté charnu qui incite à mâcher. Bel équilibre global. Finale de bonne persistance sur des notes végétales évoquant le thé.
    L’aération renforce le côté végétal et terrien de l’aromatique mais la bouche conserve suffisamment d’élégance pour que cette ensemble de caractère ne vire pas trop au rustique.

    Beau vin qui mérite sans doute un peu de garde.

    Pierre
    #184
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 935
    • Remerciements reçus 538

    peterka a répondu au sujet : Domaine Benoît Dorsaz - Cornalin Les Perches 2016

    CR:
    Benoît Dorsaz Cornalin Les Perches 2016
    Nez très fruité, expressif sur le cassis et sa feuille, la cerise noire, la mûre, la myrtille. Touches de pierre chauffée au soleil et nuances florales / végétales donnent un peu de complexité.
    La bouche est suave, souple, très fruitée, avec une matière joliment concentrée mais sans excès. C’est frais et juteux. Longueur correcte sur des notes plus végétales que fruitées. Vin de plaisir.

    Pierre
    #185

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2178
    • Remerciements reçus 55

    kalmah a répondu au sujet : Domaine Benoît Dorsaz - Humagne Rouge Quintessence 2015

    CR: Domaine Benoît Dorsaz - Cornalin Quintessence 2015

    Nez discret sur la vanille, les groseilles. La bouche est un poil tannique très (trop) végétale. la finale est assez longue, mais c'est trop végétale. Je n'ai pas de plaisir.

    Trop jeune ? J'aime pas le cépage cornalin ? Problème de bouteille ?. Je pense plutôt pour la première hypothèse.

    Mon médecin m'a prescrit ce médoc avec un petit verre d'eau. Parfait, les assemblages bordelais sont composé de petit verdot.
    #186

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 6372
    • Remerciements reçus 3138

    Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : CR: Visite et dégustation au domaine Benoît Dorsaz

    CR: Visite et dégustation au domaine Benoît Dorsaz

    A l’occasion d’un court séjour en Haute-Savoie, j’avais pris rendez-vous pour le jour pluvieux de la semaine, mais Benoît Dorsaz m’avait prévenu qu’il serait pris et nous serions reçus par son épouse. C’est donc Maryline qui nous accueille pour notre troisième visite en dix ans à ce petit mais beau domaine.
    Comme la pluie annoncée n’est pas là, nous sortons immédiatement pour localiser une partie des vignes. Le domaine ne compte que 5 ha (c’est un choix réfléchi de ne pas s’étendre plus), répartis sur différents secteurs, mais tous à Fully ou dans des communes limitrophes, ce qui limite les déplacements.
    Depuis le domaine, on voit bien le secteur des Perches, vignoble historique du domaine, mais la photo de ce secteur a été prise plus tard, d’un peu plus près. Les 2 ha de Benoît Dorsaz sont constitués de loess avec quelques moraines posées sur un fond de gneiss et exposés plein sud. Les rangs de vignes sont perpendiculaires à la pente pour faciliter le travail tout au long de l’année et retenir la terre grâce à des murets.


    Les Perches

    Le secteur des Follatères est lui un peu plus en aval par rapport au Rhône, là où celui-ci passe de la direction ouest à la direction nord, ce qui confère un micro-climat très particulier (les « folles terres » !). 1,5 ha sont exploités ici, pour partie en coteaux (loess) et pour partie sur la partie plate de la vallée (mélange de limon et de loess), avec une orientation sud-ouest. Les rangs de vignes sont en partie parallèles à la pente et en partie l’épousent pour respecter les valeurs paysagères du site.

    Les Follatères


    Mosaïque de cépages


    Trois autres secteurs complètent le vignoble : Plamont, Rossetan et Chavannes.

    Seulement 5 ha mais une douzaine de cépages (!) : fendant (chasselas), petite arvine et viognier en blanc, cornalin, humagne, syrah, pinot noir, gamay, merlot, cabernet franc, galotta et gamaret en rouge ! Les vignes sont enherbées en partie. La certification en agriculture biologique a été obtenue en 2016, avec le label "BioSuisse" qui porte à la fois sur la viticulture et la vinification. La viticulture est également réalisée en biodynamie mais sans chercher de label.


    Nous rentrons pour voir quelques installations.


    Nouvelles cuves inox pour la vinification de rouges


    Opération d’entonnage de vin rouge



    L’objectif de Benoît Dorsaz étant d’obtenir des vins plus sur la finesse que la puissance, la vinification est adaptée en conséquence pour chacun des cépages. Ainsi des remontages et des pigeages sont réalisés sur les rouges mais avec parcimonie. Les élevages se font sous bois pour la gamme « Quintessence » mais le pourcentage de bois neuf reste limité.

    Enfin nous rejoignons la belle salle de dégustation pour goûter à quelques cuvées emblématiques du domaine.
    Mais d’abord quelques données sur les millésimes récents :
    - En 2017 la moitié des vignes ont gelé dans le secteur plat des Follatères.
    - 2018 a vu l’attaque du mildiou comme un peu partout en France, mais cela a bien été maîtrisé.
    - 2019 également, avec en plus de l’oïdium ; en revanche peu de pourriture contrairement à d’autres voisins. Maryline nous explique que c’est grâce au mode de viticulture. De plus le tri des grains à l’arrivée à la cave est très sévère.



    Petite Arvine de Fully – Les Perches – 2018

    Les vignes ont été plantées il y a quinze ans.
    Les vendanges se font en deux tries (parfois trois selon les années !) pour gagner en maturité de fruit. La vinification est réalisée en cuves, pendant six mois.

    Robe paille.
    Nez très intense et bien aromatique, sur des arômes d’abricot très présents complétés par quelques notes florales.
    La bouche est habillée d’un léger gras et dévoile une aromatique bien riche. Une bonne acidité l’anime et la porte jusqu’à une chouette finale saline.
    Bien ++ / Très Bien


    Petite Arvine de Fully – Quintessence – 2017

    Les vignes ont entre 35 et 40 ans d’âge.
    Pendant un an, 75 % sont élevés en barriques de grande contenance (de 300 à 500 l), allant du bois neuf à des barriques de trois vins. Les autres 25 % sont élevés en cuves puis l’ensemble est assemblé et vieilli six mois de plus en cuves.

    Robe se situant entre paille et or.
    Le nez explose littéralement sur l’abricot et l’ananas, les fruits jaunes plus généralement. Une touche boisée se fait sentir ainsi qu’une note mentholée.
    La bouche se montre ample et concentrée, d’une aromatique dense où l’élevage est encore bien sensible. Une grande acidité dynamise le tout et allonge la finale qui se révèle également saline.
    Très Bien + mais à attendre quelques années pour en profiter au mieux !


    Cornalin – Quintessence – 2017

    Il s’agit d’un assemblage des secteurs des Perches, Rossetan et Chavannes.
    Après égrappage, la fermentation et la macération durent un mois. L’élevage a lieu pendant un an en barriques (très peu de fûts neufs) puis six mois en cuves.

    Robe moyennement sombre, aux reflets très nettement violacés.
    Nez bien intense, très fruité, avec de la réglisse et une touche vanillée.
    La fraîcheur en bouche est très belle, donnant un fruité acidulé, sur la cerise de Montmorency. De petits tanins légèrement saillants participent au soutien et à la persistance du vin.
    Très Bien


    Syrah de Fully – Quintessence – 2017

    La vigne est issue de sélections massales de la serine, variété de syrah, en provenance directe de vignes de Bernard Grippa.
    Un tiers est vinifié en vendange entière, pour une fermentation et une macération d’un bon mois.
    L’élevage a lieu pendant un an en barriques (20 % de fûts neufs) puis six mois en cuves.

    La robe est sombre et a déjà quasiment perdu ses reflets de jeunesse.
    Le nez d’une grande intensité fait très « syrah » : belles épices, poivre, lardé. Mais pas trouvé de violette…
    La bouche dense possède un grand fruit et fait preuve d’une superbe élégance. Une belle vivacité et une très longue finale épicée sont d’autres atouts indéniables.
    Très Bien +(+)



    Que du bon !

    Un grand merci à Maryline pour son accueil et le temps passé avec nous, et également à Benoît, venu nous saluer malgré ses contraintes du jour, pour son remarquable travail ! (tu)

    A la sortie de la cave, je vous conseille (en fait c'est Maryline qui conseille et je confirme !) un déjeuner à l'hôtel - restaurant de Fully : en période de chasse, c'est super, et en dehors de cette période cela ne doit pas être mal non plus...

    Jean-Loup
    #187
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, dfried, Jean-Paul B., Super-Pingouin, Marc C, chrisdu74, bulgalsa, kalmah, LADIDE78, TIMO, jfrdz, vivienladuche, Frisette, DaGau, éricH

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 157
    • Remerciements reçus 105

    pierrelepecheur a répondu au sujet : Visite et dégustation au domaine Benoît Dorsaz

    Merci pour ce CR qui me rends triste de ne pas trouver ses vins en France (il me semble qu'il m'avait indiqué il y a quelques années ne pas avoir d'importateur en France).
    #188

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 329
    • Remerciements reçus 39

    jfrdz a répondu au sujet : Visite et dégustation au domaine Benoît Dorsaz

    "Le nez d’une grande intensité fait très « syrah » : belles épices, poivre, lardé. Mais pas trouvé de violette…"


    Merci pour ce CR détaillé !

    De manière ultra-schématique, mon expérience des syrah du Valais me fait classer leurs marqueurs aromatiques en trois types qui sont liés à la géologie pour le moins complexe de cette région: sols acides, ce sont plutôt les notes lardées, le poivre blanc qui dominent (Benoît Dorsaz). Sur des sols calcaires ou des sols morainiques avec galets roulés, les notes de violette dominent (Simon Maye, Denis Mercier). Sur les sols à dominante de schistes, les syrah en Valais se caractérisent par une note mentholée après quelques années de garde (Marie-Bernard Gillioz, cuvée Cayas de Germanier).

    Je le répète: c'est ultra-schématique et il faudrait aussi tenir compte du degré de chauffe des contenants.

    Mrls slts
    jfrdz

    _____________________________________________________________________________________
    « Avez-vous déjà bu une bonne bouteille avec un connaisseur en vin ? C'est un supplice. » Nicolas Bouvier
    #189
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, TIMO

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2178
    • Remerciements reçus 55

    kalmah a répondu au sujet : CR: Benoît Dorsaz - Syrah Quintescence 2015

    CR: Benoît Dorsaz - Syrah Quintescence 2015

    J'avais eu une déception avec le Cornalin 2015. Que vaut sa syrah....

    C'est un peu tôt, mais c'est vraiment très réussi.

    A l'ouverture, un nez poivré distingué. En bouche, c'est un joli toucher de bouche, assez fruité. C'est pas encore en place. PAr contre la finale vient avec une sacré puissance très longue plutôt orientée vers la fraîcheur. 16.5/20...

    A attendre encore quelques années pour profiter au max. Au sommet de sa forme ça va faire une sacré claque.

    Mon médecin m'a prescrit ce médoc avec un petit verre d'eau. Parfait, les assemblages bordelais sont composé de petit verdot.
    #190
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2178
    • Remerciements reçus 55

    kalmah a répondu au sujet : CR: Domaine Benoît Dorsaz - Petite Arvine Les Perches 2017

    CR: Domaine Benoît Dorsaz - Petite Arvine Les Perches 2017

    Nez discret floral glycine.
    La bouche est vive avec une touche légèrement alcooleuse, puis un creux et une finale qui revient pour longtemps. Après quelques heures d'aération. Le lendemain, la bouche est plus fruitée, plus équilibrée et la finale persistante est toujours là.
    A attendre je pense.

    Mon médecin m'a prescrit ce médoc avec un petit verre d'eau. Parfait, les assemblages bordelais sont composé de petit verdot.
    #191
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2178
    • Remerciements reçus 55

    kalmah a répondu au sujet : CR: Domaine Benoît Dorsaz - Petite Arvine Quintescence 2010

    CR: Domaine Benoît Dorsaz - Petite Arvine Quintescence 2010

    J'avais gardé une bouteille pour voir le potentiel de vieillissement avec la petite arvine. A priori ce cépage a tout pour bien vieillir, mais j'ai déjà eu des déconvenues. Ce n'est pas le cas avec Benoit Dorsaz.

    Le nez est discret, floral avec une légère note de noix. La bouche a perdu de sa frâicheur, mais gagné en complexité avec de légère note de noix et d'agrume. La bouche est d'une grande peristante avec une sacré fraîcheur et longueur. Très bien 17/20.

    CR!!

    Mon médecin m'a prescrit ce médoc avec un petit verre d'eau. Parfait, les assemblages bordelais sont composé de petit verdot.
    #192
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 935
    • Remerciements reçus 538

    peterka a répondu au sujet : CR: Benoît Dorsaz Petite Arvine de Fully « Les Perches » 2015

    Dégusté à cette occasion
    CR:
    Benoît Dorsaz Petite Arvine de Fully « Les Perches » 2015
    Loess sur gneiss et débris morainiques. Exposition sud. Macération à froid de quelques heures puis fermentation et élevage en cuve inox.
    Bouquet intense et mûr d’abord sur les fruits blancs (poire, coing) et jaunes (pêche, abricot), la pomme et le melon ; ensuite sur les agrumes (mandarine, citron confit) avec une note de pierre chaude et de silex qui s’installe de plus en plus.
    Ronde et plutôt grasse à l’attaque, la bouche se concentre ensuite sur un fruit de belle fraîcheur et propose un équilibre parfait entre ampleur et jus. La fin de bouche de bonne persistance voit revenir des notes de silex et de cire qui s’associent à de beaux amers salins. Belle bouteille à point qui propose du fruit et de la consistance même si le vin n’est pas concentré à cœur ni le plus fin qui soit. Son ampleur et son fruit le rendent particulièrement délicieux.
    #193
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: DUROCHER

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120starbuck