Nous avons 1229 invités et 73 inscrits en ligne

Journée Portes Ouvertes en Jurançon

  • Messages : 1391
  • Remerciements reçus 1962

bibi64 a créé le sujet : Journée Portes Ouvertes en Jurançon

Compte rendu succint des dégustations chez Clos Thou, Clos Lapeyre, Domaine Du Cinquau, Domaine Castera et Domaine Bellegarde lors de la journée portes ouvertes en Jurançon. Je mets aussi les prix proposés au domaine pour le rapport qualité/prix. Jurançons secs en orange, jurançons moelleux et liquoreux en vert..
Ces notes permettent de compléter (de façon moins précise tout de même) la dégustation de jurançon secs relatée ici .

Préambule sur mes notations :
0 = raté
1 = médiocre
2 = correct
3 = bon
4 = très bon
5 = excellent
avec des demi points, des + et des – qui permettent d’affiner le jugement et de classer les vins entre eux.


Clos Thou

CR: Délice de Thou sec 2016
10 euros. Vin simple, sur le fruit, avec des thiols qui m’aurait emmené sur un sauvignon à l’aveugle.
Note : 3-/5

CR: Jurançon sec Guilhouret 2016
12 euros. 50% gros manseng, 20% Petit Manseng, 30% autres (petit et gros courbu, camaralet)
Beau vin salin et tendu, avec des arômes classiques de manseng (agrumes, ananas).
Note : 3,5/5

CR: Délice de Thou moelleux 2015

10,50 euros. Nez classique, passion, ananas, abricot, agrumes, avec des notes fumées. Bouche dans un style ½ sec plus que moelleux. Acidulé, pas très long. Bon.
Note : 3/5

CR: Cuvée Julie 2015
13 euros. 60% gros manseng, 40% petit manseng.
Vin discret, épuré. Agrumes, poire, abricot. Assez long.
Note : 3+/5

CR: Suprême de Thou 2016
19 euros. 100% petit manseng.
Un beau petit manseng, vif, long et concentré. Passion et abricot.
Note : 4-/5

CR: Terroir de la Cerisaie 2015
25 euros. 100% petit manseng.
Nez complexe et gourmand : passion, abricot, caramel, banane. En bouche, grosse concentration, belle liqueur équilibrée par une belle acidité. Aromes sur le pain d’épice avec un côté rôti (la banane a disparu). C’est velouté. Très bon et très long.
Note : 4,5/5


Clos Lapeyre

CR: Lapeyre Sec 2016
8,80 euros. 100% gros manseng. Léger et simple, un peu fade.
Note : 2,5/5

CR: Vitatge Vielh 2013
12,80 euros. Gros manseng majoritaire, élevage en fût.
Simple, vif, sur le citron. Bon, sans plus.
Note : 3/5

CR: Mantoulan 2011
18 euros. Petit manseng majoritaire.
Fin et fondu. Complexe, citron, bergamotte. Assez long. Bon à très bon.
Note : 3,5/5

CR: Evidencia 2016
14,50 euros. Vin nature. Petit manseng, gros manseng et courbu et à part égale.
Fin et rond. Sur la pomme et le citron. Bien et original.
Note : 3+/5

CR: Lapeyre moelleux 2016
12,10 euros. Majorité gros manseng. Elevage en cuve
Assez concentré. Pomme et ananas. Simple et bien fait.
Note : 3,5-/5

CR: Magendia 2015
16,60 euros. 100% petit manseng. Elevage en fûts.
Assez léger, élégant, acidulé, avec une aromatique gourmande : orange, citron, mangue.
Note : 3,5/5

CR: Balaguera 2014
32 euros. 100% petit manseng. Elevage en fûts. Passerillé sur pieds.
Très concentré, fin, élégant et complexe : vanille, orange, citron, mangue, abricot. Long et complexe, frais, pas du tout confit. Très bon.
Note : 4+/5

CR: Vent Balaguer 2009
40 euros. 100% petit manseng. Elevage 2 ans en fûts. Passerillé sur pieds puis en clayettes.
Vin boisé. Enorme concentration, liqueur bien relevée par une juste acidité. C’est gras et opulent, sur la noisette, la vanille et les fruits exotiques. Très long en bouche. Excellent. Le plus beau vin de la journée, qui n’a pas pris une ride depuis notre première rencontre il y a 2 ans.
Note : 5-/5

Après ces millésimes actuellement en vente, nous avons pu goûter des vieux millésimes proposés à la dégustation en magnum pour cette journée portes ouvertes.

CR: Vitatge Vielh 2009
Nez peu causant, peut-être un peu boisé. En bouche, c’est minéral, tendu, dans un style épuré. Pas de boisé ressenti finalement. C’est minéral et citronné, avec une finale saline et une belle longueur.
Note : 3,5/5

CR: Vitatge Vielh 2006
Légère oxydation qui se fait sentir au nez (sur l’alcool). En bouche c’est simple, un peu passé, avec encore ces notes d’alcool à polycopier (pour ceux qui sont assez vieux pour avoir connu les polycopies J). Bon sans plus, sur le déclin.
Note : 3/5

CR: Vitatge Vielh 2001
Nez fruité et floral. En bouche, c’est tendu, fruité et long. Vin encore très jeune, on lui donnerait moins de 5 ans alors qu’il en a 16. Très bon, et avec de l’avenir. Après renseignement, c’était achetable à 48 euros le magnum.
Note : 4/5

CR: Magendia 2010
Nez boisé. Léger, aérien, fin. Un jurançon moelleux classique, frais mais pas très concentré.
Note : 3,5/5

CR: Magendia 2005
Nez gourmand, ananas, passion. En bouche, très concentré et rond, avec l’abricot confit dominant. Belle longueur. Très bon.
Note : 4-/5

CR: Magendia 2001
Nez sur le beurre, les fruits à l’eau de vie, le pruneau et le pain d’épices. Bouche puissante et grasse, sur le pruneau, l’ananas et avec un côté patissier (crème aux œufs). Très long et très bon.
Note : 4-/5

Pour finir, direction le fond du chai pour déguster une cuvée expérimentale et confidentielle.

CR: Amaros 20xx?
Je n’ai pas noté le millésime, ni le prix éventuel. Vin nature. Gros manseng vinifié comme un vin rouge. Ca fait un vin dit « orange ».
La macération du jus avec les peaux donne de la structure et des tanins à ce vin blanc, qui pourtant ne paraît pas imposant. Son aromatique entre cidre et jus de raisin est originale. Peu de plaisir avec ce vin, mais c’est intéressant de constater que les vignerons explorent de nouvelles pistes
Non noté, car trop atypique dans le contexte jurançon.


Domaine du Cinquau

CR: Sec Sensations 2016
9,60 euros. Nez soufré et thiolé, désagréable. En bouche c’est léger, un peu dur, un peu vert, sur des notes de pomme. Un vin à oublier.
Note : 1,5/5

CR: Sec Ambitions 2016
13,60 euros. Petit manseng élevé en fût.
Vin boisé, léger, tendu, avec un léger manque de maturité. Belle vivacité. Retro sur citron, bergamotte, ananas. Finale un peu agressive (chaude et acide)
Note : 3/5

CR: Le Fruit 2016
9,20 euros. 70% gros manseng, 30% petit courbu, 40g de sucre résiduel.
Appelons un chat un chat, voilà un nez qui pue (soufré), un peu comme sur le sec Sensations.
Bouche simple et fraiche. Trop cher pour ce que c’est.
Note : 2,5/5

CR: L’envie 2015
12,60 euros. 100% petit manseng. Elevage en cuve.
A nouveau le soufre domine le nez. Heureusement, en bouche c’est du vin : concentré et acidulé, sur des arômes classiques d’agrumes et de fruits exotiques. C’est bon.
Note : 3,5-/5

CR: L’esprit 2014
15,90 euros. 100% petit manseng. Elevage en fûts, dont 1/3 de neuves. 90 g de SR.
Nez sur le pain d’épice, la vanille, l’ananas. Bouche ronde, concentrée, expressive, vive. Belle longueur. Très bon (et très bon RQP).
Note : 4/5

CR: La Part de Hommes 2012
36,20 euros. 100% petit manseng. Vendange tardive, élevage en fûts.
Nez boisé et rôti, puis abricot et ananas à l’aération. Grosse concentration en bouche. Un joli VT classique.
Note : 4+/5


Domaine Castera

CR: Castera Sec 2016
7,50 euros. 1er nez soufré. Vin simple, vif, tendu, sur le citron et la poire. Finale un peu chaude. Bon.
Note : 3/5

CR: Tauzy 2016
13,90 euros. Petit manseng, gros manseng et petit courbu, élevage en fût.
Vin vif (peut-être un tout petit peu trop), élégant et rond. Agrumes dominants (citron et bergamotte), puis ananas. Assez long. Très bon.
Note : 4-/5

CR: Castera Moelleux 2015
10,50 euros. Gros manseng et petit manseng. Elevage cuve.
Simple et frais, aromatique.
Note : 3+/5

CR: Castera Moelleux 2014
10 euros. Gros manseng et petit manseng. Elevage cuve.
Même style que le 2015, en plus rond.
Note : 3+/5

CR: Caubeigt 2015
16,90 euros. Petit manseng.
Nez boisé, pain d’épice. Bouche assez concentrée, avec l’impression qu’il y a beaucoup de sucres résiduels. Abricot dominant en retro. Belle longueur.
Note : 4-/5


Domaine Bellegarde

CR: Vin de France, cuvée Unik 2016
9,80 euros. 100% camaralet
Vin vif et fin, avec une légère amertume.
Note : 3-/5

Quand je reprends mes notes, je le goute pareil que le mois dernier où j’avais plus détaillé :

« Robe jaune pâle, légèrement grisatre.
Nez ouvert, sur le chèvrefeuille, la poire, et un peu de craie.
Attaque fraiche et légèrement perlante. La bouche présente une belle tension accompagnée d’une légère amertume qui arrive vite. La retro confirme le nez et permet de déceler en plus des notes citronnées. La finale est saline et assez longue.
Conclusion sur ce vin : c’est bon, original.
Note : 3/5 »

CR: Tradition 2016
8,50 euros. Majorité et gros manseng, avec une petite part de camaralet.
Nez chèvrefeuille et pamplemousse. Bouche fraiche, citronée et florale. Vin léger, très agréable.
Note : 3,5/5

CR: Pierre Blanche 2016
12,50 euros. 100% petit manseng, fermentation et élevage en fûts.
Nez fermé. Bouche très marquée par un boisé planche, avec du fruit derrière. Ce vin, qui est d’habitude une référence en sec dans l’appellation, ne me paraît pas en place. A revoir dans quelques temps pour vérifier si c’est un problème de cuvée ou si c’est dû à une mise en bouteille récente non digérée. Aucun plaisir en l’état
Non noté.

CR: Moelleux Tradition 2016
11,50 euros. Gros manseng et petit manseng. Elevage cuve pour le gros manseng et barrique pour le petit manseng.
Nez fermé. En bouche, c’est simple, frais, acidulé et fruité. Pas très long. Un bon moelleux d’entrée de gamme.
Note : 3/5

CR: Cuvée Thibault 2016
16,50 euros. 100% petit manseng. Elevage en barriques.
Nez discret, boisé. Bouche élégante, assez concentrée, avec des arômes classiques de petit manseng : pain d’épice, miel, abricot, fruits de la passion. Belle longueur. Très bon.
Note : 4-/5

CR: Sélection DB 2011
38 euros. 100% petit manseng récolté en vendange tardive. Fermentation et élevage en barriques neuves pendant 20 mois.
Vin très concentré, avec un fond classique (abricot, ananas, passion, miel) assorti d’un côté rôti et de notes de pruneau. Très long en bouche. Une belle gourmandise.
Note : 4/5

L'impression générale que je retire des ces dégustations c'est que le millésime 2016 a produit de beaux secs et que l'appellation est dynamique (on a des 100% camaralet qui apparaissent, un vin orange, un demi-sec que je n'ai pas gouté chez Castera, etc..).

Bibi
#1
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, podyak, DUROCHER, sebus, Frisette, GAET, LLDA, Pins

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82843
  • Remerciements reçus 8310

oliv a répondu au sujet : Journée Portes Ouvertes en Jurançon

Merci beaucoup pour ce très beau travail ! (tu)
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5635
  • Remerciements reçus 2551

Frisette a répondu au sujet : Journée Portes Ouvertes en Jurançon

(tu)(tu)(tu) Joli boulot. Les tarifs montrent qu'on peut faire du très bon vin sans matraquer le client. Bravo.

Flo (Florian) LPV Forez
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 508
  • Remerciements reçus 316

Med a répondu au sujet : Journée Portes Ouvertes en Jurançon

:jump: ::turn:: ::whooo::

Comme ça fait plaisir de démarrer la semaine en lisant ces notes, un énorme merci Bibi !
5 ans que je suis revenu sur Bordeaux maintenant et je n'ai toujours pas réussi à faire ces fameuses Portes Ouvertes...
Visiblement c'est toujours blindé, pas trop de monde cette année ?

Depuis que Franck Lihour a pris la suite au Domaine Castera, les vins ont énormément progressé.
Il y a juste son entrée de gamme en sec sur laquelle je n'accroche pas : c'est souvent austère avec une acidité trop violente pour moi.
En revanche ses 2 nouvelles cuvées (depuis 2014) Tauzy et Caubeigt sont d'un très haut niveau.
J'irai encore cette année rencontré les adorables parents Lihour au SVI de Bordeaux histoire de faire quelques emplettes :whistle:

Bellegarde ça fait un moment que je n'ai pas goûté, il me semble que c'est le fils également qui a pris en main les rênes du Domaine : tu confirmes Bibi ?
J'ai toujours bien aimé leurs moelleux et leur entrée de gamme en sec, parfaite pour l'apéro dans un style "printanier".
Ton CR sur leur 100% Camaralet donne envie de goûter ça...

J'ai jamais accroché sur les quelques secs de Lapeyre que j'ai pu goûté mais visiblement il faut plutôt viser les moelleux chez eux.
Je peux dire la même chose sur Cinquau : pas aimé leur sec d'entrée de gamme sur 2012, connais pas leurs moelleux.

Clos Thou on ne les présente plus, vraiment une valeur sûre !
Délice de Thou en sec, c'est nouveau ?

Médéric
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1391
  • Remerciements reçus 1962

bibi64 a répondu au sujet : Journée Portes Ouvertes en Jurançon

Bonjour Med,
cette année la météo était boudeuse et du coup il y avait moins de monde sur les petites routes étroites et boueuses des coteaux....
Chez Bellegarde Thibault travaille au côté de son père Pascal, mais je ne sais pas s'il a pris la direction.
Délice de Thou est une cuvée faite avec des raisins achetés au voisin (ce qui fait que c'est la seule cuvée du domaine non bio); en fonction du millésime, ce raisin est vendangé pour aller soit en sec, soit en moelleux.
La tendance générale dans l'appellation, qui suit évolution de la demande, est de faire de plus en plus de secs.

Bibi
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 508
  • Remerciements reçus 316

Med a répondu au sujet : Journée Portes Ouvertes en Jurançon

Merci pour ta réponse !

Comme tu le disais, l'appellation est super dynamique avec beaucoup de jeunes qui reviennent au pays après avoir acquis de l'expérience en France et à l'étranger. Une émulation se développe entre eux avec le même objectif : qualité !
Le père Castéra me disait l'année dernière qu'ils étaient nombreux à (re)planter des cépages locaux style Camaralet/Petit courbu dans des secteurs adéquats afin de produire des vins secs plus fins et moins riches en alcool que la production habituelle de la région.
De plus, je trouve l'offre des domaines souvent bien foutue : des gammes la plupart du temps assez restreintes où tout le monde peut y trouver son compte en fonction de son budget et de ses attentes.

Vous l'aurez compris, j'adore les vins (et les vignerons) de cette appellation ! %tchin

Médéric

P.S : faut absolument Bibi que tu goûtes Lafitte 2016 en sec (cuvée de base) : Antoine Arraou (encore un jeune !) nous a sorti une grosse cartouche...
#6
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: bibi64

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1391
  • Remerciements reçus 1962

bibi64 a répondu au sujet : Journée Portes Ouvertes en Jurançon

Comme l’an dernier, voici le compte rendu succint des dégustations que j’ai faites lors de la journée portes ouvertes en Jurançon chez Clos Thou, Clos Lapeyre, Domaine Du Cinquau, Clos benguères, Domaine Castera et Domaine Cauhapé. Je mets aussi les prix proposés au domaine pour le rapport qualité/prix, ainsi que leur évolution par rapport à l’an dernier. Jurançons secs en orange, jurançons moelleux et liquoreux en vert.

Clos Thou

CR: Délice de Thou sec 2017
10 euros. Gros manseng et petit manseng. Raisin conduit par un autre propriétaire, le Clos Thou intervient à partir de la vendange sur les cuvées « délice ».
Vin simple. Bouche vive, fruitée, un peu sèche.
Correct à bon. 2,5/5

CR: Jurançon sec Guilhouret 2017
12 euros. 50% gros manseng, 20% Petit Manseng, 30% autres (petit et gros courbu, camaralet). Elevage en cuve inox.
Nez sur le citron, la bergamote et la pêche. Bouche fraiche mais assez ronde. Aromes passion, citron, et légère amertume qu’on ressent en plus associée à de l’amande et du pamplemousse. Finale aromatique, fraiche, avec une légère amertume
Bon à très bon. 3,5/5

CR: Délice de Thou moelleux 2015
10,50 euros. Raisin de négoce. 50% petit manseng, 50% gros manseng.
Nez expressif, passion, ananas, abricot, agrumes, avec des notes fumées et un peu de truffe. Attaque souple et ronde. Bouche légère, pas très concentrée, la liqueur est subtile, assez aromatique sur des notes classiques de passion, mangue et ananas. Longueur moyenne.
Bon à très bon. 3,5-/5. Très bon RQP.

CR: Cuvée Julie 2016
13 euros. 60% gros manseng, 40% petit manseng.
Nez boisé (noisette, vanille) puis classique sur la mangue, la passion et l’ananas.
Bouche ronde, en ½ puissance. C’est fondu mais assez évanescent. La retro permet de déceler également des notes miellées. Longueur moyenne.
Bon. 3+/5

CR: Suprême de Thou 2016
19 euros. 100% petit manseng.
Nez assez discret, sur la vanille, la mangue et l’ananas rôti.
Bouche très concentrée, élégante et puissante à la fois. Retro sur l’ananas rôti, les épices, la vanille. Belle longueur. Mais j’ai l’impression que ce vin est encore sur la retenue.
Très bon. 4-/5

CR: Suprême de Thou 2017
Il n’était pas à la dégustation mais en discutant un peu on a pu le goûter ; il est en bouteille depuis 3 mois.
19 euros. 100% petit manseng.
Nez discret. Bouche subtile, sur une liqueur fine et acidulée. Aromes classiques avec un ressenti de bois neuf plus présent. Belle longueur.
Très bon. 4-/5

CR: Terroir de la Cerisaie 2015
25 euros. 100% petit manseng, vendange tardive sur la parcelle éponyme.
Nez très concentré : pain d’épices, mangue, beurre, ananas. En bouche, c’est une explosion de saveurs dans une liqueur très concentrée mais équilibrée par une belle acidité. Longueur exceptionnelle, avec une pointe de café en finale.
Très bon à excellent. 4,5/5

A noter : les tarifs n’ont pas augmenté.


Clos Lapeyre

On attaque par la gamme classique.

CR: Lapeyre Sec 2017
9,85 euros (+1,05€ en 1 an). 100% gros manseng (raisin de négoce), élevage cuve inox.
Nez ouvert, écorce d’orange, citron. Bouche vive, simple, sur le fruit (très agrumes).
Bon. 3/5

CR: Vitatge Vielh 2014
14,30 euros (+1,50€ en 1 an). Gros manseng majoritaire (+ PM et courbu), vinification en barriques.
Nez discret, un peu amylique et thiolé.
Bouche souple et fraîche, élégante, fondue, sans acidité excessive. Citron mandarine. Finement salin. Finale un peu chaude avec un côté noisette.
Bon à très bon. 3,5/5

CR: Mantoulan 2012
18,20 euros (+0,20€ en 1 an, c’est mieux :) ). Petit manseng majoritaire.
Nez un peu noix et agrumes.
Bouche ample, acidulée, droite, avec une trame tendue. C’est aérien, sur les fruits secs. Fianle tendue, minérale, salivante, de belle longueur.
Très bon. 3,5/5

CR: Lapeyre moelleux 2017
13,55 euros (+1,45€ en 1 an). Majorité gros manseng. Elevage en cuve
Nez un peu réduit. Vin simple, évanescent, léger, pas très expressif.
Correct à bon. 2,5/5

CR: Magendia 2016
17,80 euros (+1,20€ en 1 an). 100% petit manseng. Elevage en fûts.
Nez discret, minéral (façon blanc sec).
Bouche assez ample, fraîche, élégante et concentrée, sur la mangue, la passion et des notes poivrées en finale. Assez long en bouche.
Bon à très bon. 3,5/5

CR: Balaguera 2014
33,50 euros (+1,50€ en 1 an). 100% petit manseng. Elevage en fûts. Passerillé sur pieds.
Nez boisé (planche, vanille), mangue, mais discret.
Bouche ample, concentrée, gourmande, fine, avec une acidité mesurée pour un jurançon. Très long, sur l’abricot, la mangue et le beurre.
Très bon. 4+/5

CR: Vent Balaguer 2010
40 euros (prix inchangé). 100% petit manseng. Elevage 2 ans en fûts. Passerillé sur pieds puis en clayettes.
Nez sur le pain d’épices et le raisin de Corinthe.
Bouche ample, douce mais sans lourdeur. C’est très subtil et élégant malgré une belle concentration. Retro sur le raisin de Corinthe, la mangue, la noisette et le beurre.
Excellent. 5-/5

Après cette gamme classique actuellement en vente, nous goûtons les cuvées expérimentales et confidentielles.

CR: Evidencia 2016
Plus à la vente. Petit manseng, gros manseng et courbu et à part égale. . Vin nature (c’est le même vin que vitatge vieilh mais sans intrants).
Nez sur la noisette, la pomme et le silex.
Bouche tendue, minérale, fraiche, saline. La retro confirme le nez, la pomme est là mais pas dominante. Belle longueur. C’est original et agréable.
Bon à très bon. 3,5/5

CR: Evidencia 2017
14,70 euros (+0,20€ en 1 an).
Nez sur des petites notes madérisées.
Bouche tendue, saline, élégante, sur les fruits secs et les agrumes. Pas de pomme :) . Aucune déviance qui indiquerait un vin nature.
Bon à très bon. 3,5-/5

CR: Amaros 2017
26,10 euros. Vin nature. Gros manseng vinifié comme un vin rouge (le jus macère avec les peaux, ce qui donne de la structure et des tanins au vin). Ca fait un vin dit « orange ».
Le nez n’est pas très agréable, sur la pomme et la croquette pour chat (désolé, c’est exactement cela que ca m’évoque). La bouche est très tendue et tannique. La retro est sur la noix, les fruits secs, la pomme et toujours cette note de croquette. Belle longueur.
C’est un vin différent, qui n’est pas mon style.
Non noté, car trop atypique (mais si on me forçais je mettrais 2/5 = correct).

Après avoir dégusté ces vins qui montrent que Jean-Bernard Larrieu est dynamique et explore de nouvelles pistes, nous retournons vers du plus classique et filons vers le stand des vieux millésimes proposés à la dégustation en magnum pour cette journée portes ouvertes.

CR: Vitatge Vielh 2011
Nez sur l’anis, les fruits secs et le citron. En bouche, c’est ample, tendu, fondu et acidulé. On retrouve les mêmes arômes qu’au nez. La finale est épicée, j’y trouve un léger curry (mais je suis le seul parmi le groupe…).
Bon. 3+/5

CR: Vitatge Vielh 2006
40€ en magnum.
Le nez est sur les champignons. La bouche est en ½ puissance, avec une belle tension. La retro est sur les champignons, la truffe, le beurre et un léger grillé. Bon sans plus.
Bon. 3/5

CR: Vitatge Vielh 2004
Nez complexe : floral, citron, grillé et caramel. Bouche acidulée, sur le citron confit, le pralin, la noisette. Très belle longueur. Un vin à point !
Bon à très bon. 4/5

CR: Magendia 2006
C’est un vin qui commence en ½ puissance mais gagne en densité dans un deuxième temps. Il y a une belle fraîcheur. Aromatique sur le beurre, l’ananas, la mangue et un peu de truffe. Un peu de fraise en finale. Longueur moyenne..
Bon. 3+/5

CR: Magendia 2007
Belle matière, puissante et acidulée. Vin très expressif, encore jeune, sur la passion, la fraise, la framboise et un peu de café en finale.
Très bon. 4-/5

CR: Magendia 2005
Vin très expressif, frais, sur l’élégance plutôt que la puissance. Arômes de pain d’épices, mangue, vanille, ainsi qu’un peu de champignon et de fruits rouges. Longueur moyenne.
Bon à très bon. 3,5/5


Domaine du Cinquau

Fin novembre j’ai eu l’occasion de goûter 2 secs du domaine : le haut de gamme et le très haut de gamme (nouvelle cuvée qui était en préparation mais pas encore sur le marché au mois de mars lors de mon dernier passage au domaine, mais qui été apparue très prometteuse). Cette cuvée très haut de gamme, nommée L'Équilibriste, à 32,90 euros prix public, m’a conquis fin novembre, en dégustation pure mais plus encore quand j’ai ramené le fond de bouteille à la maison et que je l’ai bue avec tout et n’importe quoi : ca s’accorde avec presque tout. On tient peut-être là le plus beau sec de l’appellation, apte à disputer le titre de champion à La Virada de Camin Larredya.

Je comptais bien faire découvrir cette pépite (onéreuse, mais pépite quand même) à mes amis aujourd’hui, mais elle n’était malheureusement pas en dégustation ; j’ai voulu en acheter une pour le repas, mais les 2 exemplaires accessibles n’était pas au frais. Grrrrrr !!

CR: Sec Sensations 2017
13,40 euros (+3,80€ en 1 an). Gros manseng, petit manseng et petit courbu.
Nez fruité, sur les agrumes. Bouche fraîche, acidulée, avec une belle tension. Simple, sur les agrumes.
Bon. 3/5

CR: Sec Ambitions 2016
17,80 euros (+4,20€ en 1 an). Petit manseng et petit courbu, élevé en fût.
Ample, vif, sur les fruits (agrumes, passion) et le fût (vanille, léger beurre). Belle longueur.
Bon à très bon. 3,5+/5

CR: So Cinquau
14,50 euros. Les bulles du domaine, 100% petit manseng.
C’est très mousseux dès l’attaque. Bouche simple avec de l’amertume. Pas mon truc.
Correct à bon. 2,5/5

CR: Le Fruit 2017
11,50 euros (+2,30€ en 1 an). 70% gros manseng, 20% petit manseng, 10% petit courbu, 40g/L de sucre résiduel.
Nez discret, avec un peu de volatile et des thiols.
Bouche ronde, moelleuse, sur le fruit. Simple mais bien fait.
Bon. 3/5

CR: L’envie 2016
15,10 euros (+2,50€ en 1 an). 100% petit manseng. Elevage en cuve. 70 g/L de SR.
Nez ouvert sur la mangue et le miel. On retrouve ces arômes dans la bouche ample et fraîche. (Servi un peu chaud selon moi).
Bon à très bon. 3,5-/5

CR: L’esprit 2015
20,80 euros (+4,90€ en 1 an). 100% petit manseng. Elevage en fûts, dont 1/3 de neuves.
Nez sur le pain d’épice, la vanille, le beurre, le flanc aux œufs, avec une touche fumée. Bouche ample, puissante, grasse, acidulée, très gourmande. La retro délivre d’abord des saveurs pâtissières et lactées, puis du pain d’épices, des fruits de la passion, du miel et de la vanille. Très long en bouche.
Très bon. 4/5

CR: La Part de Hommes 2012
45,20 euros (+9€ en 1 an, pour le même millésime). 100% petit manseng. Vendange tardive, élevage en fûts neufs 24 mois. 110 g/L de SR.
Nez boisé (notes de bois frais et de beurre), puis sur les raisins secs.
Bouche ample, concentrée sans être monstrueuse. Retro sur les raisins secs, le miel , l’hydromel, on se rapproche de l’aromatique d’un armagnac par certains aspects. Très belle longueur. Un vin qui a évolué dans les arômes en 1 an.
Très bon à excellent. 4,5-/5

C’est une belle gamme, avec des entrées de gamme que j’ai trouvées meilleures que l’an dernier. En revanche l’augmentation des tarifs d’une année sur l’autre m’interpelle.


Clos Benguères

Pas visité l’an dernier, donc pas de référence pour l’évolution des prix.

CR: Sec Les Galets 2017
10 euros. Gros manseng.
Nez assez discret sur le pamplemousse. Bouche simple avec une légère sucrosité et une petite amertume.
Correct à Bon. 2,5/5

CR: Sec Les Pierres qui roulent 2016
18 euros. Gros manseng, petit manseng et camaralet.
Nez discret, oxydatif sur la pomme. Bouche ample, tapissante, salivante, avec des notes iodées. En retro on trouve des fruits secs, un petit côté pomme, et des agrumes (pamplemousse et bergamote). Très long en bouche. C’est atypique, j’aime beaucoup.
Très bon. 4/5

CR: Plaisir d’automne 2016
11 euros. Gros manseng et petit manseng.
Nez discret. Bouche légère, fraiche, ronde, avec une petit liqueur et des notes d’ananas pas mûr Longueur correct. Pas mal.
Bon. 3-/5

CR: Le Chêne Couché 2016
17,50 euros. 100% petit manseng.
Nez discret. Bouche assez ample, concentrée et fraîche, typique d’un jurançon liquoreux : passion, mangue, ananas. Belle longueur.
Bon à très bon. 3,5-/5

CR: Le Chêne Couché 2017
17,50 euros. 100% petit manseng.
Nez discret. Bouche bien concentrée, vive, acidulée. Belle liqueur avec une retro riche : abricot, mirabelle cuite, mangue, miel. Très belle longueur.
Très bon. 4/5


Domaine Castera

CR: Castera Sec 2017
8,30 euros (+0,80€ en 1 an). Gros manseng et petit courbu, élevage en cuve
Nez sur la pêche et le pamplemousse. Bouche fraîche, assez intense, bien expressive. Simple mais efficace.
Bon. 3+/5

CR: Tauzy 2017
14,40 euros (+0,50€ en 1 an). Petit manseng, gros manseng et petit courbu, élevage en fût.
Nez discret. Bouche ample et ronde, avec une belle fraîcheur. C’est salivant, ça tapisse la bouche. La retro est sur les agrumes, avec une pointe de passion ainsi que des fruits secs. Finale tendue et aromatique.
Bon à très bon. 3,5/5

CR: Vin de France, Memoria 2017
12,80 euros. Nouvelle cuvée d’un vin ½ sec issu de vignes plantées en 1971. Petit manseng, gros manseng. Elevage en fût (même élévage que la cuvée Tauzy).
A l’attaque ça fait penser aux entrées de gamme des moelleux d’autres domaines. C’est un vin de puissance moyenne, avec une petite liqueur et un bel équilibre sur l’acidité. La retro est sur le citron, l’abricot et la pêche. La finale est saline et acidulée, le vin stimule toute la bouche pendant très très longtemps. Longueur exceptionnelle.
Un vin différent et original, qui commence comme un moelleux et qui finit comme un sec.
Bon à très bon. 3,5/5

CR: Castera Moelleux 2015
10,50 euros (prix identique à l’an dernier, pour le même millésime). Gros manseng et petit manseng. Elevage cuve.
Vin ample et acidulé avec une assez belle concentration. Retro ananas citron. Bonne longueur.
Bon à très bon. 3,5-/5

CR: Caubeigt 2016
17,30 euros (+0,40€ en 1 an). Petit manseng. Elevage 8 mois en fûts et 4 mois en cuve.
Très belle bouche : élégante, concentrée et gourmande. Arômes de mangue, ananas et des notes moins classiques de groseille. Belle longueur.
Très bon. 4/5

Voilà une bien belle gamme, cohérente et de qualité, avec une belle nouveauté. Un domaine à suivre.


Domaine Cauhapé

Quand on va dans ce domaine, on change de dimension. Le domaine fait 43 ha, ce qui est énorme pour l’appellation, et 4 fois plus gros les autres domaines majeurs.

La gamme proposée est donc très large (les cuvées finales doivent se vendre dans les club houses de golf j’imagine :) ):



Allez, même pas peur, on attaque !

CR: Chant des vignes 2017
11,90 euros. 60% gros manseng et 40% camaralet, élevage en cuve.
Nez ouvert très pamplemousse. On retrouve ce pamplemousse dominant dans une bouche simple, sur la vivacité et l’amertume.
Correct à bon. 2,5/5

CR: Geyser 2017
13,90 euros. Cuvée faite à partir des 5 cépages autorisés dans l’appellation : Gros Manseng 30%, Petit Manseng 30%, Camaralet 30%, Lauzet 5%, Courbu 5%. Elevage en cuve. L’assemblage des cuvées se fait post-fermentation.
Nez ouvert sur le pamplemousse et le citron. Bouche acidulée, fraîche, puissante, ou l’on retrouve le citron et le pamplemousse. Simple mais efficace.
Bon. 3/5

CR: Quatre Temps 2016
15,90 euros. Gros manseng et petite manseng à parts égales. Vinification en barriques, élevages sur lies.
Nez fermé. Bouche vive, traçante, avec une petite amertume. Retro sur les agrumes et les fruits secs. L’amertume monte en puissance vers la finale (un peu trop à mon goût).
Bon. 3-/5

CR: La Canopée 2016
22,90 euros. 100% petit manseng récolté à haute maturité. Vinification en barriques d’un vin, élevages sur lies.
Nez un peu tourbé. Belle matière, acidulée, tapissante, avec un côté salin et une petite amertume. Finale épicée.
Bon. 3+/5

CR: La Canopée 2016
32 euros. Cette cuvée est est l’assemblage des têtes de cuvées des quatre Jurançon secs du domaine. On y trouve donc les 5 cépages :petit et gros manseng, courbu, camaralet et lauzet. Les vinifications se font donc de façon séparées, puis un assemblage est fait pour un élevage de 10 mois en vieilles barriques.
Nez peu engageant, un peu sur la fiente de poule. Heureusement la bouche n’est pas à l’unisson : elle est cristalline, nette, élégante. Pas hyper puissante. La retro est sur la bergamote, l’écorce d’orange, avec des notes un peu poivrées. C’est classe, élégant, un peu sur la retenue.
Bon à très bon. 3,5/5

Le style de ces secs est différent de ce qui se fait ailleurs, avec plus d’amertume. La gamme est cohérente, ainsi que l’histoire qui est racontée autour. Mais à l’arrivée, je trouve le rapport qualité prix médiocre.
Voyons donc avec les moelleux et liquoreux !

CR: Ballet d’octobre 2017
12,90 euros. 100% petit manseng. Elevage cuve.
Nez sur le pamplemousse et l’herbe fraîche. Bouche souple, ronde, sur des arômes de sec : pamplemousse, citron, notes herbacées. Sucrosité assez faible mais présente. Vin simple mais efficace, assez long en bouche.
Bon. 3/5

CR: Boléro 2016
15,90 euros. 100% petit manseng, vendangé en 2 fois (une en octobre et une en novembre). Elevage en barriques de 3-4 vins.
Nez sur la réduction. Bouche en ½ puissance, acidulée et élégante. La retro est fondue et complexe : citron, passion, mangue, pomelo. Bonne longueur.
Bon à très bon. 3,5/5

CR: Symphonie de novembre 2016
19,50 euros. 100% petit manseng, vendangé en novembre. Vinification et élevage en barriques de 1 ou vins pendant 10 mois puis 6 mois en cuves.
Nez boisé. Bouche ample, ronde, gourmande. Pas puissante, mais élégante. La retro est sur les fruits confits, l’abricot et la mangue. Belle longueur.
Très bon. 4-/5

CR: Noblesse du temps 2014
28,90 euros. 100% petit manseng, vendangé en deuxième et troisième tri de fin novembre à début décembre. Vinification et élevage 18 mois en fûts neufs.
Nez séduisant : vanille, noisette, ananas rôti, mangue, pointe de champignon. Bouche ample, concentrée, avec une belle acidité. Retro sur le beurre, la vanille, l’abricot, la mangue et le miel. Finale très expressive et fraîche. Très belle longueur. Un très joli vin.
Très bon à excellent. 4,5-/5

CR: Quatuor 2015
42 euros. 100% petit manseng, Assemblage des tries successives fermentées séparément. Elevage 1 an en fûts.
Nez assez discret, floral, fruits secs, avec un peu de mangue et d’ananas. Bouche élégante, ample, fraîche. C’est fondu et complexe. Retro sur les fruits secs, la mangue, l’ananas, et les épices en finale. Belle longueur.
Bon à très bon. 3,5/5

CR: Quintessence de petit manseng 2010
100 euros. 100% petit manseng vendangé à la mi-décembre. Fermentation et élevage 2 an en barriques neuves. 124 g/L de SR.
Nez sur le raisin de Corinthe, les épices, l’abricot cuit, le tabac, la truffe. Que cela sent bon et est prometteur. La bouche n’est pas en reste : elle est très concentrée, avec une liqueur intense relevée par une belle acidité. C’est très complexe, avec tous les arômes déjà mentionnés au nez, et d’une longueur exceptionnelle. Grand vin !
Excellent. 5/5

Fort logiquement, la cuvée Folie de Janvier à 150 euros n’est pas à la dégustation.

Autant je n’étais pas convaincu par les secs, autant la gamme de moelleux et liquoreux, issue uniquement de petit manseng, est belle et cohérente. La journée finit en beauté avec la magnifique Quintessence de petit manseng. Le prix est ce qu’il est, mais c’est un vin rare (au sens gustatif) qu’on a goûté là.


En conclusion de cette journée je dirais que le millésime 2017 en Jurançon me parait bien né, mais qu’il va falloir être vigilant sur les prix.

Bibi
#7
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, dt, didierv, tonioaja, MathiasB, tomy63, sebus, Frisette, Med, GAET, DaGau, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3376
  • Remerciements reçus 796

didierv a répondu au sujet : Journée Portes Ouvertes en Jurançon

Cinquau fait de belles cuvées .J'aime bien la l'Envie, mais je trouvais les autres cuvées trop marquées par le bois . J'espère que l'équilibre a été rétabli
A Jurançon j'aime aussi Le Chateau de Rousse qui faisait ou fait encore une cuvée Quatuor composée des 4 cépages. Cuvée tout en finesse et délicieuse après quelques années de vieillissement
JM GRUSSAUTE ne participe pas aux Journées Portes Ouvertes ?

Didier
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1391
  • Remerciements reçus 1962

bibi64 a répondu au sujet : Journée Portes Ouvertes en Jurançon

didierv écrit: JM GRUSSAUTE ne participe pas aux Journées Portes Ouvertes ?


Non, depuis 2-3 ans il n'y participe plus. Je crois me souvenir que c'est parce qu'il n'a plus de stock pour vendre en direct.
#9
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: didierv

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1391
  • Remerciements reçus 1962

bibi64 a répondu au sujet : Journée Portes Ouvertes en Jurançon

Malgré un petit rhume qui me rend la truffe humide et amenuise mon odorat, je fais quand même cette année la journée portes ouvertes, mais en version courte sur la matinée seulement.
Comme d’habitude, début de journée au Clos Thou qui ouvre ses portes 30 minutes avant les autres domaines.

La vue met de bonne humeur :)
Les Pyrénées vues depuis Clos Thou

Clos Thou

Délice de Thou sec 2018
10 euros (même prix que le 2017 l’an dernier). Gros manseng et petit manseng. Raisin conduit par un autre propriétaire, le Clos Thou intervient à partir de la vendange sur les cuvées « délice ».
Vin simple, vif, sec, sur le pamplemousse et le citron. Plus agréable que les millésimes précédents.
Bon. 3+/5

Jurançon sec Guilhouret 2017
13 euros (+1 euros en 1 an). 50% gros manseng, 20% Petit Manseng, 30% autres (petit et gros courbu, camaralet). Elevage en cuve inox.
Vin salin et droit, expressif, sans la légère amertume que je lui trouvai l’an dernier.
Bon à très bon. 3,5/5

Jurançon sec Guilhouret 2018
13 euros (+1 euros en 1 an).
Ce nouveau millésime apparait assez discret par rapport à son grand frère. Peut-être dû à la mise en bouteille récente ? Il est fin, discret, avec une belle fraicheur et une fine amertume, sur des arômes d’agrumes mélangés.
Bon à très bon. 3,5/5


Délice de Thou moelleux 2015
10,50 euros (même prix que l’an dernier pour ce même millésime). Raisin de négoce. 50% petit manseng, 50% gros manseng.
Simple et gourmand, bien fait, mais qui me procure moins de plaisir que l’an dernier.
Bon 3/5.

Cuvée Julie 2017
13 euros (même prix que le 2016 l’an dernier). 60% gros manseng, 40% petit manseng.
Beau vin, assez riche, acidulé, gourmand, sur des aromes de passion, mague, abricot et un peu d’ananas rôti. Il est long et sa sucrosité n’est pas saturante, ce qui le rend très agréable.
Très bon. 4-/5. Très bon RQP.

Suprême de Thou 2016
19 euros (même prix que l’an dernier pour ce même millésime). 100% petit manseng.
Nez assez discret, sur la vanille, la mangue et l’ananas rôti.
Bouche concentrée, élégante et fraîche à la fois. Retro sur le citron, l’orange confite et la mangue. Belle longueur.
Bon à très bon. 3,5+/5

Comme l’an dernier, j’ai l’impression que ce vin est sur la retenue. Cela va se confirmer avec la dégustation du millésime suivant:

Suprême de Thou 2017
19 euros (même prix que le 2016 l’an dernier). 100% petit manseng.
Très concentré, avec une belle liqueur équilibrée par une belle acidité. Ça explose comme il faut, sur la mangue, l’abricot, et le pain d’épices. Très long en bouche.
Vraiment très bon. 4+/5

Terroir de la Cerisaie 2016
25 euros (même prix que le 2015 l’an dernier). 100% petit manseng, vendange tardive sur la parcelle éponyme.
Vin concentré, fondu et élégant, avec un équilibre moins sur la vivacité que le Suprême 2017 même s’il n’y a pas de lourdeur. Aromes classiques de vendanges tardives (passion, mangue, beurre, vanille, pain d’épices).
Très bon. 4-/5

Ce 2016 est moins expressif que le 2015 goûté l’an dernier qui frisait l’excellence. Il me semble que 2016 a produit des vins moins concentrés et un peu moins vifs, que je trouve en retrait par rapport aux 2015 et 2017.

A noter : les tarifs n’ont pas ou peu augmenté pour la 2e année d’affilée.

En discutant avec le vigneron, 2019 s’annonce difficile pour les cuvées liquoreuses. Les raisins étaient encore sur pieds quand la « mousson » béarnaise a commencé, et il est tombé plus de 300 mm de pluie sur les 3 premières semaines de novembre. Certains grains ont été attaqués par les champignons, les grives et les étourneaux ont bien mangé, et les grains restants ont vu leur potentiel tomber de 18° à 15°. Il n’y aura probablement pas de Suprême sur ce millésime.

En route pour le gros morceau de la matinée, Le Clos Lapeyre, où il y a toujours une bonne quinzaine de cuvées à goûter.

Clos Lapeyre

On attaque par la gamme classique.

Lapeyre Sec 2018
9,85 euros (même prix que le 2017 l’an dernier). 100% gros manseng (raisin de négoce), élevage cuve inox.
Vin léger, frais, sur la pomme fraiche et les agrumes. Assez court mais plaisant.
Bon. 3/5

Vitatge Vielh 2015
14,30 euros (même prix que le 2014 l’an dernier). Gros manseng majoritaire (+ PM et courbu), vinification en barriques.
Vin droit, frais et salin, avec des de citron, noisette et un peu de beurre. Très agréable et long en bouche.
Bon à très bon. 3,5/5

Mantoulan 2013
18,20 euros (même prix que le 2012 l’an dernier). Petit manseng majoritaire.
Petite réduction au nez.
Bouche acidulée et assez discrète, sur l’amande séchée et le citron un peu confit. Assez long en bouche.
Bon. 3+/5

Evidencia 2017
14,70 euros (même prix que l’an dernier pour ce même millésime). Petit manseng, gros manseng et courbu et à part égale. Vin nature (c’est le même vin que vitatge vieilh mais sans intrants).
Vin fin et élégant, avec une belle fraîcheur, sur la pomme fraîche et un mélange d’agrumes dominé par le pamplemousse.
Bon. 3+/5.

Lapeyre moelleux 2018
13,55 euros (même prix que le 2017 l’an dernier). Majorité gros manseng. Elevage en cuve.
Simple, rond, acidulé, avec des arômes gourmands de citron confit, orange confite et mangue.
Bon. 3/5.

Magendia 2016
17,80 euros (même prix que l’an dernier pour ce même millésime). 100% petit manseng. Elevage en fûts.
Très frais, acidulé, qui stimule fortement les papilles. Bouche concentrée mais sans excès, avec des arômes classiques de passion, mangue et citron. Belle longueur.
Très bon. 4-/5

Balaguera 2014
33,50 euros (même prix que l’an dernier pour ce même millésime). 100% petit manseng. Elevage en fûts. Passerillé sur pieds.
Je retrouve parfaitement mon commentaire de l’an dernier : « Nez boisé (planche, vanille), mangue, mais discret.
Bouche ample, concentrée, gourmande, fine, avec une acidité mesurée pour un jurançon. Très long, sur l’abricot, la mangue et le beurre. » J’ajouterai juste avoir trouvé en plus des notes de raisin de Corinthe en retro.
Très bon. 4/5

Vent Balaguer 2010
40 euros (prix inchangé). 100% petit manseng. Elevage 2 ans en fûts. Passerillé sur pieds puis en clayettes.
Un vin d’une concentration et d’une finesse superlatives. Bel équilibre et belle complexité aromatique avec la vanille, un début de champignon, le raisin de Corinthe et l’abricot rôti. Longueur exceptionnelle.
Très bon à excellent. 4,5+/5
Au moment où je retranscris mes notes, je me dis que j’ai surement été sévère avec ce vin et que excellent est un adjectif qui lui sied bien. Entre le rhume et les dégustations assez fréquentes des cuvées de Vendanges Tardives, je deviens peut-être difficile…

Après cette dégustation des millésimes à la vente, direction le stand des vieux millésimes proposés à la dégustation en magnum pour cette journée portes ouvertes.

Vitatge Vielh 2004
36 € en magnum.
Le nez est sur la noisette et une touche herbacée noble type thé. Bouche droite, vive, sur le pamplemousse, le thé et l’amande séchée Finale saline. Belle longueur.
Bon à très bon. 3,5-/5
Comme l’an dernier, c’est ce millésime qui ressort le mieux selon mes goûts. Même si je le goûte différemment cette année. De plus, un autre magnum ouvert se présentait différemment, avec des notes herbacées plus sur le foin. Comme quoi, chaque bouteille évolue différemment.

Vitatge Vielh 2011
19€ la bouteille.
Vin sec, peu expressif, fin, aérien, discret, à la finale saline. Assez court, bon sans plus.
Bon. 3/5

Vitatge Vielh 2006
40€ en magnum.
Vin sec frais et salin. Agrumes mélangés, léger champignon et fruits secs en finale
Bon. 3+/5

Vitatge Vielh 2010
40€ en magnum.
Vin puissant, acidulé, droit, sur les fleurs blanches et les agrumes. Belle longueur
Bon. 3+/5

Sélection 1998 (future Magendia)
35€ la bouteille.
Vin acidulé, avec encore une belle puissance et un bel équilibre. Les arômes sont évolués sur le raisin de Corinthe et le champignon (mélange de champignon frais et de truffe). C’est assez long et très agréable..
Bon à très bon. 3,5/5

Magendia 2004
38€ le magnum.
Vin ample et frais, avec une belle concentration. Aromes de citron, pain d’épices, de passion et un début de truffe. Ca fait encore assez jeune. Très belle longueur.
Très bon. 4-/5

Magendia 2006
46€ le magnum.
Assez proche du 2004 dans la concentration et l’équilibre. La différence se situe dans les arômes, le 2006 étant dominé par les fruits de la passion.
Très bon. 4-/5

Magendia 2010
44€ le magnum.
Petite réduction au nez. Vin ample, acidulé, concentré, sur des aromes classiques d’ananas, passion et citron confit. Très long en bouche, il fait très jeune, on dirait un millésime qui vient de sortir.
Très bon. 4/5

Pour finir le tour, je demande à goûter le vin orange, même si l’effet de séquence lui sera probablement défavorable.

Amaros 2017
26 euros (-10 centimes en 1 an pour le même millésime).
Vin nature. Gros manseng vinifié comme un vin rouge (le jus macère avec les peaux, ce qui donne de la structure et des tanins au vin). Elevage en amphore.
Vin frais et tannique, avec des arômes de fruits secs et de châtaigne. Original et intéressant. Bien meilleur que l’an dernier.
Bon. 3/5.


Ca y est, le gros morceau de la matinée est fait, avec 17 cuvées, soit une de plus que l’an dernier. J’ai encore le temps pour un domaine, je choisis de me rendre dans un domaine que je n’ai jamais visité et dont je n’ai goûté qu’une fois un vin : le Clos Labrée.

Je ne résiste pas à faire une petite photo juste avant d’arriver au domaine :

Le temps se couvre, mais on voit bien le Pic du midi d’Ossau au fond de sa vallée…

Clos Labrée

Thomas Pissondes a repris le domaine à la suite de son père en 2010.
Sur 3 ha de vignes, il élabore 2 secs et 2 moelleux. Un des secs n’était pas à la dégustation (à cause d’une mise en bouteille trop récente ?)

Clos Labrée Sec 2018
8,50 euros. 80% gros manseng, 20% courbu. Fermentation et élevage en barriques pendant 8 mois.
Vin vif, avec une légère amertume. Aromes de pamplemousse, citron vert et une pettie touche végétale. Finale un peu chaude.
Bon. 3/5

Clos Labrée Moelleux 2017
9 euros. 40% gros manseng, 60% petit manseng. Fermentation et élevage en barriques pendant 12 mois.
Nez un peu réduit.
Bouche simple, avec des arômes fruités classiques mélangés à des notes d’hydrocarbure et de soufre. Pas hyper net au niveau aromatique. Finale un peu chaude.
Bon. 3/5

Perhum d’Abor 2017
14,50 euros. 100% petit manseng. Fermentation et élevage en barriques pendant 24 mois.
Vin vif, concentré, avec des arômes de raisin sec et d’ananas rôti, qui font penser à un vin beaucoup plus âgé. Belle longueur. C’est très agréable, différent des vins produits par les domaines voisins.
Bon à très bon. 3,5+/5

Clos Labrée Moelleux 2005
Mis à la dégustation-vente (20€) pour l’occasion, c’est un vin ample, vif et acidulé. La retro révèle des aromes évolués de champignons, raisins secs et ananas rôti. C’est très expressif et pas trop sucré, ce qui le rend digeste. Une très belle évolution pour cette cuvée.
Très bon. 4-/5

On a parlé un peu millésime 2019 avec le vigneron, et là aussi le liquoreux risque de ne pas être fait, pour les mêmes raisons que chez les voisins (tous en bio) : pluie abondante en novembre, mildiou, oiseaux, et raisins gorgés d’eau réduisant le potentiel des grains restants.

Fin de cette matinée intense.
Prochain épisode sur LPV l'an prochain.
Bibi
#10
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, dfried, podyak, breizhmanu, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, MathiasB, Agnès C, sebus, Frisette, rudy.B, faka, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck