Nous avons 1021 invités et 71 inscrits en ligne

Domaine Elian Da Ros, Coteaux du Marmandais

  • Messages : 942
  • Remerciements reçus 0

Docteur M a répondu au sujet : Re: Elian Da Ros

J'ai tenté 2 recherches infructueuses, l'une sur "Da Ros", l'autre sur "Marmandais", aucune réponse, j'ai pensé que le sujet n'avait jamais été abordé. Je vais donc lire !

Austère pour "le vin est une fête", vraiment ce n'est pas l'adjectif qui me viendrait à  l'idée !! (eee)
#31

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 942
  • Remerciements reçus 0

Docteur M a répondu au sujet : Re: Elian Da Ros

Bon à  la réflexion, je n'ai sans doute pas des goûts les plus communs. S'il ne tenait vraiment qu'à  moi, je boirais Montus 01 au petit-déjeuner ....
#32

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Elian Da Ros

C'est comme moi… j'aime souvent les vins les vins qualifiés par d'autres d'austères … et les vins que d'autres me décrivent comme gourmands, charmeurs (voire "sexy"… j'ai déja entendu) me laissent assez dubitatif !!

J'écouterais les suites pour violoncelle seul de Bach dès le matin et je ne trouve pas ça austère ou triste !
#33

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Elian Da Ros

Bach austère (eee)
#34

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Elian Da Ros

c'est plutôt un mélange de joie et de tristesse !
#35

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 17447
  • Remerciements reçus 1299

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Elian Da Ros

voir aussi:

Aime-t-on les vins qui sont à  son image, Vincent? Où cherche-t-on son image idéale à  travers le vin? A mon avis, Laurent Gibet ne va tarder à  intervenir!

Quant aux suites de Bach, elles ne sont pas toutes austères, mais certaines le sont volontairement, comme d'autres sont plus enjouées. Même si c'est le grinçant Pablo Casals qui les interprète...

Bonne lecture, cher Docteur M.

Jérôme Pérez
#36

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 592
  • Remerciements reçus 5

EricD a répondu au sujet : Re: Elian Da Ros

Sua Sponte, 2001
Vin blanc étonnant d'Elian da Ros, commercialisé en Vin de Table. Il s'agit, si je me rappelle bien des explications de son géniteur, d'un 100% sauvignon récolté en surmaturité. Le vin est ample, gras, charnu. Sa couleur est jaune bouton d'or. Il est très légèrement oxydatif ce qui lui donne une grande originalité. Il est dominé par les arômes de poire hyper mûre. Il me rappelle un Cheverny du Domaine du Moulin (bu dernièrement avec quelques joyeux bruxellois de LPV) avec lequel il partage cette exubérance aromatique qui donne l'impression au dégustateur de croquer dans une passe-crassane un peu blette.
Le vin n'est pas donné (autour de 26 euros) mais dans la série "étonnez vos amis en vous faisant aussi plaisir" il a sa place dans une bonne cave. J'aurais bien voulu le regoûter ce soir mais pour des raisons "techniques" ce ne sera pas possible...(bbb)
Eric
#37

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Elian Da Ros

Je recommencerai demain : envoyé un long message …et pfuit … envolé (jjj)

En gros bu Sua Sponte avec un club de dég (beaucoup de vignerons dont des amis intimes d'Elian). Résultat : le flop de la soirée…
Exubérance aromatique qui tend à  l'écoeurement, aucune cohérence… on a l'impression d'un apprenti sorcier qui n'a pas maîtrisé son tour de magie.
PAs seulement du Sauvignon mais beaucoup (sans doute trop d'ailleurs… dont certain expliquant l'éxubérance arômatique) de cépages et pas tous indigènes… loin de là  (Non … pas loin de l'oeil (bbb) )
#38

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Elian Da Ros

Allez !! Par souci de clarté je vous envoie la synthèse de la soirée du 05/04/2004

1) VIN DE TABLE (blanc) 2000 "Silice, millénium" JACQUES SALLE : Une belle robe d'or puis un bouquet assez complexe mais déroutant, mêlant oxydation et réduction sur des notes florales (chèvrefeuille, buis) avec une petite touche boisée. Beaucoup d'éloges dès l'attaque avec densité et gras, mais l'on retombe vite les pieds sur terre avec un boisé marqué qui masque les caractères du terroir de Quincy (raison probable du déclassement en "Vin de Table") puis une finale sur l'alcool. Bref, un vin pas désagréable dans l'absolu, travaillé malheureusement de façon trop "démonstrative", pour un résultat digne d'un produit du nouveau monde. Noté de 10 à  15 (note isolée) = 11,9/20.

2) VIN DE TABLE FRANà‡AIS (blanc) 2001 "Sua Sponte" ELIAN DA ROS : Une belle patine or dans la couleur de cet échantillon bien pourvu en arômes fruités (bergamote, poire) et floraux (rose, fleur d'oranger) avec une pointe d'alcool. Cette fois encore le départ gustatif est ample avec en continuité une bonne tenue générale mais qui malheureusement tourne bien vite vers une sensation de "chaleur" déséquilibrante avec des arômes divers très entêtants (dus à  la complexité de l'encépagement). Termine sur l'amertume de l'alcool. Ici encore, on a voulu bien faire, avec une belle matière première, cependant l'osmose entre les différents cépages qui constituent cette cuvée n'est pas encore atteinte. Noté de 8,5 à  14 = 11,2/20.

3) MUHLFORST DE HUNAWIHR, Cépage Riesling "Elevé en barriques" V. STOEFFLER : Un bel or pour ce vin doté d'une kyrielle d'arômes tels que coings, mandarine, miel, muguet, cire, marrons et mandarine puis une très légère touche de boisé. Attaque ample, moelleuse ; corps fondu très harmonieux avec une belle colonne vertébrale acide qui escorte l'ensemble et valorise la minéralité. Finale épicée originale qui n'oublie pas la fraîcheur. Un grand plébiscite pour ce vin : "bien pensé", "magnifique", "tendu et cohérent", "d'où qu'il vienne il est bon"… N'en jetez plus, la coupe est pleine… mais en tout cas bravo Vincent !!! PS : Pour la petite histoire il fut difficile aux membres de déterminer de quel cépage il s'agissait (sans doute l'effet de l'élevage). Noté de 15,5 à  17 = 16,6/20.

4) RANGEN DE THANN GRAND CRU, Cépage Tokay-Pinot Gris 2000 DOMAINE ZIND-HUMBRECHT : Vieil or paille qui s'efface derrière un bouquet puissant très typé pinot gris avec quelques arômes de surmaturité, des nuances de fruits secs (dattes, figues, abricots) et de miel, avec dans l'ensemble pas mal d'alcool. En bouche c'est une sensation de verticalité qui prédomine, avec bien évidemment de la richesse et une fraîcheur bienvenue, mais malheureusement sans véritable constante, caractérisée par un petit creux gustatif et un côté alcooleux déséquilibrant. Un bon vin qui certes a encore besoin de se fondre mais qui ne défiera pas les décennies. Noté de 12 (note isolée) à  15,5 = 14/20.

5) ALTENBERG DE BERGHEIM GRAND CRU, Cépage Gewurztraminer 1976 GUSTAVE LORENTZ : De couleur jaune à  reflets verts, avec un nez splendide, surmaturé, sur les herbes fraîches, le miel et la tourbe. Beaucoup de souplesse et de rondeur au palais avec par la suite le minéral qui revient à  la rescousse puis se conclut par une petite amertume alcooleuse et une finale sur les baies de houx. Un bon vin de qualité, certes sans grosse complexité (malgré le millésime, très solaire) mais plus adapté aux accords mets-vins qu'à  une dégustation comparative. Noté de 10 à  16 = 12,2/20.

6) MEDOC 2002 "Château Lalande de Gravelongue" NIELSEN : Une teinte sombre violacée pour ce vin encore en cours d'élevage et souligné olfactivement par un beau fruité auxquels se juxtaposent quelques notes de poivron. Attaque intense sur le poivron avec une belle structure tannique et un alcool parfaitement intégré qui font songer à  un beau vin de Loire. Bref un ensemble techniquement bien réalisé mais sans la patte du terroir. Noté de 7 (note isolée) à  13 = 10,8/20.

7) PROSECCO "Rustico" NINO FRANCO : De bien belles bulles fines sous une robe pâle qui ne livre -de manière discrète- que quelques effluves de houblon. Fort heureusement l'exubérance est un peu plus de mise du côté du palais avec de beaux arômes floraux, malheureusement peu soutenus par une grosse lacune du côté de la fraîcheur, rendant l'ensemble mollasson. Un pétillant sudiste relativement correct qui n'a cependant pas été retenu par le comité.

8) CHAMPAGNE 2001 "Non Dosé" DOMAINE VOUETTE ET SORBEE +Bertrand GAUTHEROT+ (RM) : Le premier vin de Bertrand Gautherot se livre sous une teinte or, avec de fines bulles, puis un bouquet fabuleux proche, dans l'esprit, des vins de Fallet (Avize). Beaucoup de structure au palais où richesse n'est pas synonyme de lourdeur, mais au contraire de classe avec cette sensation de déguster plus un beau vin blanc tranquille qu'un pétillant, avec une belle et longue finale sur la truffe. Cependant l'on sent bien que ce vin a encore besoin de s'affiner pour gagner quelques points supplémentaires. En tout cas un beau coup d'essai pour ce fidèle d'Anselme Selosse… Noté de 12 à  15,5 = 13,85/20.

9) CHAMPAGNE "Rosé" DOMAINE EGLY-OURIET (RM) Ambonnay : Couleur très orangée portée par quelques arômes de ratafia, de réglisse et de framboise. Attaque séduisante campée sur une belle matière fruitée et briochée, avec malheureusement un déséquilibre engendré par une fraîcheur un peu surnaturelle qui rend la finale brutale et peu fine. Un vin de chez Francis Egly au style méconnaissable, avec la sensation que la belle matière première a échappé au vinificateur. Après renseignements il semblerait que la personne ayant déposé ce flacon ne l'ait pas stocké dans des conditions optimales (2 ans en appartement/cuisine). Noté de 6 (note isolée) à  15 (note isolée) = 10,5/20.

10) CHAMPAGNE 1995 "La Grande Dame" VEUVE CLIQUOT PONSARDIN : Après un coup d'épée dans l'eau (bouteille bouchonnée), voici la "Grande" dame de retour avec ce flacon de remplacement qui constitua le clou de la soirée. Après tant de cuvées luxueuses décevantes, en voici enfin une qui justifie pleinement sa réputation avec une quasi perfection tant dans le bouquet floral (églantine) que dans l'élégance gustative avec un superbe assemblage de terroirs et cépages qui confèrent à  l'ensemble une forte personnalité sans aucun creux ni lourdeur. Finale minérale du plus bel effet, avec cependant un dosage que l'on aurait souhaité légèrement moins marqué (mais ne boudons pas notre plaisir). Autant vous dire que ce fut un plébiscite du côté de la notation avec deux 17, un 18 et deux 19. Bravo encore ! Noté de 15 (il y a des difficiles quand même…) à  19 = 16,75/20.

LUNDI 5 AVRIL : Séance Surprise I

DEGUSTATEURS PRESENTS :
- Jean-Christophe BOTT
- Christian BOULARD
- Jean BOXLER
- Philippe GRAZ
- Pierre MARCHANT
- Stéphan MAURE
- Vincent MARESCHAL
- Patrick MEYER
- Tony MOUTAUX
- Fabien STIRN

*******************************
SYNTHESE GENERALE :
- VINS RETENUS = 9
+ Excellents = 2 vins.
+ Bons = 2 vins.
+ Assez bons = 2 vins.
+ Moyens = 3 vins.

- VIN NON RETENU = 1

- MOYENNE DE LA SEANCE = 12,8/20.
********************************
CONCLUSIONS :
Une fois n'est pas coutume, cette séance surprise restera dans les annales, grâce surtout à  deux vins qui ont ébloui l'assistance :
- Le Riesling Muhlforst "Elevé en barriques" du Domaine Stoeffler qui, dans un style atypique a bluffé notre comité, peu habitué à  découvrir cette facette méconnue du cépage et qui prouve qu'un élevage particulier, parfaitement maîtrisé, peut ouvrir la porte du succès aux plus beaux vins blancs alsaciens.
- La Grande Dame de Veuve Cliquot Ponsardin, parfait reflet des vertus de l'assemblage des terroirs et cépages de la Marne ainsi que du savoir-faire d'une des plus brillantes équipes techniques de Champagne.
Auxquels se joignent deux autres réussites, certes moins brillantes dans l'absolu, mais pas inintéressantes telles :
- La première mise en bouteille du consciencieux et idéaliste Bertrand Gautherot, (conseillé par son père spirituel Anselme Selosse) avec un style vineux parfaitement négocié, malgré une noblesse de terroir inférieure aux meilleurs crus de la Côte des Blancs ou de la Montagne de Reims.
- Le joli Rangen de Thann de Zind-Humbrecht, cependant pas tout à  fait au niveau d'excellence que l'on est en droit d'attendre d'une telle source, et après le fabuleux 1990 ou encore les excellents 1989 et 1996 du domaine dégustés en juillet dernier.
Bref, une bien belle dégustation avec son degré d'excellence, son lot de découvertes et de surprises… saluée unanimement par l'ensemble des heureux… membres présents.

********************************
Perso
je retiens Le Riesling (que j'avais tout de même reconnu) que j'ai mieux noté que La Grande Dame (un soupçon trop civilisée et un peu trop dosée)… le Ch. de B. Gautherot que j'ai apprécié plus que la moyenne des autres membres du groupe tout comme le Rangen (certes décevant) moins "honteux" que pour d'autres… par contre je n'ai pas mis 14 au vin d'Elian DaRos (ni 8,5 … je ne mets jamais de notes en dessous de 10… respect du travail d'autrui) que je trouvais plus proche du liquide vaisselle ("des arômes divers très entêtants") que du parfum type "Poison"…

le vin que j'avais emmené (Silice) n'a pas fait un triomphe… même pas chez moi !! mais je le trouve tout de même nettement supérieur à  Sua Sponte…!!
#39

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26011
  • Remerciements reçus 797

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Elian Da Ros

Vincent,

Ce compte-rendu est très intéressant, tu devrais mettre en ligne les rapports de vos réunions plus souvent !
Mais à  mon avis, il aurait peut-être plus sa place dans la rubrique dégustation...

Amitiés,

Luc
#40

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Elian Da Ros

C'était par rapport au vin d'Elian DaRos … qui permettait en plus de revenir en douceur sur un post précédent où je disais que certains vins éxubérants et séducteurs qui semblaient emballer certaines personnes (c'est le cas avec cette bouteille) ne me procurent aucun plaisir -et je ne suis pas le seul Jérôme. Et si je n'aime pas, et que -comme par hasard- le vin qui m'a le plus séduit au cours de la soirée était le riesling, c'est une affaire de goût et pas de volonté d'avoir des goûts qui correspondraient à  une image que je veux donner ou à  un "moi" que je veux être… c'est pas clair hein ?!
D'ailleurs il n'y avait pas la moindre austérité dans ce Muhlforst mais bien du charme… beaucoup de charme ! Mais sans aucune volonté de s'imposer ou d'en imposer : le charme évident sans aucune ostentation.
#41

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 592
  • Remerciements reçus 5

EricD a répondu au sujet : Re: Elian Da Ros

Sua Sponte 2001
J'ai regoûté ce vin ce week-end. Je persiste et signe mes commentaires d'avril. C'est géant, mais je comprends (cf. message de Vincent) que l'on trouve cela un peu too much. Le vin a beaucoup gagné en finesse et le caractère légèrement oxydatif subsiste mais sans déranger.
Eric
#42

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 28
  • Remerciements reçus 0

pascallll a répondu au sujet : Le Clos Baquey 99

Sur les conseils d'un ami, je me suis procuré une bouteille de Clos Baquey 99.

Après 3 bonnes heures de carafe, ce vin s'est révélé excellent mais très atypique, avec des notes de noisettes et d'amandes assez prononcées en fin de bouche (ce qui peut sans doute déplaire).

A priori, il semble enfin sortir de sa période de fermeture : pour ceux qui en avaient eu une mauvaise impression, il est temps de le regouter !

P.
#43

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 592
  • Remerciements reçus 5

EricD a répondu au sujet : Re: Le Clos Baquey/ Chante Coucou

Chante Coucou 1999
Ce vin s'affine avec le temps, mais il reste très tannique et sec. Il est assis sur une belle matière, mais il est permis de se demander si tout cela se fondra harmonieusement un jour. Je n'en ai plus, ce n'est donc pas moi qui apportera la réponse...
Eric
#44

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Le Clos Baquey/ Chante Coucou

Après avoir goûté Sua Sponte il y a qqs mois ce fut Coucou blanc récemment : concentrez-vous sur les rouges et laissez tomber les blancs !!!
Le 1er est sans cohérence, il part dans tous les sens au nez comme en bouche.
Le second est grassouillet, sans aucune fraicheur, avec les typik et saturants aromes exotiks des cépages et du millésime... il reste déséspérément cloué au sol... c'est 2003 je sais mais on pouvait quand même éviter une telle pesanteur dans les vins !!
#45

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26011
  • Remerciements reçus 797

Luc Javaux a répondu au sujet : CR: Elian da Ros - Sua Sponte 2000

Comme quoi Vincent, tous les goûts sont dans la nature et je m'étonne un peu que tu puisses être aussi définitif et péremptoire dans tes jugements... Tous les blancs d'Elian da Ros ne sont en effet peut-être pas sans intérêt, comme tu sembles l'indiquer ici.
J'ai eu l'occasion de goûter Sua Sponte 2000 au restaurant il y a quelques jours, et ce vin était tout simplement brillant ! Un grand vin blanc mûr, sec, magnifiquement équilibré et long, qui a également ébloui les quatre personnes qui partageaient ma table. Aucune lourdeur sur ce millésime et la bouteille n'a d'ailleurs pas fait long feu. De l'avis de tous, ce soir là , la meilleure des 6 bouteilles dégustées, pourtant toutes d'un très beau niveau.
Quel millésime de Sua Sponte as-tu dégusté ?

Luc
#46

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 592
  • Remerciements reçus 5

EricD a répondu au sujet : Re: Elian Da Ros

Remontage. Il faudrait peut-être fusionner les rubriques relatives à  Da Ros et à  ses vins.
Eric
#47

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Le Clos Baquey/ Chante Coucou

Je ne sais plus... peut être bien 2000 (je me renseignerai)
nous étions une dizaine (dont de nombreux vignerons, intimes d'Elian Da Ros) et personne n'a eu un avis positif.

entendons-nous bien ce n'est pas mauvais ... c'est sans âme !!
ça part dans tous les sens ... trop de cépages peut être... enfin on a la sensation que le vigneron ne sait pas où il veut en venir !!

Avant on me reprocahit de ne pas parler de vin et de ne pas faire qqchose qui ressemble à  un CR (jjj)
comme je respecte beaucoup ce vigneron je me permets de dire un peu de mal de certains de ces vins. Et même si c'est très rare je me permets de dire que ce vin n'a que très peu d'intérêt selon moi.

Nul doute qu'il fera mieux bientôt en blanc.

Au fait bu le Silex 1997 et c'était bien mieux que 2000 ou 2001 pas vraiment la grandeur mais presque !! En tout cas à  des années lumière de Sua Sponte
Merci (jjj)
#48

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Le Clos Baquey/ Chante Coucou

viens de revoir le sujet Elain da Ros... la réponse est donc dedans : il s'agissait de 2001 !!
#49

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26011
  • Remerciements reçus 797

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Le Clos Baquey/ Chante Coucou

Vincent,

Merci pour ces précisions. Je n'ai pas goûté le 2001, mais si tu tombes sur le 2000, je serais heureux de connaître ton avis sur ce vin, à  mon avis très réussi.

Luc

PS : content que le Silex 1997 t'ai plu. Pour le 2000, on en reparlera dans quelques années, nous en boirons une ensemble.
#50

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Le Clos Baquey/ Chante Coucou

Alors 2001, pas 2000 !! (pour Silex)
#51

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26011
  • Remerciements reçus 797

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Le Clos Baquey/ Chante Coucou

Comme tu veux. On peut même se faire une petite verticale.

Luc
#52

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Le Clos Baquey/ Chante Coucou

Hier, nouvelle rencontre avec Clos Baquey 1998.
Le vin est élégant et frais, de la classe et un côté assez naturel. Les tanins restent un tout petit peu saillants, mais on est très loin d'un vin surextrait. On approche des fameux 7 ans dont m'ont parlé plusieurs vignerons et en effet le vin semble arriver doucement à maturité. JJe finirai sans doute la bouteille ce soir.
#53

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Le Clos Baquey/ Chante Coucou

un tout petit verre en préambule

sans manger le vin montre tout de même qu'il reste un peu "brutal".... c'est plutôt une boisson d'hommes comme diraient les tontons !!
Je ne pense pas que ces tanins deviendront un jour du velours mais c'est très acceptable pour moi mais ça demande une cuisine "sérieuse" !
#54

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 17447
  • Remerciements reçus 1299

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Le Clos Baquey/ Chante Coucou

le tanin marqué n'est-il pas pour toi une caractéristique Sud Ouest?
C'est en tout cas pour moi l'une des caractéristiques communes fondamentales, comme un trait culturel. Le tanin des vins du Sud Ouest, c'est un peu l'acidité des vins du Nord Est!
Et les hommes du sud ouest de trouver les vins du Nord Est acides et vis et boulon (comme dirait Robert!) pour la tannicité des vins du Sud Ouest pour les demi-hommes du Nord Est! Tout est une affaire de culture et de grille de lecture, je me tue à le répéter!;)

Jérôme Pérez
#55

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Le Clos Baquey/ Chante Coucou

je ne suis pas variament négatif (même pas du tout)...je l'accepte comme il est ce vin (et c'est oti qui le trouvait trop extrait non ? :) )

je suis en train d'en boire un verre à nouveau !!

1998 on est encore aux débuts et je pense qu'Elian da ros est capable (et j'essaierai den gouter d'autres pour vérifier) d'affiner sa vinif, de comprendre son vin pour arriver à une meilleure extraction des tanins.

Ce n'est pas la quantité de tanins qui pose prob c'est la qualité de l'extraction. Je pense qu'on peut faire mieux sans que le vin perde son ame.

l'idée que l'appréciation soit une affaire de culture je l'ai souvent défendue , je ne vais pas te contredire la-dessus. J'aimais aussi quand J.M. Deiss parlait d'une culture et d'un gout "mitteleuropa"... qui regrouperait l'Alsace, la loire, La bourgogne, l'Allemagne, l'autriche, Le nord de l'Italie...

Je ne vais pas me plaindre qu'un vin ait la gueule de l'endroit et la gueule du vigneron !! D'ailleurs pour ce second aspect il est aisé de constater en Alsace (que j connais un peu) un style Z.H., Marc Tempé, Bott-Geyl, A. Mann... tous des vignerons plutôt grands et "costauds et les vins de Patrick Meyer, A. Ostertag, J. Schaetzel... plutôt longilignes !!
#56

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Le Clos Baquey/ Chante Coucou

oubions mes fotes de frappe...

je ne vais jamais reprocher à un vin d'avoir certaines caractéristiques de sa région et de son cépage. Je n'attends pas la même chose d'un Cahors et d'un Volnay, d'un Barolo et d'un Priorat...

Je pense qu'Elina da Ro est au sommet de l'appellation ... mais "à vaincre sans péril on triomphe sans gloire"... et meme si je ne le connais pas j'ai l'impression d'avoir une certaine intimité avec lui puisque je connais qqs1 de ses proches en Alsace. Donc je n'ai pas de scrupules à lui dire (s'il lit ce message) que l'exraction des tanins peut etre affinée sur ce vin. Ne dire à un vigneron que des choses positives ce n'est pas toujours constructif.

Et maintenant avec une saucisse de Morteau et des lentilles le vin est parfait !!
Presqu'aussi bien qu'un trousseau deP. Clairet :)
#57

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 17447
  • Remerciements reçus 1299

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Visite au domaine Elian Da Ros.

Voici le commentaire de notre visite au Domaine Elian Da Ros, effectuée le samedi 11 juin. ici[/u][/color] .

L'article est également accessible depuis la rubrique "Magazine". NOus agrémenterons de photographies ultérieurement.

Jérôme Pérez
#58

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 17447
  • Remerciements reçus 1299

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Visite au domaine Elian Da Ros.

Ma conclusion:

ce qui frappe, c'est la cohérence de la gamme des vins; ils ont un style, une griffe. Les fruits noirs dominent et la réglisse est présente dans tous les vins. Nous avons retrouvé cette constante aromatique de réglisse également au Château de Beaulieu.
Les vins de Da Ros sont des vins très marqués Sud Ouest, corsés et profonds, à l'assise tannique marquée, ce qui n'est sans doute pas sans rapport avec l'utilisation du vin de presse. Mais c'est souligner encore plus la maturité des grappes qui rentrent dans la composition des vins! Car les tannins, pour être fermes n'en sont pas moins mûrs et juteux.
Les 2 cuvées du haut de la gamme, Chante Coucou et Clos Baquey sont des vins à recommander sans crainte et le millésime 2002 m'a plu, je dois le reconnaître.

Jérôme Pérez
#59

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3095
  • Remerciements reçus 0

Daniel S a répondu au sujet : Re: Elian Daros

Les vins d'Elian da Ros sont , à mon avis une référence , dans les Côtes du Marmandais , et la recherche permanente du vigneron dépasse même le cadre régional, pour en faire un des personnages en vue de la viticulture moderne , au même titre que Stéphane Derenoncourt en Bordelais . il ya beaucoup de similitude entre ces deux hommes : un élevage très maîtrisé qui ne doit jamais masquer le fruit et une grande passion pour les vins bourguignons et leurs techniques d'élaborations notamment le pigeage , avec un peu plus de rigueur , encore , chez Elian Da Ros . Quoiqu'il en soit , ils sont au service de leur terroir .
J'illustrerai leur démarche en me référant à Paul Valéry " de vrais hommes de progrès qui ont un profond respect du passé ".

Cordialement
Daniel
#60

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck