Marché aux vins d'Ampuis 2020

    • Messages : 339
    • Remerciements reçus 173

    oberlin a créé le sujet : Marché aux vins d'Ampuis 2020

    Voici mes impressions après la visite au marché d'Ampuis.
    De manière générale, les 2017 se goûtaient plutôt bien, assez structurés, le marqueur aromatique que l'on retrouve souvent est le réglisse. Les tanins sont présents sans être durs ou secs. Encore ouverts, les vins sont plutôt agréables même si il va falloir les attendre.
    2018 est peut être plus délicat, pas mal de cuvées étaient marquées par un fruit un peu exubérant, des structures bien rondes manquant parfois de fraîcheur en l'état. CR:

    DOMAINE FAURIE

    Hermitage, Greffieux,Bessard 2018,
    La bouche sur un fruité très expressif et enrobé dans une matière doucereuse manquant un peu de relief.
    Hermitage, Bessard, méal 2018.
    Vin un peu plus structuré autour d'une matière un peu plus longiligne. Quelques tanins traînent encore. Belle longueur.


    SEMASKA

    Globalement très belle gamme, on a pu goûter Côte Rôtie, Château de Montlys 2017, Fleur de Montlys 2017, Lancement 2017 avec à chaque fois un saut qualitatif notable (même si fleur de Montlys, et Lancement sont au même prix). Belle "tension" sur Lancement et grande longueur, ma cuvée préférée chez eux, même si aucune ne démérite).
    L'Elixir d'Ariane 2017(?) est plus ronde avec un élevage qui a davantage polissé le vin.

    DOMAINE JM GERIN,

    Découverte pour moi d'une super gamme.
    Champin le seigneur 2017, est une belle bouteille, le vin s'exprime déjà bien, avec du volume et de la finesse. Très chouette.
    Vialliere 2017 : le meilleur vin (à la vente) dégusté ce jour au salon. Superbe équilibre, puissant, sans aucune rusticité. Beaucoup de caractère, j'adore!
    On a eu le chance de goûter les Grandes Places et Landonne : 2 très grosses bouteilles (pas à la vente) : équilibre, énorme matière, belle structure. Superbe

    DOMAINE PJ VILLA

    Saint Joseph préface 2018, On retrouve comme chez tous les producteurs qui présentent ce millésime, un vin avec un fruit assez facile mais un peu mou à mon goût.
    Carmina 2017 : beau volume, tanins fin et enrobés dans par une certaine richesse. Ca manque un peu de caractère et de fraicheur par rapport à d'autres 2017 goutés sur le salon.
    Fongeant 2017 : matière riche et un peu lactée,  le vin présente  néanmoins une belle "energie" qui porte le vin sur une belle longueur.

    DOMAINE LAFOY

    Sa côte rôtie prélude n'a pas vraiment d'intérêt, un peu végétale, matière un peu juste. Bof.
    La cuvée Rozier 17 est nettement plus structurée par une matiere encore un peu massive. Longueur moyenne.
    Côte blonde 17est a mon avis beaucoup intéressante, c'est très très fin, superbe longueur. Très joli vin mais à 120 euros!! Aïe!

    DOMAINE DU TUNNEL

    Saint Joseph 2018, assez gourmand et plutôt bien équilibré dans ce millésime qui semble un peu mou de manière générale.
    Cornas 2018. Finalement assez proche du St Jospeh, belle qualité de tanins, il y a du volume mais rien  ne nous transporte.
    Cornas Vin Noir 2018. On gagne vraiment en structure sur cette cuvée, sans perdre trop de fruits en l'état. C'est bon mais Stéphane Robert a fait de tellement beaux vins ces dernières années, que là, je les trouve un peu "en dedans".

    DOMAINE FRANCOIS ET FILS

    la Côte Rôtie 2017 générique ne présente que peu d'intérêt. Assez végétale elle ne se présente pas sous son meilleur jour.
    Rozier 2017, a plus de volume sans perdre de charme. Pour le moment il y a encore pas mal de tanins qui demandent à s'assagir.
    Rochins 2017 est plus serré et plus long mais semble encore bien cadenassé.

    Marc
    #1
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, dfried, PBAES, Jean-Paul B., monta, Jean-Bernard, vinozzy, podyak, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, bibi64, DUROCHER, asoulier99, Frisette, starbuck, jd-krasaki, LLDA, Gerard58, Damien72, Pinardo

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2641
    • Remerciements reçus 109

    milleret a répondu au sujet : Marché aux vins d'Ampuis 2020

    "" On a eu le chance de goûter les grandes places et Landonne : 2 très grosses bouteilles (pas à la vente) : équilibre, énorme matière, belle structure. Superbe ""

    Landonne et Grandes places sont bien disponibles à la vente ....je dois féliciter tout particulièrement le jeune homme qui nous a reçus sur le stand . Cette année , l'accueil était particulièrement chaleureux ....pour les vins , c'est le grand coup de cœur de ce salon sur les vins dégustés ce jour ....
    #2

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 156
    • Remerciements reçus 42

    KosTa74 a répondu au sujet : Marché aux vins d'Ampuis 2020

    Je suis curieux de savoir ce que ce millésime 2017 peut donner sur le long terme ?

    Comment vont se comporter les saint jo et côte rôtie sur le lgt terme ?
    #3

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 339
    • Remerciements reçus 173

    oberlin a répondu au sujet : Marché aux vins d'Ampuis 2020

    Je n'ai vraiment pas une grosse experience mais je ne vois pas pourquoi 2017 ne serai pas un millésime de garde. C'est équilibré, il y a pas mal de tanins mais ils sont souvent assez beaux, il y a de la matière. Pour moi c'est un bon millésime, qui va avoir besoin de temps pour se détendre.
    Plusieurs producteurs ont fait une analogie entre 2017 et 2007 en Rhône Nord, millésime qui se boit bien en ce moment.
    #4

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 5215
    • Remerciements reçus 1979

    Frisette a répondu au sujet : Marché aux vins d'Ampuis 2020

    Je sors du marché aux vins. J'avoue ne pas avoir pris beaucoup de plaisir sur ce millésime 2017 que je trouve dur, austère et manquant cruellement de gourmandise. Cela étant dit, il y a des tanins, qui demanderont beaucoup de temps à se fondre. Les matières semblent profondes et denses ce qui devrait effectivement les rendre de garde. Mais à attendre impérativement sous peine de grosse désillusion.
    Je n'adhère pas tout à fait avec le parallèle fait avec 2007, qui me semblait avoir des tanins plus fins et élégants et me paraissaient beaucoup plus accessible au même stade d'évolution.
    Mes notes complètes à suivre dans la semaine.

    Flo (Florian) LPV Forez
    #5
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Paul B., tomy63, Val59

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1025
    • Remerciements reçus 1192

    bibi64 a répondu au sujet : Marché aux vins d'Ampuis 2020

    Complètement d'accord avec Flo.
    2017 hétérogène, avec de belles choses fraiches et tanniques, d'autres sévères , ou encore d'autres au profil solaire.
    2018 lui est beaucoup plus rond avec moins de fraîcheur et des fruits un peu confiturés.
    Sinon, beaucoup de monde le matin et une sorte de folie sur certains stands (gangloff ou montez par exemple).

    Quelques très belles cuvées quand même :
    La garde 2016 de Bonserine
    La brocarde 2018 de Villard
    Esprit de blonde et rose pourpre 2017 de Gaillard

    J'espere trouver d'autres belles cuvées demain. Mes notes complètes dans la semaine.
    #6
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: monta

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1914
    • Remerciements reçus 433

    tomy63 a répondu au sujet : Marché aux vins d'Ampuis 2020

    Idem pour les 2017, je n'ai pas eu le temps de goûter grand chose, mais dans l'ensemble des vins trop chaleureux.
    #7

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2641
    • Remerciements reçus 109

    milleret a répondu au sujet : Marché aux vins d'Ampuis 2020

    Trop chaleureux , je ne pense pas mais de nombreux vins ( Côte Rôtie ) qui manquent d'équilibre avec des tanins redoutables pour certains ...on nous répète sans cesse qu'un grand vin doit être bon dès le départ ...et ce n'est pas le cas .On retrouvera de grands vins sur les grands terroirs ...Grandes Places de Gérin m'a impressionné . Même si j'avais envisagé de faire quelques achats , je me suis limité au strict minimum surtout après un passage sur le stand de Bernard Faurie ( Bessards-Méal 2018) qui me rappelle le millésime 90 à sa sortie ...on a alors un peu de mal à envisager un achat de Côte Rôtie 2017 , la comparaison est redoutable . Pour les grands terroirs de l'appellation , c'est possible mais le prix est pratiquement le double de cette cuvée d'Hermitage .
    Il sera intéressant de lire les nombreux avis des personnes présentes et tout spécialement des amateurs qui fréquent ce salon depuis quelques années . ..
    Dans la gamme des vins raisonnables ( autour de 30 e ) j'ai bien apprécié le soir même une cuvée de Côte rôtie P. et C. Bonnefond " Colline de Couzou " 2017 mais il a fallu être patient, le vin s'est ouvert en fin de soirée après une attente de près de deux heures . Le vin est resté à une température acceptable , la salle du restaurant ( demeure ancienne ) n'était pas surchauffée .
    #8
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Paul B., Frisette

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 339
    • Remerciements reçus 173

    oberlin a répondu au sujet : Marché aux vins d'Ampuis 2020

    Je partage l'avis de Mister Milleret, pour moi aussi, 2017 est, de manière générale plus marqué par les tanins que par l'alcool.
    Ce qui paraît surprenant, et ce qui rejoint d'autres commentaires : très très peu de fruits sur 2017, ce sont des vins de structure!
    #9
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 132
    • Remerciements reçus 56

    Lionel73 a répondu au sujet : Marché aux vins d'Ampuis 2020

    Bonjour à tous,

    Première expérience sur ce salon pour mon père et moi aujourd'hui. Assez d'accord avec ce qui a été dit plus tôt. Beaucoup de monde. Mes respects à ceux qui prennent des notes dans ces conditions.
    Je n'ai pas fait la moitié des stands que j'avais visé, Monde + saturation. Je rejoint les avis sur 2017, il y a des vins très bien faits, avec de tête champin le seigneur, vialière de Gerin, Gamme de Gaillard, Montez. Certains sont assez marqués par le soleil. D'autres plus sévère comme la gamme de Villard. En tout cas des tanins très abondants qui ont saturés mon palais et m'ont aidés à partir plus tôt. Il est vrai que 2018 se présente globalement avec moins d'acidité, mais le soyeux, le fruité et les tanins poudrés me font préssentir un millésime plus à mon goût dans l'imédiat bien sur. Adoré la gamme de Faurie sur 2018. A voir si mon avis sur le millésime sera le même l'année prochaine avec j'imagine une majorité de 18.
    Hate de lire les commentaires des méticuleux de C R de salon!.

    Bien cordialement.

    Lionel
    #10

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 655
    • Remerciements reçus 306

    David Chapot a répondu au sujet : Marché aux vins d'Ampuis 2020

    Bonsoir,
    Je n'ai pu passer qu'une 1/2 journée à Ampuis cette année, récente paternité oblige, mais j'avoue être assez surpris par l'image finalement peu reluisante que certains donnent du millésime; je ne le trouve pas fermé du tout (par rapport à 2015 notamment), il peut certes y avoir des notes solaires (mais rien à voir avec 2018 je pense), et les vins ont certes une charge tannique mais moins brutale que 2015.
    Pour moi, c'est le meilleur millésime depuis 2010, évidemment meilleur que 2015 (grand millésime journalistique) qui pour le coup est vraiment tannique/fermé, plus concentré que 2016 qui peut être très fin/sublime chez les meilleurs mais, si l'on entend juger l'appellation toute entière, dilué parfois (pas dans les meilleurs domaines qui ont fait ce qui faut), et qui sera plus frais que 2018 qui peut être pataud/chaleureux parfois. La structure me rappelle d'ailleurs 2010, ferme, sans excès, mais avec un fruit plus mûr, plus d'ouverture, de facilité; on est loin du caractère solaire 2009, qui me semblait plus marqué par les notes solaires ce que seront les 2018 que j'ai goûtés; ce n'est pas 2007 non plus car 2017 me semble plus tannique et plus mûr (sans verser du mauvais côté).
    Plus précisément :
    - chez Rostaing, l'Ampodium 2017>>Ampodium 2016 (un peu svelte) et Ampodium 15 (pour le coup pas facile).
    - chez Jamet, ils adorent 2016 (comme 2006), mais 2017, dixit JP, se goûtait facilement sur fût, alors que 2015 était très dur.
    - chez Stéphane Ogier (où j'ai dégusté une splendide gamme de 2018) : 2017>2018,2016, 2019 devrait être du niveau de 2017; pas de note trop mure dans 2018 (moins que dans 2019), je n'ai pu goûter que Lancement/BH en 2017 les vins n'étaient ni trop tanniques/ni trop mûrs.
    - chez Gérin, belle gamme, avec des vins certes serrés par la structure mais aromatique ouvertes (magnifique Viallière, GP, Landonne)
    - chez Clusel, les Schistes 17 ont cette puissance/ouverture qui fait du bien à des vins que l'on qualifie parfois d'austère; la Viallière et les GP sont superbes.
    Je répète que je comprends que l'on trouve ça et là des 2016 qui plaisent davantage que ces 2017 car plus fins, des 2018 plus gourmands (mais je n'ai entendu aucun vigneron qui mettaient ses 2018 au-dessus des 2017), mais le qualifier de millésime austère avec ce que j'ai pu goûter sur fût/échantillons tirés du fût à Découvertes 2019, non (des 2013 sur les tannins et l'acidité, des 2015/2005 étaient à mon sens nettement plus austères).

    Le gros problème du salon est l'inflation... Une fois la barre des 40e atteinte, on part à l'assaut des 50€ avec le Champin à 42€, la cuvée Schistes de Clusel à 42e, les Viallières à 55e/60e.

    Mon coup de cœur du salon - je n'ai pas écrit le meilleur vin - est le Côte-Rôtie 85 de Xavier Gérard, tout en esprit, avec des notes giboyeuses encore racées, pas décadentes, une structure apaisée, une merveille offerte généreusement par Xavier et sa maman et à boire.

    Au plaisir de lire vos commentaires,

    David.
    #11
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Moriendi, LADIDE78, leteckel, Lionel73

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 31
    • Remerciements reçus 48

    GEGE1952 a répondu au sujet : Marché aux vins d'Ampuis 2020

    Totalement d'accord avec David.
    Je n'ai pas trouvé les 2017 austères (sauf peut-être les vins de Clusel-Roch mais c'est assez classique) mais en moyenne plutôt avenants, même si j'ai globalement préféré les 2016 l'an dernier. "La Garde" 2016 du Domaine de Bonserine était superbe cette année.
    Je n'ai pas tout goûté bien sûr mais je garde un très beau souvenir des vins de François et Fils pour leur précision, et une gamme remarquable de rigueur et de précision cette année chez Jean-Michel Stéphan (les prix étant malgré tout très élevés). Encore quelques vins qui m'ont plu, Les "Rochains" du domaine Bonnefond et la cuvée "Axel" de Bracoud et le "Maison Rouge" de Mouton.
    Je n'ai pas goûté les stars: Gerin, Jamet, Gangloff, Guigal….peut-être aujourd'hui!

    Gérard
    #12

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 385
    • Remerciements reçus 27

    fcook41 a répondu au sujet : Marché aux vins d'Ampuis 2020

    grosse différence a la dégustation suivant les gens pour ma part je n ai pas trouvé le millésime 2017 austère les cuvée de garde étant un peu plus serrées
    j ai aimé le cuvée de base du domaine François et fils fruitée dans la gamme bon rapport Q/P,la Germine 2017 et Maison rouge de Duclaux 2017
    Gérin, j ai aimé toute sa production
    Clusel, Viallière et les GP sont très belles
    Franck
    #13

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 10
    • Remerciements reçus 7

    Thominsa a répondu au sujet : Marché aux vins d'Ampuis 2020

    J'ai pu aller au marché aux vins d'Ampuis ce week-end et je dois dire que le millésime m'a plu. J'ai beaucoup aimé les vins du domaine Coursodon qui sont d'un très grand niveau avec la cuvée 'Paradis Saint Pierre' qui a été un de mes coups de cœur du marché. J'ai été très déçu des vins de Cuilleron, les nez sont très bons mais en bouche aucune émotion je dirais que c'est des vins "techniques". J'ai également été déçu par la Barbarine chez Gangloff, c'était fermé et assez peu expressif. J'ai beaucoup aimé la Sereine Noire et les blancs qui sont vraiment très bons. J'ai pu goûter chez Guigal Ex Voto 2015 qui était magnifique, la Mouline 2015 déjà bien mais qui devra attendre, la Turque 2015 était fermée. J'ai essayé de découvrir des vignerons moins connus j'ai bien aimé les Gerine chez André François et les Côtes roties chez Levet qui sont très bonnes.
    #14

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1914
    • Remerciements reçus 433

    tomy63 a répondu au sujet : Marché aux vins d'Ampuis 2020

    Passage rapide le samedi en fin de matinée, notre but cette année étant d'aller à Bron mais le détour n'est pas si grand. Sans surprise, énormément de monde, très difficile de déguster dans ces conditions, on a profité de la petite accalmie du midi pour goûter chez Gangloff et Jamet, mais même là c'était compliqué d'approcher le stand.
    CR:

    Julien Barge
    Très belle découverte, des vins avec beaucoup de finesse, quelques millésimes un peu « évolués » qui aident probablement, un vigneron passionnant. Au final c’est sur le premier stand qu’on se sera le plus fait plaisir.

    St Joseph blanc Ribaudy 2017 : très floral, style épuré, peu boisé, bonne fraîcheur, de la matière. TB.
    Condrieu Solarie 2017 : un peu lourd et chaleureux, notes anisées, bien en-dessous du 2016 bu récemment. B.
    Crozes-Hermitage blanc coteaux de legende 2017 : pas dans le bon ordre, il était normalement servi en premier, plutôt léger, simple, mais reste frais. B+.
    Saint-Joseph rouge Ribaudy 2017 : très beau St Joseph, lardé, fruits noirs, juste ce qu’il faut de fraîcheur dans le fond. TB.
    Côte-Rôtie Combard 2016 : on sent le passage sur 2016, vin très fin, plein de fruit, un côté sauvage, anchois, olive, presque de la rose, j’adore. TB+.
    Côte-Rôtie Côte Brune 2014 : plus puissant que le précédent, mais on reste globalement sur des vins fins, avec de belles textures, très peu boisés, notes sauvages, olive et lard fumé, assez long. TB+.
    Côte Rôtie Cœur de Combard 2017 : celui-ci est moins sauvage, pas de notes lardées, plus civilisé en l’état, sur la violette, les fruits noirs, superbe texture, garde de la fraîcheur dans le fond. TB+.
    Cœur de Combard 2015 : beaucoup de matière, grain de tannins très fin, plus chocolaté que le précédent, léger poivré, très long, taillé pour la garde, même si on sent une vinif en finesse sur un 2015. TB+.
    Cœur de Combard 2013 : plus d’acidité, plus tendu et salin, moins de maturité, début de notes tertiaires, là aussi une texture agréable. Trois vins très réussis. Julien Barge nous dit faire cette cuvée pour s’amuser, avec les vignes de son grand-père, il en vend très peu, garde des vieux millésimes et fait beaucoup goûter. TB+.


    Jamet
    Cotes du Rhône blanc 2018 : beau Côtes-du-Rhône, du fruit, pêche notamment, léger floral, sans être tendu c’est quand même frais et très digeste pour 2018. B+.
    Côte-Rôtie Fructus Voluptas 2018 : simple mais gourmand, plutôt assez « rond », peu d’acidité, peu de tannins, fruit noir un peu confituré, pas très long, mais c’est bon. TB.

    Gangloff
    Saint-Joseph Rg 2017 : un peu fou-fou, style opulent et très démonstratif de Gangloff, mais il a ce qu’il faut d’acidité dans le fond pour garder l’équilibre et au final on se régale bien. TB+.
    Côte-Rôtie Barbarine 2017 : couleur bien noire, plus puissant que le St-Joseph, assez mûr, tannins encore très présents, un peu brutal, à attendre pas mal d’années mais ça sera sûrement excellent dans 10ans. TB.
    La foule a eu raison de nous, on s'arrête là pour la dégustation.


    Mouton
    Côte Rôtie Maison Rouge 2017 : encore une pointe d’élevage mais beau fruité, notes lardées bien présentes, pas très épais mais bonne longueur. TB.


    Levet
    Côte-Rôtie Améthyste 2017 : vin très sombre, très chaleureux et confit. B-.
    Côte-Rôtie Maestria 2017 : idem. Dommage, je m’étais régalé avec les 2016 de ce domaine. B-.


    Duclaux
    Côte-Rôtie Chana 2017 : un poil réduit, très léger, pas grand-chose dans le verre, mais il soufre peut-être de l’ordre de dégust. B-.
    Côte-Rôtie Germine 2017 : fait très léger, impression de sentir le viognier avec des notes de pêche, très facile, même un peu trop. B.
    Côte-Rôtie Maison rouge 2017 : comme souvent chez Duclaux je trouve, on franchit un vrai cap en passant sur Maison rouge, c’est fin, plutôt long et minéral, avec de la rose, des fruits rouges. Je l’avais encore mieux goûté sur 2015, mais ça reste très bon. TB+.


    Faurie
    Hermitage Greffieux Bessards 2018 : (mis en bt en novembre) Vin tout juste embouteillé, encore sur le côté fermentaire, lactique, difficile à juger en l’état. Les notes de crème de cassis que je n’avais encore jamais croisées chez Faurie semble caractériser un millésime bien solaire, les tannins sont très ronds, presque une pointe de sucrosité. A regoûter dans quelques mois.
    Hermitage Bessards Méal 2018 : idem.


    Il est malheureusement déjà l'heure pour nous de lever les voiles : c'est qu'à 14h La Cugnette ouvre ses portes avec là aussi des grands vignerons, beaucoup moins de monde et des vins aux tarifs souvent bien plus abordables. Et puis, il ne faut surtout pas louper Rinaldi :)
    #15
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Jean-Paul B., monta, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, bibi64, Cédric42120, tonioaja, Frisette, oberlin, starbuck, leteckel, LLDA, Pinardo, Jainclodo

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 5215
    • Remerciements reçus 1979

    Frisette a répondu au sujet : CR: Marché aux vins d'Ampuis 2020

    CR: Marché aux vins d'Ampuis 2020



    Voici venu le temps de la première grosse dégustation sur salon de l’année.
    Pouvoir me déplacer à Ampuis est toujours un moment que j’attends avec impatience, car ceci est toujours gage de belle journée.

    Je suis passé le samedi matin et en début d’après-midi. Il y avait du monde, mais pas forcément plus que les années précédentes, il me semble. L’essentiel des dégustations aura concerné le millésime 2017 en rouge et 2018 en blanc.
    Avant de livrer mes impressions domaine par domaine, voici ma lecture globale des millésimes goûtés :

    - 2018 : en rouge, c’est un millésime qui me plaît : mûr, riche, ample, gourmand, aux tanins veloutés. Semble pouvoir être de bonne garde, il m’évoque un peu 2015 et/ou 2009. En blanc, paradoxalement, je l’ai également trouvé plutôt avenant, mûr, sans être trop riche, et relativement frais. Plutôt une bonne surprise.

    - 2017 : en rouge : Je suis un peu dubitatif car le millésime est très compliqué en terme de dégustation analytique. Je l’ai trouvé effectivement dur, austère, très tannique, voire un peu sec chez certains. Peu de fruit, et aucune gourmandise à mon goût, sauf de rares exceptions. Effectivement, comme marqué un peu plus haut, il s’agit de « vins de structure ». Ils seront probablement de garde mais en l’état, je ne me battrai pas pour en remplir ma cave (d’ailleurs zéro achat sur le salon). Peut-être que je m’en mordrai les doigts dans 15 ans mais en attendant, je n’ai pas envie de passer mon temps à les attendre en espérant qu’ils s’assouplissent éventuellement dans le futur. Il pourrait ressembler un peu à 2010 pour la structure, mais avec bien moins de fruit et de pureté, et 2013 pour le côté un peu dur et sec.

    - 2016 : en rouge : LE millésime qui est pour moi superbe. Une précision de fruit exceptionnelle, de la juste maturité, de la finesse, de la structure, un côté traçant, de la gourmandise… Un style très bourguignon. J’adore.
    Par ailleurs, on voit d’année en année une envolée tarifaire qui commence à refroidir les ardeurs, et qui laisse moins de clémence aux jugements. En effet, les entrées de gamme en Côte Rôtie sont au bas mot à 40€, par conséquent, j’aurais plutôt tendance à privilégier les belles cuvées de Saint Joseph qui sont au moins au même niveau pour certaines d’entre elles (ceux de Coursodon, Reflets de Villard, les Serines de Cuilleron…). Par ailleurs, les parcellaires sont à plus de 50€ et les « Grands Crus » (Landonne, Côte Blonde, Grandes Places…) à 100 et plus… On est au niveau de la Bourgogne, ça y est.

    Et curieusement, en rentrant, je me demandais en comparaison si dans une optique de garde à (très) long terme (20 ans et plus), certains vins du Bordelais n’étaient finalement pas de « bons » rapports qualité/prix (Chevalier, Malartic Lagravière, Léoville Barton, Léoville Poyferré… )

    Nota : Selon les vignerons, les tarifs sont parfois majorés d’1 ou 2 euros par rapport au tarif caveau.



    Domaine Pierre Jean Villa :
    Saint Joseph Saut de l’Ange 2018 : 1 ha, vignes de 10 ans, 100% Roussanne, élevé 1 an en foudres de 1500L. Le nez est fermé. On a une bouche fine, élancée, sur le tilleul, et livre un ensemble assez élégant. TB- (15,75/20) 37€
    Condrieu Le Jardin Suspendu 2018 : 2 ha, mêlant jeunes et vieilles vignes à part égale. 1 an d’élevage en foudre. On a un nez d’abricot, alors que la bouche est plutôt typée poire et violette. On a des amers un peu imposants, et fini assez court. TB- (15,75/20) 47€
    Crozes Hermitage Accroche Cœur 2018 : On a un nez fumé, de suie, complété par la violette et la mûre. La bouche est veloutée, gourmande, mais encore dominée par un gros élevage vanillé autour de tanins fins livrant un ensemble facile et souple. TB (16/20) 23€
    Saint Joseph Préface 2018 : Très vieilles vignes de 35 à 90 ans. Le nez est fermé. La bouche est droite et pierreuse, avec des épices et plus de mâche. Quelques amers importants en finale. TB (16/20) 27€
    Côte Rôtie Carmina 2017 : 18 mois d’élevage, sélections massales. Je l’ai goûté un peu différemment par rapport à la dernière fois, il y a 2 mois. Le nez est réduit. La bouche est tendue, pierreuse, avec une belle mâche. Il reste un peu rigide et austère, confirmé par une trame tannique importante, l’élevage paraissant cependant bien intégré. TB+ (16,25/20) 50€
    Côte Rôtie Fongeant 2017 : Parcelle sur l’arête de la Côte Brune et dans la pente. Sélections massales. Vignes de 1950. 80% de vendange entière, élevage 24 mois. Le nez est neutre. La bouche est dense, sur un fond violette. C’est tendu, équilibré, avec une jolie mâche et quelques amers. TB-E (16,5/20) 95€

    Domaine François Villard :
    Saint Joseph Poivre et Sol 2017 : On a un nez poivré, la bouche est souple et ronde, sans accroche. Ensemble facile et simple. B+ (15,25/20) 18€
    Saint Joseph Reflets 2017 : On a un nez plus réduit et fumé. La bouche est concentrée autour d’une grosse masse tannique, et présente un sacré volume, complété par une longueur importante. C’est élégant et frais, autour de beaux agrumes. E (17/20) 32 €
    Côte Rôtie Le Gallet Blanc 2017 : On a un nez fumé, sur un fond d’encre. La bouche est élégante et fraîche, avec des tanins fins et soyeux. Le vin présente un joli équilibre, dont le juste élevage lui confère une certaine gourmandise. TB-E (16,5/20) 42€
    Cornas Jouvet 2017 : On a un nez plus sanguin et animal. La bouche est élancée, longiligne, mais sans grosse structure. B (15/20) 34€

    Domaine Christophe Pichon :
    Saint Joseph 2018 : Elevage de 14 mois. On a un nez sanguin. La bouche est fruitée, sur la crème de mûre. C’est gourmand, rond, facile, gouleyant. A boire tout de suite. TB+ (16,25/20) 20€
    Cornas Allégorie 2018 : Vignes de 70 ans, 14 mois d’élevage. Le nez est réduit. La bouche est souple, avec cependant un peu plus de mâche, mais sans grosse matière. L’ensemble est assez facile. TB- (15,75/20) 35€
    Côte Rôtie Promesse 2018 : Il s’agit d’un assemblage de parcelles, essentiellement sur Rozier. 94% Syrah, 6% Viognier. Elevage 14 mois dont 50% fût neuf. Le nez est neutre. La bouche est élevée, grasse, vanillée, caramel. Il y a un joli volume, c’est rond et facile mais bien dominé par l’élevage. TB (16/20) 40€
    Côte Rôtie Rozier 2018 : 14 mois d’élevage, 100% fût neuf. Le nez est fumé, la bouche est tannique et pierreuse. On retrouve un fond violette. La structure est belle, c’est tendu, avecun élevage qui ressort un peu en second plan. TB+ (16,25/20) 54€
    Côte Rôtie La Comtesse en Côte Blonde 2016 : Vignes de 85 ans, élevage de 20 mois, 100% fût neuf. On a un nez fumé, sur fond de céréales et de pain grillé. La bouche présente une superbe texture, veloutée tout en restant dense et profonde. Il y a un très bel élevage parfaitement intégré. On retrouve du pain grillé, quelques notes de vanille, en appoint d’un très joli fruité mûr et élégant. E-Exc (17,5/20) oo, 110€
    Condrieu Patience 2018 : Bu enfin de salon. Viognier en vendange tardive. Le nez et la bouhe présentent de belles notes d’abricot confit, de pêche de vigne, de fruits jaunes finement épicé. La bouche est bien équilibrée, sans lourdeur, et présente un profil assez frais et élancé. On est sur un profil moëlleux (je dirais 40-50g/L). TB+ (16,25/20)

    Domaine Coursodon :
    Saint Joseph Paradis Saint Pierre 2018 : Assemblage Marsanne/Roussanne. On a un nez de tilleul et de verveine. La bouche est grasse, ronde, sur la chlorophylle, avec un creux en milieu de bouche, la rendant un peu aqueuse. B- (14,75/20) 28,50€
    Saint Joseph Silice 2018 : On a un nez mûr, riche, qui respire le soleil ! La bouche est tonique, fraîche, facile et gourmande. L’aromatique se présente finement sanguine autour de notes d’encre. Très lisible en l’état. TB+ (16,25/20) 20€
    Saint Joseph L’Olivaie 2018 : Le nez est mûr, porté par un bel élevage grillé, renvoyant des notes de pain grillé. La bouche est dense, avec de jolis tanins mûrs. Il y a un beau fruité, à la composante plutôt noire. C’est gourmand et profond, avec ce bel élevage crémeux en soutien de ce joli jus. E- (16,75/20) 28,50€
    Saint Joseph Paradis Saint Pierre 2018 : Le nez est fermé. La bouche est plus tannique et sanguine, élancée, sur les agrumes. Il est très droit, témoin d’une sacrée structure. TB-E (16,5/20) 41€
    Saint Joseph Sensonne 2018 : Vieilles Vignes. Le nez est concentré, mû avec un fin élevage. La bouche est superbe d’équilibre, très longue, sur la violette et présentant un très beau fond. E (17/20) 38€

    Domaine Faurie :
    Hermitage Greffieux/Bessard 2018 : 1ère mise. Le nez est fumé, paraît évolué, musqué, sur le cuir et les fruits noirs mat. La bouche est grasse, veloutée, avec des tannins très fins. On est sur un registre évolué, presque foxé, avec du pruneau, complété par de la crème de cassis. B+ (15,25/20) 47€
    Hermitage Bessard/Méal 2018 : 1ère mise. On a un nez fermé, avec une bouche plus puissante. On retrouve du cuir, de la réglisse, une texture grasse, mais avec un fruité plus frais et pur, avec une grosse longueur. B-TB (15,5/20) 57€

    Domaine Gaillard :
    Saint Joseph Clos de Cuminaille 2018 : On a un nez floral, avec de jolis fruits rouges. La bouche présente une très belle acidité, fuselant un corps assez svelte de façon élégante. On retrouve de fins agrumes, c’est un ensemble précis et frais. TB/E (16,5/20) 22€
    Cornas 2017 : Le nez est assez réduit. La bouche présente une grosse fraîcheur sur un volume très réduit, confinant presque à la maigreur. L’acidité est très élevée, faisant ressortir de fortes notes d’agrumes. B (15/20) 32€
    Côte Rôtie 2018 : Le nez est fermé, sur un fond d’encre. La bouche présente également une haute acidité. Le corps est assez svelte et étiré, avec des tanins fins. B-TB (15,5/20) 42€
    Côte Rôtie Esprit de Blonde 2017 : Le nez est fermé. La bouche est tendue, fraîche, assez austère et rigide, de structure peu gourmande. B- (14,75/20) 70€
    Côte Rôtie Rose Pourpre 2017 : Nez extrêmement réduit, qui s’ouvre timidement sur du pruneau…La bouche est fraîche, au touché de bouche velouté, avec de beaux marqueurs d’élevage, sur le pain grillé et un fin côté lacté/crémeux. Le fruit paraît paradoxalement très évolué, sur les fruits noirs cuits. B (15/20) 90€

    Domaine Burgaud :
    Côte Rôtie 2018 : Parcelles sur Côte blonde, Moutonnes, Fongeant, Champin. Nez un peu évolué, sur le pruneau. La bouche est fraîche. Il y a une jolie texture veloutée et grasse, avec de beaux zests d’agrumes. Belle longueur. TB (16/20) 38€
    Côte Rôtie 2017 : Parcelles sur Côte blonde, Moutonnes, Fongeant, Champin. 15 mois d’élevage, 20% fût neuf. Le nez est plus frais et plus pur. On a une bouche tendue, soutenue par une grosse acidité, avec des tanins fins. TB+ (16,25/20) 38€

    Domaine Clusel Roch :
    Saint Joseph 2018 : On a un joli nez mûr, fruité. La bouche est soule, pierreuse, sur le gravier humide, complété par de jolies notes d’agrumes et de baies rouges. TB (16/20) 20€
    Côte Rôtie Les Schistes 2017 : nez de baies rouges. La bouche est tendue, très pierreuse, la aussi sur le gravier humide, avec des notes d’agrumes. Assez similaire au Saint Joseph, mais en un peu plus long. TB+ (16,25/20) 42€
    Côte Rôtie La Viallière 2017 : On a un nez fermé. La bouche présente une très belle et imposante structure, avec une matière de haute densité, quoiqu’un peu rigide, avec des tanins un peu secs. TB+ (16,25/20) 60€
    Côte Rôtie Les Grandes Places 2017 : On a un nez plus gourmand, avec un fond violette, des baies rouges, du fumé. La bouche est puissante, très fraîche, avec une matière très dense et très tannique, mais de très belle qualité. E (17/20) oo, 77€
    Côte Rôtie 2010 : On a un nez évolué. La bouche est fraîche, tendue, soutenue par une très haute acidité, mais manque clairement de gourmandise, bien qu’il puisse sans doute faire actuellement un beau vin de gastronomie. B-TB (15,5/20) 70€

    Domaine de Bonserine :
    Saint Joseph 2017 : On a un nez fumé, sur l’encre. La bouche est souple et ronde. Il y a une belle acidité, on retrouve de la groseille, des agrumes, assez facile d’accès et parfaitement lisible en l’état. TB- (15,75/20) 19€
    Côte Rôtie La Sarrazine 2017 : Le nez est fermé. La bouche est ronde, avec une belle acidité, un joli fruité primaire sur les baies rouges. Simple. B-TB (15,5/20) 36€
    Côte Rôtie La Viallière 2017 : On a un nez acidulé, sur le bonbon harlequin. La bouche est fraîche. C’est assez puissant et pur. Il y a un joli fruit, bien défini. TB/E (16,5/20) 58€
    Côte Rôtie La Garde 2016 : On a un nez de pain grillé. La bouche est mûre, équilibrée, assez gourmande. Le fruit est pur et précis, avec un élevage bien intégré, pour ce vin technique très bien exécuté. E- (16,75/20) 69€

    Domaine E.Guigal :
    Condrieu 2018 : On a un nez de poire et d’abricot, archétype du cépage. La bouche est mûre, presque riche, avec une quasi sensation de sucre résiduel. Les amers sont un peu marqués. B (15/20) Environ 33€
    Condrieu la Doriane 2018 : Nez de pain grillé, de fumé. La bouche est fraîche, puissante et très dense, sur un fond violette typique, et abricot. Très long, légèrement chaleureux en finale. TB-E (16,5/20)
    Côte Rôtie Brune et Blonde 2016 : On a un nez de fruits rouges frais. La bouche est souple, les tanins sont fins bien qu’assez puissants. C’est assez court, mais le fruité est précis et l’ensemble est propre. Peut-être une des meilleures entrées de gamme en Côte Rôtie d’autant que sa capacité à la garde n’est plus à prouver. TB (16/20) environ 37€
    Côte Rôtie Château d’Ampuis 2014 : Le nez est un peu évolué, puissant, sur le cuir. La bouche est veloutée, malgré des tanins un peu verts et secs, et se prolonge autour de notes d’agrumes (orange sanguine) et baies rouges (groseille) AB-B (14,5/20) environ 70€
    Côte Rôtie Château d’Ampuis 2016 : Le nez est fermé. La bouche est dense, très longue, longiligne et épurée. On retrouve des épices sur un léger fond vanillé, avec de superbes notes de baies rouges acidulées et d’agrumes. C’est très long, avec des tanins très fins qui lui donnent un joli toucher de bouche. TB+ (16,25/20) environ 70-75€
    Côte Rôtie La Mouline 2015 : Le nez est fumé, sur l’encre, la violette, la vanille, assez complexe, bien élevé mais gourmand. La bouche est crémeuse, avec un joli fruit mûr. Le toucher de bouche est extraordinaire, avec des tanins légèrement gras et d’une grande finesse. Superbe équilibre global, il faut lui laisser le temps de digérer l’élevage, mais augure un avenir radieux. E (17/20)
    Côte Rôtie La Turque 2015 : Elevage de 40 mois en fût neuf. On a un nez de cassis et d’encre, et paraît moins élevé au nez que la Mouline. La bouche est d’une densité assez incroyable, avec une masse tannique conséquente, ce qui lui confère une mâche très importante. L’aromatique est sur des fruits un peu plus noirs. Il y a là aussi un équilibre global formidable entre puissance, longueur, matière…Futur grand vin. E-Exc (17,5/20)

    Domaine Gerin : Domaine visité récemment
    Saint Joseph 2018 : Nez fruité. Bouche fruitée et gourmande, ronde, veloutée et sympathique. TB+ (16,25/20) 22€
    Côte Rôtie Champin le Seigneur 2017 : Joli nez gourmand. La bouche est belle, ronde, gourmande avec un surplus de densité et tannicité. TB-E (16,5/20) 42€
    Côte Rôtie La Viallière 2017 : Il y a un joli nez fumé, encre, avec une fine réduction agréable. La bouche est belle, ronde, dense et légèrement grasse. Le fruit est mûr, pur et précis, complété par une légère sensation pierreuse. Ensemble très joli. TB-E (16,5/20) 55€
    Côte Rôtie Les Grandes Places 2017 : Le nez présente des notes d’encre, de fumé, très mûr. La bouche présente une superbe structure, autour d’un joli fruité mûr. L’équilibre est frais et long, tout en restant gourmand et relativement accessible. E+ (17,25/20) 100€
    Côte Rôtie La Landonne 2017 : Le nez est plus dense et pierreux, avec des notes de pierre à fusil/silex frotté en complément. La bouche est crémeuse, sur le cassis et sa crème, le poivre. La texture est veloutée, profonde, légèrement grasse. L’ensemble est très long et d’un équilibre magistral. Exc (18/20) oo, oo, oo, 170€


    Domaine Cuilleron :
    Saint Joseph Les Serines 2017 : Le nez est mûr, avec de belles notes de pain grillé. L’équilibre en bouche est très beau, sur un fruité acidulé de bel aloi. La bouche paraît très mûre, assez dense et compact, pas totalement libérée. Les tanins sont beaux, enrobés par une belle pellicule de gras. C’est long et match au-dessus de sa catégorie. E (17/20) 31,90€ oo,
    Côte Rôtie Bonnivières 2017 : Le nez est plus fin, et présente une fine volatile. La bouche est sanguine, longue, avec des tanins fins, sur un fond de violette et d’orange sanguine, complété par un fin côté épicé. TB-E (16,5/20) 55€
    Cornas Les Côtes 2017 : Le nez est mûr, sur des fruits plus noirs. La bouche est plus ronde, mûre, avec un fruité noir mat, donnant l’impression d’un vin plus évolué. TB- (15,75/20) 46€

    Domaine De Boisseyt :
    Saint Joseph Les Garipelées 2017 : Le nez est réduit, sur le cuir, avec un petit côté nature. La bouche est mûre, ronde, veloutée, sans tanins perceptibles, limite sucrailleux. TB- (15,75/20) 22€
    Saint Joseph Les Lizéras 2017 : Parcellaire. Le nez est très réduit, derrière lequel on arrive finalement à déceler quelques fruits noirs. La bouche est dense et velouté, assez puissante. TB- (15,75/20) 28,50€
    Côte Rôtie Côte Blonde 2017 : 95% Syrah, 5% Viognier. Le nez est floral, avec de belles notes de pain grillé. La bouche est veloutée, dense et grasse, mais manque un peu de corps et de longueur. B+ (15,25/20) 66€

    Domaine P&C Bonnefond :
    Côte Rôtie Colline de Couzou 2017 : On a un nez de raisin mûr et de violette. Le jus est fruité, gouleyant, sur le sirop de fruits rouges, crémeux, dans un ensemble assez facile. TB- (15,75/20) 32€
    Côte Rôtie Rozier 2017 : Le nez est plus serré. La bouche est plus tannique (rafle ???), limite verte et dure. C’est très puissant même si cela s’assouplit en finale. B (15/20) 45€
    Côte Rôtie Les Rochains 2017 : Vieilles Vignes. Le nez est fermé, la bouche est plus tendue, dense, sur le gravier humide, toujours très tannique, avec une pointe de verdeur. B (15/20) 50€

    Domaine Pichat :
    Côte Rôtie Loss 2017 : Terroir de Loess. Nez viandeux. La bouche est fluide et de demi-corps, un peu sanguine, malgré une aromatique globalement un peu bloquée. B+ (15,25/20) 30€
    Côte Rôtie Champon’s 2017 : Terroir de Schistes. Le nez est identique au premier. La bouche est plus volumineuse et profonde, pierreuse (pierres bleues), avec de la violette et de la myrtille. Elle présente un volume satisfaisant. Les tanins sont nombreux mais globalement assez fins. TB (16/20) 30€
    Côte Rôtie Les Grandes Places 2017 : Le nez est viandé, sur la violette. La bouche est ronde et crémeuse, sur la violette, autour d’une trame tannique très imposante et massive. B-TB (15/20) 58€

    Domaine du Monteillet : Domaine visité récemment
    Côte Rôtie Les Grandes Places 2016 : On a un nez finement fumé. La bouche est dense, veloutée, très profonde et onctueuse. L’élevage est perceptible mais rend l’ensemble terriblement gourmand. La longueur est conséquente. E+ (17,25/20) 108€



    Hors du salon, au Bistrot de Serine, sont présentées quelques vins en IGP, puisque ceux-ci ne sont pas admis sur le salon.

    Pierre jean Villa, Primavera, 2018 : 100% Viognier. On a un nez d’abricot et très floral. La bouche est crémeuse et ronde, assez courte. B (15/20) 18€
    François Villard, Les Contours de Mairlant, 2018 : Assemblage Marsanne, Roussanne. On a un nez floral, avec des notes étonnantes de rose. La bouche présente un joli acidulé fruité (abricot) dans un ensemble assez frais. Sympa et original. B-TB (15,5/20) 12€
    Vins de Vienne, Taburnum, 2017 : Le nez est frais, avec de belles notes de chèvrefeuille, de menthe, de fleurs blanches. La bouche est dense, mentholée et finement poivrée. C’est assez complexe, long et puissant, souligné par un boisé, certes généreux, mais de bel effet. E (17/20) 35,5€
    Yves Cuilleron, Ripa Sinistra, 2017 : Le nez est sur un fruité acidulé et sanguin. La bouche est fluide et élancée, sanguine et tendue, avec une fine amertume en finale. TB (16/20) 33€
    Pierre Jean Villa, Esprit d’Antan, 2017 : Le nez est épicé et sanguin. La bouche est fluide, de demi-corps, avec des amers un peu marqués. B+ (15,25/20) 35€
    Vins de Vienne, Héluicum, 2018 : On a un nez gourmand, de baies roses, d’élevage vanillé, de crème de cassis. La bouche est souple, un peu verte avec des tanins un peu secs, avec la présence de d’une amertume en finale un peu imposante. B+ (15,25/20) 23€
    Vins de Vienne, Sotanum, 2017 : On a un nez de baies rouges, de fraise, de girofle. La bouche est puissante et tendue, avec de beaux agrumes. L’acidité est belle, soutenue par une jolie touche tannique. TB-E (16,5/20) 35,5€


    Enfin, à table, au Bistrot de Serine, autour d’un menu sympa (tartelette fine aux petits légumes et filets de cailles, sabaudet et purée de vitelotte, fromages, dessert à la chartreuse), 2 vins :

    Domaine Christophe Curtat, Saint Joseph, Sous l’Amandier, 2018
    100% Roussanne. Ouverture immédiate.
    La robe est or claire à reflets gris. Le nez est beurré, accompagné de fruits jaunes mûrs et charnus. La bouche présente un bel équilibre, avec une amertume juste, malgré une richesse certaine mais sans note chaleureuse ni alcooleuse. On retrouve des fruits jaunes finement épicés (poivre blanc, cannelle). La finale est belle. Un très beau blanc de gastronomie qui marche bien avec l’entrée. TB-E (16,5/20)

    Domaine Alain Graillot, Crozes Hermitage, La Guiraude, 2016
    Ouverture 30 minutes.
    La robe est rubis. On a un nez à la fine volatile, avec de superbes fruits rouges acidulés. La bouche présente une haute acidité, et se montre tannique et fraîche, autour d’un fruité rouge très pur (framboise, mûre, groseille…). C’est long, tendu et ciselé. Superbe accord (4,5+/5 guerrinesque©) avec les tranches de sabaudet à la syrah. E (17/20)

    Au total, la journée a été longue et sympathique.
    Comme marqué en préambule, le millésime 2017 m’a laissé de marbre, malgré parfois quelques beaux touché de bouche, mais globalement les structures m’ont paru trop carrées et musclées.
    La syrah s’est présentée fraîche, plutôt sur le versant agrumes/acidulé que poivré/violette. Les quelques bouteilles que je retiendrais sur ce millésime sont les Saint Joseph Reflets de Villard et Serines de Cuilleron, et le Taburnum en IGP des Vins de Vienne.

    Je ne reviendrai pas sur les déceptions, parmi lesquelles figurent les vins des domaines Gaillard et Faurie, entre autres.
    Un petit regret : ne pas avoir eu le temps de passer goûter les vins des Domaines Jasmin, du Tunnel et Voge : à faire impérativement l’an prochain !

    Sinon, quelques coups de cœurs malgré tout et mention particulière pour l’ensemble de la gamme au Domaine Gerin, ou tout est réussi, avec en particulier Grandes Places et Landonne au summum de ce que j’ai pu goûter ce jour-là.
    J’ai également beaucoup aimé les Grandes Places de Clusel Roch. L’ensemble de la gamme chez Pierre jean Villa me paraît homogène et de bon niveau, tout comme celle de Christophe Pichon (mais sur un autre millésime).
    Enfin, sur le millésime 2018, j’ai adoré la gamme chez Coursodon, parfaitement exécutée et d’une approche redoutable.

    Justement, j’attends déjà le prochain salon, en 2021, pour pouvoir goûter ce millésime 2018, de façon plus importante, et qui devrait mieux me convenir…


    Flo (Florian) LPV Forez
    #16
    Pièces jointes :
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Paul B., monta, Super-Pingouin, Galinsky, Axone35, ziboss, reidge, podyak, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, bibi64, Cédric42120, GILT, Vaudésir, DUROCHER, tonioaja, asoulier99, tomy63, Val59, sebus, oberlin, starbuck, leteckel, David Chapot, LLDA, david84, ptitcoco, Gerard58, Cristobal, Pins, rudy.B, Dag, Damien72, Pinardo, Fre, Kiravi, Lionel73, Jo14, Garfield, Jainclodo

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4022
    • Remerciements reçus 1089

    Vaudésir a répondu au sujet : Marché aux vins d'Ampuis 2020

    Personne ne goûte Chambeyron, à moins que ce ne soit pas mis en lumière.
    Stéphane
    #17

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 607
    • Remerciements reçus 319

    rudy.B a répondu au sujet : Marché aux vins d'Ampuis 2020

    Frisette écrit: 2017 [...] (d’ailleurs zéro achat sur le salon)



    Pareil, je crois avoir acheté seulement 2 Rhône Nord rouge sur ce millésime en un an. J'attends de voir 2018, mais de ce que j'en lis, ça a l'air de pas trop mal se présenter.

    Frisette écrit: On est au niveau de la Bourgogne, ça y est.


    Je me demande même si on n'est pas un peu au-delà parfois en dehors des producteurs bourguignons hors norme style DRC, Leroy,... Au début je pensais qu'il était impossible d'accéder à la Bourgogne. Puis en fouinant on s'aperçoit qu'il reste des vignerons qui font du bon à des prix humains.
    En Côte-Rôtie, là je connais mieux le terrain, et force est de constater que ça commencerait presque à être inexistant ce genre de chose. Ça me rappelle une fois où j'avais lu un article où la Côte-Rôtie était surnommée "la petite Bourgogne". Déjà que les prix élevés en Bourgogne sont en partie dus au fait que le vignoble n'y est pas bien grand couplé à la parcellarisation parfois à outrance, on comprend tout de suite quel chemin prend la Côte-Rôtie, surement dans le sillage d'Hermitage. Après il reste des affaires à faire notamment dans le sud du Rhône septentrional, mais même Cornas commence à prendre du galon question prix, tout comme certains St Jo.

    Petite anecdote qui nous avait été racontée chez Ogier l'année dernière: il y a quelques décennies de ça, quand le vignoble de Côte-Rôtie était presque à l'abandon, les arboriculteurs qui achetaient des terrains en "plaine" se voyaient offrir la partie de coteau attenante car personne ne voulait les acheter. Quand on voit aujourd'hui à quels prix se négocie le moindre hectare sur ces mêmes coteaux on n'en voudrait presque à ses grands parents de pas avoir planté quelques pommiers dans le coin en leur temps...:D
    #18
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Paul B., David Chapot, Garfield

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 5215
    • Remerciements reçus 1979

    Frisette a répondu au sujet : Marché aux vins d'Ampuis 2020

    rudy.B écrit: [...]Quand on voit aujourd'hui à quels prix se négocie le moindre hectare sur ces mêmes coteaux[...]


    On est à plus d'1 million d'euros l'hectare...

    Flo (Florian) LPV Forez
    #19

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2540
    • Remerciements reçus 79

    Gastronomix a répondu au sujet : Marché aux vins d'Ampuis 2020

    Le moins qu'on puisse dire c'est que cette année les avis divergent. Et ça c'est énorme.
    #20
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: asoulier99, Frisette, Garfield

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 375
    • Remerciements reçus 10

    lyon a répondu au sujet : Marché aux vins d'Ampuis 2020

    Florian,

    Merci pour CE SUPERBE compte rendu du marché aux vins d'Ampuis.
    moi j'ai aimé les escargots au beurre à l'entrée du salon B)

    Denis
    #21
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 655
    • Remerciements reçus 306

    David Chapot a répondu au sujet : Marché aux vins d'Ampuis 2020

    J'ai goûté la Côte-Brune de Chambeyron-Manin, un peu tourmentée/chaleureuse du point de vue des arômes, je ne retrouvais l'aspect que j'appelle "métallique/rouille" du jus qu'en bouche, pas au nez (alors qu'il était superbe dans Fongeant 2018 de Stéphane Ogier).
    À mon grand regret, pas eu/pris le temps de goûter la Chavarine, l'Angéline et Lancement de Chambeyron-Bernard cette année :-(
    David.
    #22
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Vaudésir

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2180
    • Remerciements reçus 745

    GILT a répondu au sujet : Marché aux vins d'Ampuis 2020

    L'avantage que Chambeyron soit peu goûté est que les prix restent relativement modérés .
    L'effet des modes ...

    Gilles
    #23
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: DUROCHER

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4022
    • Remerciements reçus 1089

    Vaudésir a répondu au sujet : Marché aux vins d'Ampuis 2020

    Je parlais bien d'infos sur Chambeyron-Bernard B)
    #24

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 655
    • Remerciements reçus 306

    David Chapot a répondu au sujet : Marché aux vins d'Ampuis 2020


    Merci pour ton analyse détaillée Florian.

    Je te rejoins sur tes interrogations quant à l'opportunité de choisir des Côte-Rôtie pour une garde de 20 ans d'une part à cause des prix qui s'envolent, d'autre part parce que rares me semblent les Côte-Rôtie dont l'apogée est à 20 ans ou plus (que pas mal de vins tiennent 20 ans, je n'ai pas de doute. Mais qu'ils soient à leur meilleur niveau à cet âge ou plus me semble moins évident, même si le sublime 1985 du papa de Xavier Gérard, des Côte-Rôtie de Michel Ogier, les Lalalas et la Blonde 1991/la Viallière 95 de René Rostaing montrent que le potentiel de vieillissement peut aller (bien) au-delà de 20 ans).

    Pour ma fille née en 2017, j'aurai davantage de Cornas de Clape, de Châteauneuf-du-Pape de Charvin (et Côtes-du-Rhône à plus ou moins 20e le magnum) et d'Hermitage de Faurie/Chave, que de Côte-Rôtie (où Jamet sera le plus représenté car l'histoire parle pour eux).

    Et si l'on regarde le prix, oui, il semble plus raisonnable de choisir des Bordeaux en rouge (malgré un millésime, qui semble compliqué; mais enfin, comme on m'a fait déguster à l'aveugle un crû bourgeois 1993 que je ne connaissais pas, qui se goûtait bien et se vend aujourd'hui encore à 10€-15€, on trouvera bien quelques bouteilles correctes).

    David Chapot.
    #25
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: th7513, Frisette

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 655
    • Remerciements reçus 306

    David Chapot a répondu au sujet : Marché aux vins d'Ampuis 2020

    Après la lecture des notes de Florian, je n'ai pas l'impression que les avis divergent tant que ça. Ce sont plutôt les goûts qui divergent, entre le 2016 de style plus fin/bourguignon, le 2018 qui sera plus facile/gourmand, et le 2017 avec une structure plus saillante.
    David Chapot.
    #26

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2641
    • Remerciements reçus 109

    milleret a répondu au sujet : Marché aux vins d'Ampuis 2020

    Florian n'est pas très généreux avec la superbe cuvée de Bernard Faurie ....nous n'avons pas dégusté le même vin . Peut être un effet de séquence ! Pour me " sortir " des relatives déceptions sur les premiers stands visités , j'ai fait le choix de déguster cet Hermitage 18 ....je me suis retrouvé trente ans plus tôt quand je me suis rendu au domaine avec Raphaël Azais qui était le sommelier de la maison Chapel ...c'était le millésime 90 . Ceux qui ont encore ce vin en cave pourront confirmer le très haut niveau des bouteilles de Bernard Faurie sur ce grand millésime ..
    Sinon , je le rejoins sur la grande réussite de la maison Gérin ......les seules bouteilles de Côte Rôtie 2017 achetées sur le salon ( Grandes Places - Landonne ) .....le dernier domaine visité avant de me rendre chez Rostaing . ..c'est une première pour moi , en général je ne m'arrête pas sur le stand . Mais cette année , Mr Gérin était serein , très calme dans son petit coin ..j'ai été très bien accueilli par le jeune fils qui m'a même proposé d'intégrer le fichier clients . En général , les vins se retrouvent pratiquement au même prix chez certains cavistes ....chez Malleval , c'est un peu plus cher 114 e pour Grandes Places mais ces achats nous donnent accès à des vins plus difficiles à obtenir ( Dujac par exemple .) ..on ne peut pas gagner à chaque fois . .
    #27
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 5215
    • Remerciements reçus 1979

    Frisette a répondu au sujet : Marché aux vins d'Ampuis 2020

    Quand je relis mes comptes-rendus des années précédentes (en aparté, merci LPV), le domaine Gerin est généralement le domaine le plus homogène et l'un des 2-3 meilleurs du salon...et leur Landonne est généralement la meilleure cuvée de la journée...

    Concernant Faurie, effectivement on l'a très mal goûté mais le ressenti était identique avec celui de mes camarades du jour...Vu la variabilité des bouteilles dont il est parfois question sur ce domaine, j'ai préféré ne pas perdre plus de temps.

    Flo (Florian) LPV Forez
    #28
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: GEGE1952

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 31
    • Remerciements reçus 48

    GEGE1952 a répondu au sujet : Marché aux vins d'Ampuis 2020

    J'acquiesce sur la déception des Faurie, c'est la première fois sur plus de quinze ans. A revoir dans quelques mois.
    Parmi tes belles impressions je confirme celles que j'ai goutées:
    • CR: Les Grandes Places 2017 de Clusel: une classe folle même s'il ne rendra tout son potentiel que dans quelques années
    • CR: La Garde 2016 de Bonserine: où comment un élevage intelligent et maîtrisé peut produire à partir d'une belle matière une grande bouteille
    • CR: La gamme 2018 de Coursodon: fruit, punch et longueur chaque cru dans sa catégorie. Une gamme qui ,bien que pléthorique, n'en a pas moins du sens

    Gérard.
    #29

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2641
    • Remerciements reçus 109

    milleret a répondu au sujet : Marché aux vins d'Ampuis 2020

    "" J'acquiesce sur la déception des Faurie, c'est la première fois sur plus de quinze ans. A revoir dans quelques mois. ""

    En effet il sera intéressant de pouvoir déguster à nouveau ce vin ...je constate que Olivier Poussier a particulièrement apprécié cette cuvée Bessards-Méal ...comme d'ailleurs Christophe Jallot même si je ne me retrouve pas toujours dans ses notes . Je fais plus confiance à Didier ( ami de Vincent Ravenne ) sur BDE ...c'est un dégustateur redoutable ...comme j'ai pu le constater à plusieurs reprises en Bourgogne .
    Autre avis très positif , celui de Patrice Dollet ( Patricevins ) ....nous n'avons certainement pas dégusté le même vin que certains intervenants ..un problème de lot pourrait expliquer ces différences . Personnellement , j'ai déjà connu quelques petits problèmes chez Bernard Faurie mais plus particulièrement sur son Saint Joseph .
    Sinon , autre grand vin sur la colline ...Bessards 17 de Delas ,cette belle maison semble retrouver un très haut niveau ...je constate que Christophe lui attribue la plus haute note du salon à égalité avec Ex-voto de Guigal 15 . ...ce n'est pas très bon pour notre compte en banque !
    #30

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck