Nous avons 904 invités et 12 inscrits en ligne

Domaine Henri Bonneau, Châteauneuf-du-Pape

  • Messages : 316
  • Remerciements reçus 1

julien dubertret a répondu au sujet : Re: Henri Bonneau

La cuvée spéciale 1998 a été mise en bouteille après 10 ans d'élevage.... et de mémoire Célestins 98 après plus de 6 ans

Julien
#271

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1399
  • Remerciements reçus 103

jlcc a répondu au sujet : Re: Henri Bonneau

Oui Benji, il n'est pas en bouteilles et ne le sera que lorsqu'Henri Bonneau estimera que le vin est prêt. C'est ce qui explique que toutes les cuvées du même millésime ne sont pas forcément disponibles en même temps.

2006 sort avant 2005, mais ce n'est pas une nouveauté. Auparavant 1999 avait été commercialisé avant 1998, pour la même raison que 2006 l'est avant 2005 : bien que plus récent, ce millésime est considéré comme plus abouti et ne demandant plus à rester en fûts. Les prochains millésimes seront 2005 et 2007, choix difficile en perspective ;).

Bon week end

Jean-Louis
#272

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9
  • Remerciements reçus 0

Marie-Hélène a répondu au sujet : Re: Henri Bonneau

Oui je confirme et signe... le 2007 devrait sortir avant le 2005 d'après les dernières news de cette semaine. Cela peut encore changer mais c'est sur pas de Célestins 2005 pour le moment. Pour info le caviste qui distribue les vins d'Henri Bonneau est à Bagnols sur Cèze, lui pourra te confirmer cela et également te prévenir lors de la sortie du millésime 2005.
#273

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19130
  • Remerciements reçus 2686

mgtusi a répondu au sujet : CR: Henri Bonneau - Châteauneuf du pape Tradition 2004

CR: Henri Bonneau - Châteauneuf du pape Tradition 2004

Bouteille débouchée à l'occasion d'une soirée Rhône que je tâcherai de narrer cette semaine ; concernant cette bouteille, elle s'est immédiatement bien présentée dans un registre très fin, contrairement à certaines de ses coreligionnaires. Néanmoins aujourd'hui, l'aromatique est en deça de ce qu'on peut attendre d'un tel domaine.

Clairement, ce vin est à attendre tant le nez et la bouche sont peu causants aujourd'hui.

Michel
#274

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9
  • Remerciements reçus 0

Marie-Hélène a répondu au sujet : Re: Henri Bonneau

Bonjour,

le prix de la Marie Beurrier est tout à fait correct par contre attention les Célestins 2005 ne sont pas en bouteille et le prix sera beaucoup plus élevé (environ 170 €).
Bonne journée :)-D
#275

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 593
  • Remerciements reçus 1

Aladin0611 a répondu au sujet : Re: Henri Bonneau

enzo d'aviolo écrivait:
> "mais attention rien à voir avec un Chato9
> classique..."
>
> au contraire, je dirais tout ce qu'il y a de plus
> classique (dans le sens traditionnel).;)


sympas les prix! ;)
#276

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20064
  • Remerciements reçus 927

enzo daviolo a répondu au sujet : Re: Henri Bonneau

:) oui sauf pour les prix Alain:P
#277

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 195
  • Remerciements reçus 0

Cudrick a répondu au sujet : Degustation Henri Bonneau



Uploaded with ImageShack.us

La soirée se décline en trois axes, tout d’abord 2 Châteauneuf du domaine (2003-2004), puis 3 Cuvées Marie Beurrier (1995-2003-2004) et enfin la fameuse Réserve des Célestins (1995-1998-2000-2001-2004-2006). Bref une très grande soirée en perspective quand on connait la difficulté pour se procurer ce genre de vins.

Tout le monde autour de la table semble assez excité en voyant les bouteilles installées près de nous.

Et c’est là que tout commence... (J’essaie dans les lignes ci-dessous de retranscrire les notes prises durant la soirée... chose peu aisée vu le peu d’application dans mon écriture, certainement due à l’émotion)

Chateauneuf-du-Pape 2003 :
Le nez est très agréable, sur des arômes de tabac, de cuir mais aussi de fraises écrasées.
En bouche, c’est plein d’épices (même de la cannelle), de pruneau et de fruits confits.
Je ne trouve pas trop d’alcool dans le verre, et pourtant 2003 est un millésime chaud...
Ca commence déjà bien !!!

Chateauneuf-du-Pape 2004 :
Incroyable, la mise en bouteille date de l’année dernière.
La robe est légèrement moins brillante que celle de 2003 mais le nez est plus frais. Des arômes de cuir, de fruits noirs, de sous-bois et de champignon se dégagent du verre.
En bouche, à l’aveugle, je serais certainement parti sur la Bourgogne... j’entends dire « Ca pinote »... et c’est vrai... C’est très élégant, soyeux, tout en fraîcheur.
Ca me plait !

Marie Beurrier 1995 :
La robe est évoluée, le disque tire vers l’orange sévèrement.
Le nez est plus animal que les deux précédents, avec tout de même une belle complexité de café, tabac et d’épices.
En bouche, l’attaque est vraiment fraîche... 1995... et c’est encore très frais !! Il y a encore une belle acidité.
Je suis impressionné par la précision du vin.

Marie Beurrier 2003 :
La robe est légèrement tuilée.
Un côté plus rond que 1995 ressort (dû au millésime ?), plus kirsché.
Le nez est plein d’épices et frais.
En bouche, il y a un beau volume et une belle matière. C’est encore très soyeux et frais en fin de bouche, avec des arômes de sous-bois et d’épices. Le seul petit reproche vient des tanins qui sont un peu asséchants... Il faut certainement lui laisser du temps...

Marie Beurrier 2004 :
La robe est plus sombre que 2003 et plus limpide.
Le nez s’articule autour des épices, des fruits noirs mais aussi de la cire.
En bouche, on retrouve la pâte soyeuse, tendue et une belle longueur. La finale est sur le tabac.

Réserve des Célestins 1995 :
Pour ma part, c’est la première fois de ma vie que je vais goûter un Celestins... après tout ce que j’ai entendu, je prends mon temps pour savourer ce moment...
La robe est brun-chocolat (??).
Le nez révèle des notes rôties, des arômes de sous-bois et de champignon.
Je m’aventure après quelques minutes à le mettre en bouche. Beaucoup d’épices au début, mais c’est toujours très frais... le vin semble plus évolué que Marie Beurrier 1995, peut-être un défaut de bouteille. Tout de même, on sent que la trame est magnifique...
Je profite de mes premières gorgées de ce vin... même si je sens que ce n’est pas le meilleur de la soirée...

Réserve des Célestins 1998 :
Je suis maintenant sur un petit nuage, profitant de chaque moment avec ces vins incroyables.
La robe du 98 est aussi quelque peu évoluée mais brillante.
Le nez est épicé, puis sur le pain toasté, les champignons, les fruits noirs mûrs, le cuir... C’est doté d’une belle complexité !
Le toucher de bouche est superbe, avec des notes de raisin sec. Tout le monde parle autour de ce vin... même mes voisins Suisses allemands échangent avec moi quelques mots en français... ne parlant pas allemand, je me fais comprendre grâce à quelques onomatopées caractéristiques de l’amateur conquis...
Ce qui me frappe sur ce vin, c’est sa jeunesse... et pourtant, c’est bien un 98.

Réserve des Célestins 2000 :
La robe est moins évoluée que 1998, mais tout même le disque est orangé.
Le nez nous rappelle encore les épices, le sous-bois et le cuir.
En bouche, c'est très soyeux, les tanins sont bien intégrés.
La finale est axée sur le chocolat, le tabac et le cuir...
Je trouve ça très bon mais je remarque que j'ai toujours du mal avec ce millésime... je pense qu'il y a trop d'attentes sur 2000, mais ce millésime n'est pas si impressionnant.

Réserve des Célestins 2001 :
A vrai dire, c'est de ce millésime que j'attends beaucoup.
La robe est brillante, avec un disque légèrement tuilé.
Le nez est frais, sur le tabac, les fruits noirs et le cuir... c'est très agréable mais un peu réservé encore.
En bouche, c'est parfait! C'est très frais, très long, sans trop en faire.
Le vin possède une très belle tension. C'est sensuel...
J'ai vraiment l'impression de goûter un grand bourgogne.
C'est énorme, le vin de la soirée pour le moment...

Réserve des Célestins 2004 :
C'est assez compliqué pour ce beau 2004 de passer après ce superbe 2001...
Le nez est plus fermé et un peu plus sur l'alcool.
La bouche est sur le pain d'épices, les cerises à l'alcool.
Le vin possède une très belle acidité, une fraîcheur incroyable et un très beau volume.
Je le laisse de côté, j'y reviendrai plus tard... et je ne serai pas déçu...

Réserve des Célestins 2006 :
Généralement c'est un millésime que j'affectionne et ce Châteauneuf ne déroge pas.
C'est effectivement très jeune, avec un nez sur le fruit (framboises, fraises), le cuir et la tabac.
En bouche, je suis frappé par un arôme de gingembre qui amène une belle fraîcheur.
Il faudra être patient mais ce vin promet énormément... C'est excellent.

La dégustation se termine avec des crachoirs presque vides... tout était très bon... et avec quelques agapes bienvenues.

Mes vins de la soirée :

- Célestins 2001, 2006

- Marie Beurrier 1995

- Chateauneuf 2004

Cédric

Photos ICI

Cédric
Le Blog du Flacon
#278

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3769
  • Remerciements reçus 116

totolouga a répondu au sujet : Re: Henri Bonneau

Belle dégustation! Dans ton blog tu dis "Incroyable, la mise en bouteille date de l’année dernière" pour le 2004, ca veut dire que Henri Bonneau garde 6 ans ses vins en futs?
#279

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1399
  • Remerciements reçus 103

jlcc a répondu au sujet : Re: Henri Bonneau

Oui, superbe programme...

Je ne suis pas sur qu'Henri Bonneau garde son Chateauneuf classique pendant 6 ans en fûts, mais pour Marie Beurrier et Célestins le vin reste en fûts le temps nécessaire, et c'est souvent de l'ordre de 6 ans. 2005 n'est pas encore en bouteilles !
#280

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2804
  • Remerciements reçus 421

Benji a répondu au sujet : Re: Henri Bonneau

Pas mal, en effet !
Mon tavco te remercie bien ;-)
La réserve des Celestins 2000, l'an dernier, a dépassé assez largement Rayas du même millésime lors d'un repas à la maison. D'ailleurs nous avons joué à déguster des bourgogne juste après pour valider la thèse bourguinonante de ces Chateauneuf : résultat = rien à voir !
J'en profite pour glisser une question, puisque j'ai goûté quelques Bonneau de 10-15 ans et un 78 également. Ce dernier m'avait rappelé "le guépard" : une belle noblesse, de la race, mais ayant un peu perdu de son brio. Grâce à leur élevage prolongé, ces vins ne sont-ils pas "à leur top" vers 15 ans ?
J'avoue que mon expérience sur les millésimes anciens est limitée.
Benji

Benji
#281

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1399
  • Remerciements reçus 103

jlcc a répondu au sujet : Re: Henri Bonneau

Benji,

Célestins et Rayas 2000 ne sont effectivement pas dans le même style...

J'ai moi aussi peu de références sur de vieux millésimes de Célestins, mais on avait ouvert une 1970 lors des vendanges chez Voge il y a deux ans. Ca faisait quand même presque 40 ans ! Je copie les commentaires de Laurent et de Christophe à ce sujet :

Chateauneuf du Pape Domaine Henri Bonneau « Réserve des Célestins » 1970

Passé une note de réduction, le nez se développe sur des arômes de framboise, de griotte, d’orange amère, de viande, de sang de bœuf et d’épices. Très beau nez complexe.
En bouche, c’est la structure du vin qui domine mais le charme du nez s’est évaporé, dominé qu’il est par une acidité marquée. On note toutefois des fruits rouges acidulés, une pointe d’alcool malgré une finale de bonne longueur. Le vin est loin d’être mort mais il a clairement dépassé son apogée pour le plaisir procuré en bouche, sur cette bouteille. Respect néanmoins. Merci Jean-Louis. Bien + (Laurent)

La robe rubis présente une légère turbidité et annonce un vieux vin. Le nez animal, de sous-bois est relayé par une bouche acidulée sur la griotte, le kirsh. Manque un peu de peps et de longueur. On sent le poids des années mais la finesse et l'élégance de l'ensemble sont remarquables. Il n'attendait que son gibier à plume pour s'envoler. Très bien - (Christophe)
#282

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 195
  • Remerciements reçus 0

Cudrick a répondu au sujet : Re: Henri Bonneau

Bonjour Raphael.
Tout à fait, les vins peuvent rester assez longtemps en fût. Ils sont assez vieux et les vins n'ont donc absolument aucun côté "boisé".
Ciao.
Cedric

Cédric
Le Blog du Flacon
#283

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 841
  • Remerciements reçus 7

La Vie est une Fête a répondu au sujet : Re: Henri Bonneau

une question cedric sur le service...

carafe, pas carafe ?? tout les vins ? seulement certaines bouteilles? quelle durée de carafage ou d'ouverture avant service..

je me pose ces questions...car le seul Bonneau bu (un réserve des célestins 2001) et face à un rayas 2000

Rayas l'a emporté à mon goût...mais en gardant un fond de verre de bonneau...le vin pourtant déjà carafé généreusement...a encore bénéficié de l'aération...pour s'améliorer.

attention c'était un gros calibre quand même ...!!!:P

vivement le match retour avec réserve des célestins 2000...

Laurent
#284

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 195
  • Remerciements reçus 0

Cudrick a répondu au sujet : Re: Henri Bonneau

Bonjour Laurent.
Aucune bouteille n'a été carafée, mais toutes ont été ouvertes et épaulées en milieu d'après-midi pour le soir.

Bon match retour!!!

Cédric
Le Blog du Flacon

Cédric
Le Blog du Flacon
#285

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 593
  • Remerciements reçus 1

Aladin0611 a répondu au sujet : Re: Henri Bonneau

Oui mais les tonneaux d'Henri n'ont pas vu la forêt depuis... longtemps; ceci explique peut-être cela...;)

Cudrick écrivait:
> Bonjour Raphael.
> Tout à fait, les vins peuvent rester assez
> longtemps en fût. Ils sont assez vieux et les vins
> n'ont donc absolument aucun côté "boisé".
> Ciao.
> Cedric
#286

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1684
  • Remerciements reçus 544

rkrk a répondu au sujet : Re: Henri Bonneau

Sans me prononcer sur la Réserve des Célestins (mon humble expérience s'arrête au niveau de Marie Beurrier), je ne pense pas que le vieillissement prolongé ait nécessairement un impact négatif sur le vieillissement - une verticale mémorable de l'Unico de Vega Sicilia, élevé d'une façon similaire, avec de très belles bouteilles des années 40, 50 et 60 m'a apporté un démenti.

Ralf
#287

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19130
  • Remerciements reçus 2686

mgtusi a répondu au sujet : Re: Henri Bonneau

Sans me prononcer sur la Réserve des Célestins (mon humble expérience s'arrête au niveau de Marie Beurrier), je ne pense pas que le vieillissement prolongé ait nécessairement un impact négatif sur le vieillissement

Gna ?

Michel
#288

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 810
  • Remerciements reçus 0

vetshow a répondu au sujet : Re: Henri Bonneau

Le vieillissement (élevage) prolongé en fût, Michel, et son impact sur le vieillissement en bouteille...;)
#289

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1869
  • Remerciements reçus 1160

dt a répondu au sujet : Re: Henri Bonneau

comprendre élevage prolongé en fût...

Denis

Denis
#290

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3769
  • Remerciements reçus 116

totolouga a répondu au sujet : Re: Henri Bonneau

Voyons Michel..tu n'as pas lu ce qu'il y avait plus haut suite à mon post.....B)-
#291

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19130
  • Remerciements reçus 2686

mgtusi a répondu au sujet : Re: Henri Bonneau

Ah...désolé ! :(

Michel
#292

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 14166
  • Remerciements reçus 9

François Audouze a répondu au sujet : Re: Henri Bonneau Réserve des Célestins 2001

J'ai été complètement enthousiasmé par ce vin.
Voire même bouleversé par le talent de ce magicien qu'est Henri Bonneau.
Je déjeunais avec ma fille et cette bouteille a créé un de ces moments où l'on communie avec un vin.
Il y a une vibration qui se crée, avec un soyeux, un velouté, et des variations en bouche faites de discrétion et d'élégance.
J'ai peut-être été plus ému que le vin ne le mérite, mais il était là au bon moment, vibrant, émouvant, prenant aux tripes.
Et dans ces cas-là, pas question d'être objectif, on jouit d'un moment, d'une rencontre précieuse !


Cordialement,
François Audouze
#293

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21539
  • Remerciements reçus 52

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Henri Bonneau

Très beau commentaire, François.

Un harmonieux mélange d'objectivité (je connais ce vin) et de subjectivité (je connais ce genre de situation, une bouteille de blanc attendait, ce soir, ma fille qui passait avec ma petite-fille)

Bien cordialement,
Thierry Debaisieux
#294

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 14166
  • Remerciements reçus 9

François Audouze a répondu au sujet : Re: Henri Bonneau

Merci de ce retour de commentaire.


Cordialement,
François Audouze
#295

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4653
  • Remerciements reçus 251

aquablue a répondu au sujet : Re: Henri Bonneau Célestins 2000 et 2001

En rebond au propos de François, je me permets de reprendre mes commentaires (et quelques autres) sur le Célestins 2000 et 2001, bus il y a peu Le 23 Octobre au St Martin. J'ai souri en lisant le commentaire de François car j'ai pensé également que Bonneau était un magicien. ;) Nous avons tous été ébloui par le 2000; alors que le 2001, très beau vin, est pour moi à attendre.

ChateauNeuf du Pape Réserve des Célestins 2000
Le nez est tout simplement magique, d'une complexité incroyable sur des arômes de tabac blond, d'épices douces, de thym, de vieux cuir.. On peut passer la journée dedans
Le bouche est voluptueuse, d'une finesse de soie et d'un toucher de bouche inégalable.. Je suis transporté.. Les arômes se mélangent et la longueur est énorme . Grand vin !! (1ere rencontre avec ce vin pour moi et quelle claque).. Bonneau est un magicien..

Réserve des Célestins 2001:
Au nez, une puissance énorme se dégage du vin, ça envoie fort !! On retrouve du tabac, du cuir, des fruits noirs..
La bouche est aussi très puissante, on sent un très gros potentiel mais difficile de passer après le soyeux du Beaucastel.. Excellent mais le 2000 est prêt à boire, le 2001 doit s'attendre encore un moment pour devenir magique.. On finasse cependant..

Commentaires de Laurent (enzo)
Chateauneuf du Pape Domaine Bonneau « Réserve des Célestins » 2000
Carafé 4 heures.
Nez très complexe d’épices douces, floral, terreux et aussi très puissant dans une impression d’élégance conjuguée. Grand nez de chateauneuf.
La bouche est riche, glycérinée, chaleureuse sur de jolies notes de tabac. Les tannins sont très doux, c’est aussi resté séveux et présente une grande finesse d’ensemble. Longue finale sur la confiture de figue et les épices orientales. La classe. Mon vin préféré avec le lavaux du même millésime. Décidément, les 2000 étaient à l’honneur et en grande forme ce jour là. Excellent.

Chateauneuf du Pape Domaine Bonneau « Réserve des Célestins » 2001
Nez puissant sur les épices douces avec une petite pointe d’acetate.
La bouche est pleine, très riche, puissante, d’un très gros volume, presque violente, sauvage, très glycérinée avec une très grande longueur finale. Evidemmment c’est encore très jeune comparé au 2000 plus complexe et suave, mais le magnifique fond de verre sur les épices et la figue laisse augurer d’un avenir encore plus radieux. Très bon. Très Bien +.
#296

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 632
  • Remerciements reçus 0

Pierrot le fou a répondu au sujet : Henri Bonneau cuvée Marie Beurier 1997

Henri Bonneau cuvée Marie Beurier 1997 : Je n'ai pas oublié les consignes de Kevin et Enzo en matière de carafage des Bonneau mais je n'ai pas osé le faire sur un millésime "faible". En fait de millésime "faible", chez Bonneau les tables des millésimes ne veulent plus rien dire... J'ai ouvert la bouteille 2 heures avant de passer à table et non carafée : Robe transparente (dans le sens où l'on peut voir au travers) et normalement tuilée pour un vin de 14 ans. Nez superbe et très expressif de porto dans un premier temps. Puis le nez est passé par la bourgogne avec des effluves de kirsch. A l'aveugle, c'est certain, je n'aurai pas misé un sou sur un CNDP. En bouche, cela évolué pendant une bonne partie du repas et de l'après repas mais avec un fil conducteur : on a presque l'impression de faire un voyage dans le temps, à savoir que plus le temps avance et plus vin rajeunit. Les arômes sont les cerises kirschées (dominante) avec un côté eucalyptus aussi et en finale une touche légèrement animale de sueur de cheval (que j'adore). Le vin est tout simplement superbe et cela m'a vraiment fait plaisir de voir que quand Bonneau est bon, cela nous laisse le cul parterre.

Pierre

"Le vin et l'amour font passer d'heureux jours"
#297

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4653
  • Remerciements reçus 251

aquablue a répondu au sujet : Re: Henri Bonneau cuvée Marie Beurier 1997

Je continue à penser que 97 n'est pas un si petit millésime que ça en chateauneuf: Rayas très beau, et j'ai du boire une Dizaine de Beaucastel magnifiques.. Je ne suis donc pas étonné par ton commentaire.

Arnaud
#298

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 632
  • Remerciements reçus 0

Pierrot le fou a répondu au sujet : Re: Henri Bonneau cuvée Marie Beurier 1997

C'est dans les petits millésimes que l'on reconnaît les grands vignerons...

Pierre

"Le vin et l'amour font passer d'heureux jours"
#299

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20064
  • Remerciements reçus 927

enzo daviolo a répondu au sujet : Re: Henri Bonneau cuvée Marie Beurier 1997

même avis que Pierre, je crois plus que ce sont les bons vignerons qui font la qualité des vins dans ce millésime.
#300

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck