Nous avons 1298 invités et 86 inscrits en ligne

Domaine Jean-Michel Gerin

  • Messages : 42
  • Remerciements reçus 94

otonosama07 a répondu au sujet : Domaine Jean-Michel Gerin

CR: Champin Le Seigneur 2010

Bouteille débouchée et bue dans la foulée, sans préparation.

Nez : C'est tout de suite charmeur, avec tous les marqueurs de la Côte-Rotie : lard fumé, cassis, violette et épices. C'est ample et très avenant.

Bouche : Confirmation d'une matière très ample, ronde et soyeuse. Ca emplit la bouche, c'est à la fois riche et très digeste car l'équilibre est parfait. C'est une gourmandise mais avec une aromatique assez complexe sur le jus de viande, la violette et la framboise écrasée. Quelques légers amers ajoutent une agréable sensation de fraîcheur, mais appauvriront un tout petit peu la fin de bouche en fin de bouteille. Ce qui me fait penser que j'ai bien fait de ne pas préparer la bouteille en amont car elle n'a rien gagné à l'aération, au contraire.

En tout cas elle est dans une phase parfaite de buvabilité ! Et confirmation que cette cuvée Champin Le seigneur est vraiment un des meilleurs rapport qualité-prix de l’appellation (achetée moins de 30 euros au marché d'Ampuis à l'époque).

Julien
#691
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex, Jean-Loup Guerrin

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 315
  • Remerciements reçus 102

patrice a répondu au sujet : Domaine Jean-Michel Gerin Côte rôtie Les grandes places 2004

CR: Côte Rôtie JM Gérin « Les grandes places » 2004
Vin n°13 : nez aux notes végétales nobles, fruits noirs. Une belle matière en attaque, milieu de bouche en largeur, des tannins un peu secs mais sans excès. Finale un peu courte. Vin facile, consensuel sur la rondeur de son milieu de bouche.
Le lendemain la bouche fait molle, manque de dynamisme.
#692

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5258
  • Remerciements reçus 2043

Frisette a répondu au sujet : CR: Domaine Jean-Michel Gérin, Saint Joseph (rouge), 2015

CR: Domaine Jean-Michel Gérin, Saint Joseph, 2015
Ouverture 2 heures
La robe est sombre à reflets violines. Le nez est assez typique d'une syrah nord-rhodanienne: violette, baies rouges et noires, cassis, myrtille et poivre. La bouche de demi-corps est confortable (malgré une acidité bien présente), riche et mûre, avec de fins tanins légèrement gras autour d'un voile lacté. L'aromatique reprend les éléments du nez. La finale est correcte, relativement élancée. Très Bien à Excellent (16,5/20)

Flo (Florian) LPV Forez
#693

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 973
  • Remerciements reçus 153

mauss.th a répondu au sujet : Domaine Jean-Michel Gérin, Saint Joseph (rouge), 2015

Quelle chance! Croisé au restaurant, on était en plein jardin des bretts. A la limite du buvable en ce qui me concerne sur cette bouteille..

Thomas
Mon profil vivino
#694

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5258
  • Remerciements reçus 2043

Frisette a répondu au sujet : Domaine Jean-Michel Gérin, Saint Joseph (rouge), 2015

Pas de chance Thomas, car il s'agit d'un Saint joseph très sympa et encore abordable (<20 euros départ domaine)...Je n'ai jamais eu ce souci de bretts chez Gérin.

Flo (Florian) LPV Forez
#695

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 934
  • Remerciements reçus 66

vine.jo a répondu au sujet : Domaine Jean-Michel Gérin, Saint Joseph (rouge), 2015

mauss.th écrit: Quelle chance! Croisé au restaurant, on était en plein jardin des bretts. A la limite du buvable en ce qui me concerne sur cette bouteille..


Brett? Ou plutot reduction? Le syrah peut en souffrir parfois. Aeration est necessaire dans ce cas.
#696

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 973
  • Remerciements reçus 153

mauss.th a répondu au sujet : Domaine Jean-Michel Gérin, Saint Joseph (rouge), 2015

La syrah peut en souffrir souvent, et ayant été déjà extrêmement surpris d'une aération très positive sur ce que je pensais être des bretts (sur du gamay), je suis tout à fait capable de me tromper.

C'est pourquoi j'ai demandé au sommelier de nous carafer le vin, ce qu'il a fait. Nous étions 3, c'était notre 2e bouteille après un Bernard Magrez du Languedoc qui a plus que fait le job (déjeuner à la Grande Maison à Bordeaux, 24€ à la carte, bravo).

Tout ca pour dire que nous n'étions pas spécialement pressé de boire ce vin, nous l'avons bu sur une heure, c'était plutôt dur à boire, et il me semble que la renardise a empiré, en aucun cas elle ne s'est estompée.

Je penche donc très fortement pour des bretts, et à un niveau de compétition. J'ai déjeuner il y a peu à Ambroise, j'ai commandé un cabernet franc de Loire, je vous le donne en mille: bretts! Mais à un niveau acceptable pour moi, et avec du vin derrière. Là, la ferme et la charpente laissaient peu de place à la violette ou la mûre...

A priori ce n'est qu'un problème de bouteille, ou de mise...mais ma seconde rencontre avec ce vigneron ne sera pas de mon fait!

Thomas
Mon profil vivino
#697
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: vine.jo

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1720
  • Remerciements reçus 657

dt a répondu au sujet : CR: Domaine Jean-Michel Gérin - Saint Joseph (rouge) 2015

CR: Domaine Jean-Michel Gérin - Saint Joseph (rouge) 2015

Bu ce même St Joseph 20015 ce soir en format magnum et aucun souci de bretts.
En revanche, c'est bien réduit. Il lui faudra quelques années je pense pour s'en défaire car c'est à ce stade quand même prégnant. Dommage car il y a du vin derrière et ça promet beaucoup.
Bouche avec un beau volume, des tanins encore saillants et une finale raffinée.
A revoir dans 3/5 ans.

Denis
#698

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1213
  • Remerciements reçus 1045

Kiravi a répondu au sujet : Domaine Jean-Michel Gérin -

David57550 a écrit dans un autre fil :

Pour ma part sur 6 bouteilles de champine toutes étaient daubé au nez par les Bret , pourtant en bouche il y avait du vin... dommage (Millésime 2016)


6 bouteilles daubées c'est beaucoup. Es-tu certain que c'étaient des brets ? Parfois la champine renarde assez sévèrement à l'ouverture. De mon côté c'est toujours parti après aération. N'était-ce pas plutôt de la réduction ?

Marc, assez vieux débutant
#699

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26
  • Remerciements reçus 6

Davis57550 a répondu au sujet : Domaine Jean-Michel Gérin -

6 bouteilles daubées c'est beaucoup. Es-tu certain que c'étaient des brets ? Parfois la champine renarde assez sévèrement à l'ouverture. De mon côté c'est toujours parti après aération. N'était-ce pas plutôt de la réduction ?


Sûre à 100% non mais ce qui m'a faire dire cela au bout du compte c'est que même après 24h d'aération c'était toujours aussi réduis (odeur d'écurie ou de cheval en décomposition...)
#700

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 165
  • Remerciements reçus 157

mconstant a répondu au sujet : CR: Jean-Michel Gerin - La Champine - Syrah 2016

Suite aux récents débats sur cette cuvée, j'ai décidé d'ouvrir une bouteille de cette CR: Jean-Michel Gerin - La Champine - Syrah 2016

Un nez sanguin, animal et un peu de fruits noirs. L'aeration amène du lard et de la violette. Un nez plein de gourmandise.
En bouche nous avons affaire à un vin très gourmand, presque gouleyant sans aucun tannins perceptible. On a aussi une belle fraîcheur et la bouche s'étend sur une longueur très correcte avec au début du fruit, puis une note lardée en milieu de bouche et des fruits noirs en finale.
C'est dans tous les cas un très beau vin dans cette gamme de prix. Déjà 3 bouteilles bues sur ce millésime, il ne m'en reste déjà plus qu'une et pour ma part, je n'ai pas senti de bretts.
#701
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, Frisette, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6493
  • Remerciements reçus 3346

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : CR: Jean-Michel Gérin - Collines Rhodaniennes - La Champine - 2017

CR: Jean-Michel Gérin - Collines Rhodaniennes - La Champine - 2017



Dans le très recommandable (et que je recommande donc vivement) bar à vins "Chez Victoire et Thomas", à Lyon, le premier vin au verre sur la belle carte est cette Champine 2017.
Depuis le temps que j'en lis des commentaires sur LPV, je me décide très rapidement !

La robe est très sombre et encore jeune par ses reflets violacés.
Ouvert sans plus, le nez offre pêle-mêle des fruits noirs, une note fumée et de fines épices. Pas de doute, on est sur de la syrah !
La bouche ravit par sa fraîcheur et son fruité acidulé, elle est plus longue que large mais sa chair est relativement serrée, avec des épices qui ressortent en finale.
C'est simple mais très bien fait, bref c'est chouette !
Bien +(+)

Ce bar à vins sert de très beaux plats, à partager avec les autres convives de la table. C'est avec des samoussas à la pluma de cochon que le vin réussit un beau mariage (pas aussi beau que celui auquel on a assisté l'après-midi ! ;) 4 / 5.

Thomas nous a offert un moelleux surprise à l'aveugle. J'en fait part ici car le domaine "Bouteille frères" n'a pas de fil sur LPV et je n'ai pas trouvé de références sur Internet.
Il faut dire qu'avec "Bouteille" comme mot clé cela n'aide pas vraiment…
Ce domaine cultive dans le Beaujolais uniquement des cépages d'ailleurs.
Nous avons ainsi dégusté un gewurztraminer moelleux tout en finesse et pas trop sucré. :jump:

Jean-Loup
#702
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: éricH, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 97
  • Remerciements reçus 163

Pinardo a répondu au sujet : CR: Jean-Michel Gérin - Côte-Rôtie - La Viallière 2016

CR: Jean-Michel Gérin - Côte-Rôtie - La Viallière 2016

Format Jéroboam - Carafé par le restaurateur 3h auparavant.

Cette Côte-Rôtie séveuse se présente particulièrement bien sous tous les aspects.
Les fruits rouges impriment dès l’attaque une énorme gourmandise que de fines notes épicées orientent vers la complexité. L’acidité est parfaitement proportionnée et confère au vin équilibre et digestibilité. Les tanins sont soyeux, presque sensuels, mais pas effacés.
Le vin est clairement bâti sur son jus, son fruit et pas sur son élevage. Je n’ai retrouvé aucun marqueur de boisé ou de vanillé, mais pourtant on sent que le vin en a sous la pédale.
Enfin la longueur est très belle si l’on y prête attention.

Ce fut ma plus belle Côte-Rôtie dégustée cette année avec Les Terrasses 2016 de Jean-Luc Jamet.
Peut-être que le format de la bouteille a joué, je n'en sais rien. C’est toutefois à se demander ce que doivent pouvoir donner Les Grandes Places ou La Landonne sur ce millésime.
En tout cas sur cette Viallière je pense que le rapport qualité-prix est exceptionnel.
Et comme vous l’aurez compris, pas besoin d’attendre pour se faire plaisir.
#703
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jlcc, Jean-Loup Guerrin, LucB

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 665
  • Remerciements reçus 328

David Chapot a répondu au sujet : Jean-Michel Gérin - Côte-Rôtie - La Viallière 2016

Effectivement, c'est un beau flacon, indépendamment du format.
Je trouve les Côte-Rôtie de Mickaël Gérin très bons.
Ils expriment vraiment bien leur terroir et l'élevage ne se ressent plus, contrairement aux vins du début des années 2000, quand le bois neuf était à la mode.

David Chapot.
#704

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5258
  • Remerciements reçus 2043

Frisette a répondu au sujet : Jean-Michel Gérin - Côte-Rôtie - La Viallière 2016

Pinardo: concernant la Landonne 2016, c'est une sacrée grosse cartouche, je peux te l'assurer!!!

Flo (Florian) LPV Forez
#705

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 255
  • Remerciements reçus 133

Val59 a répondu au sujet : Jean-Michel Gérin - Côte-Rôtie - La Viallière 2016

Que ce soit sur 2015 ou 2016, très belle réussite globale chez Gerin !
Et coup de cœur partagé pour Landonne, mais le prix est assez dissuasif malheureusement.

Amicalement,
Valentin
#706

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5258
  • Remerciements reçus 2043

Frisette a répondu au sujet : CR: Visite au Domaine Jean Michel Gerin

CR: Visite au Domaine Jean Michel Gerin



Une semaine après une première escapade bourguignonne très sympathique (et contée ici , ici , ici et là ), nous voici parti arpenter les coteaux abrupts de Côte Rôtie. L’idée est de faire quelques vignerons incontournables que nous visitons chaque année au Marché aux Vins d’Ampuis, début janvier…Justement dans le but de ne pas perdre de temps sur leurs stands (car c’est parfois un peu la cohue…) dans un mois et demi et de pouvoir goûter d’autres vignerons à cette occasion-là. Ceci nous permettra de goûter tranquillement et de faire quelques emplettes au passage (mais sans les remises exceptionnelles du Black Friday…)…Le programme est dense car 4 domaines sont prévus dans la journée, avec une pause casse-croûte au Bistrot de Serine.
Nous commençons par le domaine Gerin, rue de Montmain situé à Vérenay, un hameau au nord d’Ampuis. Nous arrivons un peu en avance, madame Gerin aussi, ce qui nous permet de commencer la dégustation à 8h45. Ainsi, viognier et syrah prennent lieu et place du traditionnel petit noir du matin…
Nous sommes rejoints quelques minutes plus tard par Michael, l’un des fils Gerin qui, après avoir passé un BTS vitio-eno à Mâcon et une licence de commerce à Dijon, prend la suite du domaine Jean Michel Gerin. Il complètera très bien la dégustation par de nombreuses informations techniques (pas de pigeage au domaine, peu de remontage, égrappage à 100%…), avec une vision enthousiaste et réaliste de son métier de vigneron, de son domaine, de son appellation phare, mais également du marché…
Le domaine Gerin a été créé en 1983 (symbolisé par l’achat d’une première parcelle), mais c’est en 1987 que la première bouteille voit le jour, lors de la reprise des vignes familiales du grand père et du père. En 1988 s’effectue la première vinification séparée, d’abord au lieu-dit « Les Grandes Places », puis en 1996 avec les raisins du parcellaire « La Landonne ». En 2003 est replantée « La Viallière ». A l’heure actuelle, le domaine comprend 17 ha en propriété pour 17 équivalent-temps plein. Concernant les millésimes que nous allons goûter : 2017 est synonyme de petite récolte à cause de la sécheresse, alors que 2018 est magnifique, quasiment parfait : beaux volumes dans les deux couleurs, maturité exceptionnelle, de très grande qualité, avec un superbe fruité. « Le millésime d’une vie » nous dira Michaël…

Tous les vins sont goûtés en provenance d’une machine enomatic.

VDF La Champine 2018 : 100% Viognier, en haut de coteaux. Rendements de 35 hl/ha, 8-9 mois de cuve inox.
On a un nez typique du cépage, sur l’abricot et la violette. La bouche est souple, un peu riche à mon goût, avec des notes de fruits jaunes mûrs et charnus. Les amers un peu puissants mêlés à une finale mentholée le déséquilibrent un peu. Il finit court. B (12 euros)
Condrieu La Loye 2018 : 100% Viognier, vignoble en terrasse exposé Sud, sur un sol de granit décomposé. Les vignes ont plus de 30 ans, sur 2 parcelles en dessus du coteau de Chéry. Rendements de 35 hl/ha, 12 mois d’élevage en fûts usagés de 2 à 4 vins.
On a un nez plus aérien, nettement plus élégant et moins variétal, même si on retrouve certains marqueurs du cépage. On retrouve de la floralité (fleurs blanches, jasmin…), des fruits jaunes charnus (pêche, abricot), un soupçon de violette. La bouche est plus racée et élancée également, avec une sensation caillouteuse sèche ce qui le rend assez tendu et long, avec en contrepartie un fruité un peu sur la retenue. TB (35 euros)
Condrieu Les Eguets 2018 : 100% viognier. Parcellaire situé sur les hauteurs de chavanay. Rendements de 35 hl/ha.
On a un nez plus marqué de violette, avec de la mandarine derrière une approche initiale un peu réduite et grillée. La bouche est plus structurée et ample, relativement grasse. On retrouve l’abricot et la violette, des fleurs blanches. C’est long tout en étant assez rond, avec une finale puissante sur le pétard. TB-E (45 euros)

VDF La Champine 2017 : Jeunes vignes (<20 ans) de syrah en coteaux et haut de coteaux, sur micaschiste et granite. 70 % de barriques usagées et 30 % de cuve inox pendant 12 mois.
On a un nez hyper gourmand, sur le cassis, la violette, du fumé, des fruits noirs, des baies rouges…hypercomplexe et avenant pour ce niveau de cru ! La bouche est plus stricte, avec un peu d’amers végétaux/ronce accompagnant des tanins sassez serrés rendant le fruit un peu mat et terne, c’est dommage. On a une finale un peu plus sèche sur les agrumes. B-TB au global mais le nez mérite beaucoup mieux…(10 euros)
Saint Joseph 2017 : Vignes de syrah de 20 à 30 ans en coteaux sur granite, exposées Sud/Sud Est. Elevage de 15 mois en fûts usagés de 2 à 4 ans. Embouteillée il y a seulement quelques jours.
On a un nez complètement fermé ou rien de transparait…La bouche est assez structurée, paraissant fraîche, ou l’on retrouve de l’orange sanguine, pas mal de poivre et des fruits rouges. L’ensemble est un peu sec, puissant et long. TB (22 euros)
Côte Rôtie Champin le Seigneur 2017 : 12 parcelles, essentiellement sur les schistes du nord de l’appellation, composent cette cuvée dont les vignes ont plus de 50 ans pour ¼ d’entre elles. Assemblage de 5% de viognier à la syrah. Rendement de 35 hl/ha environ. Elevage de 21 mois (30% fût neuf, 50% fûts d’un vin, le reste en barriques usagées de 2 à 4 vins).
Le nez est fumé/lardé, avec de la violette et un fond crémeux. Il y a une belle structure en bouche avec un joli volume. L’ensemble est frais et racé, sur les agrumes et poivre. Les tanins sont assez fins mais nombreux et accompagnent une belle finale fraîche assez élancée. TB-E (42 euros)
Côte Rôtie Les Grandes Places 2017 : Parcellaire, 1,6 ha de micaschistes en coteaux, exposé Sud-Sud Est. Vignes plantées en 1924-1925, 1934-1935, 1966 et 1980 environ, 100% syrah (40% > 40 ans). Rendements de 20 hl/ha. Elevage 50% fût neuf, 50% fûts d’un vin du tonnelier Remond (chauffe forte et longue).
On a un nez fermé. L’aération libère un peu de violette et de fumé. La bouche présente une grosse structure autour d’une longue colonne vertébrale acide et de tanins très fins et très serrés, quoiqu’un peu collants.. On trouve une aromatique classe et précise sur le cassis, les baies rouges, un fond fumé. C’est profond et racé, avec une belle longueur, sans marqueur boisé ostentatoire. Race est le maître mot. E (100 euros)

Au final, on est face à une gamme sérieuse de vins bien fait, tant en blancs qu’en rouges, avec des élevages parfaitement maitrisés. Le millésime 2017 en rouge se présente très droit, très structuré et probablement de grande garde. J’avoue concéder une préférence toutefois au millésime 2016 qui me paraît plus fruité et élégant. 2018 parait effectivement être une réussite en blanc, en terme de maturité de fruit, il faudra cependant être un peu vigilant concernant les équilibres qui seront obtenus une fois les vins en bouteille. Par ailleurs, les explications de Michaël et son enthousiasme font plaisir et auront été très didactiques pour l’ensemble du groupe. Enfin, la Champine, vin sans prise de tête, à tout pour être un « Grand » petit vin, en particulier en rouge. Par ailleurs, les 2 Côte Rôtie goûtées sont de fidèles et qualitatifs représentants de l’appellation. Nous passerons malgré tout visiter rapidement le domaine à Ampuis pour goûter Viallière et Landonne, 2 parcellaires qui n’étaient pas disponibles à la dégustation aujourd’hui. Un bémol toutefois : ici comme ailleurs, les prix montent inexorablement, altérant l’excellent rapport qualité/prix que l’on pouvait trouver auparavant sur le Saint Joseph et Champin le Seigneur, par exemple.
Il est 9h45, le règlement et le chargement de quelques cartons vient de s’effectuer, nous pouvons donc prendre la route pour aller à l’étape 2 de la journée, quelques kilomètres plus au sud, à Chavanay, non sans avoir salué et remercié Michaël et sa mère pour leur accueil et leur disponibilité…


Flo (Florian) LPV Forez
#707
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: dfried, Super-Pingouin, Axone35, chrisdu74, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Vaudésir, DUROCHER, vivienladuche, leteckel, rudy.B, ysildur, Vesale

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 38
  • Remerciements reçus 2

Alex_champenois a répondu au sujet : CR: Jean-Michel Gerin - Côte Rôtie Champin le Seigneur 2016

CR: Côte Rôtie Champin le Seigneur 2016

Bouteille remontée de la cave et épaulée 30 minutes pour accompagner des tournedos.

un de mes amis nous propose souvent cette cuvée lors de diner, je l'ai toujours trouvée excellente, fraiche et équilibrée.

première approche sur 2016 ou je me suis laissé tenter par 3 bouteilles et un Magnum.

le nez est plutôt agréable sur les marqueurs "classiques" de la Syrah, du lardé/ fumé avec également une agréable sensation florale. Cependant, des notes d’élevage très vanillées viennent rapidement prendre l'ascendant sur l'ensemble.

La bouche présente une belle matière, des tanins déjà affinés et très agréables. C'est alors que débarquent des senteurs marquées d’élevage sous bois qui viennent tout emporter.
je n'avais jamais ressenti cela sur cette cuvée, j'ai trouvé cet élevage trop appuyé. Bref, les prochains vont passer quelques années en cave car le fond est prometteur.
#708

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1937
  • Remerciements reçus 447

tomy63 a répondu au sujet : Jean-Michel Gerin - Côte Rôtie Champin le Seigneur 2016

Alex_champenois écrit: je n'avais jamais ressenti cela sur cette cuvée, j'ai trouvé cet élevage trop appuyé.


Ca fait bien 3-4ans que c'est comme ça malheureusement...
#709

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1056
  • Remerciements reçus 1271

bibi64 a répondu au sujet : CR: Domaine Jean-Michel Gerin

Comptes-rendus succincts de cuvées dégustées au marché des vins d’Ampuis (compte rendu complet de la journée axée sur les vins rouges ici ). CR:

* Domaine Jean-Michel Gérin - Saint-Joseph 2018. 22€.
Nez fumé, un peu floral.
Bouche hyper suave, pas de tanins. Léger manque de fraicheur. Retro sur les fruits noirs mûrs et un léger chocolat. Note : 3,5-

* Domaine Jean-Michel Gérin - Côte Rôtie Champin Le Seigneur 2017. 42€.
Joli nez floral et épicé.
Bouche suave, en ½ puissance, bien équilibrée, très gourmande sur la myrtille, la violette, le poivre, un petit lardé et un léger café. Belle longueur. Un très bon vin, pas très puissant. Note : 4,5-

* Domaine Jean-Michel Gérin - Côte Rôtie La Viallière 2017. 55€.
Nez explosif, sur une petite réduction et des épices.
Bouche ample, fraiche, puissante, avec des tanins corrects. C’est assez fondu aromatiquement : fruits noirs, léger chocolat, vanille. Un très beau vin de garde. Note : 4,5 oo,

Bibi
#710

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5258
  • Remerciements reçus 2043

Frisette a répondu au sujet : CR: Domaine Jean-Michel Gerin, Côte Rôtie, Champin Le Seigneur, 2017

CR: Domaine Jean-Michel Gerin, Côte Rôtie, Champin Le Seigneur, 2017

Bue au Neuvième Art (Lyon, **)

La robe est foncée assez opaque. Le nez est assez gourmand et mûr, floral accompagné de fruits noirs mûrs et complété par d’évidentes notes d’élevage. La bouche présente une texture relativement grasse et confortable, avec des tanins relativement fondus. L’aromatique retrouve des notes fumées, de violette, de fruits mûrs et des notes de caramel, participant de cette gourmandise. La finale est satisfaisante. Accord évident avec le succulent bœuf Wagyu. Très Bien à Excellent (16,5/20)

Flo (Florian) LPV Forez
#711
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Vesale

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17
  • Remerciements reçus 25

Mout a répondu au sujet : Domaine Jean-Michel Gerin, Vin de France, La Champine 2016

Bue lors de cette soirée: Trois Syrah du Rhône Nord

CR: La Champine 2016, Vin de France, Jean-Michel Gérin
Prix environ 10€.


Nez très animal qui a beaucoup dérangé mon ami. N'étant pourtant pas très sensible aux odeurs d'écuries, j'ai trouvé ça assez limite quand même. Bouche ronde avec beau volume, très fruitée, peu ou pas de tanins. Longueur assez faible. Bien.

Dommage pour le nez, les bouteilles bues il y a quelques mois m'avaient semblé moins marquées. La bouche, elle, est belle dans son style fruité et gouleyant.

Guillaume
#712

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1589
  • Remerciements reçus 276

rkrk a répondu au sujet : Côte Rôtié "Grandes Places" 2005, Clusel-Roch vs. Gerin

CR: Clusel-Roch, Côte Rôtie "Grandes Places, 2005
CR: Gerin, Côte Rôtie "Grandes Places, 2005

Ouvert depuis ce midi, le Clusel-Roch reste sur le style austère et minéral du domaine. Le nez est fruité (fruits noirs) mais aussi très fumé/graphitique. Il est intense et profond. La bouche est suave et fruité en attaque mais une droiture saline (avec des tannins un peu aiguisés) s'installe vite. Grande longueur sur les amers de schistes. TB/EXC pour sa minéralité et sa complexité. Mais pas très gourmand...

Ouvert en même temps, le Gerin est différent dans son élevage : on sent un boisé assez présent au nez et en fin de bouche et l'impression en bouche est plus épaisse et plus chaleureuse. Mais il y a toujours de jolis fruits noirs et une certaine amertume. A ce stade je le trouve du même niveau (TB/EXC) même si je préfère plutôt le Clusel. Peut-être moins complexe mais sans doute plus accessible (dans un style Bordeaux hermitagé) que le Clusel - et il sera peut-être moins marqué par le bois dans cinq à dix ans.

Ralf
#713
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Moriendi, Jean-Loup Guerrin, DUROCHER

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1213
  • Remerciements reçus 1045

Kiravi a répondu au sujet : CR: Jean-Michel Gérin - La Champine - 2016

CR: Jean-Michel Gérin - La Champine - 2016

J' ai bu je ne sais combien de bouteilles de ce vin dont j'avais stocké - en exagérant à peine - une demi palette. Des quantités de litres ont été englouties à grandes lampées avec plaisir partagé lors de BBQ, de longues tablées peu portées sur la méditation.

Mais depuis quelques mois, il a changé. Je suis arrivé à l'étiage de mon stock; j'ouvre une des dernières bouteilles en me disant que vu l'évolution des 2/3 qui ont précédé, elle ne risquera pas de manquer aux copains quand ils reviendront à la maison (parce qu'on va bien finir par sortir de ce merdier qui nous est tombé dessus)

La politesse m'inciterait à dire que le nez manque de netteté. En réalité, il pue, d'une puanteur qui n'en manque pas (de netteté). Plus haut, j'ai lu "écurie". Je n'ai pas assez fréquenté le monde de l'équitation mais le parallèle ne me semble pas déconnant. Le pire c'est qu'on ne sent rien d'autre. je me rappelle d'un vin qui, dans sa prime jeunesse, éclatait d'un fruité totalement jouissif. Il n'y en a plus la moindre trace.
La bouche est à l'avenant, sauf que l'odeur on ne la sent plus, on l'avale...
Or c'est terrible une mauvaise odeur avalée ! On se dit qu'on fait du mal à son corps. Que le pourri va dedans...

Je me demande si le siphon de mon évier va adorer, même s'il en a vu d'autres.

Marc, assez vieux débutant
#714
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck