Nous avons 640 invités et 13 inscrits en ligne

Domaine Gérard et Jean-Louis Chave

  • Messages : 6346
  • Remerciements reçus 29

Yves Zermatten a répondu au sujet : Re: Gérard Chave

Patrice,

je sais, mais pour ma part, je nepense pas que le qualificatif de fermé s'applique parfaitement à ces vins, que ce soir l'Ermite ou le Chave. Des vins "fermés" sont pour moi des vins inexpressifs, au nez et/ou en bouche. Je ne pense pas que l'on puisse dire que ces deux vins étaient inexpressifs. Ils seront certainement meilleurs dans quelques années, mais ils ont déjà quelque chose à dire. Je garde un grand souvenir de ces deux bouteilles.

cordialement

Yves Zermatten

Yves Zermatten
#151

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2238
  • Remerciements reçus 1

gerardmansoif a répondu au sujet : Re: Gérard Chave

Messieurs, je répète "légérement fermé", je pense que ces vins s'exprimeront dans quelques années, effectivement à déguster, ils étaient déjà présents. Je voudrai les redéguster d'ici 4 à 5 ans en la compagnie de Yves et Patrice chez Jean Louis Chave, pourquoi pas, le rendez vous est pris. J'appelle le domaine de suite.

La certitude tue, le doute te préserve.
#152

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5022
  • Remerciements reçus 829

Olivier Mottard a répondu au sujet : CR:Domaine Jean-Louis Chave - Saint-Joseph 2004

CR:Domaine Jean-Louis Chave - Saint-Joseph 2004

Bouteille dégustée à l'aveugle en compagnie d'Alain.
Ouverte 2h00 à l'avance jusqu'à hauteur d'épaule.
La robe la plus concentrée des vins dégustés ce soir.
Elle est violacée, sans dégradés sur le disque.
Le nez laisse d'abord apparaître l'élevage (touche boisée) puis ensuite des notes de pruneau et de tapenade pointent.
Après une entrée très fruitée et suave, la bouche se développe dans un équilibre sans reproche. Les tanins sont élégant mais la longueur un peu retenue, dans des arômes de lard.
Le vin semble ne pas vouloir se livrer.
Plus tard dans la soirée, la structure va se délier pour offrir un ensemble plus gourmand même si ce sentiment de réserve perdure.
Un très beau Saint-Joseph, à attendre bien entendu.

Olivier
#153

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 213
  • Remerciements reçus 0

Vargo a répondu au sujet : CR: Domaine Gérard et Jean-Louis Chave, Hermitage rouge 1999

Goûté hier soir un CR: Hermitage rouge 1999 de chez J-L Chave, ma première expérience avec le domaine.

La robe est sombre et opaque, à intenses reflets écarlates. Le nez est plutôt discret, surtout sur du minéral.

Le vin est frais et velouté en bouche, avec des parfums d'encre, d'ardoise, d'épices et de fruits noirs. C'est très net, et très, très long.

J'ai l'impression de déguster la quintessence de ce qu'est l'appellation sur le papier. Mon seul regret est d'avoir bu cette bouteille au restaurant, probablement un peu trop vite. Le vin avait pris du nez et de l'ampleur tout au long du repas.

Un très beau moment pour une belle occasion (pour un prix à la carte inférieur au prix proposé sur certains sites web de vente ... dieu que ces vins sont rares).
#154

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1777
  • Remerciements reçus 1

jallot christophe a répondu au sujet : Re: Gérard Chave

Cet HERMITAGE ROUGE 1999 de JL CHAVE ne m'a pas procuré autant d' émotion en septembre dernier, certes un très beau vin, fin, élégant, fruité, épicé, bouche très fruitée, pure, bons tanins, bonne acidité, mais ce vin ne semble pas bien s'exprimer à ce stade, noté 16,50...dominé par "The Octavius" de Yalumba du même millésime, servi à ses côtés!...et à mon avis "inférieur" dans ce millésime aux Bessards de Delas, et surtout aux grandes cuvées parcellaires de M. Chapoutier (exceptionnel ERMITE rouge 99 noté 18+)...

CHRISTOPHE
" le vin doit rester un plaisir et non devenir un besoin ...même si parfois, on a besoin de se faire plaisir! "
#155

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 213
  • Remerciements reçus 0

Vargo a répondu au sujet : Re: Gérard Chave

Je concède bien volontiers ne pas être un expert de l'Hermitage, et n'avoir sans doute pas encore exploré ce qui s'y fait de mieux.

Disons alors que ce 1999 est ma meilleure expérience de cette appellation pour le moment ... Et me rend assez impatient de goûter mieux encore :)
#156

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2250
  • Remerciements reçus 0

M@nuel a répondu au sujet : hermitage 99

Déjà pour commencer, vous n'avez pas goûté la même bouteille ...

Christophe,
Quelles sont tes autres notes sur cet hermitage 99 de Chave ?

M@nuel.
#157

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Gérard Chave Cathelin 1991

Hermitage Chave Cathelin 1991 : 19/20 – 11/12/07
Imposant bouquet de syrah complexe, giboyeux, sanguin, radieux : cerise, framboise, violette, tabac, truffe, zan, fumée, orange, savon d’Alep (laurier/olive). La beauté du diable pour cette essence de syrah, au fruit énorme, dense mais semblant comme en suspension (finesse et longueur pour un vin que l’on garde longtemps en bouche). L’intégration d’ensemble est époustouflante et particulièrement jouissive (malgré une certaine réserve austère). Un très grand vin, monumental, point d’orgue inoubliable d’une dégustation de parcelles d’Hermitage 2006 de haut niveau (Baumes, Montines, Péléat, Méal, Bessards). Grand Hermitage rouge 2005 également (18/20), soigné, signé , assez indépassable.

Rappel :
HERMITAGE Chave 1998 "Cuvée Cathelin". Notes : DS17 – PC17 – LG17,5 – PP17,5. Moyenne : 17/17,5. cr de Pierre Citerne (nov 2000)
Nez épicé, grillé, marqué par la violette, grande profondeur du fruit. Plus crémeux, plus boisé que le vin précédent, son expression aromatique est peut-être aussi moins directe, moins franche. Très grosse matière en bouche, contractée, faisceau imposant de tannins serrés, l'équilibre est parfait mais l'expression de ce vin, encore à un stade infantile, est limitée.
#158

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2238
  • Remerciements reçus 1

gerardmansoif a répondu au sujet : Re: Gérard Chave

Laurent,

En juin lors de notre visite, Jean Louis nous avait égalemenet offert ce moment de bonheur avec la dégustation de la Cathelin 1991, le commentaire est intégré au reportage.

Je crois qu'Yves Zermatten en parlait comme une dégustation de référence.

Tu as pu visité le domaine grâce à IVV ?

Sébastien

La certitude tue, le doute te préserve.
#159

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Gérard Chave Cathelin 1991

Sébastien

J'étais sur place avec un groupe IVV.

De grands vins (sans surprise) chez Chave (intellectualité) et Jamet (sensualité de texture et de goût).

Beaux vins chez Allemand, Clape et Gasse.

Grillet est vraiment à part.

Déception en Cornas chez Alain Verset (vins maigres et répétitifs).

Des vins d'une rusticité aboutie en St-Joseph chez Raymond Trollat.

Très déçu par le restaurant "les cèdres" à Grange lès Beaumont (2 macarons, largement immérités sur le déjeuner commis) ...

Et une visite intéressante chez l'ami Rémy Pédréno, au Roc d'Anglade (VdP du Gard) qui nous a dévoilé ses vignes et son approche de la fraîcheur.

Les crs seront dans les rubriques associées.:)
#160

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2238
  • Remerciements reçus 1

gerardmansoif a répondu au sujet : Re: Gérard Chave

Laurent,

Beau programme en effet, que reproches-tu au restaurant "Les Cèdres" ?

Je reste également impressionné par la puissance de "pénétration" de IVV au sein de prestigieux domaines.B)

La certitude tue, le doute te préserve.
#161

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Gérard Chave

Je te réponds en sachant être hors rubrique ...

Les Cèdres :
amuse-bouches banals
St-Jacques et Bar de qualité moyenne, cuissons trop appuyées, manque d'harmonie dans le plat assez impardonnable
faisan trop fade
cerf trop cuit
rôtie de palombe heureusement goûteuse
desserts moyens
service peu congruent, niveau école hôtelière, intitulés des plats annonés sans conviction
service du vin ridicule
tables de notables encravatés, bruyantes, peu sensibles à la qualité réelle des plats, apparemment plus sensibles au décor et à un ballet suranné

As-tu une expérience récente de ce lieu ?

IVV possède une force de frappe importante ...
Et un rouge de Chave coûte désormais 90 euros !
#162

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1386
  • Remerciements reçus 54

jlcc a répondu au sujet : Re: Gérard Chave

"Et un rouge de Chave coûte désormais 90 euros !"

?!?!?!?!? :D Comprends pas. Coûte à qui et comment ?
#163

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21569
  • Remerciements reçus 48

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Gérard Chave

Tiens, à ce prix-là, y aura-t-il encore sur les photos publiées sur eBay un cache ne permettant pas de lire le numéro de la bouteille?

Thierry
#164

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 52
  • Remerciements reçus 42

VSYQUEM a répondu au sujet : Re: Gérard Chave

VERTICALE DE CHAVE : au nom du pere et du fils

Repas de fin d'annee de notre club de vin a SETE : verticale de Chave en rouge et blanc précédée d'un champagne William deutz 96 avec en finale une mini verticale de Coutet ...;)

Apéritif :
Samosas de thon rouge , Blinis de saumon et Carpaccio de saint jacques en gratin .

Champagne Cuvee William Deutz 1996 :
A grande année , grand vin
Celui-ci ne déroge pas à la règle . Il affiche une couleur jaune clair , aux reflets jaunes , disque brillant et bulles fines . Le premier nez est sur le grillé , la pomme tatin puis évolue sur les fruits jaunes surmuris ; on peut le caractériser de raffiné . La bouche est ample , distinguée voire racée avec des notes de compote de fruits , puis de minéral . Très long , un vin en devenir . 17/20
Le saumon écrase le vin , le thon n’apporte rien , l’accord est parfait avec les saint jacques . C’est un vin élégant et raffiné pour esthètes .

Entrée :
Langoustines en pate de Kadaif , concassée de tomates , olives et huile au basilic

Gerard Chave blanc 2001 :
Robe jaune soutenue , aux reflets jaunes et au disque brillant . Belles jambes . Nez intense , de cire d’abeille , de citron confit , et de noix verte . A l’agitation , pointe iodée . En bouche , le boisé est bien intégré , avec un gras opulent , un équilibre serein . La bouche dévoile des notes de fruits jaunes , de mirabelle , avec une finale menthol et épices . Beaux amers . Longueur de 11 caudalies . Excellent 16.5/20
Le vin s’accorde bien avec le plat

Gerard Chave blanc 1998 :
Robe du même jaune , mais le nez est plus sur la retenue et plus évolué aussi avec des flaveur sd’écorce d’orange , de résine puis de verveine et de rose . Un tel panel aromatique est beau ! tout simplement . La bouche est grasse , sapide , vive malgré une faible acidité : elle finit sur la noisette , les fruits secs . La aussi la longueur est imposante . 17,5/20
Le vin se marie très bien avec le plat

Gerard Chave blanc 1996 :
Vin présentant des notes légèrement plus évoluées autant à la vu qu’au nez : notes d’encaustique , de cire , de miel , de vieil or puis de fougère . La bouche est ample sur les fruits jaunes surmuris , le cédrat , le miel d’acacia avec une finale très épicée . Vin moelleux , dans un cocon , avec une acidité très basse . Très bien 17/20
Le vin parait un peu écrasé par la puissance du crustacé mais l’accord reste correct .

En résumé , ces trois vins ont plusieurs propriétés communes : ils possédent tous une couleur d’un jaune soutenu comparable , des structures semblables avec un gras étonnant et une acidité faible mais qui n’en fait pas des vins lourds ou pesants .

Plat de poisson :
Turbot de ligne cuit au plat , purée de topinambours et jus de coquillages

Gerard Chave blanc 1995 :
Couleur jaune soutenue , aux reflets jaunes . Le nez est moyennement intense sur les fruits confits , le bonbon , puis le curcuma . La bouche est sur le grillé , le beurre frais , le pain au lait évoluant par touches successives sur les fruits jaunes , la pêche au sirop . C’est un vin dense , moelleux démonstratif : quelle qualité ! 18.5/20
L’accord parfait avec le turbot cuit al dente ! rehaussé par les petites palourdes autour . Le bonheur est dans l’assiette ….
Gerard Chave blanc 1994 :
Robe identique au 95 mais avec un prmeier nez déplaisant , cartonné , cendre froide mais qui disparait à l’évolution pour laisser place à des notes torréfiées . La bouche est nettement plus intéressante sur des notes de fleurs blanches , de rose puis de beurre fondu et de miel d’acacia . Longueur moyenne . Assez bien 15/20
L’accord reste moyen comme le vin ….

Gerard Chave blanc 1991 :
Couleur jaune soutenu sans reflets d’évolution , disque moyennement brillant . Le nez est dur , sur l’asperge , le carton mouillé : horrible mais vite évanescent ( réduction probable ) pour laisser place à des flaveurs de miel , des fleurs fanées . La bouche reste vivace sur les fruits jaunes compotés puis confits , la tarte tatin puis les épices douces en finale . Très bien 16/20
Accord correct

Pour cette seconde série , le millésime 95 est l’hermitage blanc le plus réussi .

Plat de viande :
Noisette de chevreuil sauce grand veneur , pomme rate aux truffes :

Gerard Chave rouge 2001 :
Robe rubis pourpre , dense aux reflets noirs et au disque brillant . Premier nez de suin , de cour de ferme , de fourrure évoluant sur les petits fruits noirs . La bouche est puissante avec des tanins soutenus mais déjà fondus ; trame impressionnante , rectiligne sur la compote de fruits noirs , la griotte , la vanille des iles . Sur un boisé parfaitement intégré ce vin finit réglissé avec plus de 13 caudalies . 17.5/20
Le vin n’est pas encore assez « mur » pour le plat

Gerard Chave rouge 1995 :
Robe noire , opaque , disque moyennement brillant . Nez retenu , sur les fruits noirs , le lard fumé , la copa , original . Bouche soyeuse , la aussi retenu mais puissante a la fois , avec des notes terriennes , sur la griotte , le cassis , les fleurs rouges , pivoine , violette . Très beau . 18/20
L’accord avec le plat et les truffes est parfait !!

Gerard Chave rouge 1994 :
Robe plus claire que le vin précédent , avec quelques reflets d’évolution . Nez sur les fruits noirs , assez simple . Bouche gouleyante , soyeuse , sur le fruit frais , sous-tendu par une bonne acidité et une finale sucrée . C’est un vin dans sa plénitude mais qui a une garde prévisible plus courte que son prédécesseur . Très bien 17,5/20
Accord moyen ,le gibier écrasant un peu le vin

Ces 3 vins présentent une finesse , une qualité de tanins indéniable , un équilibre magistral et une acidité qui leur permet de s épanouir dans la sagesse .

Gerard Chave rouge 1997 :
Robe rubis pourpre ,reflets rouges . Nez sur les fruits rouges , la mure , puis la prune à l’eau de vie . L’évolution est marquée par des notes éthérées et de vieux fut dérangeantes . La bouche tranche , paraissant très jeune avec une acidité marquée , un petit déséquilibre , de notes herbacées , puis de fruits rouges . C’est un vin qui n’évoluera pas , marquant la faiblesse du millésime . Assez bien 14,5/20

Gerard Chave rouge 1998 :
Vin de couleur rouge sombre aux reflets rouges et au disque brillant . Belles jambes . Le premier nez est dense , sur les fruits noirs , les baies . La bouche est au diapason , sur une structure tannique très forte mais avec un grain fin , un équilibre haut , une finale suave sur la réglisse et le minéral . Très concentré et long , il exprime la puissance de l’hermitage . Vin de garde . 18/20

Gerard Chave rouge 1999 :
Y a-t-il mieux que le 98 ?? oui ; le 99 arbore une robe noire , aux reflets noirs , au disque éclatant de jeunesse . Aucune trace d’évolution . Le nez est sur la retenue , concentré , sur le lard fumé , les herbes de provence , les épices , le cumin . On pourrait évoquer une cuvée des Célestins d’Henri Bonneau tant le nez est original , oriental . C’est superbe ! La bouche remet le dégustateur dans le droit chemin , avec des arômes de fruits rouges , de cassis , de minéral , de baies sauvages puis de truffe noire . L’équilibre est magistral avec des tanins fins , soyeux , une acidité marquée et une finale qui … n’en finit pas sur les épices . Quelle splendeur ! Une pai de 50 secondes qui vous enrobe le palais et vous laisse perler quelques larmes de plaisir . Un vin pour hédoniste et pour égoiste .
Le plus beau vin de la soirée . 19/20

Cette deuxième série de rouges prouve encore une fois le bonheur que l’on a à déguster les grands vins rhodaniens comme les 98 et 99 de Chave .

Fromages affinés
Les blancs notamment le 95 s’accorde bien avec le pelardon frais et le brillat savarin

Desserts :
Gratin d’oranges , pomme tatin et son sorbet , mousse de marrons

Château Coutet 1997
Robe jaune pale , reflets clairs et disque brillant . Le nez est baroque avec des notes de foin coupé , séché , de fruits secs (amande , noix de pécan ) , de patisserie . , de fumé et de pierre à fusil . Magnifique . La bouche très botrytisée , avec un roti parfait ; tendue , avec une belle acidité et des épices en finale ( gingembre , iode ) . Excellent 18/20
Superbe sur le gratin d’oranges

Château Coutet 1976 :
Robe étonnamment jeune , jaune , aux reflets jaunes . Nez sur le pain beurré , les fruits jaunes compotés , le miel de fleurs .La bouche est majesteuse , sur le caramel , les épices douces , le safran , les zestes d’orange , l’abricot rôti . La bouche est suave , enrobée , avec un moelleux ample . La finale , nerveuse , pointe une note de réglisse Très beau .Vin en devenir . 17,5/20
Très équilibré avec la pomme tatin

Château Coutet 1947 :
Robe ambre , avec des reflets orangés , un disque moyennement brillant . Le nez est complexe sur le triple sec , sur la tarte de kumpkats confits évoluant sur des notes étonnantes de verveine , puis de café . La bouche reste acide , avec des notes d’encaustique , de beurre fondu , d’écorce d’orange sanguine , de caramel . L’équilibre est bon et le vin ne semble pas fatigué . La finale reste torréfiée , sur le biscuit . Très beau . 17/20
Un plaisir avec la mousse de marrons

Ce Barsac dévoile au fil du temps une structure très puissante , avec des flaveurs originales portant sur les épices , les fruits secs , le turron . C’est un vin de garde qui s’affirme sur 30 années sans broncher .
#165

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21569
  • Remerciements reçus 48

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Gérard Chave

Un très grand Merci pour ce superbe commentaire.

J'ai vraiment pris plaisir à le lire :)

Cordialement,
Thierry
#166

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9461
  • Remerciements reçus 786

claudius a répondu au sujet : Re: Gérard Chave

bravo et merci! ...

Sète, un endroit magique au parfum iodé où j'ai pour la 1ère fois, enfant, vu la mer ... les huitres, le marché, l'interminable plage ...

salutations amicales
#167

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1386
  • Remerciements reçus 54

jlcc a répondu au sujet : Re: Gérard Chave

Merci pour ce beau commentaire, et pour les accords ou désaccords gastronomiques. Au-delà du vin en lui-même, je trouve que c'est l'élément le plus important et j'aimerais participer à ce type de dégustations. Mais bon, on ne peut pas être pârtout n'est-ce pas ?

Bon week end
#168

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6346
  • Remerciements reçus 29

Yves Zermatten a répondu au sujet : Re: Gérard Chave

superbe CR, en effet.

Qui ne rêverait pas de participer à une telle dégustation ? ;)

Le 95 en blanc est une très grande bouteille, mais je trouve que le rouge du même millésime n'a pas l'éclat et l'équilibre des plus grands Chave (mais je n'ai dégusté ce vin qu'une seule fois, avec le Cercle LPV Rhône).

Yves Zermatten

Yves Zermatten
#169

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2238
  • Remerciements reçus 1

gerardmansoif a répondu au sujet : Re: Gérard Chave

Laurent, pour en revenir au restaurant Les Cèdres, ma dernière expérience date de 2 ans, il faudrait que j'y retourne afin de me faire une nouvelle idée. Je suis surpris par tes propos, le restautant jouit pourtant d'une belle réputation.

La certitude tue, le doute te préserve.
#170

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Gérard Chave : Bessards 2006 + 2005 + 1995

Vsyquem,

Bravo pour cette superbe série.:)

90 euros, c'est si j'ai bien compris le prix départ cave des rouges de Chave ... (je ne suis pas allocataire, encore moins à ce prix).

Quelques vins bu au domaine avec Jean-Louis Chave (qui prouve un haut niveau qualitatif) :

CR: Hermitage Chave Bessards 2006 : 17,5/18 – 11/12/07
Nez personnel, grillé, oriental, puissant qui délivre des notes de bourgeon de cassis, de fruit épicé (myrtille, mûre). Fond minéral intense, complétude, précision (une parcelle qui pourrait s’auto-suffire mais qui bénéficiera du partenariat d’autres parcelles, avec leurs caractères organoleptiques propres). Ce vin fort est à la fois austère et plaisant, de haut niveau.

CR: Hermitage Chave 2005 : 17,5/18 – 11/12/07
Gros fruit noir imposant, pointe végétale sublime (trait de syrah, comme chez Jamet), minéral impressionnant, épices. Un vin viril, carré, intégral, à la masse tannique imposante mais parfaitement dosé. Insondable et très long.

CR: Hermitage Chave 1995 : 18/20 – 11/12/07
L’évolution (toute relative) compose un ensemble des notes caractérisées, austères et profondes, de suie, de tapenade, de minéral, d’encre, de réglisse. Bouche impérieuse, dotée d’une sûre acidité de soutien. L’expression est racée (netteté des goûts, cohérence de la trame), puissante mais fine, très rémanente. Sa « fluidité remarquable » (sans l’obstacle tannique propre au millésime) et son charme floral en font un vin de grande garde, de plaisir également.
#171

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Gérard Chave : Bessards 2006 + 2005 + 1995

Dimanche 16/12, à table, le match attendu a été produit :
Chave rouge 1995 (17,5/20) : "très Chave", austère, fin mais avec une forte stature.
Jamet Côte Brune 1991 (17/20) : plus saturé en arômes, velouté, gourmand.
Bel accord avec un carpaccio de boeuf à la toscane (viande crue, viande de boeuf séchée, roquette, parmesan).
La puissance de la roquette est calmée par une huile d'olive ligure d'anthologie.

Egalement un beau Chave blanc 1995 (16,5/20), très fin, très doux, particulièrement flatteur, aux flaveurs enivrantes, s'exprimant selon moi un peu comme une grande Doriane (il est moins impressionnant que lors de la verticale de mai 2007 (19/20). Nous avons évoqué ce niveau dans son chai avec Jean-Louis Chave (il parle beaucoup de vins de gastronomie, ce n'est pas nouveau).
Accord sur une timbale de fruits de mers et une crème de foie gras.

Les blancs 2006 (Pélat, Rocoules, Maison blanche, Ermite) et 2005 (assemblé), très fruités à ce stade, sont intéressants.

A noter aussi un St-Joseph 2006 fruité, croquant, épicé, sans aucune rusticité, remarquable.

Le Chave rouge 1999 (17/20+) était encore très réservé dans une série pointue des meilleures syrahs australiennes et françaises en 2004. Il rattrapera probablement la Côte Brune 99 de Jamet (18,5/20+ - même haut niveau en août 2005), splendide, bien plus ouverte.
Selon Jean-Louis Chave, son potentiel est immense (ce n'est pas un scoop) !

Une réflexion :
Chave c'est réputé, c'est cher ...
Mais les vins récemment goûtés, au domaine ou à table, sont de grands vins (y compris si on les compare aux classiques bourguignons ou bordelais).
#172

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2238
  • Remerciements reçus 1

gerardmansoif a répondu au sujet : Re: Gérard Chave

Laurent, les blancs 2005 non assemblés dégustés au domaine nous sont apparus d'une grande puissance et d'une finesse incomparable. Les rouges quant à eux dégustés sur fûts se sont révèlés grandioses. Bref, c'est Chave, une rencontre du IIIème type.

La certitude tue, le doute te préserve.
#173

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Gérard Chave

Le Chave rouge 2005 est somptueux en effet.

Il nous a semblé de manière très nette à ce stade d'évolution, qu'il était moins handicapé par une forme de surcharge tannique que chez Jamet (surtout en Côte Brune) et chez Clape.
D'une certaine manière, il m'apparaît que les 2005 rhodaniens ressemblent aux Bordeaux 2005 (puissance, corpulence, massivité).

Le Chave blanc 2005 (16/20) s'est révélé délicat, fleuri, riche, large et fin en même temps. Il est capiteux, presque tannique (le propos est de son géniteur) avec une amertume magnifique et une finale légèrement saline (les blancs dégustés sur place sont souvent très aromatiques).

Grand moment en effet sous terre avec Jean-Louis Chave (les gorgées interminables de Cathelin 1991 imprègnent encore ma mémoire).
Rencontre du second type (Jean-Louis après Gérard), les yeux tournés vers la Terre ! ;)
#174

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2363
  • Remerciements reçus 381

Galinsky a répondu au sujet : CR: Hermitage - Domaine JL Chave 1996

Bu en ce dernier Week End de 2007 :

CR: Hermitage - Domaine JL Chave 1996 (rouge) : Robe rouge soutenue, des traces marqués sur le pourtour du disque, dépots en fin de bouteille. - Nez partant sur des notes tertiaires, bois précieux, pas énormèment de puissance mais racée avec pas mal de complexité - Bouche, relativement corsée, sans être magistrale développe des arômes à maturité, belle équilibre. Même si le principale reproche pourrait être un léger manque de longueur. En conclusion agréable sans être au top. A son apogée mais le restera encore quelques temps. Très bien -

Eric,
#175

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 458
  • Remerciements reçus 0

jean a répondu au sujet : Re: Gérard Chave

Mon caviste me conseille le St Joseph Offerus 2004 de JL Chave : connaissez-vous ce vin ? Le prix de 16.5 euros la bouteille est-il raisonnable ?
merci
#176

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2238
  • Remerciements reçus 1

gerardmansoif a répondu au sujet : Re: Gérard Chave

Bonsoir, c'est la cuvée négoce. Pourquoi ne pas essayer, néanmoins ne vous figez pas sur cette seule "image". Essayez de mettre la main sur un Saint Joseph domaine voire un Hermitage.:P

La certitude tue, le doute te préserve.
#177

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 787
  • Remerciements reçus 116

Alain Hinant a répondu au sujet : CR: Domaine Gérard et Jean-Louis Chave, Saint-Joseph, 2004

CR: Domaine Gérard et Jean-Louis Chave, Saint-Joseph, 2004

Dégusté avec Olivier lors d’une petite évaluation du millésime 2004 et plus particulièrement de l’appellation Saint-Joseph.

La robe est grenat soutenu, légèrement violacé sur le bord du disque.
Le nez est bien typé syrah, fumée, légèrement épicé, un peu viandeux et même légèrement réduit au départ.
Le vin est fluide en entrée mais corpulent, avec une belle tension qui vient ensuite, de fruits des bois légèrement acidulés, les tanins sont riches et encore un peu marqués, très belle longueur.
Très beau vin, sans un élevage marqué, avec un beau fruit et un équilibre magnifique, à conserver impérativement. Nous l’avons noté 17/20.

Amicalement,
Alain Hinant
#178

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 499
  • Remerciements reçus 0

Purple a répondu au sujet : Re: Gérard Chave

Bonjour,

décidément j'ai beaucoup de questions ces temps :)

Je n'ai pas trouvé de note sur JL Chave Hermitage 2001

Qu'en penser ?

merci pour vos réponses

Guillaume
#179

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Gérard Chave

Vin dégusté par : invinoveritas Le : 10/12/04
Temps de carafe : Non précisé Note : 15/20
Club toulousain In Vino Veritas – Verticale (2001 à 1990 sauf 1991) du domaine Jean-Louis CHAVE en Hermitage rouge, commentée par Pierre Citerne
Hermitage Chave 2001
- DS16,5 - PC16,5 - Prix : 102 €

Robe très sombre, opaque, mince bordure vieux rose.
Premier nez très boisé, qui s'estompe lentement, laissant percer un fruit ample, monolithique, très mûr, presque "sudiste".
Grande densité en bouche ; un vin bien doté en tout (chair, structure acide, tannins fins et serrés) mais encore muet.

Hermitage blanc Chave 2001 : 18/20 - 10/5/07
Robe d’un jaune intense. Cortège d’odeurs particulièrement alléchantes pour un inventaire complexe, profond, excitant : pain grillé, miel, corbeille de fruits (mirabelle, pomme, poire, zestes d’orange), pain d’épices, minéral, anis, calament et même rhum. L’ensemble est déjà joliment fondu, délectable, de grand caractère et très prégnant. Si la finale était dotée d’un petit supplément de punch (mais on a déjà le rhum), le vin serait prodigieux.


Désolé !:)
#180

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck