Nous avons 731 invités et 11 inscrits en ligne

LPV Lyon en Rhône Nord

  • Messages : 61
  • Remerciements reçus 0

Sigerson a créé le sujet : LPV Lyon en Rhône Nord

Encore une belle soirée pour le groupe LPV Lyon. J’avais été chargé de recueillir les propositions de chaque participant et je suis donc le seul à avoir dégusté les vins en sachant ce qui se trouvait dans le verre. Un merci particulier à Enzo pour ses conseils sur l’ordre de présentation des vins. C’est parti !

On attaque avec 4 vins blancs.

Domaine Jamet, Côtes du Rhône blanc 2008. Il s’agit d’un assemblage de marsanne, roussanne et viognier. Nez plutôt discret sur la fleur et l’abricot. Assez gras en bouche mais un peu plat et monocorde. Assez Bien

Château Grillet 2002. Superbe couleur dorée avec quelques reflets verts. Nez déroutant, difficile à exprimer (fleur blanche, fumet ???). Je n’avais jamais dégusté de Château Grillet donc difficile de dire si ce millésime est typique du cru. Mais à ce stade ça ne ressemble assez peu à du viognier. Belle bouche avec une finale amère (est-ce à ce stade que l’on retrouve le viognier ?). Malgré ces réserves sur la typicité, j’aime bien. Bien

Domaine Pierre Gaillard, Saint Joseph blanc 2007. Il s’agit d’un 100% roussanne. Nez plus intense que les deux précédents vins, sur le fruit (poire, abricot ?). Quelques minutes plus tard, je trouve un nez plus floral. En bouche, marqué par l’acidité. Pour moi un très beau nez qui ne confirme pas totalement en bouche. Bien -

M. Chapoutier, Hermitage Chante-Alouette 1995. 100% marsanne. Couleur plus évoluée. Premier nez : rien… Deuxième nez : très discret. Impossible pour moi d’y accoler des mots. Belle bouche avec une finale anisée et miel d’acacia. Dommage que le nez ne soit pas plus expressif. Assez Bien +

Et on poursuit avec 5 vins rouges

Domaine Fumat, Cornas 1994. Belle couleur à peine marquée par l’âge (quoique les conditions de lumière n’était pas optimale… pour ma vue !!!). Premier nez, sur l’olive noire, la tapenade. Après agitation cela devient plus confus. En bouche, de la matière mais des arômes qui ne s’expriment pas vraiment (pruneau ?). Finale trop alcooleuse à mon goût. Assez Bien +

Cornas « La Geynale » 2002 de Robert Michel. Couleur profonde. Nez sur l’olive (pour moi la syrah, c’est l’olive) avec un joli côté lard fumé. Très soyeux en bouche, beau fruit compoté. Très bel équilibre. J’adore. Très bien

Domaine E. Guigal, Côte-Rôtie Brune et Blonde 2003. Beau nez de fruits noirs. En bouche il y a de la matière, finale un peu sur l’alcool et tannins encore très présents. Un peu trop lourd et massif à mon goût. Bien

Domaine Combier Crozes-hermitage Clos des grives 2007. Quand c’est noir, c’est noir ! Couleur très sombre. Très beau nez sur l’olive, la violette et les fruits noirs bien mûrs. Bouche superbe, soyeuse, ample et équilibrée avec, étonnamment, aucune sensation tannique. Pour moi, la plus belle bouteille de la soirée. Très Bien +

Domaine Garon, Côte-Rôtie Les Triotes 2007. Le verre set noir. Nez fin, plus « viandé » et fumet que le vin précédent. Bouche avec des tannins trop marqués, asséchants. Beau nez, moins bien en bouche. Sans doute à revoir dans quelques années. Bien -

Et pour finir

Domaine Yves Cuilleron, Condrieu Ayguets 2007. Beau nez, pêche et fleur, presque caricatural. En bouche, manque un peu de longueur. Je ne suis pas très amateur de liquoreux. Bien –

Et en bonus un vin doux naturel, venu de Grèce, Samos 2005. Pas pris de notes.

Mes choix avaient été un peu égoïstes. J’ai voulu me faire plaisir en découvrant Château Grillet, les cornas de Robert Michel et le Clos des grives de Combier. Trois belles bouteilles qui demandent qu’on y reviennent !!!
#1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6166
  • Remerciements reçus 2055

Marc C a répondu au sujet : Re: LPV Lyon en Rhône Nord

Pour le Château Grillet, je n'en ai jamais bu mais apparemment ça ressemble à tout sauf à du Viognier type Condrieu.
Donc finalement votre bouteille était typique ;)

Merci pour le CR en tout cas

Marc
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20061
  • Remerciements reçus 924

enzo daviolo a répondu au sujet : Re: LPV Lyon en Rhône Nord

Je confirme le propos de Marc pour Grillet, surtout le 02 impossible à mon sens à placer en rhône nord (même après l'avoir bu 3 fois, je me suis fait avoir à l'aveugle:S). A lire les commentaires sur le 06 par exemple, il semblerait qu'il soit plus variétal. Mais les plus vieux sont également loin du variétal.
Belle dégustation, je ne sais si les avis divergent, mais je vais lire ça avec intérêt.;)
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4653
  • Remerciements reçus 251

aquablue a répondu au sujet : Re: LPV Lyon en Rhône Nord

Pour avoir bu chateau grillet 2002, et même d'autres millésimes, il est évident que tu retrouveras rarement des arômes type viognier condrieu.. J'ai également bu la geynale 2002 (merci laurent) et Clos des Grives 2007 et je suis globalement d'accord avec tes commentaires, sigerson (même si je suis moins olive que toi).. Le dernier clos bu semaine dernière était une merveille de gourmandise.. Effectivement si tu veux des tannins, ce n'est pas dans ce type de bouteilles que tu en ressentiras beaucoup, mais question buvabilité, c'est le top ..

Merci pour ce CR,

Arnaud;
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 61
  • Remerciements reçus 0

Sigerson a répondu au sujet : Re: LPV Lyon en Rhône Nord

Quelques résultats synthétiques de cette dégustation.

Les onze dégustateurs présents ont évalués les vins proposés sur une échelle classique : Bof, Assez bien, Bien, Très bien, Excellent, avec possibilités d’utiliser des + et des -. Les évaluations ont été réalisées à l’aveugle, sauf pour moi. Toutefois les participants ont échangés entre eux avant que les étiquettes ne soient dévoilées (Ben oui, il faut tout de même garder un peu de convivialité ;-) tant pis pour la science). Nous avons donc pu nous influencer réciproquement.

Globalement, deux vins se détachent, le Clos de grives de Combier et la Geynale de Robert Michel. Le Clos de grives arrive en tête, voire en tête ex-æquo, pour 9 dégustateurs sur 11. A un niveau un peu inférieur, on retrouve trois vins, le saint-joseph blanc de Gaillard et les côte-rôtie de Guigal et Garon. Le Côte du Rhône blanc de Jamet est le vin sur lequel les avis sont les plus disparates (de Bof à Bien +). Etait-ce dû au fait que cette bouteille était la première de la soirée ?

Intéressons-nous aux dégustateurs. France est la dégustatrice la plus consensuelle. Sa hiérarchie correspond exactement à la hiérarchie moyenne du groupe. Philippe est le plus généreux et le plus enthousiaste. C’est lui qui a noté le plus haut. Le plus « critique » est Jean-Pierre (ça ne m’étonne pas ;) ) suivi de très prés par Laurent2. Je me suis amusé à réaliser une petite typologie des participants. France, Guillaume, Pierre, Médéric et Laurent1 ont des goûts assez comparables qui les différencient quelque peu d’un groupe constitué de Christophe, Laurent2 et Jean-Pierre. Damien, Rodolphe et Philippe ont des profils différents qui leurs sont propres. Sans doute des nihilistes :P

Voilà, c’était juste pour me divertir avec le tableau des évaluations. Les vérités de cette soirée ne seront sans doute pas celles de la prochaine.
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4653
  • Remerciements reçus 251

aquablue a répondu au sujet : Re: LPV Lyon en Rhône Nord

He ben dis donc, ça rigole pas à lyon :D.. Ca c'est du sérieux, on devrait peut être tenté ça sur PACA mais je pense qu'après 1 ou 2 vins, celui qui tient les comptes se fasse étriper par les autres qui veulent déguster en rigolant.. :D
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 676
  • Remerciements reçus 154

Laurent Chénier a répondu au sujet : Re: LPV Lyon en Rhône Nord

On a bien rigolé rassures-toi, et moi le premier. D'ailleurs cette fois je n'ai pris aucune note.
Mes voisins ont dû bien rigolé également car j'ai passé la soirée à dire des âneries sur les vins dégustés, mettant par exemple le premier Cornas 1994 en Hermitage (pas mal pour son âge, manque de finesse, mais belle matière) , La Geynale 2002 en côte-rôtie (je dirais aussi la géniale (:P), c'est mon vin préféré de la soirée, un équilibre, un soyeux et surtout une finesse exceptionnelle, superbe !), je plaçais également la Brune et Blonde 2003 de Guigal en Saint-Joseph (expressive et puissante au nez, grosse matière mais un peu cuite et brûlante en fin de bouche) ...
Bref, tout faux !
Mais une belle soirée oui, avec la découverte également de Château-Grillet 2002 (jamais rien bu de tel, j'un trouvé un vin sur un registre intermédiaire entre le fruit et un côté oxydatif :S, très étonnant), intéressant mais à ce prix là...
Le Côtes-du-rhône blanc 2008 de Jamet était plat et court, seul un nez agréable (typé viognier) à signaler.
Le Saint-Joseph 2007 de Gaillard m'a dérouté aussi, avec pour moi des fruits exotiques et du coing (un vrai nez de liquoreux), du gras et du volume, je n'ai pas l'habitude de ce genre de vin en Saint-Joseph. Bien en tout cas.
Chante-Alouette 1995 était d'un bon niveau, aucune oxydation dans ce vin et il a fait un bel accord avec le poisson sauce Curry. Je l'ai trouvé moins puissant que les millésimes récents que j'ai pu boire (2004 à 2006), mais j'espère que ceux-ci tiendront aussi longtemps.
Le Clos des Grives 2007, très bien effectivement, beaucoup de gourmandise dans ce vin, avec tout ce qu'il faut là où il faut. Pas besoin d'attendre !
Je n'ai pas accroché sur la Côte-Rôtie Les Triotes 2007, que j'ai trouvé très agréable au nez, mais avec un creux en milieu de bouche et une finale asséchante.
Ayguets 2007 était conforme à mes expériences précédentes, j'aime beaucoup même si ce n'est pas très complexe au niveau des saveurs.

Une belle soirée, assurément.
Merci à Jean-Pierre pour l'analyse fine des résultats (un futur Bertrand Leguern celui-là (tu), il est même peut-être encore plus fort, il fait des moyennes avec des lettres ::o)

Cordialement,

Laurent
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20061
  • Remerciements reçus 924

enzo daviolo a répondu au sujet : Re: LPV Lyon en Rhône Nord

"La Geynale 2002 en côte-rôtie (je dirais aussi la géniale, c'est mon vin préféré de la soirée, un équilibre, un soyeux et surtout une finesse exceptionnelle, superbe !)"

voilà une description qui correspond bien à ce vin tel que le connais.;)

Par contre, vraiment étonné de l'aspect oxydatif de Grillet 02. j'espère que vous n'avez pas eu un problème de bouteille.
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 676
  • Remerciements reçus 154

Laurent Chénier a répondu au sujet : Re: LPV Lyon en Rhône Nord

Par contre, vraiment étonné de l'aspect oxydatif de Grillet 02. j'espère que vous n'avez pas eu un problème de bouteille.


J'ai pensé au problème de bouteille, j'ai ressenti des arômes de noix assez nets et c'est ce qui me fait fait parler de côté oxydatif... N'ayant aucune référence sur ce vin, je ne sais pas quoi en penser :S

Laurent
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20061
  • Remerciements reçus 924

enzo daviolo a répondu au sujet : Re: LPV Lyon en Rhône Nord

ah oui en effet, ces arômes de noix caractéristique de l'oxydation, je ne les ai jamais sentis sur Grillet 02. pas de chance.
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6166
  • Remerciements reçus 2055

Marc C a répondu au sujet : Re: LPV Lyon en Rhône Nord

Tss vous n'avez pas le coup de main. Voici comment ramener un Château Grillet à la vie : lapassionduvin.com/p...

On ne s'en lasse pas hein Oliv B)
#11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 841
  • Remerciements reçus 7

La Vie est une Fête a répondu au sujet : CR: LPV Lyon en Rhône Nord

Bonjour ;
Seconde rencontre pour moi avec le groupe LPV Lyon, avec cette fois ci le thème Rhône nord.
Bravo pour la synthèse de jean-pierre qui apporte un nouvel éclairage sur la dégustation.
En préambule quelques mots sur le cadre : Accueil sympathique, taille adéquat, j’ai beaucoup apprécié de pouvoir apprécier les vins blancs sur un plat de poisson et les rouges sur une viande.

Mes impressions sur les vins dégustés :

Vin blanc 1:
Le moins que l’on puisse dire, c’est que Jean-Pierre s’est amusé a semé le doute d’entrée de jeu.mes voisins et moi-même étions bien en peine pour localiser ce vin. Les cépages entrant dans la composition de ce vin peut sans doute l’expliquer au moins en partie (Roussane, Marsanne, Viogner) et ça peu effectivement partir dans tous les sens,
C’estCR: côtes du Rhône 2008 de JAMET

Vin blanc 2:
Gras, brillant, reflet vert. L’équilibre entre l’acidité et l’amertume nous amène sur une belle longueur. C’est le terme « spécial » qui est avancé. Nous avons encore du mal à situer ce vin 100 % viogner. Le fait que ce soit une première expérience pour beaucoup y compris moi, explique l’absence de repère sur ce vin. Je pense qu’une aération plus poussée ou plus osée aurait sans doute pu lui être bénéfique. Le millésime ne facilite peut être pas le décryptage…, ce qui est certain, c’est que l’élevage de 2 ans (minimum, je n’ai pas de précision sur 2002) reste marqué.
C’estCR: Château GRILLET 2002

Vin blanc 3: (sur foie gras marbré aux pruneaux)
La robe est aguicheuse et le nez racoleur (presque un nez de liquoreux). En bouche c’est sec et cela me surprend par rapport à l’examen visuel et olfactif. Là encore les amers et les acides cohabitent dans cet ordre en fin de bouche.
C’estCR: Saint Joseph 2007 de Pierre GAILLARD

Vin blanc 4: (sur poisson avec petit légumes au curry)
Robe plus évoluée que les vins précédents, très grasse et très lumineuse. Le nez est marqué par des notes de cire, de poire, de mirabelle. Fin de bouche assez marquée par l’alcool, manquant légèrement d’acidité. L’accord avec le plat fonctionne bien. (100% Marsanne)
C’estCR: Hermitage chante alouette 1995 de Chapoutier

Passons aux rouges :

Vin rouge n°1 :
Robe évoluée, nez mûr avec une pointe de cuir. La bouche est fondue…Panne de concentration…et donc de notes… !
C’estCR: Cornas 1994 de Fumat.

Vin rouge n°2 :
beaucoup de gras et de matière à l’œil, ce que confirme rapidement le nez. L’ensemble est plutôt équilibré et affiche une certaine fraîcheur, une certaine finesse, pas forcément incompatible avec la puissance qui se dégage également. On en redemande.:)-D
C’estCR: Cornas « La Geynale » 2002 de Robert MICHEL.
Nous sommes également invités à découvrir les vins de Vincent PARIS et de Guillaume GILLES, qui ont repris certaines parcelles du jeune retraité Robert MICHEL.

Vin rouge n°3 :
Opaque, ce vin est d’abord un peu discret. En bouche on sent la puissance et le coté Vanillé apporté par l’élevage.
C’estCR: Côtes rôties Brune et blonde de GUIGAL

Vin rouge n°4 :
œil noir…nez épicé, myrtille, fruits noirs. En bouche c’est la violette qui prend le dessus, tout de même un peu poivrée, c’est relativement velouté. Glou-glou que c’est bon !!!
C’estCR: Croze hermitage Clos des grives 2007 de Combier.:)o

Vin rouge n°5 :
Robe dense aux reflets violine, affichant une certaine opacité. Le nez est très expressif, floral, fruité, torréfié. L’attaque en bouche est agréable, sur la fin en revanche, un coté goudron et asséchant reprend le dessus.
C’est CR:Côte rôtie « les Triotes » 2007 Domaine GARON.

SUSUCRE ….

Vin liquoreux :
doré, ressemble plus à la robe d’une VT alsacienne qu’à un liquoreux Sauternais. L’abricot et l’ananas montent au front. En bouche une acidité plaisante est ensuite balayée pour laisser place à une vague de douceur…sans lourdeur, c’est très agréable.
C’est CR:Condrieu « les Ayguets »2007 de Cuilleron.

Conclusions :

Un sympathique tour d'horizon des rhône nord...GEYNALE et clos de grives en tête.
pour GRILLET ,je ne crois pas à un problème de bouteille...mais peut être d'absence de repère sur la préparation de cette dernière.
oserai je l'ouverture la veille dans 20 ans pour la 2006 ? (naissance de mon fils) :S

merci Damien pour ce petit détour par la grèce ...muté ou pas c'est une belle découverte que ce SAMOS 2005. le sucre se marie parfaitement avec un certaine acidité évitant de tomber dans la lourdeur.
je ne connais pas le prix d'une telle bouteille, mais en fonction je pourrait me laissé tenter.

Ne pouvant pas être présent à la prochaine session sur la thématique Touraine élargie…je compte sur vos CR pour combler ce manque…

Amicalement,

LaurentB
#12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20061
  • Remerciements reçus 924

enzo daviolo a répondu au sujet : Re: LPV Lyon en Rhône Nord

"pour GRILLET ,je ne crois pas à un problème de bouteille...mais peut être d'absence de repère sur la préparation de cette dernière."

Laurent, si l'on lit les commentaires de l'autre Laurent (décidément) et que l'on y ajoute les tiens, j'ai vraiment des doutes sur cette bouteille car sur Grillet 02 il n'y a pas d'élevage perceptible normalement, pas plus que d'arômes de noix. Qu'il n'ait pas été assez aéré, c'est possible, mais tu aurais eu des arômes de réduction (ça m'est arrivé) avec un côté métallique, voire iodé que j'ai retrouvé souvent sur Grillet 02 au point de confondre le nez avec un chablis.
#13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 841
  • Remerciements reçus 7

La Vie est une Fête a répondu au sujet : Re: LPV Lyon en Rhône Nord

Enzo

afin d'essayé d'y voir plus clair , voici les quelques notes prises à l'ouverture de la bouteille. (vers 7h30 au matin) ya pire pour commencer une journée(:D

Oeil: cristallin, presque kaléidoscopique (après vérification de l'orthographe), les reflets verts sont déjà là, très gras mais d'un gras très enveloppant,ne provoquant aucune larme.
le gras tapisse le verre.

Nez: les premières impressions sont sur le foin, la sciure, le pain grillé (et oui c'est le ptit dèjB)-), et le raisin ( pas commun dans le vin de nos jours)

le bouchon imbibé au 2/3 présente des arômes de coing et d'abricot.

Bouche :la bouche est chaleureuse, minérale, les amers sont déjà debout (eux aussi) et c'est très long en bouche.l'attaque est assez discrète, mais l'ensemble bien que trop marqué par l'alcool à mon goût ( surtout à cette heure matinale) est emprunt d'une certaine sapidité ( j'aime ça , chez DEISS et en pouilly fuissé au chateau des rontets ), par contre il me semble que l'élevage se faisait sentir...(peut être une question de sensibilité)

EHHHH ME _ DE en me relisant je me demande s'il n'était pas mieux le matin !!!:X
et hop un chateau GRILLET dans museau pour attaquer la journée...>:D< et un saint peray de secours pour la soirée LPV.

Ya des jours...je vous jure..

Désolé les gars :(
A+
laurentB
#14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20061
  • Remerciements reçus 924

enzo daviolo a répondu au sujet : Re: LPV Lyon en Rhône Nord

intéressant, ça laisserait entendre que cette bouteille a mal supporté l'aération car à l'ouverture je reconnais plus la description de ceux que j'ai bus.
#15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 819
  • Remerciements reçus 0

Rodolphe a répondu au sujet : Re: LPV Lyon en Rhône Nord

Bonsoir,

Encore une belle soirée LPV Lyon, nous jouons à domicile en nous penchant sur une sélection de Rhône Nord.
Le restaurant qui nous accueille a mis les petit plat dans les grands en nous concoctant un menu sur mesure. La meilleure table que nous ayons fréquentée depuis la création du groupe.

On attaque avec les blancs :

Vin N°1 :
Robe pâle.
Nez discret (trop froid ?) sur l’abricot.
L’attaque est un peu molle, le milieu de bouche est rond avec quelques notes florales. La finale est agréable, soyeuse, presque grasse.
Il s’agit du Côte du Rhône blanc, Jamet 2008. Un assemblage Marsanne, Roussanne, Viognier.
Bien pour la bouche mais Bien – pour le nez.

Vin N°2 :
Robe claire.
Nez peu net, notes humides avec un fond de citron. Bouche moyenne avec une finale légèrement amer et des notes d’amendes, de noix.
Château Grillet 2002.
J’ai mis Bof, même si ça méritait sans doute mieux au vu du millésime.

Vin N°3 :
Couleur or foncée, vraiment très jolie.
Nez de fruits confits, abricot, pêche avec un petit côté liquoreux.
Attaque vive, milieu de bouche rond avec une belle acidité, de la pomme verte pour le fruit.
Finale longue, présentant une belle complexité avec un mariage amertume acidité très équilibré. J’aime beaucoup. Ca sent l’achat…
Saint Joseph Blanc, 2007, Pierre Gaillard. Très Bien.

Vin N°4 :
Très belle robe, jaune citron (confit).
Attaque sur la fraicheur, puis la bouche passe sur une amertume (Amande amère) qui domine trop à mon gout. Peu d’acidité.
Hermitage Chante Alouette 1995, Chapoutier.
C’est mon 4éme Chante Alouette, sur trois millésimes différents, et je n’ai jamais gouté le vin de la même façon. Cette bouteille confirme qu’il a toujours manqué quelque chose à cette cuvée pour me convaincre complètement. Bien.

Viennent ensuite les Rouges:

Vin N°5
Robe foncée, tuilée aux franges.
Nez sur l’alcool, cerise à l’eau de vie, puis le cuir. Agréable, ça part bien.
Bouche alcooleuse, légère astringence, manque de complexité, le fruit est masqué par l’alcool. Le vin a passé son cap.
Cornas 1994, G Fumat. Asses Bien +.

Vin N°6
Robe foncée, légèrement évoluée
Arômes de fruit au sirop, cerise macérée, le tout est légèrement fumé.
La bouche est ample, elle présente de la force mais l’alcool est très bien maitrisé et ne masque pas les fruits compotés. Quel équilibre ! J’adore !
Robert Michel, La Geynale 2002. Très Bien.

Vin N°7
Robe sombre, légèrement évolué. Nez sur le kirsch. Bouche puissante, ample, très alcooleuse mais pas désagréable. Ce vin pourrait être placé plus au sud. Il est difficile d’identifier les précisément fruits noirs, c’est un peu mélangé, dans un gros volume. Aurait mérité un carafage mais reste très intéressant.
Guigal, Côte Rotie, Brune et Blonde 2003.
Le millésime peut expliquer le volume un peu brouillon de la bouche, mais le reste confirme que la cuvée de base de CR chez Guigal est une très belle bouteille, au bon rapport qualité prix.

Vin N°8
Robe sombre, légèrement trouble.
Immédiatement je reconnais le premier nez sur la réglisse, que j’aime beaucoup. Puis viennent les fruits noirs, et la violette. En bouche, on croque du fruit (Cassis, mures), c’est gourmand au possible, servi par un bel équilibre entre les tannins, et l’acidité finale. Miam !
Crozes Hermitage, Clos des grives 2007, Domaine Combier. Très Bien.

Vin N°9
Robe Sombre. C’est jeune.
Nez réglissé, lardé, puis violette.
Bouche sur le fruit noir, le cassis, attaque très sexy.
La finale est asséchante.
A attendre.
Domaine Garon, Côte Rotie les Triotes, 2007.
Bien +.

Les Liquoreux:

Vin N°10
Nez sur l’abricot, la pèche, légères notes pétrolées.
Attaque un peu molle, le milieu est sur le miel, l’abricot, l’herbe coupée.
C’est gourmand mais la finale est un peu courte, on voudrait retenir le fruit plus longtemps.
Cuilleron, Ayguets 2007.
Bien +.

Vin N°11
Le vin surprise.
Arômes de miel et de noix.
La bouche est soutenue par une belle acidité qui rend le sucre très supportable.
Ce vin à divisé, certains on trouvé le sucre bien trop présent, je l’ai pour ma part bien supporté.
Vin Doux Naturel Grec, Samos, 2005.
Une découverte. Asses Bien.

Une bien belle soirée, avec une belle ambiance, une belle table. Bref, vivement la prochaine le 28 juin, et un grand merci à Jean Pierre pour l'organisation, la fiche notations, et les fiches techniques de chaque vin qu'il était allé cherché sur internet quand c'était possible.
#16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1238
  • Remerciements reçus 0

Joon1 a répondu au sujet : Re: LPV Lyon en Rhône Nord

Tout d'abord, merci Christophe pour l'adresse vraiment top :)
Merci à Jean-Pierre pour l'organisation de la soirée. J'ai également beaucoup apprécié de pouvoir déguster les vins accompagnés par des plats en adéquation.

Mini CR. Jamais emballé par les blancs...Toujours pas de coup de coeur, pourtant les prétendants étaient présents :S

Je pense qu'il peut être intéressant d'expliquer mon système de notation :
Je prends rarement compte du potentiel d'évolution des vins et donc, je ne les notes que sur le moment T.
Ma note de référence est en général le premier vin à moins que celui-ci soit véritablement défaillant, ou au contraire véritablement excellent au point que les suivants aient du mal à suivre.

Domaine Jamet, Côtes du Rhône blanc 2008
1er blanc de la soirée...Donc, voici ma première note de référence. Le vin est agréable mais il est peu expressif et possède une longueur moyenne
=> B+
Château Grillet 2002
La forme de la bouteille me fait penser à un pirate alsacien... Le nez est véritablement bizarre. Je n'arrive à rien déceler de particulier...en bouche, le vin possède une finale trop marquée par l'amertume pour ma part.
=> AB
Domaine Pierre Gaillard, Saint Joseph blanc 2007
Joli nez qui semble étonnamment proche d'un moelleux (abricot, coing...). Moins d'amertume que le précédant mais plus d'acidité qui m'ennuie. Je n'apprécie pas les vins avec une acidité trop marquée et j'ai l'impression d'être particulièrement sensible à cette caractéristique.
=> B-
M. Chapoutier, Hermitage Chante-Alouette 1995
Peut être le meilleur blanc de la soirée. Juste une amertume persistance qui m'ennuie...
=> B+

Nous passons ensuite au rouge ([size=x-small]ouf! Enfin[/size] :D)

Domaine Fumat, Cornas 1994
Pas du tout emballé...le vin est marqué par une bouche alcooleuse très (trop?) marquée pour moi. J'ai l'impression de me retrouver devant un vin passé. Je n'arrive pas à adhérer.
=> Bof
Cornas « La Geynale » 2002 de Robert Michel
Je me sens tout de suite mieux :) Voila un très bien vin avec un bel équilibre. Il manque toutefois LE truc pour faire tilter...ce TRUC que je trouverais chez Combier ;)
=> TB

Domaine E. Guigal, Côte-Rôtie Brune et Blonde 2003
Je suis fâché avec les nombreuses cuvées de Guigal...je ne suis pas un grand fan des producteurs aux multiples cuvées...Je suis dérangé par l'acidité qui attaque d'entrée ma langue :S Mais par la suite, le vin s'adoucit et laisse place à un joli vin bien fait. Je pense qu'un carafage, voire un "secouage" aurait profité au vin :)
=> TB-

Domaine Combier Crozes-hermitage Clos des grives 2007
Un nez sur les fruits. Une bouche très soyeuse avec une superbe touche réglissée. Ce vin est une véritable révélation...J'ai couru en faire mettre 2 magnums de côté par mon caviste. Merci Rodolphe de cette superbe découverte ;)
=> Excellent
Domaine Garon, Côte-Rôtie Les Triotes 2007
Un nez très agréables sur des notes viandées et lardées. En bouche, le vin est soyeux mais une finale grossièrement asséchante gâche malheureusement mon plaisir.
=> TB-

2 petits liquoreux pour terminer :
Domaine Yves Cuilleron, Condrieu Ayguets 2007
Whaouuu quel nez sur l'abricot et le miel. Superbe...véritablement envoutant. En bouche, c'est dommage. On voudrait le fruit aussi explosif qu'au nez...mais ce n'est pas le cas et la longueur est un peu courte. Mazette...ce vin avec une bouche à la hauteur du nez et ce serait l'extase totale!
=> B+
Samos Grand Cru 2005 VDN
J'ai ramené cette bouteille de Grèce. Je souhaitais la partager avec mes amis de Lyon. Un nez explosif sur des notes de Miel. En bouche, je trouve ce vin agréable et avec une jolie longueur. J'ai bien aimé et je ne suis pas mécontent d'en avoir une autre bouteille en cave, en attendant le fameux "Nectar de Samos" ( prochaine étape? ;) )
=> B

Damien - LPV Lyon
#17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 783
  • Remerciements reçus 513

trainfr a répondu au sujet : Re: LPV Lyon en Rhône Nord

Et bien content que pour une premiére, j'ai pu "assurer" un minimum: je parle bien evidemment du choix de l'adresse de "vignes et gourmandises", mais pour l'avoir testé plusieurs fois avant, je pensais partir sur une valeur sure (même si le test de jean pierre ne m'avais pas forcément rassuré...)

pour cette fois, je m'absiendrai de faire un CR sur la large palette que nous avons découverte

je tiens juste à vous remercier tous pour votre partage et vos commentaires qui me permettent de me faire mes propres opinions et peut être de pouvoir , un jour prochain, mettre mes commentaires!!

encore merci pour cette soirée qui restera marquée pour moi

Vivement la prochaine

PS: peut être une piste à venir pour les Lyonnais, mais "chut" pour l'instant....

Christophe

Christophe - LPV Lyon
#18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 841
  • Remerciements reçus 7

La Vie est une Fête a répondu au sujet : Re: LPV Lyon en Rhône Nord

christophe écrit: peut être une piste à venir pour les lyonnais, mais chut pour l'instant...


A quel sujet ???

LaurentB
#19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 783
  • Remerciements reçus 513

trainfr a répondu au sujet : Re: LPV Lyon en Rhône Nord

Curieux !!!!

christophe

Christophe - LPV Lyon
#20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 797
  • Remerciements reçus 1

socata a répondu au sujet : Re: LPV Lyon en Rhône Nord

A moi la parole pour une vision des vins et mes impressions sur notre dernière entrevue LPV Lyon dont le thème était là au combien bien aimé et Nordique Vallée du Rhône.

Vous me permettez de passer mon tour concernant les blancs ?
Le Saint Joseph de Pierre Gaillard mis à part car ce dernier fut une belle découverte.

Il est troisième sur la liste des vins dégustés, il sera vous l’avez compris, premier dans mon cœur.

L’or, dans ce nectar n’est pas uniquement dans la robe qui tire aussi sur la « paille ».

Au nez…Liquoreux, le sucre et les fruits « exotiques ».
En bouche le vin est à double faces, une belle attaque sur la mandarine, l’orange amer, une amertume puissante qui laisse place à une acidité (minéralité… ?) sur des aromes de pomme verte. Belle finale.
Un vin que j’ai noté « Très bien ».

Les rouges, mes amours,

Cornas 1994

A l’œil, le pépère n’est pas jeune, l’orangé marque les bords du « disque ». Quelle musique va-t-il nous jouer ?

Nous sommes clairement en présence d’un vin qui à laissé ses aromes de fruits pour des choses plus costauds. De beaux arômes de pruneaux et de cerise à l’eau de vie.
La matière est un peu absente et laisse une finale qui tombe un peu trop vite.
Un vin à boire, nipon ni mauvais qui demande clairement un repas « d’hiver ».

Cornas, Robert Michel, La Geynale 2002

Beau rouge,

Au nez, c’est délicat, beaucoup de chose que mon appendice nasal malgré sa taille n’arrivera pas à décrypter dans son intégralité.
La délicatesse, j’insiste mais c’est le mot.

Une fois le passage du verre au palais (et quel palais !), la Geynale révèle son côté soyeux qui hors du contexte Rhône « Nord », et à l’aveugle pourrait être placé bien plus au nord, en Bourgogne par exemple !
Sa glisse, est il m’est clairement impossible de recracher le nectar.

Côte Rôtie, Guigal, La Brune et la Blonde 2003

Noir, c’est noir ! Malgré mes efforts, le vin présente une opacité totale.
Ca laisse présager une GROSSE matière.
Et nous ne sommes pas en manque, de matière, justement. Mais cette dernière est fondu et offre de beaux aromes de fruits noirs complotés ainsi qu’une trame poivrée.
J’aime et je suis surpris de découvrir une Côte Rôtie Guigal car à aucun moment le bois ne fut présent. Vin à boire sans urgence mais à boire.

Croze-Hermitage, Domaine Combier, Clos des Grives 2007

Encore un vin « Noir » !! Pourtant, à cet instant, je n’en broie pas du Noir ! Après deux beaux Cornas et une Côte Rôtie, je suis plutôt aux Anges !!

Un vin noir donc, qui possède un nez charmeur.

En bouche c’est gourmand, costaud, beau et bon !!
Matière fondu, sèveuse, elle tapisse le palais.
La finale est des rouges la plus longue.

Un superbe vin… je ne connaissais que la cuvée du Domaine et la petite cuvée L et bien me voila plus que convaincu que nous sommes là devant l’une des références de l’appellation.

Côte Rôtie, Domaine Garon 2007,

Au nez, il me serait impossible de rater une Syrah Rhodanienne !
J’aime ces odeurs de fumé, de lardé… de poivre noir !

En bouche c’est là encore un vin qui à du coffre ! Je trouve de beaux aromes de poivre et le côté épice est très présent.
Le vin est un peu astringent. Clairement trop jeune pour le moment. A revoir dans trois ou quatre ans minimum. J’ai tout de même beaucoup aimé.

Liquoreux :

Condrieu VT, Cuilleron, Ayguets 2007,

Une robe paille et pas pale du tout !

En bouche c’est l’abricot confit qui tapisse avec l’aide de Monsieur SR (Sucre) le palais !

J’aime sa longueur et sa simplicité d’approche. J’ai pris beaucoup de plaisir !!

Voila encore une belle soirée ou mes pronostiques sont systématiquement tombé à l’eau (de l’eau ? non merci !!!). Impossible pour moi de découvrir l’AOC du vin dans le verre… entre Cornas, Croze et la Côte Rôtie, dur dur…

Un grand merci à Jean-Pierre pour l’organisation aux petits oignons, merci aux restaurateurs pour la cuisine et la qualité de l’accueil.

@ Bientôt avec Plaisir,

Guillaume

LPV LYON ou Le Troisième Fleuve
#21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 602
  • Remerciements reçus 8

PP a répondu au sujet : Re: LPV Lyon en Rhône Nord

Bonjour,

Un bon moment passé ensemble dans ce restaurant déniché par Christophe et justement nommé Vigne et Gourmandises.
J'ai l'impression que ce restaurant pourrait devenir notre cantine, le seul handicap étant la difficulté de se garer à proximité.
Dégustation organisée sans accroc par Jean-Pierre.

4 vins blancs pour commencer :

Domaine Jamet, Côtes du Rhône blanc 2008
Nez peu expressif, floral. La bouche est ronde sur une belle matière et une belle présence, floral et anis en rétro.
Longueur correcte. Assemblage de viogner, marsanne et roussanne.
Un vin que j'ai apprécié pour sa simplicité et sa "buvabilité", il fait son office en apéritif. Noté B+.

Château Grillet 2002
A présent nous sommes tout de suite sur un blanc très différent apparaissant plus vieux que le précédent.
Je l'ai noté B sans vraiment l'apprécier. Le nez m'est apparu curieux voir pas très net. En bouche c'est puissant avec de l'amertume et un coté terreux en fin de bouche. Première rencontre avec un château Grillet et un viogner aussi âgé. Loin du style de blanc que je préfère.

Domaine Pierre Gaillard, Saint Joseph blanc 2007
Ce vin m'a emballé par son coté expressif au nez sur les fruits blancs, l'abricot et le coing. La bouche est équilibrée avec il m'a semblé un léger sucre résiduel. Matière ciselée, une vivacité rafraichissante, un grain de poire avec de légers amers et une finale très longue. 100% roussanne et j'ai adoré, noté TB.

M. Chapoutier, Hermitage Chante-Alouette 1995
Nous changeons de registre avec ce 100% marsanne. Le nez semble fermé, la bouche est ample, ronde sur une grosse matière. C'est alcooleux, un peu amer, une fin de bouche longue. Noté B+ grâce au bel accord avec le plat (poisson au curry).

Le tour des rouges arrive, 5 vins rouges ce soir :

Domaine Fumat, Cornas 1994
Le disque est brun, il semble que nous commencions par un vin assez âgé. Le nez est assez expressif, première impression tient du goudron puis à l'aération nous sommes plus sur le pruneau et le cuir. En bouche c'est puissant, fondu et court. Pas mon style, je pense même que ce vin a passé son apogée et que désormais il se trouve sur la mauvaise pente. Noté AB.

Cornas « La Geynale » 2002 de Robert Michel
Quel plaisir de boire ce style de vin avec un nez expressif sur le fruit, une bouche éclatante de fruits sur une matière soyeuse tout en finesse et équilibrée. C'est long et c'est très bon. Noté TB.

Domaine E. Guigal, Côte-Rôtie Brune et Blonde 2003
La robe est sombre, le nez expressif sur le fruit et l'élevage. Belle attaque en bouche, puis vient la puissance avec une acidité assez déconcertante et une fin de bouche alcooleuse. Donne l'impression que tout est présent dans ce vin mais que pour l'instant c'est chacun pour soit. Le temps devrait l'assagir et fondre le tout. Noté TB-.

Domaine Combier Crozes-hermitage Clos des grives 2007
Robe sombre. Nez expressif sur le fruit et la réglisse. La bouche est ronde et veloutée, belle matière juteuse qui joue sur la finesse. Retro sur le cassis et la violette, fin de bouche très longue. Mon vin de la soirée, noté Excellent.

Domaine Garon, Côte-Rôtie Les Triotes 2007
Toujours une robe sombre. Nez peu expressif, lardé, poivré, mentholé. Belle attaque, un coté rond et soyeux puis une astringence un peu limite nous gâche le plaisir. Grande longueur. Noté généreusement TB mais j'estime qu'il évoluera très bien, à ce stade il semble desservi par sa jeunesse.

Les liquoreux, 2 bouteilles dont une surprise :

Domaine Yves Cuilleron, Condrieu Ayguets 2007
Miam, un nez puissant d'abricot et de pèche confiturés. Bouche sur un beau sucre, ça reste équilibré et de belle tenue mais termine court. Pas mal du tout, noté B+.

Samos Grand Cru 2005 VDN
La surprise, pas de prise de note. Effectivement un VDN c'est muté contrairement à ce que je soutenais. Je devrais moins boire et réviser un peu plus mes bouquins. C'est fou ce que l'on peut perdre avec le temps.:)o
J'ai aimé, c'est riche et puissant mais pas écœurant du tout. Une belle expérience d'un bon VDN Grec.

Rappel pour lundi 28 juin, c'est déjà dans 2 semaines et j'attends vos propositions.

+
Philippe P.
#22

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 783
  • Remerciements reçus 513

trainfr a répondu au sujet : Re: LPV Lyon en Rhône Nord

et bien voila, je croyais faire une surprise c'est raté!
j'ai envoyé des amis ce WE chez L reynaud...

Aujourd'hui, voila leur retour:
"c'est génial, il est super sympa, ces vins sont au top..., mais il n'y en a plus à vendre" (tout du moins clos des grives)

Pour compenser, ils sont passé chez Chéze et là ils se sont vengés

Voila, mauvaise nouvelle
Attendons impatiemment l'année prochaine..

Sinon, le restau est réservé pour le 28!

A+
Christophe

Christophe - LPV Lyon
#23

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 819
  • Remerciements reçus 0

Rodolphe a répondu au sujet : Re: LPV Lyon en Rhône Nord

L Reynaud?
#24

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1238
  • Remerciements reçus 0

Joon1 a répondu au sujet : Re: LPV Lyon en Rhône Nord

C'est un mixte entre L. Combier et E. Reynaud :D

Damien - LPV Lyon
#25

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 426
  • Remerciements reçus 35

Médéric a répondu au sujet : Re: LPV Lyon en Rhône Nord

Bonjour à tous,

Voici mon CR sur notre dégustation "Rhône Nord"

Personnes présentes : Laurent B, Laurent C, Jean-Pierre, Guillaume, France, Damien, Julie, Médéric, Philippe, Rodolphe, Pierre, Christophe
G.O. : Jean-Pierre
Lieu : Restaurant Vignes et Gourmandises

Vin blanc N°1 :
La robe est claire et brillante avec quelques reflets dorés. Le nez est frais mais plutôt discret et présente de légères notes de fleurs et d’abricot ( ?). La bouche est fraîche, avec un léger gras. Ce vin ne me procure aucune émotion car il semble lui manquer une trame aromatique. Un vin agréable malgré tout. Assez Bien
Côtes-du-Rhône 2008, Jamet (assemblage roussanne, marsanne et viognier)

Vin blanc N°2 :
La robe est jaune claire avec des reflets verts. Le nez est sur la vanille, peut-être les fleurs. Je n’ai perçu aucune note oxydative. En bouche, on retrouve le côté floral ainsi qu’un léger gras mais il est tout de même peu évident de deviner qu’il s’agit d’un 100% viognier tant la structure en bouche est déroutante… C’est très original et je n’ai jamais rien goûté de tel. L’élevage est encore marqué. En fin de bouche, je distingue des notes de café et de caramel et la finale, assez longue, s’achève sur une certaine amertume. Bien
Château-Grillet 2002 (100% viognier)
Je suis très content d’avoir goûté ce vin dont j’avais beaucoup entendu parlé. Une expérience intéressante même si je trouve le rapport prix/plaisir peu convainquant. En tout cas, merci à Laurent B d'avoir partagé cette bouteille avec nous !

Vin blanc N°3 :
La robe est intensément dorée. Les nez est complexe, sur la poire, l’abricot et les fruits exotiques. La bouche est ample et explosive et présente des arômes de pomme verte. L’équilibre entre amertume et acidité est parfait et la finale dure… L’accord avec le marbré de foie gras mariné au pruneaux est gourmand. Très bien
Saint-Joseph 2007, Pierre Gaillard (100% roussanne)
Ce vin a remplacé au dernier moment (encore désolé Jean-Pierre) un Saint-Joseph blanc 2007 de chez Chèze, que j’avais beaucoup aimé par le passé mais qui ne m’avait pas fait si belle impression que celui-ci (pas de regrets donc ;)).

Vin blanc N°4 :
La robe est joliment dorée mais le nez est assez discret. Il s’ouvre progressivement sur de légères notes fruitées. La bouche est mois explosive que celle du vin précédent et joue sur le registre de l’amertume. Elle présente de beaux arômes de fruits jaunes et s’achève en longueur sur une finale alcooleuse. L’accord avec le pavé de cabillaud au curry est génial et rehausse très nettement le vin. Bien +
Hermitage « Chante-Alouette » 1995, M. Chapoutier (100% marsanne)

Conclusion sur les blancs :
Une très belle série de vins blancs composée de 4 vins de qualité, dans des styles assez différents. Un bel aperçu de cette région.

Vin rouge N°1 :
La robe est trouble et évoluée. Le nez présente de arômes tertiaires, de fumé et de musc. On retrouve en bouche le côté fumé mais également la cerise et le pruneau. Je trouve la bouche plutôt légère. La finale tombe et on reste sur une sensation d’alcool. J’ai été moyennement convaincu par cette bouteille qui a sans aucun doute dépassé son apogée depuis quelques temps déjà. Bien- tout de même compte tenu de son âge
Cornas 1994, G. Fumat

Vin rouge N°2 :
La robe est rouge avec des reflets grenats. Un très agréable parfum de mûre s’échappe du verre. Le bouche est fruitée et concentrée. Elle se déploie toute en longueur, soutenue par une légère acidité. C’est un vin très bien fait, parfaitement proportionné, qui allie à merveille puissance et finesse. Très bien en accompagnement d’un pavé de bœuf poêlé en jus forestier
Cornas « La Geynale » 2002, Robert Michel

Vin rouge N°3 :
La robe est très sombre. Le nez est plutôt discret et l’alcool domine d’abord puis vient l’odeur de la rafle. La bouche est ample et concentrée. Les tanins sont bien fondus et la longueur est moyenne. La fin de bouche laisse une impression de « vieux ». C’est un vin que je trouve techniquement au point car je ne lui trouve aucun défaut majeur. Je l’ai néanmoins trouvé dénué de charme et de finesse… Bien quand même
Côte-Rôtie « Brune et Blonde » 2003, E. Guigal

Vin rouge N°4 :
La robe est totalement noire ! Le nez est vraiment très expressif sur les fruits rouges confits. Wow, grande classe ! La bouche est volumineuse, aussi longue que large. La puissance est bien là mais le toucher est soyeux. Les fruits rouges et noirs se bousculent et explosent littéralement. C’est très, très bon, vraiment superbe. Excellent
Crozes-Hermitage « Clos des Grives » 2007, Combier

Vin rouge N°5 :
La robe est là aussi très sombre et le nez typiquement syrah. Légèrement poivré, lardé, on distingue furtivement la violette. La bouche est toute en finesse, assez soyeuse, sur les fruits noirs. La finale en revanche est amère et vraiment asséchante ! Quel dommage… Bien +
Côte-Rôtie « Les Triotes » 2007, Garon

Conclusion sur les rouges :
Encore une belle série que le Clos des Grives a dominé de la tête et des épaules. La Geynale fut également une belle découverte sur un millésime pourtant largement décrié. J’en attendais en revanche un peu plus des Côte-Rôties, compte tenu de leur pedigree…

Vin liquoreux N°1 :
La robe est sublimement dorée et le nez sur les fruits jaunes confits. La bouche est souple et soyeuse, la sensation de sucre est parfaitement dosée : les liquoreux comme je les aime, très « Barsac » dans l’esprit (l’élégance avant la richesse), sans surenchère. Je me délecte des arômes de miel, de sucre roux et d’amande. Quel dommage que la finale soit un peu courte… Très bien +
Condrieu « Ayquets » 2007, Cuilleron

Vin liquoreux N°2 :
La robe est dorée et très grasse. Je ne suis pas fan du nez qui me dérange un peu. La bouche en revanche marie parfaitement l’acidité (ananas sublime) et le sucré (miel). Cela reste tout de même trop riche, sucré et trop démonstratif à mon goût. Je le trouve meilleur tout seul qu’en accompagnement du moelleux pailleté feuilletine. Bien
Vin Doux Naturel, Samos Grand Cru 2005 (Grèce)

Conclusion générale :
1. Encore une bien belle soirée en votre compagnie à tous
2. Le restaurant était top et à un prix imbattable pour 2 plats
3. Je suis vraiment fan des blancs de Laurent C (Clos des Papes, Beaune Champs-Pimont, Cuvée Caroline et maintenant le Condrieu Ayquets).
4. Vivement la prochaine !!!

Amitiés
Médéric

Médéric - LPV Lyon
"Le vin est un professeur de goût, il est le libérateur de l'esprit et l'illuminateur de l'intelligence." (Paul Claudel)
#26

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck