Nous avons 722 invités et 11 inscrits en ligne

VIIIème OPUS - AU MENU DU SYMPOSIUM DU CRV : RAYAS LE GRAND ET LA NERTHE

  • Messages : 2241
  • Remerciements reçus 1

gerardmansoif a créé le sujet : VIIIème OPUS - AU MENU DU SYMPOSIUM DU CRV : RAYAS LE GRAND ET LA NERTHE

VIIIème OPUS – LA NERTHE ET RAYAS

Il faut nous être prudents, nous devons rester vigilants. La passionatta nous guette, elle est tapie dans les vignes, cachée derrière les plants de Syrah, Grenache ou bien Cinsault, prête à bondir sur nous telle une panthère pour nous dévorer.

A chaque rencontre, je m’émerveille devant tous ces visages rayonnants et piaffants de bonheur. Chaque rencontre est l’occasion de partager, débattre (n’est – ce pas Yves et Jean Pierre – ce moment fut énorme).

Encore une fois, nous avons touché grâce à Jean Louis, un sommet du monde vinicole.

Après avoir été reçus par Mr VŒUX du Château La Nerthe ponctué par un pique nique pris dans les vignes à l’ombre des chênes, notre passion nous mènera au Château Rayas. Mythe si il en est, recherché par les amateurs du monde entier, Rayas peut représenter le sommet absolu de l’appellation Châteauneuf du Pape par ses qualités intrinsèques.

Au cours de cette visite, nous rencontrerons Emmanuel Reynaud.

Successeur d’une longue lignée de vignerons homonymes, Mr REYNAUD a hérité de la lourde tâche de demeurer au sommet. Ce n’est pas tâche aisée, vous en conviendrez.

En attendant Yves est sur la route, il arrive. C'est bon d'être titulaire d'une wild card permanente.:)-D

Pour débuter la journée, nous commencerons par une visite du Château La Nerthe.
Le groupe n’est pas encore au complet mais ce sera une excellente mise en bouche.
Pablito est ici comme chez lui. Nous sommes accueillis par Mr VŒUX – directeur de la propriété – nous visiterons rapidement les caves.
Ces cuves taillées dans la pierre datent du XVIème siècle, elles servent toujours à l'élevage.
Mr VOEUX ne résistera pas à nous emmener au sein du Clos de Beauvenir pour nous parler des vignes et de l’exploitation.
Le domaine travaille en bio depuis 1998, les rendements sont de 35 hl/ha, à l’époque des vendanges le tri obligatoire est effectué, et ce, selon le décret de l’appellation. Le palissage n’est autorisé que sur les blancs et la syrah.

Néanmoins, un fil de relevage a été mis sur les gobelets de Grenache, technique initiée au sein du domaine désormais tolérée au sein de l’appellation.

Les terrains de la Nerthe sont un véritable patchwork géologique. Les parcelles entourant le domaine sont réparties ainsi : sur les argiles, nous retrouvons les blancs, la Syrah et le Mourvèdre. Sur les sables, nous y retrouverons le Grenache qui lui confère de la finesse.

Les vignes sont équipées d’un système d’irrigation aérien, toléré par le syndicat. L’utilisation n’en a été faite qu’en 2003. L’irrigation est autorisée par le syndicat 2 fois l’an.

Nous retournons au caveau afin de procéder à la dégustation, nous débuterons par les blancs.

Ils filent à la dégustation en douce....

Châteauneuf du Pape 2007 : nez très floral, fleurs blanches, la bouche ouvre sur des arômes de poire au sirop signant un belle fraîcheur, le vin reste vif néanmoins un peu court.
Châteauneuf du Pape 2004 : nez plus évolué, les notes de cire et de miel se démarquent, la finale épicée lui confère une acidité persistante.

Châteauneuf du Pape – Clos de Beauvenir 2003 (3500 bouteilles produites) : Belle couleur or, au nez, le bois ressort quelque peu. La bouche est très typique ouvrant sur des arômes de caramel, elle est crémeuse et s’étire sur une belle longueur.

Nous poursuivons par les rouges :

Châteauneuf du Pape 2004 : nez discret, la bouche est dure avec une trame stricte.

Châteauneuf du Pape 1997 : nez très évolué sur des arômes tertiaires qui s’effacent pour laisser la place à un vin animal et une bouche très courte.

Châteauneuf du Pape – Cuvée des Cadettes 2003 : attaque tannique, notes mentholées et boisées. La bouche reste néanmoins longue.

Nous ressortons de ce cadre idyllique pour rejoindre nos comparses avec les papilles éveillées. Une fois réuni, nous allons nous rapprocher de l’objectif en douceur.

Pour se rendre à Rayas, il suffit de suivre le panneau
et d'emprunter l’avenue de Vaudieu sans quoi vous risquez de tourner en rond un petit moment.

Nous déballons les victuailles et les bouteilles se débouchonnent à la vitesse de la lumière :

Vin de Pays de l’Hérault – Daumas Gassac (blc) 2007.(cf rubrique ad hoc)

Condrieu – Domaine Niero 2004 : bouchonnée.

Côtes du Rhône Villages – Rasteau – Domaine Elodie Balme 2006 (rge).
Côtes du Vivarais – Domaine Gallety cuvée Haute Vigne 2006 (rge).

Côtes du Vivarais – Domaine Gallety cuvée Domaine 2000 (rge).

Côtes du Rhône – Domaine Charvin (rge) 2006.

Pirate n° 1 : The Fredo’s wine (rge) 2007 (Merlot/Syrah).

Pirate n° 2 : The Pablito’s wine (rge) 2007 (Grenache/Cinsault/Mourvèdre).

Moulin à Vent – Domaine du Vissoux (rge) 2005.

Côtes du Rhône – Domaine Richaud cuvée Terres d’Aigues (rge) 2007.

Le ventre rassasié, nous nous rendons tranquillement au domaine, la cave est indiquée par un panonceau rouillé ayant essuyé les impacts de quelques plombs.

Nous y voilà. Nous y sommes.
Nous stationnons nos véhicules à l’ombre des platanes.
Ici, pas de secrétariat, pas d’accueil avec une belle demoiselle, rien que de la poussière de sable provenant des vignes et soulevé par le vent tournoyant. On se croirait dans un village du far west abandonné où l’accueil y est froid.

Une tête sort d’une fenêtre du bâtiment agricole nous faisant front, c’est Emmanuel Reynaud. Le maître des lieux nous annonce qu’il nous faut patienter un petit quart d’heure. Il descend à notre rencontre et nous demande si nous voulons visiter. La poignée de main est ferme et décidée, l’œil est vif, il nous observe un à un. Yves, qui a pour habitude de prendre des clichés photographiques se fait remonter par une phrase sèche et directe : « Vous n’allez pas commencer avec vos photos. » Le ton est donné.

Il nous invite néanmoins à faire un tour dans les vignes entourant la bâtisse agricole. Lors du parcours qui s’effectue à un rythme soutenu, il nous demande si notre repas ne nous pèsera pas trop. Il est taquin.
Ceux qui ne le connaissaient pas sont servis. Nous avons à faire à un véritable personnage.

Il nous emmène au cœur de la cuvée Rayas.
En effet, la cuvée Rayas est composée par trois parcelles : le levant, le cœur et le couchant.
Le coeur de Rayas

Les sols y sont sablonneux, le grenache y règne en maître. Les vignes sont plantées au carré, elles sont travaillées dans les 2 sens.
Le cœur est un micro climat, il est entouré d’une barrière naturelle faite de forêts de chênes.

La vendange y est précoce, de 8 à 10 jours par rapport aux autres parcelles. Ces barrières la protègent du vent et lui maintiennent également une température ayant une faible amplitude.

Toutes les pierres sont extraites des sols. Le sol sablonneux donne au vin une grande finesse, en effet, la légèreté du sol est extraordinaire, le sable est foisonnant.

La vigne est écimée lui permettant de créer un effet buisson afin de développer la surface foliaire de la feuille.

Nous passons dans la parcelle du couchant.

Il insiste sur le fait que la vigne doit produire un raisin mûr. Les traitements sont faits à la bouillie et au soufre.

Nous retournons ‘au domaine’ pour accéder à la cave.

La stupeur est générale, voyez par vous – même.

Nous voyons s’étendre devant nous des vieux foudres, âgés pour moyenne de 80 ans. Même les bondes sont en bois ! Les verres sont serrés dans nos mains. Nous allons débuter la dégustation par les blancs :

Côtes du Rhône – Fonsalette 2007 (90 % grenache / 2 % clairette / 8 % marsanne) : un vin très gras et très frais. Il développe une puissance impressionnante, il est d’une persistance grandiose.

Châteauneuf du Pape – Rayas 2007 (50 % grenache / 50 % clairette) : vin puissant et très tendu, la vivacité laisse révéler une superbe longueur.

Vin de Pays – Domaine des Tours 2004 (100 % clairette) : vin très frais, un beau gras et une belle complexité signe un beau vin.

Le domaine des Tours représente 40 hectares, le Château Rayas représente 15 hectares et le domaine de Pignan représente également 15 hectares. La question sur les rendements a été posée, la réponse n’est que plus équivoque : « Nous sommes à l’opposé de tout ce qui se fait, tant que l’équilibre entre le sol et la vigne est respecté, tout va bien ! » Nous continuons par une série de blancs. Il nous annonce tout de même un rendement de 30 à 40 hl/ha.

Côtes du Rhône – Domaine des Tours 2004 (100 % grenache) : nez sur l’oseille, la sauge, la menthe, herbe fraîchement coupée. Le vin est gras et puissant, l’équilibre est superbe, note saline sur la finale.

Emmanuel Reynaud : « Goûter les terroirs, c’est goûter différentes images du vin »
Côte du Rhône – Fonsalette 2001 : au nez, pointe d’oxydation, le vin est sec et légèrement épicé.

Châteauneuf du Pape – Rayas 2001 : vin fermé, nez très mur, sensation de gras, vin assez long.

Mis à part les deux derniers, les blancs dégustés sont méconnus, les vins ont une superbe tenue.

Poursuivons par les rouges.

Côtes du Rhône – Fonsalette 2007 (100 % cinsault) : sur le fruit croquant très concentré, le vin est vif, finale sur l’épice.

Côtes du Rhône – Fonsalette 2007 (100 % grenache) : nez animal, la bouche est fine et épicée, petite verdeur sur la finale.

Châteaneuf du Pape – Pignan 2007 (100 % grenache) : le vin est un peu fermé, notes épicées et poivrée, vin long, finale chaleureuse.

Rayas – le cœur 2007 (100 % grenache) : notes terreuses au nez, le fruit rouge s’exprime.

Rayas – le levant 2007 (100 % grenache) : notes plus délicates, vin plus souple et plus gras – les argiles ramènent ce gras.

Rayas – le couchant 2007 (100 % grenache) : au nez, coulis de framboise, en bouche, le vin pinote, vin atypique. C’est la colonne vertébrale de Rayas, le vin est ramassé plus tôt.

Fonsalette 2007 (100 % syrah sur sol argileux) : la syrah s’exprime allègrement, les épices sont envahissantes, le gras provient de la nature du sol : l’argile.

Fonsalette 2007 (100 % syrah sur sol sablonneux) : vin minéral et plus structuré, vin ayant une fonction matricielle.

Côtes du Rhône – Château des Tours 2004 : vin évolué, kirsch, tannique.

Vacqueyras – Château des Tours 2003 : vin très mur, notes évoluées.

Emmanuel Reynaud : « Le mourvèdre, c’est une saloperie, ce n’est pas bon pour nos terres. » « Je mets du soufre, mais il n’en faut pas dans les verres. »

Vacqueyras – Château des Tours – Côte du Rhône Grande Réserve 2002 : fruit très gourmand, finale sur le pruneau.

Vacqueyras – Château des Tours 2001 : fruits rouges, très expressif, beau volume.

Côtes du Rhône – Fonsalette 2006 : fruit très mur très croquant, vin friand.

Châteauneuf du Pape – Pignan 2006 : finesse sur le fruit, les choses se mettent en place doucement.

Châteauneuf du Pape – Pignan 2003 : très complexe, racé, fruit, aristocrate, profondeur.

Châteauneuf du Pape – Rayas 2003 : plus dur que le précédent et moins expressif. Quand il nous dit qu'il faut carafer ses vins.

Certains vins étaient oxydés. Mr REYNAUD avait préparé cette dégustation, les pièges étaient présents, la dégustation à l'aveugle est déroutante et déconcertante.

Nous ressortons abassourdis par la dégustation, nous avons besoin de nous rafraîchir. Nous filons à Châteauneuf du Pape, histoire de debriefer et boire un peu d'eau. Nous retrouverons certains d'entre nous à Gigondas pour diner à l'Oustalet.

En guise d'introduction à l'apéritif et au repas qui vont suivre à l'Oustalet, nous redéballons les bouteilles entamées à midi auprès de la fontaine de Gigondas avec quelques restes de charcuterie, ce fut un moment épique, voyez plutôt
Nous débuterons par un Montlouis - Clos du Breuil 2005 - Domaine François Chidaine : expression de chenin typique, le nez est puissant, la bouche est fine et onctueuse, un gras équilibré enveloppe le tout, superbe vin.

Fonsalette 1998 et Rayas 1998 suivront. Ces deux vins seront carafés pour se laisser déguster sur du pigeon cuit à merveille.

Emmanuel Reynaud n'aura eu cesse de nous répéter : mes vins se dégustent sur la vingtaine, et pour ma part je les carafe 3 à 4 jours avant de les déguster.8-) Merci à lui pour son accueil que l'on peut qualifier d'unique.

b@sti@ni pour vous servir..au IXème symposium du CRV à T.B)-

Unis pour le butin, divisés au partage.
François Marie Arouet, dit Voltaire [1694-1778]
Catilina, ou Rome sauvée (1752), III, 1

Infos CRV : Jean Pierre, ô grand et célèbre organisateur de soirée LPVienne sur Paris et l’IDF me ressasse sans cesse : «Vous avez de la chance d’habiter au milieu des vignobles ». Par ces quelques lignes, nous essayons de vous retransmettre pour le mieux ce que nous vivons, nous tentons de rendre vivante notre passion commune du vin, nous espérons y parvenir, si vous souhaitez voir apparaître d’autres informations sur un domaine visité, n’hésitez pas à nous interpeller, nous vous répondrons dans la mesure du possible.

La certitude tue, le doute te préserve.
#1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20061
  • Remerciements reçus 924

enzo daviolo a répondu au sujet : Re: VIIIème OPUS - AU MENU DU SYMPOSIUM DU CRV : RAYAS LE GRAND

bravo pour ce reportage les commentaires.
moins convaincu par certaines affirmations de M. Reynaud.
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • L'Agathois
  • Portrait de L'Agathois
  • Visiteur

L'Agathois a répondu au sujet : Re: VIIIème OPUS du CRV - RAYAS LE GRAND

Pablo toujours dans les bons coups ;)
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26067
  • Remerciements reçus 918

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: VIIIème OPUS - AU MENU DU SYMPOSIUM DU CRV : RAYAS LE GRAND

Superbe, comme toujours...

Luc
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4202
  • Remerciements reçus 3

cmch a répondu au sujet : Re: VIIIème OPUS - AU MENU DU SYMPOSIUM DU CRV : RAYAS LE GRAND

Bravo pour ce "reportage", cela me rappelle des souvenirs hélas lointains:(
Salutations vineuses,

Christophe
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • L'Agathois
  • Portrait de L'Agathois
  • Visiteur

L'Agathois a répondu au sujet : Re: VIIIème OPUS - AU MENU DU SYMPOSIUM DU CRV : RAYAS LE GRAND

Les futs de rayas me rappellent ceux de Chateau Grillet
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • François St-T
  • Portrait de François St-T
  • Visiteur

François St-T a répondu au sujet : Re: VIIIème OPUS - AU MENU DU SYMPOSIUM DU CRV : RAYAS LE GRAND

Magnifique CR !

Mais qu'en est-il de Rayas 98 et de Fonsalette 98 ?

cdlt

François
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 127
  • Remerciements reçus 0

Pablito a répondu au sujet : Re: VIIIème OPUS - AU MENU DU SYMPOSIUM DU CRV : RAYAS LE GRAND

Salut à tous,

et un grand bravo a Gerardmansoif pour ce joli reportage. Ce n'était en effet pas facile de retrascrire cette belle et riche journée tant les émotions furent multiples !
Rayas, un peu à l'inverse de tout ce qu'il se fait, en effet !
Pour en avoir parler avec un spécialiste de Chateauneuf, cette technique de taille en "choux-fleurs" (entendez par là, un écimage précoce et répété), permet de retarder la montée de sucre. Quand certains ramassent des raisins à 15°, ceux de Rayas ne sont qu'à 12,5°.... les vendanges à Rayas ne commencent que début octobre.
Une méthode qui j'avoue me laisse perplexe et songeur...
D'autres petites phrases des plus étranges: "le grenache doit être oxygéné pendant la vinif et l'élevage", "le grenache a besoin d'oxygène"..... là encore à l'inverse des principes généraux !!
Cela fait réfléchir et fait avancer le schmilblick !!

Le mystère Rayas reste entier !!

Lien vers mon blog: divin-nectar.over-bl... Avec le vin, la vie devient buvable
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2241
  • Remerciements reçus 1

gerardmansoif a répondu au sujet : Re: VIIIème OPUS - AU MENU DU SYMPOSIUM DU CRV : RAYAS LE GRAND

A tous, Emmanuel Reynaud cultive le mystère, c'est la magie que Rayas confère à ses vins, tout simplement.

La certitude tue, le doute te préserve.
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 480
  • Remerciements reçus 49

lefouduvin a répondu au sujet : Re: VIIIème OPUS - AU MENU DU SYMPOSIUM DU CRV : RAYAS LE GRAND

bravo pour les photos.
quel bonheur de voir ces vignes.c est rare de pouvoir en prendre autant;vous avez bien répondu a son test d appreciation( c est souvent des details,mais qui pour lui ont de l importance et il a une memoire terrible).la dégustation,c est du reynaud:unique.
j imagine le debriefing avec un 98.vous avez du rigoler qq chose car il a toujours la pression forte de la visite a evacuer.
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21539
  • Remerciements reçus 51

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: VIIIème OPUS - AU MENU DU SYMPOSIUM DU CRV : RAYAS LE GRAND

Merci pour ce beau reportage (comme toujours) :)

J'ai été heureux de le lire et de pouvoir comparer vos impressions aux miennes lors de ma visite avec JLCC...

Amicalement,
Thierry
#11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83675
  • Remerciements reçus 9472

oliv a répondu au sujet : Re: VIIIème OPUS - AU MENU DU SYMPOSIUM DU CRV : RAYAS LE GRAND

Après de tels moments de bravoure, j'ai de plus en plus de mal à payer ma RVF en début de mois...
Bravo à tous pour l'œuvre en cours ! Quel plaisir que vous lire ! (tu)
#12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 27
  • Remerciements reçus 0

Fredix a répondu au sujet : Re: VIIIème OPUS - AU MENU DU SYMPOSIUM DU CRV : RAYAS LE GRAND

Bravo encore Sébastien pour ce superbe reportage... on a passé une excellente journée... rencontrer Emmanuel Reynaud fut très intéressant, c'est vrai que c'est un personnage mystérieux...comme le domaine. Avec Pablo on a pas mal réfléchi sur les méthodes utilisées à la vigne et en cave...il y a plein de choses inhabituelles et qui me surprennent...le mystère reste intact!
Pour ma part, je garde un très bon souvenir des blancs dégustés, avec des longueurs en bouche impréssionnantes...
A bientôt, Frédo.
#13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8437
  • Remerciements reçus 24

Anthony a répondu au sujet : Re: VIIIème OPUS - AU MENU DU SYMPOSIUM DU CRV : RAYAS LE GRAND

Merci pour ce superbe reportage.

J'en apprends chaque jour. Moi qui pensais que l'irrigation était interdite pour toute AOC française ... 8-)

Anthony
#14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20061
  • Remerciements reçus 924

enzo daviolo a répondu au sujet : Re: VIIIème OPUS - AU MENU DU SYMPOSIUM DU CRV : RAYAS LE GRAND

même à C9P, elle doit être interdite à certaines périodes tout de même!
il est précisé 2 fois l'an, mais pas n'importe quand je crois.
#15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8437
  • Remerciements reçus 24

Anthony a répondu au sujet : Re: VIIIème OPUS - AU MENU DU SYMPOSIUM DU CRV : RAYAS LE GRAND

Enso,

le debat est autre, mais je pense que l'on risque d'ouvrir une boite de Pandore ...

Anthony
#16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 482
  • Remerciements reçus 3

tipat07 a répondu au sujet : Re: VIIIème OPUS - AU MENU DU SYMPOSIUM DU CRV : RAYAS LE GRAND

Salut a tous,

Je vais dans le sens de Fredo, tres beau reportage !

Quelle belle journée, dans une ambiance toujours si sympathique, un vrai plaisir de se retrouver tous. La visite du matin était un beau préambule à la journée; Le Chateau La Nerthe est un vrai Havre de Paix, il y a un coté monastique dans ce lieu reposant, il y regne une certaine quiétude, j'ai adoré !
Le repas champetre bien ficelé et joliment arrosé, la découverte du Chateau Rayas un moment tout simplement inoubliable !
Je retiendrai aussi l'apéro du soir à Gigondas ! Fallais nous voir autour de la fontaine, les 8-10 bouteilles entamées à midi réouvertes autour des restes de saucisson, paté et autres rilletes, chacun heureux de poursuivre les discussions assis sur le muret.
Dommage qu'il n'y ai pas de photos de ce moment de la fin de journée : tout à fait dans l'esprit !

Vive le Cercle Rhone Vallée,
Bienvenus aux deux "nouveaux" pour le prochain rendez vous, A tres bientot donc...

Patrice D

"Déguster un vin, c'est garder la tête froide en laissant son coeur s'emballer" Enrico Bernardo.
#17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2241
  • Remerciements reçus 1

gerardmansoif a répondu au sujet : Re: VIIIème OPUS - AU MENU DU SYMPOSIUM DU CRV : RAYAS LE GRAND

Messieurs,

il est indiqué qu'elle est tolérée. La nuance est importante, le syndicat a son mot à dire pour l'autorisation de l'utilisation du système d'irrigation.

La certitude tue, le doute te préserve.
#18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 416
  • Remerciements reçus 0

boubou64 a répondu au sujet : Re: VIIIème OPUS - AU MENU DU SYMPOSIUM DU CRV : RAYAS LE GRAND

Très beau reportage comme d'habitude...

Je retrouve bien l'impression du personnage Reynaud que j'avais eu par téléphone il y a quelques mois...c'est-à-dire une personne sèche et antipathique avec ses clients potentiels...dommage que la magie Rayas soit atténué par ce comportement...

:)-D
#19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21539
  • Remerciements reçus 51

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: VIIIème OPUS - AU MENU DU SYMPOSIUM DU CRV : RAYAS LE GRAND

Julien,

En ce qui me concerne, depuis que je suis allé à Rayas, j'achète moins de Rayas ;)
Pourtant, j'adore ce vin...

Cordialement,
Thierry
#20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2000
  • Remerciements reçus 3

Gael a répondu au sujet : Re: VIIIème OPUS - AU MENU DU SYMPOSIUM DU CRV : RAYAS LE GRAND

Quid de Fonsalette 1998, j'en ai un qui ne va pas tarder à se faire déboucher ? A tort ou à raison ?

Merci

Gael
#21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: VIIIème OPUS - AU MENU DU SYMPOSIUM DU CRV : RAYAS LE GRAND

Un beau reportage

Trouvé Pignan 2003, bu en compagnie de Rémy Pédréno, un tout petit peu marqué par le millésime :
Style maison, avec la grâce aérienne un peu en retrait toutefois (car les senteurs sont un peu lourdes, confites et la magie olfactive n'est pas totalement au rendez-vous sur ce millésime). Notes caractéristiques de poivre, de laurier, de figue, de fruits et de fleurs. Relativement alourdi, avec une pointe sucrée et beaucoup d'alcool.

La visite du chai est en effet picaresque (et Stephen Tanzer venait de se faire jeter car il était en retard) ...

La Rayas 2000 est ... comment dire ... bien rassurant sur la pérénité des vins du domaine.:)
#22

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 480
  • Remerciements reçus 49

lefouduvin a répondu au sujet : Re: VIIIème OPUS - AU MENU DU SYMPOSIUM DU CRV : RAYAS LE GRAND

je vais faire l avocat du diable;
sachez qu emmanuel reynaud est assailli de demandes de clients potentiels.il est obligé de faire des barrages qui pris au 1er degré peuvent choquer.meme son austerité affichéé cache une certaine générosité et comme son oncle ,il entretient le mythe rayas.
il y a plein d histoires vraies qui se racontent entre amis du domaine sur l acceuil ou les degustations ou autres qui sont extraordinaires.sachez aussi qu a la mort de jacques,il y a eu pas mal de mauvaises langues sur l avenir du domaine et l incapacité d emmanuel a assurrer,et ce sont les memes qui pleureront pour avoir du 2005.
tous les grands vignerons sont des personnages particuliers comme des artistes.
a thierry,est ce pour l etat de la cave ?
j ai vu un degustateur suisse sortir de chez bonneau disant qu il n acheterait jamais de ce vin là,et pourtant!
#23

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20061
  • Remerciements reçus 924

enzo daviolo a répondu au sujet : Re: VIIIème OPUS - AU MENU DU SYMPOSIUM DU CRV : RAYAS LE GRAND

certains sont aussi assaillis de demandes et n'ont pas ce comportement!
Quand on accepte des visites, ce qui semble être son cas, on fait l'effort de recevoir agréablement les visiteurs. sinon si ça l'emmerde, il lui suffit de ne pas recevoir comme le font certains domaines dits "mythiques".

Quand à ce genre d'assertion "Le mourvèdre, c’est une saloperie, ce n’est pas bon pour nos terres"...mouais...
#24

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2241
  • Remerciements reçus 1

gerardmansoif a répondu au sujet : Re: VIIIème OPUS - AU MENU DU SYMPOSIUM DU CRV : RAYAS LE GRAND

Je comprends vos messages, néanmoins, je maintiendrai mes propos et les limiterai au fait qu'il a hérité d'un domaine mythique. Son oncle se comportait d'une façon qui dérangeait pas mal de monde, toutefois, cela n'a pas empêché de vendre son vin et les acheteurs malgré son attitude ne se sont pas arrêtés à son savoir - être. Mr Reynaud le poursuit et l'entretient. J'avais d'ailleurs déjà visité le domaine il y a de cela 3 ans et il m'a reconnu, c'est pour dire qu'il reçoit peu de monde. Il nous a tout de même accordé 3h00 et organisé une belle dégustation (nous étions 12).

La certitude tue, le doute te préserve.
#25

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 416
  • Remerciements reçus 0

boubou64 a répondu au sujet : Re: VIIIème OPUS - AU MENU DU SYMPOSIUM DU CRV : RAYAS LE GRAND

Personnellement, quand je déguste une bouteille, je regarde un ensemble (le comportement et les discours du propriétaire, la forme et l'étiquette de la bouteille et la qualité du vin bien sûr)....

Par exemple, les comportements excessifs, prétentieux de B. Magrez dans les revues ou sites m'ont écoeuré de ces vins..alors que je les apprécié, je ne leur trouve maintenant que des défauts.

J'ai un rayas 2003 dans ma cave que je n'ai plus envie de boire suite à mon appel téléphonique à M. Reynaud....le vin pour moi, c'est autre chose que de le boire, l'apprécier et le pisser.....

Aux prix où on paie certains vins, on est dans le droit d'attendre un accueil en contrepartie...mais malheureusement quelques vignerons ne l'on pas comprit...tant pis pour eux car ça n'entretient en aucune façon la magie bien au contraire......
#26

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26067
  • Remerciements reçus 918

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: VIIIème OPUS - AU MENU DU SYMPOSIUM DU CRV : RAYAS LE GRAND

J'ai un rayas 2003 dans ma cave que je n'ai plus envie de boire suite à mon appel téléphonique à M. Reynaud

Tu peux m'envoyer la bouteille, pas de problème, moi je vais la boire.
Je la boirai même avec grand plaisir (car ce qu'il y a dans la bouteille est superbe), en me disant que son géniteur a sans doute autre chose à faire que de passer son temps à répondre par téléphone aux questions de ses clients, et qu'il a lui aussi, comme tout le monde, le droit d'être parfois de mauvaise humeur.

Luc
#27

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20061
  • Remerciements reçus 924

enzo daviolo a répondu au sujet : Re: VIIIème OPUS - AU MENU DU SYMPOSIUM DU CRV : RAYAS LE GRAND

"il a lui aussi, comme tout le monde, le droit d'être parfois de mauvaise humeur."

bien sûr mais c'est le "parfois" qui semble se répéter au vu de tous les témoignages lus. et au delà de la bonne ou mauvaise humeur, le côté péremptoire de ce qu'il affiche comme des certitudes est bien gênant. cela ne remet pas en cause les qualités de ses vins.
#28

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 317
  • Remerciements reçus 110

patrice a répondu au sujet : Re: VIIIème OPUS - AU MENU DU SYMPOSIUM DU CRV : RAYAS LE GRAND

Merci à Sébastien d'avoir relaté cette belle journée.

Le cadre du château La Nerthe est magnifique, ainsi que les bâtiments, et le contraste en arrivant à Rayas est saisissant.
M Raynaud est plus joueur que bourru, et il faut rentrer dans son jeu... y compris sa manière de répondre tardivement aux questions techniques (n'est-ce pas Pablo et Fredix?).

Et de grands moments de partage le midi dans les sables et le soir autour de la fontaine de Gigondas puis à l'Oustalet.

A bientôt pour une prochaine rencontre (mais pas la prochaine pour moi :( )

Cordialement,
Patrice
#29

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2241
  • Remerciements reçus 1

gerardmansoif a répondu au sujet : Re: VIIIème OPUS - AU MENU DU SYMPOSIUM DU CRV : RAYAS LE GRAND

Messieurs,

J'espère que Jlcc me suivra, la meilleure façon de se faire une idée de la personne est de la rencontrer. Vous savez, il est peu évident de retranscrire un savoir être, surtout lorsqu'il est décalé.
Alors à vos agendas.

Pour le CRV, je vais rajouter quelques bribes sur l'apéro qui a précédé le dîner sur la place de Gigondas avec sa fontaine et ses platanes.

Merci Yves, je la cherchaiB)

La certitude tue, le doute te préserve.
#30

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck