Nous avons 1713 invités et 12 inscrits en ligne

CRV Vème Opus : CONDRIEU PAR FRANCOIS VILLARD

  • Messages : 2241
  • Remerciements reçus 1

gerardmansoif a créé le sujet : CRV Vème Opus : CONDRIEU PAR FRANCOIS VILLARD

CONDRIEU PAR FRANCOIS VILLARD
Vous connaissez désormais notre philosophie d’approche des appellations de la Vallée du Rhône, après avoir visité respectivement Saint Joseph, Cornas, Hermitage et Crozes Hermitage, nous posons nos verres en Condrieu chez François Villard qui nous accueille pour ce Vème OPUS
LE VIEILLISSEMENT DU CONDRIEU

Le choix de visite de cette appellation et de ce vigneron n’est pas anodin. Dernièrement, le forum qui nous accueille en son sein, a débattu à couteaux tirés sur la capacité ou non du Condrieu à vieillir.
Par la dégustation qui clôturera cette journée et ce reportage, nous pouvons confirmer le contraire. Oui, chers LPViens, le Condrieu peut vieillir et vous révéler des vins extra – ordinaires. Cette date a permis les venues de nouveaux participants : Miguel et Stéphane.

En attendant les retardataires, François nous reçoit avec sa verve habituelle.

Disponible, nous débutons l’échange sur les vins produits, sur les projets qu’il l’anime et qu’il mène sur tous les fronts. C’est un visionnaire et un pragmatique, il déborde d’envie. Rien n’est fait au hasard et rien n’est laissé au hasard.

Nous débutons notre visite, pour ce faire, nous nous transportons dans les vignes situées au lieu – dit de Poncins. La vue est plongeante sur le Rhône et la ville de Roussillon.

Le long du serpent Rhône s’élève tout à tour sur la rive droite : une partie du cirque de Château Grillet.

Nous sommes ici au carrefour de la région Rhône Alpes. De ce même coteau qui est dans la Loire, nous voyons le Rhône au nord, l’Isère en face, et au sud l’Ardèche et la Drôme.

Ce coteau de nature granitique est travaillé en terrasse.

La difficulté n’en est que plus relevée. Le travail mécanique est quasi absent. François travaille avec l’utilisation d’herbicide de type round up. L’emploi de ce produit est quasi indispensable du fait de la déclivité très importante.

L’appellation Condrieu s’étend sur 130 hectares posés sur 7 communes sur la rive droite du Rhône. L’appellation fut créée en 1940, la vigne était sur le déclin, un employé de la direction départemental de l’agriculture du département de la Loire avait d’ailleurs écrit un mémoire relatif à l’extinction de l’appellation. Il fallait le faire revivre.

François nous emmène sur le lieu – dit Poncins, nom de la célèbre cuvée du domaine.

Le viognier est ici en sélection massale, planté sur R110 et taillé en Guyot.

D’un PH acide (5 – 5.5), le sol à majorité sableuse impose un drainage important. Le traitement chimique du sol est dû à l’impossibilité de le travailler.

Même l’enherbement pourrait provoquer une concurrence hydrique forte avec la vigne pouvant par la suite altérer la récolte. Cependant, les vignerons cherchent des solutions. En 1975, l’appellation revendique que 6 hectares. La renaissance commence au début des années 80.
De retour au chai, nous croisons des fûts pirates.

La visite dans les vignes sera brève, notre visite porte sur les dégustations du Condrieu sur plusieurs millésimes. Nous reviendrons ultérieurement chez François afin de présenter son domaine.

Les bouteilles s’alignent
Julien en plein travail

François décide d’un commun accord de commencer la verticale dans l'ordre chronologique. Nous débuterons par la cuvée De Poncins.
François veut nous faire appréhender l’évolution du travail réalisé à la vigne par l’évolution qualitative de la cuvée ; cette évolution est corrélée indéniablement à la qualité du millésime.

De Poncins :

1992 : production de 800 bouteilles/chaptalisé, année pluvieuse néanmoins bonne maturité des raisins. De couleur or jaune avec des reflets verts, au nez, foin et fleurs séchées, des arômes de violette, de banane. En bouche, une belle attaque minérale avec des arômes confits, une belle rondeur et un léger boisé qui ressort.

1993 : production de 1500 bouteilles assemblées avec Palat de couleur 20 % de botrytis chaptalisé 25 % de fût neuf or jaune avec des reflets verts, au nez du confit des fruits exotiques, du miel, de l’acacia, en bouche arôme de miel, cire, confit, assez rond et long.

1994 : 35 % botrytis robe assez trouble vin fatigué, oxydé, sûrement un souci de bouteille

1995 : 35 % de fût neuf de couleur or foncée aux reflets verts. Nez très expressif sur des notes de miel, d’acacia, bouche très minérale, citronnée et veloutée.

1996 : de couleur jaune plus claire, nez surprenant sur la truffe régionale bouche légèrement oxydée et très minérale.

1997 : année très sèche (pas de botrytis) de couleur dorée nez assez fermé avec des notes de cire et de miel en bouche minéralité avec un boisé un peu présent.

1998 : année compliquée pour cause de gel et d’une récolte hétérogène. De couleur jaune doré nez sur le citron et le confit bouche très minérale sur le citron confit mais assez monolithique

1999 : couleur jaune doré, nez assez marqué botrytis avec des arômes de miel d’acacia, bouche très vive minérale avec des notes boisées citronnées et une très belle longueur. Très beau vin !

2000 : couleur jaune doré nez un peu fermé avec des notes de pamplemousse bouche minérale vanillée assez longue.

2001 : couleur jaune plus clair, nez typé Condrieu sur la violette, bouche minérale ronde avec des arômes de violette. Très beau vin.

2002 : mise en bouteille avec très peu de soufre. De couleur jaune, nez sur le pain grillé, bouche minérale sur la violette belle fraîcheur belle longueur. Beau vin.

Nous abordons le thème du débat lu sur LPV. François ne dénie pas une éventuelle reprise de fermentation sur ces bouteilles. Il abordera une explication ultra - technique en ajoutant notamment que les levures jouent un rôle essentiel.

Quant à la visite sur son stand durant le salon d'Ampuis, d'une personne qui s'est revendiquée de LPV, l'a fâché. Il aurait aimé approfondir le sujet avec cette personne. Cependant, pour ceux qui connaissent ce salon, il faut être disponible et ce n'était pas le cas ce jour là. Si la personne lit ce compte rendu, elle peut (sans trop m'avancer) prendre contact avec François qui se fera une joie de lui répondre.

2003 : de couleur jaune, nez sur la violette, fumé en final, bouche minérale généreuse crémeuse avec des notes de boisées en final.

2004 : (20 % de botrytis/45 % de fût neuf) de couleur jaune clair aux reflets argentés. Nez sur la violette le citron frais avec des notes de fût. Bouche très minérale avec une belle attaque et un superbe équilibre.

2005 : pas de botrytis, année chaude mais pas caniculaire nez typique sur la violette l’abricot le citron bouche minérale abricot belle longueur.

2006 : (15 à 20 % de botrytis) couleur jaune clair, nez d’une belle finesse un peu fermé bouche minérale fraîche avec une belle longueur bouche tendue. Les Terrasses du Palat :

Premier millésime en 1994.

1996 : Couleur jaune doré, nez sur la truffe, le miel, la cire, bouche vive fraîche avec des pointes d’oxydation.

1998 : couleur jaune doré nez plus fermé bouche fraîche sur les fruits secs avec des notes évoluées (miel, cire) de fumé, de grillé, pierres chauffées.

1999 : couleur or nez mentholé frais pointes d’hydrocarbures, bouche vive fraîche tendue.

2004 : de couleur jaune aux reflets verts, nez sur les fruits exotiques ,la banane, bouche vive citronnée avec des pointes de fumé, de grillé, superbe vin.

2005 : de couleur plus clair, nez sur les fruits exotiques, les fleurs blanches typique du viognier bouche très minérale sur les fruits exotiques tendue citronnée. Superbe vin.

2006 : de couleur jaune, nez sur la violette le fumé bouche grillé très minérale.
François est pensif !

Le Grand Vallon :

1997 : (20 à 25 % de botrytis) de couleur jaune or, nez sur la truffe, les fruits secs, l’amande bouche minérale, longue, équilibrée, citronnée et grillée.

1998 : de couleur or nez complexe légèrement évolué, bouche plus légère.

1999 : de couleur jaune aux reflets verts nez exotique (citron) mentholé, pain grillé, bouche minérale, grillée, belle fraîcheur. Très beau vin.

2000 : de couleur jaune aux reflets verts, au nez exotique sur la violette, le pain grillé, bouche un peu lourde riche et généreuse.

2004 : de couleur jaune aux reflets verts, nez un peu fermé, finesse en bouche minérale et longue.

2005 : de couleur jaune aux reflets verts, nez sur les fruits exotiques, les fleurs blanches, bouche minérale, grillée, très beau vin.

2006 : de couleur jaune clair nez sur la violette, les fleurs blanches bouche exotique citronnée très minérale ciselée superbe.

Quintessence :

2000 : de couleur jaune or, nez typé solvant, très bel équilibre en bouche.

1999 : nez plus discret plus fin, très bel équilibre en bouche.

Vins rouges :

La diligence 2005 Napa Valley California (activité de consulting) vignes situées à 600 mètres d’altitude, 100 % syrah. De couleur profonde, nez sur les épices le fumé le boisé, bouche puissante mais à la finale sèche et abrupte.

Saint Joseph Reflets 2002 : couleur foncée nez sur le poivre blanc, attaque minérale, belle structure longueur correcte. Très beau vin.

Côte Rôtie La Brocarde 1999 : couleur foncée, très peu évoluée. Nez puissant sur les fruits noirs, légèrement foxé. Bouche tonique avec des tanins un peu durs et une pointe d’alcool en final. Un peu rugueux.
A signaler qu’Yves Cuilleron nous a rejoint. Nos bouches ne sont pas saturées, nous décidons de terminer cette envoûtante dégustation par un repas pris en commun au Bistrot de Sérine à Ampuis.

Nous débutons l’apéritif par un Pouilly Fumé 2005 Pur Sang de Didier Dagueneau : vin vif et ciselé avec un nez net fumé légèrement sur le buis. Une bouche vive et équilibrée.

Le repas est accompagné par un Cornas 2005 de chez Auguste Clape. Nous l’avons fait carafer en arrivant au restaurant. Il se révèlera splendide, de prime à bord il est un peu fermé. Le nez est superbe de puissance de classe une bouche majestueuse d’une longueur superbe. Magnifique.

Nous continuerons par un Cigare Volant 2003 de Bony Doon, vin californien d’inspiration castelpapale. L’ensemble est lourd marqué par le bois.

En conclusion, l'ensemble des participants ont pu juger la qualité du travail que François s'échigne à réaliser à la vigne. Le Condrieu s'est dévoilé sous un nouvel angle, celui de la garde pour les beaux millésimes. Il ne faut pas exclure cette typicité du terroir qui lui confère cette minéralité tout à fait particulière. Cette tension lui sert au vieillissement et parfois à son épanouissement. Nous étions relativement loin du Condrieu classique dévoilant tour à tour des notes de fleurs et de pêche blanche. C'est peut - être cette force qui fait la différence avec les autres domaines.

Merci à : François pour sa disponibilité et sa gentillesse, Yves - son compère - qui nous a apporté également sa vision de la viticulture, à FrançoisD pour le contact, à tous les participants notamment ceux qui viennent de loin (vous serez bien tôt récompensés puisque nous allons nous délocaliser en Vallée du Rhône Sud).

Je me permets de mettre en lien respectivement les adresses des blogs de Joselito et de Pablito.

bananeetchocolat.can... .

divin-nectar.over-bl...

La certitude tue, le doute te préserve.
#1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26067
  • Remerciements reçus 918

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: CRV Vème Opus : CONDRIEU PAR FRANCOIS VILLARD

Très beau reportage une fois encore, merci beaucoup !

Luc
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2241
  • Remerciements reçus 1

gerardmansoif a répondu au sujet : Re: CRV Vème Opus : CONDRIEU PAR FRANCOIS VILLARD

Merci Luc, je n'avais pas eu le temps de le poster que tu l'avais déjà déplacé dans le forum Rhône (à une heure tardive). Merci pour le compliment.

La certitude tue, le doute te préserve.
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4349
  • Remerciements reçus 1

teddyteddy a répondu au sujet : Re: CRV Vème Opus : CONDRIEU PAR FRANCOIS VILLARD

Effectivement, superbe reportage, félicitations!

Laurent
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 254
  • Remerciements reçus 0

Nicovino a répondu au sujet : Re: CRV Vème Opus : CONDRIEU PAR FRANCOIS VILLARD

Chapeau encore une fois à toi Sébastien pour ce CR! C'est plutôt agréable de se replonger dans cette journée fort intéressante... Je ne reviens toujours pas de la truffe du De Poncins 96!
Bonne dégustation à toi pour cet AM! Et à bientôt pour de nouvelles aventures rhodaniennes!

Nico
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8435
  • Remerciements reçus 24

Anthony a répondu au sujet : Re: CRV Vème Opus : CONDRIEU PAR FRANCOIS VILLARD

Quant à la visite sur son stand durant le salon d'Ampuis, d'une personne qui s'est revendiquée de LPV, l'a fâché.

Je ne veux pas gâcher ce superbe fil, mais je serais aussi intéressé d'en savoir plus, car se revendiquer de LPV me dérange un peu (voir beaucoup).

Anthony
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2241
  • Remerciements reçus 1

gerardmansoif a répondu au sujet : Re: CRV Vème Opus : CONDRIEU PAR FRANCOIS VILLARD

Anthony, nous en débattions ce soir avec Yves qui est venu nous rejoindre pour la visite du domaine Guigal. Lui - même m'a rapporté ce soir que certaines personnes se présentaient chez les vignerons en se proclamant de LPV. Je ne sais pas ce qu'ils attendent, néanmoins l'attitude n'en est que plus choquante !

Sébastien

La certitude tue, le doute te préserve.
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8435
  • Remerciements reçus 24

Anthony a répondu au sujet : Re: CRV Vème Opus : CONDRIEU PAR FRANCOIS VILLARD

Qu'en attendent-ils ? Des faveurs, des bouteilles à l'oeil, une importance que leur seule personne ne leur permet pas d'obtenir.

Mais bref, passons. Bon week-end de visites ! Je lirai vos CR avec délectation.

Anthony
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • milleret jean luc
  • Hors Ligne
  • Cet utilisateur est bloqué
  • Messages : 3978
  • Remerciements reçus 2

milleret jean luc a répondu au sujet : Re: CRV Vème Opus : CONDRIEU PAR FRANCOIS VILLARD

""François est pensif ! """..Notre ami François est perdu dans ses calculs de répartition ( les personnes présentes hier soir à Ampuis comprendront ) !!

François ...pour moi , c'est 24 de chaque :D..car je récupère le quota de notre ami Sébastien ( il n'aime que le Bourgogne ) .

Jean Luc ...encore sous le charme d'une magnifique journée à Ampuis en compagnie de Philippe Guigal .

Sébastien ....je " piaffe " d'impatience ...et dire que l'on remettre le couvert dans 3 semaines chez MTC ....je vais demander un statut particuler à ma direction générale ::o.
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8435
  • Remerciements reçus 24

Anthony a répondu au sujet : Re: CRV Vème Opus : CONDRIEU PAR FRANCOIS VILLARD

Le problème soulevé s'est résolu par MP. Cette personne ne s'est pas annoncée de LPV, elle a seulement fait référence a des CR posés sur le site pour tenter d'obtenir une clarification sur certaines bouteilles à problèmes. Cette histoire se terminera par une discussion directe entre elle et M. Villard.

Merci à cette personne de m'avoir contacté.

Anthony
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1399
  • Remerciements reçus 103

jlcc a répondu au sujet : Re: CRV Vème Opus : CONDRIEU PAR FRANCOIS VILLARD

Si j'ai bonne mémoire, le sujet de départ était "Le Condrieu vieillit-il ?". Il semblerait donc que oui mais pas toujours, une réponse à la normande. Mais qu'est-ce qui fait qu'il peut vieillir ou non ? Cela pourrait aider à faire les bons choix de cave, garde ou pas.

Parlant de la Doriane, Philippe GUIGAL nous indiquait hier les millésimes qui tenaient encore, ceux qui étaient à boire et ceux qui devraient être bus. Pour lui, il semble que les années chaudes ne conduisent pas à une garde au-delà de quelques années.

Je ne pense pas qu'on gagne à faire vieillir un Condrieu pendant 20 ans, mais il n'y a donc pas de raison non plus de s'affoler si le millésime précédent n'est pas bu quand sort le suivant :D

Pour revenir sur les vins de François, y a t-il une bouteille qui sortait vraiment du lot ? J'avais eu ce sentiment avec le Clos des Grives 1999 par exemple.
#11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 377
  • Remerciements reçus 1

rahan a répondu au sujet : Re: CRV Vème Opus : CONDRIEU PAR FRANCOIS VILLARD

reportage magnifique, comme d'habitude,

il y'a tout de même quelque chose qui m'interpelle Sébastien (désolé c'est mon côté hydrologue, même le week end j'ai du mal à le laisser de côté :D ) :

"D’un PH acide (5 – 5.5), le sol à majorité sableuse impose un drainage important. Le traitement chimique du sol est dû à l’impossibilité de le travailler.

Même l’enherbement pourrait provoquer une concurrence hydrique forte avec la vigne pouvant par la suite altérer la récolte. Cependant, les vignerons cherchent des solutions. En 1975, l’appellation revendique que 6 hectares. La renaissance commence au début des années 80."

le sable est un matériau super drainant, et vu la pente, la flotte doit aller tout schuss dans le fleuve une fois passée via le sol ... donc malgré la concurrence hydrique que pourrait occasionner l'enherbement, sa tendance serait justement d'éviter ce drainage intensif du sol en stockant une partie de l'eau dans les couches pédologiques et ainsi en faire profiter la vigne.

Donc sorry mais ça me paraît un peu bizarre, je laisse néanmoins le soin aux modérateurs d'effacer ou non ce post qui peut paraître hors sujet.

ps : en tout cas ça fait grave envie toutes ces belles bouteilles !!! ;)
#12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1399
  • Remerciements reçus 103

jlcc a répondu au sujet : Re: CRV Vème Opus : CONDRIEU PAR FRANCOIS VILLARD

Bizarre, on voit plein d'herbe sur les photos ?...
#13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 377
  • Remerciements reçus 1

rahan a répondu au sujet : Re: CRV Vème Opus : CONDRIEU PAR FRANCOIS VILLARD

je ne cherche pas à polémiquer ...
#14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1399
  • Remerciements reçus 103

jlcc a répondu au sujet : Re: CRV Vème Opus : CONDRIEU PAR FRANCOIS VILLARD

Moi non plus, j'étais absent et innocent :D !
#15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2241
  • Remerciements reçus 1

gerardmansoif a répondu au sujet : Re: CRV Vème Opus : CONDRIEU PAR FRANCOIS VILLARD

Si je te comprends, l'enherbement pourrait permettre le stockage des eaux de pluie d'une part, du fait de la déclivité importante et d'autre part, du fait de la nature du sol à savoir le sable. Cependant, désherber évite la concurrence directe avec la vigne, ce sont des sols pauvres, le substrat n'est pas loin. Néanmoins, je n'ai pas les connaissances nécessaires pour pouvoir te répondre avec précision. Je demanderai à FrançoisD (la personne qui est pensive dans le reportage) qui connait bien cette appellation de donner des explications. Si besoin, je rappelerai François Villard himself pour obtenir des éclaircissements.
C'est une bonne question qui n'est pas dénuée de sens. B)-

La certitude tue, le doute te préserve.
#16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 377
  • Remerciements reçus 1

rahan a répondu au sujet : Re: CRV Vème Opus : CONDRIEU PAR FRANCOIS VILLARD

ok merci, j'attendrai donc leur réponse, bien que je sache qu'il s'agit d'un thème pas forcément évident à aborder, le problème avec ce sujet c'est qu'il faut quasiment le voir cas par cas ... c'est peut être la raison pour laquelle les vignerons paient des spécialistes pour ça (enfin je pense ...)
#17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3566
  • Remerciements reçus 1140

PtitPhilou a répondu au sujet : Re: CRV Vème Opus : CONDRIEU PAR FRANCOIS VILLARD

Bravo pour ce reportage, belles photos évocatrices.
Comment procédaient les anciens pour la conduite de la vigne ?

Phil
#18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 885
  • Remerciements reçus 35

Jean-Pierre a répondu au sujet : Re: CRV Vème Opus : CONDRIEU PAR FRANCOIS VILLARD

Très beau reportage.. Un regret... Ne pas avoir pu être des vôtres..


"Si tu te souviens bien, il existe cinq bonnes raisons de boire :
L'arrivée d'un hôte, la soif présente et à venir, le bon goût du vin et n'importe quelle autre raison." (Proverbe Latin)
Jean-Pierre
#19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 27
  • Remerciements reçus 0

Fredix a répondu au sujet : Re: CRV Vème Opus : CONDRIEU PAR FRANCOIS VILLARD

Comme d' habitude superbe reportage et vivement les prochains...
A bientôt, Frédo.
#20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 229
  • Remerciements reçus 0

bgv2001 a répondu au sujet : Re: CRV Vème Opus : CONDRIEU PAR FRANCOIS VILLARD

C'est un reportage fantastique. Débutant dans le vin je reste estomaqué de la chance qui vous a été donnée : une verticale de condrieu chez un vigneron renommé ! Où est le truc ? Est-ce que c'est habituel chez les vignerons ? Y-a-t-il une confrérie secrete derriere tout cela ?

Photographe amateur "éclairé" je vous conseille de travailler les photos nuageuses avec un plugin de type HDR. Cela embellit les paysages.



Enfin, adepte du bio dans mon assiette et mon jardin, j'ai "bloqué" sur le mot ROUNDUP. Ce produit est tout sauf anodin. Quand on sait qu'on retrouve les pesticides dans les vins, cela me laisse songeur. Mais peut-être est incontournable sur ce terroir ?

Merci de nous faire partager votre bonheur de gouter le bon vin.

«On distingue dans l'eau son propre visage; mais dans le vin on aperçoit le cœur d'un autre.»
#21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1399
  • Remerciements reçus 103

jlcc a répondu au sujet : Re: CRV Vème Opus : CONDRIEU PAR FRANCOIS VILLARD

Bonsoir,

Je fais habituellement une bonne partie des photos, mais j'étais absent ce jour là malheureusement. Je trouve que l'"Après" ne représente pas un sol et un ciel d'hiver, c'est certes plus contrasté mais le boisé gâcherait l'image... Je n'y suis pas favorable.

Il semblerait que le fait d'être allé chez certains aide à aller chez d'autres, mais la confrérie est tout à fait informelle. Quant au Roundup on a déjà eu un débat sur LPV, mais c'est Monsanto qui s'en occupe alors c'est comme les OGM non ? (à prendre au 3° degré...:D)
#22

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9104
  • Remerciements reçus 470

RaymondM a répondu au sujet : Re: CRV Vème Opus : CONDRIEU PAR FRANCOIS VILLARD

En effet , je suis un peu surpris que F. Villard révèle aussi franchement ( et c'est tout à son honneur ! ) l'utilisation du Roundup dans ses vignes :S

Raymond
#23

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26067
  • Remerciements reçus 918

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: CRV Vème Opus : CONDRIEU PAR FRANCOIS VILLARD

Moi, ce qui m'étonne le plus (quoique...), c'est qu'on parle davantage de ce détail que des vins, et de la question initiale qui était, me semble t'il, de savoir si les Condrieu vieillissent bien.

Luc
#24

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9104
  • Remerciements reçus 470

RaymondM a répondu au sujet : Re: CRV Vème Opus : CONDRIEU PAR FRANCOIS VILLARD

Je n'étais pas chez Villard mais réponse de Philippe Guigal vendredi :

"Il ya des millésimes qui peuvent vieillir et d'autres non !"

Avec ça on est bien avancés (:D

Raymond
#25

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 127
  • Remerciements reçus 0

Pablito a répondu au sujet : Re: CRV Vème Opus : CONDRIEU PAR FRANCOIS VILLARD

Merci Sébastien,
encore un superbe reportage qui rappelle de beaux souvenirs !
Vivement les prochaines escapades !!

Je vais me renseigner sur cette affaire de sols sableux et d'enherbement, débat fort intéressant !

Hasta pronto

Lien vers mon blog: divin-nectar.over-bl... Avec le vin, la vie devient buvable
#26

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 161
  • Remerciements reçus 1

nestor a répondu au sujet : Re: CRV Vème Opus : CONDRIEU PAR FRANCOIS VILLARD

Luc,

Pour ce qui concerne le vieillissement des condrieu, je pourrai avancer des hypothèses, mais uniquement en fonction de ce que j'ai pu déguster chez François Villard, car j'ai une faible connaissance du reste de la production sur cette appellation.

Donc, si mes souvenirs sont bons, et en prenant comme postulat de base :
_ que pas mal de parcelles de vignes ont été plantées à partir de 1989 (date de la création du domaine),
_ que les terrains exploités sont propres au domaine - je veux dire par là que des terroirs différents, chez d'autres producteurs, donnent peut-être des vins différents,
je dirai que pour moi, la "plage" de dégustation était optimale entre 1995 et 2002/2003 . Hormis ce cadre, les vins semblaient soient légèrement passés pour les millésimes précédents (vignes peut-être trop jeunes et millésimes 1992,93,94 délicats au vu des conditions climatiques), soient un peu trop jeunes pour afficher le niveau de complexité que l'on pouvait retrouver par exemple sur 1998 ou 2001, bien que par exemple 2004 et 2005 étaient superbes... mais encore pas tout à fait "libérés" de l'empreinte du bois (vinif+élevage) et du caractère variétal du viognier.

Cordialement,
Julien
#27

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2241
  • Remerciements reçus 1

gerardmansoif a répondu au sujet : Re: CRV Vème Opus : CONDRIEU PAR FRANCOIS VILLARD

Le débat est lancé, il nous faire une nouvelle visite chez un producteur de Condrieu pour confirmer ou infirmer les dires de chacun:)-D.

J'irai personnellement dans le sens de Julien, à partir de 1995, les vins se sont révèlés d'une belle qualité. Il est important de préciser que la verticale s'est faite dans le sens montant. La vigne ainsi que le travail y étant effectué dévoilaient au fur et à mesure des années, la naissance d'une grande cuvée de Condrieu : De Poncins.

La certitude tue, le doute te préserve.
#28

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21539
  • Remerciements reçus 52

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: CRV Vème Opus : CONDRIEU PAR FRANCOIS VILLARD

Je découvre ce reportage que j'attendais avec impatience et curiosité ( ;) ) tardivement, à cause d'une panne internet qui a duré une quinzaine de jours.

Au niveau de la forme:
Un grand Bravo!
c'est joli, bien illustré, instructif...

Au niveau du fond:
Je regrette de ne pas y trouver des notes de dégustations sur Grand Vallon 2002 et Terrasses du Palat 2002, vins que j'avais cités lors de mes interventions sur la reprise de fermentation en bouteille ;)

Pendant ma panne, j'ai "revisité" les Condrieu 2004 de François Villard:
-je suis parfaitement en phase avec le commentaire sur De Poncins.
-j'ai bien aimé, plus que vous semble-t-il, Grand Vallon, frais, riche en fruits et en fleurs.
-j'ai un avis différent du vôtre sur Terrasses du Palat, ma bouteille était soit fermée soit légèrement oxydée, sur les fruits jaunes...

Bien cordialement,
Thierry
#29

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2241
  • Remerciements reçus 1

gerardmansoif a répondu au sujet : Re: CRV Vème Opus : CONDRIEU PAR FRANCOIS VILLARD

Salut Thierry,

les vins que tu cites Grand Vallon et Terrasse de Palat n'ont pas été dégustés en 2002. Seule la cuvée De Poncins l'a été. En tout cas, François ne reniait pas la reprise de fermentation, bien au contraire. A signaler que les bouteilles ont toutes été ouvertes avant la dégustation.

La certitude tue, le doute te préserve.
#30

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck