Nous avons 1543 invités et 79 inscrits en ligne

Vinapogée : dégustation 2020 - compte-rendu

  • Messages : 25
  • Remerciements reçus 4

olivier8092 a créé le sujet : Vinapogée

Lundi prochain, je vais participer à la 4ème édition de Vinapogée.

Il me semblait important d’en faire écho ici sur LPV, tant la démarche initiée par Hervé Bizeul en 2015 est louable : beaucoup (trop) de vins sont bus trop jeunes. Au restaurant en premier lieu, et puis parce que peu de domaines vendent encore des vins à maturité (je pense au Clos des Fées sûr, mais aussi à Trévallon, et dans d’autres approches à Gilette et à Bel-Air Marquis d’Aligre). Et puis développer une culture des vins matures implique d’avoir une cave suffisamment dotée, ainsi que de la patience, parfois 10 à 15 ans pour un amateur qui démarre et s’approvisionne en vins jeunes. Pour toutes ses raisons, et parce que chaque pas sur le chemin de la connaissance des vins matures nous ramène à une notion de temporalité qui va complètement à l’encontre des modes de vie « urgents » et souvent superficiels de nos sociétés consuméristes, Vinapogée est essentiel.

Parmi les vignerons présents cette année, à faire goûter des vins de dix ans et bien plus, directement puisés de leur cave : le domaine de La Bégude, Alain Chabanon, Dureil-Janthial (avec un Meix Cadot 1994), Cosse Maisonneuve, Pibarnon, Taylor’s, Vieux Télégraphe, … et bien d’autres encore.

Infos sur www.vinapogee.com
#1
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, cold, Hpesoj

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1935
  • Remerciements reçus 32

Hervé Bizeul a répondu au sujet : Vinapogée

Bonjour à tous.

Je suis très heureux que l'idée un peu loufoque de ce salon hors du temps perdure.

Je vois que le débat, s'il débat il y a, n'intéresse que peu de monde sur LPV apparement ;-)

Je dois sans doute être le seul a ouvrir régulièrement des bouteilles dont on m'avait vanté le potentiel de vieillissement et qui m'obligent à réfléchir sur la notion de "mensonge", assumé, ou sur le pouvoir des idées reçues, bien plus grand quand personne n'ose les combattre.

Anyway, pour ceux les "vieux de la vieille" qui traînent toujours par ici et se souviennent de Iacchos ou de Magnum Vinum, je tenais juste à signaler que j'ouvrirai cette année, pour la première fois et sans doute la dernière car je n'en ai plus beaucoup, six petite Sibérie 2001, premier millésime de cette cuvée qui m'avait à l'époque valu le goudron et les plumes de tant et tant «d'amateurs» sur le net.

Si certains LPViens passent (pour critiquer, rien n'a vraiment changé ;-), ils seront les bienvenus.

Amitiés à tous,

Hervé, ravi de s'engager auprès de vignerons qui aiment se confronter à la réalité, même cruelle et ne pas rester dans le fantasme.
#2
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, daniel popp, Frisette, Hpesoj, Yoannc, Djcomix

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 50
  • Remerciements reçus 2

cold a répondu au sujet : Vinapogée

J'aurais vraiment aimé y participer. Je ne poste pas souvent sur ce forum mais la plupart du temps c'est pour demander quand boire telles ou telles bouteilles car j'ai autant la hantise d'ouvrir une bouteille trop tôt que trop tard !
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11815
  • Remerciements reçus 1812

jean-luc javaux a répondu au sujet : Vinapogée

Je vois que le débat, s'il débat il y a, n'intéresse que peu de monde sur LPV apparement

Bonjour Hervé.

Le débat n'a été lancé qu'il y a 24h; ne désespérons donc pas qu'il démarre! ;)
Personnellement, je découvre seulement le message...
Mais c'est un peu loin, malheureusement. C'eût été avec plaisir...

jlj
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 289
  • Remerciements reçus 96

Michou a répondu au sujet : Vinapogée

Je trouve l'idée très bonne. Je serais ravi de lire un CR du salon si vous prévoyez d'en faire un.

Podcast Le Bon Grain de l'Ivresse anchor.fm/le-bon-gra... - "Déjà qu'on vieillit, on ne va quand même pas grandir" Pierre Millot
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5618
  • Remerciements reçus 2533

Frisette a répondu au sujet : Vinapogée

jean-luc javaux écrit: Je vois que le débat, s'il débat il y a, n'intéresse que peu de monde sur LPV apparement
Le débat n'a été lancé qu'il y a 24h; ne désespérons donc pas qu'il démarre! ;)



Ouais, et puis on est occupé du côté de Meursault pour l'instant!!! :DD

Flo (Florian) LPV Forez
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21
  • Remerciements reçus 0

Djcomix a répondu au sujet : Vinapogée

c'est un salon qui me plait.
il faudrait que je fasse l effort de monter jusqu'à paris.
sinon il est clair que je préfère boire des vins de minimum 10 ans d'âge si ce n'est 20.
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 488
  • Remerciements reçus 736

vvigne a répondu au sujet : Vinapogée

Cher Mr Bizeul,
Cela aurait été avec plaisir (mais je vis en province) de déguster vos vins et ceux des autres avec la patine du temps.
Ce message simplement pour vous signaler qu'un amateur "mordu" comme moi apprécie l'existence d'un événement comme celui là dans le monde du vin.
Donc continuer :)
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18436
  • Remerciements reçus 2053

mgtusi a répondu au sujet : Vinapogée

Maintenant, dix ans cela peut-être beaucoup ou très peu selon a région le millésime. Un Taylor's de 2007 (pas eu de 2008 je crois), ça doit être beaucoup trop jeune, un châteauneuf du Pape rouge, itou (en revanche 2008 est à boire).
Un Irancy 2007, c'est sans doute trop tard.

Mais ça tout le monde le sait, c'était juste pour montrer que l'on s'intéresse au sujet :)

Michel
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 362
  • Remerciements reçus 200

Hpesoj a répondu au sujet : Vinapogée

Si si, il y a des gens que ça intéresse à mon avis. J'aurais adoré participer à cet événement, dommage que ce soit un lundi et en journée principalement ! L'an prochain, je ferai mon possible pour m'y rendre.

Malgré cela, merci d'organiser ce mini salon et de défendre cette idée. Pour prendre mon cas d'amateur relativement récent et sans énorme fond de cave, c'est vrai que c'est compliqué de ne pas boire que des vins trop jeunes : il est rare que des vignerons vendent des vins à point, ou avec un peu de bouteille ; j'ai l'impression qu'aujourd'hui les cavistes dans leur majorité ne font plus que revendre les derniers millésimes sortis alors que pour moi on devrait pouvoir leur acheter des vins ne serait-ce que déjà abordables, pour le jour-même ; et pire, les restaurateurs, même des (très) bons, même des (très) chers, servent quasiment ces mêmes millésimes en dépit du bon sens (autant taper dans l'entrée de gamme, et à ce compte là on ne boit pas de beaux vins au resto)...

Donc les occasions de croiser un vin un peu patiné, à point, voire plus évolué se font rares. Quel dommage, car à chaque fois que j'ai goûté un vin mature j'ai senti la différence, un sentiment d'abouti que ne procurent pas les vins trop jeunes. Et attention, ça ne veut pas dire que je n'aime pas les vins jeunes, surtout quand ils sont faits pour ça ! Et même, pour prendre un exemple frais, hier soir au SVI je pense avoir préféré les savagnins 2011 et 2013 du Domaine de la Pinte que le 1996 qu'ils avaient apporté, mais je me réjouis d'avoir pu goûter à ce 1996 !

Bref j'espère que Vinapogée perdurera, et j'aurai plaisir à déguster tous ces beaux vins à point !

Joseph
#10
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: 4fingers

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18245
  • Remerciements reçus 3174

Eric B a répondu au sujet : Vinapogée

j'ai l'impression qu'aujourd'hui les cavistes dans leur majorité ne font plus que revendre les derniers millésimes sortis alors que pour moi on devrait pouvoir leur acheter des vins ne serait-ce que déjà abordables, pour le jour-même

Plus ça va, plus il est difficile de pouvoir vendre toute l'année les vins d'un vigneron, car ses allocations sont de plus en plus faibles (succès grandissant, mauvaises récoltes...). S'il faut en plus en mettre de côté pour que les clients puissent les acheter "à point", ça va être compliqué. Ceci dit, beaucoup de vins mis sur le marché aujourd'hui sont prêts à être bus, car les producteurs savent qu'ils seront consommés dans l'année, ou presque. Mais je suis d'accord avec toi : un vin avec un peu de bouteille, c'est un autre monde. J'ai tout de même la chance de travailler avec quelques vignerons qui ont gardé des stocks importants de vieux millésimes, ce qui me permet de proposer des vins qui remontent à 35-40 ans.

et pire, les restaurateurs, même des (très) bons, même des (très) chers, servent quasiment ces mêmes millésimes en dépit du bon sens (autant taper dans l'entrée de gamme, et à ce compte là on ne boit pas de beaux vins au resto)...

Je suis passé il y a 3 semaines à l'Assiette Champenoise (3* à Reims) : j'ai été très étonné que le restaurant ne propose que des vins jeunes sur les régions que j'ai regardées (Loire pour les blancs, Languedoc pour les rouges) : quasiment que des 2014 , 2015 et 2016. Par ex, Litus de Morgat était en 2014 et Montcalmes en 2015. Sidérant pour un restau de ce niveau !

Le salon m'aurait bien intéressé aussi. Mais n'étant pas caviste "magasin", le lundi est ma plus grosse journée de travail.

Eric
Mon blog
#11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 296
  • Remerciements reçus 43

jimmycrackcorn a répondu au sujet : Vinapogée-verres?

Bonjour,

Question technique pour ceux qui connaissent le salon, est-ce que des verres sont fournis? Contre caution?

Merci,
Simon
#12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1139
  • Remerciements reçus 716

Blog a répondu au sujet : Vinapogée - compte rendu de visite

Un petit compte rendu de notre visite au salon Vinapogée lundi dernier.

Arrivée vers 14h, le salon est très bien organisé, nous sommes rapidement accueillis, des verres sont à disposition et on peut laisser nos affaires au vestiaire ce qui est bien pratique pour évoluer confortablement.
Déjà pas mal de monde, certains stands sont un peu pris d'assaut et difficilement accessible. Mais au final, nous avons pu gouter tout ce que nous voulions sans difficulté.

On commence par les champagnes avec Philipponnat
Philipponnat 1522 blanc 2007 : Du fruit, des notes d'évolution, c'est bien
Philipponnat 1522 rosé 2007 : plus vif que le blanc avec des notes de petits fruits rouges, plus un champagne de gastronomie
Philipponnat grnad blanc 1999 : une matière plus importante et une finale qui dure, ça reste tendu, très bien
C'est bien, mais vu les prix en œnothèque, le rapport Q/P est médiocre

On continue avec Pol Roger, je trouve qu'on monte d'un cran
Pol Roger Brut réserve 2013 (pas tout à fait dans le thème) : c'est fruité, vif, classique. Bien
Pol Roger Blanc de blanc 2008 : plus vif, plus tendu mais avec plus de matière. Bien +
Pol Roger Brut millésimé 2004 : plus de complexité au nez et en bouche, mon préféré. Très bien
Pol Roger Sir Winston Churchill 2008 : c'est tendu, long, mais encore à attendre 10 ans pour moi. Bien +
Très bien au global, je n'ai pas fait l'erreur de demander les prix en œnothèque, comme ça je garde mes souvenirs intacts :cheer:

On continue avec la Bourgogne et Louis Jadot
Clos des Ursules Beaune 2008 : c'est frais, facile à boire, bien
Les Cazetiers Gevrey-Chambertin premier cru 2007 : Nez plus charmeur, bouche élancée, des petits fruits rouges, c'est fin. Très bien.
Moulin à vent 2005 : plus sérieux, plus de matière, il a du mal après les bourgognes. Bien

Puis René Bouvier
Marsannay Clos du Roy 2006 : joli, mais un vin un peu assis, pas de potentiel pour le garder plus longtemps à mon goût. Bien
Gevrey Chambertin La petite chapelle 2007 : Plus de tension, un bel élevage, à point. Très bien
Gevrey Chambertin Ravines du temps VV 2005 : un supplément de fruits, d'élégance, à point. Très bien +

Puis Dureuil Janthial qui à lui seul valait le déplacement :
Rully Margotés 2000 : Nez beurré, bouche sur la gentiane. Très bien
Rully Margotés 2003 : Nez beurré, bouche plus large, ça reste très fin et tendu. Très bien
Rully Margotés 2004 : Un peu moins de matière, Bien +
Meix Cadot VV 1994 : Nez superbe, bouche qui dure. Excellent.
Nuit Saint Georges Clos de Argillières PC 2005 : Nez avec un grillé léger, petits fruits noirs, bouche un peu ferme. Bien. Une petite déception.

Un passage vite oublié par le Jura avec le domaine Rolet
Un Poulsard 86 un peu trop sur la fourrure, un assemblage Savagnin, Chardonnay 89 assez baroque sur la noix et un vin jaune qui m'a obligé à changer de verre

On se dirige alors vers des contrés plus sudistes
Domaine du clos des fées
Vielles vignes blanc 2006 : très frais, très digeste avec une petite sucrosité en finale qui porte le vin. Très bien
Clos des fées 2006 : Nez encore sur l'élevage, bouche fruitée, un peu d'élevage. Bien
Petite Sibérie 2001 : premier millésime de ce vin, c'est élancé, puissant et classieux à la fois, parfaitement fondu. Excellent. Mince j'ai regardé le prix, j'aurai pas du :woohoo:

Domaine du Chêne bleu coteaux du ventoux
Héloïse 2006 Très joli nez avec un côté floral, bouche encore un peu ferme sur les fruits. Bien +
Héloïse 2007 Nez plus sérieux mais plus profond avec un côté pommadé. Bouche plus riche, plus fruité avec un côté cerise. Très bien
Abélard 2006 Plus classique, encore des fleur au nez. des tanins qui se font encore un peu sentir. Bien.
Abélard 2007 Plus accessible, plus rond. Bien.
Globalement de très bon souvenirs, en revanche les prix piquent un peu (65 € de mémoire)

Vieux télégraphe C9P
C9P Blanc 2005 très joli nez qui pétrole un peu, c'est frais, des agrumes en bouche. Finale anisée. Excellent. Pour le prix, ça pique un peu.

Domaine Charles Joguet
Varennes 2008 et 2006 Joli nez sur les fruits, bouche avec des tanins encore présent. Bien mais à attendre
Clos du chêne vert 1998 Nez floral, bouche gourmande, vin à point. Très bien

Château de Pibarnon
Bandol 2007 Nez un peu animal, bouche fraiche. Bien.
Bandol 2001 Nez plus frais, bouche plus tendue. Bien +
Bandol 2006 Nez frais, bouche plus accessible. Mon préféré. Très bien.

Domaine Alain Chabanon
Trélan 2008 Aromatique très fenouil, un vin assis et un peu pataud qui a perdu les qualités de sa jeunesse. Bof
Font Caude 2007 joli nez, bouche fraiche, un peu de tanins en finale. Bien
Font Caude 2004 plus fondu, c'est mieux. Bien +

Laurent
#13
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Moriendi, jclqu, DaGau

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1767
  • Remerciements reçus 1627

leteckel a répondu au sujet : Vinapogée - compte rendu de visite

Merci pour ce CR.
Par contre, petite coquille : 2 Pibarnon 2007.

ArnoulD avec un D comme Dusse
#14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18245
  • Remerciements reçus 3174

Eric B a répondu au sujet : Vinapogée - compte rendu de visite

leteckel écrit: Merci pour ce CR.
Par contre, petite coquille : 2 Pibarnon 2007.


Il y a deux heures, je crois bien avoir lu que le 1er de la série n'était pas un 2007 (2006, de mémoire)

Eric
Mon blog
#15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 129
  • Remerciements reçus 14

ProfesseurDubis a répondu au sujet : Vinapogée

Suis-je le seul à être étonné de ne voir que des millésimes relativement récents pour ce salon qui semblait privilégier les millésimes à maturité, voir vieux millésimes?
Ou bien ai-je mal compris le principe?
#16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1139
  • Remerciements reçus 716

Blog a répondu au sujet : Vinapogée - compte rendu de visite

Effectivement, le dernier Pibarnon etait un 2006.

Laurent
#17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1139
  • Remerciements reçus 716

Blog a répondu au sujet : Vinapogée

La règle était vins de plus de 10 ans et à leur apogée. Certains exposants ont plus que joué le jeu. Et les vins les plus vieux n'étaient pas toujours les meilleurs.

Laurent
#18
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2021
  • Remerciements reçus 351

daniel popp a répondu au sujet : Vinapogée

Bonsoir,

Je n'avais ni le temps de tout gouter ou de prendre des notes précises, mais pour remettre les choses en place, Vinapogée c'est un peu une caverne d'Alibaba pour amateur de vin ! Chapeau bas Hervé pour cette belle idée et félicitations à David Hairion et Bernadette Vizioz, d'avoir repris avec enthousiasme le flambeau du “salon des vins matures” renommé Vinapogée dont la liste ci-dessous vous donnera une idée des exposants et cuvées proposées à la dégustation, dont la plupart avaient au minimum 10 ans, parfois 20, voire 30 d'âge et plus (52 ans pour un Porto Taylor). (tu)
Quelques notes succintes après chaque cuvée goutée, pour le reste, je n'ai pas gouté. L'ordre de carnet de dégustation reproduit ci-dessous, ne correspond pas toujours à l'ordre de dégustation.

Daniel

Alsace
Domaine Rolly-Gassmann
• Hagenau de Bergheim, Vendanges tardives, Gewurztraminer, AOC Alsace, blanc 2008
• Hagenau de Bergheim, Sélection de grains nobles, Gewurztraminer, AOC Alsace, blanc 2007
• Rotleibel de Rorschwihr, Vendanges tardives, Pinot Gris, AOC Alsace, blanc 2007
• Rotleibel de Rorschwihr, Auxerrois, AOC Alsace, blanc 2003
• Kappelweg de Rorschwihr, Vendanges tardives, Riesling, AOC Alsace, blanc 2000
• Pinot Noir de Rorschwihr, AOC Alsace, rouge 1988

Bordeaux
Château Guadet
• AOC Saint-Emilion Grand Cru, rouge 2008
• AOC Saint-Emilion Grand Cru, rouge 2006

Clos Haut-Peyraguey
• Clos Haut-Peyraguey, AOC Sauternes, blanc 2007
• Clos Haut-Peyraguey, AOC Sauternes, blanc 2005


Bourgogne

Domaine René Bouvier
• AOC Charmes-Chambertin Grand Cru, rouge 2007 féminin, puissant, de l'énergie, on se régale
Clos du Roy vieilles vignes, AOC Marsannay, rouge 2006 parvenu à parfaite maturité, belle matière, délicieux
• Racine du Temps, Très vieilles vignes, AOC Gevrey-Chambertin, rouge 2005 tannins lisses, caractère boisé plus grillé, mais bien intégré

Domaine Dureuil-Janthial
• Clos des Argillières, AOC Nuits-Saint-Georges Premier Cru, rouge 2005, en magnum élégant, équilibré, mais je préfère les blancs
• Les Margotés, AOC Rully Premier Cru, blanc 2004, en magnum plein, vif, rond et très, très bon
• Les Margotés, AOC Rully Premier Cru, blanc 2003, en magnum plus concentré, fraicheur étonnante
• Les Margotés, AOC Rully Premier Cru, blanc 2000, en magnum un petit moins à mon gout
• Le Meix Cadot, AOC Rully Premier Cru, blanc 1994 superbe d'harmonie et de jeunesse, fait pour la gastronomie

Louis Jadot
• Clos des Ursules, AOC Beaune, rouge 2008 [i]le coté plus "léger" et fin de la Côte de Beaune en comparaison des cuvées de Bouvier goutées juste avant
[/i]• Les Cazetiers, AOC Gevrey-Chambertin Premier Cru, rouge 2007 riche, du corps, de la matière et superbe d'harmonie
• Champ de Cour, AOC Moulin à Vent, rouge 2005 çà pinote sec, difficile à l'aveugle d'imaginer un cru de Beaujolais


Champagne

Champagne Philipponnat
• Cuvée “1522”, AOC Champagne, rosé 2007
• Cuvée “1522”, AOC Champagne Grand Cru, blanc 2007
• Grand Blanc, pur Chardonnay, AOC Champagne, blanc 1999

Champagne Pol Roger
• Brut Vintage, AOC Champagne, blanc 2004 vraiment remarquable
• Blanc de Blancs, AOC Champagne, blanc 2008
• Cuvée “Sir Winston Churchill”, AOC Champagne, blanc 2008 qualité à la hauteur du prix


Jura
Domaine Rolet
• Tradition, AOC Côtes-du-Jura, blanc 1989, en magnum incroyable de jeunesse
• Poulsard Vieilles Vignes, AOC Arbois, rouge 1986, en magnum pareil, superbe
• AOC Arbois, Vin Jaune, 1985

Languedoc
Domaine Alain Chabanon
• Trélans, Vin de Pays IGP Pays d’Oc, blanc 2008 très joli blanc au caractère un peu oxydatif, avec beaucoup de fraicheur
• Esprit de Font Caude, AOC Languedoc Montpeyroux, rouge 2007 harmonie, finesse, fraicheur, caractère : le Languedoc au top
• Esprit de Font Caude, AOC Languedoc Montpeyroux, rouge 2004 un poil plus confituré
• Esprit de Font Caude, AOC Languedoc Montpeyroux, rouge 2000 appartient vraiment à la même famille

Roussillon

Domaine du Clos des Fées
• La Petite Sibérie, AOC Côtes du Roussillon Villages, rouge 2008. équilibre magistral, jeunesse incroyable, aussi fin que son prix est…";) 6 Petites Sibérie à la dégustation, merci Hervé (tu)
• Le Clos des Fées, AOC Côtes du Roussillon Villages, rouge 2007. équilibré, finement tendu, gouteux, si jeune encore...

• Vieilles Vignes, AOC Côtes du Roussillon Villages, rouge 2006. • Vieilles Vignes, AOC Côtes du Roussillon Villages, blanc 2003. droit avec une pointe de sucre résiduel étonnante sur la finale, équilibre différent mais très bon

Caves du Roussillon

• Cuvée Hélyos, Cave de l’Abbé Rous, AOC Banyuls, rouge 2002
• Cuvée Héritage, Domaine Vaquer, AOC Rivesaltes Ambré, blanc 1986
• Domaine Lhéritier, AOC Muscat de Rivesaltes, blanc 1998


Provence
Domaine de la Bégude
• La Brulade, AOC Bandol, rouge 2007 ouah, délicieux 100% mourvèdre.
• AOC Bandol, rosé 2006 [i]rosé charnu, tendu, gouteux[/i]
• AOC Bandol, rouge 2001 très joli Mourvèdre, mais moins de caractère, à mon gout que le Pibarnon de la même année


Château de Pibarnon
• Château de Pibarnon, AOC Bandol, rouge 2007 fin, équilibré, mûr, avec ce gout de mourvèdre spécifique qui n'appartient qu'à Pibarnon
• Château de Pibarnon, AOC Bandol, rouge 2006 encore, plus fin, plus droit
• Château de Pibarnon, AOC Bandol, rouge 2001 impression de jeunesse folle : tendu, droit, finale saline, grande fraicheur

Château La Tour de l’Evêque
• Noir & Or, AOC Côtes de Provence, rouge 2007
• Noir & Or, AOC Côtes de Provence, rouge 2004
• Noir & Or, AOC Côtes de Provence, rouge 2001


Sud-Ouest
Vignobles Brumont
• Château Montus La Tyre, AOC Madiran, rouge 2002
• Château Montus XL, AOC Madiran, rouge 1998
• Château Bouscassé Vieilles Vignes, AOC Madiran, rouge 2006

Domaine Cosse Maisonneuve
• Les Laquets, AOC Cahors, rouge 2009 mûr, gourmand sur la cerise, tannins intégrés
• Les Laquets, AOC Cahors, rouge 2005 très harmonieux, encore plus en place
• Les Laquets, AOC Cahors, rouge 2004 idem en plus large
. Cuvée Marguerite rouge 2015 concentré de fruit, encore bien jeune

Mouthes Le Bihan
• Pérette et les Noisetiers, AOC Côtes de Duras, blanc 2005 grain équilibré superbe, beaucoup de caractère, parfumé...à la noisette
• Les Apprentis, AOC Côtes de Duras, rouge 2005 rond, gourmand, fruité, un poil tannique, fait penser à l'Italie


Vallée du Rhône
Vieux Télégraphe
• La Crau, AOC Châteauneuf-du-Pape, blanc 1999 magnifique blanc de gastronomie, fin, persistance diabolique
• La Crau, AOC Châteauneuf-du-Pape, rouge 1999 structuré et fin, complexe, notes de poivre et d'épices.


Paul Jaboulet Aîné
• Domaine de Roure, AOC Crozes Hermitage, blanc 2005
• La Petite Chapelle, AOC Hermitage, rouge 2009
• La Chapelle, AOC Hermitage, rouge 2003
• La Chapelle, AOC Hermitage, rouge 2006

Chêne Bleu

• Héloïse, Vin de Pays IGP Vaucluse, rouge 2007 le coté solaire ne déborde pas sur les deux rouges
• Aliot, Vin de Pays IGP Vaucluse, blanc 2007 beaucoup de fraicheur, top
• Abélard, Vin de Pays IGP Vaucluse, rouge 2007 superbe


Espagne
Terra Remota
• Caminante, DO Empordà, blanc 2008 globalement très beaux vins avec beaucoup de fraicheur, très salin pour le blanc, au niveau des prix élevés[/i]
• Clos Adrien, DO Empordà, rouge 2008
• Usted, DO Empordà, rouge 2008

Portugal

Taylor’s
• Reserve Tawny 325th Anniversary, Taylor’s, Porto
• Tawny 20 ans d’âge, Taylor’s, Porto
• Taylor’s, Porto, Vintage 1985
• Taylor’s, Porto, Single Harvest 1966
#19
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jean-luc javaux, Moriendi, CAB 1861, leteckel, Damien72, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1139
  • Remerciements reçus 716

Blog a répondu au sujet : Vinapogée

Quel est l'intérêt de faire une liste de vins sans commentaire ?

Laurent
#20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3893
  • Remerciements reçus 1916

Vougeot a répondu au sujet : Vinapogée

Salut Laurent.
Daniel n'est pas du genre à enfiler les listes comme d'autres les perles. Bien au contraire. S'il en est un qui manie aussi bien la plume que le tire-bouchon, c'est bien lui.

Prends son compte-rendu comme une photo des vins qui étaient proposés à la dégustation. ;)

Vincent, parti découvrir d'autres horizons.
#21
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: daniel popp

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11815
  • Remerciements reçus 1812

jean-luc javaux a répondu au sujet : Vinapogée

Merci Daniel pour la liste.
C'est intéressant de voir le nombre et la qualité des exposants et des bouteilles.
C'est un salon tentant, de belle qualité et original par la présentation de belles bouteilles à maturité !

jlj
#22
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: daniel popp

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 69
  • Remerciements reçus 22

Paco81 a répondu au sujet : Vinapogée

CR: Visite du salon Vinapogée, organisé par M. Hervé Bizeul du domaine du Clos des Fées.....
J’eu le plaisir de me faire guider par M. Frédéric Villain, Maître dégustateur de son état, professeur Es Bourgogne.....

Pas mal de vignerons ou maisons, il nous a donc fallu faire un choix.....

Champagne Pol Roger......

Petite quantité, pas simple de faire un CR.

Brut Vintage : belle fraîcheur, sur les agrumes notamment le citron, pointe métallique. Jolie tension, sur la longueur.

Blanc de blancs 2008 : Note florale, plus d’envergure que sur le Champagne précédent, joli boisé, côté crémeux intéressant, jolie amertume en finale.

Vintage 2004
( dégorgé en novembre 2015 ) : Très belle tension couplée à un côté citronné subtil.
Belle présence en bouche, c’est très crémeux. Boisé classieux. Belle persistance.

Sir Winston Churchill 2008
: Très très faible quantité dans le verre.....
Jolie fraîcheur, pointe mentholée et végétal, subtil.
Profil sur la longueur, c’est droit, une autoroute mais avec un côté très délicat, subtil. Côté aérien tout en étant présent.
Longue longue persistance......

Champagne Philiponnat

Niveau quantité, on commence à flirter avec le ridicule....

Grand Cru 2007 : Entrée tendre, immédiatement suivie par une belle tension qui surgit, assez pure. Côté crémeux. Note vanillée, plutôt jolie. Jolie longueur.

On passe au rosé d’assemblage 2007....
Quantité limitée et pas fan, j’accroche pas....

Grand Blanc 1999
Moins dans le verre, c’est zéro. Très vanillé, stop, j’arrête les frais..... Next.....

Après la maison Pol Roger, c’est pas simple de passer derrière.

Fred me dit : « Toi qui aime les vins alsaciens, faut absolument que tu goûtes le domaine Rolly-Gassmann . Mon coup de cœur de l’année dernière.... »

On commence donc par un Pinot Noir de Rorschwihr de 1988....
La claque ! On est en présence d’un vin incroyablement jeune, quelle fraîcheur....
C’est un pot pourri de fleurs, très envoûtant, du tabac, je peine à détacher mon nez du verre...
Fred me dit : « On dirait un côté vendange entière.... ».
Y a effectivement une belle présence en bouche, un côté végétal, subtil. Sur la finesse.....
Grand vin.

Riesling, Kappelweg de Rorschwihr, Vendanges Tardives 2000 ....
Ça pétrole ! Présence minérale.
La bouche est incroyablement subtile. Les sucres sont intégrés, fondus. Quelle délicatesse. C’est à la fois, délicat, subtil, mais avec beaucoup de grâce et de présence.
Belle longueur sur le silex.

Auxerrois, Rotleibel de Rorschwihr, 2003
Sensation de fraîcheur au nez. Des notes exotiques, subtiles invitent à la dégustation....
La bouche est onctueuse, délicate, doucereuse me dira Fred....
C’est exactement cela, à aucun moment, on tombe dans le côté écœurant du sucre. Toujours dans la subtilité.
On a peur de manquer de tension mais non....
Une fine tension minérale subsiste, apportant un joli équilibre....
Je n’aurai pensé prendre autant de plaisir avec un Auxerrois.....

Pinot Gris 2007, Rotleibel de Rorschwihr, Vendages Tardives...
Nous sommes sur un vin au profil plus minéral que le précédent. Pointe d’hydrocarbure. Plus « brut ».
Fine tension toujours qui trace le vin en bouche tel l’araire d’une charrue fendant le sol....
Jolie note de citron confit/kumquat. Jolis amers en finale....

Gewurtztraminer 2008, Hagenau de Bergheim, Vendanges Tardives.....
Note d’orange/ mandarine.
Bouche incroyable. Tension saline et minérale, c’est droit avec toujours cette subtilité, caractéristique aux vins précédents. Fine matière. Quelle délicatesse.
Une ballerine sur ses pointes.....
Amers de folie, très belle longueur avec un côté minéral et salin..... ouaouh !

Gewurtztraminer 2007, Hagenau de Bergheim, Sélection de grains nobles....
Encore une fois, un équilibre incroyable pour ce vin.
Minéralité et côté salin accompagnent de jolies notes de fruits exotiques et de mangue. C’est très fin.
Belle tension minérale, très saline accompagnée de jolies épices.....

Grosse claque avec ce domaine.
Délicatesse, subtilité, équilibre et minéralité sont les mots que je retiens pour définir les vins dégustés.
Incroyablement digeste.

Fred me ramène alors sur ses terres de Bourgogne et m’amène au stand du domaine Dureuil-Janthial.

On attaque par un Rully 1er Cru 2004, Les Margotés, servi en Magnum.....
On ne change pas de registre. Grande délicatesse, de la finesse. Beurré subtil, magnifique. Fine tension
Notes subtiles, sur le végétal, notamment la feuille de citronnier.

Rully 1er Cru 2003, Les Margotés, toujours en Magnum.....
Nez un peu plus présent, plus solaire mais toujours très délicat.
C’est plus mûr en bouche, moins tendu. Sitôt le milieu de bouche passé, le vin prend de l’ampleur et devient magistral en finale. Épices et minéralité accompagnent ce final en apothéose !

Rully 1er Cru 2000, Les Margotés, encore en Magnum....
Bouche tendue et saline pour ce vin plus « frais » que le précédent. Tension délicate. C’est beau, presque cristallin.
Longue persistance.....

Rully 1er Cru 1994, Le Meix Cadot......
« Agence des Objets Viniques Non Identifiés, j’écoute..... »
Dès que je plonge mon nez dans le verre, je sens que ce vin ne me laissera pas indifférent.
Grande grande complexité et grande présence en bouche.
Superbe patine. Le vin est épanoui, dans la force de l’âge et nous le montre.
Une note de sous bois d’automne et ses champignons me subjugue.... de la cire également. Une petite note de miel de châtaignier.
La bouche est monstrueuse. Quelle présence. C’est à la fois onctueux, frais et harmonieux.
Tension saline et minérale englobe une matière divine avec ce côté envoûtant délicat de sous bois.
Je ferme les yeux.... Je suis en forêt.....
Ça reste en bouche, longuement, longuement.....
Une autre claque.....

Nuits Saint Georges 1er Cru 2005, Clos des Argilières, servi en Magnum.....
J’ai du mal à passer à ce joli rouge tant le blanc précédent continue d’exciter mes papilles.
Vin très digeste, très beau « touché » de bouche.
On trouve des épices, de la fraise et un côté orange sanguine.
Vin sur la finesse.
Joli
Vigneron humble et sympathique.

J’avoue avoir coché quelques domaines avant le salon dont le domaine Charles Joguet ....
Nous nous y rendons donc....
Chinon 2008, Les Varennes du Grand Clos....
Le nez est expressif et complexe, sur un fruit « sanguin », de la cerise noire, du cassis. Trait végétal sans que l’on tombe dans le côté variétal du cabernet franc.
Beau fruit en bouche, éclatant. Ça commence à s’ouvrir même si les tanins sont encore un poil présent.
On sent la fougue de l’étalon, pas encore débourré....
Déjà joli.....

Chinon 2006, Les Varennes du Grand Clos.....
Au nez, note de cassis très pure, note minérale très belle.
Pureté du fruit. C’est éclatant.
Matière soyeuse, ça glisse en bouche, c’est salin et minéral.
Pointe de truffe.
Quelle longueur avec également une belle largeur.
La bouche « travaille ». L’équilibre est top.
Tanins fins.
Fred me fait remarquer à juste titre la différence avec le vin précédent. On sent que celui-ci est ouvert, dans une phase d’épanouissement qui va durer, durer......

Chinon 1998, Chêne Vert......
Alors on rappelle l’agence des Objets Viniques Non Identifié......
Nez épanoui, sur le tertiaire. On retrouve le côté salin/minéral.
L’entrée de bouche est soyeuse et immédiatement suivie d’une belle tension qui prend le relais et amenant un milieu de bouche fin, précis et harmonieux.
Fraises, framboises et liqueur de framboises s’invitent à la fête pour notre plus grand bonheur.
Ça a une longueur de dingue avec une finale saline couplée à de la fraise écrasée.....
C’est pas permis ou alors ça devrait être remboursé par la SÉCU.....
Quel vin !

Gros coup de cœur pour ce domaine.
Fais savoir être patient mais le résultat est juste MAGIQUE !

On change de région et on se dirige en Provence.
Domaine situé dans un cirque sur les plus hauts coteaux du terroir de Bandol.
Le Château de Pibarnon ......

Château de Pibarnon, Bandol, 2007.......
Côté sanguin sur le nez, très belle confiture de tomates, belle minéralité. Fruits noirs, mûre et cassis. Belle présence de graphite.
Beaucoup de délicatesse et très beau « touché » de bouche.
Du silex et une belle note de zan, très présente.
Grande longueur....

Château de Pibarnon, Bandol, 2001......
Nez sanguin, confiture de tomates et tomates mûres.
C’est plus gourmand. Le fruit est plus à maturité que le précédent. À point.
Toujours un très beau « touché » de bouche. Note minérale et belle note de cacao.
Belle longueur avec une fine amertume sur le cacao.

Château de Pibarnon, Bandol, 2006.....
Le vin présente un profil plus sur la garrigue, le thym, les oliviers, le menthol.
Très digeste malgré des tanins qui demandent à se polisser mais qui structure la bouche et lui apporte de la mâche.
Le fruit est éclatant, complexe.
Côté sanguin, fraise, cerise, confiture de fruits, trait végétal, tomates et zan.
Belle présence en bouche.
Jolie harmonie. Futur OVNI.

Très beau domaine..... vins qui méritent d’être attendu....
Mais la patience est récompensée.....

On passe au domaine du Vieux Télégraphe , à Châteauneuf-du-Pape.....

Nous dégustons, en rouge, le millésime 2001, servi en Magnum.....
Accrochez vos ceintures.....
Nez divin sur la fraise, la liqueur de fraise, la cerise, le menthol et une note de cuir qui complexifie l’ensemble.
Orange sanguine et pivoine à l’aération.
Bouche tendue, minérale, traçante.
Tension minérale qui fuse telle une étoile filante dans un ciel d’août. Cette tension est accompagnée de subtiles notes de fraises.
Orange sanguine, cacao et surtout le réglisse rehausse l’ensemble.
Grosse présence en bouche, belle largeur. Tanins délicats.
Longue longue persistance.
Encore une claque ! M A G N I F I Q U E

On retourne en Bourgogne avec le domaine René Bouvier ....

On commence la dégustation par un Marsannay, rouge, 2006, Clos du Roy, vieilles vignes.....
Nez très joli, animal, élégant, fruit « racé ».
La bouche délivre un fruit croquant et complexe de mûre, de cerise et cerise noire. Note animale/fourrure mais subtile et qui rehausse l’ensemble.
Belle longueur....

Gevrey Chambertin 1er Cru, Petite Chapelle, 2007....
Nez sur la cerise, la pivoine.
Bouche sur un profil très frais, mentholé. Cerise très classe.
Belle minéralité. Salin ++++
Belles notes de fraise et de tabac froid pour une très belle finale.

Gevrey Chambertin, Racine du Temps 2005, Vignes de 90 ans.....
Magnifique nez sur toute une palette cerisée. Belle note mentholée.
Note sanguine qui se mêle au sous bois et à un côté animal.
Note minérale.
Nez enjôleur.
La bouche est à l’avenant avec beaucoup de sève.
« Touché » de bouche TOP, glissant, délicat avec des notes de groseille, notes sanguines, de boîte à tabac et tabac froid....
Belle longueur.....

Deuxième fois que je déguste ce domaine, toujours grâce à Fred et j’avoue adorer ce qu’ils font.
Vigneron très sympathique.

À partir de ce moment, mes notes sont plus concises.....

Domaine du Clos des Fées .....
Petite quantité dans le verre....

Blanc, Vieilles Vignes, Côte du Roussillon 2004.....
Nez sur la cire et l’alcool.
Ça passe en bouche mais est ce que le second verre ne serait pas écœurant......
On ne le saura pas....

Le Clos des Fées, rouge, 2006, Côtes du Roussillon....
Très beau nez avec de magnifiques notes de cassis et de mûre.
La bouche se révèle onctueuse, saline avec un côté minéral sur le silex. Mûres et tarte aux mûres pour une très belle matière. Tanins presque fondus.
Joli vin.

La Petite Sibérie, 2001, Côtes du Roussillon, 100% Grenache.....
Arômes de cassis et mûres très purs et frais.
La bouche est fine, délicate mais tendue, précise, presque chirurgicale.
Minéralité. Jolie note de chocolat/cacao.
Très très grande longueur.
Finale subtile.

Petit passage par le stand de foie gras de Tonton Michel, allias le chef Michel Dussau.
Très bon foie gras et sa confiture de tomates Marmande «maison ».
Un régal.....

Clos Haut Peyraguey ....

Sauternes 2007......
Très beau nez, sur la mandarine, les agrumes, les fruits rôtis.
Très belle bouche avec une franche tension qui porte l’ensemble. Les sucres, pas encore totalement intégrés, ne tombent pas dans le côté écoeurant. Belle note minérale.

Sauternes 2005......
Nez sur le caramel, caramel au beurre salé, le citron.
On a nettement moins de tension en bouche.
On est plus sur le côté solaire, moins sur la fraîcheur.
Plus riche.
Mon cœur penche pour le 2007.

Avant de partir, petit toast au foie gras accompagné d’un Porto de la maison Taylor’s de 1968 de mémoire.....
Sensation subtile qu’un merveilleux café emplissait ma bouche...... Top

Voilà.....
Merci à Fred de m’avoir guidé et accompagné.....
Très beau salon.....
À l’année prochaine !
#23
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: monta, daniel popp, Vaudésir, DUROCHER, CAB 1861, Blog, sebus, Frisette, jimmycrackcorn, Damien72, DaGau, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1139
  • Remerciements reçus 716

Blog a répondu au sujet : Vinapogée

Pas de malice derrière ma question, c'est juste que j'aurai aimé lire un commentaire sur ces vins.

Laurent
#24

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1139
  • Remerciements reçus 716

Blog a répondu au sujet : Vinapogée

Merci pour ce CR, je suis passé à côté de Rolly-Gassmann, je note pour la prochaine. Plus de vieux télégraphe rouge quand on est passé, je regrette aussi

Laurent
#25

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2021
  • Remerciements reçus 351

daniel popp a répondu au sujet : Vinapogée

enfin un compte-rendu complet ;) qui mériterait un peu de mise en gras, de couleur et de titrage ::turn:: pour faciliter la lecture. :)

...yes, çà y'est, merci Paco !

Daniel
#26

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 183
  • Remerciements reçus 86

CAB 1861 a répondu au sujet : Vinapogée

mais quel talent de rédacteur ce François! Je m’y crois encore. Oui, Rolly-Gassmann c’est magnifique, prix doux et vieux millésime dispos. Joguet, Pibarnon des bombes à retardement avec, qui sait écrire au domaine, des vieux millésimes dispos. J’aime bien ce salon « modeste » en exposants mais où les vieux flacons sortent. Et c’est vrai, que si les maisons de Champagnes avaient été généreuses l’année dernières, elles ont pris depuis des cours d’homéopathie et, au passage, le Clos des Goisses servi en 2 millésimes l’année dernière n’a pas montré le bout de son nez et pourtant nous sommes arrivés tôt...
Un salon qui vaut le détour!

Fred
« C’est la composition même du sous sol qui caractérise la qualité des vins » - Dom Denise
Retrouvez les photos sur mon "blog FB" www.facebook.com/Coe...
#27

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82804
  • Remerciements reçus 8269

oliv a répondu au sujet : Vinapogée

#28
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 289
  • Remerciements reçus 96

Michou a répondu au sujet : Vinapogée

Compte-rendu d'une journée à Vinapogée 2020

En premier lieu, je voudrais saluer l'existence de ce salon dont la proposition est alléchante : présenter des vins à maturité aux dégustateurs. La demande pour les domaines est simple : apporter au moins 3 vins de plus de 10 ans. Sur tous les stands, les bouteilles les plus jeunes sont donc du millésime 2010. Tout ça est bien alléchant, notamment lorsqu'on voit les domaines présents : Vieux Télégraphe, Suduirault, Pibarnon, la Bégude, Dureuil-Janthial, Taylor's, etc.

Je n'ai pas pris de notes précises, je vais donc modestement vous retranscrire mes impressions en espérant que cela vous sera utile.

Philiponnat, Clos des Goisses 92, 93, 97 : tous les vins sont présentés en magnum. Si l'on ressent une légère oxydation sur le 97, les deux autres vins sont encore très fringants. Les bulles disparaissent rapidement mais les vins sont encore élégants avec un côté vineux et rond très agréable. Grande fraîcheur

Abbattucci :
Un domaine que j'ai découvert il y a peu lors de la dernière soirée Baron-Le Roy avec un général de la Révolution 2012.
Général de Révolution 2014 : on sent bien le Vermentino avec une attaque franche et citronnée mais le vin prend ensuite de l'ampleur avec un joli gras, longueur moyenne
Général de la Révolution 2010 (jéroboam) : Même profil que le 2014 mais avec plus d'amers en fin de bouche, profil très sudiste avec de l'opulence
Monte bianco (2010 je crois) : un 100% sciaccarellu, seule cuvée du domaine en monocépage. Pas de note
Ministre impérial 2008 (carafé) : très beau vin, d'une étonnante fraîcheur avec des notes capiteuses et surtout un nez de garrigue prononcé.

Dureuil-Janthial
Les Margotés Rully 1er cru blanc 2009: pas de note
Le Meix Cadot Rully 1er cru blanc 2008: un vin éclatant avec du gras, une note d'allumette (surement de la réduction) et beaucoup de fraîcheur. Acidité marquée qui étire le vin en longueur et quelques arômes floraux en fin de bouche
Rully rouge 2005 (magnum): touché de bouche très délicat avec de la chaleur, le vin est concentré (la couleur notamment) mais pas lourd. Très agréable

Prunier-Bonheur
Domaine familial que je ne connaissais pas situé à Meursault et qui travaille 8ha sur 22 appellations !
Meursault Les clous 2010 (magnum): grosse réduction qui a du mal à s'estomper à l'aération (notes d'allumettes), en bouche on sent l'attaque sur les agrumes avec une acidité traçante équilibrée par un joli gras. Dommage que la réduction se fasse autant sentir.
Auxey-Duresses vieilles vignes 2007: gras prononcé, très agréable, sans lourdeur. Un vin charnu avec une légère évolution.
Auxey Duresse 1er cru Les duresses 2009 rouge: cerise, framboise mûre, un peu de grillé, arômes épicés et de l'opulence. Joli vin

Le Puy
Première fois que je goûte ce domaine dont j'ai entendu monts et merveilles.
Emilien 2005: il y a du vin, c'est indéniable. Pas mal de matière, tabac, cerise noire, mûre avec beaucoup de fraîcheur
Emilien 1986: vin un peu fermé, on sent l'évolution avec des notes de sous-bois, de champignon et toujours ce tabac. Encore bien frais mais probablement à boire en l'état
Emilien 1977: la robe est très évolué, tuilée et il y a pas mal de dépôt. En bouche pourtant le vin conserve une belle acidité sur des notes d'humus, de zeste d'orange et encore des fruits rouges.
Beaux vins

Château La tour de l'évêque
Domaine situé à Pierrefeu du Var que j'ai découvert et beaucoup apprécié. 3 vins présentés, assemblage syrah-cabernet sauvignon (90/10). Le cabernet servant à obtenir l'appellation Cotes de Provence.
Noir&Or rouge 2010: le nez fait très sauvignon sur la tabac et le cèdre. En bouche c'est très élégant, profond sur les fruits noirs et du menthol. Belle longueur. J'aime beaucoup
Noir&Or rouge 2009: plus animal que le 10, sur le cuir et toujours les fruits noirs. Belle longueur également.
Rouge 2001: même type d'assemblage que les deux précédents. Profil similaire au 2010 mais avec davantage d'évolution et du cuir. Encore très agréable mais probablement à boire.
Très belle découverte

Vieux Télégraphe
La crau blanc 2006 (magnum): opulence, fraîcheur, légers amers
La crau rouge 2006 (magnum): épicé, fruits rouges presque croquants (pas de note claire désolé)

La Bégude
La brulade rouge 2007: vin que j'ai trouvé un peu éteint, pas de note
Bandol rosé 2006 (magnum): un rosé de plus de 10 ans, c'est une première pour moi et c'est très bon ! Pamplemousse, orange confite, groseille. Très agréable
Bandol rouge 2006 (magnum): du mourvèdre sans aucun doute, animal, épicé, tannins présents sans être asséchants. Joli

Pibarnon
Rouge 2008: probablement trop jeune mais si ça s'ouvre, ça va être super. Belle matière, on sent les fruits noirs et les épices
Rouge 2000: un peu fermé, pas de note
Rouge 1989: joli vin avec un côté terreux, un début d'évolution mais toujours une belle concentration et de la matière. Très belle tenue dans le temps

Cosse & Maisonneuve
Mon coup de coeur du salon pour ce domaine du Lot
Carmenet 2010 et 2009: 100% cabernet franc, tannins asséchants sur le 2009 mais pas sur le 10. Un poil de poivron mais surtout des fruits rouges bien mûrs et un belle matière. Encore jeune mais beaucoup d'élégance et de fraîcheur, notamment le 2010.
Les laquets 2009 et 2010: pas de note précise mais sur le coup, ces vins m'ont fait forte impression.
D'après Mathieu Cosse, le millésime 2017 est un grand millésime.

Clos des fées
Vieilles vignes blanc 2003: fraîcheur, rondeur, gras pour ce grenache blanc (et quelques amers)
Images dérisoires rouge 2010: pas de note
Clos des fées rouge 2008: très frais, joli
Petite Sibérie 2009: fermé à double tour

Rolet
Trousseau 1989 (magnum): couleur rouge brique, presque tuilé. Un côté rustique que j'aime sur le trousseau avec des fruits rouges, fraise écrasée et des notes terreuses. Très bon et surtout ne fait pas ses 30 ans.
Tradition 1995: grosse acidité qui allonge le vin, le chardonnay apporte de la rondeur. Notes oxydatives présentes au nez, on les a moins en bouche malgré des notes de pomme cuite et des épices. Joli vin
Vin jaune 2000: grosse acidité également, les notes oxydatives en bouche sont presque discrètes et on sent bien le savagnin. Très beau vin jaune

Rolly-Gassmann
Pas de notes précises, ce domaine présentait, outre un pinot noir 2009, uniquement des vins doux.
Riesling de Rorschwhir VT 2010: pas de note
Oberer Weingarten de Rorschwhir VT Gewurztraminer 2008: arômes typiques du gewurztraminer avec beaucoup de délicatesse
Hagenau de Bergheim SGN Gewurztraminer 2007: très beau vin, aérien
Weingarten de Rorschwihir Sylvaner 2007: je ne savais pas qu'on faisait ce genre de chose avec du sylvaner, très agréable
Rotleibel de Rorschwihir VT Pinot gris 1996: magnifique avec de l'opulence sans lourdeur, arômes de fleurs blanche, de la délicatesse, superbe.

Suduirault
Sauternes 2010
Sauternes 2007
Sauternes 2001
Pas de notes précises mais j'ai retenu des vins suaves, on sent bien le côté liquoreux mais une acidité franche les rends harmonieux. Gros coup de coeur pour le 2001, très grosse impression.

Clos Haut-Peyraguey
Sauternes 2010
Sauternes 2003
Pas de notes précises non plus mais grosse impression également sur le 2003. Moins frais que le 2010 mais encore très jeune et surtout beaucoup de compléxité aromatique.

Taylor's
Bon là, je dois avouer que mon expérience avec le porto est proche du néant et je manque de notes mais cette dégustation m'a vraiment donnée envie de creuser le sujet.
Vintage 1997
Tawny 20 ans: j'ai beaucoup aimé, avec une pointe oxydative qui fait durer le vin
Single harvest 1968: 50 ans de barrique avec mise en bouteille en 2018 --> j'ai trouvé ce vin monumental, tout simplement

Bonne journée à tous

Podcast Le Bon Grain de l'Ivresse anchor.fm/le-bon-gra... - "Déjà qu'on vieillit, on ne va quand même pas grandir" Pierre Millot
#29
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, dfried, Gibus, Moriendi, LADIDE78, bibi64, TIMO, Vaudésir, tomy63, f.aubin, Agnès C, sebus, Frisette, leteckel, jd-krasaki, Hpesoj, FlavFirst, Pinardo, tma, Kumquat, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2034
  • Remerciements reçus 646

tomy63 a répondu au sujet : Vinapogée

Michou écrit: je vais donc modestement vous retranscrire mes impressions en espérant que cela vous sera utile.


Un CR est toujours utile ! Très beau salon, ça ne doit pas être facile de jongler entre les vins relativement jeunes et les très vieux, plus les différentes régions, couleurs, liquoreux, VDN...
#30

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120jean-luc javauxVougeotstarbuck