Nous avons 1150 invités et 12 inscrits en ligne

CR: LPV Lutèce au bord de la Loire

  • Messages : 2222
  • Remerciements reçus 1266

jd-krasaki a créé le sujet : CR: LPV Lutèce au bord de la Loire

Vaste sujet sur lequel nous nous préparions à nous pencher ce soir-là, que celui de...

***

La Loire.

***

Il y a plein de bonne choses en Loire et puis la dernière édition Lutèce avait laissé le groupe sur un assez haut niveau quand même eu égard à sa jeune existence. Dur de choisir au moment de décider d'un apport.
Nous nous retrouvons au Aromes amores dans le 11e, avec un forfait, hélas, de JC coincé par son travail. Passons aux CR, et notons que nous avons réussi à compiler 5 CR sur ces 14 bouteilles, un record pour Lutèce.

Apéro

(c'était mon apport et que je suis arrivé en retard, donc cette bulle a été dégustée après le vin n° 2)

Domaine de La Taille aux Loups Montlouis Triple Zéro
Elie : Très jolie robe dorée, aux reflets or, la bulle est fine et bien homogène. Le nez est frais et fruité et signale le chenin, sur la fruit jaune et la pomme cuite, tirant par moments sur des notes plus florales (rose légère). En bouche, l’équilibre est manifeste et très séduisant : l’expression est plutôt austère, droite, mais il y a malgré tout du volume et une finale toute en tension, sur le coing et l’amertume. 16/20
Matthieu : Sur la pomme, bulles un peu grossières, assez facile à boire. Pas mal, sympathique « sans prétention. Surpris quand je découvre l’étiquette puisque j’en bois régulièrement et je n’avais pas reconnu…. 13,5
Yann : Des arômes qui m’évoquent le cidre. En bouche, je trouve les bulles un peu agressives. Ce n’est pas désagréable, désaltérant, mais je ne me sens pas dans ma zone de confort. 11/20
Matthias : La bulle est fine. Le nez est très sympathique avec une très forte minéralité accompagnée d’un mélange citronné et fleurs blanches. En bouche, c’est très sec avec une belle acidité et toujours cette touche citronnée. La longueur est moyenne mais c’est bien fait si l’on aime les vins très secs. 13.5/20
JD: Fruité vif, pomme au four, beurre frais, floral, frais, bulle très fine et légère, peu abondante; du plaisir, c’est désaltérant et rafraîchissant. 14/20

Les blancs

Michel Brégeon Muscadet Sèvre et Maine 2005
Elie : La robe est d’un or limpide. Le nez est riche et marqué par les fruits jaunes, avec une légère pointe oxydative. La bouche est décevante et perd beaucoup de la vivacité que le nez pouvait laisser espérer : un peu chaude, manquant de tension et très courte. Ce manque d’expressivité, même après aération, laisse penser qu’il a dépassé son apogée. Dommage ! 14/20
Matthieu : Nez fluet sur la pomme verte, plutôt agréable, marronné. Bouche sèche, finale courte, manque un truc. Je ne trouve pas de défaut particulier mais je ne suis pas emballé 13/20
Yann : (Mon 1er apport). Le nez est plutôt discret (bon, en même temps, une bonne crève trainée depuis 15 jours doit faire relativiser mes commentaires olfactifs). En bouche, je regrette un petit manque de tension, et la finale est un peu « râpeuse ». Décevant. 11/20
Matthias : Le nez est muet, presque fuyant. On note des notes de citron et de pomme si l’on se concentre bien mais à part ça pas grand chose. En bouche, la pomme et le citron dominent encore une fois avec une acidité présente et même dérangeante. La longueur est faible et c’est tout. Bref, un vin qui ne m’a pas parlé. 11/20
JD : Nez sur la pomme grise, de la rondeur bien mûre en boucheur. Se révéla plus tard sur les fromages de chèvre à mon avis. 13/20

Stéphane Bernaudeau Vin de France Les Nourrissons, 2014
Elie : Le nez est plutôt sur le retrait, autour de la pomme fraiche. La bouche laisse se développer une superbe longueur, mais s’avère légèrement dissociée. L’attaque est nettement marquée par les notes de fruits, le milieu de bouche marque un certain retrait avant de laisser se développer une superbe finale, tout en équilibre et en minéralité. Il faudrait sans doute lui laisser quelques années pour s’unifier. 16/20
Matthieu : Nez fruité, en bouche, un bel équilibre, bonne tension et belle fraicheur. Bien ! 15/20
Yann : Un vin quelque peu déroutant. Avec une belle attaque, d’une grande richesse, mais une finale qui tombe brutalement. Pour reprendre les termes d’Elie, on a l’impression d’un vin dissocié… A revoir. 12,5/20
Matthias : Le nez est cette fois-ci très beau avec de la pomme, une belle minéralité (eau de roche), un peu de noisettes qui trahit l’élevage. La bouche est elle aussi belle avec une belle tension et un très beau équilibre avec un mélange de pomme et de citron (encore une fois...). Un beau vin doté d’une longueur appréciable, bien fait et apprécié. 15.5/20
JD: léger grillé, pierre chaude, brioche, attaque ronde, milieu de bouche pierreux, finale très vive. 14/20

Domaine aux moines, Savennières roche aux moines 2014
Elie : D’une jolie robe dorée, avec éclat doré. Le nez laisse dévoilée des notes de pommes cuites, mais aussi parfois des touches plus acides de pomme granny. Joli toucher de bouche, très rond, avec une belle trame acide et une matière tout en élégance et tout en longueur. C’est très beau. 17/20
Matthieu : Nez sucré agréable. En bouche, c’est tout le contraire, strict, sévère, je trouve le vin un peu « méchant »… oui bon ça ne veut peut-être pas dire grand-chose mais je me comprends. 11/20
Yann : Nez floral. Une attaque fraiche, franche et nette. Une belle acidité qui structure le tout. J’aime beaucoup. Mon vin préféré de la soirée. 15/20
Matthias : Le nez ici est toujours très floral et les arômes de pomme dominent et une trace d’élevage luxueux. La bouche est très tendue, trop même. C’est très strict en bouche, très sec et sévère. Un vin trop jeune et strict qui doit attendre quelques années. 13/20
JD : Nez ample, large, frais, sur la poire, le café. La bouche affiche une réelle personnalité, charnue et fraîche à la fois, j’aime beaucoup . 16/20

Château Yvonne, Saumur 2014
Elie : Un bien joli nez, très typique d’un Saumur blanc, dans lequel on peut déceler une très légère réduction. La bouche est délicate, élégante et fort allongée. Un vin « dialectique » qui allie les contraires, fraicheur et complexité, élevage et légèreté. Le vin est bien en place, pour sa jeunesse. 17/20.
Matthieu : J’aime beaucoup, très bel équilibre, un peu jeune mais déjà très bon 15/20
Yann : Robe que je trouve un peu évoluée (à tort puisqu’on est en présence d’un 2014…). Une bouche tout en largeur, avec un élevage un peu trop présent. Pas mal tout de même. 13,5/20
Matthias : Le nez est aussi encore minéral avec une pointe d’oxydation (pierre de fusil). Je lui trouve une marque plus exotique que les autres, avec des agrumes et du litchi. La bouche est elle aussi très équilibrée avec un mélange de pomme verte, de citron et de litchi encore une fois. Une belle longueur et un bel équilibre font de ce vin une agréable surprise. 15/20
JD : Fruits frais (pêche), le vin m’apparait fluide et rond, il ne colle pas du tout avec le plat, ça ne me parle pas. 13/20

Domaine Guiberteau, Saumur Brézé 2013
Elie : Le nez est remarquablement ciselé et précis, marqué par une fine réduction. La bouche est en tension : une certaine austérité, mais du gras et une finale saline et soutenue qui donne beaucoup de volume à un vin déjà très impressionnant. Du fruit, une superbe texture, un vin fin et d’une grande précision : j’adore. 18/20
Matthieu : Nez sur la noisette, une touche d’oxydation paradoxalement agréable, TB 15,5/20
Yann : Un très beau nez, fruité. En revanche, en bouche, je n’accroche pas du tout. Je retrouve les notes oxydatives relevées par Mathieu, sauf que pour moi, on est quasiment dans le rédhibitoire. Par ailleurs, autour de la table, tout le monde parle de finesse, alors que j’aurais tendance à parler de « mollesse ». Bref, ce vin a fait l’unanimité, je pense donc que j’ai dû passer un peu à côté… 12,5/20
Matthias : Le nez est superbe, je dirai même top avec de la pomme, de la poire et de la noix de coco qui se conjuguent avec une pointe de noisette qui est intégré à l’ensemble. Le vin est gras, sur la pomme. C’est tendu et soutenue par une belle acidité qui apporte la longueur. Tout est à sa place, ciselé. Mon vin blanc préféré de la soirée. 16/20
JD : Nez complet, citronné, pierre, fleurs blanches, fumée, bouche élancée, nette, équilibrée, fraiche avec de la mâche. De la matière. Très belle longueur citronnée. Superbe. 17/20

Domaine de La Taille aux Loups Montlouis-sur-Loire Remus Plus 2014
Elie : Le nez est concentré, mais difficile à appréhender tant il est fondu, peut-être parce que la bouteille a été ouverte la veille. On remarque tout de même des arômes briochés, un peu de beurre, mêlés à de la fleur. La bouche offre un beau fruit, sur la poire, la pomme cuite : l’aromatique est très belle, fort complexe, grasse et salivante. Le volume est là, mais on reste un peu sur sa faim : comme une incompréhension de ce vin qui a tous les traits d’un excellent vin (d’où ma générosité). 17/20
Matthieu : Les chenins s’enchainent …. Un peu de saturation… et une vraie déception à la vue de l’étiquette. Une cuvée que j’apprécie d’habitude beaucoup et qui me laisse cette fois dubitatif , effet de séquence ? 13/20
Yann : Nez d’une belle finesse (agrumes, pomme). En revanche, en bouche, ça envoie ! L’élevage écrase tout… Dommage, car il doit bien y avoir quelque chose derrière. A revoir (mais dans un petit moment). 12/20
Matthias : Surement du fait de la séquence avec la bouteille précédente, le nez revient ici sur la pomme et le citron. L’élevage apparaît et de la pêche arrive à l’aération. La bouche est un peu sucrée avec encore de la pêche et de la poire et tendue. C’est agréable mais pas vraiment d’émotions. 14.5/20
JD : Menthol, pomme verte avec une belle maturité, soyeux, riche. 15/20

Les rouges

Domaine Delaporte Sancerre Chavignol rouge 2015
Elie : La robe est rubis, mais d’une couleur peu profonde. Un arôme lacté décelé par mon voisin domine nettement le nez et gêne quelque peu. Derrière cette première impression se révèle des fruits rouges acidulés, menthe poivrée. La bouche est fluette, presque fragile par moments et termine par une finale de longueur moyenne sur le menthol et la fraise/framboise. Au total un vin sans grande prétention, mais pas très accessible ce soir-là. 13/20.
Matthieu : Un bon sancerre rouge simple et facile d’accès. 14/20
Yann : Au bout de quelques secondes, JD tranche, sans appel : « Yop fraise ». Le pire, c’est que c’est vrai… Un vin, simple, peut-être victime de la température…. 11/20
Matthias : Au nez, c’est un véritable bonbon avec de la cerise et de la myrtille. On note un peu de cassis et de réglisse qui est bien intégré. Cela donne un ensemble assez sympa, très brut. La bouche fait aussi ressortir la cerise mais on peut lui reprocher qu’elle est un peu trop simple. Bref, un bon vin de plaisir assez bon. 13.5/20
JD : Nez de yop à la fraise, fruits rouge, bouche végétale, un joli fruité caché mais trop amère pour moi. Bizarre.11/20

Bernard Baudry Chinon Clos Guillot 2008
Elie : Le nez est fort expressif, proposant tour à tour de la myrtille, du cuir, du tabac, mais aussi une légère végétalité (ronces). L’ensemble reste étonnamment austère cependant et trahit sans doute une année faible. La bouche dévoile une manière incontestable, mais qui manque de profondeur, mêlant acidité et dureté des tanins. Jamais la matière ne parvient à se développer et la finale sur les amers qui aurait pu être très belle, laisse plutôt une impression de maigreur. Quand on découvre l’étiquette, on est surpris et un peu déçu. Difficile de dire ce qu’il adviendra, peut-être quelques années devraient lui faire du bien. 13/20.
Matthieu : Nez très « cabernet », myrtille, en bouche la finale est asséchante, un peu acide. 13/20
Yann : (Mon second apport). Un nez que je trouve intéressant (un peu de vanille). En revanche, ça se gâte en bouche. C’est agressif, avec une finale un peu asséchante. Deuxième expérience avec un Chinon de Baudry, et une nouvelle fois, l’impression d’un vin quelque peu « sauvage ». A revoir ? 12,5/20
Matthias : Un nez assez ouvert, sur la cerise et le cassis associé à de la ronse et un peu de poivron. La bouche présente une petite verdeur et des tannins encore présents. Peu de fruits apparaissent en bouchon (framboise majoritairement) et la longueur est moyenne. C’est pour moi vert et un peu trop jeune... 13/20
JD : Nez de café froid, tabac, ronce, un élevage à la bordelaise. La bouche affiche une grosse amertume, de l’acidité, des agrumes, c’est austère avec une belle note végétale. Je trouve en bouche également de la framboise, du poivron, du savon, et une touche alcooleuse. C’est raide. 11/20

Yannick Amirault Bourgueil Pavillon du grand clos 2010
Elie : Un peu de volatile marque le nez, mais le nez est sinon bien fondu, marqué par quelques épices. La bouche est plus décevante, alcooleuse, trop serrée à mon goût et trop marquée par des tannins encore peu civilisés. 13/20
Matthieu : Beaucoup de matière, de la complexité et des tannins fondus. Puissant. C’est très bon 15,5/20
Yann : Nez « sympa » (désolé, j’ai pas écrit autre chose). En bouche, une belle texture. En revanche, une finale un peu chaude. Bien. 13,5/20
Matthias : Le nez est ici sur les fruits rouges et noirs (cerise noire) associé à un peu d’alcool et de volatile. En bouche, les tannins sont encore bien présents, signe que le vin est encore bien jeune mais on dirait quand même une liqueur de fruits rouges associé à des épices et de la volatile. Une belle matière qui gardera à être garder. 14/20
JD : Nez puissant, alcooleux, sur les fruits rouges et les épices. La bouche évoque la liqueur de cerise, c‘est terreux, un peu de volatile dit Elie, il y a une structure tannique imposante qui emporte la finale. 14/20

La porte Saint Jean (Sylvain Dittière) Saumur-Champigny Les Beaugrands 2012
Elie : Au nez, c’est un vrai plaisir : au milieu des fruits rouges, il y a des notes évoluées, du jus de rôti qui donne une belle complexité à l’ensemble. En bouche, c’est à la fois juteux, volumineux et soyeux. Le toucher de bouche est dans l’élégance et la finesse, avec une belle longueur. Ce qui me frappe le plus, c’est que le volume n’est jamais pesanteur : comme un vin vaporeux, tout en épaisseur légère. J’aime beaucoup. 17/20
Matthieu : Le vin se goûte très bien, sur le fruit, agréable. 15/20
Yann : Nez plutôt discret (ou, à tout le moins, que j’ai du mal à saisir). En bouche, l’attaque est fruitée, et la finale est belle et longue. Je trouve en revanche que le milieu de bouche a un petit creux… Ça reste toutefois fin, et très élégant. 14/20
Matthias : Le nez est ici un peu plus animal, avec des fruits rouges très présents et un peu de bois.La matière est ici du velours, avec beaucoup de fruits et le vin emplit la bouche. On pourra lui reprocher un petit manque de complexité pour trouver à redire mais c’est très beau et j’ai beaucoup apprécié. 15/20
JD: Nez superbe, éthéré, vaporeux, floral sur l’hibiscus, une touche de café, un léger côté jus de rôti, un boisé léger mais présent qui souligne un super fruité. Le fruité se retrouve en bouche, c’est rond et velouté, voluptueux, tout en douceur, très évident. C’est à la fois sérieux et fruité, gouleyant et finement structuré, complet quoi. 17/20

Domaine de la Butte Bourgueil Mi Pente 2003
Elie : Quel superbe nez : des fruits rouges cuits, de l’épice et même un peu d’orange sanguine (qui me fait toujours autant d’effet). En bouche, l’aromatique est très complexe et tout en équilibre. Le toucher est très complet, avec des tanins bien polis, un beau volume et une belle longueur très légèrement sur l’acidité qui vient tendre le tout. Très beau. 17/20.
Matthieu : Très bon vin à maturité, meilleure rencontre avec cette cuvée, j’attends avec impatience que les millésimes récents soient à point. 16/20
Yann : Après le Guiberteau, la seconde incompréhension avec le reste de la tablée (ce qui me fait dire que je ne devais pas être dans une grande forme). Je trouve le vin tannique et un peu alcooleux… Bref, pas forcément fan. 12,5/20
Matthias : Peu de notes sur ce vin. Il est juste à maturité, encore assez jeune avec quelques tannins encore présents mais dans un ensemble fondu, un peu épicé et sanguin. J’ai beaucoup apprécié. 16/20
JD : Robe légèrement trouble. Le nez, très précis, énergique, démarre puissamment sur la tarte aux fruits rouges (celle avec un peu de crème pâtissière) la cendre, les épices. La bouche est droite, nette, fraîche, très bien construite, sérieuse, presque anguleuse dans sa structure tannique bien intégrée. Il y a une petite touche végétale qui débouche sur une très légère amertume en finale. Très très bon. 16,5/20

Les douceurs

Domaine Huet Vouvray moelleux Haut lieu 2008
Elie : Le nez présente un problème gênant : de l’eau de cuisson d’asperge blanche. Difficile d’en faire abstraction : le reste du nez est assez monolithique. La bouche est également décevante : avec du coing, de l’ananas et des épices. Difficile de comprendre ce vin. 13/20
Matthieu : Bon entre le Foreau qui a un défaut et le Haut Lieu que le passage au congélo a dézingué …. Déçu par ce qui devait être un beau duo….
Yann : Nez sur l’ananas, puis le pamplemousse… En bouche, une sévère impression de dilution. 12,5/20.
Matthias : Le vin 13 et 14 (les moelleux) semblent défectueux et n’ont pas vraiment été apprécié. Cela aurait cependant été très sympathique. Pas de notes.
JD : Nez d’Asperge blanche, pomme, coing, c’est frais (peut être un peu trop froid d’ailleurs). Bouche gentiment tendre, fraîche, agréable, fruitée, dynamique. J’aime bien. 14/20

Clos Naudin (Foreau) Vouvray moelleux 2003
Elie : Le nez est très étroit, peu expressif même si on reconnaît quelques notes de pommes, miel et coing, mais rien de franc. En bouche, cette impression se confirme, avec une finale sur l’alcool. Visiblement, il a été cassé par le petit passage en congélateur. Quel dommage. Décidemment les moelleux se goutent mal ce soir. 11/20
Matthieu: ...
Yann : En roue libre, j’ai seulement noté 11/20
Matthias: …
JD : Robe dorée, nez simple sur la gelée de coing, vin plat en bouche. Une bouteille à problème? sur cette bouteille 11/20

***


Aie aie aie pour les moelleux...
Tiercé gagnant ce soir là: Guiberteau brézé 2013, Mi-pente 2003, Dittières Beaugrands 2012. Ce fut une très belle dégustation, avec de magnifiques chenins secs, et des cabernets très contrastés. Les deux moelleux n'ont pas livré tous leurs secrets ce soir là... Brézé domina Rémus+ qui se retrouve relégué dans le peloton, mais un chouette peloton de chenins 2014 avec le savennière, Yvonne et les Nourrissons. Sans concertation, 3 vins de Jacky Blot se retrouvent sur la table (et sont appréciés).
Fait marquant, quand même 5 CR contribués sur 10 participants, et dans la semaine, quelle motivation et quel enthousiasme :)

JD | Lutèce
#1
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Gildas, podyak, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, f.aubin, Frisette, Raisin breton, jclqu

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 128
  • Remerciements reçus 17

Teumoche a répondu au sujet : CR: LPV Lutèce au bord de la Loire

Merci pour le Travail de synthèse JD.
Au final, nous avions des plats assez hétérogènes et à la lecture des CR, on se rend compte que cela a vraiment beaucoup influencé notre appréhension de certains vins..
Les notes ne sont pas forcément élevées mais j'ai trouvé la dégustation dans son ensemble très réussie.
Et puis quand on y pense, on va pouvoir relancer une dégustation Loire sur la Loire côté Sancerre / Pouilly... c'est fou comme nous avons penché à gauche....

Je continue de pencher que le congélo a flingué le Huet.....

Matthieu
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 647
  • Remerciements reçus 379

rudy.B a répondu au sujet : CR: LPV Lutèce au bord de la Loire

Concernant le Sancerre Chavignol rouge de Delaporte, je confirme qu'il est préférable de le boire relativement frais, enfin sur le 2014, c'est le constat que j'avais fait.

J'en ai bu 2 à température ambiante, c'était franchement pas tip-top, mais aux alentours d'une douzaine de degrés, ça se buvait très bien.

Concernant la "fragilité" du vin en bouche, j'avais fait ce constat également avec la cuvée Silex sur 2014 suivant certains accords.
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1385
  • Remerciements reçus 308

GAET a répondu au sujet : CR: LPV Lutèce au bord de la Loire

Bonsoir,

Pour ce qui concerne le haut lieu 2008, je pense à un problème de bouteille car cela ne correspond pas à ce j'ai bu. Confer mon CR sur le sujet (j'en ai gouté plusieurs :unsure: )
Cordialement
Gaëtan
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3404
  • Remerciements reçus 812

didierv a répondu au sujet : CR: LPV Lutèce au bord de la Loire

Le Chavignol 2015 de Mathieu Delaporte était clairement le moins plaisant des 3 rouges en aout dernier.D'accord avec vos commentaires.
Silex et surtout Culs de Beaujeu étaient d'un autre calibre

Didier
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck