Nous avons 1212 invités et 67 inscrits en ligne

Domaine François Cotat, Sancerre

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a créé le sujet : Domaine François Cotat, Sancerre

DOMAINE FRANCOIS COTAT



Bourg Chavignol
18300 Sancerre
Tél. : +33 (0)2 48 78 01 41





Un domaine réputé, mais une petite production et des vins assez difficiles à se procurer.
Des vins, qui nécessitent plusieurs années de cave pour s'exprimer pleinement.
Je viens de rentrer quelque bouteilles du millésime 2000.

Pour leur faire de la place, j'ai décidé de terminer mes Domaine François Cotat 1997 CR:

* Domaine François Cotat - Sancerre La Grande Côte 1997

Un vin arrivé à  maturité.
Nez intense et complexe avec des notes de pomme, de tilleul et d'acacia.
Une grande pureté d'expression en bouche, un côté très minéral avec de la longueur, de la consistance, mais point de lourdeur du fait d'une belle structure acide équilibrée par une pointe de sucre résiduel, ne nuisant pas à  l'ensemble au contraire, mais apportant une petite touche originale.
Un Sancerre d'anthologie que j'aime beaucoup.

* Domaine François Cotat - Sancerre Les Culs de Beaujeu 1997

Beaucoup plus sec et acide que le précédent, il est cependant très pur et minéral et correspond peut-être plus à  ce qu'on attend d'un vin de sauvignon. Une grande bouteille également.

Voilà , je n'ai plus de 1997. Je vais devoir patienter longtemps avant de découvrir les 2000 dans leur plénitude.

olif
#1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 592
  • Remerciements reçus 5

EricD a répondu au sujet : Re: François Cotat à  Sancerre

C'est intéressant que selon toi ces vins doivent vieillir pour s'exprimer pleinement. J'ai servi hier soir un "Monts Damnés" de Cotat dans le millésime 2000. Il était bon, très typé sauvignon, clair presque translucide, très fin, sur la pomme verte et les agrumes, mais il lui manquait ce supplément d'âme qui fait les grands vins. Je vais patiemment attendre les quelques bouteilles qu'il me reste. Je suis sûr qu'il sera fabuleux dans trois/quatre ans.
Eric
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: François Cotat à  Sancerre

c'est à  mes yeux le plus grand domaine de sancerre,qui produit des vins de garde qui montrent une étonnante aptitude au vieillissement
je crois que boire les 97 aujourd'hui, c' est bcp trop tôt .
je conseille aussi de gouter les "cuvées spéciales",récoltées avec des raisins surmuris et qui présentent un bouquet extraordinaire,quand l'année le permet évidemment.
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17446
  • Remerciements reçus 1296

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: François Cotat à  Sancerre

C'est souvent la grande question pour les vins de Sancerre; boire tôt sur le fruit ou attendre que le vin s'épanouisse?
Voilà  un débat qui va être intéressant.

Personnellement, le côté variétal des sauvignons jeunes me plait assez mais fatigue assez vite, comme beaucop de cépages aromatiques.
La complexité ressort avec l'âge, peut-être ce que l'on appelle le terroir, notion que je ne maîtrise pas assez pour les vins de Sancerre.
Nous attendons donc vos expériences en la matière.

Jérôme Pérez
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: François Cotat à  Sancerre

Malheureusement je n'ai aucun vin de Cotat en cave et je n'ai jamais eu l'occasion d'y tremper mes lèvres (je vais essayer de réparer celà ). Quand j'en aurai mis quelques bouteilles en cave elles n'en sortiront plus avant longtemps, je pense que ces vins s'expriment entre 10 et 50 (ou plus…) ans.
Patience et longueur de temps…
Lorsqu'Eric nous fait remarquer que le Cotat 200 était très typé Sauvignon, je me dis que ce n'est pas la peine de boire du Cotat (ou Vatan, Dagueneau ou Mellot…) pour boire du Sauvignon
Ces vignerons nous donnent à  goûter des Monts Damnés et des Culs de Beaujeu pas du Sauvignon…
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 592
  • Remerciements reçus 5

EricD a répondu au sujet : Re: François Cotat à  Sancerre

Je n'ai ni la connaissance ni le recul nécessaire pour m'aventurer dans des conclusions du type "très Monts Damnés" ou "très Grande Côte". J'ai voulu simplement dire que ce vin me semblait respecter sincèrement son cépage, sans maquillage et sans artifice, au risque de déplaire à  80% des consommateurs qui recherchent sans doute plus de couleur et de matière. Mais si Vincent, qui semble en être le spécialiste, voulait m'expliquer les caractéristiques particulières du terroir des Monts Damnés, je serais plus que preneur !
Eric
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: François Cotat à  Sancerre

Je ne pense sincèrement pas avoir commis un infanticide en ayant bu mes 97 de Cotat cette année même si effectivement ils peuvent encore attendre (je n'en avais que 2 bouteilles de toute façon!). La grande Côte, notamment, est loin d'être sur la réserve et s'exprime déjà  pleinement. Si j'en retrouve quelques exemplaires (ce qui n'est pas impossible!), je les encave pour encore quelques années.

Quant aux 2000, Eric, je dirais qu'il faut effectivement les attendre au minimum 5 ans, voire plus.

Cordialement,

Olif
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: François Cotat à  Sancerre

je ne pense pas que tu ai fait une erreur en buvant tes 97, dans la
mesure ou tu as du "sancerrement" avoir un trés grand plaisir.
Garder ou boire est une question que tout le monde se pose, personnelle-
-ment j'aime me faire plaisir sur un vin jeune autant que sur un vin ayant
atteint un age respectable, l'essentiel étant d'éviter d'ouvrir une bouteille
"fermée".
Pour les 2000 les monts damnés , j'en ai ouvert une hier, et je peux te
dire que le vin a déjà  une complexité remarquable , l'équilibre entre le
gras et la minéralité est superbe, le sauvignon sur cette parcelle
travaillé par Cotat a meme dévoilé un nez de praliné, Extra!
si tu as de la patience ces bouteilles peuvent etre "oubliées" facilement
un quart de siecle dans une bonne cave.
Alors ,on reparleras des monts damnés en 2025?
Amicalement.
Jerome
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 237
  • Remerciements reçus 0

Nick Borderline a répondu au sujet : Cotat La Grande Côte en Vin de Table

J'ai rentré en cave une bt de La Grande Côte de Francois Cotat 2002 et ai ensuite réalisé qu'il ne portait pas la mention Sancerre mais Vin de Table. A vrai dire cela m'est égal tant que le vin est bon mais par curiosité quelqu'un peut-il m'en donner la raison : terroir exclu de l'appellation Sancerre, vin refusé à  l'agréement, stratégie délibérée du producteur...

Nick
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 237
  • Remerciements reçus 0

Nick Borderline a répondu au sujet : Re: Cotat La Grande Céte un Vin de Table

J'ai finalement trouvé ma réponse au domaine. Refus d'agréément à  l'analyse pour degré alcoolique dépassant le seuil autorisé.

Nick
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26011
  • Remerciements reçus 797

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: François Cotat à  Sancerre

Auteur: bp
Date: le 25/04/2006 à 19:55

dégustation de sancerre francois cotat :

rappel : la grande côte : 1 ha de vignes plantées en 1953, terrain très pentu exposé plein sud.
les monts-damnés : 0.8 ha de vignes plantées en 1973 et 1974, terrain très pentu exposé plein soleil.
les culs de beaujeu : 1.7 ha de vignes agées de 25 ans, terrain en pleine pente exposé plein soleil.

vendange : récoltes a tres haute maturité et manuelle.

vignification : élevage en vieille barique, pas de bois neuf, aucun levurage, ni collage, ni filtrage et mise en bouteille en vieille lune après deux soutirages.

CR: les culs de beaujeu 2003 :robe jaune claire, nez très puissants, belle longuer.

CR: les monts-damnés 1997 : robe jaune fonçée, nez plus parlant et + boisé, bouche assez grasse et ronde, beaucoup de tonus.

CR: la grande côte 1985 : robe fonçee, nez de cire d'abeille, coing et fruit confit, belle longueur avec de la matière et encore de l'acidité.

CR: la grande côte 1996 : robe claire, nez de céleri et d'humus et qq notes cirées, longueur phénomenale, beaucoup de fraicheur et un super équilibre.

CR: la grande côte 1989 : robe jaune claire limpide, qq notes de citon confit, très belle longueur avec un final très puissant ( notes sucrées).

CR: les monts-damnés 1990 : robe jaune vert soutenue, minéral, beurré, et beaucoup de fruits éxotiques; concentration, puissance, richesse...extase

amicalement.

ps : tous ces vins sont issus du cépage sauvignon.

bruno
#11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: François Cotat à Sancerre

CR: VdT (Sancerre) "La Grande Côte" François Cotat 1998. Notes entre : 15 et 16 - déc 1999
Couleur extrêmement pâle, argentée, du gras. Nez de tilleul, un peu réduit et lent à se livrer, s'ouvre sur un miellé intense, avec des notes de buis. Bouche à la fois concentrée et vive, trace de sucre résiduel, grande minéralité et superbe longueur.

CR: Pascal Cotat “La Grande Côte” 1999 : sept 2001
DS : 14/14,5 - PC : 15/15,5 - LG : 14 - PP : 15.

• Typicité évidente au nez, qui jaillit assez puissamment : buis, lierre, et même de notes réduites qui évoquent le Crottin de Chavignol (est-ce une vue de l’esprit ?)
• Très minéral, crayeux en bouche, droit et vif, long, mais moins archétypique ?

CR: Sancerre - Francis Cotat - La Grande Côte 1990 : mars 2005
JP17,5 – PP17 – LG15,5

- Nez développant dans un concert débridé excentrique des odeurs de fruits blancs et exotiques (mangue), de truffe, de citron, de fleurs blanches capiteuses, de violette. Un expression balsamique (essence de lavande) et minérale complexifie avantageusement cet ensemble décidemment à part.
- Bouche puissante, épaisse (huileuse selon Pascal), opulente, dotée d’un grand caractère. Très difficile à situer (Jurançon ?, Hermitage ?, Condrieu âgé ?), elle évoque la parfumerie et est corsetée par une acidité et une minéralité appropriées et salvatrices. Reste cette sensation de chaleur alcoolique en finale.
- Un choc palatal accompagne cette cuvée impressionnante et aussi un peu excessive (en dépit des 13° annoncés, le taux d'alcool dans ce vin semble approcher le double de celui du vin mosellan). Une bouteille dont on se souviendra, insiste Jacques !

CR: Sancerre - Francis Cotat – Chavignol La Grande Côte Cuvée Spéciale 1986 : 4/6/06
VM16 – JP15,5 - LG16 – PP16,5

- Patchwork réussi d’odeurs grasses dues à la grande maturité (rillette), de fumée, de menthol, de minéral, de citron, de citron vert (un aspect « sprite ») ainsi qu’une pointe de truffe blanche et une trace végétale. On pourra penser cette esquisse au style demi-sec provenir de la Loire (Foreau ?), de Jurançon (Clos Joliette), de Moselle ou encore d’Alsace.
- Bouche à la liqueur retenue, originale, faisant preuve de finesse et de longévité.
- Un vin d’esthète, rare, qui n’est certes pas parfait mais qui est attachant, en raison de la nature si particulière de sa liqueur demi-sec sans concession.
#12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1102
  • Remerciements reçus 96

tht a répondu au sujet : Re: François Cotat à  Sancerre

Bonjour

Pour avoir goûté des Cotat à diverses périodes de leur vie, ce sont des vins qui gagnent à vieillir longtemps. En effet, pendant leur jeunesse, ils présentent un profil variétal et sont bons, mais pas forcément vraiment suppérieurs à leurs pairs dans la région. Par contre, au long viellissement (plus de 10 ans), il s'épurent et deviennent de plus en plus minéraux et complexes. Pour moi, il n'y a pas photo ! Si pour boire un sauvignon joliment fait, sur des arômes de fruit, de buis etc ... nul n'est besoin de rechercher spécifiquement des Cotat. Il y a aussi bien et moins cher !

Thien
#13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: François Cotat à  Sancerre

Thien,

Dans les notes vériétales des cépages, c'est vraiment de loin le sauvignon qui m'ennuie le plus ...
#14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2446
  • Remerciements reçus 41

BARRET Philippe a répondu au sujet : Re: François Cotat à  Sancerre

Passage au domaine aujourd'hui pour goûter et... acheter (ventes assez limitées et priorité aux clients anciens, merci !).
Une nouveauté sur 2005, une cuvée "Jeunes Vignes" (de 3 à 7 ans, il me semble) sur un terroir assez différent des cuvées habituelles de la maison (qui sont sur terres blanches) alors qu'ici on a un terroir de caillottes. L'avantage c'est que c'est un vin plus accessible jeune (ce qui n'est pas habituel ici). Il est fait dans la droite ligne du style maison : tension, matière, maturité et peu ou pas de bidouillages oenologiques. (11,36 euros, on est précis chez les Cotat !).

Les trois cuvées emblématiques du domaine (Cul de Beaujeu, Monts Damnés et Grande Côte) sont remarquables en 2005. Les 2004 étaient sur un style très tendu, très minéral, peu "aimable" (mais au bout de 8/10 ans on passe dans une autre dimension de plaisir...). En 2005 on retrouve plus de gras mais sans les excès de 2003. C'est à mon avis un très grand millésime ici, à garder 10 ans mini. Culs de Beaujeu est un peu plus ouvert que les autres cuvées à ce stade (presque exubérant mais sans excès en restant bien équilibré), Les Mont Damnés est le plus austère mais on sent une matière pleine et profonde, La Grande Côte est, comme toujours, le vin le plus riche, le plus puissant, avec sans doute un tout petit poil de résiduel qui ne se sentira pas du tout au vieillisement. C'est un vin plus "rond" que les autres, mais derrière cette apparente amabilité il y a quand même du sacré muscle. (prix de 13,16 à 14,35 euros)
Au total, cela reste pour moi ce qui se fait de mieux à Sancerre (où il y a beaucoup de vins catastrophiques) à des prix finalement assez raisonnables compte tenu de la réputation (justifiée) du domaine. Avec 10 ans de bouteille ce sont de vrais grands vins et pas de "petits sauvignons".

Pour finir et pour montrer la capacité de vieillissement, François Cotat m'a fait déguster à l'aveugle une bouteille d'un millésime plus ancien (ouverte depuis une semaine). Au nez il y avait une superbe évolution tertiaire sur la truffe blanche, les fleurs blanches. la bouche m'a parue plus jeune que le nez, peu acide, mais pas molle du tout pour autant. le manque d'acidité me fait penser à un 1997 (un millésime qui a évolué plus vite que la moyenne comme partout en France). Caramba ! Complètement raté ! C'est un 1982. Incroyable, pas une seule trace d'usure et une belle complexité. Une leçon !

Philippe

Philippe
#15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • laurent saura
  • Portrait de laurent saura
  • Visiteur

laurent saura a répondu au sujet : Re: François Cotat à  Sancerre

Impressionnant,et merci Philippe!

Mais François Cotat ne fait pas du Sancerre,il fait du Chavignol!!
#16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3095
  • Remerciements reçus 0

Daniel S a répondu au sujet : Re: François Cotat à  Sancerre

Laurent Saura a écrit " Mais François Cotat ne fait pas du Sancerre,il fait du Chavignol!!"

J'ai bu ,une fois, Les Monts Damnés, et c'était très beau, et pour faire plaisir à Laurent, à boire avec un crottin.

Amicalement,

Daniel

Cordialement
Daniel
#17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : CR: François Cotat à  Sancerre - La Grande Côte 1983

CR: Sancerre François Cotat La Grande Côte 1983 : 17,5/20 - 16/9/06
Robe pâle. Grand nez, aérien et complexe, très distingué : agrumes, miel, minéral (coquille d’huître), citron confit, réglisse. La bouche brille pas sa cohérence (elle est stricte et gourmande à la fois), sa pureté, sa longévité(personne n’imagine un vin aussi vieux), sa sapidité et sa longueur interminable. Elle peut évoquer Chablis. Difficile de recracher un tel vin.
#18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • laurent saura
  • Portrait de laurent saura
  • Visiteur

laurent saura a répondu au sujet : Re: François Cotat à  Sancerre - La Grande Côte 1983

C'est ta premièren expérience de Cotat aussi vieux?

En tout cas,cela confirme la grandeur de ses Sancerre.
#19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: François Cotat à  Sancerre - La Grande Côte 1983

Si tu regardes plus haut, j'ai goûté 1990 et 1986 (en cuvée sucrée).

Le 1983 semble avoir trouvé le secret de l'éternelle jeunesse : pensé à 1995 (Chablis). D'autres ont dit ... 2002 !

Un très beau flacon !
#20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 278
  • Remerciements reçus 0

DavidO a répondu au sujet : Re: François Cotat à  Sancerre

Le 11 novembre 2005 à La Cave Insolite à Montlouis :

CR: Sancerre Les Culs de Beaujeu 2005 — François Cotat 17/20

La robe est claire. Le nez qui possède beaucoup de fond se positionne sur les arômes variétaux du cépage : les fruits noirs (le cassis), puis les fruits exotiques (la mangue notamment) dans un deuxième temps. La bouche guidée par une acidité fantastique est très longue, étirée et puissante. J’ai vraiment aimé ce vin. J’en ai donc acheté.

Le 27 décembre 2005 à Vouvray :

CR: Sancerre La Grande Côte 2002 — François Cotat Pas de note…

La robe est d’une couleur jaune d’or pâle. Le nez est aérien et littéralement ancré sur la roche : minéral (roche), eau de rose remarquable, tilleul, céleri. Le nez est de grande distinction mais malheureusement, malheureusement, malheureusement… trop marqué par le soufre. Quel dommage ! Quel grand dommage car le terroir et ce qu’il produit est semble-t-il immense !... La bouche est pure, très longue (résultat d’une acidité incroyable), droite, vive.

Il semblerait (d’après un caviste de Tours) que cet excès de soufre — que je n’ai pourtant pas rencontré sur Les Culs de Beaujeu 2005 — est le résultat de la méthode utilisée pour soufrer les barriques et qu’il disparaisse après 10 ans. Avez-vous déjà rencontré ce problème dans les vins de François Cotat ? Dans des millésimes jeunes ? Dans des millésimes anciens ? Merci pour les futures réponses.

Cordialement,

David.
#21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21570
  • Remerciements reçus 48

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : CR: François Cotat à  Sancerre Les Monts Damnés 2004

CR: J'ai eu l'occasion de boire en décembre 2006 et hier soir
Les Monts Damnés 2004 de François Cotat

Un vin élégant, bu trop jeune, mais séduisant avec ses notes de pomme verte et de citron, et quelques touches minérales.
La bouche savoureuse et équilibrée offre une belle fraîcheur et une longue finale.

Cordialement,
Thierry
#22

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2995
  • Remerciements reçus 1

charlesv a répondu au sujet : Re: François Cotat à  Sancerre

J'aime beaucoup le 2002, même cuvée et même bonhomme ! Quelle tension dans ce vin !

" Je n'écris pas pour une petite élite dont je n'ai cure, ni pour une entité platonique adulée qu'on surnomme la Masse. Je ne crois pas à ces deux abstractions, chères au démagogue. J'écris pour moi, pour mes amis et pour adoucir le cours du temps. " Jorge Luis Borges
#23

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2446
  • Remerciements reçus 41

BARRET Philippe a répondu au sujet : Re: François Cotat à Sancerre

A mon goût les vins de François Cotat sont les meilleurs de la très médiocre appellation Sancerre (je ne parle évidemment que des blancs, en rouge, c'est encore pire !). A mon avis, il faut par contre ne pas hésiter à les faire vieillir longtemps (au moins 8 à 10 ans selon la qualité du millésime).

Philippe

Philippe
#24

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21570
  • Remerciements reçus 48

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: François Cotat à  Sancerre

Philippe,

Je suis d'accord avec toi sur l'intérêt de laisser vieillir les vins de Cotat.

Madame Vételé nous a offert, à DidierT et à moi, l'automne dernier, une Grande Côte 1989.
Cette grande bouteille a été commentée ailleurs...
L'âge lui avait donné un charme fou!

Didier nous a depuis trouvé de vieux millésimes du domaine.
Je vais bientôt recevoir ma part de cette commande groupée...

Cordialement,
Thierry
#25

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19
  • Remerciements reçus 0

climens.03@wanadoo.fr a répondu au sujet : Re: François Cotat à  Sancerre

je deguste réguliérement les vins de ce domaine et confirme le merveilleux potentiel de vieillissement de toute la production.

ALAIN CLUZEL
#26

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21570
  • Remerciements reçus 48

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : CR: François Cotat à  Sancerre Les Monts Damnés 1996

CR: Les Monts Damnés 1996 François Cotat

Nez jeune sur le citron et les fleurs blanches avec une touche de bourgeon de cassis.
Bouche qui semble plus âgée et qui est dominée par des saveurs de foin et de citron confit. Elle est ample, équilibrée et longue: le gras et la vivacité s'opposent avec bonheur.

Ce vin, qui passe après un Pur Sang 2000, me semble séduisant.

Cordialement,
Thierry
#27

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3118
  • Remerciements reçus 3

DidierT a répondu au sujet : Re: François Cotat à Sancerre

Thierry, ton commentaire semble indiqué que tu n'as pas été complètement convaincu.

Le passage après Pur Sang 2000 qui semble plus vif?

Bon week-end. Amitiés
Didier
#28

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21570
  • Remerciements reçus 48

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: François Cotat à  Sancerre

Didier,

Première remarque:
pour un sancerre de 11 ans, j'ai été surpris par la jeunesse du nez: c'est remarquable...
Ensuite:
la bouche est plus conforme à l'âge...

Un très bon vin, mais pas un monument à l'ouverture...

Je suis curieux de voir comment cette bouteille va se comporter ce soir à table.

Amités,
Thierry
#29

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21570
  • Remerciements reçus 48

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: François Cotat à  Sancerre

Les Monts Damnés 1996 peut être qualifié, je pense, de vin de gastronomie.

Un remarquable accord avec un loup au fenouil...

Cordialement,
Thierry
#30

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck