Verticale de Jamet(s)

    • Messages : 315
    • Remerciements reçus 102

    patrice a créé le sujet : Verticale de Jamet(s)

    La dégustation est organisée en deux parties, l’une qui va être consacrée à la dégustation à l’aveugle des vins de Jean-Paul Jamet face à ceux de Jean-Luc Jamet (et Corine et Loïc qui apparaissent sur l’étiquette). L’autre sera dédiée à une verticale du domaine JP et JL Jamet, étiquettes découvertes.

    C’est aussi l’occasion de réunir une partie des membres de LPV Rhône des années 2005-2010, et cela réveille des souvenirs même sans avoir besoin de les évoquer !

    En guise d’échauffement, deux vins. Seul le second est à l’aveugle pour moi.
    1) Nez brioché, petite touche oxydative. Du volume, bulle fine, mais la sensation de sucre en finale alourdit un peu ce vin qui, du coup, manque de dynamisme, sans non plus faire pataud.
    C’est le Champagne Pierre Moncuit Brut 2006

    2) Le second vin m’évoque d’abord l’iode, puis le côté réducteur grillé envahit le nez. L’attaque est tendue, le vin prend du volume en bouche, une petite note vanillée ressort. Jolie finale calcaire. Je pars sur un Chablis élevé sous bois. Presque !
    C’est le Saumur Brézé 2013 de Romain Guiberteau (nous sommes nombreux à l’avoir placé en Bourgogne)

    Commence une série de trois vins (deux Côtes du Rhône 2017 des Jamet et un pirate)
    3) Nez caramélisé et fruits noirs. Attaque ronde, du volume mais le vin est marqué par les amers du bois et je n’aime pas trop.
    JL Jamet Côtes du Rhône « L’enclave » 2017

    4) Nez fruité, franc. Attaque vive, volume limité mais bouche dynamisée par cette tension fruitée. (Sûr que c’est le JL Jamet, raté).
    C’est le pirate : Pascal Jamet Saint-Joseph « Greenette »2016

    5) Nez fruits rouges et fruits confiturés. Attaque soyeuse, milieu de bouche chaud qui dure jusqu’à une légère sécheresse finale. Finit court.
    JP Jamet Côtes du Rhône 2017 (pas reconnu !)

    On attaque les côtes-rôties. Je fais le service et ce n’est pas moi qui ai mis les chaussettes donc je sais juste que je ne prends pas le 2015 qui est au milieu des deux autres.
    6) Nez discret, fruits rouges acidulés. Attaque légèrement tannique, bouche équilibrée, finale marquée par la vendange entière.
    7) Nez de fruits noirs. Bouche marquée par le bois, pas beaucoup de vin derrière.
    Bon pas trop de doute sur les domaines, le premier c’est JP et le second JL (« Terrasses »), et le millésime ça doit être 2014 vu le volume limité de chacun es vins. C’est bon pour les domaines, mais c’est 2016 ! Pas la plus grande réussite du domaine JP Jamet…

    Bon je sers les 2014 (toujours à l’aveugle)
    8) Nez élégant, floral, joli végétal. Attaque assez acide, fruit croquant, finale sur le poivre et la feuille de cassis.
    9) Nez sur l’élevage, attaque séchante, finale acide. Pas de plaisir.
    Là encore pas de doute sur les domaines, JP en premier et Terrasses de JL en second. C’est bien ça, et mention pour le JP 2014 qui est une belle réussite dans ce millésime compliqué.

    On va comparer les 2015.
    10) Nez très mûr, fruits noirs. Belle attaque riche, fruit frais en milieu de bouche. Belle finale sur la fraîcheur, bien qu’encore serrée. C’est très bon.
    11) Nez plus frais. Bouche sèche. Sans doute un problème de bouchon même si l’aromatique n’est pas liégeuse.
    Pas de notes d’élevage, de la fraîcheur, ce doit être JL le premier. Et bien non, c’est Terrasses et c’est une vraie réussite. Dommage que la comparaison n’ait pas pu être menée jusqu’au bout. En l’état des connaissances, je suis content d’avoir continué à suivre Jamet « canal historique » et la tradition de la vendange entière.

    On passe à la verticale des millésimes d’avant séparation.

    12) Nez animal, cuir. Belle attaque aux tanins présents mais fins. Finale élancée. Très bon.
    Jamet Côte-Rôtie 2009

    13) Nez de fruits noirs et sanguin à la fois. Attaque suave, beau milieu de bouche volumineux, grosse gourmandise. Finale évoluée (cuir). Excellent.
    Jamet Côte-Rôtie 2006

    14) Nez puissant sur la mûre. Gros volume dès l’attaque, tannique mais les tanins sont très mûrs. Finale réussissant à être carrée et aimable à la fois. Excellent lui aussi, dans un style différent du précédent. Gourmandise pour 2006 et structure imposante pour ce
    Jamet Côte-Rôtie 2005

    15) Nez de fruits cuits ou secs (pruneau). Attaque droite, milieu de bouche très dense, finale dynamique, de la relance, de la fraîcheur. Très bon.
    Jamet Côte-Rôtie 2003

    16) Nez évolué de cuir et de lard. A nouveau je retrouve ce style élancé dès l’attaque. Le milieu de bouche est glycériné, mais la finale garde un bel équilibre sur la fraîcheur bien qu’une petite note vanillée apparaisse. Il n’est cependant pas très long. Bon quand même.
    Jamet Côte-Rôtie 2000

    17) Nez évolué très marqué par la vendange entière (réglisse, tabac, menthe). L’attaque est toute en délicatesse, le milieu de bouche est intense, sur les notes végétales nobles. Fin e bouche longue, longiligne et belle rétro sur ces notes apportées par la vendange entière. Excellent et pas loin d’être un grand vin (ou peut-être en est-ce un mais le qualificatif ne m’est pas venu immédiatement…).
    Jamet Côte-Rôtie 1997

    18) Le 1998 est bouchoné.
    19) Nez sur le végétal, floral et épicé (paprika). Attaque stricte, mais du volume. Finale serrée, stricte, correspondant à l’image du millésime dans la région.
    A l’aération des notes liégeuses apparaissent nettement, le caractère stricte n’est donc pas seulement lié à l’effet millésime 1998 pour cette Côte-Brune.

    Un liquoreux pour aller avec le dessert (pas à l’aveugle pour moi).
    20) Nez de fruits exotiques, d’ananas rôti. Bouche riche, surtout en attaque, puis jolie tension qui porte le vin sur toute la bouche. Très bon.
    Camin Larredya Jurançon « Au Capceu » 2017
    #1
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, oliv, Olivier Mottard, PBAES, Moriendi, LADIDE78, bibi64, tonioaja, Frisette, leteckel, Damien72

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck