LPV Vaucluse voyage en Syrdonnay

    • Messages : 807
    • Remerciements reçus 508

    david84 a créé le sujet : LPV Vaucluse voyage en Syrdonnay

    L'idée d'organiser une soirée Chardonnay-Syrah avait germé lors de nos réunions précédentes.
    Notre rendez-vous de ce début d'année 2020 nous a paru le moment propice pour transformer l'essai.
    Nous avons également profité de ce thème pour nous procurer une une bouteille de Fonsalette Syrah payée avec la caisse commune.

    Olivier s'est porté volontaire pour nous accueillir chez lui et a parfaitement relevé le gant.
    Un grand merci à lui !

    Comme à l'accoutumée, les vins ont été dégustés à l'aveugle, puis dégustés étiquette découverte sur les plats suivants :
    Palets de courge panés, gruyère et herbes provençales
    Ravioli de duxelles de champignons baignés dans un bouillon infusé (carotte, oignon, ail, oyster sauce)
    Chou farci du col de la Moreno
    Plateau de fromages (Langres, époisses, Pecorino, Roquefort, Saint-Félicien, Appenzell)
    Galette des rois de la mère Baudot (c'est JC qui a eu la fève ! J'dis ça j'dis rien...)


    Je vous livre mes commentaires, charge aux collègues de partager les leurs, de confirmer, d'infirmer, de compléter, etc.

    Les Chardonnays
    Mise en bouche
    Robe vert pâle, bulles fines et actives.
    Nez légèrement beurré sur la pomme Granny, l'amande, le cédrat et l'orgeat.
    Bouche fluide exprimant un gustatif acidulé sur le citron.
    Le jus est rond mais manque d'un peu de matière pour prendre de l'amplitude en bouche.
    Les amers s'expriment sur la finale, suivis de notes crayeuses.
    Maison Agrapart & Fils Grand Cru Terroirs Blanc de Blancs Extra-Brut - Champagne


    Vin 1
    Robe dorée aux reflets gris perle.
    Nez sur le Whisky et les agrumes (pomelo).
    La bouche est marquée par son élevage et son manque de peps et présente un profil mou, voir lourd.
    GFA Les grappes d'or Les Coères 2015 - Montagny 1er cru


    Vin 2
    Robe or pâle.
    Nez fumé exprimant des senteurs de menthol et de citron.
    Bouche grasse soutenue par une belle acidité qui canalise une matière pas totalement en place.
    La légère amertume (notes de pamplemousse) ressentie sur la finale lui apporte une certaine complexité en rompant la linéarité de l'acidité tout en préservant sa fraîcheur.
    Domaine Jean-Marc Pillot 2015 - Chassagne-Montrachet


    Vin 3
    Robe or pâle aux reflets vanille.
    Nez très aromatique sur le citron confit et les fruits exotiques (fruit de la passion) avec un côté légèrement miellé.
    La bouche est démonstrative -voir musclée- et déploie un gustatif limite violent qui manque d'assise où s'expriment principalement le citron vert et des notes d'élevage.
    Personnellement ce vin me désarçonne car il ne correspond pas à l'idée que je me fais d'un Chardonnay et que je ne sais pas où le situer.
    Vincent souffle Chablis.
    Non mais Vincent tu as le nez en vrac ? Un Chablis avec une telle aromatique ?
    À la tombée de la chaussette, je mange mon chapeau...
    Domaine François Raveneau Montée de Tonnerre 2016 - Chablis 1er cru


    Vin 4
    Robe sur un bel or soutenu.
    Nez fumé-grillé déployant des notes de miel, de citron et de cire.
    Bouche traçante et en place structurée autour d'une colonne vertébrale acide qui déploie un jus d'une grande longueur enrobé par un gras classe qui donne au vin une structure sphérique.
    Le jus reste précis et frais de bout en bout, avec une finale sur l'amertume (élevage ?).
    Domaine Buisson-Charles Bouches Chères 1er cru 2010 - Meursault


    Vin 5
    Robe or légèrement cuivrée.
    Nez grillé sur le citron confit, le beurre et la pierre à fusil.
    Bouche dynamique effilée par sa structure acide et qui s'exprime plus par son épure et sa finesse que par un gustatif démonstratif.
    C'est en place et très joli en l'état.
    Domaine André Moingeon & fils 1er cru La Garenne 2011 - Puligny-Montrachet


    Vin 6
    Robe d'un bel or cuivré.
    Nez complexe et très aromatique sur des notes de thé verveine et tilleul, d'herbes médicinales, de litchi, de miel et de cire.
    Bouche à l'attaque souple mais qui devient rapidement ennuyeuse par manque de peps.
    C'est mûr et même élégant mais trop sage pour moi.
    Je pense que le vin a dépassé son apogée.
    Domaine de la Bongran Quintaine 2008 - Viré-Clessé


    Les Syrahs
    Vin 7
    Robe cachou.
    Nez sur la cerise kirschée, le cassis, la girofle, le pain d'épice, la réglisse, notes balsamique et sanguine, pointe de vernis.
    Bouche asséchante avec une perception de tanins verts ou de sur-extraction et à la finale astringente.
    Aucun plaisir en l'état.
    Terre Inconnue Sylvie 2011 - Vin de France


    Vin 8
    Robe encre.
    Nez réduit qui déploie à l'aération des senteurs de poivre de Sichuan, de cassis et une note fumée.
    Bouche à l'attaque structurée combinant des tanins saillants, une belle mâche et de beaux fruits noirs.
    La matière est à ce stade un peu monolithique et serrée mais le temps devrait lui apporter délié et complexité.
    Domaine Alain Verset Cornas 2010


    Vin 9 (pas à l'aveugle pour moi)
    Robe grenat aux pourtours brique.
    Nez mêlant des notes de cuir, de fruits rouges macérés, d'épices douces et un léger zan.
    Bouche à l'attaque fondue qui déroule une matière sans aspérité aux tanins poudreux.
    La texture est aérienne avec un gustatif légèrement terreux rehaussé par les fruits rouges macérés.
    La finale manque d'un peu de précision et de longueur (les copains trouveront peut-être que je chipote).
    Paul Jaboulet Aîné La Petite Chapelle 2001 - Hermitage


    Vin 10 (pas à l'aveugle pour moi)
    Robe sur un grenat foncé et soutenu, liseré tuilé.
    Le nez ressemble au vin précédent mais avec plus d'intensité.
    En bouche, l'attaque est fraîche, immédiatement suivie par la perception d'une matière dense et structurée qui déploie un gustatif impactant sur les fruits noirs.
    Le jus est à la fois ample et précis...excellent !
    J'écoute les collègues évoquer un Saint-Joseph ou une Côte-Rotie. Ben non...
    Quoi ? Un autre Hermitage ?
    Vous vous trompez de coin les gars : on n'est pas en Rhône nord !
    Comment ça ? Un Châteauneuf 100% Syrah ?
    Arnaud soufle Vacqueyras...euh Arnaud c'est pas possible là because un Vacqueyras ne peut pas être 100% Syrah !
    Ah oui M...!
    Bon, j'arrête la torture parce que c'est introuvable...c'est effectivement un Vacqueyras (mais allez savoir pourquoi car normalement c'est impossible mais chut !).
    Domaine Le sang des Cailloux Oumage 1998 - Vacqueyras



    Vin 11 (étiquette découverte pour nous tous car vin acheté pour l'occasion via la cagnotte du groupe)
    Robe grenat foncé au liseré terre de Sienne.
    Nez mêlant des notes viandées, de bouillon de légume, d'olive, de garrigue, de réglisse et de violette.
    Bouche fine et fraîche caractérisée par un touché délicat de par ses tanins soyeux.
    On y retrouve les notes d'olive et de garrigue.
    La finale s'exprime sur des notes herbacées qui atténuent légèrement la délicatesse du jus et brouillent la perception ressentie en milieu de bouche.
    Pas la meilleure Fonsalette Syrah que j'ai bue.
    Château de Fonsalette Syrah 2000 - Côtes du Rhône


    Encore une belle soirée avec de beaux vins et de belles surprises.
    Dommage qu'il n'y ait pas eu de Chardonnay du Jura (Hubert tu nous as manqué !) mais la région bourguignonne a bien été représentée avec des apports variés.
    Un grand merci renouvelé à Olivier (j'espère que le jardin n'a pas gardé trop de trace de notre passage !) pour son accueil et à très bientôt !

    David
    LPV Vaucluse
    #1
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, PBAES, docadn, Jean-Paul B., Jean-Bernard, podyak, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, bibi64, Vaudésir, vivienladuche, BIBI N, sebus, Frisette, starbuck, leteckel, jd-krasaki, vvigne, Kiravi, Garfield

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 14
    • Remerciements reçus 5

    BIBI N a répondu au sujet : LPV Vaucluse voyage en Syrdonnay

    Magnifique soirée, encore ! Et des plats à la hauteur des vins : délicieux ! Miam miam le chou farci d’Olivier et les ravioles aux champignons de Mathieu. Quel équipage !
    Pour les vins j’ai été très heureux de découvrir le champagne d’Agrapart, vif, traçant, très fin, même si je préfère tout de même les champagnes ayant plus d’ampleur, plus de sève et de longueur.
    J’ai été emballé par la découverte de La Montée de Tonnerre de Raveneau. Même si mes amis expliquaient la non typicité et surtout la trop grande jeunesse de la bouteille. Quelle aromatique, quelle complexité, quelle surprise gourmande. Impossible de penser à un Chablis pour moi… mais ces contre pieds et ces brouillages de repères ne font-ils pas aussi partis des plaisirs du vin ? J’espère en tout cas avoir la chance un jour de regoûter Raveneau…
    Bien plus typique, j’ai beaucoup aimé aussi le Meursault de Buisson Charles. Tout est là pour le plaisir : puissance, complexité, longueur, richesse. Peut-être un tout petit peu plus de nervosité (acidité ?) aurait amélioré encore l’équilibre. Le Puligny de Moingeon était aussi magnifique d’équilbre, de longueur. J’ai beaucoup aimé ses arômes cendrés, sans aucune lourdeur grâce aux très belles acidités de citron vert.
    J’avais amené le Viré Clessé de Thévenet, que je connais bien mais n’avais jamais attendu 12 ans pour boire les précédents ! L’évolution est très étonnante, sur les fruits exotiques en particulier (en Mâconnais !). Mais il a trop perdu de sa vivacité qui amène habituellement son équilibre au petit sucre résiduel (vendanges toujours très tardives) qui fait la « marque de fabrique » du Domaine … il est assurément sur le déclin.
    Parmi les rouges, le Cornas m’a plu, mais il lui manque encore quelques années pour s’assouplir complètement.
    J’ai été moi aussi épaté, sans connaître le vin, par la Petite Chapelle de Jaboulet, sa richesse et surtout son incroyable jeunesse : personne ne lui donnait ses presque 20 ans (quel bel âge  !).
    Dans la série de celles qui ne font pas leur âge, David nous a bien baladé avec son vrai faux Vacqueyras ! Un grand plaisir gustatif en tout cas, encore une des très belles bouteilles de la soirée. Mais sans froisser David, pas sûr qu’il n’y avait pas quelques grappes de Grenache dans cette syrah là ;-) !
    Je n’ai pas été très fan du Fonsalette : beau savoir-faire assurément, des arômes assez originaux (dominante d’olive verte pour moi), mais pas un immense plaisir gustatif (trop d’amers et de végétal pour être totalement à mon goût).
    Il s’agissait donc de notre première dégustation de l’année, et je ne ferai qu’un souhait : que toutes les autres soient aussi passionnantes !
    #2
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: david84

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 369
    • Remerciements reçus 64

    wincesurf a répondu au sujet : LPV Vaucluse voyage en Syrdonnay

    Merci David pour ton CR toujours aussi précis. Je partage à 100% ton analyse, même si je te trouve parfois un peu sévère.

    Voici quelques compléments avec la propre perception et mes propres mots.

    Pour les blancs :
    Un Chassagne-Montrachet (2015, JM Pillot) sur une forte amertume en fin de bouche, et assez typé Meursault.
    Un Chablis 1er cru (Montée de Tonnerre, 2016, Raveneau) très atypique, beaucoup de fruits, sur l'aromatique plus que sur le gustatif.
    Un Meursault (2010, Buisson-Charles) au nez séducteur, bel équilibre, du gras, (ça manque un peu de "peps" pour moi).
    Un Viré-clessé (2008, Domaine de la Bongran) déstabilisant, sur le tilleul, eucalyptus, aux faux airs de liquoreux (fruits exotiques, on dirait des raisins surmaturés) , le gustatif un poil en retrait.
    Coup de coeur sur le Puligny-Montrachet 1er cru (la Garenne, 2011, André Moingeon), Pierre à fusil, superbe en bouche, belle structure gustative, belle tension minérale.

    Pour les rouges :
    la cuvée Sylvie 2011 de Terre Inconnue (Languedoc) sur le Balsamique. Fumé, Mûres, légère astringence (un vrai décalage entre un nez évolué et une bouche très jeune)
    Un Cornas (2010, Verset) assez typique des syrah du Rhône Nord (Cassis, poivre, fumé), mais que perso j'aurais mis plutôt en Crozes (une Guiraude par exemple), un poil réduit, de la mâche.
    Un OVNI ce Vacqueyras du Sang des Cailloux (1998, Oumage), du fruit, de la fraîcheur, étonnant, je leur donnait 15 ans de moins !
    Un coup de coeur qui m'a surpris avec cette "petite chapelle 2001de Jaboulet d'une grande finesse (élevage superbement intégré), de la complexité, aux arômes tertiaires (cuir, sanguin), et à la texture poudreuse. Moi, j'étais en Côte-Rotie !
    Sans oublier notre " Guest-star " avec le Fonsalette syrah 2000 aux accents du Sud (garigue, olive, herbes aromatiques) et à la pointe végétale, herbacée. Bon mais pas transcendant.

    Vincent LPVVaucluse un jour, LPVVaucluse Toujours !
    #3
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: david84

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 16
    • Remerciements reçus 6

    olivier.moulin a répondu au sujet : LPV Vaucluse voyage en Syrdonnay

    Belle soirée effectivement.
    Très beau champagne net et précis.
    Quelle expérience de pouvoir comparer les 3 grands terroirs de la côte de Beaune côte à côte. J'ai enfin pu approcher la différence entre un Chassagne, un Puligny et un Meursault. Coup de coeur pour le Puligny plus tendu et surtout le Meursault complet et gourmand. Le vire clesse était intéressant mais un peu trop chaleureux à mon goût. Que dire de Raveneau c'est exhuberant au niveau aromatique et d'une précision impressionnante mais moins abouti que les autres.
    Pour les rouges le Cornas était superbe mais mon coup de cœur est sur l'Hermitage parfait de bout en bout et le sang des cailloux pour son énergie et son fruit: le meilleur rouge de la soirée pour moi!
    Fonsalette était très bien mais il manquait un peu de Peps derrière le Vaqueyras.
    D'une manière générale tous les vins étaient d'un grand niveau une fois de plus.
    Merci à vous tous.
    A bientôt les amis
    #4
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: david84

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 637
    • Remerciements reçus 154

    trainfr a répondu au sujet : LPV Vaucluse voyage en Syrdonnay

    bonjour a tous
    je rêve ou bien c’était repas "vegetarien" ???
    si oui, chapeau !!!

    Christophe - LPV Lyon
    #5

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 807
    • Remerciements reçus 508

    david84 a répondu au sujet : LPV Vaucluse voyage en Syrdonnay

    trainfr écrit: bonjour a tous
    je rêve ou bien c’était repas "vegetarien" ???
    si oui, chapeau !!!

    Non la farce du chou contenait de la viande.

    David
    LPV Vaucluse
    #6

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck