Le Noël de LPV Baron-Le-Roy : Grosses Quilles & Co.

    • Messages : 85
    • Remerciements reçus 153

    Kumquat a créé le sujet : Le Noël de LPV Baron-Le-Roy : Grosses Quilles & Co.

    Après une autre session il y a 3 semaines dont le CR n’est pas encore paru (le secrétaire de ladite session est devenu papa dans l’intervalle… Ça ne lui réussit pas :whistle: ), nous nous retrouvons pour fêter la fin de l’année autour du thème “Grosses Quilles”.

    Nous sommes accueillis chez Jean-Pierre, et rejoints par Eric, deux dinosaures de LPV qui étaient présents à la première session dans un hôtel parisien. Merci pour leur sympathie et leur générosité (qui n’ont d’égales que leur capacité à faire remonter la moyenne d’âge de notre groupe ::out:: ).
    Les vins sont dégustés à l’aveugle, sauf mention contraire et même en double aveugle pour certains (l’apporteur ne sait pas qu’il boit son vin).

    Vin n°1, d’échauffement
    Le nez est charmeur, sur les fruits et fleurs blanches.
    L’attaque est un tout petit peu agressive, mais la bouche se tient bien, et on a une belle finale qui reprend les arômes fruités.
    Bon ++ , il s’agit de :
    CR: Domaine Gimonnet Gonet - Champagne Grand Cru - Identité - 2012
    (Gamme revue récemment et site non mis à jour, il s’agit à priori d’un Blancs de Blanc).

    Vin n°2
    Le nez est sur la brioche, la levure, les fruits secs. On sent qu’on passe un cran au-dessus et qu’on rentre dans le thème.
    En bouche, le vin est bien vivant, avec une bulle fine. Les arômes évolués du nez sont repris, avec des arômes d’agrumes confits. Un convive le trouve très crayeux.
    La finale est longue et complexe, entre la mirabelle, l’orange sanguine et la levure.
    On hésite : mono-cépage ? Millésimé ? L’assemblée penche pour un blanc de noirs, avec un millésime antérieur à 2006...
    Très bon +, il s’agit de :
    CR: Domaine Françoise Bedel - Champagne - Âme de la Terre - 2002 , avec une majorité de meunier !

    Accompagné avec l’excellent foie gras préparé par Tristan, mariné au Cognac et assaisonné au poivre du Sichuan et du Timut, dont les notes de pamplemousse jouaient le rappel avec les agrumes du champagne. Délicieux.


    Vin n°3, on passe aux blancs
    La robe est jaune citron moyen.
    Le nez fait hésiter les dégustateurs, entre le chardonnay et le sauvignon. C’est définitivement trop mûr et un peu tropical pour être le premier, on commence donc à pencher vers le deuxième. Mais c’est plus chaud qu’un Sancerre !
    En bouche, on est face à un beau vin d’emblée : si son acidité me semble initialement écrasée par un vin très large, et aux arômes mûrs, il n’en est en fait rien. Le vin se tient, sur les agrumes, et les fruits blancs mûrs.
    La finale est longue, et m’évoque un blanc-manger.
    Les spéculations vont bon train, je penche pour un Pessac Léognan blanc, certains convives me suivent mais Eric et JP, plus expérimentés, n’y croient pas car ne perçoivent pas de bois.
    Avant découverte, je me risque à pronostiquer peut-être finalement un blanc provençal type Trevallon ou Hauvette, avec dans l’esprit qu’ils font des assemblages sortis de nulle part, et que ça pourrait bien ressembler à ce joyeux mélange.
    Très bon +, il s’agit de :
    CR: Domaine Comte Abatucci - VDF - Général de la Révolution - 2012

    Vin à base de : Vermentino, Rossola Brandinca, Riminese, Carcajolo Bianco, Biancone, Paga Debiti… L’assemblée conquise ne connaît que le premier de ces messieurs.

    Vin n°4, servi en paire avec le n°5 ci-dessous
    La robe, couleur or, n’éveille pas les soupçons initialement.
    Le nez en revanche est sur la croûte de fromage…
    En bouche, malgré une structure qui annonçait le beau vin que cela aurait dû être, il n’y a pas de doute, le vin est flingué. ED
    C’était CR: Château Carbonnieux - Pessac Léognan - 2010, bien en dessous du niveau auquel l’apporteur le connaît, le problème de bouteille est avancé.

    Vin n°5
    La robe est citron pâle, cristalline.
    Le nez est très discret, mais évoque par ses notes végétales et de pamplemousse, un sauvignon du Centre-Loire.
    La bouche est bien tendue, saline avec quelques notes de poivron vert… Si l’ensemble des dégustateurs s’accorde à le trouver fort délicat, certains s’étonnent devant un léger manque d’intensité tout de même.
    La finale est saline, en dentelle.
    Bon++ selon mes critères (et pourtant j’aime le sauvignon!). Surprise à la tombée de la chaussette, c’est :
    CR: Domaine Didier Dagueneau - Pouilly-Fumé - Silex - 2010

    Toujours une sensation étrange de trouver une bouteille iconique à ce niveau. On remercie chaleureusement l’apporteur, mais le consensus auquel il se joint lui même c’est qu’on était en droit d’en attendre un peu mieux. JP et Sébastien rigolent bien et cassent du sucre sur le dos du cépage, ils ne perdent rien pour attendre.

    Vin n°6, servi seul
    La robe est jaune paille, à la limite de l’or.
    Le nez est complexe, sur le citron confit, la pêche mûre, et le joli quignon de pain. Il y a également quelques notes florales. L’élevage se fait également sentir.
    En bouche, le vin est carré : aussi large que long, tout en étant traçant. Très belle structure accompagnée des mêmes arômes que le nez, mais plus marquée par des notes d’élévage que le nez, surtout en finale, avec pas mal de beurre et de coco. Cela reste toutefois très fin.
    Excellent, il faut le dire, et c’est :
    CR: Jean-Claude Bachelet - Bienvenues Bâtard Montrachet GC - 2013
    Ceux qui auraient voulu pinailler auraient pu lui reprocher son élevage, mais il n’en fût rien.

    Vin n°7, intermède de bulles, accompagné du reste de foie gras.
    Le nez est vineux, avec quelques notes d’abricot.
    La bulle est assez présente, et la bouche marquée par l’acidité, ce qui n’est pas pour déplaire à ce stade de la dégustation. Par ailleurs, le vin présente une belle structure, presque tannique. Il y a du vin, c’est clair. On lui reprochera sa finale un peu courte, sur les fruits secs.
    Bon++, c’est un vin de :
    CR: Stéphane Coquillette - Champagne - Cuvée Louis - 2011

    Vin n°8, haut les cœur messieurs : on attaque les rouges !
    La robe est grenat, assez claire, avec un aspect évolué.
    Au nez, il y a une pointe de volatile (JP s’enflamme, Romain-Michou monte en défense tout de suite), et des notes de fruits pas très claires.
    En bouche, l’acidité est moyenne, on peut donc dire que la pointe de volatile sauve la tension. Cela pinote, il y a de la cerise, du noyau de cerise, c’est également poivré. Clairement un vin moyennement concentré, en demi-corps. Finale sur des notes de vieux cuir léger, c’est Bon, et surprise à la tombée de la chaussette, c’est un :
    CR: Domaine Tortochot - Charmes-Chambertin GC - 2009.

    Un ange passe, et la surprise s’exprime, dont celle de l’apporteur qui ne l’attendait pas à ce niveau (achat caviste, donc première rencontre). Les anciens spéculent sur ce GC dont ils disent qu’il vaut mieux le mettre au niveau d’un PC, voire d’un village. D'autres ne sont pas tendres avec le domaine. Dont acte

    Vin n°9
    La robe est grenat sur le disque, mais bien sombre par ailleurs.
    Le nez est sanguin, poivré, avec des fruits noirs mûrs. On s’embarque sur le Rhône Nord, la mayonnaise monte : Cornas, Hermitage, Côte Rôtie ?
    En bouche, l’acidité est élevée, suis l’orange sanguine, le poivre, la boîte à cigare, il y a de la longueur. On penche sur cette voie rhodanienne, sans écouter Tristan et Sébastien, qui poussent doucement le cabernet Sauvignon… C’est Très bon ! Et c’est un exercice d’humilité car c’est :
    CR: Château Lagrange - Saint Julien - 2001.

    On essaye de se rattraper, on se dit que maintenant c’est évident, avec cette boîte à cigare, ce petit côté cèdre… patatras rien n’y fait, ce n’est même pas un outsider Bordelais, mais bien un gardien du temple du style de la région, Romain, le MC et apporteur, me regarde avec un sourire en coin “Quand même, Lagrange quoi !”. Eh oui…

    Vin n°10
    Robe noir d’encre, nez de poivre noir, un peu d’olive.
    En bouche, un niveau d’acidité très élevé, trop pour l’assemblée, qui juge immédiatement le vin déséquilibré. Par ailleurs, la structure n’est pas là, clairement on est pas sur l’élégance après le Lagrange. Et en plus, c’est chaud.
    C’est Moyen.
    CR: Jean-Luc Colombo - Cornas - Les Ruchets - 2008.

    Mon apport acheté chez un caviste sérieux de Dijon… Snif.

    Vin n°11, pas à l’aveugle, et instant générosité de Jean-Pierre :

    Nous parlons d’Emmanuel Reynaud, que plusieurs autour de la table ont déjà expérimenté. Pour ma part ce n’est pas le cas, et j’indique (sans arrières pensées !), que j’adorerais goûter l’un de ses vins. Ni une, ni deux, JP descend à la cave, et nous remonte :
    CR: Domaine des Tours - Vin de Pays du Vaucluse - 2010.

    Robe grenat assez translucide, voire rosée/saumonée sur les bords, nez de fraise écrasée, de pétales de rose, de girofle.
    En bouche, quel canon ! Aucune aspérité, cela gille tout seul sans aucune lourdeur, et pourtant avec une vraie présence. Les louanges ne sont pas usurpées, et je peux enfin dire que j’y ai goûté ! C’est Très bon ++.

    Vin n°12. On entre dans une phase d’endurance.
    Robe bien sombre, à peine évoluée sur le disque.
    Nez de fruits rouges, de poivre de réglisse.
    Bouche imposante, avec de l’acidité mais un peu d’alcool quand même, des fruits rouges et noirs, du poivre, de la garrigue et de l’olive. Excellent à mon goût. “Beaucastel”... Cela souffle dans l’assemblée, et c’est effectivement :
    CR: Chateau de Beaucastel - Chateauneuf-du-Pape - 2006.

    Vin n°13, et dernier rouge !
    Robe brique sur le disque.
    Nez de caramel, de cuir, de viande, animal, mais avec du menthol qui donne de la fraîcheur.
    La bouche se tient, elle est veloutée, avec des tanins présents en nombre mais à la belle texture, on sent l’élevage un peu long sous la forme du caramel, du coco.
    Chêne américain dit-on.
    “Il y a du vin” disent les dégustateurs, mais qui sont un peu perdus.
    On spécule : Sud-Ouest ? Et je perds une belle occasion de briller dans la société en soufflant un instinct Gran Reserva de la Rioja à mes deux voisins, pour les côtés chêne américain, velouté et viandeux. Ce qui aurait pu rattraper mes instincts peu affûtés ce soir au jeu de la devinette à l’aveugle par ailleurs. Très bon +, et c’est :
    CR: La Rioja Alta - Rioja - Gran Reserva 904 - 2010

    Cela m’a convaincu définitivement d’aller faire des stocks de ces vins délaissés, et offerts à vil prix pour le niveau proposé.

    Vin n°14, des sucres, dont l’aveugle n’a pas été long :

    JP revient s’asseoir et regarde son voisin : “Ah c’est le Yquem ?”. “Voilà voilà” comme disent les jeunes. Mes notes sont plus succinctes ici, et le palais fatigué pour ce vin dont j’ai quand même un très bon souvenir.
    Robe vieil or, nez d’abricot, d’ananas, de safran. En bouche, c’est d’une très grande concentration, avec une liqueur pas écrasante. Pas de “note” ici, mais un grand moment de plaisir pour moi et l’assemblée et c’est peut-être l’essentiel :
    c’est CR: Château Yquem - Sauternes - 1990

    Un grand merci encore à JP pour son accueil, à son épouse et son adolescente de fille pour leur aide et même le service pour le plat. Merci à tous les membres de notre Cercle, qui ont pu être là, et une grosse pensée pour ceux qui n’ont pas pu l’être.
    Bientôt un an, et le plaisir ne diminue pas, c’est plutôt le contraire. Vivement la suivante, et on commencera dès maintenant à penser à notre apport “Grosse Quille” de l’année prochaine.
    oo,

    Romain
    #1
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, dfried, Jean-Paul B., Eric B, podyak, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, MathiasB, supervedro, sebus, Frisette, starbuck, leteckel, Michou, Hpesoj, Pinardo, éricH, tma, MGallias, Laurent V.

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 80496
    • Remerciements reçus 5919

    oliv a répondu au sujet : Le Noël de LPV Baron-Le-Roy : Grosses Quilles & Co.

    Sympa, votre soirée Bowling ! :cheer:
    #2

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 236
    • Remerciements reçus 68

    Michou a répondu au sujet : Le Noël de LPV Baron-Le-Roy : Grosses Quilles & Co.

    Merci pour cet excellent CR Romain.
    Des déceptions, des belles surprises et de superbes bouteilles. Bref des émotions. Tout ce qu'on attend d'une dégustation en bonne compagnie.

    Créateur du podcast Le bon grain de l'ivresse anchor.fm/le-bon-gra... - "Déjà qu'on vieillit, on ne va quand même pas grandir" Pierre Millot
    #3
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Kumquat

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 565
    • Remerciements reçus 162

    supervedro a répondu au sujet : Le Noël de LPV Baron-Le-Roy : Grosses Quilles & Co.

    Ah ah ah, J'aurais bien aimé être avec vous au moment du doutage Lagrange à Ampuis ;-)
    Super CR en tout cas Romain

    Laurent

    "Le vin c'est comme une boîte de chocolats..."
    #4
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Kumquat

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2881
    • Remerciements reçus 1594

    starbuck a répondu au sujet : Le Noël de LPV Baron-Le-Roy : Grosses Quilles & Co.

    Félicitations pour le CR
    Petite remarque de père fouettard modérateur:
    Tu n'es pas obligé de mettre plusieurs fois CR2points, une seule fois suffit.

    Tu peux même ne pas mettre de tag du tout dans la dégustation éclectique puis le mettre ensuite dans chaque rubrique des vins en remontant les CR individualisés.
    Mieux encore, si d'autres CR éclectiques de cette dégustation sont postés, il est possible de faire un remontage commun par rubrique.
    Mais là, c'est si un membre du groupe peut prendre le temps de le faire. Sinon on peut laisser un tag dans l'éclectique et le moteur de recherche fera ce qu'il pourra.
    Le principal restant qu'il y ait au moins un CR de la dégustation globale car ce n'est pas toujours le cas.

    J'enlève maintenant mon costume de modo.
    Je vois donc que Louis 12 est sorti. Ce n'était pas le cas début octobre.
    Connais-tu la date de dégorgement ?

    Sinon on peut saluer l'extrême régularité du domaine Tortochot zX
    J'ignorais qu'ils avaient Chapelle en plus de Mazy et Charmes.
    Avec eux, pas de surprise, on sait à quoi s'attendre !

    Sylvain
    #5
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Laurent V.

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 39
    • Remerciements reçus 30

    Laurent V. a répondu au sujet : Le Noël de LPV Baron-Le-Roy : Grosses Quilles & Co.

    Merci pour ce beau CR de cette soirée !

    Une petite précision par rapport au Gran Reserva 904 : c'est un vin qui a été élevé plusieurs années en barriques de chêne américain et qui s'améliore largement après quelques années de patience.

    Pour le reste, je te rejoins : il faut vraiment profiter de ces magnifiques vins de la Rioja, offerts aujourd'hui à des prix tout à faits raisonnables. Dépêchons nous, car ils commencent à ne plus être si délaissés que cela ! Surtout par les anglo-saxons qui y voient une réserve de bonnes affaires.

    Bien cordialement,
    Laurent V.

    Laurent V
    #6
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Kumquat

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 85
    • Remerciements reçus 153

    Kumquat a répondu au sujet : Le Noël de LPV Baron-Le-Roy : Grosses Quilles & Co.

    Deux corrections sur ces deux vins justement :
    - C'est le 2011 que nous avons dégusté sur la cuvée Louis de Stéphane Coquillette
    - La bouteille du domaine Tortochot était un Charmes-Chambertin, et non pas un Chapelle-Chambertin !

    Bien reçu pour les petits rappels concernant la mise en forme :)

    Romain
    #7
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: starbuck

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck