LPV Lutèce fête Noël avant Noël

    • Messages : 158
    • Remerciements reçus 146

    mconstant a créé le sujet : LPV Lutèce fête Noël avant Noël

    CR: Fin d'année oblige, il est l'heure pour notre groupe de joyeux gaulois de sortir nos plus beaux apparats et de fêter dignement cette fin d'année ensemble. Comme d'habitude, nous sommes organisés en binôme où chacun propose quelques bouteilles issues de sa cave et chacun choisit une bouteille de l'autre sous le contrôle de notre MC. 

    Vin 1 : Champagne Fallet Gourron, Extra Brut Base 2011
    Le nez présente des notes d'amandes et de pâte de coing signe d'une légère évolution qui s'accentue sur quelques fruits confits à l'aération. La bouche présente un bel équilibre avec des bulles fine, une longueur moyenne et soutenue par une fine amertume et des arômes de fruits jaunes cuits. Le moins que l'on puisse dire est que c'est un champagne qui glisse tout seul en bouche, très agréable et une parfaite mise en bouche.

    Vin 2 : Champagne Selosse, Lieu Dit Les Carelles, NM
    Le nez présente plus de puissance que le vin précédent : on sent qu'on franchit un cap avec un certain toasté qui domine au premier nez et qui s'évapore sur des épices (impossible à déterminer) des agrumes avec au premier plan de la mandarine. La bouche présente à mon goût une bulle très (trop) présente en attaque pour ensuite passer sur de beaux amers avec des arômes encore une fois sur la mandarine et un peu de miel.Un vin qui présente une matière certaine et qui est très beau tout en gardant une certaine finesse.
    Je suis cependant plus fan de la cuvée Substance sur ce que j'ai bu de ce producteur. On est dans tous les cas sur une bouteille de très haut niveau. 

    Vin 3 : Domaine Raveneau, Chablis Grand Cru, Blanchots 2007
    Le nez est encore une fois très complexe avec un mélange de fleurs blanches voire même une pointe de violette (qui m'a mis sur une piste de Rhône blanc). L'élevage apparaît aussi avec quelques notes de sésame mais l'ensemble est intégré. C'est surtout sur la bouche que l'on atteint un sommet avec une matière encore très importante, des arômes de sésame légèrement grillés et des petites fleurs blanches et du citron. Toute en rondeur, la finale possède une belle amertume qui permet d'avoir une longueur de plus de 15 secondes.
    Premier Raveneau qui me provoque cette émotion bien qu'encore jeune car je n'avais pour l'instant pas eu de coup de coeur pour ce producteur. 

    Vin 4 : Clos Rougeard, Saumur Champigny Blanc, Brézé, 2003
    Le nez est beau avec un mélange de miel, de coing et de rose. Cela est très prometteur mais la bouche ne donne pas d'aussi belles promesses que ce nez. En effet, c'est bien fait globalement sur des arômes de coing mais la longueur est faible, le vin fait un peu pataud. Effet millesime, problème de bouteille ? En tout cas aux antipodes de la bouteille de 2009 (pu 2005?) ouverte il y a 2 ans et qui reste l'un des plus beaux vins blancs bus. Connaissant l'étiquette (apport de mon binôme) je ne peux m'empêcher d'être déçu même si l'on reste sur un vin d'un (très) bon niveau. C'est qu'on commencerait à être difficile et exigeant dis donc. 

    Vin 5 : Domaine Roulot, Meursault 1er Cru, Charmes 2010
    A peine le temps d'analyser le vin précédent que l'on me demande de vider mon verre pour le remplir avec le vin suivant. Ayant un peu de retard, je ne peux qu'entendre les exclamations de mes camarades qui semblent aux anges et moi-même, je commence à mettre mon nez dans le verre. Le nez possède un charme fou, une certaine évidence sans trop en faire avec des notes de fleurs blanches, du sésame et du citron. L'aération renforce ce côté agrumes et en plus du citron, on peut sentir des notes de zestes d'orange. Tout est bien intégré même si l'ensemble fait jeune avec aucune trace d'oxydation notable. La bouche est aussi belle avec une attaque sur le citron presque acidulé qui crée une sorte de fraicheur dans ce vin et permettant en milieu de bouche de basculer sur une matière présente mais traçante avec encore ces arômes de citron. La rétro est encore une fois sur le sésame et portée par cette acidité qui donne une longueur plus qu'honorable.
    Cette fois-ci, c'est mon premier Roulot et j'avoue que je suis charmé pour ce qui est l'un des plus beaux vins blancs bus cette année et dans tous les cas à cette soirée. 

    Vin 6 : Domaine Frédéric Esmonin, Ruchottes Chambertin Grand Cru, 2009
    Le nez est tout de suite avenant sur la cerise, un peu de sous-bois et même du noyau de cerise. La bouche est toute en finesse avec un peu de framboise et une matière qui fait de ce vin assez puissant en attaque. L'ensemble est plutôt bien équilibré sur les fruits rouges avec la framboise majoritairement et une petite touche végétale de bon aloi et une finale portée sur une petite pointe de réglisse. L'ensemble finit cependant assez rapidement et la longueur de ce vin se révèle la plus faible de l'ensemble des vins bus précédemment. On reste cependant toujours sur une belle bouteille que j'aurais plaisir à ouvrir.
    A la découverte de l'étiquette, j'avoue que je ne connaissais pas ce producteur qui a été acheté par notre apporteur du jour pour l'homonymie avec Sylvie Esmonin. 

    Vin 7 : Clos des Lambrays, Grand Cru, 2008
    Le nez est tout de suite avenant et ne renie pas ses origines bourguignonnes avec de la rose fanée, un peu de cerise le tout intégré avec une vague de sous-bois et une pointe de réglisse. C'est globalement très complexe avec une impression de jeunesse mais déjà harmonieux. La bouche est superbe avec un bel équilibre sur la cerise et même une sensation animale (fourrure) et une touche d'orange confite une fois le milieu de bouche passée. L'acidité est présente mais très harmonieuse et permet au vin d'avoir une belle longueur sur ces arômes de cerise. J'aime beaucoup et je suis conquis.  
    Etant donné que c'est mon apport, j'ai pu observé l'évolution de la bouteille à son ouverture le midi : le vin se présentait avec une acidité redoutable qui faisait que le vin était difficile à boire et à lire. L'aération lui a fait le plus grand bien et cela montre à quel point il faut bien aérer ses vins en amont sous peine de passer à côté. 

    Vin 8 : Domaine Jean-Jacques Confuron, Clos Vougeot, Grand Cru, 2001 
    Le nez est encore une fois sur la cerise et le noyau de cerise, un peu de sous-bois et on ressent encore un certain élevage avec un peu de bois. A l'aération, cette sensation d'élevage disparaît pour laisser place à des arômes plus terreux encore une fois très beau. La bouche repose sur une acidité marquée mais portée en harmonie avec des arômes de cerise noire. La longueur est très importante (la plus importante du groupe) et on trouve une certaine plénitude dans ce vin. Encore une fois un superbe bourgogne qui donne envie de laisser vieillir ses bouteilles afin d'avoir cette plénitude et cette impression de vin bu au bon âge. Je suis personnellement content car j'ai réservé du 2018 de ce producteur et cela me confirme mon bon a-priori sur ce dernier. 

    Vin 9 : Clos Rougeard, Saumur Champigny, Les Poyeux 2007
    Le nez est un peu sanguin avec des notes de myrtille, un peu de terre et même viandé. On note aussi des fines notes de poivrons rouges à l'aération. C'est dans tous les cas un beau nez complexe, totalement différent des vins précédents et on sait que l'on est dans une autre région. Par contre, j'avoue que je n'ai pas reconnu à l'aveugle le Cabernet Franc (alors qu'une fois l'étiquette dévoilée, il saute aux yeux : les joies de l'aveugle). La bouche est superbe, bien faite équilibrée, portant des arômes sanguins majoritairement et une superbe longueur. C'est très bon, bien équilibré même si l'origine à l'aveugle ne me sautait pas aux yeux.
    Dans tous les cas, pour mon premier Clos Rougeard rouge, je trouve cela superbe. Dommage que le prix des bouteilles se soient envolées à ce point car c'est effectivement l'un des plus cabernets francs ligériens que j'ai bus (beaux souvenirs aussi sur Coteaux de Noiré 2003 d'Alliet et Mi-Pente 2003 de Blot). Cela me confirme aussi dans mon esprit qu'il faut oublier ces cabernets qui se dévoilent après plusieurs années.  

    A partir de ce moment-là, les notes deviennent moins présentes. 
    Vin 10 : Grange des Pères, Vin de Pays de l'Hérault, 2015
    Le nez nous ramène à une jeunesse insolente et même un peu froid avec des anchois, un peu de cendre froide. C'est dans tous les cas très complexe et augure du bon. La bouche est enveloppante, ronde sur des arômes de fruits noirs et avec une belle longueur.
    Deuxième rencontre pour ce vin et on reconnaît que c'est du bel ouvrage. Gourmand.

    Vin 11 : Champagne Deutz, Amour de Deutz, 1999
    Un vin sur lequel je suis totalement passé à côté. Le nez me paraît brouillon avec des fleurs blanches fatiguées et puis pas grand chose à part d'une certaine oxydation. La bouche est aussi pour moi fatiguée et je ne suis pas fan. 

    Vin 12 : Chateau Caillou, Barsac, Crème de Tête, 1975
    Pas trop de note aussi mais globalement, c'est bon, encore jeune mais pas extraordinaire. 

    Une petite photo de famille Au final, encore une fois, une belle soirée avec de superbes bouteilles. Je retiendrai majoritairement le Roulot en blanc qui était superbe ainsi que le duo Clos des Lambrays/Clos Vougeot de Confuron qui étaient deux très belles bouteilles de Pinot Noir. On dira que je fais la fine bouche mais je n'ai pas de coups de coeur ou d'illuminations comme les autres années. On reste cependant sur du très beau niveau et surement ce qui restera comme la plus belle dégustation de l'année.

    Matthias
    #1
    Pièces jointes :
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, PBAES, Jean-Paul B., Super-Pingouin, Gibus, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Vaudésir, DUROCHER, condorcet, Frisette, starbuck, leteckel, jd-krasaki, AgrippA, jclqu, Gerard58, Damien72, Kiravi, Vesale

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1795
    • Remerciements reçus 621

    jd-krasaki a répondu au sujet : LPV Lutèce fête Noël avant Noël

    Gotferdom, Matthias

    je n'ai pas de coups de coeur ou d'illuminations comme les autres années


    je me faisais la même reflexion. %tchin

    JD | Lutèce
    #2

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1795
    • Remerciements reçus 621

    jd-krasaki a répondu au sujet : LPV Lutèce fête Noël avant Noël

    Bon avec un peu de délai je peux adjoindre mes petits commentaires au CR de Mathias. Voici donc notre petite fête de Noël, appelons ça la soirée "Prestige"... Tout est mis en oeuvre par JC pour débusquer les bouteilles un peu spéciales cachées comme des noisettes pour l'hiver et jalousement protégées par leurs propriétaires respectifs. Allons-y.

    1. La première bulle a pour vocation de préparer la dégustation mais elle remplit cette fonction avec brio et évidence.
    Nez très expressif sur un joli fruit sec, agrume confit, petit beurre.
    En bouche c'est délicat, on retrouve du fruit sec, la bulle est fine, il y a une légère amertume.
    Il s'agit d'un Fallet-Gourron champagne extra brut blanc de blanc

    2. Nez fin droit et complexe, avec du cake aux fruits confits, abricot sec, brioche, meringue, noix, tige de tomate. On ne s'ennuie pas.
    En bouche l'aromatique reprend de plus belle portée par les bulles un peu vives sur une ribambelle d'évocations avec de la confiture d'organge, piment frais, noix, citron, gingembre. C'est frais et hypercomplexe, équilibré avec une fine amertume.
    Il s'agit d'un Selosse, Champagne Carrelles dégorgé en 2017

    3. Nez de fruits murs légèrement terpénique, note iodée. La bouche est ronde, avec de la fraicheur, le vin me parait très sec, avec une fine amertume, manquant un peu de confort. Accord désastreux avec le foie gras (ceci expliquant peut être cela.)
    Il s'agit d'un Domaine Raveneau, Chablis Blanchots 2007

    4. Nez baroque, très élevé, pistache, citron, fleurs blanches. La bouche est perlante, aromatiquement sur le pétard et le massepain. Il y a une grosse grosse matière. La finale n'est pas monstrueuse de longueur. C'est intriguant et c'est difficile sinon impossible à placer à l'aveugle pour moi.
    Il s'agit d'un Clos Rougeard, Saumur Brézé 2003.

    5. Nez à fond sur le sésame, très expressif. On y retrouve aussi de l'allumette, du citron vert, de la noisette grillée.
    La bouche est acidulée, avec une légère verdeur. Cela ne lui retire aucun confort toutefois, c'est d'une belle acidité dans un écrin plutôt gras et tapissant au palais. Le sésame continue à dominer l'aromatique.
    Le vin se termine sur une grosse longueur portée par une acidité énergique.
    Très chouette, si ce n'est qu'on peut le trouver un peu monolithique au niveau aromatique.
    Il s'agit d'un Domaine Roulot, Meursault Charmes 2010

    On attaque les rouges

    6. (Pas dégusté à l'aveugle pour moi)
    Nez expressif sur la grenade, l'hibiscus, la ronce, une touche de réglisse, du cuir.
    En bouche il y a un très bel équilibre évident, acidulé et délicat quoique peut être un peu comprimé. Les tanins sont nanométriques, denses mais totalement intégrés. Il y a une petite touche de verdeur.
    La finale offre une longueur en bouche très honorable mais j'en attendais un peu plus.
    Il s'agit d'un Frédéric Esmonin, Ruchottes-Chambertin 2009

    7. On est probablement encore en Bourgogne. Le nez est poivré, avec du pain grillé et des volutes florales.
    En bouche je trouve l'acidité importante, mais l'ensemble est joli.
    Il s'agit d'un Clos des Lambrays 2008

    8. Nez qui pinote, sur le cuir, le vernis, on a un fruité fin et de la chlorophylle
    La bouche est fraiche, légèrement déséquilibrée par une petite sensation alcooleuse pour chipoter. Mais c'est plutôt très bien aussi !
    Il s'agit d'un Jean-Jacques Confuron, Clos de Vougeot 2001

    9. Nez très plaisant et profond de mûre, de ronce, de feuille froissée.
    La bouche est ferrique, sanguine, aux tanins très fins, voire aériens. C'est frais, c'est de la dentelle.
    Très très joli.
    Il s'agit d'un Clos Rougeard, Saumur-Champigny Les Poyeux 2007

    10. Nez sur l'olive noire, le poivre, le rôti.
    Malgré une bouche aux tanins un peu accrocheur (peut être du à une certaine jeunesse ou à un service un peu frais ?) c'est d'un sudisme très élégant.
    Il s'agit d'une Grange des Pères 2015

    11. Une petite bulle pour rattraper le plateau de fromage !
    Nez très bien sur la coquille d'huitre et le quatre quart.
    La bulle est fine, précise. La bouche est bien équilibrée, légèrement évoluée, aimablement vineuse. Ca me fait penser à un William Deutz 2002 bu récemment. C'est bien fichu, j'aime beaucoup
    Il s'agit d'unDeutz, Champagne Amour de Deutz 1999.

    12. Nez de fruits exotiques et de nougat.
    La bouche, elle, est plutôt sur le fruit sec et les agrumes.
    Sympa, avec une évolution bien dans son âge, mais je suis peut être passé à côté de ce vin.
    Il s'agit d'un Château Caillou, Barsac crème de tête 1975

    J'emporte un bon souvenir des Poyeux, une bonne prestation des grands crus bourguignons, et de très très bons champagnes. Mais dans l'ensemble j'ai un ressenti pas tout à fait à la hauteur des attentes.

    A bientôt pour de nouvelles aventures !

    JD | Lutèce
    #3
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Gibus, Jean-Loup Guerrin, sebus, Frisette, leteckel, jclqu, Kiravi

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 829
    • Remerciements reçus 343

    Jean-Paul B. a répondu au sujet : LPV Lutèce fête Noël avant Noël

    Superbe éclectisme !

    Jean-Paul
    #4

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 17474
    • Remerciements reçus 2391

    Eric B a répondu au sujet : LPV Lutèce fête Noël avant Noël

    Accord désastreux avec le foie gras

    J'ai déjà lu ici des personnes qui conseillaient cet accord avec un chablis. Mais c'est certain qu'il faut sacrément bien choisir le chablis en question sous peine de catastrophe.

    Eric
    Mon blog
    #5

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1795
    • Remerciements reçus 621

    jd-krasaki a répondu au sujet : LPV Lutèce fête Noël avant Noël

    Si l'occasion se présentait à nouveau je ne verrais pas trop comment le choisir, le chablis qui irait avec un foie gras...

    JD | Lutèce
    #6

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 17474
    • Remerciements reçus 2391

    Eric B a répondu au sujet : LPV Lutèce fête Noël avant Noël

    Les 1986 de Droin que j'ai ouverts ces 2-3 dernières années pourraient faire l'affaire .

    Eric
    Mon blog
    #7
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jd-krasaki

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 3971
    • Remerciements reçus 1051

    Vaudésir a répondu au sujet : LPV Lutèce fête Noël avant Noël

    jd-krasaki écrit: Si l'occasion se présentait à nouveau je ne verrais pas trop comment le choisir, le chablis qui irait avec un foie gras...

    J'éviterai simplement Blanchot
    #8
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jd-krasaki

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1795
    • Remerciements reçus 621

    jd-krasaki a répondu au sujet : LPV Lutèce fête Noël avant Noël

    Qu'est ce qu'il y a de spécifique à Blanchot qui ne va pas dans ce contexte ?
    (Je précise que je n'ai pas dégusté assez de Chablis GC pour savoir bien les distinguer systématiquement)

    JD | Lutèce
    #9
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4116
    • Remerciements reçus 488

    HERBEY 99 a répondu au sujet : LPV Lutèce fête Noël avant Noël

    Le vin est simplement beaucoup trop jeune pour convenir à ce plat et comme le dit Eric un Chablis de plus de 20 ans ira bien (ceux dont il parle ont plus de 30 ans!!) et là peu importe que ce soit Blanchot ou Clos ou un autre d'ailleurs (je mets au défi pas mal d'amateurs et même de vignerons chablisiens pour faire la différence à coup sûr, j'en ai vu et des connus se planter comme les copains!)
    #10
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jd-krasaki, jclqu

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1377
    • Remerciements reçus 196

    jclqu a répondu au sujet : LPV Lutèce fête Noël avant Noël

    Merci les gars pour les CR, je n'ai quasiment plus le temps de passer avec le boulot en ce moment...
    J'entasse et j'accumule les notes prises en séance, mais n'ai plus le temps de restituer.. Heuresuement que vous êtes là :)
    En synthèse, je dirai que le Fallet et le Sélosse ont fait le job au niveau où on les attendait, que le Brézé était décevant, que le Roulot était splendide comme le Raveneau quand le Deutz était moyen (pour moi il n'était pas net).
    En rouge, le Confuron était une classe au-dessus des autres pinots, seul le Poyeux rivalisait. Le Clos des Lambrays n'a pas démérité sur ce millémsime difficle, mais restait un cran derrière, tout comme le GDP, bien mais qu'on avait déjà mieux dégusté...
    Alors Matthias, tu poses la bonne question : c'est-y pas qu'on deviendrait difficiles ??

    On va voir ce soir pour la prochaine session : Jura et Savoie...

    JC
    LPV Lutèce
    #11
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette, leteckel

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck