Nous avons 1982 invités et 48 inscrits en ligne

CR: LPV Franche Comté fait sa rentrée en grande pompe !

  • LoneWD
  • Portrait de LoneWD Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 854
  • Remerciements reçus 1109
Lorsque Fred mentionna qu'il n'arrivait plus à boire ses Coche et qu'il ne savait pas quoi en faire, de nombreux membres de LPV FC (ok, tous) ont suggéré l'idée d'une dégustation spéciale Coche-Dury (blancs et rouges) orchestrée par Fred lui-même. Il accepta sous les hourras de la tablée (j'exagère à peine).
Une date est rapidement fixée, ce sera le 2 septembre.
Autant vous dire que c'est le genre de rendez-vous immanquable pour le jeune passionné que je suis.


Nous étions 10 autour de la table et la dégustation s'est donc effectuée en semi-aveugle si je puis dire.


Vin n°1:
Une bulle gentiment offerte par Adrien pour fêter ses 30ans.
Nez exubérant de fruits jaunes bien mures, de fruits secs et un côté pâtissier.
La bulle est très fine, évanescente. En bouche le vin possède une belle rondeur, c'est gras mais avec des arômes intenses de fruits jaunes. J'ai beaucoup aimé la finale qui amène de jolis amers.
Très bien !
CR: Champagne J-M Sélèque - Cuvée Comédie 1er Cru 2009 Extra Brut


Vin n°2:
Beau nez grillé, fruits jaunes, citron, pointe de sel.
La bouche s'étire crescendo, grosse matière citronnée avec une sacrée amplitude. L'équilibre est impeccable et la finale ne manque pas de relance. Superbe rétro.
Première grosse claque de la dégustation, on cherche quelle cuvée peut procurer un tel plaisir immédiat. Excellent !
CR: Domaine Coche-Dury - Bourgogne-Aligoté 2011
Hé ben... Fred nous avoue ne l'avoir jamais aussi bien goûté. Un vin qui transcende son appellation. De très très loin le plus beau et le plus complexe Bourgogne Aligoté jamais bu (bon, après deux années de dégustations donc à relativiser toutefois) .


Vin n°3:
Le nez possède un beurré intense avec un léger côté floral.
On retrouve le beurré du nez en bouche, c'est subtil, plus complexe que le précédent et contre-balancé par une acidité "souple" qui relance le vin. Très citronné. Excellent.
Plusieurs partent sur Meursault et sur une année chaude...
CR: Domaine Coche-Dury - Bourgogne Chardonnay 2008
2ème claque.


Vin n°4:
Nez complètement différent des deux premiers vins, sensation de verdeur, c'est mentholé et très floral.
La bouche est longiligne, moins accessible avec plus d'amertumes. Beaucoup d'énergie et de relance dans ce vin mais cela reste encore un peu timide, il faut aller le chercher. Bien +
CR: Domaine Jouard - Chassagne Montrachet 1er Cru "Les Vide-Bourses" 2014
Un pirate donc, qui en l'état, est séduisant mais à attendre sereinement.


Vin n°5:
Nez réduit dans un premier temps, puis mentholé, grillé.
Bouche serrée avec une matière un peu dissociée, en recul. Légère sensation de chaleur en final mais belle rétro sur les arômes perçus au nez. Bien.
On pense à un bourgogne ?
CR: Domaine Coche-Dury - Meursault 2006
Décidément, au petit jeu des devinettes, on fait tout à l'envers :)


Vin n°6:
Le nez dégage un pureté et une complexité folle ; c'est mentholé, citronné et enivrant.
L'acidité tranchante en bouche transporte une matière épaisse, du fruit (fruits jaunes, surtout en début de bouche) et elle en devient mordante et salivante en final sans être stricte. Quelle longueur et quelle classe, je me perds le nez dans verre. Magnifique !
CR: Domaine Coche-Dury - Puligny-Montrachet "Les Enseignères" 2004


Nous passons aux rouges.


Vin n°7:
Nez plutôt sur la cerise noire et la mure, belle intensité.
La bouche est un peu âpre, avec des tannins durs avec un fruit timide (framboise). Finale alcooleuse.
Bien (pour le nez).
CR: Domaine Coche-Dury - Bourgogne Pinot Noir 2009


Vin n°8:
Superbe nez sur des arômes similaires au précédent mais avec une toute autre profondeur et délicatesse.
Attaque d'une douceur et d'un velouté incroyable, les tannins forcément, sont quasi imperceptibles. Rien ne dépasse, tout est parfaitement équilibré. Ce vin est une véritable gourmandise avec de la complexité. Très Côtes de Nuits. Magnifique !
CR: Domaine Coche-Dury - Auxey-Duresses 2009
A la tombée de la chaussette, je suis sur le cul. Un simple village....


Vin n°9:
Notes tertiaires au nez, sous-bois, cuir, joli.
Très agréable, fluide et fruité en début de bouche mais le vin développe ensuite des notes kirschées et de fruits vieillis qui ne m'enthousiasment pas. Finale dure et asséchante, Bien
CR: Château de la Maltroye - Chassagne Montrachet 2006
Et un deuxième pirate ;)


Avec le dessert :



Vin n°10:
Nez frais sur la fraise et le bonbon anglais. très aérien.
Bouche extrêmement digeste, d'une grande buvabilité. Essentiellement sur la cerise noire.
Je suis bluffé par tant de fraicheur et de "simplicité" (dans le bon sens du terme) alors que le vin sait rester gourmand avec une belle matière. Très bien.
Le genre de bouteille que j'ai envie d'acheter pour changer du sempiternel liquoreux en fin de repas. Merci Matt.
CR: Domaine Vial-Magnères - Rimage 2015

On termine par une curiosité de Fred :

Vin n°11:
Nez puissant sur la verveine, le citron et le gingembre (bravo à Matt pour avoir deviné tout cela ;) )
On pense à de la bière tant cela mousse énormément dans le verre mais en bouche il y a une évanescence extrême, probablement pas d'alcool d'ailleurs. C'est agréable et très désaltérant. J'aime bien !
CR: Domaine Romaine des Grottes - L'Antidote (décoction de gingembre, citron, thym avec adjonction de gaz par la suite si j'ai bien compris)



Que retenir de tout cela ?
Je suis encore bluffé par la qualité des génériques de Coche-Dury qui étaient hors-normes ce jours là (mise à part le Bourgogne rouge) et justifie, à mon sens, le mythe autour de ce domaine et que dire du Puligny....
Un dernier commentaire sur la préparation des bouteilles ; les rouges ont été ouverts en début de dégustation et les blancs, au débotté ! J'ai été relativement surpris par l'ouverture des blancs, moi qui pensait qu'il fallait bien quelques heures pour ce style de vin. En tout cas Fred a bien fait car les blancs se sont tous bien présentés et n'ont pas forcément évolué plus que cela par la suite !

Une belle dégustation de rentrée et un beau moment de partage. Il me reste à remercier chaleureusement Fred pour l'ordonnancement et l'apport des vins. La prochaine réunion se fera autour du Riesling et des rouges de Loire.

Vous noterez le sens de l'humour de Fred qui déposa ces assiettes lorsqu'il nous a servi le premier Coche de la dégustation :D
Rémy
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, yr, Vougeot, sideway, Julien Ko, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, Agnès C, Frisette, leteckel, jclqu
08 Sep 2017 09:40 #1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Super Utilisateur
  • Messages : 18416
  • Remerciements reçus 2336

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet LPV Franche Comté fait sa rentrée en grande pompe !

Peut-on retenir au regard de ces commentaires que de façon intrinsèque l'aligoté 2011 est meilleur que le Meursault 2006 ?
Jérôme Pérez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Julien Ko, LoneWD
08 Sep 2017 13:33 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • LoneWD
  • Portrait de LoneWD Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 854
  • Remerciements reçus 1109
Absolument. On peut aussi retenir, en ce qui me concerne, que le Bourgogne Chardonnay lui est également supérieur.
Rémy
08 Sep 2017 13:46 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84121
  • Remerciements reçus 10075
Euh, préjuger des qualités intrinsèques d'une cuvée sur la base d'une seule dégustation me semble quand même un peu excessif...
Que l'aligoté ait ébloui les convives (respect car 2011 est un défi !) ne permet quand même pas d'enterrer intrinsèquement le meursault.
Plaisir hédoniste du moment vs établissement d'une hiérarchie qui exige un autre étalonnage.

Pour un peu connaître la maison, ce qui fait à mes yeux sa très grande qualité, c'est l'exacte exigence de travail et d'attention accordées à chacun des vins, quel que soit le prestige de son appellation.
Ce qui produit souvent pour effet que la bouteille bue dépasse voir explose le niveau moyen de cette même AOC et peut donc le jour J mettre une petite raclée à des vins supposés plus prestigieux.
Le seul sur lequel j'émettrai peut-être une réserve sur cette échelle Appellation++ serait le Volnay 1er cru qui m'a moins souvent convaincu.

Bravo à Fred pour sa générosité ! (tu)

Oliv, soifé... :oops:
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jean-luc javaux, Marc C, Frisette, leteckel
08 Sep 2017 14:01 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • LoneWD
  • Portrait de LoneWD Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 854
  • Remerciements reçus 1109
Tu as certainement raison Oliv, je peux juste affirmer que sur cette dégustation et sur ces bouteilles, j'ai pris beaucoup plus de plaisir à boir le Bourgogne Aligoté et le Bourgogne Chardonnay, ils étaient tous deux supérieur au Meursault.
Rémy
08 Sep 2017 15:45 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84121
  • Remerciements reçus 10075
Ce qui m'impressionne et confirme quand même bien la réputation de garde nécessaire des vins du domaine, c'est que ce sont deux vins que j'ai goûtés dans leur prime jeunesse.
Et je peux témoigner qu'à l'époque... ça rayait quand même sacrément le casque !

Et c'est un amateur de riesling à faire briller le zinc et de verjus à faire crisser les sudistes qui le dit ! :D
08 Sep 2017 16:05 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4363
  • Remerciements reçus 1233

Réponse de HERBEY 99 sur le sujet LPV Franche Comté fait sa rentrée en grande pompe !

Olivier
Souvenir avec Vincent d'un aligoté du domaine qui avait une grosse dizaine d’années proposé par Patrick Gauthier de la Madeleine absolument remarquable et que personne n'a songé à annoncer en aligoté!!
Les vins du domaine comme tu l'as dit ont impérieusement besoin de vieillir et savent souvent transcender l'appellation et le niveau!!
Bonne journée

R
08 Sep 2017 17:04 #7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2080
  • Remerciements reçus 2795

Réponse de leteckel sur le sujet LPV Franche Comté fait sa rentrée en grande pompe !

Comme j'ai eu la chance à la fois de participer à cette généreuse dégustation et d'avoir croisé auparavant quelques bouteilles du domaine, je me permets quelques remarques :

- le CR de Rémy retranscrit globalement le ressenti du groupe, que j'ai trouvé assez homogène sur la qualité des bouteilles proposées.

- 1iere surprise : c'est sur cet Aligoté que j'ai retrouvé le plus de "grillé", un des marqueurs du domaine, alors qu'il semble que les vins de Raphael soient moins marqués que ceux de son père.

- 2ième surprise : le niveau stratosphérique de cet Aligoté, que je n'ai jamais bu comme cela, et n'imaginait pouvoir atteindre ce niveau de complexité et de plaisir. Un vin qui explose plusieurs plafonds : le cépage, l’appellation et le millésime. Franchement un Aligoté de haute volée et là dessus je suis complètement en phase avec Rémy (et le reste du groupe d'ailleurs).

- 3ième surprise, mais plutôt côté déception, le Meursault 2006. J'ai eu la chance de boire au moins une dizaine de bouteilles du domaine sur ce millésime, et s'il n'est pas d'une grande réussite en Bourgogne, je n'en dirais pas autant du domaine qui me semble l'avoir parfaitement maitrisé. Le vin n'est clairement pas au niveau de ce que j'ai eu l'occasion de déguster en Meursault Village 2006. Après, on sait qu'il y a des mises différentes sur les Villages, alors peut-être un terroir un peu en dessous...mais je doute. Pour moi, il s'agit juste d'une bouteille pas au niveau habituel, sans pour autant y avoir détecté le moindre défaut (cela dit, l'un d'entre nous, un seul mais pas le moins expérimenté, a senti une pointe liégeuse, imperceptible pour les autres mais qui suffirait sans doute à marquer le vin pour qu'il ne se présente pas au mieux). J'ai un doute que le vin ai dépassé son apogée mais l'acidité était un peu en retrait sur cette bouteille.

Il y a eu aussi des confirmations lors de cette dégustation :

- Sans l'étiquette sous les yeux, tout est plus difficile : personne ou presque n'a pu donner les cuvées et millésimes des bouteilles alors que nous étions en "moins que semi aveugle"
- Nos cerveaux étant quand même bien conditionnés, personne n'a vu venir le pirate en blanc même si la bouteille n'était pas transcendante (quoique très bonne) et ne faisait pas ressortir les marqueurs du domaine.
- Le domaine sait faire des rouges extraordinaires : cet Auxey 2009 était vraiment d'une gourmandise incroyable et complétement in-cra-chable (par contre, bu 2 fois ce Bourgogne 2009, sans intérêt majeur je trouve).
- Nous avions bu en début d'année ce même Bourgogne Blanc 2008 (que j'avais apporté) et qui était vraiment très en dessous de celui bu samedi dernier, disons incomparable même...des mystères du vin.
- Confirmation du haut niveau du Puligny du domaine.

Autre précision, le généreux apporteur a ouvert tous les blancs au dernier moment, c'était son choix, mais perso j'aurais tenté un poil d'aération préalable pour "ouvrir" un peu les vins. Mais bon, c'est pas si simple dans le contexte dans lequel nous nous retrouvons...

Enfin, je salue également Fred, qui n'est plus un grand fan des vins (blancs) de Coche Dury, qui a eu la délicatesse et l'extrême générosité de les offrir à notre groupe de dégustation (tu) (tu).
En plus, c'est un dégustateur expérimenté mais modeste que LPV voudrait bien voir apporter sa contribution.
Fred, si tu passes par là, n'hésite pas...
ArnoulD avec un D comme Dusse
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, mgtusi, Jean-Loup Guerrin, Frisette, jclqu, LoneWD
08 Sep 2017 20:02 #8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • milleret
  • Hors Ligne
  • Cet utilisateur est bloqué
  • Enregistré
  • Messages : 2652
  • Remerciements reçus 114

Réponse de milleret sur le sujet LPV Franche Comté fait sa rentrée en grande pompe !

Encore une belle surprise sur ce millésime 2011 qui nous régale actuellement ....sinon sur 2006 , il est préférable de rechercher les grands terroirs ....et même chez Coche sur ce que j'ai dégusté en appellation " village " ....bof !! ( Meursault - Puligny )
Pour l'instant c'est le Perrières 2006 de Vincent Dancer qui m'a le plus impressionné ..
09 Sep 2017 12:41 #9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck