Nous avons 1355 invités et 15 inscrits en ligne

Blancs de Beaune et Rouges de Nuits

  • Messages : 513
  • Remerciements reçus 397

Raisin breton a créé le sujet : Blancs de Beaune et Rouges de Nuits

Blancs de Beaune et Rouges de Nuits

Nous nous sommes réunis en juin dans le jardin d'un des membres de mon groupe sur un thème de son choix, et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il était motivé ! Comme toujours, un bon moment de partage et de franche rigolade entre copains. Les deux vagues principales ont été dégustées à l’aveugle.

Mises en bouche

CR: Domaine de la Taille Aux Loups, Triple Zéro (2014)
Comme je suis arrivé un peu tard, le fond de bouteille que j’ai goûté était bien sûr plus proche du vin tranquille que de l’effervescent. J’aime toujours ce vin droit et franc, peut-être pas le plus long et volumineux bien sûr, mais efficace et polyvalent puisqu’il est parfait en apéritif et peut se placer facilement à table.

CR: Bruno Clair, Marsannay Rosé 2015
Les avis sont unanimes, c’est très bon « pour un rosé ». Disons que nous ne sommes pas de grands consommateurs de ces vins. Jolis arômes de fraise, rhubarbe et pâtisserie. Pas de lourdeur mais un volume inhabituel pour un rosé. Très bon, trop cher (28$CA).


Blancs de Beaune

CR: Bouchard, Meursault 2015
Servi un peu froid, il a mis du temps à se révéler, et était de toute façon bien jeune. Nez de citron et fleurs blanches, bouche tendue mais avec du lait de coco (ce que je déteste). De l’allonge mais le tout est un peu mou. La fin du verre était plus encourageante avec un vin retendu et le coco envolé. À revoir.

CR: JN Gagnard, Chassagne-Montrachet 1er cru Les Caillerets 2005
Le vin de la soirée ! Nez intense et complexe. Beurre, agrumes, noisette, sésame grillé, café, champignons frais. L’élevage a marqué le vin mais le tout est très beau. Bouche grasse, ample, longue. Bel équilibre avec une acidité parfaitement dosée. Tout le monde aime.

CR: Domaine Pavelot, Pernand-Vergelesses 1er Cru Sous Frétille 2012
Joli nez de pommes, fleurs, intensité moyenne. Bouche bien équilibrée entre texture grasse et acidité rafraîchissante, longueur moyenne (++).

CR: Bruno Clair, Morey St-Denis 2012, En la Rue de Vergy
Nez moyennement intense, sur le zeste d’agrume. Bouche sur le pomelo principalement, il y a du vin mais je passe un peu à côté car le Chassagne domine tellement la vague qu’il écrase un peu les autres.

En résumé, une très belle vague de blanc largement dominée par un des vins. Du coup, même si le plaisir était au rendez-vous, je me suis moins concentré sur les autres.

Rouges de Nuits

Avec le haut niveau des blancs, j’ai légèrement négligé le crachoir et le niveau de mes notes est plutôt basse épaule…

CR: Bouchard, Nuits-St-Georges 1er Cru Clos St-Marc 2005
Très tanique et amère à l’ouverture, aucun plaisir possible pour moi. Sauf qu’après 20 minutes, on a un vin qui survole la vague par un toucher de bouche soyeux sur une structure bien ferme, avec une belle longueur et tout juste un peu d’évolution aromatique.

CR: Bruno Clair, Marsannay Cuvée Isabelle 2012
Sur la fraise et la fumée principalement, je suis passé un peu à côté de ce vin. C’était bon mais il n’avait ni les qualités du précédent, ni les défauts des suivants pour se faire remarquer.

CR: Jean Tardy, Cuvée Maëlie, Hautes-Côtes de Nuits 2012
Nez sur les fruits rouges et une touche exotique, bouche avec une fraîcheur verte difficilement appréciable. M’avait semblé bon à l’ouverture l’après-midi mais ne tient pas la comparaison avec les autres.

CR: Taupenot-Merme, Charmes-Chambertin Grand Cru 2011
Nez intense, ferreux, fruits rouges. Bouche étrange, texture âcre, il y a du fruit mais aussi des notes pharmaceutiques et de verni. On fait les difficiles bien sûr, et c’est sûrement trop jeune, mais au prix de vente ce devrait être exceptionnel, or on en est loin.

After

CR: Marcel Lapierre, Morgon 2016
Légère réduction au départ mais qui ne gâche pas la dégustation, plus frais et gouleyant que le 2015 mais tout de même assez de matière.

CR: Yves Cuilleron, Les Pierres Sèches, St-Joseph 2011
J’avais bu le 2015 quelques semaines avant et ce 2011 est quasi-identique. Ça ne vieillit pas vite. Belle syrah de plaisir, avec juste assez de fermeté pour se glisser partout à table.

Merci les amis !

JB
"Qu'est-ce que vous regardez ? C'est la carte routière ? - Non ! C'est la carte des vins. C'est pour éviter les bouchons !" Raymond Devos
#1
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck