Nous avons 1953 invités et 46 inscrits en ligne

LPV Franche Comté explore quelques 2008 en blanc et 2009 en rouge

  • LoneWD
  • Portrait de LoneWD Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 854
  • Remerciements reçus 1109
Le rendez-vous mensuel des membres de LPV Franche Comté s'est articulé autour d'un thème plutôt original à savoir proposer des blancs du millésime 2008 et des rouges de 2009 toutes régions confondues.
Merci à Matt pour l'ordonnancement.

Vin n°1 :
Nez qui pétrole légèrement, citron bien mure, intense c'est très jolie.
Grosse matière en début de bouche, sur le citron notamment, l'acidité est importante mais le tout est très équilibré. Finale tonique avec quelques amers. Toucher de bouche "huileux". Un vin que j'ai trouvé complet. Très Bien.
La région et le cépage ont été trouvés rapidement.
Il s'agit du Domaine Leon Boesch - Riesling Grand Cru Zinnkoepfle




Vin n°2 :
Tiens, encore un nez qui pétrole, mais celui ci ne joue que sur ce registre et de façon plus intense et moins "agréable".
En bouche le vin est longiligne, traçant avec une acidité importante mais un manque de matière pour arriver à la cheville du précédent riesling. Bien +
Domaine Louis Sipp - Riesling Grand Cru Osterberg





Vin n°3 :
Nez puissant sur les fruits jaunes, le citron avec un léger côté exotique.
La bouche est ample, aux fruits jaunes s'ajoutent le miel, de très jolies amers à mi-parcours. Tout cela soutenu par une acidité importante qu'on retrouve de manière intense en finale bref c'est une sacrée bouteille et une vrai belle découverte pour moi. Très bien +
Toutes les régions sont passées jusqu'à la levée de la chaussette : Domaine Dupasquier - Roussette de Savoie "Marestel"




On passe aux rouges.


Vin n°4 :
Un nez puissant sur la mûre et la cerise aigre, ça pinote.
La bouche est décevante ; âpre et très tendue avec beaucoup d'astringence en final. Ca manque de fruits. Après aération le tout s'est un peu arrondi mais je n'ai pas vraiment apprécié ce vin. Bof
Domaine Coche-Dury - Bourgogne Rouge





Vin n°5 :
Le nez manque de précision, c'est brouillon, on devine un peu fruits rouges.
La puissance en bouche est assez énorme, l'acidité est bien présente mais le vin manque de fruits, cela reste un peu brouillon et au final j'ai l'impression d'un vin fermé et qui manque d'équilibre, à revoir lorsque tout sera en place ?
L'appellation a été trouvée rapidement grâce à des notes de réglisse qui me sont complètement passées à côté :)
Domaine Hervé Murat - Nuits-Saint-George "La Petite Charmotte"





Vin n°6 :
Jolie nez, concentré, panier à fruits (cerise notamment).
La bouche est large, aussi concentrée et fruitée que le nez et portée par une acidité qui allonge le vin et lui donne une superbe finale encore pleine de fougue et de promesses. J'ai surtout apprécié la matière très riche de ce vin doté également d'une texture en bouche qui faisait très "veloutée" tout en restant dans la finesse. Très bien ++.
Certains sont plutôt partis sur côté de Vosne-Romanée pour ce vin il me semble et évoquaient son côté féminin.
Domaine Chicotot - Nuits-Saint-George 1er Cru "Les Pruliers"





Vin n°7 :
Nez fruité, très ouvert, épicé.
La bouche est un peu décousue : à l'image du nez dans un premier temps avec beaucoup de fruits, de peps et mais la fin de bouche est très/trop costaud sur les épices avec des tannins asséchants. Ca reste une bien jolie bouteille tout de même ! Bien +
Bricco Della Serra - Dolcetto





Vin n°8 :
Un nez qui trahit son appellation ; sur le café, le coing et le raison de Corinthe.
La matière est bien là, surtout en début de bouche l'acidité aussi, aucune lourdeur dans ce vin de paille qui possède un très bel équilibre. Bien ++
Matt qui s'occupait de l'ordonnancement avait transvasé le Mossu dans une bouteille alsacienne pour espérer nous perdre mais que nenni zX
Domaine Mossu - Vin de Paille 2008
Beaucoup plus de finesse dans ce 2008 que sur un 2010 bu récemment. Etiquette découverte on note les 17° d'alcool qui ne se sentent franchement pas.





Une bien belle dégustation ! Je retiendrai les deux riesling au profil different, une découverte du nom de Marestel, deux NSG qui n'avaient rien à voir,et un vin italien gourmand et honnête (en tout cas en début de bouche ;) ).


La photo de famille sans le coche
Rémy
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Jean-Bernard, LADIDE78, Vaudésir, leteckel
10 Avr 2017 17:07 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 609
  • Remerciements reçus 20
Belle dégustation. Bravo.

Elle confirme le fort potentiel des 2008 en Alsace !

L'effet "Dalton" de la photo est volontaire ?:D
Thibault
10 Avr 2017 17:38 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • LoneWD
  • Portrait de LoneWD Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 854
  • Remerciements reçus 1109
D'accord avec toi pour les 2008 alsaciens.

L'effet "Dalton" de la photo est volontaire ?

Evidemment, tout est calculé chez LPV FC :whistle:
Rémy
10 Avr 2017 18:56 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2080
  • Remerciements reçus 2795
Merci Rémy d'avoir une nouvelle fois relater notre rencontre, ce qui me permet, feignant que je suis, de simplement compléter tes notes de mes impressions, toujours de mémoire.

Sur les blancs, je serais bien incapable d'établir un classement tant les 3, chacun dans leur style, se goûtaient parfaitement.
Je découvrais le Domaine Leon Boesch - Riesling Grand Cru Zinnkoepfle , vin à la robe évoluée, un nez qui pétrole suffisamment pour orienter vers le riesling et l'alsace (d'autant que la bouteille sous la chaussette ne fait pas mystère). La bouche est plutôt large, assez riche mais l'acidité suffisante pour tenir le vin, mais je n'aurais pas miser sur un 2008 si ce n'était pas le thème du jour. Très bon et sans doute à son apogée.

Domaine Louis Sipp - Riesling Grand Cru Osterberg : celui là, je ne le découvre pas, j'en ai bu quelques bouteilles déjà. La robe est bien plus pâle que le précédent, le nez pétrole franchement cette fois, sans tomber dans l'exubérance malgré tout, en bouche, c'est droit, (très) tendu, la longueur est belle. Un vin longiligne, pour amateur de tension, qui pour certain est sur le fil du rasoir, et qui se goûte parfaitement sec...perso, j'aime beaucoup. A l'aube de sa vie.

Celui là aura fait parler autour de la table et aura permis à chacun de citer une région (de l'Alsace à la Corse en passant par le Languedoc). Seul Matt qui a apporté ce vin se bidonne à côté de moi. Je ne sens que le miel au dessus du verre mais c'est très agréable, la bouche est assez large et c'est très gourmand. Pour moi, il y a quelques SR dans ce vin. Ne connaissant absolument pas la région, qui dans mon imaginaire est très loin de ce profil, je suis très surpris de découvrir ce Roussette de Savoie "Marestel" du Domaine Dupasquier. C'est une très belle découverte. A boire me semble t'il.

Je serais moins prolixe sur la série de rouges. Je suis passé complètement à coté du Bourgogne rouge de Coche Dury.. Pour moi, c'est même difficile d'identifier le pinot, un vin difficilement lisible en l'état qui fait exception à la production habituelle du domaine et qui pour une fois ne vaut guère plus que son prix domaine. Pourtant, il ne me semble pas subir un défaut majeur.

Assez peu de souvenirs du suivant : Domaine Hervé Murat - Nuits-Saint-George "La Petite Charmotte". Il me semble que là encore, le pinot n'est pas évident. De mémoire, j'ai trouvé ce vin plutôt fermé, au nez comme en bouche. Peut-être une mauvaise phase...

Le suivant était sans doute le meilleur rouge de la série, sur le coup parfaitement ouvert, gourmand, sur le fruit, avec une bouche d'une grande suavité. Très belle bouteille que ce second NSG du Domaine Chicotot - 1er Cru "Les Pruliers".

Le rouge qui passe après m'aura dans un premier temps presque "rebuté" par un côté immédiatement solaire, chaleureux avec des tannins asséchants...mais en y revenant plusieurs fois, je vais changer d'avis et ce Bricco Della Serra - Dolcetto dont je ne connais rien me séduira à l'aération (ou à l'adaptation de mon palais) par son côté fruits bien murs et son longueur proverbiale. Un belle bouteille au final.

Toujours aussi peu d'attrait pour le sucre de fin de repas. Mon problème d'ailleurs, je crois que c'est la fin de repas car j'ai du mal à boire du vin après ou pendant le dessert. Ceci dit, ce vin de paille du Domaine Mossu m'a fait meilleur effet que le 2010 bu récemment avec Rémy.

Voilà encore une jolie série même si on aurait pu espérer un tout petit peu plus d'éclectisme dans les cépages.
A très bientôt LPV FC.
ArnoulD avec un D comme Dusse
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: LoneWD
11 Avr 2017 22:26 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84121
  • Remerciements reçus 10075
Toutes les régions sont passées jusqu'à la levée de la chaussette :

La spéciale Vins de Savoie, ça ! :)
11 Avr 2017 23:34 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • LoneWD
  • Portrait de LoneWD Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 854
  • Remerciements reçus 1109
Merci Arnould ;) concernant le Marestel de ce que j'ai lu sur LPV cela peut se garder un sacré bout de temps et je note qu'il faut qu'on ouvre un su-sucre en début de repas pour toi :) tu apprécieras peut-être mieux haha.
Oliv : oui ça doit être ça !
Rémy
12 Avr 2017 10:01 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck