Nous avons 1034 invités et 7 inscrits en ligne

LPV Oslo : Dernière rencontre de l'année 2016

  • bertou
  • Portrait de bertou Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 3132
  • Remerciements reçus 3084
J'ai un peu de retard dans mes notes et voici la dernière rencontre de LPV Oslo de l'année 2016 qui s'est déroulée le dernier week-end de novembre.
Je la publie après la première de l'année 2017, je m'excuse de ne pas suivre le calendrier.

Nous suivons une recette qui a fait ses preuves et tout est dégusté à l'aveugle
.
CR: La Closerie - Les Béguines Extra Brut 2008
Joli nez qui se partage entre joli fruité expressif sur la pêche, citron, pomme, des notes de grillé, de mie de pain. On retrouve aussi de fines notes de tilleul, pierre à fusil. C'est très net et profond.
Bouche peu puissante, à la fois crémeuse et ciselée. Il y a une très jolie matière avec une bulle fine. La fin de bouche s'ouvre et l'aromatique s'impose avec de fines notes salines/phénoliques qui prolongent la dégustation. La longueur est excellente.
Excellent.

CR: Leclerc Briant - La Croisette Brut (Vendange 2012 - Dégorgé 02/2016)
Un vin intense, plein de jeunesse car cela part un peu dans tout les sens sur le citron, pomme verte, lime, notes plus mûre de fruits jaune, embrun, boisé qui se souligne par un trait fin de vanille. On retrouve aussi des notes d'épices, brioche, de fines notes de fleurs blanches. C'est complexe et cela prend de la place.
Bouche toute en tension avec une acidité dominante sur le rasoir. Il n'empêche c'est mûr, énergique avec une matière concentrée et fluide. Bulle un peu envahissante qui à besoin de se calmer. Longueur intense salivante et saline.
Excellent -. Un joli bébé

CR: Charles Heidsieck - Brut 1976
Nez mûr et intense qui a besoin de temps pour s'ouvrir. Il est dominé par le café et le cacao amer à l'ouverture et au bout de 20 minutes il donne sa plénitude sur un mélange entêtant de cèpe séché, grillé, café, beurre qui commence à rancir (?), épices douces, cannelle, fruits confits, mirabelle. Complexe et quelle intensité !
Bouche assez puissante avec une certaine richesse en attaque, tout doucement et harmonieusement l'acidité porte la matière et l'élève sans jamais rendre le vin aérien. Ce champagne assume cette richesse sans aucune lourdeur. Crémeux et tactile avec une bulle peu présente. La longueur est salivante, le vin fait travailler les papilles en même temps que les arômes de grillé, champignon, confit restent et restent longtemps.
Excellent +.

CR: Guillemot-Michel - Quintaine 2010
Nez aromatique et mûr sur un fruit mûr avec de la mirabelle, pêche jaune, pomme jaune, citron, touches fines de beurre et de noisette. C'est vraiment expressif et il y a de la gourmandise.
Bouche assez puissante, sphérique et gourmande. Belle énergie même si l'acidité est sous-jacente. Léger gras dans ce fruit mûr, aromatique. La longueur est bonne.
Bien +. J'aime sa gourmandise mais je sature rapidement.

CR: Bonneau du Martray - Corton Charlemagne 1995
Nez peu intense sur le beurre, noisette, pomme jaune, poudre à canon, pointe de grillé, le tout avec du citron et des notes de lime. Il manque d'amplitude.
Bouche assez puissante avec une texture un peu grasse et un bon équilibre. Il manque de l'énergie et du volume pour prendre du plaisir. La longueur est par contre très bonne.
Bien -. Déçu au vu de la bouteille.

CR: Château Magdelaine 1988
Nez pas très net, un peu madérisé qui rend difficile le plaisir.
Bouche du même acabit, un peu cuite avec une sécheresse en finale.
Mauvaise bouteille.

CR: Château La Conseillante 1994
Un bien joli nez sur les fruits noirs, bois de cèdre, truffe, terre, côté animal, épices asiatiques, quelques notes de petits fruits rouges saupoudrent le tout. Parfumé, d'une belle profondeur.
Bouche fine et délicate avec une matière charnue qui s'étire autour de l'acidité. Il y a une bonne amplitude. Les tanins arrivent avec une texture glissante et délicate en harmonie et la longueur est bonne.
Très bon. Pas le plus grand La Conseillante mais beaucoup de charme.

CR: Giuseppe Rinaldi - Barolo Cannubi San Lorenzo-Ravera 2006
Nez qui possède une volatile sensible qui est près de ma limite d'acceptation. Mais les autres arômes sont intenses et nets sur la cerise, framboise mûre, fraise écrasée, fruits des bois. C'est sudiste. Notes florales, d'épices, d'huile de bois composent le reste du tableau.
Bouche puissante avec une attaque presque gourmande, la seconde bouche voit apparaître une structure acide et tannique marquée qui demande à s'assagir. Il y a quand même une belle harmonie, du délié. Une gourmandise que je trouve dans les baroli de G. Rinaldi et qui est pour moi sa signature. La longueur est superbe est la volatile est beaucoup moins prononcée.
Excellent.

CR: Ridge - Geyserville 1995
Nez puissant et très mûr, sur la figue, pruneau, chocolat. Heureusement des notes de graphites, menthol permettent l'équilibre. On retrouve de l'évolution sur du cuir, notes animales. Il y a un certain volume.
Bouche puissante, chaleureuse et ronde. L'alcool est central mais il n'y a pas de déséquilibre. Une acidité suffisante, des tanins fins et soyeux, une belle intensité. La longueur est bonne, chaleureuse sans brûlure.
Bien même si ce n'est pas mon style.

CR: E. Guigal - Côte Rôtie La Mouline 2006
Nez ambivalent avec de superbes notes de cerise, mûre fraîche, notes de fumé, lard, et une touche de violette. De l'autre côté, un boisé violent sur le bois scié, toasté certes luxueux mais qui gâche un superbe fruit. Pour moi c'est dissocié.
Bouche du même acabit, belle matière fine et délicate avec un bel équilibre avec cette acidité tonique, une matière concentrée. Il y a du jus. De l'autre côté, un boisé ravageur qui couvre cette matière, donne une sécheresse, un goût de planche fraîchement sciée, et une amertume qui me déplaisent vraiment.
La remarque qui me saute au visage est pourquoi gâcher une si belle matière par tant de bois ? Même sur des millésimes de la fin des années 1990 et début 2000 je trouve que le bois est trop dominant surtout en bouche. Pas pour moi.
Moyen pour mon palais. Excellent si l'on fait abstraction du bois.

CR: Domaine U Stiliccionu - Damainu 2012
Joli nez pur et croquand sur la fraise écrasée, cerise burlat, confiture de groseille, notes florales et quelques fines notes d'herbes de Provence. Facile à lire, un vin qui met le sourire immédiat à toute la tablée. Car sous sont profil gourmand il y a quand même de la profondeur et des nuances.
Assez puissant, c'est d'une belle gourmandise avec une belle énergie. Rond et vif à la fois avec une trame tannique sensible mais au grain très fin et très délicate. La finale s'exprime sur une touche presque acidulée avec une délicate amertume. Comme le nez, on aime son côté facile à boire tout en exprimant du sérieux.
Très bien.

CR: André et Mireille Tissot - Vin Jaune 2001
Oh le beau nez sur des arômes de noix fraîche, curry, pomme jaune, notes de parmesan, épices. Beau côté sur les agrumes (citron, presque lime) qui donne de la tension et du volume. Intense, net. Pas le vin jaune le plus profond mais beaucoup de plaisir.
Bouche puissante sans chaleur, matière fine et acidité marquée, intensité aromatique très bonne. Le tout en équilibre, rien qui ne dépasse. La finale est fraîche, longue.
Très bien + et un vin à point.

CR: Klein Constantia - Vin de Constance 1993
Nez puissant sur un mélange de caramel, toffee, tarte à l'abricot, coulis de mangue, miel de châtaigner, café. Je lui regrette un profil un peu trop caramel et pas assez fruité. Difficile de trouver le muscat pourtant si caractéristique. Il y a néanmoins une belle profondeur.
Bouche puissante, riche avec un équilibre plus sur l'alcool que sur le sucre. Ce dernier est sensible mais pas central. L'acidité est par contre centrale et donne un bel équilibre. L'intensité aromatique impressionne avec un côté pâte de fruit, coulis qui fait jeu égal avec le caramel. Longueur exceptionnelle.
Très bien +.


Merci à toutes les convives pour une superbe soirée. En espérant que 2017 nous offre autant de soirées gastronomiques que 2016. Vu comment débute 2017, cela devrait être facile à faire.
Cordialement.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Marc C, tomy63, leguitou
27 Jan 2017 19:47 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84827
  • Remerciements reçus 11388

Réponse de oliv sur le sujet LPV Oslo : Dernière rencontre de l'année 2016

Les notes de dégustation de Bertrand sont toujours d'une lisibilité remarquable.

Il parait que la mode est au must drink.
Dans ce cas, les CRs de Bertou, c'est du must read ! (tu)
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: bertou
27 Jan 2017 19:53 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2631
  • Remerciements reçus 462

Réponse de leguitou sur le sujet LPV Oslo : Dernière rencontre de l'année 2016

Pas mieux qu'Oliv !
Je me suis souvent basé sur les CR précis de Bertou pour ouvrir ou découvrir certains flacons (Italie) et je n'ai eu qu'à m'en féliciter ... merci Bertrand !
Ici encore, quel plaisir.

Bien cordialement,
Guillaume
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: bertou
27 Jan 2017 20:33 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • bertou
  • Portrait de bertou Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 3132
  • Remerciements reçus 3084

Réponse de bertou sur le sujet LPV Oslo : Dernière rencontre de l'année 2016

Un grand merci à vous deux !
J'essaie de décrire du mieux que je le peux car le but est de partager et que la personne qui lise (ou avec qui je parle comme c'est le cas lors de nos soirées) puisse se faire une idée la plus précise de mon ressenti.
Je le souligne encore, uniquement mon ressenti. Nous avons tous des perceptions differentes, c'est cela qui ouvre sujet à débat et argumentation.

Oliv, Le Guitou, je peux en dire de même de vos commentaires !

Cordialement
28 Jan 2017 08:47 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6354
  • Remerciements reçus 2551

Réponse de Marc C sur le sujet LPV Oslo : Dernière rencontre de l'année 2016

Et bien voilà, Bertrand est capable de faire ce dont ne sont pas capables les journalistes de la RVF : juger de la qualité intrinsèque d'un vin sans le dénigrer quand il n'est pas à son goût !

Marc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: leguitou
28 Jan 2017 16:37 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2631
  • Remerciements reçus 462

Réponse de leguitou sur le sujet LPV Oslo : Dernière rencontre de l'année 2016

J'en connais un qui n'a pas digéré l'article sur la "grande" dégustation des Syrah du Rhône nord 2012 ...:D

Bien cordialement,
Guillaume
28 Jan 2017 18:40 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6354
  • Remerciements reçus 2551

Réponse de Marc C sur le sujet LPV Oslo : Dernière rencontre de l'année 2016

C'est pas que ça me reste sur l'estomac (je dois avoir 1 Guigal en cave) mais je m'interroge du coup sur la pertinence du numéro équivalent sur le pinot B)

Marc
28 Jan 2017 19:19 #7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2631
  • Remerciements reçus 462

Réponse de leguitou sur le sujet LPV Oslo : Dernière rencontre de l'année 2016

Euh, je crois que tu as déjà la réponse ...:evil:

Bien cordialement,
Guillaume
28 Jan 2017 20:41 #8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck