Nous avons 1521 invités et 18 inscrits en ligne

LPV Franche Comté fête la nouvelle année avec quelques beaux flacons

  • LoneWD
  • Portrait de LoneWD Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 854
  • Remerciements reçus 1109
Notre rendez-vous mensuel en cette nouvelle année était prévu samedi 7 janvier à midi. Autour de la table nous sommes huit, la dégustation se fait toujours à l'aveugle et le repas est tiré du sac. Une fois de plus nous avons passé une beau moment de partage, voyez un peu :

Vin n°1:
Nez fin,sur la pomme granny avec un petit côté toasté.
Bouche pleine, avec de fines bulles qui tapissent le palais. Le vin est élégant avec un beau volume. L'ensemble de la table part sur un champagne. Quant au cépage, ce fut plus compliqué, personne n'a reconnu un 100% pinot noir.
Bien +
Il s'agit de Drappier Brut Nature (pinot noir zero dosage)

Fichier attaché :




Vin n°2:
Réduction importante au nez qui disparaitra après une dizaine de minutes et laissera sa place à la noisette. Le vin fait très sudiste de part son côté chaud.
La bouche est grasse avec assez peu de volume on retrouve la chaleur perçue au nez. De longs amers en finale. Au fur et à mesure on devine le chardonnay mais je ne suis parti sur la Bourgogne qu'assez tardivement. Bien +, assez déconcertant, certains parlent d'un élevage très/trop appuyé. A la tombée de la chaussette nous voici devant un Saint-Aubin 1er Cru Murgers des Dents de Chien 2011 du Domaine Larue.

Fichier attaché :




Vin n°3:
Superbe nez, expressif, intense de noisette, de fruits secs. J'ai noté "Wahou !".
L'acidité en bouche est magnifique, subtile longue. Un vin avec une belle matière mais qui s'exprime plus en longueur qu'en largeur. Finale en accord avec tout le reste acide sur la noisette et d'un remarquable finesse. Pas un soupçon de gras en bouche. Peut-être, s'il fallait lui reprocher quoi que ce soit, une légère sensation d'alcool sur la fin. S'agirait-il d'un vin jeune ? Je dirais oui mais c'est l'apport de Tophe... Je tente naïvement "un Corton ?", d'autres partent sur un Grand Cru de Chablis voire un beau Meursault. En tout cas c'est magnifique ! Merci Tophe.
Corton Charlemagne Grand Cru2000 - Domaine Doudet
La chance du débutant

Fichier attaché :





Nous passons aux rouges.




Vin n°4:
Ca sent le vernis, un peu d'écurie, d'autres sentent le bouchon, moi pas. Sensation peu agréable en tout cas.
La bouche est sur le cassis mais il faut vraiment vouloir aller chercher quelque chose. Acidité importante, peu de choses à dire. Cela ressemble à une bouteille passée même si la robe indiquait le contraire. Moyen.
Domaine Overnoy - Poulssard 1989
Déception à la levée de la chaussette. Même après lui avoir laissé une bonne heure d'aération, le vin n'a toujours pas grand chose à raconter.

Fichier attaché :




Vin n°5:
Voilà un vin qui aura fait parler !
Ce fut mon apport, je reconnais la bouteille. Seulement la bouteille :
Nez très jolie, sur la fraise, légèrement confiturée. Je parle rarement de la robe mais pour vous situer, elle était sombre presque noire. La bouche présente une grosse acidité mais assez peu dérangeante, bien intégrée qui tient le vin : c'est très beau. Grosse matière, les tanins sont soyeux.
C'est une gourmandise, la fraise et les agrumes ressortent, un côté sanguin aussi. La finale est discrète mais agréable.
Je regarde à nouveau la bouteille... Rien à voir avec le vin que j'ai débouché le matin même ou le nez était plutôt sur les fruits rouges (framboise, cerise plutôt que fraise), il y avait certes une grosse acidité mais point d'agrumes, pas une aussi grosse matière en bouche. "Reynaud ?" "Rayas ?" "Pignan" Toutes les cuvées y passent pour essayer de deviner le vin. Adrien (notre ordonnanceur) et moi ne disons rien tant il est vrai que mon apport est... Atypique au nez comme en bouche. L'affaire ne s'arrange pas puisqu'un participant croit voir/lire "Rhône" sur le bas de la bouteille.
Le vin n'en reste pas moins magnifique.
Nous voici donc devant Chapelle Chambertin Grand Cru 2001 - Pierre Damoy
!!!

Fichier attaché :




Vin n°6:
Nez "basse-cour", à laisser s'aérer. La réglisse et le cassis viendront ensuite.
Bouche très puissante, presque trop avec des tannins durs, cette sensation de dureté se dissipe peu à peu mais je ne prends pas de plaisir avec ce vin. Après carafage, le vin s'est aplati en bouche mais fait ressortir davantage le café au nez.
Correct.
Saint Estèphe - Cos d'Estournel 1999

Fichier attaché :



Vin n°7:
Le clavelin ne laisse que peu de doutes :)
Beaucoup d'alcool au nez qui disparaitra après aération, croûte de fromage.
Jolie touché de bouche, large avec beaucoup de finesse une acidité subtile mais une longueur moyenne. Un Vin Jaune ou Château-Chalon tout en finesse avec de la matière en milieu de bouche et une belle concentration. Très beau !
Domaine Macle - Château-Chalon 2002

Fichier attaché :




Vin n°8:
Quel nez ! Se mélangent caramel, coing, raisin de corinthe et café. La bouche n'est pas en reste, du moins en début et milieu de bouche (grosse matière ou l'on retrouve les arômes du nez) car la finale est inexistante. Aucune lourdeur dans ce vin. Très jolie !
Tokaji - Aszù 5 Puttonyos - Disznoko 1988
C'est une belle découverte pour moi, il va falloir que je me penche sur ces Tokaji :)

Fichier attaché :




Vin n°9:
Mélange subtil d'alcool et de cerise, étonnant car très puissant. Bouche fluide et très puissante, je manque de recul sur ce genre d'alcool et ce n'est clairement pas, pour le moment, quelque chose que j'affectionne donc je m'abstiendrai d'en dire davantage.
Porto - Graham's aged 10 years

Fichier attaché :



Magnifique dégustation, je retiendrai le Corton Charlemagne Grand Cru pour son insolente jeunesse, sa fougue et le Chapelle-Chambertin GrandCru fut magnifique mais tellement atypique aussi. Vivement la prochaine sur les vins du Languedoc, dans la bonne humeur comme d'habitude ! Merci donc à Jean-Marc, Christophe, Tophe, Fred, Eric, Adrien et sa compagne :)

Les photos de famille.
Rémy
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, leteckel
09 Jan 2017 13:34 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 688
  • Remerciements reçus 5
Fraise et agrume au nez comme en bouche, fraîcheur, finesse, c'est hallucinant comme ce Chapelle Chambertin faisait immanquablement penser à un vin de Reynaud, et pas un Domaine des Tours vu la matière et la longueur. A s'y tromper, ce que j'ai fait dans les grandes largeurs, les deux pieds dans lme plat... En tout cas une très belle bouteille!
Pour le reste pas grand chose à ajouter à ton excellent compte rendu: grosse déception effectivement sur le poulsard 89 d'Overnoy, et je mettrai un bémol pour le Tokaji 5 putt 1988 de Disznoko que j'ai goûté à un meilleur niveau et qui me semble déjà sur une pente déclinante.
Merci Rémy pour le vrai-faux Rayas, pour le CR et les photos!
Tophe
"Je préfère le vin d'ici à l'au-delà" (Francis Blanche)
11 Jan 2017 13:55 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • LoneWD
  • Portrait de LoneWD Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 854
  • Remerciements reçus 1109
Tophe, Marc C m'a expliqué dans un autre fil que Pierre Damoy cherchait à faire des vins mures et puissants et que ces arômes (agrumes) ne lui étaient pas inconnus. Nous sommes donc excusés :D

Merci pour ton message.
Rémy
11 Jan 2017 16:53 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck