Nous avons 851 invités et 7 inscrits en ligne

CR:LPV Fraternelle Première

  • Vaudésir
  • Portrait de Vaudésir Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 4914
  • Remerciements reçus 2403

CR:LPV Fraternelle Première a été créé par Vaudésir

Bonjour,

Nous voici réunis pour une première entre LPViens de différents groupes parisiens sous l'initiative de Maxime, le thème de départ était le meilleur vin (plutôt une grosse quille, en gros une étiquette) de son appellation, sans doute un peu trop ambitieux ( vu de mon coté ) comme challenge donc on a tous essayé de s'en rapprocher

Pourtant j'étais pleinement dans le thème et même le TOP mais Maxime n'a pas voulu de mon Clos du Pas Saint Maurice, je me suis donc rabattu sur du classique mais qui n'est rarement pris en défaut.

Sur les mises en bouche:

Une bulle:

Au nez c'est agréable, une pointe oxydative, fruits secs, agrumes, en bouche c'est puissant tendu, peu dosé , longue finale citronnée et crayeuse, beaucoup aimé

CR:Taittinger Comtes de Champagne Blancs de Blancs 1996

Un blanc: Etiquette découverte

Robe jaune claire, nez peu expressif, bouche un peu grasse sans grande expression non plus, un peu sur la pèche, finale sur l'amande amer, le champagne lui a été fatale, il aurait fallut faire l'inverse pour espérer ressentir quelques choses, clairement passé à coté de ce vin

CR:Chateau Grillet 2007

[/URL][/img]

Sur l'entrée (ravioles de crevettes, champignon, petits pois frais):

Deux blancs :

Robe très légèrement évoluée, nez un peu réduit, à vraiment du mal à s'exprimer, un peu de grillé, peu de tension, il mettra beaucoup de temps à s'ouvrir, puis à la fin , notes mielleuses, fruits jaunes, amande et tension combinée à des amers lui donne de l'expressivité qui manquaient à ses débuts, trop long à s'ouvrir pour en profiter pleinement mais peu connaisseur pour avoir un avis.

CR:Hermitage 2002 Jean Louis Chave

[/URL][/img]

Robe plus claire, nez fin, légèrement beurré, noisette fraîche, en s'ouvrant le vin prend de l'amplitude, matière, fraîcheur et tension sont au rendez vous en bouche, note citronnée, c'est fin , très élégant, un soupçon de champignon, beaucoup apprécié sa buvabilité , j'adhère plus à ce style que le précédent, clairement un beau chardonnay que j'aurais peut être mis sur un PC de Puligny.

CR:Corton Charlemagne 2003 Bruno Clair

[/URL][/img]

Bon c'est sur j'ai un faible pour les blancs nordiques

Sur le premier plat ( Rouget )

1 er rouge:

Robe rubis claire, premier nez un peu végétal, vernis, bizarre, puis ça disparaît , fruit rouges délicats, bouche sur la finesse mais de la structure sous-jacente, belle acidité et équilibre , fraîcheur végétale , grande buvabilité, élégance, ça se boit sans peine, beaucoup aimé

CR:Clos Rougeard Les Poyeux 2006

[/URL][/img]

2 ème rouge:

Un gros doute, c'était mon apport (déjà bu 3 mois plus tôt), à l'ouverture 24h avant, je l'aurai utilisé pour un boeuf bourguignon, mais la plus rien à voir, robe plus sombre,nez un peu viandé, cassis, tabac , belle maturité, bouche plus dense que le précèdent , belle structure en bouche, tannins de belle finesse, très équilibré encore, note de champignon, comme d'habitude je ne m'en lasse pas.
Tout le monde part sur Bordeaux (Pomerol ou Margaux) bravo à Thomas qui sort le millésime.

CR:Ducru Beaucaillou 1995

[/URL][/img]

Deuxième plat (Pigeon)

1 er rouge:

Robe sombre, assez jeune pour moi, beaux fruits pinotant, note de ronce, bouche mure, mais avec de la fraîcheur, de l'équilibre, on part tous sur un bourgogne cote de nuits, certains un GC moi un PC, vraiment bien foutu, un super truc d'un très bon domaine et la grande surprise est venue du millésime.

CR:Grevey Chambertin Lavaux Saint Jacques 2004 Claude Dugat

[/URL][/img]

2 ème rouge: Etiquette découverte

Robe claire, nez d'épices orientales, un peu de cerise, orange amer, bouche puissante mais équilibré sur ces notes épicées, style quinquina, légèrement confiturée et ces touches d'oranges amers , de la fraîcheur quand même, une première découverte donc ne connaissant pas ce domaine je ne pourrai comparé avec d'autres, beaucoup apprécié

CR:Château Rayas 2000

[/URL][/img]

Clairement tous les rouges m'ont plus, tous dans une région différente , nous ne l'avons pas fais express et c'était superbe comme cela.

Sur le fromage ( bleu ) : moi même et un autre avons demandé à changer, pour lui c'est une cata car aveyronnais pour moi pas du tout.

1 er Liquoreux :

Superbe robe , nez confit, ananas roti, mur, bouche puissante et dense , sucre pas fondus mais très bien équilibré, finale sur des notes orange ou autres je ne sais plus, c'est très bon, cela doit être très jeune quand même

CR:Yquem1996

[/URL][/img]

2 eme Liquoreux : Etiquette découverte

Robe plus claire, nez peu expressif par rapport à l'autre, en bouche c'est plus fin, plus digeste, une plus grande fraîcheur, note citronnée, pas de rôti, deux oppositions de style, pas bu dans les meilleurs conditions je trouve, seul on en aurait bien plus profité je pense.

CR:Gilette Crème de Tête 1986

[/URL][/img]

Sur le dessert ( un truc au chocolat):

Robe carmin, nez sur l'amandes amers, cerises, chocolat, fait très vdn, en bouche et bien non, c'est sec, frais, élégant , de la tension et de l'équilibre,très bien foutu comme truc.

CR:Amarone della Valpolicella Giuseppe Quintarelli 1995

[/URL][/img]

Merci à tous pour cette belle soirée fraternelle.

A + Stéphane
09 Avr 2016 15:34 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4399
  • Remerciements reçus 2129

Réponse de LADIDE78 sur le sujet LPV Fraternelle Première

C'est top(tu):)-D

didier

Mal- voyant depuis 29 ans et passionné de vins comme vous tous
09 Avr 2016 15:59 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Thierry Debaisieux
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 21533
  • Remerciements reçus 55

Réponse de Thierry Debaisieux sur le sujet LPV Fraternelle Première

Très beau compte-rendu, merci.
Un petit détail, ton Corton-Charlemagne est de Bruno et non pas de Denis Clair.
09 Avr 2016 16:05 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12057
  • Remerciements reçus 2273

Réponse de jean-luc javaux sur le sujet Re: LPV Fraternelle Première

Belle série.
Tu as oublié de mettre que c'était Giuseppe Quintarelli pour l'Amarone.;)

jlj
09 Avr 2016 16:09 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Vaudésir
  • Portrait de Vaudésir Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 4914
  • Remerciements reçus 2403

Réponse de Vaudésir sur le sujet Re: LPV Fraternelle Première

Je corrige et complète , merci.

Stéphane
09 Avr 2016 18:19 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 987
  • Remerciements reçus 1302

Réponse de david84 sur le sujet Re: LPV Fraternelle Première

Belle dégustation !
Si le thème était "le meilleur vin de son appellation" l'idée me semble respectée, même si le seul vin pour lequel il ne peut y avoir de débat est le Château Grillet !

Je m'attendais à mieux au sujet du Gilette Crème de Tête 1986.

Concernant le Rayas 2000, ce n'est personnellement pas le millésime que je préfère pour l'instant.

Sinon, j'ai l'impression à te lire que certains vins auraient mérité une aération plus importante.
Merci pour ce compte-rendu.

David
LPV Vaucluse
09 Avr 2016 18:50 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3
  • Remerciements reçus 1

Réponse de picju sur le sujet LPV Fraternelle Première

Bonjour david,

Concernant le château Grillet, et etant donné que Marc avait souhaité que nous goûtions son vin étiquette découverte, ta remarque et effectivement une réflexion que je m'etait faite avant la dégustation. Ayant de nombreux aprioris négatifs concernant ce cépage et n'ayant auparavant jamais dégusté ce cru, je dois dire que la surprise fut bonne car ce vin ne présentait que très peu les caractéristiques que j'attribue habituellement à ce cépage qui d'ordinaire me déplait tant. A l'aveugle j'aurais bien été embarrassé pour proposer une appelation ou même une région.

Concernant le thème de la dégustation, je precise que bien qu'assez proche de celui annoncé par Stéphane, la thématique initiale etait "un vin représentant l'excellence de son appelation", ce qui à mon sens laissait un peu plus de liberté quant au choix de l'étiquette.

Fraternellement.
Julien.
09 Avr 2016 22:01 #7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4662
  • Remerciements reçus 255

Réponse de aquablue sur le sujet Re: LPV Fraternelle Première

Julien, la remarque de David sur château grillet vaut surtout par le fait que c'est le seul de l'appellation , donc forcément le meilleur ;)

Arnaud
10 Avr 2016 16:01 #8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 511
  • Remerciements reçus 166

Réponse de Oyaji-sama sur le sujet CR: LPV Fraternelle Première

Quelques courtes notes sur cette belle soirée au Bistrot du Sommelier. Certains vins sont bus étiquette découverte, pas les autres mais en connaissant
l'ordre de passage et les goûts de chacun, on a quand même de sérieux indices…

Bus en parallèle, un blanc tranquille et une bulle dans la cave du restaurant où Philippe Faure-Brac nous accueille

N°1 bu étiquette découverte:
Robe claire, nez agréable malgré une légère réduction: fruits secs ; bouche étonnamment minérale et de beaux amers en finale.
Belle surprise sur ce vin que j'appréhendais: B+

Chateau Grillet 2007

N°2:
Nez puissant sur le pain grillé, quelques arômes fermentaires. L'attaque est fraîche, le milieu de bouche est puissant sur des notes minérales (craie).
La finale citronnée redonne du peps à l'ensemble. Je pars sur un 100% chardonnay que j'aurais vu plus jeune.
TB- (mais c'est qu'Emmanuel nous rend difficile à satisfaire sur les champagnes)

Taittinger Comtes de Champagne Blancs de Blancs 1996

Après un petit tour en cave, on remonte en salle pour le repas et poursuivons avec 2 blancs:
N°3:
Robe légèrement plus évoluée que le 4, nez miellé et bouche sur les fruits jaunes et le miel est ample avec une belle allonge.
Je ressens une pointe chaleureuse qui me fait le placer en Rhône Sud.
C'est bien fait mais après le 94 de la semaine passée, c'est clairement pas mon truc.
B

Hermitage 2002 Jean Louis Chave

N°4:
Nez de chardonnay finement élevé, la bouche est très belle: puissance et tension.
Les amers sont moins prégnants que sur le Rhône mais allonge bien le vin.
On évoque un 1er cru de Puligny sur ma gauche, vu la qualité du vin et connaissant l'apporteur, je serai surpris que ce ne soit pas un grand.
TB

Corton Charlemagne 2003 B. Clair

Sur des rougets, deux rouges:

N°5:
Robe intense et brillante, un premier nez très nature qui amène beaucoup d'entre nous sur un cabernet de Loire. Après un peu de repos, on trouve
un nez plus classique, une bouche tout en souplesse avec de beaux fruits rouges.
Un vin d'une grande finesse qui a très bien joué la carte du suspens.
TB++

Clos Rougeard Les Poyeux 2006

N°6:
Robe plus sombre, bouche souple et épicée. C'est bien fait mais un peu chiant: aucun doute, on est à Bordeaux.
La souplesse et les épices m'emmènent sur la rive droite…
B

Ducru Beaucaillou 1995

Les vins suivant me sont connus: mon apport face à Rayas 2000 (bu découvert), mes notes s'arrêtent là mais succinctement:
J'ai beaucoup aimé le Dugat qui a su faire très très bon sur ce millésime.
Rayas était beau également mais pas certain que le plat l'ait beaucoup aidé.

Un peu déçu par les liquoreux: Yquem sans doute trop jeune et donc un peu lourd ; Gilette moins classique dans l'expression du Sauternes mais pas emballé non plus.
Belle découverte avec l'Amarone, le dessert (un peu lourd) l'a également un peu desservi:
Superbe nez pruneau et chocolat, la bouche est étonnante/remarquable de fraîcheur.

Merci encore à Maxime pour l'organisation et à chacun pour les vins dégustés d'un très beau niveau.

Martin / Oyaji-sama
11 Avr 2016 12:02 #9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26094
  • Remerciements reçus 948

Réponse de Luc Javaux sur le sujet LPV Fraternelle Première

Merci pour ces notes intéressantes.

Pourquoi certains vins à l'aveugle et d'autres pas ?

Luc
11 Avr 2016 14:57 #10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 511
  • Remerciements reçus 166

Réponse de Oyaji-sama sur le sujet Re: LPV Fraternelle Première

Choix de l'organisateur qui laissait chacun décider pour son apport, peut-être t'en dira-t'il plus?

Martin / Oyaji-sama
11 Avr 2016 15:32 #11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 225
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Tiresias sur le sujet Re: LPV Fraternelle Première

Et bien je vois qu'on se fait des infidélités, un mois entre 2 dégustations c’est visiblement trop long pour certains!
Bon après je peux comprendre que certains étaient vexés de ne pas pouvoir participer aux festivités de fin d'année dernière et n'avaient pas la patience d'attendre décembre prochain pour déboucher leur plus belles pièces B)

Belle série en tout cas, et bien diversifiée (hormis les 2 Sauternes il me semble), c'était volontaire ou un coup du sort?

Mickaël
LPV Paname
11 Avr 2016 16:18 #12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 155
  • Remerciements reçus 0

Réponse de BnM sur le sujet CR: LPV Fraternelle Première

Bonjour,
quelques commentaires sur les vins de la soirée:

Chateau Grillet 2007
Nez délicat, sur la poire, l'amande et qq notes légères d'élevage. La bouche est assez équilibrée malgré une certaine richesse, le gras se développe doucement et enfin les amers prennent le dessus pour une belle et très longue finale.
C'est clairement pas un vin de concours, mais un vin de gastronomie. Il n'est pas mis en valeur à l'apéritif, et encore moins par son voisin d'une acidité magistrale.
C'est pour moi un beau vin, et je n'avais jamais goûté un viognier aussi classe, à la fois fin et persistant.

Taittinger Comtes de Champagne Blancs de Blancs 1996
Nez expressif sur un boisé luxueux et qq notes oxydatives, grande tension en bouche, qui finit sur des notes de fruits secs et une salinité persistante.
Très beau champagne, assez démonstratif.

Hermitage 2002 Jean Louis Chave
Nez un peu retenu au départ, sur de fines notes d'élevage, de fruit et de miel, puis à l'aération un côté floral apparaît. Très élégant.
La bouche est pleine et délicate à la fois, grasse mais sans excés, sur un très bel équilibre entre le fruit et le gras, d'une grande persistance.
C'est un très beau vin, trés élégant, d'une grande longueur.
Un peu le même constat que pour le Château Grillet, il est pas servi par l'entrée puissante et fortement iodée, ni par son compagnon, nettement plus puissant.

Corton Charlemagne 2003 B. Clair
Nez de chardo luxueusement élevé, la bouche est d'une trés belle acidité citrique "mûre", et d'une grande longueur. C'est d'un remarquable équilibre pour le millésime, un vin qui a encore de belles années devant lui.
Très beau vin également, qui boxe un peu avec le plat, mais tient la cadence!

Clos Rougeard Les Poyeux 2006
Joli nez avenant, gourmand, sur un fruité pur et frais, assez simple mais très engageant.
La bouche est du même acabit, sur un beau fruité sans artifices, portée par une acidité dynamisante. Les tanins sont très fins, la longueur est belle.
Beaucoup de plaisir avec ce vin, et assez différent des autres millésimes avoisinant sur cette cuvée. Il est vraiment bon à boire maintenant, à part un peu de complexité au nez, je ne vois pas ce que le vieillissement lui apporterait.
Je ne suis pas convaincu par l'accord avec le plat, qui n'apporte pas grand chose.

Ducru Beaucaillou 1995
Beau nez plus complexe et plus évolué que le précédent, mais d'une belle netteté.
La bouche est large, classique avec gras/acidité/fruité d'école, le beau Bordeaux à maturité.
Trés bon aussi, passe mieux avec le plat que le précédent (on saute quand même pas au plafond jusque là côté accord mets-vin...).

Grevey Chambertin Lavaux Saint Jacques 2004 Claude Dugat
Le nez est assez ouvert, pinote joliment mais assez marqué par l'élevage, et à l'aération une touche de végétal noble apparaît.
La bouche est ample et assez puissante, une belle acidité et des tanins bien présents complètent le tableau. Sur le moment,j'ai trouvé que les tanins manquaient un peu de finesse, j'ai cru sentir un peu trop d'extraction. Ce n'est pourtant pas le style du domaine, je pense donc que la comparaison avec Rayas l'a desservi.
Trés beau vin.

Château Rayas 2000
Un superbe Rayas classique, peut être pas le plus complexe au nez (enfin au niveau de Rayas, ça reste du haut niveau: fraise, épices, et j'en passe), mais très gourmand et équilibré en bouche, et d'une longueur impressionnante.
Excellent.

Et enfin 2 beaux accords avec le très bon pigeon, gommant les tanins du pinot, et enrobé par le Rayas.

Gilette Crème de Tête 1986
Nez retenu, plutôt floral, assez étonnant.
La bouche est riche mais élégante, pas du tout écoeurante, expérience étonnante.
C'est bon, mais je n'en perçois pas vraiment l'intérêt supérieur.
Et plutôt desservi par son compagnon.

Yquem 1996
Trés expressif, sur les fruits confits et rôtis.
Grande puissance aromatique en bouche et longue finale, c'est trés bon.

Amarone della Valpolicella Giuseppe Quintarelli 1995
Re-basculer sur un rouge en fin de repas, suite aux sucres, je ne suis pas sûr que cela l'ait aidé.
Un nez expressif, de fruits trés mûrs, sur le pruneau et les épices essentiellement. En bouche, l'acidité est marquée, cette tension un peu amère étire le vin sur une grande longueur.
Le tout fait assez austère en bouche, dénotant avec le nez presque sur-mûri.
Découverte trés intéressante, mais pas vraiment mon goût.

Belle série, de trés haut niveau, éclectique dans leur origine et les styles.
Assez étonné (avant) et après coup de l'ordre et des accords concoctés par le boss par contre, j'ai pas l'impression que les vins aient été particulièrement mis sur un piedestal!

Voilà, une excellente soirée, dans une belle ambiance de partage, et la présence sympa du patron avec ses beaux pin's partout...
Encore merci Maxime pour l'organisation.

Cdlt,
Benjamin
11 Avr 2016 16:32 #13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 805
  • Remerciements reçus 136

Réponse de MB sur le sujet CR:LPV Fraternelle Première

Nous nous sommes réunis vendredi au Bistrot du sommelier, l'établissement de Philippe Faure-Brac, en "fraternelle" de deux groupes LPViens parisiens. L'idée, plus que le thème, était de se réunir autour de flacons de haut niveau, représentatifs par ailleurs de leur appellation respective. Dans la mesure où les vins, sauf exception, étaient servis par paire, cela a parfois donné des attelages étonnants. Par ailleurs, chacun était libre de choisir si son vin devait être dégusté à l'aveugle ou bien étiquette découverte.

A noter que les conditions étaient bonnes puisque nous étions dans un petit salon avec une sommelière pour faire le service.

1ère paire : les apéritifs

Les vins ont été servis à la cave, avec Philippe Faure-Brac qui nous a accompagnés avec quelques anecdotes, notamment au Château Grillet.

Château Grillet 2007 (étiquette découverte)
Un vin que j'avais bu il y a quelques années au petit mais excellent salon le millésime à Grenoble. A l'époque, le vin, mutique au départ, s'était littéralement révélé alors même que je le dégustais. Ca m'avait alors laissé une sacrée impression.
Vendredi, le flacon que nous avons bu était bien plus causant au départ avec une expression qui n'est pas celle des autres viogniers. Le côté fruité est subtil, et certainement pas sur l'abricot. C'est un vin d'une amertume marquée qui ne joue pas sur la générosité. Un vin qui doit se boire à table plus qu'en apéritif. Je me demande s'il n'était pas un peu serré. Bon vin.

Comtes de Champagne 1996 Taittinger
J'en attendais beaucoup puisque ce champagne était apporté par Emmanuel qui nous avait régalé, il n'y a pas si longtemps, avec un Dom Pérignon 1996 fantastique. J'avais aussi souvenir d'un Comtes de Champagne 2004, bu il y a quelques années, qui s'était révélé excellent. Donc Comtes de Champagne et super millésime pour la région ne pouvaient que donner un grand champagne. Pas grand, mais très bon avec le côté pain grillé et levuré et une acidité qui donne à ce champagne de la tenue. Très bon

2ème paire avec l'entrée

Hermitage blanc 2002 Chave
Un registre un peu retenu qui ne joue pas sur la puissance. De la présence mais sans ostentation. De la personnalité mais sans flamboyance. Il a un peu souffert de la comparaison avec le 1994 bu la semaine précédente. Mais je ne fais pas la fine bouche. Très bon.

Corton-Charlemagne 2003 Bruno Clair
Plus expressif que l'Hermitage avec une signature bourguignonne reposant sur l'élevage. Un élevage d'ailleurs un poil trop présent pour moi. Mérite sans doute encore un peu de garde car, en l'état, je l'ai trouvé un peu trop "fardé". Mais ca reste un bon vin.

3ème paire avec les rougets

Et oui : des rouges avec du rouget. Ceci dit, vous allez me dire qu'il n'y a qu'une lettre de différence.

Les Poyeux 2006 Clos Rougeard
Ah le nez : une véritable écurie. Amis des chevaux, ce vin a un nez pour vous. Heureusement, la bouche a été d'un tout autre registre : beaucoup de petits fruits noirs qui auraient été cueillis à parfaite maturité et mélangés ensemble pour tirer de chacun ce qu'il avait de meilleur à donner. Un vin à la personnalité appuyée mais quelque peu sensuelle qui m'a donné beaucoup de plaisir. Très bon vin.

Ducru Beaucaillou 1995
Passé après Le Poyeux (puisque j'ai goûté Le Poyeux en premier) s'est avéré un peu difficile. Plus fruité, moins corsé, plus svelte, moins opulent, ce Ducru a vraiment joué sur la finesse. Peut-être est-ce la raison pour laquelle je suis un peu passé à coté. Il faudrait que je le regoûte puisque manifestement tout le monde l'a apprécié. Ca reste, ceci écrit, un bon vin.

4ème paire sur le très bon pigeon

Cette paire, c'est un peu, comme la paire précédente, une opposition de styles qui me fait dire que les paires de rouges, que j'ai constituées, n'était pas très pertinentes.

Gevrey-Chambertin Lavaux Saint-Jacques 2004 Claude Dugat
C'est puissant, c'est large, c'est tannique, c'est sans doute un peu trop extrait. Pour moi, ce n'est pas l'image de la Bourgogne, en tout cas de la Bourgogne qui me fait vibrer. Tout juste bien.

Rayas 2000 (étiquette découverte)
Un Châteauneuf-du-Pape au style très particulier. Pour mon premier Rayas, c'est une belle découverte puisqu'il ne présente pas la typicité d'un Châteauneuf. C'est au contraire un vin tout en souplesse, en harmonie, en sensualité qui se dérobe même parfois. Bref, un peu une danseuse orientale qui nous ferait une courte mais jolie danse du ventre. J'aimerais regoûter car derrière le Gevrey, j'avais la bouche un peu empâtée. Très bien.

5ème paire sur le roquefort

Amateur de liquoreux, apporteur du Gilette et sachant qu'il y avait Yquem, j'attendais particulièrement ce moment. Et là encore, deux vins totalement différents et pourtant, pour le coup, nous étions sur la même appellation.

Château Gilette crème de tête 1986 (étiquette découverte)
Gilette, c'est un peu un OVNI dans le Sauternais puisque les vins sont élevés entre 15 et 20 ans en cuve ciment avant d'être mis en bouteille puis gardés encore 2 ans avant d'être vendus. Le dernier millésime à la vente doit être actuellement le 1990.
Un OVNI à l'élevage qui donne un Sauternes complètement différent de ceux que l'on a l'habitude de boire. Un rôti quasi absent, une fraîcheur certaine, une digestibilité bien présente et une aromatique, moins sur le fruit, que sur le café et les notes torréfiées. Vraiment un vin à part qui vaut le détour. Le vin le plus étonnant de la soirée pour moi. Très bien.

Château d'Yquem 1996
Manifestement cet Yquem a plu aux copains. J'en attendais beaucoup puisque le 1997 bu au Grand tasting 2014 ne m'avait pas laissé des souvenirs impérissables. Alors oserais-je écrire que ce 1996 ne m'a guère emballé. Quand on connaît le prestige du château, sa notoriété et son prix, je m'interroge. Peut-être a-t-il pâti de la personnalité particulière du Gilette ? Moyen.

Dernier vin avec le dessert

Cet Amarone della valpolicella clasico superiore 1995 Quintarelli n'est pas un vin que l'on boit tous les jours. Comme il venait après Yquem, je m'attendais à quelque chose de plus puissant, presque une constitution de boxeur poids lourds inarrêtable. Et j'ai trouvé un vin, qui, servi après deux liquoreux, s'est retrouvé un peu trop svelte, sec, peut-être même un peu vert. Je pense que l'ordre de dégustation l'a desservi. Moyen.

Globalement, l'ordre n'était pas évident à faire puisque il y avait des vins très différents. Par ailleurs, je pense que j'ai fait une erreur dans l'appariement des rouges. Ducru/Rayas et Les Poyeux/Lavaux Saint-Jacques auraient été sans doute plus pertinents.

Amicalement. Maxime (LPV Lyon 2 - Les Avinturiers)
11 Avr 2016 17:58 #14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Vaudésir
  • Portrait de Vaudésir Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 4914
  • Remerciements reçus 2403

Réponse de Vaudésir sur le sujet Re: LPV Fraternelle Première

MB écrivait:

>
> Château d'Yquem 1996
Quand on connaît le
> prestige du château, sa notoriété et son prix,
> je m'interroge. Peut-être a-t-il pâti de la
> personnalité particulière du Gilette ?
> Moyen.
>

Salut Maxime,

Je ne connais pas les prix de sorties des 2 vins mais à la cote idealwine il n'y a qu'1 € d'écart.

Stéphane
11 Avr 2016 18:08 #15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 805
  • Remerciements reçus 136

Réponse de MB sur le sujet LPV Fraternelle Première

Stéphane,

Château Gilette crème de tête, c'est autour de 120 €.

Amicalement. Maxime (LPV Lyon 2 - Les Avinturiers)
12 Avr 2016 09:12 #16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8093
  • Remerciements reçus 946

Réponse de hyllos sur le sujet LPV Fraternelle Première

Je suis extrêmement surpris de la position de l'Amarone. Il a du bien trinqué après les liquoreux. Un peu dommage, je trouve, vu la quille que c'est.
23 Avr 2016 19:41 #17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Vaudésir
  • Portrait de Vaudésir Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 4914
  • Remerciements reçus 2403

Réponse de Vaudésir sur le sujet Re: LPV Fraternelle Première

Oui la position pouvait choquée et plus d'un, pour ma part ayant été très léger sur l'Yquem et le Gilette ( j'avais changé de fromage et plus bu du Corton avec ) j'ai pu l'apprécier et comme dit Martin ce serait plus le dessert qui l'aurait desservi.

Stéphane
23 Avr 2016 19:53 #18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8093
  • Remerciements reçus 946

Réponse de hyllos sur le sujet Re: LPV Fraternelle Première

C'est certain, ca n'est pas un vin de dessert. Et pour ma part, j'ai toujours trouvé fumeux l'accord rouge-chocolat.
24 Avr 2016 05:37 #19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19741
  • Remerciements reçus 3327

Réponse de mgtusi sur le sujet LPV Fraternelle Première

Oui la position pouvait choquée

Ecrit comme ça c'est sûr !

Michel
24 Avr 2016 13:30 #20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 270
  • Remerciements reçus 64

Réponse de Ange Gabriel sur le sujet CR: LPV Fraternelle Première

Bonjour, avec pas mal de retard, mes notes pour cette jolie dégustation au Bistro du Sommelier.

Merci encore à Maxime, pour l'initiative et l'organisation de cette soirée.

Chateau Grillet 2007

Nez assez expressif sur la pâte d'amande.
La bouche est assez fine, avec quelques notes florales, du gras, et une impression minérale qui rappelle la coquille d'huître et le Chablisien. Légère amertume en finale. Le vin gagne un peu en complexité à l'aération.
Pas désintéressant, mais je n'accroche pas trop.
Assez Bien +

Taittinger Comtes de Champagne Blancs de Blancs 1996

Des notes de pain grillé au nez, de levure.
La bouche est jolie, assez équilibrée, des notes d'évolutions vers les fruits confits, cire d'abeille, mais dotée d'une belle fraîcheur.
Un beau champagne, bien fait.
Bien +

Hermitage blanc 2002 Jean Louis Chave

Notes de miel, de tilleul, au nez.
La bouche est ample, légèrement mentholée, la longueur est assez bonne, relevée par une amertume qui lui va bien.
Bien +

Corton Charlemagne 2003 Bruno Clair

Nez assez généreux, sur des notes beurrées.
La bouche à du gras mais possède une jolie trame minérale, légèrement citronnée. La longueur est belle.
Je l'avais trouvé beaucoup plus puissant et un poil plus expressif lors de ma dernière dégustation, ça reste un joli vin.
Bien +(+)

Clos Rougeard Les Poyeux 2006

Nez assez réduit au départ, fourrure, sueur, puis ça évolue sur les fruits rouges, le sureau, et de subtiles notes minérales.
La bouche est superbe, élancée, fraîche et se prolonge dans une longue finale.
Très Bien.

Château Ducru-Beaucaillou 1995

Des fruits rouges au nez.
Le vin est assez fin, équilibré, c'est assez classique, mais facile à boire.
Bien (+)

Grevey Chambertin Lavaux Saint Jacques 2004 Claude Dugat

Joli nez expressif sur les fruits rouge et un boisé élégant.
La bouche est d'une grande élégance, avec un fruit très pur, une belle acidité, qui porte la finale assez loin. Je ne sens pas les travers du millésime.
Premier contact avec ce grand Domaine Bourguignon réussi...
Très Bien.

Château Rayas 2000

Nez assez riche, sur la compote de fraises, les épices, la frangipane.
La bouche est très douce, veloutée. On retrouve les arômes du nez, fruits cuits au chaudron, fraise et pruneaux.
C'est très bon, même si je lui trouve un léger côté décadent. Mais c'est le problème avec des vins de cette renommée, on attend toujours la perfection.
Très Bien.

Château Gilette crème de tête 1986

Nez très intéressant et complexe mélant la noix, l'amande douce, le tiramisu...
La bouche est aussi riche, du vieux rhum, le la menthe, de l'anis, et une finale sur la réglisse. C'est assez puissant et hors norme.
D'un point de vue analytique c'est vraiment sympa. C'est bon, mais il m'a manqué quelque chose.
Bien +

Château Yquem 1996

Nez typique de Sauternes, fruits confits, mirabelles rôties, et un côté un peu moins agréable sur le caoutchouc brûlé.
Belle liqueur en bouche, sur le café, c'est puissant et capiteux, et somme toute assez monolithique. Sans doute pas encore à son optimum.
Bien

Amarone della valpolicella clasico superiore 1995 Quintarelli

Nez sur les fruits à l'eau de vie, le cacao.
La bouche est capiteuse, sur la cerise kirschée, et un peu de fraise des bois. Le vin est puissant, mais il y a une certaine finesse qui pointe en filigrane. Je serais tout de même curieux de le revoir.
L'accord avec le dessert au chocolat ne me convainc pas du tout, et je pense qu'il a été desservi par son ordre de passage.
Bien -

Très belle dégustation d'ensemble, avec des vins vraiment intéressants, et ambiance de partage avec les membres des deux groupes. J'ai bien aimé le salon privatif et la visite de la cave, avec les interventions sympathiques de Philippe Faure-Brac.

Amicalement,

AG - Joël
Lpv Paname
17 Mai 2016 20:19 #21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck