Nous avons 1273 invités et 74 inscrits en ligne

Soirée fromages

  • Messages : 6161
  • Remerciements reçus 8

chinbourg a créé le sujet : Re: Soirée fromages

Mince, vous avez fait une dégustation à Amiens sans m'avertir! :D

Belle brochette de vins, bravo.

Je vois qu'Oliv est toujours dans les bons coups.(tu)

Laurent L
#1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82843
  • Remerciements reçus 8310

oliv a répondu au sujet : Re: Soirée fromages

Encore une bien belle soirée avec notre petit cercle d'amis fidèles et toujours aussi joyeux !
Merci à Brigitte et Bruno pour la qualité de leur accueil qui n'a d'égal que leur gentillesse.

Le compte rendu de Bruno est très fidèle aux impressions que j'ai ressenties.

St Peray Blanc, domaine Alain Voge, cuvée « Fleur de Crussol », 2005
Très beau vin, d'une parfait équilibre entre une matière puissante et grasse, un fruité floral équilibré par des notes minérales et une belle acidite.(tu)

Saumur Blanc, domaine des Roches Neuves, cuvée « Insolite », 2006
Curieuse impression sur ce vin qui ne m'a pas semblé en place. Un nez pointu, un peu artificiel, une bouche très fermée. A revoir

Pouilly-Fuissé, domaine Michel Delorme, cuvée « Vieilles Vignes », 2004

Nez bizarre, notes peu nettes. La bouche est honnête mais manque un peu de puissance et d'équilibre.

Chassagne-Montrachet, Premier Cru Clos St Jean, domaine Michel Niellon, 1999

La robe est quasi bronze, étonnant pour un vin de cet âge. Confirmation au nez et surtout en bouchon. Vin usé ! Rageant !

Pomerol, château Taillefer, 2000

Le nez est un peu végétal, ça poivronne en bouchon et tire sur la verdeur. Bof. Lu ce matin dans la RVF de Mars un cr identique sur ce vin.

Pomerol, château Beauregard, 1993
Un peu plus de corps que le Taillefer mais pas mon truc quand même

Puligny-Montrachet, Premier Cru Les Pucelles, domaine O. Leflaive, 1995

Comme Bruno, j'ai du mal à cerner ce vin. Le nez m'a semblé fermé, la bouche peu expressive. Juste perçu une belle matière. Ouvert trop tôt, trop tard?

Gewurztraminer, Grand Cru Pfersigberg, domaine Paul Ginglinger, 2002

Le plus beau vin de la soirée pour moi ! Le nez est magnifique, puissant sans être vulgaire, sur la réglisse, le poivre, les épices de Noël. Difficile de décoller son nez du verre. Très belle bouche où une grosse puissance est bien équilibrée par l'acidité qui donne de l'allonge. Accord superbe avec le munster et le Livarot ! (tu)
Gewurztraminer Vendanges Tardives, domaine Paul Ginglinger, 2005

Beaucoup plus fermé en l'état, au nez comme en bouche. Mais la finale interminable me fait dire "Rv dans 10 ans" et chez le Bobosse si possible !:P

Coteaux du Layon Chaumes, domaine Blanchereau, cuvée « Privilège », 1997

Le nez est Chenin liquoreux en diable! Le passage après la VT dessert un peu ce beau vin qui apparait moins élégant car d'une sucrosité plus importante. Bel accord toutefois sur les roquefort. A noter que le côté piquant/acide du Bleu de Chèvre est un véritable assassin pour les vins.

Sauternes, château Bastor Lamontagne, 1975

Difficile de porter un jugement, le nez est sur l'encaustique , un peu poussiéreux. La bouche est un peu âcre, portée tout de même par son acidité.

Traminer, domaine André et Mireille Tissot, 2006

Le passage derrière les liquoreux a un peu desservi ce vin en le rendant plus étriqué qu'il n'est en réalité. Le nez citronne, la bouche semble un peu maigrichonne, florale mais sans trop d'allant. Je vous en reparlerai plus en détail à la prochaine occasion.

Côtes du Jura Vin Jaune, château d’Arlay, 1999

Le nez est sur la pomme cuite, notes un peu agressives au nez, confirmées en bouche. A revoir dans quelques années

Arbois Vin Jaune, domaine Rolet, 1983

Splendide ! Le nez est d'une somptueuse évidence comparé à son prédécesseur. Grand complexité et puissance sans même toucher au verre: curry, pomme cuite, notes minérales de coquille d'huître. Très bel équilibre en bouche, la matière grasse tapisse le palais, aucune acidité excessive. Délicieux ! (tu)

Porto Vintage, Sandeman, 1967
La robe un peu trouble est assez claire, on dirait un jeune pinot noir. Le nez est diabolique, sur les fruits rouges et des notes de fumée qui partent un peu sur la résine. Très joli bouche ronde, puissante, très longue. Mon premier vieux Porto ! (tu)

Les accords qui m'ont semblé le mieux fonctionner étaient sur les séries Pâtes molles à croute lavée et Gouda (Humm!), Comté et Mimolette. Manquait peut être un vin de Sauvignon pour causer avec les chêvres.
La surprise de Gweno & François était à se mettre à genou (s'il le faut pour en réavoir, je suis prêt).

Oliv GPS32 toujours sur le pont (non, parce que "toujours dans les bons coups", Laurent, si ma femme lis ça... ! )
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 795
  • Remerciements reçus 0

Gweno1 a répondu au sujet : Re: Soirée fromages

Recette de la surprise:
- prendre une coulommiers doux fait à cœur (idéalement un saint jacques) et le couper en 2 (demander au fromager pour ne pas massacrer le fromage).
- ramollir 2 cuillères à soupe de mascarpone à la fourchette et incorporer une petite truffe coupée en fines lamelles.
- tartiner généreusement le coulommiers avec la mascarpone truffée, le fermer, le filmer et le laisser reposer 72h au frais.
- Le mettre à température pendant au moins 2 heures.
- et déguster.
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19978
  • Remerciements reçus 741

enzo daviolo a répondu au sujet : Re: Soirée fromages

ah oui très appétissant en effet! bonne idée.
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 795
  • Remerciements reçus 0

Gweno1 a répondu au sujet : Re: Soirée fromages

L’accueil de nos maîtres de cérémonie (Brigitte et Bobosse) est très chaleureux et on commence à entendre entre quelques rires au moment de passer à table.

Pour se mettre en bouche, Crémant de Bourgogne, Domaine du Grison ; une bouche en finesse sur l’abricot et la pêche nous met en appétit.

Pour les mises en bouche, nous partons dans la Loire avec une variation sur la chèvre : Tambourin, Valençay et Brique frais ; Charolais, Bonde et Boutons secs. Trois vins sont servis pour accompagner les fromages : St Peray Blanc, domaine Alain Voge, cuvée « Fleur de Crussol », 2005 ; Saumur Blanc, domaine des Roches Neuves, cuvée « Insolite », 2006 servi carafé et un Pouilly-Fuissé, domaine Michel Delorme, cuvée « Vieilles Vignes », 2004 :
J’ai beaucoup aimé le Saint Péray qui malgré son jeune âge se révèle déjà complexe, puissant et long.

Le deuxième service se compose d’un seul fromage, un Saint Jacques (Coulommiers) au cœur crémeux à la truffe. Un seul fromage pour trois vins : Chassagne-Montrachet, Premier Cru Clos St Jean, domaine Michel Niellon, 1999 ; Pomerol, château Taillefer, 2000 (carafé) et Pomerol, château Beauregard, 1993 (carafé)
Le côté animal des Pomerols se marient très bien avec la truffe. J’ai une préférence pour le Beauregard 93 sont ses tanins souples, son fruité fruits noirs et sa belle vivacité. Le Saint Jacques étant un fromage assez doux supporte bien le vin rouge.

Les fromages à croute lavée (Munster, Livarot, Pont L’Evêque et Epoisses) sont servis avec un Puligny-Montrachet, Premier Cru Les Pucelles, domaine O. Leflaive, 1995 et un Gewurztraminer, Grand Cru Pfersigberg, domaine Paul Ginglinger, 2002..
Seul je trouve le Chassagne d’une très grande classe, mais il se trouve un peu écrasé par les fromages. A l’inverse, le Gewurztraminer seul avait une amertume un peu gênante mais avec l’époisses c’est la révélation de la soirée. Les notes de roses du vin et le côté butyrique du fromage se marient superbement bien. Pour moi, c’est l’accord de la soirée.

Quatrième service avec les pâtes persillées (Roquefort rouge et bleu, Fourme d’Ambert et Bleu de Chèvre). Il fallait bien trois vins pour les soutenir : Gewurztraminer Vendanges Tardives, domaine Paul Ginglinger, 2005 (carafé) ; Coteaux du Layon Chaumes, domaine Blanchereau, cuvée « Privilège », 1997 et Sauternes, château Bastor Lamontagne, 1975 Dans le premier verre nous avons un macaron à la rose et aux framboises, dans le deuxième la pureté du chenin avec l’élégance et la fraîcheur du botrytis et enfin dans le troisième verre la force du sémillon botrytisé avec un début d’oxydation.
Le bleu de chèvre met tout le monde d’accord en les écrasant tous. Mais le Roquefort rouge et le chenin font un très joli couple.

Petite pause verte avec de la mâche et de la roquette en vinaigrette.

Les fromages à pâtes pressées cuites et non cuites composent le cinquième service (comtés, mimolette et vieux gouda). Côté vins c’est un carton plein jurassien Traminer, domaine André et Mireille Tissot, 2006 ; Côtes du Jura Vin Jaune, château d’Arlay, 1999 et Arbois Vin Jaune, domaine Rolet, 1983.
Belle découverte avec le Traminer, frais, aérien ; citrus et florale que je ne connaissais pas. Par contre, je confirme que le Savagnin c’est pas mon copain sauf dans la cuisine !

Après tout ce sel, une petite touche sucrée est la bienvenue. Ne pouvant malheureusement goûter le tiramisu aux fruits rouges sous peine de finir aux urgences à cause des cerises, je me rabats sur le crumble aux pommes et le Porto Vintage, Sandeman, 1967 (carafé).
Superbe vin sur les fruits rouges et noirs confiturés. Très long et sans lourdeur.

Enfin thé et café avec quelques fritures et mendiants au chocolat.

Un grand merci à Brigitte et Bruno pour l'organisation et leur hospitalité, ainsi qu'à tous les amis présents qui ont apporté bouteilles et bonne humeur.
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3570
  • Remerciements reçus 91

lbb.contact a répondu au sujet : CR: Soirée fromages compte rendu

CR: Voici le compte rendu d’une soirée sur le thème du fromage que j’ai organisée le mois dernier avec des amis.
Nous étions une dizaine ce qui a permis d’ouvrir plusieurs bouteilles.

J’ai acheté les fromages chez Lacto-Vino à Vienne. Quand je suis rentré là-dedans j’étais comme un fou. Tout avait l’air bon et il y avait plein de choses que je ne connaissais pas. Le proprio était bien sympa et de bon conseil… (Depuis j’ai croisé quelqu’un qui m’a dit qu’il était un peu lunatique mais je n’ai pas pu le vérifier par moi-même) Bref une bonne adresse que je devrais mettre dans le forum adéquat.

C’était la seconde soirée sur ce thème, la première fois nous avions 15 fromages en 4 services.
Cette fois, nous avions 12 fromages en 3 services avec une petite soupe entre 1er et second service.
Comme j’animais la soirée, je n’ai pas pris beaucoup de notes. Voici le compte rendu tel que je l’ai envoyé aux participants.

Apéritif : en attendant les retardataires
Vin : Perle Rouge, Pétillant de Loire - Saumur, Domaine de la croix de Galerne non millésimé
A la fois vineux et très très fruité, un peu de sucre. Nez et goût très cassis. Atypique, bien.

Premier service : les chèvres
Fromages :
Rigotte de Condrieu (Chèvre – Rhône Alpes) : très sec, pas trop fort, un classique, bien.
Gour Noir (Chèvre cendré – Limousin) : coulant, goût assez fort. Bien.
Carré des Maguettes (Chèvre - Nord) : Texture onctueuse agréable, fromage se tenant bien, pas trop fort mais arômes de chèvre bien marqués. Très bien.
Saint Nicolas au Thym (Chèvre monastique des Cévennes) : Texture plus élastique que les autres, l’association avec le thym n’est pas trop à mon goût et ça reste longtemps en bouche. Bof.
Vins :
Chablis 1er Cru Fourchaume, Gérard Tremblay, 2010 : Nez sur les minéraux et les fleurs blanches. A la mise en bouche on peut douter au début qu’il s’agisse d’un Chablis, il semble trop doux, mais l’acidité se dévoile peu à peu et les arômes de fruits jaunes laissent la place à la minéralité. J’avais fait une horizontale des 2010 de ce producteur. C’était le cru qui m’avait paru le plus sec, heureusement que c’est celui-là que j’ai entré en cave ! Un vin très équilibré de la mise en bouche à la finale assez longue. Très bien.
Pouilly Fuissé, La Croix-Pardon, Joseph Burrier, 2006 : Forcément moins sec que le Chablis et beaucoup plus fruité. Bien.

Second service : les vaches
Fromages :
Lucullus (Vache triple crème – île de France) : texture très fondante, goût plus prononcé que le Brillat-Savarin qui est un triple crème aussi, mais du coup celui-ci peut être légèrement écoeurant. Bien.
Fleurette (Vache – Suisse Canton de Vaux) : un petit fromage qui ne paie pas de mine mais qui arrache pas mal. Texture coulante. Moyen.
Vieux Boulogne (Vache – pâte pressée affinée à la bière) : texture assez élastique, arômes très arrondis, bien.
Poiret de la Meuse (Vache affiné à l’alcool de poire) : une odeur très développée qui donne envie, un goût fort mais plaisant. Très bien.
Soumaintrain fermier (Vache – Bourgogne) : Je m’attendais à ce qu’il soit plus fort voir presque difficile à avaler pour beaucoup mais il n’était pas très fait. Peut-être l’erreur de casting de la soirée (et de conseil du fromager), j’aurais dû le placer plus tôt sur le plateau. Texture onctueuse et un goût quand même bien prononcé. Le fromager m’avait conseillé un whisky ou un armagnac dessus. Je n’ai pas trouvé que ça mettait en valeur l’un au l’autre. Très bien.
Vins :
Gevrey-Chambertin, Patrick Clémencet, 2005 : tout en finesse avec une présence de fruits très plaisante en milieu de bouche. Il était un peu léger par rapport aux fromages du début de plateau mais il a permis d’apaiser les palais. Très bien.
Saint-Emilion Grand Cru, Château Bardoulet, J.Petit, 2003 : Bon nez de Bordeaux, beaucoup de corps et de structure, bel équilibre mais il manque d’arômes. Bien.
Bas-Armagnac, Lacave, 1986 (embouteillé en 2011) : nécessite un peu de chauffe et d’aération par rapport à d’autres du même éleveur et d’âge approchant que j’ai déjà eu. Très complexe et concentré. Très bien.

Troisième service : les bleus
Fromages :
Stickelton (Vache – Angleterre, lait de mai 2012) : et oui, les anglais savent faire du fromage, et du bon ! J’en ai parlé depuis avec ma belle-sœur anglaise mais elle ne connaissait pas. Ca a l’air d’être une production assez confidentielle. Texture très crémeuse, à la limite du beurre. Le goût est fin, à essayer. Très bien.
Roquefort sélection (Brebis, affinage classique 3 mois et j’ai perdu le nom de l’éleveur) : Texture un peu cassante, arômes tout à fait typiques, Bien.
Roquefort Castelviel (Brebis, affinage 1 an) : Très crémeux, très fort voir trop fort. On commençait à saturer je pense car en le regoûtant le lendemain j’ai été plutôt séduit. Bien.
Vin :
Chinon, Les Trottes Loups, Blanc ; Domaine des Millarges, 2009 : Blanc sec mais pas tant que ça. Belle couleur, nez très frais, bons arômes de Chenin. Il manque de puissance pour contrecarrer les roqueforts mais a bien calmé les palais. Il a beaucoup plu, il n’en est pas resté à la fin du plateau à ce niveau du repas c’est parlant. Vin très bien, accord Bien.

Conclusions :
Malgré un nombre de fromages plus réduit, nous avons saturé un peu plus vite que lors de notre première soirée sur le même thème.
Les fromages venant d’une fromagerie étaient plus faits et donc plus forts et plus saturants que ce qu’on est habitués à manger. Il y avait beaucoup de fromages inconnus, ce qui a corsé encore la difficulté de la dégustation.
Pour la prochaine fois 3 plateaux ça reste bien, mais il faudra essayer de se limiter encore en nombre (10 fromages par exemple), en « force des fromages » (1 ou 2 forts par plateau maxi) et en inconnus (1 par plateau maxi).
Le jour où on refera du Roquefort, ça pourrait être bien de ne faire que lui sur le plateau et de comparer différents vins pour viser la meilleure association.
La prochaine fois, l’animateur ne sera pas le rédacteur du compte rendu.

En espérant donner envie à d’autres de tenter ce type d’expérience. C’est très bon et très convivial !

Benoît L. - LPV Lyon 2 : Les Avinturiers
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2021
  • Remerciements reçus 351

daniel popp a répondu au sujet : Re: Soirée fromages

cr sur un thême toujours passionant, mais dont la lisibilité serait nettement renforcée si tu mettais les vins dégustés en gras, comme sur les cr de Gweno et d' Oliv...;)

Daniel
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1247
  • Remerciements reçus 1140

vivienladuche a répondu au sujet : Re: Soirée fromages

Daniel tu es un gras.. heu ingrat mille pardons ;) avec ceux qui débutent dans les CR...

Vivien
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2021
  • Remerciements reçus 351

daniel popp a répondu au sujet : Re: Soirée fromages

"Daniel tu es un gras"......à peu près comme Oliv', donc j' ai de la marge ! Pour le reste, bah pas vraiment, on écrit aussi pour être lu, donc autant faciliter la lecture, surtout quand t' es miro !!!

Daniel
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3570
  • Remerciements reçus 91

lbb.contact a répondu au sujet : Re: Soirée fromages compte rendu

J'ai mis en gras, effectivement c'est plus lisible.
Merci

Benoît L. - LPV Lyon 2 : Les Avinturiers
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1247
  • Remerciements reçus 1140

vivienladuche a répondu au sujet : Re: Soirée fromages

Daniel, heureusement pour moi, ma vue se porte pour le moment à ravir sans binocles!!! :P

Bonne soirée

Vivien
#11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck