Nous avons 1289 invités et 67 inscrits en ligne

CR: Retour en Maconnais-Beaujolais pour New LPV Paris

  • Messages : 4319
  • Remerciements reçus 1425

Vaudésir a créé le sujet : CR: Retour en Maconnais-Beaujolais pour New LPV Paris

Bonjour,

Il y a maintenant 2 ans que nous avions organisé cette soirée l'occasion d'y revenir s'y prêtait toujours dans la bonne humeur et dans notre nouvelle cantine, qui commence à nous connaître.

Toujours à l'aveugle et dans l'ordre des millésimes

Mise en bouche:

La robe est bien rosé, très bonbon, au nez des petits fruits rouges, fraises, cerises, groseilles, bouche vineuse, assez tendue et dans un style assez sec, connaissant Jérôme j'y vois bien un extra brut ou très peu dosé, bon à la limite j'ai plus apprécié l'étiquette que la bulle.

CR: Rosé de Meunier Extra Brut 2013 Laherte Frères

Première paire de blancs:

a)Robe légèrement dorée, nez fin sur les agrumes, citronné, bouche vive, tendue, bien effilé toujours sur ces agrumes, c'est élégant, bien fait. ***

CR: Macon Cruzilles Bret Brothers 2014

b)Robe plus claire que le précédent, nez avec un très bel élevage ,fruits murs, plus jaunes, on change de registre, bouche avec un certain gras, du volume et une belle tension, l'élevage encore un peu présent mais très élégant, c'est harmonieux, un très beau vin.****

CR: Pouilly-Fuissé Les Perrières 2014 Domaine Ferret

Deuxième paire de blancs:

a)Robe jaune claire, nez oxydatif, on est dans le jura? la bouche présente une bonne matière mais on reste dans le Jura, style de vinif? bof. *

CR: Pouilly-Vinzelles 2012 Domaine Valette

b) Robe plus dense, nez mur, bouche dense, du gras , des fruits à maturité, agrumes, c'est enveloppant mais mériterait un peu plus de tension malgré un fond citronné, agréable. **(*)

CR: Saint Véran 2010 Domaine Romuald Petit

Blanc Solo:

Robe dorée, beau nez mur, fruit jaune, bouche grasse, vin un peu évolué mais qui tient la route, de la densité mais manquant un peu de fraicheur pour le relancer, ça n'en reste pas moins agréable. **(*)

CR: Pouilly-Fuissé Le Clos 2003 Domaine Dénuziller

Une série sympathique avec un Ferret à gros potentiel.

Première paire de rouges:

a)Robe sombre, violacée, nez très mur, bien extrait, en bouche de la densité des fruits, bel équilibre avec une bonne acidité, un vin gourmand non dénué de charme, beaucoup aimé. ***(*)

CR: Macon Verzé Nicolas Maillet 2015

b) Robe assez similaire, nez plus floral, gamay, pivoine, violette, fruits bien présent, bouche un peu plus souple, légèrement végétal, pas un monstre mais se boit agréablement. **(*)

CR: Fleurie Poncié 2014 Pierre Marie Chermette

Deuxième paire de rouges:

a) Robe sombre, nez avec un fruit un peu mat, bouche avec une grosse charge tanique, c'est raide et séchant en finale, pas de plaisir actuel et aucune lisibilité pour l'avenir, je n'ai pas de boule de cristal. *(*)

CR: Morgon Javernières 2013 Domaine Burgaud

b)Robe plus claire, nez avec un fruité agréable que l'on retrouve en bouche, celle-ci plus en demi-corps, je le trouve digeste et agréable à boire surtout après le précèdent. ***

CR: Morgon VV 2012 Domaine Bouland

On l'avait bu il y a 2 ans et je l'ai plus apprécié aujourd'hui.

Dernière paire de rouges:

a) Robe rouge pourpre, beau nez de fruit à maturité, bouche avec une belle densité, un beau squelette, couplé à une bonne acidité, je le trouve très équilibré, du potentiel pour moi, certains on beaucoup aimé, d'autres moins, cela divise et c'est très bien, pour ma part je suis dans la première moitié.****

CR: Fleurie Grille-Midi 2011 Domaine des Terres Dorées J.P.Brun

b) Robe légèrement évoluée, nez fin de fruits mur aussi , bouche aux tanins fondus, de la matière , bel équilibre même si l'on sent que l'on est bien plus âgé , c'est plus doux et consensuel. ***(*)

CR: Juliénas Clos de Haute Combe 1995 Domaine Andras

Tu confirmera Joseph pour le domaine

Un faible pour le Macon et le Fleurie Grille-Midi

Voila qui termine cette sympathique petite soirée en attendant la prochaine vers Saint julien

Stéphane
#1
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: LADIDE78, leicadr, LoneWD

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 200
  • Remerciements reçus 83

leicadr a répondu au sujet : Retour en Maconnais-Beaujolais pour New LPV Paris

En complément de celles de Stéphane, voici quelques notes rapidement prises sur cette dégustation hautement sympathique...

CR: Rosé de Meunier Extra Brut 2013 Laherte Frères
Du jus, du fruit et en finesse, pas un monstre de puissance, très légères sensations poudrées du Meunier. Bien fait pour un 2013.

CR: Macon Cruzilles Bret Brothers 2014
Robe jaune assez dense, nez sec/minéral/pierre à fusil. Bouche vive, citron, semi-longueur. Je pars sur un Beaujolais blanc... perdu.

CR: Pouilly-Fuissé Les Perrières "tête de cuvée" 2014 Domaine Ferret
Nez chardo bourguignon, élevage. Très bel équilibre tension/gras. Bien plus long en bouche. Une très belle bouteille à avoir en cave.

CR: Pouilly-Vinzelles 2012 Domaine Valette
Notes oxydatives au nez et en bouche ; sec et vite court.

CR: Saint Véran 2010 Domaine Romuald Petit
Beurré, bon élevage maîtrisé ; fruits blancs, très bel équilibre ; fraîcheur étirante. On y renvient sans peine. La jolie découverte de la soirée.

CR: Pouilly-Fuissé Le Clos 2003 Domaine Dénuziller
Citron au nez ; notes en bouche d'évolution certaine : manque de matière en milieu de bouche, comme un tassement du vin, sensations herbacées. Mais encore vaillant. De belles qualités tout de même. J'ai aimé.

CR: Macon Verzé Nicolas Maillet 2015
Nez pinotant bourguignon et pourtant c'est du Gamay. Finesse. Fraise, mures. Tannins souples. Un peu ferme en première impression en bouche : aurait besoin d'un hiver ou 2 en plus de cave.
NB : j'ai goûté les blancs 2015 du domaine et ils sont hautement recommandables aussi !

CR: Fleurie Poncié 2014 Pierre Marie Chermette
Nez "caramel", pas un monstre de longueur. Le vin à coté duquel je suis passé.

Problème de confusion de notes sur les bouteilles suivantes, mais j'ai été gêné par les sensations alcooleuses marquées des Morgon de Burgaud et de Bouland.

CR: Juliénas Clos de Haute Combe 1995 Domaine Andras
Robe très évoluée, c'est assez joli à voir. Tannins fondus, bel équilibre, un vin qui a très bien vieilli : un coté vieux grognard revenu de tout. Coup de coeur historique :-)

Merci à tous et direction Saint-Julien pour la prochaine...

Jérôme.


Twitter : @leicadr
#2
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: LADIDE78, Vaudésir

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1051
  • Remerciements reçus 154

yr a répondu au sujet : Retour en Maconnais-Beaujolais pour New LPV Paris

Bonjour à tous.

Sympathique soirée autour du thème Maconnais/ Beaujolais qui a permis de gouter un panel assez large de vins, et en ce qui me concerne du moins, constater que mes gouts restaient assez constants en la matière : De nouveau, les vins rouges du Beaujolais vinifiés « en force », fortement (sur)extraits , noirs comme de l’encre ont fait pâle figure.
A l’aveugle cela va sans dire.

Les vins m’ayant marqué cette soirée :

-CR: Rosé de Meunier Laherte Frère extra brut 2013 : Jolie robe rose fluo avec un parfum de groseille qui embaumer au nez comme en bouche.Je lui trouve un petit chouilla de S.R et suis surpris de la mention Extra Brut mais l’équilibre général est de bonne tenue. Pas mal du tout !! (et j’ai souvent une sévérité redoutable en Champagne !)

-CR: Macon Cruzille Bret Brothers 2014 (Negoce) : Vin vif et clair, pomme verte au nez. Bonne attaque ne bouche, concentration de bon aloi, mais bonne acidité qui équilibre le tout. J’aime bien ce type de vin pas compliqué élevé en cuve, mais très bien fait. Typique du Maconnais.

-CR: Pouilly Fuissé 2014 « Les Perrières » domaine Ferret : Nez miel + barrique, élevage perceptible au nez comme en bouche tout de même. La concentration du vin permet d’équilibrer le tout sans aucun problème mais pourrait concurrencer plus les Cotes de Beaune que les Macons ! A laisser vieillir impérativement mais j’ai du mal à ne pas taper dans mon stock !! .

-CR: Pouilly Vinzelles 2012 domaine Valette : Oxydé, tire sur la noix. Dommage car la matière semble de bonne consistance. A regouter pour savoir si c’est un accident ou un manque de S02..J’ai gouté il y a qq mois un beau 2014 (cuvée standart-Tradition ?-)

-CR: Macon « Verzet » 2015 Nicolais Maillet : Jolie robe rouge foncée avec un beau nez sur le fruit rouge, la cerise. Bouche assez construite, encore très jeune mais bien extraite. A laisser vieillir pour bonifier tout ceci mais il me plait bien, il ressemble à un Pinot ! Beau jus.

CR: Fleurie Foncié 2014 Domaine Chermette : Vin très foncé mais je trouve la bouche passablement sévère..maturité ??? Je goute fort mal ce vin, et suis etonné à la vue de l’étiquette.

-CR: Burgaud 2013 Morgon Javernières : Vin très foncé, tannique et sur extrait. C’est pour moi extrêmement difficile à boire. Je pense à la James de Burgaud ou autres cuvée du même acabit. A voir au vieillissement si l’on apprécie ce style ?

-CR: Morgon VV 2012 domaine Bouland Plus évolué que le vin précédent, il est d’approche plus facile au debut mais il faut le boire à mon avis de suite car commence à secher en finale, un peu chahutée par une amertume qui commence à poindre.

-CR: Fleurie 2011 « Grille Midi » Jean Paul Brun : Vin jeune, peu complexe. Bouche concentrée mais assise tannique fort hautaine..A voir dans 4-5 ans si ça ne sèche pas ? totalement atypique à mon gout.

CR: Juliénas 1995 « Clos de la Haute Combe » Domaine Audras : Robe tuilée qui indique un vin d’âge certain, j’ai pensé à un 90 ou 89. Le nez est sur le vieux pinot, un peu de cuir. La structure du vin est equilibrée, bien que l’apogée me paraisse dépassée depuis qq années . C’est bien bon de boire un beau vin bien extrait et fondu après les précédents.


En conclusion un meilleur niveau en Blanc qu’en Rouge ce soir là, malgré des noms connus tout de même. Qu’en penser ?

Nous avons effectué l’an passé une soirée Beaujo avec mes compères habituels et fait certaines constatations : Toutes les cuvées de « compétition» de différents producteurs se sont fait ratatiner à plate couture par le très classique Cote de Py de Foillard, accompagné du redoutable et excellentissime Metras et sa cuvée « Ultime » qui est très concentrée, mais pas du tout surextraite par contre. Et c’était massacre à la tronçonneuse.

Je suis passablement connu pour aimer les vins puissants, corpulents même diront ceux qui me fréquentent ! . Mais je ne me retrouve pas du tout dans ces "nouveaux beaujolais" dont j’ai du mal à penser qu’un vieillissement en cave leur apporte une quelconque bonification significative.


YR
#3
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Vaudésir

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux