Nous avons 813 invités et 16 inscrits en ligne

CR: Trilogie en Côte de Nuits

  • Messages : 3272
  • Remerciements reçus 227

iceteayer a créé le sujet : CR: Trilogie en Côte de Nuits

CR: Trilogie en Côte de Nuits 2017 - A la découverte du millésime 2015!



Lundi 27 mars 2017. Il est 9h00, grand soleil sur la côte. Pendant que le soleil continue son chemin, une petite balade dans les vigne permet de se mettre en condition avant le festival qu’on s’apprête à vivre.
10h20. Mes fidèles camarades me rejoignent… enfin… surtout le « patron » Camille et mon co-stagiaire pour la journée afin d’épauler le chef. Qu’on se le dise, on était excité à l’idée de goûter les 2015, supposé « excellent millésime ». Qu’en sera-t-il ?

La manifestation a lieu au château du Clos de Vougeot, et les domaines sont organisés par stand et font goûter divers 2015 de leur gamme, quelques 2014 chez certains.


En avant!




Domaine Georges Noellat 2015

Bourgogne :
Nez boisé, un peu serré et peu de plaisir.
Vosne-Romanée :
Nez expressif sur les fruits rouges, aucun bois à l’horizon, bouche juteuse et gourmande avec des tanins soyeux. Excellent
Vosne-Romanée Les Petits Monts :
Nez intense, du floral. Bouche plus tendue, plus serrée avec une finale un peu plus stricte avec des notes végétales.
Vosne-Romanée 1er Cru Beaux Monts :
Du fruit, bouche fraiche, charnue, grande longueur. Excellent
Grands-Echezeaux :
Enorme matière, cassis, mûre, beaucoup de pureté. Bouche avec de la mâche, tout est là, équilibre de fou, grande longueur. Superbe !

Dujac - Des 2014

Morey-Saint-Denis :
Quel village superbe ! C’est un festival sur la cerise, la fraise, du floral. Bouche gourmande, pure, tanins fins, belle longueur. Magnifique village.
Clos de la Roche :
C’est le Morey en mieux. Il y a tout dans ce vin, le plaisir, le fruit, l’équilibre magistral aidé par une matière soyeuse et pure. Longueur kilométrique. Grandiose. Coup de cœur
Morey-Saint-Denis blanc :
Nez peu expressif, de la poire et de l’amande. Bouche saline fraiche tendue et élancée. Très bon !
Domaine du Comte Liger-Belair - 2015

Vosne-Romanée « La Colombière » :
Cerise, framboise, léger toasté encore. Attaque de bouche superbe, doux et soyeux, du tafetas.
Vosne-Romanée « Clos du Château » :
Aucun bois ici, toujours les fruits rouges, finesse et élégance sont les maitres mots. Longueur incroyablement trançante !
Vosne-Romanée 1er Cru « Reignots » :
Nez d’une profondeur incroyable, cerise, floral, fumé, pureté. En bouche il y a tout, matière, texture soyeuse, tanins fondus, finale impactante. Grandiose !
Echezeaux :
Idem reignots mais un peu plus rond et « jovial ».
Hubert Lignier - 2015

Bourgogne Grand Ordinaire :
Fruit, belle fraicheur, assez fin. Belle entrée en matière ! Tout sauf ordinaire !
Chambolle-Musigny « Bussières » :
cerise confite, fruit++. Bouche machue, gourmande, longueur. Excellent !
Morey-Saint-Denis « Trilogie » :
Pureté, registre assez mur aussi, fruits rouges. Beaucoup de fraicheur, légers tanins en finale encore. Très bon et promet pour l’avenir.
Chambolle-Musigny 1er cru « Les Baudes » :
Fruit, concentration et profondeur. Matière, fruit, qualité de tanins. Dans 10 ans ? Une bombe !
Morey-Saint-Denis 1er cru « Les Chaffots » :
Plus fermé et compact, mais il y a tout. Il ne lui manque plus qu’un peu de patience !
Méo-Camuzet 2015

Vosne-Romanée
Nez encore un peu compact mais avec des jolies notes de fruits rouges acidulés. Bouche je trouve encore serrée. A attendre.
Vosne-Romanée 1er Cru Les Chaumes :
Beaucoup de concentration au nez, fruits rouges, cerise noire, aucun bois. En bouche une matière de fou, du fruit, finale serrée. A attendre sereinement que ça devienne superbe !
Clos Vougeot :
Nez plus ouvert, beaucoup de fruit et un petit aspect lardé. Bouche pleine, expressive, juteuse, gourmande. Magnifique !
Echezeaux :
C’est simple, c’est grandiose ! Du petit fruit noir, myrtille, cerise, floral. Bouche pleine, longue, tanins superbes. Fantastique !

Clos des Lambrays 2014
Nez de fruits noirs. Bouche avec des notes d’encre, matière assez verte aux tanins asséchants. Je n’ai pas aimé du tout, de loin le moins bon vin de la journée.

Clos de Tart 2015
Nez ouvert, expressif et assez riche sur les fruits rouges et noirs, aucun boisé. Bouche assez ronde, charnue et gourmande. Très facile déjà, longueur moyenne.

Il est désormais l’heure d’aller manger au magnifique buffet qui nous est proposé, avec des bouteilles de tous les producteurs dont les bouchons sautent au gré des passants !
Clos de Vougeot 2013 Jean-Marc Millot
Très joli nez, fruits rouges, de la fraicheur. Bouche avec une belle allonge et du fruit, tanins souples, pas trop acide.
Vosne Brulées 2011 Eugénie.
Fermé, bouche stricte et boisée. Bof

Vosne-Romanée Vigneux 13 Tardy :
Nez fruité, groseille. Bouche assez stricte, acidité trop présente.
Vosne-Romanée 2009 Méo-Camuzet :
Nez mûre, cerise, à la fois charnue et beaucoup de finesse, tanins soyeux. Très bon !
Clos Vougeot 2003 Gros F&S :
Nez évolué, cerise kirsh, feuilles sèches. Bouche un peu « vieille », évoluée. Un 2001 il y a 3 mois était bien au dessus

Morey-Saint-Denis 2011 Dujac :
Nez expressif, cerise, fraise, mentholé. Bouche juteuse, pure, fruitée. Superbe village
Vosne-Romanée 1er Cru « Reignots » 2011 Comte Liger belair :
Beaucoup de fruits rouges, un peu végétal aussi. Bouche sur le registre de la finesse et de la fraicheur.



Une petite pause digestive dans la cour du château sous ce soleil magnifique ! Et on va attaquer fort, très fort…

Jacques Prieur 2015

Clos Vougeot :
Nez compact, massif, sur les baies concentrées. Bouche sphérique, dense et charnue, matière très « tactile » avec une finale gourmande. A attendre sereinement car tout est là.
Echezeaux :
Peut être le vin qui m’a le plus marqué de la journée. Nez fantastique, sur les petits fruits rouges, la myrtille, des notes florales. Bouche grandiose, attaque douce, soyeuse, puis ensuite vient une matière fruitée énergique, pure, tanins d’une finesse incroyable, longueur énorme. Exceptionnel.
Musigny :
Nez plus fermé et compact derrière l’échezeaux, beaucoup de fruits noirs et de densité. Bouche avec une grande matière parfaitement équilibrée, rien de lourd, tanins d’une grande classe, fin de bouche sur la myrtille. A attendre sereinement.
Quelle série ! Superbe, avec un accueil très simple et sympathique. Un de mes coups de cœur de la journée.

Tardy 2015

Chambolle-Musigny « Les Athets » :
Belle maturité, beaucoup de fruit. Bouche assez serrée encore.
Vosne-Romanée « Les Vigneux » :
Nez assez compact. Très belle attaque de bouche, soyeuse, puis une belle richesse pour finir sur une finale plus traçante. A attendre.
Echezeaux « Les Treux » :
Grosse matière là aussi, du fruit même si cela reste très fermé. Même attaque que le vosne, très soyeuse. Matière fruitée, confortable et belle longueur. Excellent !

Bizot / Naudin-Ferrand 2015

Vosne-Romanée :
Nez très ouvert, expressif, presque incisif sur les fruits rouges très acidulés, la groseille, presque mentholé. En bouche par contre j’ai trouvé une matière assez maigre et peu gourmande.
Vosne-Romanée « Jachées » :
Plus de matière, plus profond, toujours très frais. Assez intense, toujours sur la groseille en bouche. Très bon.
Echezeaux Naudin-Ferrand:
De la chaire, de la matière, finale un peu sèche. Très bon.

Bruno Clavelier 2015

Vosne-Romanée « Les Hauts de Beaux Monts » :
Nez superbe de fruits rouges, la fraise, la cerise, pureté de fou. En bouche, un mot : le plaisir. Un divin village où tout est là. C’est excellent !
Vosne-Romanée « La Combe Brûlée » :
Porte bien son nom, notes de silex au nez, plus caillouteux. En bouche c’est plus une flèche, assez traçant sur une grande longueur.
Vosne-Romanée « Les Hautes Maizières » :
Beaucoup de profondeur, de fruit et de pureté. Bouche superbe, tanins fondus, matière soyeuse et gourmande, finale de grande intensité. Grand !
Vosne-Romanée 1er Cru « Aux Brûlées » :
Très intense au nez, des notes de fumée, de cerise et de prune. Energie folle en bouche, matière élancée, tanins classes, finale très, très longue ! Grand !
Vosne-Romanée 1er Cru « Les Beaux Monts » :
Nez plus sur les fruits noirs, la myrtille, la cerise, les baies. Bouche magique, digne d’un grand cru, le fruit est là, c’est rond, juteux, l’équilibre est de haut vol, finale superbe. Très grand !
De véritables coups de cœur que ces 2015. J’ai été subjugué !

Gros F&S 2015
Vosne-Romanée :
Nez déjà expressif, irrésisitible sur les fruits rouges, beaucoup de cerise. Bouche ronde, soyeuse, énormément de gourmandise et d’équilibre et donc de…plaisir ! Superbe village !
Vosne-Romanée 1er Cru :
Quel vin là encore, une attaque superbe, les qualités de bouche sont incroyables, du fruit et de la pureté. Excellent !
Vosne-Romanée 1er Cru « Les Chaumes » :
Un vin en continuité, avec un peu plus de tout, toujours les mêmes marqueurs que sont la gourmandise et la pureté. Finale un peu plus serrée que les autres.
Echezeaux :
Nez plus frais, moins immédiat. En bouche c’est plus serré, finale un poil alcooleuse. Le seule de la série que j’ai trouvé en dessous.
Clos Vougeot :
Nez riche, sur les fruits noirs d’abord, puis la prune. La bouche est bien construite, assez musclée pour le moment mais pleine de fruit et avec de jolis tanins. A attendre sereinement.
Grands-Echezeaux :
Nez expressif, profond et d’une grande classe sur le cassis, la myrtille. Bouche magistrale, matière, tanins fabuleux, trame énergique, longueur immense. Exceptionnel !
Richebourg :
Nez plus fermé, plus dense puis s’ouvre sur les fruits noirs également. Le toucher de bouche est celui des grands, très soyeux, légère sucrosité en attaque. Puis une vraie colonne vertébrale jusque dans la longue finale. Grand !
Accueil fantastique de la part du domaine, tout comme chez Bruno Clavelier!




Ainsi s’achève cette journée, nous décidons d’arrêter puisque les papilles commencent à saturer même si nous aurions aimé gouter à plein d’autres vins d’autres domaines.
Quels 2015… j’en suis encore subjugué par un niveau général assez hors norme, y compris sur les appellations village.
Merci encore à notre « patron », qui a été bien sympas d’emmener deux jeune stagiaires (enfin, « deux » jeunes…. Surtout un ;) )

julien
#1
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Gildas, Alex, Vougeot, totolouga, mgtusi, Galinsky, podyak, Christophe M., Moriendi, LADIDE78, dymytri37, TIMO, o_g, FloLevBen, Psylo, Oyaji-sama, Fred974, Frisette, starbuck, LLDA, jclqu, Cristobal, Romain.V

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1937
  • Remerciements reçus 447

tomy63 a répondu au sujet : Trilogie en Côte de Nuits 2017 - A la découverte du millésime 2015!

Ca fait rêver !
Très beau CR.
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5258
  • Remerciements reçus 2041

Frisette a répondu au sujet : Trilogie en Côte de Nuits 2017 - A la découverte du millésime 2015!

Quelle belle journée (et quelle chance, petit veinard! ;) ). L'ensemble parait homogène et j'ai l'impression que la qualité du millésime 2015 se confirme petit à petit. Je te rejoins sur la qualité particulièrement élevée du domaine Jacques Prieur, dont effectivement je garde un excellent souvenir du millésime 2015 goûté en décembre

Flo (Florian) LPV Forez
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17436
  • Remerciements reçus 1283

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Trilogie en Côte de Nuits 2017 - A la découverte du millésime 2015!

Bravo Julien pour ce CR. Si je te lis, Clavelier au top de et d'une façon très régulière sur l'ensemble des vins présentés ?

Jérôme Pérez
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4103
  • Remerciements reçus 1156

Vaudésir a répondu au sujet : Trilogie en Côte de Nuits 2017 - A la découverte du millésime 2015!

Superbe Julien. (tu)
Merci
Stéphane
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2647
  • Remerciements reçus 110

milleret a répondu au sujet : Trilogie en Côte de Nuits 2017 - A la découverte du millésime 2015!

Chez Clavelier , toute la gamme de 2014 est de très haut niveau , avec des terroirs bien marqués . Ce domaine a rejoint les meilleurs et je pense qu'il est encore possible d'intégrer le fichier clientèle . La Combe d'Orveaux est plus proche d'un grand cru et à 68 e le 2014 , c'est encore un très bon achat . Le 99 est tout simplement exceptionnel
Accueil exceptionnel de Bruno Clavelier ...

Félicitations pour ce superbe reportage .
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3272
  • Remerciements reçus 227

iceteayer a répondu au sujet : Trilogie en Côte de Nuits 2017 - A la découverte du millésime 2015!

En effet Jérôme, les vins étaient très constant chez Clavelier, tout comme chez Hubert Lignier et Gros F&S (et Jacques Prieur, mais heureusement puisqu'ils ne présentaient que des grands crus).

Florian, j'avais peur d'un aspect trop mûr sur ce millésime mais au final non. Mais Oliv n'a pas eu la même perception que moi sur des vins qu'il a également bu. Peut-être nous donnera t il son avis pour nuancer un peu mes perceptions et avoir un autre point de vue :)


julien
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9460
  • Remerciements reçus 782

claudius a répondu au sujet : Trilogie en Côte de Nuits 2017 - A la découverte du millésime 2015!

bravo et merci pour ce superbe reportage avec de très belles photos ...
qui va sûrement me coûter cher :evil:
je suis très curieux de lire les impressions d'Oliv et des autres sur ces vins
j'ai dégusté plusieurs verres de 2 bt différentes de Clos des Lambrays 2014 début février, je n'ai pas eu la même perception que toi.


un nouveau topic à développer: l'amateur de Côte de Nuits est-il masochiste ? :dry: :unsure: ;)
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1381
  • Remerciements reçus 206

jclqu a répondu au sujet : Trilogie en Côte de Nuits 2017 - A la découverte du millésime 2015!

Superbe !
Quelle chance d'avoir pu assister à cet événement. C'était quel événement d'ailleurs ?

JC
LPV Lutèce
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2647
  • Remerciements reçus 110

milleret a répondu au sujet : Trilogie en Côte de Nuits 2017 - A la découverte du millésime 2015!

Pour revenir sur Clavelier ...j'ai l'impression que vous êtes pistés sur LPV

Chers Amis du CAVE,

Nous sommes heureux de vous proposer aujourd'hui le superbe millésime 2014 de Bruno Clavelier à Vosne-Romanée, que nous importons en exclusivité pour la Suisse et que nombre d'amateurs pointus chérissent en secret, se gardant bien d'ébruiter la très haute qualité des vins ici produits !
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9460
  • Remerciements reçus 782

claudius a répondu au sujet : Trilogie en Côte de Nuits 2017 - A la découverte du millésime 2015!

en effet Jean-Luc ... mais à quel tarif !
il me semble que c'est le prix Domaine + 50% ou plus
#11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 64
  • Remerciements reçus 0

jcp-71 a répondu au sujet : Trilogie en Côte de Nuits 2017 - A la découverte du millésime 2015!

Prix domaine HT x 2

Cordialement
Carlos
#12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 292
  • Remerciements reçus 49

legui a répondu au sujet : Trilogie en Côte de Nuits 2017 - A la découverte du millésime 2015!

Quelques petites observations jetées ici pêle-mêle - j'ai eu la chance de participer moi aussi à cette trilogie de très haute tenue...

D'abord, la confirmation de ce qu'on a déjà pu lire ça et là : 2015 est un très joli millésime... à condition d'en avoir déjoué quelques écueils, comme en son temps 2009 ou 2005 : attention à la surmaturité, le pinot noir a du mal à encaisser ! j'ai dégusté des pinots qui ressemblaient trop à des grenaches, ça ne fait pas bon ménage... quand le jus a comme un goût de raisin sec ou de pruneau, on se dit que le vin est mal parti...
C'est le cas chez Georges Noellat, où toute la gamme a eu comme un gros coup de chaud. Idem chez Gérard Mugneret. Chez Mongeard-Mugneret les boisés sont trop prégnants, un peu vulgaires même... Au château de la Tour, l'impression d'avoir dans le verre un vieux vin, prématurément vieilli donc

Enorme coup de coeur en revanche pour le domaine Anne Gros : Bourgogne, Vosne, Chambolle, Echezeaux, Clos de Vougeot ou Richebourg, toute était absolument magnifique. Aucune lourdeur, des petits fruits rouges, et une longueur superlative.
Très joli également chez Méo-Camuzet ou Cécile Tremblay : dans le plus pur classicisme bourguignon, point de surmaturité et beaucoup de gourmandise déjà. Un peu en-dessous, jolie réussite chez Mugneret-Gibourg ou Hubert Lignier. Point de surprise chez Jacques Prieur, même si le style pourrait paraître un peu passe-partout...

Parmi les vignerons moins exposés, j'ai bien aimé la gamme du domaine Taupenot-Merme, de Stéphane Magnien, ou du domaine Sigaut

Au final, malheureusement pas de scoop : les bons font bons, et sont bien chers pour nos portefeuilles ; les autres ne valent pas forcément le déplacement, ni les sommes demandées !
#13
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Galinsky, iceteayer, Frisette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1356
  • Remerciements reçus 160

herve2 a répondu au sujet : Trilogie en Côte de Nuits 2017 - A la découverte du millésime 2015!

Etonnantes ces différences de perception. J'ai au contraire adoré l'ensemble des vins de Georges Noellat, de même que ceux du château de la Tour. Pas gouté Anne Gros, mais je suis resté plus que dubitatif (et mes acolytes étaient du même avis) devant les 3 vins présentés par le domaine Jacques Prieur. Le Clos Vougeot et l'Echezeaux quasi identiques et non distinguables l'un de l'autre et un Musigny au tannins asséchants bien moche vu le pédigrée.
Très jolie dégustation chez Taupenot-Merme, somptueuse chez Amiot-Servelle et Clavelier.

Cordialement,

Hervé
#14
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Fred974

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3272
  • Remerciements reçus 227

iceteayer a répondu au sujet : Trilogie en Côte de Nuits 2017 - A la découverte du millésime 2015!

Assez hallucinantes ces différences de perceptions. Mais suivant l'heure de dégustation, les bouteilles, notre état... ça fait beaucoup de paramètres qui peuvent jouer.

Noellat assez hétérogène pour moi, Jacques Prieur vraiment au top et très loin de ce que tu décris Hervé.

Julien
#15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 295
  • Remerciements reçus 6

asonge a répondu au sujet : Trilogie en Côte de Nuits 2017 - A la découverte du millésime 2015!

Merci pour ces CRs.
2015 est un millesime reussi. J'ai aussi bien aime ce que j'ai goute en Janvier a Londres.
Cependant, c'est la 1ere fois que je note autant de differences entre les commentaires.
Est ce lie a la chaleur du millesime?
#16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9460
  • Remerciements reçus 782

claudius a répondu au sujet : Trilogie en Côte de Nuits 2017 - A la découverte du millésime 2015!

Georges Noellat, où toute la gamme a eu comme un gros coup de chaud. Idem chez Gérard Mugneret


j'ai parlé plusieurs fois avec Pascal Mugneret (Domaine Gerard Mugneret) pour lui dire que j'étais un peu déçu par certains de ses 2009 ... il m'avoué que ceux-ci ne faisaient pas partie de ses favoris et s'il les refaisait aujourd'hui, il les vinifierait et élèverait différemment (humilité sympathique ! ) ... je suis donc surpris de lire cela

pour le reste je trouve les différences entre perception très intéressantes et serais curieux de lire d'autre retours.
#17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 658
  • Remerciements reçus 301

coach a répondu au sujet : Trilogie en Côte de Nuits 2017 - A la découverte du millésime 2015!

Je n'étais pas à la trilogie. Cependant j'ai été dégusté au domaine G.Noellat en février, et le moins que l'on puisse dire c'est que je n'ai pas perçu de notes boisés, confites, surmuries ou chaleureuses, loin de la. Je rejoins Hervé et Julien sur leur ressentit. Les matières étaient superbes, des bouches très soyeuses et des tanins quazi imperceptibles avec des équilibres au cordeau. Et connaissant un peu le géniteur de ces vins, si il y a bien un truc qu'il n'aime pas c 'est la surmaturité. Chose que je n'ai jamais retrouvé dans ses vins.
Le seul vin de la gamme peut etre légèrement en dessous était le NSG Aux Boudots qui était plus en muscle qu'en finesse.
Pour le petit Mont, pour moi et contrairement au ressenti de Julien plus haut, c'etait de la fraicheur et non un coté végétal ressenti. Les Petits Monts est un terroir frais et sur un millésime comme 2015 ça match bien.

Après peut etre que le ressenti lors de cette trilogie provient de la température, du temps d'ouverture des bouteilles, des conditions de services etc... Mais comme je n'y étais pas, je ne peux faire de commentaires.
#18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 292
  • Remerciements reçus 49

legui a répondu au sujet : Trilogie en Côte de Nuits 2017 - A la découverte du millésime 2015!

ça n'est effectivement qu'une perception éminemment subjective, à un moment précis de la vie des vins (et de la mienne)...
Mon goût est mon goût, et je ne vise pas à l'universalité !

Disons que quand je bois un bourgogne, je n'aime pas plus que ça retrouver un côtes-du-rhône dans mon verre (mais j'aime aussi beaucoup les vins du sud, hein !)

Alors peut-être suis-je plus sensible à la chaleur que d'autres... je n'aime ni les vins trop concentrés (en bourgogne du moins) ni les boisés trop marqués...
#19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 80855
  • Remerciements reçus 6352

oliv a répondu au sujet : Trilogie en Côte de Nuits 2017 - A la découverte du millésime 2015

Après 4 jours à rédiger mes impressions , j'ai le déplaisir de voir mon post disparaître dans les limbes d'une informatique absolument incompréhensible... 8-x

On ne le redira jamais assez : SAUVEGARDEZ, SAUVEGARDEZ, SAUVEGARDEZ !

Oliv, fatigué, pour rien
#20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 161
  • Remerciements reçus 144

pierrelepecheur a répondu au sujet : Trilogie en Côte de Nuits 2017 - A la découverte du millésime 2015!

Juste quelques impressions personnelles suite à cette manifestation et à mes différents visites de domaines entre septembre 2015 et janvier 2018. Ces impressions concernent les vins rouges.

La première chose qui m’a marqué concernant le millésime 2015 est son charme ravageur dès la naissance. J’ai gouté quelques vins en fin de vinif et je me suis dis « mais pourquoi ne pas déjà mettre le vin en bouteille ? ». A cette époque j’avais trouvé les vins ronds, avec des tannins très fins, parfaitement murs, et d’un équilibre remarquable. Dans l’absolu j’avais beaucoup aimé ces vins. Pour un pinot noir bourguignon, j’étais plus réservé, car je trouvais les vins présentant un coté brutal, puissant, viril, avec un manque de ressort en fin de bouche.

J’ai gouté pour la première fois chez certains producteurs les vins à différentes étapes : en fin de vinification, après malo puis avant la mise en bouteilles. Et j’ai trouvé que l’élevage a apporté en fraicheur aux 2015 ce qu’ils ont perdus en rondeur. Ils se sont peu à peu rapprocher de ce que j’aime sur le pinot noir : finesse et fraicheur.
Cette impression je l’ai retrouvé lors de cette manifestation. J’ai gouté les vins du domaine G. Noellat en octobre et la semaine dernière. Ce sont parmi les vins les plus frais du millésime que j’ai gouté. En décembre j’avais même eu l’impression d’un contact glacé sur la langue (oui je sais que je suis bizarre dans mes sensations exprimés). J’ai aimé toute sa gamme à titre personnel.
Je recommande également les vins du domaine Berthaut à Fixin, les vins d’Arlaud, de Bruno Clavelier, d’Amiot-Servelle. J’ai également très bien gouté les vins d’Amiot à Morey, de Raphet, de Heresztyn et Confuron Gindre (beaucoup moins boisé que dans mes souvenirs des millésimes précédents). J’ai découvert le domaine Jean Marc Millot (mais le temps m’a manqué)
Evidemment il y a des vins immenses chez Liger Belair, Arnoux Lachaux, Dujac et Méo. Mais est ce représentatif ? Je ne le pense pas… Et leurs prix les obligent à faire dans l’exceptionnel année après année, ce qui n’est pas le cas.
Ce que je retiens également de cette manifestation, c’est une certaine forme d’harmonisation dans la classification des crus. Certes il existe des différences entre un village de Gevrey et un Chambertin, mais j’ai rarement ressenti une différence aussi tenue. A titre personnel en faisant mon shopping, j’en tiendrais compte.
Une dernière réflexion : beaucoup de producteurs se posent la question de la fermeture des vins à la mise en bouteille. Ils ont pour exemple les 2005 qui pour beaucoup n’apportent aucun plaisir à la dégustation.
#21
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Vaudésir, Frisette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9460
  • Remerciements reçus 782

claudius a répondu au sujet : Trilogie en Côte de Nuits 2017 - A la découverte du millésime 2015!

vu la diversité de perception des vins de Georges Noellat je trouve intéressant de lire Allen Meadows à ce sujet:

Maxime Cheurlin commented that the 2015 growing season was "relatively easy as there really wasn't much to worry about except for one thing, which was to preserve the freshness at all costs. I say this because June and July were very hot and dry and thus we were concerned about making overtly ripe, heavy and atypical wines. I chose to begin picking on the 12th of September and it wasn't the best day as it rained all afternoon. However, while I didn't know it at the time, in retrospect this was a good thing because it allowed the vines to take up some water into the fruit that I believe rebalanced the sugars by diluting them slightly. Normally this would be a negative but in a year where everything was so concentrated, the extra water actually helped. The fruit was spotless and ripe with potential alcohols in the 12.5 to 13.1% range and thus I chaptalized nothing. Yields though were on the lower side at around 27 to 28 hl/ha. I like the style of the 2015s as they're ripe and generous yet they don't drink like they're from a hot and dry vintage." I found the Noëllat 2015s to be in-line with the general quality of the vintage though I take pains to underscore just how good the Bourgogne is; if you're in the market for a house red, it would make a great choice. I would further observe that the style at this domaine has been to produce admirably elegant and refined if lighter-bodied wines but in 2015 they have a bit more density and extraction. I inquired as to whether this was just the effect of the naturally concentrated and ripe 2015 vintage or whether it was a change in vinification in searching for more material and the response was "some of each". I point this out because his 2015s are stylistically different from what we've seen from the domaine since Cheurlin took over in 2010.
#22
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 80855
  • Remerciements reçus 6352

oliv a répondu au sujet : Trilogie en Côte de Nuits 2017 - A la découverte du millésime 2015

Trilogie en Côte de Nuits 2017

Le millésime 2015



Maison Ambroise
Vosne Aux Damaudes : Bouche pleine, très dense, un peu linéaire, à la structure riche et concentrée. Finale tannique et un peu chaleureuse.
Clos Vougeot : Vin massif, à la prise de bois marquée, notes confites et sucrosité perceptible. Finale riche et roborative.


Domaine Arlaud
Vosne-Romanée : Bouche riche, ampleur et légère sucrosité perceptible, grande suavité et concentration. Finale agréable, d'une allonge indéniable.
Chambolle-Musigny : Bouche plus élancée, accessible, gourmande, sur des beaux goûts de fruits rouges. Finale un peu resserrée autour d'une certaine amertume.
Chambolle-Musigny 1er cru Les Sentiers : Bouche beaucoup plus ferme, au boisé perceptible, en goût comme en texture. Finale un peu amère.
Morey Saint Denis 1er cru Les Ruchots : Bouche classe, grand volume plein et rond, aux tanins enrobés et à la structure concentrée, à la richesse bien équilibrée. Finale riche et longue, d'un vrai impact, aux tanins assez présents. Très bien.
Clos de la Roche : Vin construit sur le même équilibre que le Ruchots, sur une structure dense mais avec plus de classe, sur un équilibre matière riche et acidité plus frais et surtout, sur des tanins plus gras qui rendent la finale plus confortable. Très bien.


Domaine Arnoux-Lachaux
Bourgogne : Nez sur les fruits noirs frais et un fumé lacté assez présent. Bouche gourmande, à la matière suave et ronde d'une richesse certaine. Vin très facile d'accès. Bien.
Vosne-Romanée Les Hautes Maizières : Vin rond, charnu, d'une sucrosité et richesse marquée, au fruit croquant (fruits noirs). Acidité presque masquée par cette matière suave. Finale tannique qui fait saliver. Bien.
Vosne-Romanée 1er cru Les Chaumes : Vin dense et chaud, à la prise de bois marquée, d'une sucrosité très présente, un peu trop à mon goût et d'une densité à coeur importante. Finale chaleureuse. A revoir.
Clos Vougeot : Nez remarquable, notes florales qui rafraichissent un beau fruit noir bien mûr. Bouche pleine et rythmée, à la trame acide mobile et qui propulse une structure pleine et charnue. Finale puissante mais équilibrée alliant gourmandise et fraicheur. Très beau.
Echezeaux : Nez construit comme le Clos Vougeot, très élégant, à la richesse contenue, sur les fruits noirs et la pivoine. Bouche remarquable d'ampleur et de tenue, croquante de fruit et d'un équilibre remarquable.
Finale très longue et à l'élevage remarquablement intégré. Excellent.


Domaine Bizot
Vosne-Romanée: Nez absolument fabuleux, le grand pinot émouvant comme on n'en rencontre pas souvent, d'une précision et d'une délicatesse exceptionnelles, où le floral (pivoine, rose) donne au fruit (framboise, fruits de bois) une complexité géniale. Bouche délicate, d'une infinie fraicheur, au toucher soyeux et fin à l'acidité idéalement intégrée. Finale rythmée aux goûts complexes d'une élégance folle. Coup de coeur !
Vosne-Romanée Les Jachées: Nez moins parfait, avec un trait vert plus important mais qui conserve ce fruité florale superbe. Bouche plus étirée, sur une acidité plus haute et une matière un peu plus concentrée qui rend le vin moins "accessible", moins évident de plaisir immédiat. Mais la fraîcheur du vin, son croquant et son élégance me convainquent tout à fait. Excellent !
Echezeaux: Robe plus sombre. Nez serré, peu expressif, mat. Bouche puissante, d'une structure très différente des deux Vosne, concentrée et dense et qui m'a semblé un peu riche, sur des goûts de fruits noirs qui tirent presque sur le pruneau. Finale puissante, à la matière dense. A revoir car très décalé par rapport à l'élégance ressentie sur les Vosne.


Château de la Tour
Clos Vougeot : Vin qui m'a semblé marqué par des notes confites et chaudes, à la sucrosité lourde excessive, sur une structure statique en bouche assez écoeurante.
Clos Vougeot Vieilles Vignes: Beau nez plein et sérieux, sur les fruits noirs épicés. Bouche ferme, d'une densité presque dure de concentration. Finale peu confortable. Un vin sans l'immédiateté facile rencontrée sur beaucoup des 2015 dégustés ce jour mais dont la corpulence et la qualité de structure m'ont semblé appeler la garder.
Clos Vougeot 2014: Nez fûmé, notes de gelée de groseille et de menthe fraiche. Bouche puissante, à l'acidité ferme. Finale dense et carrée, aux jolis goûts toutefois.


Domaine Bruno Clavelier
Vosne-Romanée Les Beaux Monts: Nez frais et franc, très marqué par le cassis. Bouche équilibrée, construite autour d'une belle acidité, avec beaucoup de rythme et de fraicheur. Matière pleine et salivante, aux beau tanins structurants. Finale parfaite d'équilibre. Très bien.
Vosne-Romanée La Combe Brulée: Nez légèrement réducteur. Superbe bouche pleine de charme et de fraicheur, à la matière déliée et à l'équilibre frais, rythmé et doté d'une vraie capacité de relance. Goûts croquants de fruits noirs frais. Finale longue et d'une grande fraicheur. Superbe.
Vosne-Romanée Les Hautes Maizières: Vin plus strict, à l'acidité plus marquée, sur un équilibre similaire au vin précédent mais à la matière un peu moins riche et donc semblant présenter moins de charme. Sa fraicheur et sa précision aromatique en font un très bon vin quand même.
Vosne-Romanée 1er cru Aux Brulées: Toujours une petite réduction qui chatouille un beau nez sur la myrtille et les épices. Bouche délicieuse, sur un jus doux sans une once de surmaturité, traçante et à la fois très facile d'accès par des tanins d'une qualité superlative. Finale croquante et longue de très grande classe. Superbe !
Vosne-Romanée 1er cru Les Beaux Monts : Vin totalement construit sur le même équilibre que les Brulées avec un petit surcroit de maturité qui lui donne une immédiateté d'accès et un charme certain.
Un délice !



Domaine Dujac
Morey St Denis blanc 2014: Nez au boisé fumé présent mais qui n'écrase pas de jolies notes de poire. Bouche efficace, traçante et fraiche, d'un volume agréable. Finale longue, sur la fumée.
Morey Saint Denis 2014: Robe claire. Beau nez franc, sur les petits fruits rouges et un boisé fumé très agréable. Bouche nerveuse, croquante et fraiche, sur une acidité pointue qui titille la langue. Finale salivante et fraiche. Très bon.
Clos de la Roche 2014: Robe un peu plus profonde mais qui reste sur un pourpre clair. Nez plein, sur la confiture de framboise, des notes poivrées mentholées très agréable. Bouche sapide, d'une droiture sans dureté ni sévérité dotée d'une grande capacité de relance. Finale à la longue rétro, sur de délicieux goûts de petits fruits rouges traversés d'un trait végétal qui lui donne beaucoup cachet fou. Excellent !


Domaine Jean Grivot
Vosne-Romanée Bossières: Nez fermé. Bouche au jus doux, équilibre agréable entre une chair agréable et une acidité fraiche et mûre. Goûts de fruits noirs frais. Vin efficace et bien né.
Vosne-Romanée 1er cru Les Beaux Monts: Nez serré, sur les fruits noirs poivrés. Superbe attaque charnue, au jus doux d'une délicieuse petite sucrosité. Milieu de bouche qui se resserre fortement autour d'une concentration et de tanins fermes. Finale dense aux jolis goûts poivrés. Très beau vin, dans un registre assez sérieux.
Clos de Vougeot: Une construction de vin similaire aux Beaux Monts avec une aromatique un peu plus riche, sur les fruits noirs (cassis/myrtille) mais toujours cette grande densité et vinosité qui rend le vin pas forcément évident et gourmand mais le dote d'un équilibre réussi et, je pense, d'un potentiel certain.
Beaucoup de fraicheur malgré une belle maturité de chair mais tanins fermes sur la finale.
A attendre.
Echezeaux: Nez sur les fruits noirs et la fumée. Bouche magnifique, aristocratique, élégante et droite et où une acidité tranchante mobilise un jus doux assez délicieux. Qualité de tanins remarquable et goûts de fruits des bois qui rendent le vin très accessibles. Finale sapide et d'une grande allonge. Superbe !


Domaine Anne Gros
Bourgogne : Beau nez évident, sur les fruits rouges frais. Bouche facile, délicieusement croquante, d'une belle fraicheur gourmande. Très bien.
Chambolle-Musigny La Combe d'Orveau: Robe claire. Nez croquant, gourmand et précis, sur les fruits frais épicés. Bouche délicieuse, pure, d'une délicatesse rythmée et d'une infinie gourmandise. Finale salivante et fraiche qui donne une furieuse envie de boire. Délicieux !
Vosne-Romanée Les Barreaux: Robe plus sombre. Bouche riche, attaque ample à la petite sucrosité douce. Bonne structure acide qui évite l'empâtement. Goûts de fruits noirs frais. Finale harmonieuse aux tanins subtils. Moins immédiat que le Chambolle mais très bon quand même.
Echezeaux: Nez précis, sur le coulis de fruits noirs épicés, d'une grande élégance.
Bouche somptueuse qui concilie un volume d'une droiture et ampleur fraiche à un jus d'une suavité sans une once de lourdeur. Goûts immédiats d'une grange complexité, sur les fruits rouges et noirs au point de maturité parfaite. Finale exceptionnel de précision et de fraicheur, d'une persistance et d'une qualité de tanins superlatives. Grand vin !
Clos Vougeot: Vin plus construit, moins immédiat, d'une densité de structure et d'un abord plus ferme. Le point d'équilibre reste remarquable entre matière, acidité et qualités de tanins mais avec moins de déliés et de juteux soyeux que sur l'Echezeaux. Finale plus ferme. Très beau mais à attendre sûrement assez longtemps.
Richebourg: Nez de fruits noirs frais, sur le cassis. Bouche exceptionnelle, somptueuse de maitrise, sur un jus doux à la texture presque crémeuse mais mobile sur le palais grâce à une acidité parfaite. Goûts d'une infinie fraicheur avec un élevage présent mais remarquablement intégré. Finale magistrale, velouté et précise, d'une longueur et pourtant fraicheur qui la rende irrésistible. Exceptionnel !


Domaine Joannet
Vosne-Romanée: Joli vin croquant en attaque, sur un jus bien mûr aux goûts agréables. Finale marquée d'une certaine charge tannique qui lui fait perdre en élégance. Bien.
Vosne-Romanée 1er cru Les Suchots: Vin construit exactement sur le même équilibre que le village mais un peu trop ferme à coeur, en limite de sécheresse à mon goût, en particulier dans le contexte. Attendre ?


Domaine des Lambrays
Clos des Lambrays 2014: Vin décalé par rapport à tous ces 2015, sur une robe délicate et un nez frais, compromis de fruits rouges et d'un léger trait vert. Bouche marquée d'une acidité ferme mais sans sécheresse tannique. Finale assez froide, surtout dans le contexte.


Domaine du Comte Liger-Belair
Vosne-Romanée La Colombière: Nez très François Frères comme dirait Pélusse, sur le pain grillé, la fumée, de très belles notes de fruits frais. Bouche souple au toucher très agréable, déliée et très facile, à la finale caressante. Très bien.
Vosne-Romanée Clos du Château: Nez savamment élevée, où le fumé épicé soutient un fruit superbe, d'une maturité parfaitement maitrisée. Bouche classe, gourmande, au toucher fin et soyeux à la fous et à l'équilibre remarquablement réussi. Finale classe et franche, parfaite d'équilibre. Excellent !
Vosne-Romanée 1er cru Aux Reignots: Prise de bois marquée au nez (mise 2 semaines) et qui masque le fruit. Bouche plus serrée, moins lisible et évidente, sur une matière plus dense et concentrée sans sécheresse toutefois. Lecture d'un vin plus riche et corpulent à la finale impactante. A suivre.
Echezeaux: Nez plein, assez comprimé, sur l'élevage et des notes de fruits plus noirs que les vins précédents. Bouche charnue, puissante, d'une haute maturité, sur les fruits noirs épicés. Finale aux tanins structurants assez présents. Très bien mais à attendre.



Domaine Hubert Lignier
Bourgogne Grand Chaliot: Nez assez discret. Bouche efficace, assez dense, sur une aromatique qui manque un peu de générosité. Bien
Chambolle-Musigny Les Bussières: Nez fruité, sur la mûre, la myrtille. Bouche juteuse, croquant, sur un bel équilibre frais salivant et gourmand, au beau fruit sans excès de richesse. Finale agréable et qui donne envie de boire. Très bien.
Morey Saint Denis Trilogie: Nez et bouche plus riches, légères touches confite (cerise noir) mais bien tranchées par une acidité mûre très agréable. Finale croquante aux tanins francs. Très bien.
Chambolle-Musigny 1er cru Les Baudes: Boisé plus présent au nez comme en bouche et qui serre le vin. Vu la qualité de texture, velouté et ample, aucune inquiétude à l'intégration à la garde. Mais vin moins plaisant en l'état.
Morey Saint Denis 1er cru Les Chaffots: Nez très marqué par sa prise de bois. Vin difficilement lisible, qui parait dense et ferme. A revoir.


Domaine Stéphane Magnien
Bourgogne Passetoutgrains: Nez et bouche marqués par des notes de levure de boulanger. Équilibre acidulé trop léger. Pas fan.
Morey Saint Denis: Robe assez claire. Nez léger, pas très expressif. Bouche simple et linéaire, un peu sévère, manquant de chair et d'ampleur. Finale légère.
Morey Saint Denis 1er cru Les Faconnières: Beau nez précis et bien construit, sur les fruits noirs. Bouche pleine et riche, au déroulé franc très équilibré, quand la matière et l'acidité se répondent parfaitement dans un ensemble salivant et fin. Finale avec de l'allonge et beaucoup de précision. Très bien !
Clos Saint Denis: Beau nez franc, délicat. Bouche droite et élégante, sur une belle trame acide qui mobilise un volume agréable dans un point d'équilibre parfait. Goûts de fruits rouges bien mûrs et finale avec de la chair et dotée de tanins gras. Beaucoup de fraîcheur. Très bien à excellent.


Domaine Meo Camuzet
Vosne-Romanée: Superbe nez où l'élevage fumé porte un fruit d'une grande pureté, sur les fruits des bois. Bouche mobile, sapide, d'un équilibre remarquable. Toucher soyeux et structure fraiche pour un vin gourmand assez irrésistible. Délicieux !
Vosne-Romanée 1er cru Les Chaumes: Nez plus construit, ample et plein. Bouche dense à la richesse bien maîtrisée par une belle acidité. Toucher qui se resserre autour de tanins plus fermes et qui font saliver. Finale aristocratique qui concilie droiture et une certaine gourmandise. Excellent.
Clos de Vougeot: Robe plus sombre. Nez serré, sur les fruits noirs, un boisé épicé très réussi. Bouche carrée, puissante, à l'impact évident et aux tanins serrés. Vin sérieux, concentré et qu'il faudra sûrement attendre.
Echezeaux: Nez très agréable, sur les fruits noirs épicés. Superbe bouche à la puissance remarquablement maitrisée et qui justifie pleinement son statut de grand cru, par sa densité, son volume et sa fraicheur. Finale d'une allonge remarquable. Splendide !


Domaine Mongeard-Mugneret
Vosne-Romanée: Vin que j'ai mal gouté, impression de sécheresse et d'une forte amertume. A revoir.
Vosne-Romanée 1er cru En Orveaux: Nez agréable, assez fin. Bouche suave, joli jus doux au déroulé facile et élégant. Elevage présent mais bien intégré. Finale agréable, avec un joli fruit. Très bien.
Echezeaux: Nez serré et pas très expressif. Bouche souple en attaque, sur un beau jus mais qui se resserre autour d'un élevage marqué et d'une certaine amertume. Finale chaleureuse, d'une puissance un peu excessive peut-être. A revoir.
Clos de Vougeot: Même perception d'une certaine raideur et manque d'immédiateté, avec une puissance pas évidente à juger dans des conditions de salons. A revoir.




Domaine Gérard Mugneret
Bourgogne: Nez réducteur. Bouche simple et efficace, sans beaucoup de fond mais à l'équilibre frais. Finale facile, sans grande persistance.
Vosne-Romanée: Bouche un peu riche et lourde, perception d'une certaine chaleur et de déséquilibre jusque sur la finale.
Vosne-Romanée 1er cru Les Brûlées: Nez lourd, massif, sur les fruits compotés. Bouche trop riche, à la fois large et chaleureuse avec de l'amertume. Finale roborative pas à mon goût du tout.
Vosne-Romanée 1er cru Les Suchots: Vin plus salivant mais un peu trop carré et massif.


Domaine Georges Mugneret-Gibourg
Vosne-Romanée: Nez floral auquel un boisé assez présent faire un peu perdre en élégance. Très jolie bouche déliée, à la douceur facile sans excès de confit, sur une belle acidité et allonge. Finale gourmande d'une bonne fraicheur. Très bien.
Chambolle-Musigny 1er cru Les Feusselottes: Nez fermé. Bouche au boisé marqué et qui bride un peu une très jolie matière à la fois suave et à la belle trame acide. Beaux goûts de fruits rouges et boisé épicé. Finale tendue par un retour tannique. Vin très bien né.
Echezeaux: Robe plus sombre. Nez de fruits noirs cuits. Bouche un peu riche, sur un léger confit (pointe de pruneau) mais aux tanins de grande qualité. Finale large et un peu chaleureuse. A revoir.
Clos de Vougeot: Nez à la prise de boise marquée. Bouche remarquable, à la fois dense à coeur, bien mûre mais parfaitement mobilisée par une belle acidité. Finale boisée mais très équilibrée. Très beau vin, à attendre.


Domaine Georges Noëllat
Bourgogne: Nez riche, fruits noirs et senteurs fumées. Vin chaud, sucrailleux, aux goûts de fruits cuits et à la texture tapissante. Ecoeurant.
Vosne-Romanée: Vin mieux construit mais qui reste chaleureux en perception, sur une texture langoureuse qui manque de rythme et de fraicheur. Finale lourde, aux goûts compotés.
Vosne-Romanée 1er cru Les Petits Monts: Nez de fruits noirs et de fumée. Bouche plein, au jus doux soyeux et franc. Finale croquante au tactile très agréable. Très bien.
Vosne-Romanée 1er cru Les Beaux Monts: Vin totalement illisible. Lourdeur, perception d'alcool et de richesse excessive. Ecoeurement comme sur le bourgogne.
Echezeaux: Rien noté sinon un STOP donc j'arrête les frais.
Rien compris à cette série de vins pour un domaine que je connais pour y avoir été client et dont j'ai souvent loué les qualités de structure et d'équilibre.
A revoir car les conditions de service ont dû jouer à plein et en défaveur.


Domaine Perrot-Minot
Morey Saint Denis En la rue de Vergy: Vin serré, d'une bonne puissance mais perceptions acérées, masculines. Équilibre réussi, avec de la fraîcheur.
Chambolle-Musigny : Beau nez pur et franc, sur les fruits frais. Vin structuré, très bien construit autour d'une belle acidité, goûts poivrés et finale salivante et fraiche. Très bien.
Vosne-Romanée Les Champs Perdrix: Nez riche et un peu chaud. Bouche confite, lourde, aux goûts de raisins secs. Finale pesante.
Morey Saint Denis 1er cru La Riotte: Robe plus claire. Nez frais, sur les fruits rouges. Bouche très élégante, rythmée, avec du tonus et une belles structure pleine. Finale avec beaucoup de relance et une pointe tannique. Très bien.
Chambolle-Musigny 1er cru La Combe d'Orveau: Robe sombre. Nez riche, sur les fruits noirs (cerise, mûre). Bouche structure, petite sucrosité agréable, beau volume juteux. Finale confortable au touche plein et moelleux. Très bien.


Domaine Jacques Prieur
Clos de Vougeot: Nez pas très engageant, trop mûr, sur le raisin de corinthe. Bouche riche et puissante, au volume imposant et au toucher anguleux. Finale roborative. Pas fan.
Echezeaux: Nez riche et avenant, sur des notes d'agrumes (pamplemousse rose, orange sanguine). Equilibre sudiste marqué en bouche avec de l'ampleur et une certaine sucrosité. L'équilibre est tenu mais en limite de surmaturité à mon goût. Finale un peu ferme, avec de l'amertume. Bien.
Musigny: Nez plein et riche, sur le coulis de fruits noirs mais bouche décevante, notamment par des tanins très puissants et une amertume qui mâchent le palais. A revoir





Domaine Roblot-Marchand
Chambolle-Musigny Les Pas de Chats : Vin franc, d'une structure équilibrée, sans beaucoup de fond ni densité mais d'une fraicheur gourmande réussie. Bien.
Chambolle-Musigny 1er cru Les Fuées : Lecture similaire avec un peu plus de mâche. Aromatique agréable pour un vin assez léger mais très accessible.
Chambolle-Musigny 1er cru Les Noirots: Bouche plus généreuse, perception de maturité plus poussée, sur les fruits noirs. Finale plus construite mais plus riche aussi. Bien.
Vosne-Romanée: Vin facile mais d'une lecture un peu cuite (fruits compotés), tanins légèrement asséchants.
Vosne-Romanée Les Rouges du Dessus : Nez agréable, sur les fruits noirs. Bouche séveuse au beau jus doux et plein, toucher sphérique mais mobile sur le palais. Finale gourmande très agréable. Très bien.


Domaine Sigaut
Chambolle-Musigny Les Bussières Vieilles Vignes: Nez franc, sur les fruits bien mûrs. Bouche riche, au volume plein mais équilibré par une bonne acidité. Finale assez courte mais nette. Vin très accessible. Bien à très bien.
Chambolle-Musigny 1er cru Les Fuées : Vin plus riche, en limite de lourdeur par son volume rond et sa légère sucrosité. Tanins enrobés et finale un peu replète. A revoir.
Chambolle-Musigny 1er cru Les Noirots: Vin plus masculin, lecture assez serrée, plus de matière et d'acidité mais aussi encadrement tannique qui donne une vraie structure d'ensemble. Moins confortable mais peut-être très bien avec un peu d'attente.
Chambolle-Musigny 1er cru Les Sentiers: Belle attaque ample et veloutée, vineuse et qui tapisse le palais. Equilibre franc et réussi et allonge finale très respectable, avec des tanins francs. Très bien.
Morey Saint Denis 1er cru Les Charrières: Exactement le même type d'équilibre avec un peu plus de tanins pour un vin très agréable. Très bien
Morey Saint Denis 1er cru Les Millandes: Vin perçu comme beaucoup plus riche, en élevage, en texture (sucrosité) mais aussi en chaleur. A revoir.


Domaine Jean Tardy et Fils
Chambolle-Musigny Les Athets: Robe assez sombre. Bouche veloutée d'un toucher sans aspérité, très belle trame acide qui apporte beaucoup de fraîcheur. Gouts francs assez discrets. Finale d'une texture élégante à qui il ne manque qu'un peu plus de gourmandise aromatique pour être divine. Très bien.
Vosne-Romanée Vigneux: Robe sombre. Nez serré, pas très causant. Bouche à l'acidité élevée, d'une étonnante lecture stricte par un certain mutisme aromatique. Finale salivante et fraîche. A revoir
Echezeaux: Plus de volume et d'ampleur en bouche avec le gain de confort qui manquait sur le Vigneux. Aromatique là encore pas très causante mais structure plus pleine et confortable. Très belle qualité de tanins sur la finale. Très bien.


Clos de Tart
Robe sombre. Nez riche, solaire, sur un fruit épicé sérieux mais agréable. Bouche ample et concentrée mais sans dureté ni aspérité, quand la maturité haute ne sacrifie pas la fraîcheur. Finale puissante un peu imposante. Un style très bien fait, un peu policé peut-être.


Domaine Taupenot Merme
Morey Saint Denis : Robe profonde. Nez franc et droit, sur les fruits noirs frais. Bouche bien construite, sur un jus frais assez nerveux, d'une belle présence et allonge. Finale aux tanins agréables. Très bien.
Chambolle-Musigny 1er cru La Combe d'Orveau: Attaque douce à la matière charnue très agréable. Colonne vertébrale acide qui tient parfaitement l'ensemble dans un registre gourmand et frais, pas trop extrait et d'un grand classicisme. Très bien.
Morey Saint Denis 1er cru Les Charrières: Vin plus structuré, sur une perception de gain de puissance, avec plus de concentration et de tanins. Finale très salivante et qui appelle la table. Très bien.

Goûté en parallèle, les 2014 présentaient des structures beaucoup moins garnies, où l'acidité s'exprimait fortement, provoquant un rafraichissement dans le contexte mais peut être aussi pour lui même une forme de morsure.
Très jolie cohérence d'ensemble pour les 2015 et de vins d'un classicisme plein de maîtrise.


Domaine Cécile Tremblay
Vosne-Romanée: Nez légèrement réducteur, sur le bourgeon de cassis puis le coulis de fruits noirs. Très belle bouche à ce niveau d'appellation, avec une vraie densité à coeur et un point d'équilibre entre plénitude de matière et trame acide parfaitement maitrisé. Goûts de coulis de fruits des bois d'une grande pureté. Finale longue d'une vraie tenue. Très bien !
Chambolle-Musigny 1er cru Les Feusselottes: Lecture de vin plus sérieuse, avec une vraie corpulence, un touché serré aux tanins généreux de grande qualité. Trame acide pointue qui apporte beaucoup de fraîcheur. Finale serré aux éléments pas encore en place. Mais matière première de grande qualité qui devrait faire un très beau vin une fois ses éléments harmonisés. A suivre.
Echezeaux: Nez plein, classe, sur la présence d'un élevage fumé réussi qui porte le fruit sans l'épuiser. Bouche fougueuse et à la fois d'une grande maîtrise, quand un côté très mûr qui confine au baroque se trouve rafraîchi et structure par une trame acide et tannique qui lui donne de l'assise. Finale ample et chaude, sans excès de rondeurs. Un vin de grande classe.







Bilan personnel

Précautions d'usage:
En premier lieu et avant tout, qu'il est complexe et hautement difficile d'essayer de tirer des enseignements personnels fiables et donc transmissibles de tels moments où les effets de service (température, aération) et de séquence (fatigue, usure, déjeuner) jouent à plein !
Un vin servi frais dans des conditions de foule et de fatigue apportera toujours un surcroît de plaisir désaltérant là où le même fond de bouteille une heure plus tard pourra être perçu comme beaucoup plus massif ou chaleureux.
Si ces dégustations en série permettent de tirer des enseignements forts sur la qualité du millésime présenté et des informations assez sérieuses sur le style des domaines, s'hasarder à préjuger de la qualité définitive d'un vin fini au point d'en dégager une stratégie d'achat me semble dépasser une limite, en tout cas celle de mon domaine de compétence.
Si certains s'en sentent capables et donc légitimes dans l'exercice, je les en félicite. Parait même que certains en vivent !
Mais je ne vous cacherai pas mon scepticisme face à des mécaniciens capables de dégainer des avis à créer des marchés, comme on en rencontre habituellement à cette saison sur la façade atlantique... :whistle:

Quelques impressions en forme de bilan :
Aucun doute pour ma part que sur un millésime solaire comme 2015, les grands écarts de perception exprimés ici sont en grande partie explicables par ces variations de conditions de service.
Il n'empêche que malgré ces éléments exogènes, d'évidence, le millésime 2015 est une vraie réussite, avec une cohérence d'ensemble dans le bon jusqu'au haut niveau !
Si jusqu'ici, j'émettais quelques réserves sur les qualités des tanins, les fins d'élevage ont fini de gommer ces aspérités excessives pour livrer des vins riches mais avec des structures, des densités et des allonges nettement plus cohérentes qu'un millésime également solaire comme l'était 2009.
Pour les domaines qui ont réussi à éviter les écueils du confit, les perspectives de garde me semblent vraiment excellentes, avec des vins richement dotés au fort potentiel de conservation.
Une impression à confirmer par les hommes de terrain mais j'ai trouvé les vins de Vosne souvent plus lourds et parfois marqués par des goûts de dessication (stress hydrique, coup de vent chaud?) là où ceux de Chambolle et Morey paraissent en moyenne plus nerveux et frais de goûts.
#23
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex, Jean-Paul B., Super-Pingouin, legui, Galinsky, Marc C, podyak, Moriendi, o_g, Thibaultmmm, Vaudésir, Fred974, Frisette, starbuck, jclqu, david84, LoneWD, Cristobal

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5870
  • Remerciements reçus 1021

Marc C a répondu au sujet : Trilogie en Côte de Nuits 2017 - A la découverte du millésime 2015

Est ce que les mises récentes ne peuvent pas également expliquer que certains vins se soient mal goûtés ?

Marc
#24

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 80855
  • Remerciements reçus 6352

oliv a répondu au sujet : Trilogie en Côte de Nuits 2017 - A la découverte du millésime 2015

Effectivement, la majorité des vins étaient des mises récentes (+/- 2 semaines) ou des échantillons pour des mises en cours sous la quinzaine à venir.

Je précise également que j'étais accompagné du Gui lors de cette dégustation, ce qui explique la concordance de nos impressions.
#25

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5870
  • Remerciements reçus 1021

Marc C a répondu au sujet : Trilogie en Côte de Nuits 2017 - A la découverte du millésime 2015

oliv écrit: Je précise également que j'étais accompagné du Gui lors de cette dégustation, ce qui explique la concordances de nos impressions.


Ca doit être ça, le Gui émet naturellement des ondes beaujo-sud-rhodaniennes qui détraquent les palais des amateurs de pinot les plus aguerris :D

Marc
#26
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, legui

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 305
  • Remerciements reçus 29

lugdunum a répondu au sujet : Trilogie en Côte de Nuits 2017 - A la découverte du millésime 2015

Extrêmement étonné par tes commentaires sur les vins du domaine G Noellat. J'ai gouté sur futs en septembre et c'était de loin les plus beaux vins dégustés lors de ma tournée automnale (C Trembay, H Lignier, B Clair, Anne Gros). Par exemple, Beaux Monts était merveilleux d'équilibre, grande profondeur, large avec une finale aérienne et saline, longueur superlative.
Comme quoi, il faut être humble, la sensation du moment n'est pas la sensation de 6 mois plus tard (perception et biais du dégustateur, conditions de dégustation, "forme" du moment du vin)
Max
#27

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 80855
  • Remerciements reçus 6352

oliv a répondu au sujet : Trilogie en Côte de Nuits 2017 - A la découverte du millésime 2015

Je n'ai que peu de doute que nous sommes passés totalement au travers de ces vins, sûrement à cause des températures de service trop élevées au moment de notre passage sur le stand.
Chez Anne Gros dont les vins nous ont emballé, les températures étaient parfaites.

Pas facile de tout concilier lors de ce genre d'évènement.
#28

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9460
  • Remerciements reçus 782

claudius a répondu au sujet : Trilogie en Côte de Nuits 2017 - A la découverte du millésime 2015

Parallélismes & recoupements

Les vins de Georges Noellat au-delà d'un problème de température de service.

J'observe que le style de ce domaine a été de produire des vins admirablement élégants, rafinés et de corpulence moyenne, or en 2015 ils sont plus extraits et denses. J'ai donc demandé s'il s'agissait d'un effet dû au millésime 2015 naturellement concentré et mûr ou s'il s'agissait d'un changement de vinification à la recherche de plus de matière. La réponse a été " un peu des deux". Je souligne ceci parceque le style des 2015 est différent de celui des vins produits par Cheurlin depuis 2010.
Allen Meadows
#29

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5067
  • Remerciements reçus 289

ols a répondu au sujet : Trilogie en Côte de Nuits 2017 - A la découverte du millésime 2015

Pas facile de déguster dans ces conditions
Perso j'y suis jamais arrivé !
Raison pour laquelle j'ai abandonné tout ces lieux de "foule", genre salons sur-fréquentés.
On sait tous que les divergences entre températures, l'aération, le timing, la forme et le stress jouent a plein dans la perception.
Comme dit Olivier, et "il y en a qui en vivent" et qui y arrivent. Faut croire que ce sont des sur-hommes ;)
En tout cas bravo pour la transcription précise sur autant de vins, exercise qui demande une sacré abnégation (tu)
#30

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux