Domaine Rapet Père et Fils

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet
    • Visiteur

    Guest a créé le sujet : Domaine Rapet Père et Fils

    DOMAINE RAPET PERE ET FILS



    2, place de la Mairie
    21420 Pernand Vergelesses
    Tél. : +33 (0)3 80 21 59 94
    Fax : +33 (0)3 80 21 54 01
    Mail : vincent@domaine-rapet. com

    www.domaine-rapet.com

    * Facebook Domaine Rapet Père et Fils




    Quelqu'un aurait-il une expérience récente sur ce domaine réputé de Pernand, qui possède des vignes à Pernand bien-sûr, mais aussi dans l'appellation Corton et Corton-Charlemagne.

    Merci d'avance,
    Ph. Barret
    #1
    Pièces jointes :

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : Re: Rapet Père et Fils

    Récente non, mais je connais bien ce domaine par ses vieux millésimes...
    J'ai hérité il y a quelques années maintenant, d'un lot important de vins de ce domaine :
    - Corton 1964,1966 et 1969.
    - Beaune clos du roi 1964 et 1966
    - Pernand-Vergelesses Iles de Vergelesses 1964 et 1966.

    Beaune et Pernand étaient buvables, sans plus.
    Par contre les Cortons se montrent encore fantastiques, mais j'avoue aimer les très vieux Bourgognes.
    Je me suis toujours promis de faire une visite au domaine en leur apportant les étiquettes de ces vins pour voir leurs têtes mais je n'ai toujours pas réussi à  trouver le temps... Suite donc d'ici peu j'espère.
    Voilà  donc quelques infos sans préjuger de la qualité actuelle.
    Thierry
    #2

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 286
    • Remerciements reçus 0

    Winer Jammer a répondu au sujet : CR: Rapet Père et Fils Beaune Clos du Roi 1998

    Bu un CR: Rapet Père et Fils Beaune Clos du Roi 1998

    Super bon, très joli nez bien typique du pinot noir avec ses notes de noyau de fruit ; la bouche est bien construite sur une belle acidité, raisonnablement puissante et séduisante, en début d’apogée et très prometteuse.

    Winer

    La Pomerol Attitude
    winerjammer.site.voi...
    #3

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 3118
    • Remerciements reçus 3

    DidierT a répondu au sujet : Re: Rapet Père et Fils

    Très beau souvenir d'un Corton Charlemagne 97 digne des meilleurs.

    Didier
    #4

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : Re: Rapet Père et Fils

    C'est un excellent domaine où la qualité semble régulièrement au rendez-vous.
    Vincent qui a repris le domaine, il y a quelques années déjà, est un excellent vinificateur.
    Ses Corton-Charlemagne sont excellents, mais j'ai un petit faible pour son Pernand 1er cru "Sous Frétille" (en blanc) et son 1er cru rouge "Pernand-Vergelesses "île des Vergelesses"qui vaut bien des Cortons (Pour infos: mêmes sols et superbe exposition Est- Sud-est;il est incompréhensible que celà n'ait pas été classé grand cru également)

    J.P Renard
    #5

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : CR:Re: Rapet Père et Fils

    CR: Corton-Charlemagne - Rapet P&F 1994 : 1/11/04
    J17,5 - VM16/16,5 – PP17,5 – LG16,5
    - Robe plutôt pâle.
    - Nez opulent, miellé (miel de châtaignier), pour des notes assez discrètes encore d’agrumes, de végétal. La minéralité s’exprime sous forme de craie.
    - Bouche riche mais sans lourdeur, nette, encore peu loquace. Très réussie pour le millésime (on a pensé à un GC de Chablis 92, chez un grand producteur) : pureté, droiture, minéralité, allonge, boisé intégré. Elle paraît loin d’avoir dit son dernier mot.

    CR: Pernand-Vergelesses 1er Cru Ile de Vergelesses – Rapet P&F 2000 : déc 2004
    PP15,5 – LG15
    - Nez clair, offrant des odeurs typées de fruits, de fleurs, de ronce et une pointe de fourrure.
    - Bouche sans fioritures, gourmande et possédant une belle acidité. Goûts de cerise et de framboise pour une finale nette et fraîche.
    #6

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 17376
    • Remerciements reçus 1233

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : CR: Rapet Beaune, Clos du Roi 2000

    CR: Rapet Beaune, Clos du Roi 2000

    Goûté récemment, je ne suis pas sous le charme, même si je reconnais une bonne concentration et un belle typicité.
    La robe est sombre et déjà un peu évoluée. Le nez est animal puis s'ouvre un peu sans perdre cette dimension. le boisé est marqué, sur des notes cacaotées.
    La bouche est élégante, vive en finale avec des tanins que j'ai trouvés un peu accrocheurs.

    Jérôme Pérez
    #7

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2641
    • Remerciements reçus 109

    milleret a répondu au sujet : Re: Beaune, Clos du Roi 2000

    J'ai surtout un faible pour le Corton-Charlemagne ..j'apprécie moins ses rouges .
    #8

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : Re: Rapet Père et Fils

    Jérôme,

    Les 2000 sont effectivement un peu courts et leur évolution sera sans aucun doute rapide; Mais cela vaut pour la plupart des Bourgognes (sauf rares exceptions), les conditions climatiques n'étaient pas extraordinaires.
    Par contre, si vous avez l'opportunité de goûter les 90, 99 et 2002, n'hésitez-pas!

    J.Pierre Renard
    #9

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1334
    • Remerciements reçus 109

    herve2 a répondu au sujet : CR: Rapet Père et Fils, Corton-Charlemagne 2002

    Gouté il y a quelques semaines un monumental CR: Corton-Charlemagne 2002 !! Ce sera un pur chef-d'oeuvre dans 10 à 15 ans. Dégusté ensuite, le 2001 a démontré la grande régularité de ce vin (acheté 40 euros à Carrefour Aulnay-sous-Bois).

    Le Pernand-ergelesses 1er cru m'a laissé un souvenir plus mitigé. A revoir.
    #10

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 9446
    • Remerciements reçus 766

    claudius a répondu au sujet : CR: Rapet Père et Fils, Corton Charlemagne 2002 & 1996

    CR: Corton Charlemagne 2002 & 1996

    96: mes papilles ont été tétanisées par une forte note d'agrume, vin encore dissocié et difficile à comprendre

    2002: rien à voir avec le 96, bcp plus uni, harmonieux, noisette grillée, agrume, un vin à attendre
    #11

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2641
    • Remerciements reçus 109

    milleret a répondu au sujet : Re: Rapet Père et Fils

    J'ai dégusté et acheté ce 96 à la propriété en pensant ouvrir une bouteille pour les 10 ans ..je vais donc reculer cette date , mais je reste confiant , tant le potentiel de ce vin paraissait énorme .
    J'ai également acheté le 2002 qui se laisse déjà bien apprivoiser ...mais là aussi une très belle bouteille pour les 10 ans à venir .
    #12

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : CR: Rapet Père et Fils - Corton rouge 1996

    CR: Corton - Domaine Rapet 1996 :
    LG15 – PP15,5 – JP15/15,5

    Sans surprise, la robe a pris des reflets ambrés. Le nez est une belle consignation d’exhalaisons plus évoluées, animales de cerise, de café, de cuir, de feuilles mortes, de havane, de fumée. Milieu de bouche de classe intermédiaire (finesse tannique seulement relative). Finale propre mais qui a malheureusement tendance à décrocher.
    #13

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : CR: Rapet Père et Fils - Corton-Charlemagne 2002

    CR: Corton-Charlemagne – Domaine Rapet Père & Fils 2002 :
    JP17 – PP17 – LG16,5/17

    - Le nez agréable mais réservé dissipe des odeurs de fruit (pêche, poire), de fleurs de vignes, de miel. On apprécie l’absence d’écran boisé.
    - Bouche fine, pure, citronnée. Un formidable retour minéral achève une finale réjouissante.
    - Ce vin ressemble un peu à celui proposé par Doudet, avec un élevage très restreint.

    Contrairement au 2004 (que l'on peut trouver un peu simple), il fait l'unanimité ...
    #14

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : CR: Rapet Père et Fils - Savigny + Corton Pougets 2002

    CR: Savigny-Lès-Beaune - Domaine Rapet Père & Fils 2002 :
    JP14,5 – PP14,5 – LG14,5

    On revient à un nez plus satisfaisant, élancé, valorisé par des notes bien plus élégantes de fruits et de fleurs, de noyau. La bouche est dense, encore un peu astrigente. Un brin agressive (cf. Angerville) et tonalités végétales gênantes.

    CR: Corton Pougets – Domaine Rapet Père & Fils 2002 :
    JP14,5 – PP14,5 – LG15

    Nez proche du précédent en plus minéral, attirant. Selon notre hôte, le vin est élaboré à partir de pinots fins ..; Viril, dense, il nous semble profiter d'une certaine classe malgré un peu de rusticité encore. Finale sur de beaux fruits rouges.
    #15

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : CR: Rapet Père et Fils

    CR: On trouve ici un accueil impersonnel de type « caveau de dégustation/achat » (on ne déguste que les vins à vendre). Les vins sont servis à température ambiante (trop chauds), ce qui ne les aide pas. En blanc, de beaux Pernand-Vergelesses et un Corton-Charlemagne qui divise (on boira quelques semaines plus tard un admirable Corton-Charlemagne 2002). La série de rouges est décevante : elle laisse une impression mitigée en raison d’expressions grêles, triviales, végétales (vins un peu verts).

    Vins blancs du millésime 2004 en bouteille :
    Bourgogne Aligoté - Domaine Rapet 2004 :
    LG12,5 – PP13 – JP13

    Maigres senteurs de végétal et de citron. Expression flaccide, finale trop brève (le vin est bu trop chaud, comme les suivants d’ailleurs).

    Pernand-Vergelesses « Les Combottes » - Domaine Rapet 2004 :
    LG13,5 – PP14,5 – JP14,5

    Plus intéressant, légèrement boisé. Bouche correcte, grasse.

    Pernand-Vergelesses 1er cru Sous Frétille - Domaine Rapet 2004 :
    LG14,5 – PP15,5 – JP15,5

    On débusque des senteurs de minéral, de pamplemousse, de fleurs blanches. Bouche pure, dopée par une belle acidité minérale, terminée par une amertume intéressante.

    Pernand-Vergelesses 1er cru Clos du Village - Domaine Rapet 2004 :
    LG15 – PP15,5 – JP15

    Une olfaction nette qui possède un éclat indéniable : fruits mûrs, agrumes. La silhouette est réussie, vive, minérale. Pointe de vanille et finale prolongée par de beaux amers.

    Corton-Charlemagne - Domaine Rapet 2004 :
    LG15,5+ ? – PP17 – JP16,5

    Ce cru bien défini mais fort discret distille des senteurs de poire, de vanille, de menthe, de tilleul, d’agrumes et de réglisse. Elle est moyennement puissante, avec une minéralité au second plan, pouvant ainsi sembler anodine (à moins qu’elle ne se refuse délibérément à toute démonstrativité). Pour Laurent, il y a anormalement peu de différence avec les vins précédents (expression trop sommaire), peu de fond et de caractère et enfin la finale est désespérément succincte pour un tel grand cru. Pour Pascal : élégance, minéralité, pureté, allonge dans un profil nullement tapageur.

    Vins rouges du millésime 2004 en bouteille :
    Pernand-Vergelesses - Domaine Rapet 2004 :
    LG13,5/14 – PP14 – JP13,5

    Nez avenant, composé de noyau, de fleurs. Matière finement fruitée, un peu frêle et végétale. Ce défaut de maturité (ou ce qui nous apparaît comme tel, du moins), se retrouvera dans d’autres vins rouges.

    Beaune 1er cru Clos du Roi - Domaine Rapet 2004 :
    LG14,5 – PP14,5 – JP14,5

    Supplément de fond, affabilité fruitée (framboise) et florale. Il y a une certaine tendresse dans cette matière sans trop de poids.

    Aloxe-Corton - Domaine Rapet 2004 :
    LG14 – PP13 – JP14

    Beau nez fruité, plus terrien, avec de la violette et de la framboise confite. Souple, sans grand fond, impression de rusticité excessive (la classe s’en ressent).

    Autres vins rouges en bouteille :
    Pernand-Vergelesses 1er cru Ile de Vergelesses - Domaine Rapet 2003 :
    LG14 – PP13,5 – JP14

    Le millésime explique un fruit plus lourd. Matière souple, peu racée, qualité tannique en retrait. Clairement un air de vin du Rhône Nord (violette, réglisse). On a vu avec les meilleurs Vougeot 2003 que cette tendance n’était pas forcément synonyme de déchéance.

    Beaune 1er cru Grèves - Domaine Rapet 2003 :
    LG14 – PP15 – JP15

    Fruit très mûr ici aussi : le vin possède une ampleur inhabituelle, avec une présence tannique imposante plus agreste (mais ce vin, amené de la cave, est notablement plus froid).
    #16

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : CR: Rapet Père et Fils - Corton-Charlemagne 1990

    CR: Corton-Charlemagne – Domaine Rapet 1990 :
    VM17,5 – JP18 – LG18 – PP18,5

    - Le nez offre ici des senteurs idéales que l’on pourrait aussi situer à Meursault ou surtout à Chablis : miel, agrumes, fleurs, menthol. Propre, distingué, avec en bonus une impeccable rétention du minéral.
    - Bouche sans tapage mais d’une parfaite noblesse. Remarquables fraîcheur et tenue en bouche pour cette sève fine et dense, encore jeune, se terminant par des goûts très persistants et friands de pêche et de cannelle s’associant parfaitement à l’austérité plus minérale (très cristalline) et réglissée du vin.
    #17

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4989
    • Remerciements reçus 719

    Olivier Mottard a répondu au sujet : CR: Rapet Père et Fils

    CR: Les vins sont goûtés lors d'une dégustation organisée par l'a.s.b.l. Les Compagnons du Cep.

    Tous les vins du domaine présentent une belle robe rubis brillante.

    Beaune 1er cru "Clos du Roi" 2004

    Un vin au nez très frais sur de beaux fruits rouges (fraise et cérise).
    La bouche est très fraîche, gourmande, sur des notes de fruits dans un très bel équilibre et une grande longueur.
    Très beau vin.

    Pernand-Vergelesses 1er cru "Iles des Vergelesses" 2004

    Le nez est davantage marqué par les fruits accompagnés par un léger boisé et de beaux épices.
    Même si l'acidité est ici plus marquée, elle participe à la fraîcheur d'un ensemble parfaitement équilibré et long.
    Re-beau vin !

    Corton Grand Cru "Pougets" 2004

    Un léger boisé/grillé et une note de cerise griotte caractérisent un nez élégant.
    La bouche est suave, très longue, parfaitement équilibrée avec ses notes de fruits très purs et s'achève sur une rémanence avec de nobles amers.
    Un très beau 2004 !

    Cordialement,

    Olivier
    #18

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : Re: Rapet Père et Fils

    Moins enthousiaste que toi sur le Beaune Clos du Roi 2004 (petite matière).
    #19

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 787
    • Remerciements reçus 116

    Alain Hinant a répondu au sujet : Re: Rapet Père et Fils

    Salut Laurent,

    D'accord avec toi, mais le viticulteur a certainement voulu privilégé le fruit a la matière, ce qui donne un vin manquant un peu de corps mais avec, par contre, un coté suave, frais et fruité que j'aprécie beaucoup dans ce millésime plutot que, certains vins goutés avec certe plus de corps mais également des tanins amers qui ne présagent rien de beau.

    Amicalement,
    Alain Hinant
    #20

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : Re: Rapet Père et Fils

    OK.

    Par souci de cohérence, je te renvoie à l'ensemble des vins que nous avions découverts au domaine, en contexte !

    J'aimerais bien un avis sur le Corton-Charlemagne 2004 !
    #21

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4989
    • Remerciements reçus 719

    Olivier Mottard a répondu au sujet : Re: Rapet Père et Fils

    Moi aussi, mais il n'était pas proposé à la dégustation !

    Avis à ceux qui l'ont dégusté, CR bienvenu !

    Olivier
    #22

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : CR: Rapet Père et Fils - Corton-Charlemagne 2005

    Quelqu'un a-t-il eu l'occasion de déguster les vins suivants du Domaine Rapet Père & Fils :

    - Pernand blanc Premier Cru Sous Frétille 2005;
    - Corton Charlemagne 2005.

    D'avance merci pour les informations que vous pourriez me communiquer sur ces vins.


    CR: 18. Corton-Charlemagne : Domaine Rapet 2005 : 18/1/07
    DS15 - PC12 - MS14 – LG(11,5) - BLG13 - Prix : 42 €

    Ici encore, on est dérouté par une expression boisée très forte. Il paraît vraiment très difficile de trouver l’origine du vin (Bourgogne ?, Bordeaux ?). Un tel apport de bois paraît peu excusable sur le millésime. Certains dégustateurs parviennent à deviner une matière de qualité.

    Le lendemain :
    Un peu mieux, boisé moins présent mais toujours là, 14,5/15 ce qui n'est pas beaucoup pour ce type de cru !
    #23

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2269
    • Remerciements reçus 0

    20sang a répondu au sujet : Re: Rapet Père et Fils - Corton-Charlemagne 2005

    le bois ça peut être utile pour faire oublier des rendements confortables et une maturité moins confortable...

    ce que nous avions tous perçu sur qqs bouteilles de mill + anciens (et comme la tendance est plutôt à + de rendements sur les blancs -qui se vendent tellement bien ce serait bête de s'en priver- en Bourgogne)

    «Un homme se doit de croire en quelque chose... Moi, je crois que je vais boire un autre verre !»
    #24

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : CR: Rapet Père et Fils Pernand Ile des Vergelesses 2004

    CR: Pernand-Vergelesses Ile des Vergelesses Rapet 2004 : 12/20 – 11/6/07
    Un nez qui me paraît flirter entre le pinot noir et le gamay. Il s’exprime sous forme de notes sans complication de ronce, de réglisse. Bouche ne manquant pas de matière mais dure (amertume, acidité, relative verdeur, comme constaté sur les vins bus au domaine, alors que les 2004 goûtés lors de notre périple ne présentaient pas ce défaut). L’élégance n’est vraiment pas de la partie !
    #25

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 44
    • Remerciements reçus 0

    Le Châ a répondu au sujet : Re: Rapet Père et Fils

    20sang
    le bois ça peut être utile pour faire oublier des rendements confortables et une maturité moins confortable...
    ce que nous avions tous perçu sur qqs bouteilles de mill + anciens (et comme la tendance est plutôt à + de rendements sur les blancs -qui se vendent tellement bien ce serait bête de s'en priver- en Bourgogne)


    20sang,

    je me réveille un peu tard certes, mais sans avoir "d'actions" cz Vincent Rapet, vous ne pensez pas que vous y allez un peu "dur" ?

    Je n'ai pas eu ces perceptions boisées exagérées sur les vins récents que j'ai goûtés cz lui... y compris pour le Corton 2005...

    Par contre le support bois se ressent peut être un peu plus qu'à l'époque de son père en vin jeune (notamment sur les blancs) mais je pense que cela devrait se fondre harmonieusement avec l'âge, les matières sont généralement belles.

    Je ne suis pas certain que les rendements aient "grimpé" dans les derniers millésimes, Vincent Rapet est un vigneron consciencieux, discret et inquiet. Je me suis promené dans toutes ses vignes, y compris les aligotés, et je pense que les accusations de rendement élevés ne sont pas justifiées.

    De plus, on peut toujours laisser « pisser » la vigne mais je ne pense pas que les « mauvais » Pernand souffrent de rendements exagérés mais plutôt de maturités limites (exposition moins solaire que sur Aloxe, altitude élevée des plus beaux terroirs, courants d’airs froids/frais, etc…).
    Evidemment, les problèmes de rendements et de maturité du raisin sont liés mais c’est surtout la maturité du raisin qui me choque sur certains vins de ce village, bien avant d’éventuelles « dilutions ».

    NH
    #26

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 298
    • Remerciements reçus 1

    Thémistocle. a répondu au sujet : CR: Domaine Rapet Père et Fils, Pernand 1er cru « en caradeux » 2005

    CR: Domaine Rapet Père et Fils, Pernand 1er cru « en caradeux » 2005: la robe brillante est pâle, le nez généreux et fin demeure dans une confusion à ravir, associant générosité et finesse, le fruit et la fleur côtoyant la roche . La bouche est d'une amabilité fondée sur une matière première irréprochable, marquée par son équilibre et son naturel. Le vin qui est encore un peu chahuté s'est précisé peu à peu durant les cinq jours passés sur cette bouteille, révélant sa pureté , le vin devant trouver ses marques l'année prochaine pour s'exprimer pleinement sous le sceau de la tendresse. 16/20.

    Bien à vous tous,

    Lionel.

    L. VAN DER GUCHT.
    #27

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 99
    • Remerciements reçus 0

    alain jarlan a répondu au sujet : CR: Rapet Père et Fils Corton 2001 et 2005

    CR: Corton GC 2005
    Ler fruit est éclatant,riche matière, arôme nets, le boisé présent mais bien intégré.
    Du bon travail.

    CR: Corton GC 2001
    Je suis plus critique par rapport au 2005, mais cela peut s'expliquer par le millésime.
    Ce vin est déjà bien évolué pour son âge, l'amertume ressort nettement.Par contre il y a toujours une belle matière et une longueur interessante.Manque de maturité jeune ?
    Quelqu'un a-t-il goûté un Corton GC 2001?
    #28

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 796
    • Remerciements reçus 0

    Gweno1 a répondu au sujet : CR: Rapet Père et Fils

    CR: Jeudi 6 Mars 2008 - 15h
    Nous sommes accueillis par Vincent Rapet qui nous laisse entre les mains de Vincent Richez car nous avions rendez-vous en même temps qu’un petit groupe de japonais.

    Nous débutons par les blancs
    Pernand-Vergelesses (PV) village 2006 (20% de fûts neufs)
    Au nez, il est acacia et sucre cuit. En bouche, l’attaque est citronnée puis viennent des arômes de boisé, d’acacia, de vanille pour finir sur de la noisette. BIEN
    PV 1er Cru « Sous Frétille » 2006
    Le nez est acacia, pêche blanche, avec un fond vanillé et miellé.
    On retrouve la même attaque citronnée, mais avec plus de complexité, une belle minéralité avec une finale sur le beurré et le boisé cèdre. TRES BIEN
    Corton-Charlemagne Grand Cru 2006
    Le nez est complexe, cela se bouscule dans le verre : acacia, pêche blanche, poire williams.
    En bouche, en plus de l’acacia et de la poire, je trouve du cédrat, de la vanille et une finale très noisette. L’équilibre est parfait entre l’acidité et l’amertume. EXCELLENT

    Après ces mises-en-bouche, nous continuons avec les rouges
    PV Village 2005
    Une friandise de petits fruits avec une pointe de sureau. Pas de doute c’est du Pinot !
    En bouche, un beau fruité et un fond d’encens, une attaque assez vive avec des tanins assez marqués. TRES BIEN
    PV 1er cru « les Vergelesses » 2005

    Il est plus sur la retenue, moins exubérant, mais plus floral. En bouche, il est assez tannique mais complexe, assez fruitée et florale (rose), mousse de chêne, avec une finale sur le beurré. Il est nécessaire de l’oublier quelques temps en cave. TRES BIEN
    Aloxe-Corton 2005

    Un nez beurré, floral, sucre cuit, myrtille, groseille et vanille. Un beau nez élégant.
    En bouche il manque un peu de complexité, mais il a une belle longueur. BIEN
    Corton GC 2005

    Au nez, il est un peu sur la retenue, des notes de thé noir se dégagent ainsi que des notes de fleurs et de fruits rouges.
    En bouche, il est élégant, fin, complexe, long …. Et ses tanins sont déjà bien fondus. EXCELLENT
    PV 1er cru « Ile les Vergelesses » 1998

    En vieillissant un peu, des notes de viandées, de venaison, de tabac / encens et de thé noir apparaissent. Le fruité est toujours présent et plus complexe.
    En bouche, l’attaque est fruitée, le cœur est viandé et la finale est un retour sur le fruit avec un peu de poudre de riz. La structure tannique est présente mais non agressive. EXCELLENT

    Alors que nous étions en pleine discussion sur quoi prendre ? Combien ? Pour combien ? Etc. Voilà que Vincent Rapet ouvre pour ses japonais une Corton-Charlemagne 1989
    .
    Je profite de l’occasion pour en avoir un peu dans mon verre.
    Le nez est animal, limite indolé, puis cédrat confit et anisé.
    En bouche il est amande légèrement grillé, floral, fruité (agrume) et très légèrement oxydé. Je le vois avec un carpaccio de Saint Jacques à la truffe et huile de noisette. EXCELLENT.

    C’est une très belle découverte, les vins sont tous bien typés et bien faits.
    #29

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : Re: Rapet Père et Fils

    Pour Chinbourg :

    L'indole est un composé organique aromatique hétérocyclique. Le nom indole est dérivé de l'indigo, un pigment bleu dont la molécule contient deux groupements indoles soudés. Il peut être décrit schématiquement comme étant formé d'un cycle benzénique et d'un cycle pyrrole accolés. Le doublet électronique porté par l'atome d'azote dans la représentation de Lewis participe à la délocalisation aromatique. Contrairement aux amines classiques, l'indole n'est donc pas une base puisque le caractère aromatique est perdu en cas de réaction chimique mettant en jeu ce doublet.

    L'indole est un composé solide à la température ambiante, qui possède une odeur intense de matière fécale. En revanche à faibles concentrations, il possède une odeur fleurie, et est un constituant d'un grand nombre de parfums.

    L'indole est naturellement présent dans le goudron de houille. La structure indole est présente dans de nombreux composés organiques comme le tryptophane (un acide aminé) ainsi que dans les protéines contenant du tryptophane, dans des alcaloïdes et des pigments.

    L'indole peut subir une substitution électrophile aromatique, principalement en position 3. Les composés de type indole substitué constituent les blocs de base des alcaloïdes de type tryptamine comme la sérotonine (un neurotransmetteur), la mélatonine, la psilocybine (une substance hallucinogène), la diméthyltryptamine, le 5-MeO-DMT ou encore le LSD. Parmi les autres composés dérivés de l'indole, on peut citer l'auxine (une hormone des plantes), l'indométacine (un anti-inflammatoire) ou le pindolol (un bêta-bloquant)


    Pas vraiment trouvé cette note dans le 2002, le 1990, le 1994, le 2004 mais je me laisse volontiers porter par la description de Gweno (aromaticienne de formation, Laurent !) en repensant à ma visite au domaine en mars 2006 (cf plus haut) ...
    #30

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux