Domaine Hubert Lignier, Morey Saint-Denis

    • retourdebaton
    • Portrait de retourdebaton
    • Visiteur

    retourdebaton a répondu au sujet : CR: Domaine Hubert Lignier - Gevrey-Chambertin - "les Seuvrées" 2011

    Domaine Hubert Lignier - Gevrey-Chambertin - "les Seuvrées" 2011

    Carafé deux bonnes heures, ce pinot distingué au nez s'exprime sur de jolis notes de Framboises, de fruits rouges écrasés. La bouche est d'une grande finesse, à l'aveugle, les dégustateurs évoquent un Chambolle 1er cru, le milieu de bouche est encore un peu vert mais la finale s'allonge magnifiquement, en dentelle, sur des parfums de griotte. Un excellent vin.

    Paul
    #121

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1181
    • Remerciements reçus 10

    Nemo73 a répondu au sujet : CR:Bourgogne Pinot Noir 2011 - Domaine Hubert Lignier

    CR:Bourgogne Pinot Noir 2011 - Domaine Hubert Lignier
    [size=x-small]Goûté chez un caviste[/size]

    Pinote un peu, pas très expressif, vaguement végétal à peine, pointe acétique (volatile). Fond de verre offrant un léger fruit, à peine sur la cerise plutôt herbacée. Très belle bouche ronde, pleine, fruité léger peu mûr. Belle acidité, pointe végétale, fraicheur. Bonne longueur.

    J'aime le toucher de bouche de ce vin, sa fraicheur, je regrette le manque d'expressivité du fruit.

    BIEN (+) / BIEN+
    #122

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • retourdebaton
    • Portrait de retourdebaton
    • Visiteur

    retourdebaton a répondu au sujet : CR: Domaine Hubert Lignier Gevrey-Chambertin 2010

    Domaine Hubert Lignier Gevrey-Chambertin 2010

    Après avoir expérimenté le domaine Hubert Lignier avec un Gevrey Chambertin "les Seuvrées" 2011 que j'avais beaucoup apprécié malgré la jeunesse, je me lance sur un Gevrey "village" 2010, carafé 8 heures. Et franchement, c'est bluffant pour un simple village. Le nez dégage de superbes parfums de fruits rouges, de groseille de framboise. La matière en bouche est d'une délicatesse étonnante, les dégustateurs partent sur un Chambolle 1er cru. La longueur est belle, en finesse, on est dans le style "Pinot de velours" avec cette touche de groseille en finale. Excellent dès aujourd'hui avec un bon carafage.

    Paul
    #123

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 3982
    • Remerciements reçus 2

    milleret jean luc a répondu au sujet : CR: Domaine Hubert Lignier Morey Vieilles Vignes 1996 .

    Comment se préparer à une prochaine petite virée en Bourgogne , c'est très simple : on réserve une belle table à Chambéry ( Carré des Sens ) on se propose d'apporter une belle bouteille ...ce soir , c'est encore un vin de mon domaine préféré .
    Un premier nez magique ( le bouchon est à peine marqué sur quelques millimètres ) ....on sait de suite que le plaisir est au rendez vous .....ces arômes floraux qui dominent ( toujours ces petites fleurs de Karkadé ) ...le vin est d'une jeunesse incroyable ...un équilibre exceptionnel et un potentiel à défier les futures années ..plus de 20 ans , c'est certain .
    Il me tarde de retrouver la famille Lignier ...dans 48 heures . Avec un peu de chance , Laurent va peut être me trouver une petite de 49 ..pour accompagner notre soirée de lundi et me faire oublier que je vais faire tourner le compteur le 10 du mois .

    J'aimerais avant tout mettre en avant un jeune couple qui vient de reprendre cette belle adresse à Chambéry ....ils ne sont pas loin de me rappeler les premiers instants à l'auberge des Morainières à Jongieux . En moins d'un an , cette table est classée première sur Tripavisor ....le service en salle est assuré par l'épouse du chef . Elle est ravissante , chaleureuse et surtout une belle expérience en hostellerie de standing ( Annecy ) ....une petite pensée ce soir pour les deux petits jeunes de Reims qui se sont déplacés dernièrement à Chambéry ..malheureusement , le restaurant était fermé .
    Si vous passez dans la région ....mais il faudra réserver . Le jeune chef a été formé chez Michelon ( Lac d' Aiguebelette ).....j'espère que Jean Philippe Dufour aura eu le temps de lui communiquer sa passion ....je n'ai pas eu la possibilité de le rencontrer ce soir ...mais nous sommes amenés à nous retrouver très souvent .

    Accueil » Le Chef

    ChefJULIEN RORATO | SELF MADE CHEF

    Chercheur inlassable de nouveaux goûts, il aime surprendre avec des associations détonantes !

    Impétueux, il propose une cuisine succulente sans avoir connu les brigades d’étoilés. Diplômé en cuisine, c’est auprès de Benjamin Collombat, espoir Michelin 2011 aux Trésoms (Annecy) et élève de Guy Martin, que Julien Rorato se frotte à la gastronomie et se révèle, apprend les techniques et tours de main…

    A tout juste 27 ans, il prend la tête des cuisines du Restaurant Comptoir du Lac (Hôtel Clos Marcel ****, Lac d’Annecy). Il y développera, avec une grande liberté de création, une cuisine fraîche de saison, relevée d’épices rares et exotiques. Souvent salué par des épicuriens, les 3 années qu’il y aura passé auront données un souffle nouveau à la Gastronomie Annécienne.

    Un parcours singulier qui se poursuit dans une nouvelle aventure, l’ouverture du Carré des Sens. Avec sa compagne Marion, le Chef s’installe dans la ville historique de Chambéry pour y offrir sa cuisine, moderne et respectueuses des produits de son environnement.

    Il n’y a pas de bonne cuisine ni de bons cuisiniers
    #124

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 6482
    • Remerciements reçus 3321

    Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : Re: Domaine Hubert Lignier Morey V Vignes 96 .

    Merci Jean-Luc pour ce CR : cela me remet en mémoire le magnifique Gevrey-Chambertin Les Combottes du même producteur et du même millésime que tu nous as fait déguster l'été dernier !

    Et je note l'adresse du carré des Sens !

    Amitiés oenophiles,
    Jean-Loup
    #125

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 83
    • Remerciements reçus 2

    strawberrysoap a répondu au sujet : CR: Hubert Lignier Morey Saint Denis 2007

    Bu au restaurant à la suite d'un chambolle musigny Mongeard Mugneret 2009, ce Morey Saint Denis 2007 d'Hubert Lignier présenté en grand verre issu d'une demi bouteille. Une première pour moi. Le vin se présente avec une forte volatilité et un premier nez pharmaceutique avec des notes de vernis voire d'acétone fort désagréable. Le vin est à peine coloré et il faudra du temps pour qu'avec l'oxygénation tout soit en place. Alors le vin se livre, reprend de la couleur, avec un côté terrien, minéral. Il se montre doté d'une réelle matière pour un village avec des notes légèrement fumées, poivrées et végétales (lierre et ronce). Pas vraiment le vin de plaisir de premier abord, mais un vin plutôt corsé dans le style bourguignon et qu'on imaginerait bien avec une daube ou un gibier.
    #126

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4094
    • Remerciements reçus 1149

    Vaudésir a répondu au sujet : Re: MOREY SAINT DENIS VILLAGE 1997

    2007 ou 1997?merci
    Stéphane
    #127

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1393
    • Remerciements reçus 920

    Super-Pingouin a répondu au sujet : CR: LPV75 rencontre Laurent Lignier et son millésime 2013 au domaine

    [size=x-large]
    CR: LPV75 rencontre Laurent Lignier et son millésime 2013 du domaine
    [/size][/b] Notre groupe s’est évertué à rendre visite à ces vignerons de Morey-Saint-Denis sous l’impulsion de 2 d’entre-nous puisqu’ils avaient dégusté un 1er cru les Blanchards 2010. Autant nous pressentions que nous allions boire du très bon pendant notre séjour avec nos visites chez Claude Dugat et chez Jean-Marc Roulot ; autant nous n’avions aucun repère pour ce domaine hormis cette bouteille et la lecture de la rubrique ici dédiée.

    Nous arrivons en fin de journée et sommes très aimablement accueillis par Stéphanie Lignier. Elle nous emmène dans l’une des caves voûtées où nous nous joignons à un groupe de dégustateurs japonais emmené par Chisa Bize – que nous rencontrions également pour la première fois. Laurent nous reçoit même si la silhouette d’Hubert n’est jamais bien loin.

    [size=large]
    Le domaine et son histoire depuis les années 70
    [/size][/b] Le domaine s’étend sur 9 ha pour 30 appellations et cuvées. 75% des ventes se fait à l’export et 25% en France.

    Avant les années 80, le domaine vend une partie de son vin en bouteilles, une autre en fûts. Hubert Lignier fait alors partie des 4-5 premiers vignerons à vendre en bouteilles. Le déclic vient avec la crise pétrolière en 1973. Les courtiers arguent qu’en raison de la morosité économique ils souhaitent acheter les fûts de l’année moins chers que ceux du millésime précédent. 1973 est pourtant meilleur. Parallèlement, les importateurs étrangers commencent à arriver dans la région à la recherche de petits vignerons à distribuer. Ce fut une opportunité pour le domaine.

    1992, Romain, le petit frère de Laurent, rejoint son père. Plusieurs d’entre-vous ont déjà rapporté sur le topic son triste destin. Laurent Lignier, lui, revient en 2006-2007. Il avait une formation commerciale et travaillait chez Albert Bichot. Il entreprend alors une formation technique pour compléter ses compétences. « Je ne souhaitais pas travailler au domaine auparavant. La tragique perte de mon frère a bien entendu influencé ma décision. Ce retour fût néanmoins mûrement réfléchi et j’ai repris l’exploitation. »
    [size=large]
    Des méthodes culturales respectueuses de l’environnement, une vinification sur le fruit et un élevage prolongé
    [/size][/b]
    Pas d’insecticide, pas de désherbant depuis plus de 25 ans. Les pratiques sont biologiques depuis 2011. Les raisins sont intégralement éraflés à quelques rares exceptions. « Les meilleurs tanins viennent de la peau. Je ne cherche pas ceux de la rafle ni ceux des pépins. En outre la rafle rend le pigeage difficile et oblige à effectuer des remontages.». En fin de cuvaison, Laurent goûte pour savoir s’il faut procéder à un pigeage supplémentaire.

    Notre hôte a conservé la tradition familiale d’un élevage long puisque cela a toujours très bien fonctionné ainsi. Les vins passent en général 18 mois en fûts. Le soutirage se fait par gravité et avec de l’azote. Laurent tâche alors de ne pas troubler les lies puisqu’il ne filtre pas ses vins. Il profite également de l’opération pour dégazer. Les vins passent ensuite 2 mois en cuve pour être élevés en masse. La mise ne s’effectue donc qu’en Juin N+2.
    [size=large]
    Les projets du domaine
    [/size][/b]
    Des travaux ont été menés il y a un an pour relier les 2 caves anciennes, de part et d’autre du domaine. Un couloir et une pièce en béton forment désormais une jonction souterraine. Il fallait auparavant sortir et traverser la cour pour passer d’un lieu à l’autre.
    « - Les travaux ont dû être longs. 10 mois, un an?
    - Non ce fût relativement rapide, 4 mois. Les modules de bétons ont été amenés déjà formés. »
    L'une des deux caves.
    « - Quels sont vos projets à venir?
    - Nous allons installer des filets anti-grêle. Le domaine Rossignol Trapet a déjà commencé des tests l’année dernière. Nous allons faire de même.
    - J’ai lu que des canons à iodure d’argent allaient être mis en place sur la partie Côte de Nuits.
    - En effet, la zone d’action a été étendue. Il faudra analyser leur degré d’efficacité. »

    [size=large]
    Le millésime 2013
    [/size][/b]
    «- Le millésime fut tardif. Les vendanges ont commencé le 6 Octobre lorsqu’elles avaient débuté la première semaine de septembre en 2011.
    - Après 2013, vous avez dû être contents d’avoir un millésime 2014 plus généreux?
    - Le rendement fut tout à fait correct en 2013, entre 35 et 40 hl. Et oui, 2014 était plus conforme à ce que nous attendions. Ce sont nos voisins de la Côte de Beaune qui ont souffert.
    Et Chisa de préciser le cas de son domaine
    - Nous n’avons eu que 17 hl (sic!). »
    Gevrey Chambertin
    L’une des exceptions à l’égrappage complet, 15 à 20% de vendanges entières sur cette appellation. Un vin qui fait cohabiter des sensations contrastées. Il est presque végétal, épicé et doux à la fois. La bouche arrondie parvient à exciter les papilles. Bien-

    Morey Saint Denis
    Le vin est un assemblage de 3 parcelles dont Chenevery qui a la particularité d’avoir une partie en village et une autre en 1er cru. « Je vais peut être l’appeler Trilogie ». La bouche est mordante, fine, nette. Elle est faite de petites baies de fruits rouges acidulés qui étirent le vin dans le temps. Je pense que c’est la première fois que je continue de goûter un vin autant sur le bout des papilles. Comme si toute la finale se concentrait avant de s’allonger sur la pointe de la langue. TB-

    Chambolle Musigny 1er cru les Baudes
    Un nez timide, discret. La parcelle se trouve sur un sol contenant beaucoup de cailloux. L’inclinaison tend un peu au Nord. La matière est très fine et consistante. L’acidulé est long, très long. Un fil se tend sur la langue et porte l’ensemble très loin. On retrouve un style commun avec le Morey. TB «- Combien êtes-vous au domaine ?
    - Quatre. Chisa, combien êtes-vous ?
    - Nous sommes 5 pour les travaux dans les vignes, dans la cave, l’embouteillage/étiquettage, l’administratif. Lorsqu’il y a des pics d’activités à un poste, nous réallouons les ressources.
    - Nous sommes 4 pour 9ha, vous êtes 5 pour 22ha. Il faudra que je vienne travailler et apprendre chez vous. » J

    Morey Saint Denis 1er cru La Riotte
    « Le nom ne provient pas de la Griotte. Il signifie Petite Rue.»
    Le vin est déjà très plaisant, dès sa jeunesse. L’équilibre est bien construit avec des tanins serrés, du volume, quelques épices. TB-

    Morey Saint Denis 1er cru Les Chaffots
    Parcelle entre 280 et 310 mètres d’altitude. Elle est vendangée la première. L’inclinaison regarde vers le Sud. L’acidité est un peu plus importante, le volume est plus conséquent. Le vin accroche un peu les muqueuses. Sa largeur emplit la bouche et son soyeux tisse ce fameux fil tendu en son centre. Les trois dimensions sont pleinement occupées. Superbe toucher. Excellent
    Laurent prélève un vin sur fût pour nous le servir dans nos verres. « C’est un grand cru, je vous laisse deviner lequel ». Statistiquement on a une chance sur deux mais personne de notre groupe ne se lancera puisque nous n’avons bu aucun des deux. Ce vin a tout en +. Plus rond, plus de matière, plus d’expression, plus de longueur. L’impression de glycérine enveloppe le vin et arrête l’acidulé fuyant sur le bout la langue. Ce sont les capteurs sensoriels en bas de langue qui sont le plus sollicités. Les nuances se prolongent dans un second puis un troisième temps. Quelle maîtrise! Excellent. Charmes Chambertin

    Ainsi s’achève notre tour du millésime mais pas la générosité de Laurent. « J’ai d’autres choses à vous faire goûter. » Chic !

    Chambolle Musigny 2012
    “Nous avons commencé à vendanger le 24/25 Septembre. La pression du mildiou et de l’oïdium était forte. La fleur a été très longue à se faire. L’été fut moyen. Et les raisins étaient petits.»
    En bouche la densité est belle, on retrouve l’épaisseur plus importante du millésime. Il faut l’aérer un peu pour qu’il exprime son élégance et sa fraîcheur. L’acidulé, bien que moindre, revient avec la prise d’oxygène. Peut-être moins immédiat que 2013 parce qu’il a séjourné en bouteille, les fondations pour qu’il se bonifie sont néanmoins de qualité. Bien+

    Morey Saint Denis 1er cru Chenevery 2011
    Le nez et la bouche sont ouverts et très floraux. Un peu d’amande encore verte au milieu du panier de fruits rouges. C’est bon. Bien
    “- Nous avons eu beaucoup d’insectes sur la table vibrante : coccinelles et pince-oreilles. Il m’a fallu donner des gants aux trieuses qui avaient peur de se faire piquer. ;)
    - En parlant d’insectes, avez-vous été touchés par la drosophile Suzukii en 2014 ?
    - Un peu, sur la parcelle à l’abri du vent. Nous avons eu de la piqûre acétique. Et on a trié.»

    Pommard 2010
    « C’est un millésime de petite quantité. La 1ère vendange a eu lieu en 2009. Le coteau se situe au-dessus des Rugiens. Les vignes les plus vieilles ont été plantées en 1932 puis en 1947. Nous avons procédé à un repiquage en 2010 mais la plante ne repart pas. » Chisa partage alors les soins qu’elle apporte pour redynamiser un pied.
    Le nez se fait ronce, aubépine. Le vin possède une sensation minérale qui place les fruits sur un axe plus vertical. Je vais peut-être commencer à aimer les rouges de Côte de Beaune ;) Bien+

    Quelle gamme ! Quelle réussite sur 2013 ! Les quelques professionnels rencontrés sur la suite du séjour nous ont confirmé la grande réussite du millésime par Laurent. La D974 recèle décidément de belles pépites. Notre groupe ne découvre que cette année le domaine Hubert et Laurent Lignier. Il était temps me direz-vous. Depuis cette visite, je ne peux que me demander comment nous avons pu passer aussi bien au sens propre que figuré à côté de ce domaine sans jamais nous y arrêter. LA surprise de notre séjour. Un immense merci à Stéphanie pour son accueil et Laurent pour le temps qu’il nous a consacré. Nous avons eu à faire à un homme généreux, humble, passionné, proche de la terre et non dénué d’humour. Un grand vigneron, un grand domaine.

    HD
    #128

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 340
    • Remerciements reçus 29

    Christophe M. a répondu au sujet : Re: LPV75 rencontre Laurent Lignier et son millésime 2013 au domaine

    Je me joint également à ces remerciements.

    La dégustation était de haute volée. Les vins étaient tous très bon avec cette alongue sur le devant de la bouche qui étire le vin. Merci pour cette très belle dégustation.

    Petit détail, le premier morey gouté n'était qu'un village (mais déjà excellent). Il s'agissait d'une cuvée composée de 3 climats dont les Chenevery, qui est également un premier cru de la commune. Laurent Lignier nous avait d'ailleurs indiqué vouloir le nomer "Trilogie" il me semble. C'est de mémoire car avec les enfants je n'était pas aussi attentif que je l'aurais souhaité et j'ai malheureusement du m'absenter.

    Dans tous les cas c'était un des grands moments de ces 3 jours de dégustations.

    Christophe M.
    #129

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 3130
    • Remerciements reçus 112

    francois999 a répondu au sujet : Re: Domaine Hubert Lignier

    Beau reportage. Le morey village est une reference.
    Et encore il manque gevrey les combottes et le clos de la roche
    (:P)

    Francois
    #130

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2719
    • Remerciements reçus 203

    Benji a répondu au sujet : Re: Domaine Hubert Lignier

    Bravo aux parisiens pour cette visite et le super reportage ! (tu)
    Benji

    Benji
    #131

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 3982
    • Remerciements reçus 2

    milleret jean luc a répondu au sujet : Re: Domaine Hubert Lignier

    ""Et encore il manque gevrey les combottes et le clos de la roche ""

    Et surtout un dernier petit verre avant de quitter le domaine ....et très souvent Laurent et Hubert aiment bien sortir un Morey V Vignes d'un petit millésime ....
    Très beau reportage qui met bien en valeur les qualités humaines des propriétaires de ce grand domaine de Bourgogne .
    Il fait bon vivre chez Lignier ....amateurs de belles randonnées pédestres et encore plus pour le vélo . Je soupçonne Laurent et Hubert d'enrichir la canette avec un peu de Gevrey " Combottes ". Laurent ...il faudra envisager de changer de fortifiant ::o, un peu de " Chaffots " par exemple , ce qui nous laisserait peut être une petite chance de récupérer quelques bouteilles de " Combottes "
    #132

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 3118
    • Remerciements reçus 3

    DidierT a répondu au sujet : CR: Domaine Hubert Lignier

    Très beau Gevrey-Chambertin 1er Cru Aux Combottes 1997 Domaine Hubert Lignier pour cette fete de Paques!

    CR: Nez sur les cerises, florale, avec des notes épicées. La bouche est soyeuse et élégante, cerise à noyau, belle tension donnant de la longueur. Semble très jeune. Superbe.



    Hier soir au restaurant pour fêter l'anniversaire de ma tendre épouse qui me supporte depuis tant d’années, Krug GC, puis Ramonet Chassagne-Montrachet 1er Cru Les Caillerets 2002 superbe, un grand Morey St Denis 1er Cru Les Chaffots Domaine Hubert Lignier.

    CR: Nez expressif sauvage sur des arômes de sous-bois, de cuir et tabac ainsi que de fruits rouges. La bouche est rustique, structurée, comme je l'aime. Cette bouteille ne laisse pas indifférent. Encore un beau 96.

    igcdn-photos-c-a.aka...

    Didier
    #133

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 5605
    • Remerciements reçus 335

    Jean-Bernard a répondu au sujet : CR: Hubert Lignier Bourgogne rouge 2009

    Jean-Bernard écrivait:
    CR: Hubert Lignier Bourgogne rouge 2009

    > Nez expressif et agréable (très), croquant de fruit en bouche mais...
    Une acidité très haute et presque de la verdeur dans les tanins (finale astringente et limite végétale)!

    Presque 4 ans plus tard, ça se présente mieux en bouche, l'acidité est haute mais ne nuit pas à l'équilibre.
    Un vin tout de même très "nordique", parfumé, agréable et élégant.

    JB
    #134

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 3272
    • Remerciements reçus 227

    iceteayer a répondu au sujet : CR:Les 2013 sur fût au domaine Hubert Lignier

    [size=large]CR:Les 2013 sur fût au domaine Hubert Lignier[/size]

    Laurent nous recoit mais nous prévient qu'il doit aller sur Dijon peu de temps après, la dégustation sera un peu plus pressée que les autres mais tout aussi sympathique.
    On sent un vigneron attachant, timide au premier abord mais qui se dévoile au fur et à mesure de la dégustation.

    Morey-Saint-Denis "Très Girard"
    Le vin se livre déjà bien, sur les fruits rouges compotés, la fraise notamment, les épices douces.
    En bouche le vin est un compromis de gourmandise et d'une certaine droiture, sans enlever le plaisir pour autant.
    Un bien bon vin, déjà accessible!

    Morey-Saint-Denis "Vieilles Vignes"
    C'est ici totalement différent, le nez est beaucoup plus fermé, dense et viril, plus sur les fruits noirs.
    La bouche est charpentée, assez austère encore et droite.
    Finale sur les fruits noirs et les épices.
    A attendre.

    Gevrey-Chambertin
    Le nez fait très "Gevrey" sur les fruits noirs, un aspect terreux aussi, un peu d'épices.
    J'aime bien la bouche qui se montre assez fraiche, doté d'une belle acidité.
    Un vin assez ciselé et tendu, plutôt digeste.

    Chambolle-Musigny 1er Cru "Les Baudes"
    Nez assez peu bavard au départ, sur les épices, le poivre noir, les fruits noirs.
    La bouche est plus massive, plus droite et peut être encore austère.
    L'équilibre est joli mais les tanins en finale sont peut être un peu asséchant, avec l'acidité qui est un peu plus présente.
    Un vin sérieux, à attendre surement.

    Chambolle-Musigny 1er Cru "Les Chabiots"
    Le nez est plus frais, plus sur les fruits rouges et moins compact.
    En bouche le vin se montre peut être plus fin, plus élégant que le précédent, plus long aussi et moins "strict".
    La finale est plus fruitée mais également toujours ce côté épicé, sur le poivre que j'ai retrouvé sur l'ensemble de la gamme sur fût.

    Gevrey-Chambertin 1er Cru "La Perrière"
    Nez bien ouvert, relativement gourmand sur les fruits noirs frais, le cassis notamment.
    Bouche fraiche et élancée, assez racée avec une matière minérale, tendue avec une belle allonge.
    Assez longue finale, plutôt droite sur le poivre blanc.

    Puis avant de partir, il nous ouvre une demi-bouteille de:

    Chambolle-Musigny 2011
    Nez très fruité sur la cerise, la fraise, légère pointe végétale.
    Bouche légère, facile avec une matière lisse et soyeuse.
    Finale présentant une légère amertume.
    [/img]

    En conclusion des vins bien fait, encore sur la réserve avec des équilibres assez droit, tendus.
    Des vins taillés pour la garde à mon sens, qu'il faudra attendre pour qu'ils se détendent et offrent le plaisir dont ils ont le potentiel.
    Après, ce côté épicé assez présent n'est pas forcément ce que je recherche dans le pinot à l'heure actuelle mais on a quand même des beaux vins, et sur 2013, tout de même pas facile (on voit la différence avec les 2014 goutés plus tôt dans la journée, qui sont plus gourmands, moins acide aussi).

    Encore merci à Laurent Lignier pour son accueil, sa modestie et son humour.
    #135

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 3118
    • Remerciements reçus 3

    DidierT a répondu au sujet : CR: Morey St Denis Vielles Vignes 1er Cru Domaine Hubert Lignier 1999

    CR: Morey St Denis Vielles Vignes 1er Cru Domaine Hubert Lignier 1999

    Bouteille bue lors de cette dégustation

    Classique Morey je dirai, nez de burlat, d’épices avec des notes animal, de cuir. En bouche, c'est un vin encore stricte qui en encore sous la pédale, avec une minéralité dans la structure qui donne longueur et élégance. J'aime beaucoup ce coté droit et style classique.

    Didier
    #136

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 8006
    • Remerciements reçus 153

    FGsuperfred a répondu au sujet : Domaine Hubert Lignier 2009 chambolle-musigny 1er cru "les chaffots"

    besoin d'un conseil : chaffots 2009 ça s'ouvre ou à attendre impérativement ?
    merci d'avance

    frédéric Gautier, passionné
    membre de poids de LPV haute-normandie ...
    fgsuperfred.canalblog.com
    #137

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2360
    • Remerciements reçus 379

    Galinsky a répondu au sujet : CR:Morey Saint Denis 1er Cru "Vieilles Vignes" - Domaine Hubert Lignier 2007

    Une envie, un désir et je remonte cette bouteille de la cave - CR:Morey Saint Denis 1er Cru "Vieilles Vignes" Domaine Hubert Lignier 2007.... Le but, ce faire plaisir et vérifier la jeune l'évolution de cette bouteille.... La robe est d'une belle couleur rouge avec le rebord du disque commençant à tuiler légèrement - Un nez apportant des arômes de prunes, de noyau de cerise, de belles épices douces avec un léger fumé - En bouche c'est droit dans ses bottes, d'une belle finesse de grain, belle tension en finesse avec juste les limites du millésime.... j'ai hâte de voir et surtout de gouter l'évolution des derniers millésimes et les progrès accomplis années après années par Laurent. TRES BIEN

    Eric
    #138

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 17708
    • Remerciements reçus 1502

    mgtusi a répondu au sujet : CR: Domaine Hubert Lignier Fixin blanc 2008

    Domaine Hubert Lignier Fixin blanc 2008

    Je ne trouve pas trace de cette cuvée sur le site du domaine, néanmoins, elle existe bien.

    Après une journée d'ouverture, le vin révèle une palette aromatique expressive sur les fruits blancs. En bouche, la trame est très acide cependant, le vin présente pas mal de gras et de profondeur mais en l'état, l'acidité dérange. A attendre sereinement.

    Michel
    #139

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1393
    • Remerciements reçus 920

    Super-Pingouin a répondu au sujet : CR: Le millésime 2014 au domaine Hubert et Laurent Lignier

    [size=x-large]Le millésime 2014 au domaine Hubert et LaurentLignier[/size]
    S'il y a bien un domaine qui a attiré notre attention l'année dernière avec le millésime 2013 c'est celui d'Hubert et Laurent Lignier. Nous avions tous hâte de connaître l'évolution avec l'itération 2014.
    Rappelez-vous notre visite il y a quelques posts, nous indiquions que le fondateur du domaine n'était jamais loin. Nous avons eu l'immense plaisir de converser de courtes minutes avec lui.
    D'autres vignerons nous ont dit qu'Hubert Lignier est l'un des derniers avec Gérard Mugneret à être encore dans les champs. A l'invitation de Laurent à nous accompagner pour la dégustation, il s'efface avec grande modestie et laisse place à son fils et aux vins. "Oh non vous savez, j'ai quelques réparations à terminer." Des légendes, on vous dit qu'il en existe encore en Bourgogne.

    Nous entrons dans le bâtiment gauche abritant la cuverie. Nous nous y attardons un moment avant de descendre. Les cylindres sont nombreux et de tailles variées.
    - Nous avons des cuves de 10hl ou 15hl. Elles servent pour les petites parcelles. Les Baudes par exemple ou le Pommard « En Brescul », acquis en 2013 avec 6 amis en GFV. La surface pour ce dernier est de 40 ares.
    - Quels sont vos rendements?
    - Cela dépend des vignes. 20 hl sur le Morey Vieilles Vignes jusqu'à 40 sur le village où la taille est en cordon.
    - Nous croyons apercevoir une cuve de rosé.
    - Nous faisons un Bourgogne rosé depuis 2012. C’est une discussion avec Thierry Broin qui m’a décidé à récupérer les raisins de tri. Il fallait trouver un nom. Nous l’avons appelé la cuvée du grand cèdre. C’est essentiellement un rosé de presse. Il y a eu une petite saignée en 2015.
    [size=x-large]Parlez-nous du millésime 2014[/size]
    - 2014 se laisse approcher chez beaucoup.
    - Nous avons eu de bonnes conditions et une année un peu au-dessus de la moyenne en volume. Nous avons débuté les vendanges le 17 Septembre avec Chambolle Musigny les Bussières.
    - N’est-ce pas un climat de Morey?
    - Si, il existe sur les 2 villages. La pression Suzuki fut forte et particulièrement sur les Bussières, en raison des arbres environnant. Nous avons du enlever 180 kilos de raisins fruitiers. Et la seule solution pour s’assurer qu’il n’y ait plus risque fut de brûler l’ensemble. En 2015, nous avons fait installer des pièges à moucherons, notamment autour du Clos la Roche. Le vendeur de matériel agricole m’avait dit « Tu verras, c’est efficace et indispensable. » Bien entendu, nous n’en pas eu besoin :) 2014 est encore au 3/4-4/5 en fûts. Seuls les appellations régionales, les Pommards et la Justice sont déjà en bouteille.

    Morey Saint Denis, Trilogie
    - Les malo ont été les plus tardives.
    - Comment cela se fait-il? La cave est peut-être un plus froide dans cette partie?
    - Oui, il passe de l’eau en dessous. Nous avons d’ailleurs du concéder une dizaine de centimètres de profondeur en moins lors de la construction. Nous ne souhaitions pas risquer d'avoir les pieds dans l'eau.
    - Vous nous l’aviez évoqué l’année dernière, vous avez actualisé le nom.
    - Oui puisqu’il s’agit de l’assemblage de Chenevery à 60%, Clos Solon à 15% et de très vieilles vignes sur les Porroux à 25%.
    C’est frais, léger, fluide, sur des notes de cassis. La finesse est fort appréciable. C’est friand et l’ensemble possède une digeste verticalité. Je ne retrouve pas la finale sur le bout des papilles perçue sur 2013. Le vin est de fort bonne facture néanmoins.B+ voire TB-

    Gevrey Chambertin les Sevrées Vieilles Vignes
    "Nous avons un peu plus d'un hectare."
    La bouche est nette, légère, gouleyante avec une fin acidulée. Comparativement à 2013 ,les épices sont moins présentes. Le niveau d'appréciation se rapproche du Morey sur 2014. B+
    Pommard
    - Nous n'avons pas évoqué le CO2 jusqu'à présent. Le regardez-vous? Quels sont en général vos niveaux?
    - En ce moment sur le Pommard il est à 1000. Nous le calons habituellement à 700 pour terminer à 650. Cela nécessitera un nouveau soutirage. Nous le ferons avec une lune descendante.
    - Appliquez-vous d'autres principes de Bio Dynamie?
    - Seulement ce qui nous semble approprié :). Dans le cas du soutirage, j'ai constaté que le vin était moins trouble pendant la période citée.
    Un vin frais, plus vertical que ses prédécesseurs. La finale est également acidulée. B+
    - le Pommard a été acquis via un GFA.
    - Vous avez eu d'autres croissances de ce genre il me semble.
    - Nuits-Saint-Georges les Poisets est une nouvelle parcelle. A 800 mètres au Sud de Nuits-Saint-George, au pied des « Cailles ». Nous l’avons achetée avec des amis également via un GFV en 2010. Et Très Girard est issu d'achats. Fin 2013 nous avons repris toutes les vignes issues de la division.
    Chambolle Musigny les Bussières
    Laurent prélève sur les tonneaux et procède à l'assemblage. "Nous arrivons à 20% de fûts neufs. C'est une parcelle au Nord du village, près de Morey-Saint-Denis."
    Le nez présente un beau volume. Le fruité se mets également bien en évidence au palais. L'acidulé débute dès le temps du milieu. C'est salivant, sur la groseille. Et la matière montre une pâtine arrondie, souple et serrée. TB
    [size=x-large]La reprise des vignes[/size]
    - Vous évoquiez avoir récupéré des vignes. Pouvez-vous nous l'expliquer? Je pensais qu'elles ne vous appartenaient plus.
    - Vous connaissez un peu le contexte?
    Nous répondons à Laurent en tâchant ne pas ressasser un moment qui n'a pu qu'être difficile:
    - Oui, un peu. Et nous avons cru comprendre qu'elle est repartie.
    - J'en ai lu des choses fausses(...), soupire Laurent sans s'apesantir sur les textes en question. Et il reprend: Mon père louait les terres à mon frère. La location a pris fin en Octobre 2013. Nous avons donc pu tout reprendre, à l'exception des hectares acquis en propre par Romain.
    - C'est plutôt une bonne chose pour vous.
    - Oui.
    Nous avons cru entendre un certain soulagement, comme la conclusion d'un épisode compliqué à vivre.

    Chambolle Musigny 1er cru les Baudes
    - Les vignes sont situées entre les Sentiers et Bonnes Mares. Le vin est élevé en partie en 350l.
    - Pour quelle raison?
    - Il y a moins de surface de bois en contact ainsi. Et par rapport au volume produit, c'est intéressant sur un fût neuf. Le soutirage va le réveiller. Il permettra d'atteindre un meilleur équilibre d'oxydoréduction.
    Une belle expression: aérienne, fine, salivante, acidulée, fruitée. La matière possède une juste accroche. Je goûte un léger perlant. TB-

    Le choix est tellement vaste au domaine que Laurent s'interroge. "Que puis-je vous faire goûter? Ah si, je sais"
    [size=x-large]L'impact du fût neuf[/size]
    "Je n'aime habituellement pas goûter sur seul fût neuf mais on peut regarder ensemble comment le bois marque respectivement 3 cuvées, même si ce sont deux tonneliers différents: Billon et François Frères." Il faut dire que nous sommes presque mal habitués :D, tous les vins goûtés jusqu'à présent sont déjà bien bons en l'état. Avec les jeunes contenant que nous apercevons, une grille de lecture plus adaptée doit être utilisée.

    Chambolle Musigny 1er cru les Baudes
    en fût Billon
    Le bois marque ici de manière relativement acceptable. Cela demeure rond. Le fruit est en retrait. L'épaisseur passe cependant un cran supérieur par rapport à ses prédécesseurs. Les tanins se goûtent davantage. B+/TB- le potentiel est fort intéressant.
    "Nous avons 25% de fûts neufs sur ce 1er cru. Il pourra être perceptible jusqu'à 7-8 ans." i.e. les tanins amèneront le vin au moins aussi loin.

    Morey Saint Denis 1er cru les Chaffots
    en fût François Frères
    "Pas loin des Combes, un terroir plus frais malgré un versant orienté vers le Sud." L'attaque est longuement délicieuse. Le toasté, plus présent, pertube un peu l'aromatique. Ce qui est parfaitement normal à ce stade. B+ à revoir une fois assemblé.

    Clos de la Roche grand cru
    en fût François Frères
    Le toast est moins marqué. Le vin est plein, d’une remarquable constitution. Une sacré matière et une grande délicatesse à la fois. C’est long et persistant, sur le fruit frais et pas sur l’acidité. Un grand vin potentiel encore dans ses langes. Excellent

    Quelle série! Peut-être avec un effet de surprise passé par rapport à l’année dernière, 2014 peut sembler un seizième de ton moins avenant au même moment. Il n’y a pas cette même finale récurrente avec un fil tendu au bout de la langue, un peu moins d’acidité. Pourtant le mot acidulé revient souvent. Il est peut-être un peu plus court. Le fruit prend néanmoins une place plus grande et c’est loin d’être déplaisant.
    [size=x-large]Et le millésime 2015?[/size]
    - Nombre de vos confrères étaient satisfaits des conditions météorologiques, moins des rendements.
    - Nous sortions de 2014 où les rendements étaient effectivement un peu supérieurs. Avec 2015, il a fait chaud tôt.
    - N'avez-vous pas eu de grillure? On nous en a rapporté sur les jeunes vignes en Loire.
    - Un peu mais finalement pas tant que cela. Le raisin s'est développé dans la chaleur. Seul la Justice a beaucoup souffert. Le sol y est sableux et il a bien moins plu. Les feuilles ont tourné jaune. Il était dès lors plus difficile d'atteindre la maturité nécessaire. Les degrés y ont atteint 11,6 alors qu'ils étaient de 13 ailleurs. L'état sanitaire fut très bon. Nous avons mis deux personnes au tri. C'était presque non nécessaire. Il a en revanche fallu aller chercher la matière, les tanins riche et mûrs, nous avons pigé 2 fois par jour. Et le niveau d’acidité tartrique fait aboutir à un bel équilibre. Voulez-vous goûter un 2015? :D

    Morey Saint Denis 1er cru Vieilles Vignes 2015
    2/3 Façonnières, 1/3 Chenevery.
    Impressionnant d’épaisseur, de presque mâche et en même temps d’accessibilité. Cela promet.

    - Des projets? Nous en avons plein le projet d'agrandir le bâtiments par lequel nous sommes descendus vers les caves. Nous sommes un peu à l’étroit. Les cuves de 10hl ont été descendue en cave pour faire du préfermentaire à froid de façon naturelle.
    - Ne souhaiteriez-vous pas également refaire le bâtiment à droite en entrant?
    - Si bien entendu, je songe y mettre les bureaux. Les travaux à prévoir sont conséquents. Il faut niveler le rez-de-chaussée, refaire les poutres, etc.

    Gevrey Chambertin la Justice 2015
    - Vous aviez évoqué un faible taux d’alcool. J’imagine que vous avez du chaptaliser, un peu comme en 2013 dans la région.
    - En effet, nous l’avons monté à 12,8°C.
    Il faut chercher le nez. Les arômes paraissent moins épais. En bouche c’est gourmand, d’une bonne facture. Seule la toute fin nous rappelle un peu de sous-maturité. Pour le reste, aucune impression de chaptalisation. B+
    [size=x-large]Des millésimes plus anciens[/size]
    Parce que la générosité est une constante chez Laurent, il attrape plusieurs demi-bouteilles.
    - Avez-vous constaté un vieillissement plus rapide en demi?
    - Oui et les bouchons sont les mêmes.

    Vin mystère n°1
    Un nez qui champignon. Des fruits rouges confits. Une bouche fraîche, un peu végétale. La finale s’étire et elle serre. B+
    Gevrey Chambertin les Sevrées 2011.
    « Nous avons eu beaucoup de coccinelles et de pince-oreilles. Il a fallu faire un tri strict. »

    Vin mystère n°2
    De la fraise, de la griotte. C’est envoûtant. Une petite sucrosité gourmande. La conclusion assèche un peu et part sur un registre différent. Le vin devient plus vertical, crayeux; preuve d’une notable complexité. TB-
    Gevrey Chambertin la Justice 2009.

    Vin mystère n°3
    La bouteille est poussiéreuse, un peu terreuse.
    « J’ai ramené ça de la cave de mon père. »
    La robe est évoluée mais elle demeure très brillante, d’un vif éclat. Au nez: du sous-bois, de la truffe, de la fraise confite, de la fraise fraîche, du lard fumé, … ça n’en finit pas. Splendide. La bouche est au diapason. De la fraise, du graphite, un merveilleux soyeux et un port altier. En réveillant un peu le vin, la finale révèle de la groseille. Grand vin l’autre immense vin rouge du séjour. Une grande claque aller et retour. C’est pour ces moments là que nous vivons notre passion.
    Morey Saint Denis 1er cru Vieilles Vignes 1986.
    Nous avons eu la démonstration in situ que des vins entièrement égrappés savent défier le temps. Et le pire, c’est qu’il en avait encore sous la pédale.

    Nous ne remercierons jamais assez Laurent Lignier de nous avoir ainsi accueillis. Il n’est jamais avare dans ses explications ni dans le partage de ses vins et de ses réflexions. Nous étions avertis cette fois-ci. Rien n’y fît, nous fûmes de nouveau happés. Il ne fait aucun doute que le domaine tutoie à nouveau les sommets. Et nous vous confirmons que la profession de "grand vigneron" se transmet de père en fils ;)

    Je profite également de cette tribune pour remercier également Stéphanie. Même si nous ne l’avons pas croisée cette fois-ci, sa grande efficacité a rendu notre visite impeccable.

    Edit précisions apportées par le domaine

    HD
    #140

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 494
    • Remerciements reçus 398

    podyak a répondu au sujet : Re: Domaine Hubert Lignier

    Oouh le regret de na pas avoir pu vous accompagner cette fois ;)

    Très joli retranscription, comme d'habitude !

    Les petits extras à déguster donnent envie et permettent d'avoir une idée de l'évolution de certains millésimes.

    Merci

    Tuukka

    Tuukka
    #141

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 340
    • Remerciements reçus 29

    Christophe M. a répondu au sujet : Re: Domaine Hubert Lignier

    Oui un très beau moment de partage. Je me joint aux remerciements chaleureux de Super-Pingouin!

    Et j'ai eu la chance de rester avec les quelques fond de bouteilles le soir. Les vins étaient excellent. A noter l'excellente tenue des vins qui étaient tous en 1/2 bouteilles, même le 86, et qui était toujours bien là.

    Christophe M.
    #142

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1381
    • Remerciements reçus 206

    jclqu a répondu au sujet : Le millésime 2014 au domaine Hubert et Laurent Lignier

    Encore un top reportage (tu), merci

    JC
    LPV Lutèce
    #143

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 3982
    • Remerciements reçus 2

    milleret jean luc a répondu au sujet : Re: Domaine Hubert Lignier

    "" . D'autres vignerons nous ont dit qu'Hubert Lignier est l'un des derniers avec Gérard Mugneret à être encore dans les champs. ""

    Quand il n'est pas sur les routes de France avec son épouse .. .!!

    Quand on partait de bon matin. Quand on partait sur les chemins. A bicyclette. Nous étions quelques bons copains. Y avait Fernand y avait Firmin8-)

    Avec sa charmante épouse , les années n'ont pas d'emprise sur ce " jeune " couple ....c'est toujours un immense plaisir que de retrouver cette belle maison .
    Une petite virée est prévue pour la fin du mois ........mais je constate que les bouteilles sont de plus en plus sollicitées par les nombreuses tables étoilées .

    Un immense merci pour ce magnifique reportage ...
    #144

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 305
    • Remerciements reçus 29

    lugdunum a répondu au sujet : Re: Domaine Hubert Lignier

    (tu)
    #145

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 766
    • Remerciements reçus 4

    Caravelas a répondu au sujet : Le millésime 2014 au domaine Hubert et Laurent Lignier

    Super-Pinguin écrit: Nuits-Saint-Georges les Poisets est une nouvelle parcelle. A 800 mètres d'altitude, au Sud de Nuits-Saint-George.


    800m? tu es sûr?

    J'en profites pour te remercier pour l'ensemble de tes Compte Rendu, toujours bien détaillés et très agréable à lire.

    Anthony
    #146

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1393
    • Remerciements reçus 920

    Super-Pingouin a répondu au sujet : Re: Le millésime 2014 au domaine Hubert et Laurent Lignier

    Je me suis posé la question au moment d'écrire car ça me paraît également haut.
    Après recherche, le point le plus haut de la commune serait 516m et le plus bas 224m. L'altitude est donc peu probable. Une distance certainement mais mes notes ne me disent pas laquelle.

    HD
    #147

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2360
    • Remerciements reçus 379

    Galinsky a répondu au sujet : CR:Chambolle Musigny 1er Cru Les Baudes - Domaine Hubert Lignier 2011

    en ce Jeudi, je décide d'accompagner notre déjeuner d'une bouteille de CR:Chambolle Musigny 1er Cru "Les Baudes" Domaine Hubert Lignier 2011. Ce flacon, fait parti des quelques bouteilles que Laurent m'a cédé lors de mon passage au Domaine en mars dernier, merci à lui !

    La robe est d'une intensité moyenne avec une très belle couleur rubis, le nez évoque les fruits rouges frais, de très belle notes florales, la construction de la bouche est bâti sur la délicatesse et la subtilité. Une très belle harmonie fleurs et fruits et un fin coté acidulé en final apporte fraîcheur. La fin de bouche trahit la légèreté du millésime, que Laurent à su parfaitement adopter pour l'élevage afin de ne pas sombrer dans une extraction caricaturale. Bravo pour cette belle bouteille (à l'image des autres climats sur ce millésime 2011 - splendide MSD les Chaffots) - TRES BIEN

    Eric
    #148

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 21570
    • Remerciements reçus 48

    Thierry Debaisieux a répondu au sujet : CR: Domaine Hubert Lignier Gevrey-Chambertin 2013

    CR: Gevrey-Chambrtin 2013 Domaine Hubert Lignier:

    Un nez sur la cerise, le noyau et les épices.
    Une bouche un peu austère mais concentrée, équilibrée, savoureuse, ample et très très longue.
    Un très bon vin, un peu "à l'ancienne", qui doit être gardé, il est très prometteur, il récompensera l'amateur patient qui le mettra en cave.
    #149

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 21570
    • Remerciements reçus 48

    Thierry Debaisieux a répondu au sujet : CR: Domaine Hubert Lignier Gevrey-Chambertin 2013 face à Domaine Trapet Gevrey-Chambertin Ostrea 2013

    CR: une confrontation intéressante, ce matin: le Gevrey-Chambertin 2013 du Domaine Hubert Lignier face au Gevrey-Chambertin 2013 Ostrea du Domaine Trapet.

    Au premier contact, tout les oppose, le Lignier est austère avec une élégance "classique", il séduit les vieux comme moi par ses tannins fruités non maquillés par un élevage moderne et une belle acidité qui contribue à l'impression d'équilibre.
    Le Trapet est séduisant, flatteur. Mais derrière l'élevage, on note une belle matière tannique et une acidité adaptée à celle-ci.

    Et puis on découvre les points communs, des arômes et des saveurs similaires qui font évoquer le Gevrey.

    Et on goûte encore et il devient très difficile, voire impossible pour moi, de dire quel est le meilleur.
    Ils sont délicieux.
    Deux styles différents mais qui respectent le terroir.

    J'ai beaucoup aimé.
    #150

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux