Domaine Prieuré-Roch - Chambertin Clos de Bèze

    • Guest
    • Portrait de Guest
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : Re: Prieuré-Roch

    Très sérieux : ce qui m'étonne, c'est que le vin était prometteur la veille et qu'il ne s'est pas amélioré ...

    Ils en pensent quoi, en toute honnêteté, les belges ?

    Petit rappel (sur d'autres flacons, dans d'autres contextes) :

    La Coulée de Serrant 1999 :
    DS17,5/18 – PC18 – MS18.
    Note moyenne du groupe : 17,5/18 - Prix : 42 €
    - Magnifique robe profonde, brillante, concentré d'or et de vert ─ dans un autre contexte on pourrait se croire devant un verre de Suze…
    - Nez puissant, pénétrant, très marqué par les notes "vertes" : verveine, gentiane (suggestion de la robe ?). Fruit extrêmement frais et intense.
    - Matière en parfaite cohérence avec la perception olfactive. Haute expression d'intensité, de minéralité et surtout de fraîcheur ─ l'acidité superbement fine, salivante, aérienne, confère une allonge et une vitalité immenses au vin. Une très grande réussite


    Savennières Coulée de Serrant 99 : 17/20
    Superbe, svelte, baroque, causante même si intransigeante; on ne pourra pas dire que ce vin souvent énigmatique au point d'en devenir occulte (cyclothymique à mon avis) n'est jamais bon (mais le carafage avait été poussé).


    Je rappelle que j'ai commenté moi une "sélection de tries du grand clos" (sélection parcellaire en surmaturité).

    Il va peut-être falloir que je m'adresse à Raël pour y voir clair ...
    #31

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4989
    • Remerciements reçus 719

    Olivier Mottard a répondu au sujet : Re: Prieuré-Roch

    Laurent,

    En toute honnêteté donc ...
    Même si tu n'as pas dégusté le même vin (nous avons dégusté chez Luc la Coulée normale), je constate que les deux bouteilles ne sont de toute façon pas au top et pas au niveau qu'on est en droit d'attendre d'un tel cru.
    Je crois que cela a été largement commenté dans le post consacré à ce vin.

    Quant aux bouteilles que tu as dégustées dans d'autres lieux et/ou d'autres contextes, cela démontre, une fois de plus, l'extrême variabilité des échantillons.
    C'est, parmi d'autres, le reproche fait.

    Olivier
    #32

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : Re: Prieuré-Roch

    Olivier,

    Je pointais le fait qu'une Coulée de Serrant peut grandement s'améliorer à l'air.
    Jamais lu le constat inverse.

    Je n'ai pas vu de commentaires sur cette cuvée (en surmaturité ?).
    #33

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4989
    • Remerciements reçus 719

    Olivier Mottard a répondu au sujet : Re: Prieuré-Roch

    Je pointais le fait qu'une Coulée de Serrant peut grandement s'améliorer à l'air.

    Oui et ce doit être apparemment le principe puisque son propriétaire conseille effectivement le carafage 24h00 avant.

    Jamais lu le constat inverse.

    Preuve que le vin a vécu.

    Olivier
    #34

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 26005
    • Remerciements reçus 781

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Prieuré-Roch

    Laurent,

    Les belges pensent qu'ils ont rarement vu un vin oxydé s'améliorer à l'air...
    Cela dit, nous ne sommes pas dans la bonne rubrique pour en discuter.

    Luc
    #35

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : Re: Prieuré-Roch

    Moi, si : je te donne un exemple : le 17 ans de voile de Puffeney, magnifique à l'ouverture, sublime après quelques heures, grand pendant des mois.

    D'autres exemples sur tous les vins andalous ou de Madère.
    #36

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 26005
    • Remerciements reçus 781

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Prieuré-Roch

    Laurent,

    Bien joué, mais tu chipotes...
    Je parlais bien entendu de vins qui ne sont pas censé être oxydés au départ.

    Luc
    #37

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : Re: Prieuré-Roch

    Je parlais bien entendu de vins qui ne sont pas censé être oxydés au départ.

    Comment définis-tu précisément ce critère, cher Luc ?
    #38

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 26005
    • Remerciements reçus 781

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Prieuré-Roch

    Laurent,

    Ouillage et non ouillage, élevage sous voile ou pas, le vinificateur définit pas les méthodes qu'il choisit le caractère qu'il veut donner à son vin.
    Une Coulée de Serrant n'est pa censée présenter de caractère oxydatif, sinon c'est un défaut. Défaut qui, par définition, n'a aucune chance de s'améliorer à l'aération.

    Luc
    #39

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : Re: Prieuré-Roch

    Pas certain que tous les vins oxydatifs proviennent uniquement de ces techniques (je pense au Roussillon, aux Santo italiens, ...).

    Dans le cas de la Coulée 99 magnifique que j'avais bue, je trouve d'emblée un caractère spécial (que je qualifie d'oxydatif) et je trouve que le vin augmente en puissance à l'aération, devient plus complet, s'améliore, donc !

    Faut-il donc penser que le terme "oxydatif" est alors usurpé ?
    Que ton propos est faux ?
    Que je suis un dégustateur bien particulier ?

    Reste la mesure objective de cet effet oxydatif ...
    #40

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1354
    • Remerciements reçus 1

    LaurentM a répondu au sujet : Re: Prieuré-Roch

    L'oxydatif, c'est par exemple l'acetaldehyde ou ethanal
    or l'acetaldehyde peut également être produit par la levure,
    on peut donc avoir un vin à caractère légèrement oxydatif qui n'est pas oxydé ...
    Il est amusant de constater par exemple que (pour la bière) la production de SO2 serait parallèle à celle d'acetaldehyde et la bière la plus "stable" serait aussi la plus oxydative (buvez une beck's pour tenter l'expérience). Pourquoi pas pour le vin ...
    Il faut rester humble dans ses analyses et ranger ses certitudes

    Cela me chagrine toujours quand on parle de défaut dès que l'on connait (ou croit reconnaître) l'origine d'un arôme.

    Pour plusieurs raisons, tout d'abord on se plante plus souvent qu'à son tour,
    et puis pour de vrais hédonistes, ce n'est pas trop cohérent;). Un défaut c'est très personnel, c'est leur amplitude qui fait que l'on pourrait se rejoindre parfois.

    Quand je déguste pour le plaisir, je ferme les yeux et j'apprécie, j'essaie de plus en plus de décrire après et d'interpréter plus rarement. Je persiste à croire que la chasse au défaut font apprécier à beaucoup des vins que je considère personnellement comme techniquement meurtris mais ce n'et pas mon problème finalement.

    A mon avis, il faut séparer la dégustation hédonique qui peut aussi être descriptive de l'analytique. La première doit simplement décrire de sensations, et dire que l'on aime et que l'on aime pas et pourquoi; la deuxième est un exercice d'oenologue et de vigneron pour permette à celui-ci d'arriver à son résultat.

    je fais "court" sur un sujet long car j'ai une pallette à décharger

    on pourrait peut-être déplacer le sujet afin de pouvoir le continuer tranquillement sans perturber le prieuré

    Bonne journée à tous

    Laurent

    Laurent - Caviste
    Mes blogs Vinature et
    BrutdeCrayon
    #41

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1460
    • Remerciements reçus 1

    NyGiants a répondu au sujet : CR: Domaine Prieuré-Roch, Vosne Romanée - Clos Goillotte 1999

    Vosne Romanée - Clos Goillotte 1999

    Attention, grande bouteille. Nous sommes 3 LPViens ce midi chez lavinia et avons décidé de nous faire plaisir pour accompagner le grenadin de veau aux morilles. L'accord était superbe.

    La robe est surprenante, trouble, rubis avec des reflets marrons qui semble démontrer une certaine évolution, ou une évolution certaine, c'est selon.

    Le premier nez dans le verre suffit à balayer du revers de la main les petites inquiétudes que je pouvais avoir. Ce nez, entêtant et d'un exotisme fou m'emporte dans le souk de Marrakech: girofle, poivre, curry, fumée, lièvre/gibier à fourure, menthe fraiche, kirsh. Le nez est très évolutif et captivant; superbe.

    En bouche, l'impression est d'abord plus mitigée. C'est l'élégance qui prime sur un registre frais et fin, peut être un peu fluide soulignent mes deux compères; je les trouve un peu sévères.L'aération donnera de la matière et du soyeux à ce vin magnifique. Les notes de rétro seront sur la pivoine, la réglisse, et les fruits rouges.

    J'ai adoré. Autour de 120 € sur table, je ne dirai pas que c'est bon marché, mais c'est vraiment très très beau.

    ENCORE!!!!!
    #42

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : Re: Prieuré-Roch

    Un style à part, en effet, qui a ses adeptes ...

    cf le cr d'IVV sur la superbe verticale faite au domaine.

    Le corvées 98 bu il y a peu n'était tout de même pas si mal
    #43

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 876
    • Remerciements reçus 17

    Jean-Pierre a répondu au sujet : CR: Prieuré-Roch - Vosne Romanée - Clos Goilotte 1999

    Je vais rejoindre Nicolas, sur cette très jolie bouteille.

    Au premier abord, le vin apparaît fluide et trouble.

    Nez: Effluves kirchées avec de jolies notes d'épices douces et de poivre rouge de Pondicherry (Curry doux) auquelles viennent se mêler la girofle et de jolies touches animales (Rôti et fourrure).

    Bouche : Tout de suite c'est un vin qui s'ouvre complètement en bouche, s'étale avec une très belle ampleur et un jolie largeur. Il est craquant avec une belle acidité sur les fruits rouges. C'est un vin droit, très fin, pas massif pour 2 sous...

    Un beau repas, un beau vin et des amis...que demandait de plus... :)

    Nicolas, je suis parant quand tu veux ;)


    "Si tu te souviens bien, il existe cinq bonnes raisons de boire :
    L'arrivée d'un hôte, la soif présente et à venir, le bon goût du vin et n'importe quelle autre raison." (Proverbe Latin)
    Jean-Pierre
    #44

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1460
    • Remerciements reçus 1

    NyGiants a répondu au sujet : Re: Prieuré-Roch - Vosne Romanée - Clos Goilotte 1999

    Laurent,

    je perçois dans tes points de suspension de ta première phrase un certain scepticisme. je n'ai probablement pas ton recul sur la bourgogne, mais j'ai trouvé que cette bouteille avait un lien de parenté avec le Clos des Lambrays 99 et 2001 et dans une moindre mesure avec Clos de tart 97, en raison du côté épicé que je retouve en facteur commun (à des degrés divers).

    Tout ça pour dire que je ne trouve pas que le style soit particulièrement atypique et que je comprends donc pas le sens de ta première phrase.
    #45

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4262
    • Remerciements reçus 0

    Bertrand Le Guern a répondu au sujet : Re: Prieuré-Roch

    La robe est surprenante, trouble, rubis avec des reflets marrons qui semble démontrer une certaine évolution

    ou une élaboration ... risquée!

    L'avis de Perico Lagasse à propos du même en 2000, de la même provenance

    HOLD-UP SUR LES PRIX
    Vosne Romanée Pieuré Roch
    L'horreur bio à 122€
    "Il s'agit du vosne-romanée clos goillotte 2000 du domaine Prieuré Roch, dont le propriétaire, Henri-Frédéric Roch, est, par ailleurs, co-gérant du célèbre domaine de la Romanée-Conti, nec plus ultra de la vigne bourguignonne. Ce flacon a été acheté au prix de 122.60€ au magazin Lavinia, à Paris, l'une des plus belles cave de France. Las, à la dégustation, ce vosne-romanée "biodynamique" présente, pour le moins, de graves défauts. Robe trouble, nez flétri et piqué, aggravé par l'acidité volatile en bouche (aigreur). Un vin négligé, dégradé et destructuré, pourtant né sur un terroir d'exception, qui fait honte à son appellation d'origine. Une horreur. Le pire n'est pas que ce vin ait été produit, comme tel, par des hommes de la vigne, mais que l'on trouve des cavistes pour la recommander et des journalistes pour les prescrire."

    blg
    #46

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1460
    • Remerciements reçus 1

    NyGiants a répondu au sujet : Re: Prieuré-Roch

    très honnêtement, je ne me retrouve du tout pas dans la description de ce 2000.

    Par contre il est vrai que Fabien avait décelé une pointe de nez piqué, mais je ne l'ai pas perçue.
    #47

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 26005
    • Remerciements reçus 781

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Prieuré-Roch

    On a déjà évoqué la grande variabilité des bouteilles chez Prieuré-Roch.
    Cela me rappelle d'ailleurs vaguement un autre domaine, mais lequel... ? ;)

    Luc
    #48

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 876
    • Remerciements reçus 17

    Jean-Pierre a répondu au sujet : Re: Prieuré-Roch

    Bon que toi Nicolas, buveur d'étiquettes ;) tu trouves ce vin très bien , c'est un peu normal mais là nous sommes trois..

    Tout cela pour dire que si la robe est trouble, le vin fluide et pas épais, il n'en est pas moins délicieux et le 1999 semble quelque peu différent...du 2000


    "Si tu te souviens bien, il existe cinq bonnes raisons de boire :
    L'arrivée d'un hôte, la soif présente et à venir, le bon goût du vin et n'importe quelle autre raison." (Proverbe Latin)
    Jean-Pierre
    #49

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1460
    • Remerciements reçus 1

    NyGiants a répondu au sujet : Re: Prieuré-Roch

    heu, Jean Pierre, relis ton CR et arrête de retourner ta veste... :)
    #50

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 876
    • Remerciements reçus 17

    Jean-Pierre a répondu au sujet : Re: Prieuré-Roch

    C'est questecequejedis


    "Si tu te souviens bien, il existe cinq bonnes raisons de boire :
    L'arrivée d'un hôte, la soif présente et à venir, le bon goût du vin et n'importe quelle autre raison." (Proverbe Latin)
    Jean-Pierre
    #51

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1460
    • Remerciements reçus 1

    NyGiants a répondu au sujet : Re: Prieuré-Roch

    Ah oui, sorry mate, j'ai ou un peu vite!:)-D
    #52

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1354
    • Remerciements reçus 1

    LaurentM a répondu au sujet : Re: Prieuré-Roch

    Bertrand, une référence pour toi Perico Lagasse (:D

    Laurent - Caviste
    Mes blogs Vinature et
    BrutdeCrayon
    #53

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2371
    • Remerciements reçus 1

    Fabien a répondu au sujet : Re: Prieuré-Roch

    Ho! les compères vous allez pas vous mettre sur la tronche ::o (Nico fait gaffe Jean Pierre est un beau bébé ;))

    j'interviens à mon tour sur ce vin.

    C'était pour JP et Nico leur 1er Roch, j'avoue en avoir déjà bu quelques uns et ce dès le millésime 1988 à l'époque au Rathsamhausen à Strasbourg, un resto qui m'a fait boire mes plus belles bouteilles et fait faire des découvertes à prix très doux.

    Ce Goillote 99 se présente effectivement sous une robe trouble, légèrement teintée de marron et qui m'a fait craindre le pire connaissant la variabilité possible des bouteilles (étant à Lavinia le renvoi de la bouteille n'aurait pas été un problème, elle sortait de la cave à 14).

    Un petit coup d'oeil vers Nico qui porte en 1er le vin à son nez et là je le vois s'illuminer et opiner du chef, nous allons nous régaler. La dégust se fait dans les Mikasa, j'aurais préféré une plus grande ouverture du verre. Le nez pinote au plus bon point, avec une petite note acétique mais celle que j'aime, celle qui picote légèrement et qui rafraîchira très certainement le vin (ça part très vite à l'aération). Le nez est complexe d'épices, poivre, cumin pour s'ouvrir sur effectivement la cerise kirshée et ensuite la venaison, le petit gibier, lièvre en dominante...ça s'ouvre et se porte lentement à des températures plus élevées permettant cette déclaration d'arômes.

    La bouche est fine, presque fluide avec une finale étirée par une belle acidité, un peu faible............ au départ

    un peu de temps et quelques degrés et le volume se mets en place, pas un gros volume mais juste ce qui fait que nous sommes sur une belle expression de pinot fin. C'est envoûtant d'épices, de pivoine (merci Nico de m'avoir indiqué ce que je ressentais), cette texture me fait un peu penser au Richebourg 1980 de la DRC qui jouait lui aussi sur la finesse et la fraîcheur...

    en fin de compte un bien beau pinot partagé amicalement avec beaucoup de plaisir.


    Fabien
    #54

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 131
    • Remerciements reçus 0

    Vitibruno a répondu au sujet : Re: Prieuré-Roch

    Merci Fabien, mais je ne me suis pas mélangé les pinceaux.
    L'acidité volatile, tous les grand Bordeaux "pré-vinif oenologique" ont un taux de volatile bien supérieure à la législation actuelle, Les grand cru de Guigal pareil
    Je dit pas qu'il faut que se soit du vinaigre, je dit juste que si le vin a suffisament de matière a la base, un peu de volatile l'aide encore plus à tenir dans le temps, et ne tienquiéte pas pour moi mais je ne dit rien en l'air c'est un fait que j'ai vérifié a de nombreuse reprise lors de multiple dégustation entre autres prféssionel
    bien à vous
    #55

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 131
    • Remerciements reçus 0

    Vitibruno a répondu au sujet : Re: Prieuré-Roch

    Je pense que l'on a pas la méme approche du vins, les vigneron avec qui je bosse son sans arrét ennuyé pour avoir leurs AOC a cause (entre autres) de la volatile qui a tendance a se pointer facilement sur des raisin trés mur et les vinif sans SO2
    Je ne confond toujour pas l'acidité volatile ni fixe(ni malique ni lactique) ni la minéralité OK!!!, merci j'ai fait suffisament d'étudesde Viti et de sommelerie pour ca ( comme je peut le lire plus haut)
    Je trouve dommage que certaine idées arrété viennent poluer ce forum , le vin, c'est l'ouverture on a tous des parcours différents
    alors merci de pas aligné la 1ere info un peu différente de vos idées
    #56

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 131
    • Remerciements reçus 0

    Vitibruno a répondu au sujet : Re: Prieuré-Roch

    Bertrand Le Guern écrivait:
    > L'acidité volatile, tous les grand Bordeaux
    > "pré-vinif oenologique" ont un taux de volatile
    > bien supérieure à la législation actuelle
    >
    > Ils avaient surtout une acidité fixe bien plus
    > forte que maintenant! C'est cette acidité --jointe
    > au fait qu'ils n'étaient pas buvables jeunes-- qui
    > a permis leur vieillissement, pas l'acidité
    > volatile!!!
    >
    > et ne tienquiéte pas pour moi mais je ne dit rien
    > en l'air c'est un fait que j'ai vérifié a de
    > nombreuse reprise lors de multiple dégustation
    > entre autres prféssionel
    >
    > Des "professionnels" qui confondent acidité et
    > acidité volatile????


    je t'informe que l'on ne confond pas du tout

    L'acidité VOLATILE et souivent -lorsque qu'elle est maitrisé- un avantage pour les vins issus de regions chaudes à l'acidité fixe basse ou dans les millésimes chaud ou d'ailleur elle se fait présente assez facilement.Cela fait des vins assez (D)étonnat jeune mais qui évolue lentement
    Les Saumur Champigny 2003 De Sébastien Bobinet on 1.2de volatile et il sont en pleine forme parce qu'il sont issus de 20H/h et du vendange titrant 14.5°
    le Méme vin issus de 50H/h a 12/12.5° serai du vinaigre.
    Ce qu'il faut faire gaffe c'est de ne pas passer du coté obscur ou la y a pas de retour en arrière possible
    #57

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1460
    • Remerciements reçus 1

    NyGiants a répondu au sujet : Re: Prieuré-Roch

    bon, enfin moi, j'voulais juste dire que le Vosnes romanée, il était super bon :)o
    #58

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4262
    • Remerciements reçus 0

    Bertrand Le Guern a répondu au sujet : Re: Prieuré-Roch

    Les Saumur Champigny 2003 De Sébastien Bobinet on 1.2de volatile et il sont en pleine forme parce qu'il sont issus de 20H/h et du vendange titrant 14.5°
    le Méme vin issus de 50H/h a 12/12.5° serai du vinaigre.


    Hum! sur la SEULE bouteille d'Amateüs 2005 que j'ai goûtée (merci Laurent!), le vinaigre était au rendez vous!

    Et c'est un autre Laurent qui m'a fait goûter le liquide brunâtre sujet de cette discussion, mais je dois avouer que si on se forçait à avaler cette soupe (il semblait y avoir plus à manger qu'à boire), la bouche n'était pas aussi dramatique que l'oeil laissait présager, c'était bien le seul point favorable!

    Je n'en veux pas pour autant aux deux Laurent!

    blg
    #59

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2371
    • Remerciements reçus 1

    Fabien a répondu au sujet : Re: Prieuré-Roch

    Bruno,

    Chaque personne a son propre parcours celà est vrai mais tu me diras quel est ton professeur de somellerie qui t'a appris que l'acidité volatile permettait au vin de vieillir, il t'a problement dit que l'acidité était un vecteur de bonne garde mais certainement pas la volatile (si son apprentissage a été bien fait;))

    Sur ce point du parcours nous nous rejoignons car j'ai moi même suivi une école de sommellerie (Nîmes) et ai même enseigné un temps dans une autre en BP, je n'ai pas la "science infuse" ni des idées arrêtées et tu remarqueras que chacune de mes interventions sont teintées, pontuées de nuances laissant par là d'autres interprétations possibles, complémentaires...


    Fabien
    #60

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux