Nous avons 1135 invités et 53 inscrits en ligne

Château Laville Haut-Brion

  • Messages : 21552
  • Remerciements reçus 48

Thierry Debaisieux a créé le sujet : Château Laville Haut-Brion

CHÂTEAU LAVILLE HAUT-BRION



135, avenue Jean Jaurès,
33608 PESSAC CEDEX
Tél : +33 (0)5 56 00 29 30
Fax : +33 (0)5 56 98 75 14
Mail : info@haut-brion. com

Un domaine qui a été racheté avec la propriété voisine de La Mission Haut-Brion, par la famille Dillon déjà aux commandes du Château Haut-Brion.
De ce fait, depuis le millésime 2009, le vin est embouteillé sous le nom de Château La Mission Haut-Brion Blanc.






Je n'ai jamais bu de Laville Haut-Brion.
Le prix, chez les cavistes ou au restaurant, m'a toujours fait reculer.
Y a-t-il d'heureux privilégiés, intervenants sur LPV, qui connaissent ce cru?

Merci pour leurs avis.

Cordialement,
Thierry
#1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Laville Haut-Brion

Personnellement, je n'en ai jamais acheté. Mes seules expériences avec ce cru remontent à  une dizaine d'années. J'avais bu (au restaurant) un Laville Ht-Brion 1979. Je me souviens d'un vin d'une grande finesse, d'un nez délicat (noisettes, miel) avec encore beaucoup de fraîcheur et de gras pour son âge (environ 15 ans).
Rien à  dire si ce n'est son prix... mais c'est pas moi qui payait! (bbb)

Toujours à  la même époque, j'ai commandé une fois un 1981 (à  Bruxelles - l'Ecailler à  la Place des Sablons - est-ce que ce remarquable restaurant existe toujours???). Etait-ce à  cause du millésime, mais cette bouteille était nettement plus "maigre", presque diluée...
Je me souviens qu'on avait rapidement bifurqué sur un magnifique Meursault 83 de O. Leflaive pour se venger...

Souvenirs...

Alain
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Laville Haut-Brion 81

Bu ce midi un

laville Haut Brion 1981

La robe est dorée limité orangée/ambrée

Le nez est très expressif : praliné, caramel, ananas confit, miel d'oranger... On dirait un vieux Sauternes... En comparaison la bouche est assez monolithique et manque de gras. Ce qui confirme l'impression d'Alain sur un côté presque "dilué" du vin... Il a malgré tout une bonne persistance en bouche et allait très bien avec des paupiettes de veau aux morilles (bbb)

A retenir essentiellement un nez superbe. Sinon, à  considérer comme un témoignage d'un vin sec 100 % sémillon de 23 ans: intéressant, toujours...

A+

Eric
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21552
  • Remerciements reçus 48

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Laville Haut-Brion

Merci pour cette note...

Voilà  un vin qui semble bu vraiment peu souvent par les intervenants de LPV.

cordialement,
Thierry
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1051
  • Remerciements reçus 0

ericevreux a répondu au sujet : Re: Laville Haut-Brion

Bu ce soir

Laville haut Brion 1992

Superbe robe dorée intense

Nez tout aussi intense de truffe blanche, de fruits secs et de citron confit

Bouche d'une grande amplitude, d'une belle fraicheur malgré ses 13 ans d'âge, et d'une longueur en bouche stupéfiante (> 30 sec). Se marie idéalement avec des St Jacques, dorées à l'huile de noisette et vaporisées d"un soupçon d'huile d'olive aromatisée à la truffe blanche.... hhmmmm!!!

Eric

mon blog
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21552
  • Remerciements reçus 48

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Laville Haut-Brion

Eric,

Quelle chance tu as!
Je ne connais toujours pas Laville-Haut-Brion.
Par contre, les pessac-léognan 92 que j'ai bus étaient superbes.

cordialement,
Thierry
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3095
  • Remerciements reçus 1

Daniel S a répondu au sujet : Re: Laville Haut-Brion

quel beau millésime que 1992, en blanc ,à Pessac-Léognan, j'ai d'excellents souvenirs avec quelques De Chevalier( blanc ) de ce millésime , et aussi de Couhins-Lurton

Cordialement
Daniel
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3
  • Remerciements reçus 0

tierspar20 a répondu au sujet : Re: Laville Haut-Brion

Salut Thierry,

Comme toi, je n'avais jamais bu de Laville ... j'ai donc cassé ma tirelire pour m'offrir une bouteille de 1990. Pas terrible ! Le vin était sans complexité aromatique ... pas mauvais mais je m'attendais à mieux.
Quelqu'un a-t-il eu une meilleure expérience sur ce millésime ?

Tierspar20
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Laville Haut-Brion

Tierspar20,

Le 1990 m'a aussi déçu : Pessac-Léognan – Château Laville Haut-Brion 1990 : juillet 2004
PP14,5 – PC14 – LG14
- Couleur dorée intense. Nez à la fois très boisé et très sudiste (senteurs de fenouil, de calisson), lourd ; des notes plus herbacées finissent pas nous mettre sur la piste bordelaise. Matière dense, alcooleuse, manquant de vivacité.

Des millésimes plus anciens peuvent en revanche se révéler assez fabuleux :

Graves – Laville Haut Brion 1966 : juillet 2004
PP15,5 – PC16 – LG15
Le nez est déroutant, voire un peu douteux (liège?/roquefort), avec de la volatile. Puis il se purifie quelque peu et dévoile du miel, des fruits secs et des épices (girofle).
La bouche est plus convaincante avec un très bel équilibre et une fraîcheur remarquable. On décèle des notes de café grillé et de fruits secs. La finale, sur la noix de coco et la vanille bourbon, rappelle un vieux Rhum.

Château Laville-Haut-Brion Graves blanc 1955 : déc 2002
PC17,5 - DS17,5 - PP18 - LG18 - RT18 - EF17,5 - GL16,5 - VM17. Note moyenne : 17,5.
- 80% sémillon, 20% sauvignon.
- Après la dissipation de quelques notes réductives s'expriment des senteurs de miel d'acacia, de rillettes, de caramel, de marc de café, d'agrumes. Le vin possède encore une surprenante fraîcheur aromatique.
- Cette fraîcheur se confirme dans un bouche avenante et complexe, qui délivre des notes complémentaires : tourbe, iode (rappelant les whiskies produits à Islay), épices, réglisse, thé, kumquat en finale. Le vin, particulièrement prodigue et changeant, mérite aération et attention. Il est encore fougueux, doté d'un bel équilibre et d'une superbe allonge.
- Magnifique exemple de longévité pour ce vin d'âge respectable. Bravo !

Graves - Laville-Haut-Brion 1948 : fév 2005
PP18,5 – LG18,5
- L’appellation Pessac-Léognan ne date que de 1986.
- Millésime à la qualité improbable, mi-épaule, certainement crème de tête.
- Fragrances d’emblée encourageantes : raisin sec, rhum-raisin, réglisse, zeste d’orange, et ces « coquetteries disgracieuses » (typiquement « croûte de fromage »), touchantes et plus que pardonnables car elles contribuent elles aussi, dans un profil finement oxydé presque salé, à une grande originalité dans la complexité du bouquet.
- Excentrique nectar de jouvence que ce quinquagénaire bluffant de juvénile cohérence, entier, qui fait l’unanimité.
- J’ai reconnu sans trop de mérite le style du domaine dans ce vin griffé (sauternes sec, impact du sémillon passerillé), après avoir eu la chance de goûter le captivant 1955 chez Roger en décembre 2002 (« Magnifique exemple de longévité pour ce vin d'âge respectable. Bravo ! ») et aussi le très expressif Fieuzal blanc 1962 (LHB 62 s’étant malheureusement révélé bouchonné).
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Laville Haut-Brion 88

Laville Haut Brion 1988

Bouteille très généreusement offerte au Restaurant par un ami. C'est toujours sympa d'avoir de tels amis..

Robe tournant sur un beau jaune doré, superbe! Nez complexe d'acacias, floral, amandes et agrumes. Vin merveilleusement équilibré, beaucoup de finesse de fruit, belle fraîcheur et longueur finale remarquable. Une définition de l'élégance des blancs secs bordelais!

Alain
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2653
  • Remerciements reçus 114

milleret a répondu au sujet : Re: Laville Haut-Brion

ganesh a écrit:
> >
> Le 1990 m'a aussi déçu : Pessac-Léognan – Château
> Laville Haut-Brion 1990 : juillet 2004
> PP14,5 – PC14 – LG14
> - Couleur dorée intense. Nez à la fois très boisé
> et très sudiste (senteurs de fenouil, de
> calisson), lourd ; des notes plus herbacées
> finissent pas nous mettre sur la piste bordelaise.
> Matière dense, alcooleuse, manquant de vivacité.
>
>
> >
>
Mon ami Pilou se propose de m'ouvrir demain soir une bouteille de Laville 90 ou 89 ...je n'ai pas de commentaires sur le 89 ! Mais j'aimerais bien juger le 90 car je possède également 6 btlles en cave .
#11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Laville Haut-Brion

Suspense ...
#12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 33
  • Remerciements reçus 0

sballond a répondu au sujet : Re: Laville Haut-Brion

J ai eu l occasion de gouter les millesimes 2000 et 2005 lors d'un diner à Bordeaux en décembre 2008 et je suis tombé amoureux fou , jamais je n ai ressenti autant de vibrations pour un vin blanc . Inoubliable souvenir ...

Les prix pratiqués me freine à acquérir quelques flacons ..

A découvrir absolument .

Serge
#13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5
  • Remerciements reçus 0

dupouypouy a répondu au sujet : laville haut brion 1998

bonjour,
je reside et travaille sur bordeaux et je passe quelques unes de mes pauses déjeuner a saint medard ds un centre commercial
bien connu de la région.
je suis très intrigué par un flacon de laville haut brion 1998 dont le prix affiché semble tout a fait raisonnable
et je souhaiterais avoir vos avis et cr sur ce vin dans ce millesime (apres recherche je n'ai pas vu de mention sur le site, sauf ommission de ma part)
d'avance merci a tous pour votre aide et bonnes dégustations a toutes et a tous.
#14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 378
  • Remerciements reçus 4

diminat a répondu au sujet : Re: Laville Haut-Brion

LAVILLE HAUT BRION 2003

Quelle misère de gouter pour la première fois ce grand vin et de le trouver oxydé!!
(obtenu grace à un echange sur LPV )

En lisant le Bettane il parlait de millesime qui avait mal evolué, je suis en plein dedans...

Avez vous eu pareille mésaventure sur ce cru?
#15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1217
  • Remerciements reçus 27

Leo17 a répondu au sujet : Re: Laville Haut-Brion

Ja'i bu une seule fois un laville. Je pense, sans en être certain, que c'était un 1987, c'était en 2006. C'était de loin le meilleur vin blanc que j'ai jamais dégusté, une pure merveille...que je viens de racheter, on verra si c'est tjs aussi bon.(ou si je me suis trompé de millésime8-))
#16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 14167
  • Remerciements reçus 9

François Audouze a répondu au sujet : Re: Quelques Laville Haut-Brion 42, 43, 45, 47, 48, 79

Ayant répondu à une question sur une autre discussion, je fais copie de cette réponse dans le sujet consacré à Laville :

Un magnum de champagne Salon 1988, c’est un format rare. Nous avons porté un toast de bienvenue, et sur les coquilles Saint-jacques, le champagne est à son aise. Il me plait toujours autant, mais je l’ai trouvé ce soir plutôt réservé. Ce fut tout le contraire du Château Laville-Haut-Brion blanc 1942 au nez qui a réglé l’intensité sur la position « maximum ». Ce nez est enivrant, expressif, charmeur, fascinant. On pourrait se complaire de ce seul aspect. En bouche, sa personnalité est éblouissante. Il est l’expression du vin blanc de Bordeaux poussée à son paroxysme. Il n’y a qu’un mot à dire : « parfait », et rien ne pourrait lui être reproché. Les coques et les couteaux sont du bonheur.

Le Château Laville Haut-Brion blanc 1943 est l'un des deux blancs associés à l'épeautre. C'est lui qui profite le plus de l'association avec la sauce réduite du plat. Une des convives, experte en vins, soupçonne que j'ai placé le Chevalier Montrachet La Cabotte Bouchard Père & Fils 2000 pour mettre en valeur le 1943, tant le bourguignon est d'une jeunesse folle, débridée, aux parfums brutaux de son âge mais à la bouche policée et joyeuse, car il respire la rondeur. Le Laville est parfait, et c'est un régal sur le plat, l'accord étant un des plus beaux du repas. Son or est brillant et épanoui, formant dans le verre un contraste saisissant avec la couleur du vin dans la bouteille bleue. Son parfum est raffiné, et en bouche, son élégance est éclatante, faisant dire à certains que ce Laville surpasse beaucoup de Haut-Brion blancs. Nous sentons tous l'importance de cette rencontre avec un vin de 67 ans.

Le Château Laville Haut-Brion 1945 a une couleur d’un cuivre vert remarquable, qui donne envie. C’est l’aboutissement absolu du vin blanc de Bordeaux. Mon ami me dit que le plus grand de tous, c’est Haut-Brion blanc 1947. Mais je dois dire que ce Laville 1945 me paraît au niveau de l’inatteignable. On est sans voix quand on prend conscience de l’énorme force évocatrice de ce vin. Les agrumes, l’ananas, le poivre peuvent à peine exprimer la richesse aromatique de ce vin riche et sans défaut. Les coquilles Saint-jacques sont magistrales, présentées sous deux formes. C’est la plus crue qui épouse le mieux le vin. Quel départ pour ce repas !

Le Château Laville Haut-Brion 1947 est très différent du 1945 que nous avions bu il y a seulement huit jours, lors du premier dîner de la longue semaine de mon ami. Le 1945 était d’une puissance généreuse. Celui-ci est plus subtil, un peu plus élégant, mais n’a pas le coffre du 1945.

Deux vins sont prévus sur les écrevisses aussi fais-je servir en premier le Montrachet Bouchard Père & Fils 1939, pour que le Château Laville Haut-Brion 1947 au parfum explosif n’écrase pas le bourguignon. Le Montrachet 1939 est le troisième que je bois de ce millésime et c’est le seul qui a son bouchon d’origine, les deux précédents provenant directement de la cave de Bouchard. Stéphane Follin-Arbelet, directeur général de Bouchard, qui savait ce que nous allions boire, est intéressé par la prestation des vins de son domaine et m’a demandé de rédiger des notes de dégustation. Ayant peur de ne pas répondre avec toute la précision qu’il souhaiterait, j’ai mis à contribution Philippe Bourguignon. Voici ce qu’il écrit : « la couleur est d’or ambré, le nez est puissant, plus agrumes et quinquina que champignon. Il est au stade feuilles séchées d’automne et infusion. Ses ressources sont nobles. Sa présence en bouche est ronde et sa persistance assez longue ». Cette analyse me convient. J’ajouterais que le vin s’accorde merveilleusement avec la chair des écrevisses, alors que le Laville épouse magnifiquement les mousserons et la crème légère. Le Laville au parfum impérieux est d’une rare puissance. Personne ne pourrait donner un âge à ce bordeaux à la folle jeunesse. C’est un magistral vin blanc. Il est à noter qu’aucun des deux blancs ne nuit à l’autre. Ce sont deux trésors de leurs régions.

Sur des toasts au foie gras et du jambon pata negra, nous commençons par Château Laville Haut-Brion 1948. La bouteille n’avait pas d’étiquette. La capsule porte nettement le nom du château, et le bouchon est très lisible. Seule l’année est difficile à lire. Le 1 et le 9 sont clairs. Le troisième chiffre est plutôt un 4, et le quatrième est soit trois soit huit. J’opte pour 1948, car j’en ai. Le niveau est très haut dans la bouteille, proche du goulot, la couleur est d’un jaune d’or, avec encore le vert de la jeunesse. Le nez est précis, charmant, très pâte de fruit d’agrumes. En bouche, le vin est d’une précision rare. L’acidité est forte. Les agrumes sont nombreux. Ce qui fascine, c’est la complexité associée à une énorme précision. Nous passons à table, car le vin a été prévu pour le premier plat. C’est une pomme de terre à la crème de truffe et aux abondantes tranches d’une belle truffe. Le plat évoque les produits de la terre et le Laville lui donne un caractère aérien. Il me semble que je suis en train de tenir en bouche l’accord de l’année. Car tout est d’une subtilité invraisemblable. C’est la pomme de terre dans sa pureté qui conduit le Laville à étaler la structure de ses agrumes. Nous nageons dans le bonheur d’un raffinement ultime. La longueur du Laville 1948 est inextinguible.

Quand j’annonce à tous que le Château Laville Haut-Brion 1948 est fatigué, tout le monde me demande ce qui justifie cet avertissement. Et je verrai que les votes vont me donner tort. Mais ce n’est quand même pas le beau Laville que j’adore. Couleur dorée, saveur de Graves, c’est un vin à la palette aromatique plus large que le Pinot Gris Réserve spéciale, Schlumberger 1953 qui est servi en même temps. Vin beaucoup plus joyeux et arrondi que le Laville, j’ai tendance à le préférer, contrairement à l’avis de la table. J’aime sans doute que ce vin simple s’exprime avec bonheur ce soir, car cela fait partie des achats de hasard qui foisonnent dans ma cave, cette bouteille étant unique et sans possibilité d’un nouvel essai, sauf improbable découverte dans un recoin caché. L’épeautre est délicieux et confirme comme pour le premier plat qu’un goût simple, homogène et lisible est indispensable pour l’harmonie avec les vins anciens.

Le Château Laville Haut-Brion 1948 d’une couleur d’un or joyeux marque une grande continuité gustative avec le champagne comme le remarque la seule et ravissante jeune femme de notre table. Ce vin exprime les saveurs du vin blanc de Bordeaux avec des qualités qu’aucun vin actuel ne pourrait imaginer. La profondeur du vin et la précision de sa trame sont extrêmes. On hésite entre la finesse du champagne Pommery 1961 et la précision du Laville. L’avantage me semble aller vers le bordelais. La fondue de poireau est assez osée, et l’accord se crée grâce à la truffe de Bourgogne.

Nous allons déjeuner chez ma fille cadette. Le niveau des vins est sérieux. Un Château Laville Haut-Brion 1979 est absolument serein. L’image qui me vient en goûtant ce plaisir si naturel, c’est l’échauffement de champions de tennis. Sans le moindre mouvement apparent ils sont sur la balle, la propulsent avec force sans avoir l’air d’y toucher, et elle arrive là où il faut pour que le futur adversaire enchaîne dans une belle fluidité. Le Laville c’est ça. Il a du citronné, il a du miel et du beurré, et ça s’emboîte comme par magie. Qu’on lui présente du parmesan, du jambon espagnol ou du céleri, il est là, et renvoie des goûts qui font mouche.

Le Château Laville Haut-Brion 1979 a un parfum impérial. Pénétrant, envoûtant et racé, il impressionne. Sa couleur est d’une folle jeunesse, car il est encore d’une clarté juvénile. En bouche, ce qui frappe, c’est son extrême longueur. Ce blanc est magnifique, en pleine sérénité, donnant des notes mentholées dans le final et des fleurs blanches au milieu de palais. Le vin est splendide, mais par un soir de canicule, dès que le vin se réchauffe, une impression glycérinée bloque tout le talent du grand vin. Les petits farcis jouent poliment leur rôle de faire-valoir en ânonnant leur texte.


Cordialement,
François Audouze
#17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 409
  • Remerciements reçus 0

lefranc4 a répondu au sujet : Laville Haut-Brion 1993

Est-ce que quelqu'un a bu 1993?
#18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 14167
  • Remerciements reçus 9

François Audouze a répondu au sujet : Re: Laville Haut-Brion 1993

Je n'ai pas bu le 1993, mais voici ce que j'ai écrit du 1994 bu début 2010 :

Tous mes amis me disent au service du Château Laville Haut-Brion 1994 : pourquoi un vin si jeune ? Et c’est vrai qu’il est jeune. Mais il a quand même quinze ans et profite bien de son début de maturité. Classiquement, il est riche de mille évocations où le fruit vert côtoie le minéral. C’est un beau vin blanc joyeux et l’écrevisse le lui rend bien.

Le 1993 devrait être agréable à boire, même s'il n'a pas la puissance des plus grandes années. Mais Laville réussit bien ses petites années, sauf exception.


Cordialement,
François Audouze
#19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26094
  • Remerciements reçus 912

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Laville Haut-Brion 1993

Moi je ne l'ai pas bu non plus, je peux aussi donner mon avis ?

Luc
#20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1935
  • Remerciements reçus 32

Hervé Bizeul a répondu au sujet : Re: Laville Haut-Brion

Bu le 1993 à la Tour d'Argent, en début d'année, à un prix très doux pour l'endroit.

Le vin est magnifique, semble à maturité, comme souvent avec Laville, mais avec toujours une stupéfiante capacité à vieillir doucement, avec grâce.

Un vin complexe mais pas exubérant, ample, gras, vif à la fois, au mm au niveau des maturités, qui prouve que sur le sémillon, mieux vaux trois jours trop tôt que trois jours trop tard. Elégant est décidément le terme qui convient le mieux à ce cru...

Un de mes meilleurs souvenirs de l'année.... 1993, c'était très bon en blanc à Bordeaux, mais tous les sauvignons n'ont pas tenus le temps...
#21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 14167
  • Remerciements reçus 9

François Audouze a répondu au sujet : Re: Laville Haut-Brion

Heureusement que Luc ne me lit pas !
Sinon, qu'est-ce que ce serait.

Je rappelle que :
1 - j'ai dit clairement ne pas avoir bu le 1993
2 - je donne le commentaire du millésime le plus proche que j'ai bu
3 - je donne un avis fondé sur l'expérience des Laville que j'ai bus et de ma connaissance de la relativité des millésimes (avec 42 Laville bus sur 28 millésimes, ça aide un peu plus que si on a bu 2 Laville)
4 - Hervé Bizeul corrobore ma supputation.

Tout est donc parfait dans le meilleur des mondes.
Il y a tellement de gens qui donnent des avis sur des vins qu'ils n'ont pas bus sans dire qu'ils ne les ont pas bus que j'ai pris la précaution d'annoncer la couleur avant de donner un avis. C'est de l'honnêteté intellectuelle, tout simplement.

Merci Hervé de cet avis éclairé.


Cordialement,
François Audouze
#22

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 14167
  • Remerciements reçus 9

François Audouze a répondu au sujet : Re: Laville Haut-Brion

Merci Hervé de ton compte-rendu très positif.
Cela corrobore ma supputation.


Cordialement,
François Audouze
#23

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 409
  • Remerciements reçus 0

lefranc4 a répondu au sujet : Re: Laville Haut-Brion 1993

Merci Hervé pour ce CR.
Et vraiment ravi qu'il soit très bon ! ;)
#24

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1
  • Remerciements reçus 0

ronyindo a répondu au sujet : Re: Laville Haut-Brion

J'ai eu l'opportunité de boire récemment un Laville Haut Brion de 1992. Une bien belle bouteille malgré son âge avancé pour un blanc. Bouche vigoureuse avec de légères notes fruitées, acidité contrôlée. Très longue finale dotée d'une belle acidité, sans conteste le meilleur bordeaux blanc en capacité de vieillissement. Stupéfiant 20 ans après... Bien sûr cela n'a pas le corps, ni le gras d'un Batard Montrachet Leflaive 1992 bu à la même occasion mais on ne compare pas deux vins aussi diamétralement opposé. Quelqu'un a-t-il l'idée du prix d'un Laville 1992 ? J'aimerais faire une proposition honnête à l'ami qui me l'a offert car je sais qu'il possède encore plusieurs caisses. Merci
#25

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1217
  • Remerciements reçus 27

Leo17 a répondu au sujet : Re: Laville Haut-Brion

Je pense qu'il y a des moteurs de recherche qui pourront te renseigner (vinopedia, Wine-searcher;...)
#26

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11745
  • Remerciements reçus 1751

jean-luc javaux a répondu au sujet : Re: Laville Haut-Brion

45 euros sur idealwine

jlj
#27

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 409
  • Remerciements reçus 0

lefranc4 a répondu au sujet : Re: Laville Haut-Brion

Le prix qu'il faut accorder à un blanc sec qui a presque 20 ans doit dépendre fortement de l'assurance qu'il a été bien conservé. L'idéal étant de le goûter...ce que tu as eu la chance de pouvoir faire. Ce que tu décris semble tout à fait convaincant ! A noter que la couleur doit être encore claire.
Dans ce cas, 45 euros, c'est une affaire ! J'ai personnellement du 1993 dont je ne me séparerais pas à ce prix, préférant le boire !
#28

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 409
  • Remerciements reçus 0

lefranc4 a répondu au sujet : Laville Haut-Brion 1993

Ouvert le 23.01.12 une bouteille de Laville Ht Brion 1993 provenant d'une caisse achetée en primeur.
Robe jaune légèrement dorée, lumineuse, assez claire. Nez demandant aération, de la plus grande finesse et pureté. Fleurs, ananas, miels.
En bouche, le côté tactile est magistral, avec une bonne ampleur et un gras très mesuré tel qu'on l'attend pour un grand cru de cette appellation. C'est encore vif et c'est très caressant, avec une minéralité peu marquée, juste ce qu'il faut pour garder la typicité du cépage et s'accommoder de l'évolution en bouteille. L'équilibre est parfait malgré l'âge. Aucun début de lourdeur par un déficit d'acidité. Et surtout les arômes ne sont pas affectés par le vieillissement, rarement favorable aux graves, sauf à quelques crus d'exception comme celui-ci qui ont le terroir et peuvent se permettre un élevage assez long. On est sous le charme d'un grand vin, dont on se resert sans se lasser. Le millésime est bon, sans être exceptionnel, et ne joue pas sur la puissance. La longueur en bouche est très bonne. Le test du fond de verre vide est très élogieux non pas par l'intensité mais par la qualité. A boire peu frais comme un grand bourgogne blanc.
Je le note 17/20 minimum. Eventuellement plus si l'on est très sensible à la pureté des arômes et à l'équilibre.
#29

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18205
  • Remerciements reçus 1836

mgtusi a répondu au sujet : CR: Laville Haut-Brion 1962

CR: Laville Haut-Brion 1962

Bouteille bue hier soir à l’occasion d’un dîner mémorable.
La robe est pale, ne trahissant pas un vin d’un demi-siècle.
Le nez est frais, sur les fleurs blanches. En bouche, le vin offre un superbe toucher assorti d’une incroyable fraîcheur. Mais ce qui frappe le plus, c’est la précision que nous offre ce nectar.

Magnifique bouteille qui me réconcilie avec les bordeaux blancs et avec les vieux millésimes de blanc sec.

Michel
#30

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck