Jéruzalem, Slovénie

    • Jérôme Pérez
    • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
    • Hors Ligne
    • Administrateur
    • Messages : 17377
    • Remerciements reçus 1233

    Jérôme Pérez a créé le sujet : Jéruzalem, Slovénie

    https://lh3.googleusercontent.com/T9D2nSXlQdTvHUUPgRy5YkNa2MaSJthiIAS4C58opaE=w890-h667-no

    Eclipse totale de droiture, tout se tord et tout dévie : l’ondulation comme règle, la vague comme fil conducteur : qu’il est bon de se laisser entraîner dans ces méandres de rangées, dans ces alignements confus, cette logique de la courbe, pour que finalement tout s’ordonne à merveille dans cette apologie de l’ellipse, une sorte de quadrature du cercle.

    Jéruzalem est sans doute le paysage de vigne le plus extraordinaire qu’il m’ait été donné de vivre, tant sa découverte subite bouleverse pour se rendre compte juste l’instant d’après qu’on est d’ici.
    Après l’émotion de cette image qui surgit et qui vous entoure, remplit l’espace soudainement, c’est la quiétude qui l’emporte : elle est si forte qu’elle déstabilise tout autant que la surprise puis on s’y habitue progressivement avec l’envie irrésistible de s’arrêter là, pour s’imprégner, comme si la beauté du lieu, sa magie, pouvait vous pénétrer et vous rendre plus serein.
    https://lh3.googleusercontent.com/7NVlvt2mTfwcMAAtRCJLWxigQb1TN9SzvJr0E9_u5ww=w501-h667-no

    Une sorte d’ordonnancement diabolique qui confine au divin et qui a fait de ce lieu un pèlerinage, le nommant terre sainte : mais on se rend vite compte que cette mystérieuse attraction est suscitée par le résultats de la dévotion de l’homme pour la terre à laquelle il s’est liée grâce à la vigne en lui conférant à la fois le plus subtile et le plus naturel des berceaux en épousant fidèlement toutes les nuances du lieu pour donner ce résultat renversant d’un travail séculaire dont la perfection émeut. Du reste, même les routes ont ici ce souci respectueux de ne pas briser cet équilibre subtil de la pente dans sa dimension verticale avec ses vibrations horizontales. C’est un peu comme une musique écrite dont soudainement la partition se serait mise à l’unisson pour traduire les douces nuances d’une mélodie envoûtante et sinusoïdale.

    Je n’ai pu m’empêcher de penser,en découvrant ce lieu admirable, à la vanité française qui tend à monopoliser la notion même de terroir. Ce lieu propice existait, l’homme lui a donné une existence agricole et en a fait un terroir exceptionnel. Il a au moins autant de valeur que d’autres qui obtiennent un classement. Il est patrimonial, c’est certain et évident : humain avant d’être mondial ; mais c’est peut-être la même chose, finalement.

    Du reste cette arrogance hexagonale a sans doute créé le plus grand dommage à ces vignobles historiques, à ces terroirs éparses en donnant le la de la musique qui devait se jouer tant il était évident que c’était celle-là et aucune autre qui devait s’écouter, dans un même sentiment colonial : le plus grand outrage que cette terre ait reçu, ce sont ces cépages venus d’ailleurs : chardonnay, sauvignon et autre merlot : cépages français de son apanage établi de qualité que d’ailleurs, finalement nous nommons de façon très franchouillarde, cépages internationaux quand ils ne sont pas produits sur notre sol : une sorte de réflexe gaulois qui a de la même façon fait requalifier d’international le style de ses vins alors même que ce style est né à Bordeaux…

    Rien n’est meilleur ici que le local Sipon (furmint, appelé ainsi parce que les soldats de l'armée napoléonienne s'exclamaient en le buvant, c'est si bon !)) et le riesling et je quitte ce lieu où je reviendrai bien entendu en pèlerinage, rassuré parce qu’il est évident que les hommes du cru ont bien compris les errances du passé et qu’aujourd’hui, même s’ils ne sont qu’une poignée à redonner toute la noblesse à ces vins qui transpirent ce lieu unique, il est évident que rien n’arrêtera désormais ce retour à la juste source, comme un recentrage sur l’essentiel, la quintessence. Le complexe qui les a sans doute un moment détournés de la réalité qui devait se jouer ici semble prendre fin : pour peu que le public soit près à goûter la différence : des vins sans concessions à la mode qui devront sans doute imposer la leur : rigueur de constitution, grande fraîcheur … mais ce sont finalement des vins dans l’air du temps !

    Jérôme Pérez
    #1

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Jérôme Pérez
    • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
    • Hors Ligne
    • Administrateur
    • Messages : 17377
    • Remerciements reçus 1233

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Jéruzalem, Slovénie

    CR: quelques vins

    Verus Pinot Gris 2012 : un vin à la forte personnalité, épicé : une bouche bien sèche, du volume et des notes fumées que l'on retrouve d'ailleurs souvent ici. Très vif : excellent.

    Trop, Laski rizling2011 : très discret au nez, bouche large, anisée, finale saline sur l'amertume : un vin moyen.

    Püklavec Sauvignon 2013 : nez pas très net bouche simple et sans raffinement : bof

    Conrad Fürst : pinot blanc 2011 : joli nez très frais, fleur banche. Bouche large, expressive, très belle finale minérale. Très joli vin

    Hlebec Le Blanc Rinski rizling 2013 : note de miel, amertume : un vin peu élégant, un peu lourd.

    Kupljen Sipon 2013 : nez inédit, vraiment remarquable, fumé, lacté, bouche très structurée et saline, de la minéralité concentrée : excellent

    Püklavec sipon 2012 : un peu de gaz, vin large expressif qui a du mal après le précédent, mais c'est bon.

    P&F Jeruzalem Ormoz : rinski rizling 2013 : nez assez simple miellé, encore jeune. Mieux en bouche, bien frais. bien

    Dveri Pax sipon furmint 2012 : nez discret. très belle bouche tendue, structurée, minérale et saline : très bien

    à suivre ...

    Jérôme Pérez
    #2

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Jérôme Pérez
    • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
    • Hors Ligne
    • Administrateur
    • Messages : 17377
    • Remerciements reçus 1233

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Jéruzalem, Slovénie

    CR: quelques vins à sucres résiduels

    à noter que les prix des vins moelleux ne sont pas forcément plus élevés que ceux des secs dans cette zone.

    à noter également que le cépage local sipon (prononcé chipone) est une variété de furmint, très proche de celui de Tokaj, mais qui prend ici des accents inédits. Son nom viendrait de l'exclamation des soldats de l'armée napoléonienne qui le dégustant s'exclamaient c'est si bon !

    skrget sauvignon demi sec 2014 : nez simple sur l'amande. bouche très fine et ciselée, se goûte presque sec : correct

    MGM Glavinic remini muskat demi sec 2014 : beau nez de muscat très pur, bouche très vive : un régal, finale saline. j'ai aimé

    Curin Traminec demi sec 2011 : très joli nez réglisse amande : bele bouche ciselée, finale saline : c'est bon

    Ljutomercan traminec 2013 : moelleux : nez douteux bouche sucraillone et brouillonne : bof

    Grlica Sipon moelleux 2011 : nez fumé épicé - bouche large moelleuse mais sur laquelle je n'ai guère accroché.

    Jérôme Pérez
    #3

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Jérôme Pérez
    • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
    • Hors Ligne
    • Administrateur
    • Messages : 17377
    • Remerciements reçus 1233

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : CR: Verus, Sipon 2014

    Verus, Sipon 2014

    il faut de l'air pour que ce vin s'exprime et abandonne un fruité un peu joufflu et encombrant de jeunesse à l’ouverture, certes flatteur et précis, mais sans grande distinction. En revanche, le soir la bouteille est métamorphosée : le vin a gagné en complexité, de cette complexité épicée, un peu sauvage, qui donne cet accent si particulier au furmint ici. C'est vif, tendu, pur et très long sur un couple acide / amer remarquable par ce temps caniculaire.
    Très bien.

    Tous les vins de cette maison que j'ai goûtés sont remarquables

    Jérôme Pérez
    #4

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Jérôme Pérez
    • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
    • Hors Ligne
    • Administrateur
    • Messages : 17377
    • Remerciements reçus 1233

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : CR: Verus Renski rizling 2012

    https://lh3.googleusercontent.com/JNIB0qBYFzl19W0vtOROg5e02-ivNEJAzPPJX2TOreA=w501-h667-no

    Verus Renski rizling 2012

    Un vin magnifique construit comme un très bon riesling mosellan : droiture, fruit, gourmandise et grande fraîcheur.
    Vin après vin, ce producteur m'enchante.
    Ce vin est excellent : il possède toutes les qualités d'un très beau riesling. J'aimerais le comparer à des vins allemands ou autrichiens.

    Jérôme Pérez
    #5

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Jérôme Pérez
    • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
    • Hors Ligne
    • Administrateur
    • Messages : 17377
    • Remerciements reçus 1233

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : CR: Curin Sipon 2013

    Curin Sipon 2013

    Voilà ce qui se passe avec des vins dont on attend beaucoup : on est forcément déçu. Ce vin de furmint local est pourtant bien construit avec cette trame vive liée à ce cépage, une bonne présence en bouche, mais ce sont les arômes et les saveurs qui ne me plaisent pas plus que ça, manquant de raffinement sur des notes miellées ou de fruit blet.
    Il n'en reste pas moins que c'est bon, juste en dessous des attentes.

    Jérôme Pérez
    #6

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 80534
    • Remerciements reçus 5934

    oliv a répondu au sujet : Re: Jeruzalem, Slovénie.

    Slovénie
    La Slovénie, un paradis viticole secret en pleine renaissance !

    mobile.lesoir.be/960...
    #7

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Jérôme Pérez
    • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
    • Hors Ligne
    • Administrateur
    • Messages : 17377
    • Remerciements reçus 1233

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Jeruzalem, Slovénie.

    Ok, merci Oliv,

    dernier passage hier et confirmations :

    - ce lieu est vraiment un endroit incroyablement beau

    - Verus et Dveri Pax au top de la région (mais surtout le premier quand même) des détails bientôt.

    Jérôme Pérez
    #8

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Jérôme Pérez
    • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
    • Hors Ligne
    • Administrateur
    • Messages : 17377
    • Remerciements reçus 1233

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : CR: Dveri Pax Rinski Rizling 2012

    Dveri Pax Rinski Rizling 2012

    je goute ces vins calmement, une fois passé l'extase de la surprise. En comparatif avec le Verus du même millésime, mais seul, il est remarquable.
    Nez pur de fleur blanche avec de notes citronnées, une fine note hydrocarbure. Bouche fine, ciselée, d'une fraîcheur extraordinaire.
    Longue finale citronnée et saline.
    Un vin remarquable. 8€

    Jérôme Pérez
    #9

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Jérôme Pérez
    • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
    • Hors Ligne
    • Administrateur
    • Messages : 17377
    • Remerciements reçus 1233

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : CR: Verus Renski rizling 2012

    CR: Verus Renski rizling 2012

    Une petite merveille de finesse et d'élégance.

    Jérôme Pérez
    #10

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Jérôme Pérez
    • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
    • Hors Ligne
    • Administrateur
    • Messages : 17377
    • Remerciements reçus 1233

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : Jéruzalem Slovénie

    Le vignoble de Jéruzalem et une zone extrêmement singulière de collines aux pentes raides délimitée par les routes allant de Ljutomer à Ormoz à l’est et par la frontière Croate à l’est.

    En examinant de plus près il est assez aisé d’identifier à l’intérieur de cette zone un site remarquable, une sorte de ligne allant de Zelezne Dveri jusqu’à Ivanjkovci en passant par Jeruzalem et Svetinje où d’une part le paysage est à couper le souffle, la pente plus forte et le terroir très propice avec un sol très sableux et une altitude supérieure à 250 mètres (le point culminant étant Jéruzalem avec 341 mètres.)

    Les rangs de vignes parallèles aux courbes de niveau créent un effet totalement émouvant, même si ce type de plantation en terrasses tend à disparaître.
    Le paysage alterne zones plantées pour les versants exposés de l’ouest à l’est et zones boisées (principalement hêtraies) sur les autres versants. Le bas des coteaux et les vallées dessinées peuvent accueillir une agriculture traditionnelle au-dessous de cette limite des 250 mètres, là où la vigne semble s’effacer et que la pente s’adoucit. Elle est très forte dans le vignoble, de 30 à 50 %, parfois davantage.
    Cette partie la plus ensoleillée de la Slovénie jouxte la Hongrie et la Croatie et l’Autriche est toute proche : ainsi des points les plus hauts, la vue porte sur quatre pays différents.
    Si globalement les lignes de crêtes s’étirent nord – sud, il existe une multitude de replis qui donnent toutes les possibilités d’exposition : l’œil n’est jamais en peine de trouver des horizons nouveaux, découvrant çà et là des amphithéâtres propices. Le passant voit très vite que si la vigne tend à regagner du terrain, elle en a auparavant beaucoup perdu et de nombreuses terrasses sont aujourd’hui en friche. Mais les 2000 hectares en production donnent une impression d’une vie intense dans le vignoble.

    En effet, il y a proportionnellement peu de producteurs et les grosses structures achètent le raisin : de sorte que les propriétés sont pour la plupart minuscules, moins d’un hectare et travaillées familialement sur le temps libre. Le raisin étant acheté au kilo, d’un prix allant de 20 centimes à 60, nul n’est besoin de dire que les rendements sont plus que généreux…
    Il y a donc des freins à l’explosion de cet énorme potentiel, comme si les locaux, tous très fiers et sachant qu’ils possèdent l’un des plus grands terroirs existant au monde, ne sont pas tous prêts à en assumer la rigueur nécessaire à la production de grande qualité qu’il est possible de faire ici.
    Cependant, il faudra compter sur quelques novateurs qui montrent l’exemple : le train est en marche, même s’il mettra du temps à prendre sa vitesse de croisière qui pourrait bien être fulgurante.
    D’autant plus que les novateurs, ceux qui ont l’envie et les moyens de faire du beau voire du grand vin sont les mêmes qui achètent le raisin au kilo et maintiennent finalement les écueils à la progression.

    Ce qui est étonnant, c’est de goûter le vin d’un particulier, juste pris à la cuve, tiré de sa propre vigne de 5000 mètres carrés, sur des rendements de l’ordre de 100 hectolitres à l‘hectare, comme cet assemblage de sipon (furmint), sauvignon, pinot gris que j’ai bu hier et qui dans ce millésime 2015 était tout simplement délicieux !

    Jérôme Pérez
    #11

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Jérôme Pérez
    • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
    • Hors Ligne
    • Administrateur
    • Messages : 17377
    • Remerciements reçus 1233

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : Verus Jeruzalem Slovénie

    CR:

    Verus

    Création récente de trois amis qui travaillaient auparavant pour Puklavec and Friends (P&F), le plus gros producteur de vin, non seulement local mais également slovène.

    Succès immédiat pour cette marque qui exporte beaucoup et depuis 2007 a plus que doublé la surface de production pour vendre aujourd’hui entre 70 000 à 80 000 bouteilles par an pour les 25 hectares qui approvisionnent le chai.

    Un cahier des charges rigoureux est fourni aux producteurs qui fournissent la cave car le maître mot ici est qualité.
    Sur la question des rendements, la philosophie est bien loin de ce que l’on peut entendre en France où moins est forcément mieux, avec il faut bien le dire un peu d’hypocrisie parfois. La moyenne acceptable par pied de vigne est de l’ordre de 2,5 kilogrammes et varie de 1,8 à 2, 8 en fonction des cépages. La revendication de cette barre placée plus haut qu’en France est expliquée par la volonté de produire des vins moins alcooleux, vendangés plus tard et dont les saveurs sont protégées. (le riesling attend souvent octobre). Il serait intéressant de vérifier la véracité de cette argument tant il est vrai que la tendance hexagonale est à des vins toujours plus forts et vendangés de plus en plus tôt, ce que les bouleversements climatiques pourraient aussi expliquer.

    Force est de reconnaître que le résultat dans le verre est plutôt très convaincant. 2015 semble confirmer être un grand millésime sans doute après 2008, même si 2011 et 2012 ne déméritent pas mais semblent moins aboutis. 2013 et 2014 surtout, sont plus difficiles mais les vins restent de très bon niveau.

    Sauvignon 2015 : un vin puissant et frais, aromatique sans lourdeur, superbe équilibre. Très bien.

    Pinot Gris 2015 : nez de fruit, de pêche notamment. Un vin gras, profond et à l’équilibre frais. C4est très jeune et extrêmement prometteur.

    Sipon 2015 : ce furmint se signale par un nez d’une grande élégance entre fleur et fruit Vin complet et brillant : excellent

    Riesling 2013 : beau nez citronné. Très bel équilibre sur la vivacité ; long et minéral : très bien

    Riesling 2014 : moins complexe, mais avec une bouche ou l’acidité bas le fer avec le amers. C’est tout de même un bon vin issu d’une sélection très sévère.

    Riesling 2015 : droit et complexe, grande fraîcheur et longueur exceptionnelle. Excellent et à attendre. Au niveau d'un bon GG

    Chardonnay 2011 : lactique, beurré, mousseron. Un vin souple, moins excitant que les autres.

    Pinot gris 2007 : nez de truffe sous une belle robe dorée. Du gaz en bouche, léger. Bouche paradoxale après ce nez puissant, le vin est de dentelle avec une acidité bien présente et enrobée : très bien.

    Pinot noir 2013 : joli nez très fruité. En bouche, l’attaque est belle mais vite reprise par une empreinte boisée très marquée.

    Pinot noir 2015 : trois barriques dégustées : un très beau jus au fruité net, à la fraîcheur remarquable qui d’une barrique à l’autre fait intervenir le bois différemment. L’assemblage sera intéressant.

    Ces vins confirment le haut niveau de la production de cette marque, qu’on ne trouve pas encore en France bien que largement distribués dans d’autres pays. Mais l’amateur épris de grande qualité à des prix très accessible (chaque cuvée est vendue au prix de 11 euros prix particulier). Riesling et Sipon (furmint) sont tout à fait remarquables.

    Jérôme Pérez
    #12

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Jérôme Pérez
    • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
    • Hors Ligne
    • Administrateur
    • Messages : 17377
    • Remerciements reçus 1233

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : CR: Conrad Fürst and son - Sipon 2012

    Conrad Fürst and son - Sipon 2012

    robe très pâle.
    Nez réduit à l'ouverture qui s'ouvre admirablement avec de l'air. (le carafage n'est pas inutile si la bouteille doit être consommée en une seule fois) : complexité entre floral et fruité et des épices qui rendent ce vin d'un abord un peu austère.Cette impression ne dure pas, une fois le vin en bouche : belles saveurs de fruits blancs avec une empreinte minérale bien marquée. L'ensemble reste gourmand, flatteur (je ne serais pas étonné qu'il y ait quelques sucres résiduels). le vin reste frais et la longueur est très intéressante sur des sensations saline.
    très bien

    Avec un pinot blanc de très bon niveau, ce domaine fait partie des très bons de la zone.

    Jérôme Pérez
    #13

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Jérôme Pérez
    • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
    • Hors Ligne
    • Administrateur
    • Messages : 17377
    • Remerciements reçus 1233

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : Kupljen Jeruzalem Slovénie

    CR:

    Kupljen – Svetinje – Jéruzaelm – Slovénie

    Dégustation très intéressante à la Taverna de Svetinje des vins de la maison Kupljen qui m’ont frappé par un incroyable rapport qualité prix, sans doute le plus surprenant que j’ai pu éprouver en ce lieu où l’on est de toute façon déjà surpris, habitués que nous sommes aux tarifs d’Europe de l’Ouest.
    Je ne m’étendrai pas sur les vins rouges de Pinot noir qui sont souvent marqués par de l’oxydation : un style que j’ai déjà éprouvé ailleurs : et qui me semblre relever du défaut, à défaut d’être un style ...
    Tous les blancs sont a minima intéressants, voire excellents, à commencer par :

    Riesling 2012 : joli nez un peu terpénique et citronné. Superbe en bouche, à la fois tendu et gourmand, dans un style qui rappelle les vins de la moselle avec un léger résiduel qui le rend totalement irresistible. Execllent vin. Quand on m’a annoncé le prix (6 €) j’ai cru que l’on se moquait de moi. En France, ce type de vin coûte de deux à trois fois plus cher à ce niveau de qualité.

    Pinot Gris 2013 : nez ouvert sur la mirabelle, avec une légère note de truffe. Un vin souple et gourmand avec une belle carrure. Légers amers en finale contrebalancés par une belle fraîcheur. Très bien ( 6 €)

    Sauvignon 2013 : un vin intéressant car s’il sauvignonne, il sait rester discret, élégant. Citronné au nez sans extravagance, il possède une bouche aromatique sans lourdeur. Le vin est tendu et minéral en finale.
    Bon vin à très bon vin. (6 €)

    Spitit of Styria 2011 : un vin d’assemblage ce qui est assez inédit ici. Le nez est charmeur et très surprenant sur des notes de roses et d’épice. Superbe bouche souple, aromatique sans lourdeur : une belle matière souple et un équilibre souverain. Un vin très élégant. (10 €)

    Chardonnay Sirius 2011 : nez beurré et notes de mousserons, petite note florale, on se croirait à Pulligny !
    Vin joliement élevé, certes luxueusmeent, mais le tout est rès élégant et assumé, sans faute de goût. Bouche à la fois moelleuse et sèche, tendue. C’est tout à fait bluffant. Excellent dans un style bien défini. (14 €)

    Je dois dire que ce fut la dégustation la plus marquante de cette semaine slovène : même si j'aime le style des vins de Verus, ou celui de Dveri Pax, à mon avis, l'identité que l'on trouve chez un producteur dont l 'ère de production est homogène et sur un même terroir se retrouve dans le vin et dans cette façon de voir les choses, les vins de Kupljen brillent.

    Le rapport qualité prix est totalement hallucinant.

    Jérôme Pérez
    #14

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Jérôme Pérez
    • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
    • Hors Ligne
    • Administrateur
    • Messages : 17377
    • Remerciements reçus 1233

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : CR: Jeruzalem Slovénie - Dveri Pax - Pinot noir 2008

    Jeruzalem Slovénie - Dveri Pax - Pinot noir 2008

    robe légèrement évoluée
    beau nez de pinot noir, cerise avec une note boisée agréable
    en bouche, c'est frais, tendu, sans énormément de soyeux ni de profondeur et malgré quelques amers en finale, cela donne un résultat correct.
    bon vin sans pour autant que l'on puisse s'extasier outre mesure.

    Jérôme Pérez
    #15

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 937
    • Remerciements reçus 540

    peterka a répondu au sujet : Jeruzalem Slovénie - Dveri Pax - Pinot noir 2008

    Jérôme, merci pour ces notes sur une région très peu connue / médiatisée.
    J'ai eu l'opportunité de déguster le furmint et le pinot noir de Dveri Pax sur d'autres millésimes que toi (respectivement 2013 et 2011). Je me retrouve un peu dans tes commentaires quant au style général
    mais j'avoue que j'ai trouvé, ce jour là, que le furmint manquait un peu de relief et que le pinot présentait des notes brûlées un peu déplaisantes.
    Maintenant les conditions de dégustations n'étaient pas non plus optimales et j'ignore s'il faut tabler sur un effet millésime.

    En revanche, j'ai beaucoup apprécié le muskateller et les rieslings secs du domaine Joannes, stricts, tendus, rafraîchissants mais qui prennent de la chair avec l'âge (on est remonté jusqu'à 2006 en quatre palier) .
    Le domaine est situé près de Maribor, d'après ce que j'ai compris SITE WEB

    Si tu passes dans le coin, ton avis m'intéresserait.

    Pierre
    #16

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Jérôme Pérez
    • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
    • Hors Ligne
    • Administrateur
    • Messages : 17377
    • Remerciements reçus 1233

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : CR: Jéruzalem, Slovénie, Krainz, Riesling 2012

    Jéruzalem, Slovénie, Krainz, Riesling 2012

    La robe est or pâle bien soutenue ; on présent une certaine densité.
    Nez marqué à l'ouverture par des notes pétrolées qui confinent au pneumatique. A l'aération, cela devient pus classique avec des notes terpéniques et des agrumes bien mûrs.
    En bouche le vin montre un volume conséquent, un toucher soyeux, attestant d'une matière riche : le vin est puissant laissant apparaître sans doute un léger résiduel, même s'il se goûte sec, des saveurs très riesling, des notes salines qui pour mon goût s'accordent mal avec cette petite sensation douce ; si bien que le vin ne trouve pas réellement sa place. La longueur est bonne mais elle aurait gagné à être plus fraîche.

    Ce vin est réellement ambitieux, concentré, affiche un équilibre plus alsacien qu'allemand, mais à mon sens il va trop loin dans la maturité du fruit et perd en élégance ce qu'il gagne en puissance.
    Cela reste très bon même si le style me convient moins que celui du riesling de Kupljen par exemple. Ceci dit, c'est clairement au niveau d'un grand cru alsacien.

    Jérôme Pérez
    #17

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Jérôme Pérez
    • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
    • Hors Ligne
    • Administrateur
    • Messages : 17377
    • Remerciements reçus 1233

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : CR: Jéruzalem, Slovénie, Krainz, Sipon 2015

    Jéruzalem, Slovénie, Krainz, Sipon 2015

    robe pâle aux reflets verts.
    Nez qui demande de l'air pour bien s'exprimer et se complexifier (capsule à vis) : notes beurrées, pommes, fleurs blanches. C'est joli et surtout prometteur car on sent bien la jeunesse et un côté infantile.
    La bouche présente un joli gras (ce qui semble se dessiner comme un style maison), un fruité qui s'exprime bien sur le milieu et une grande fraîcheur sur la finale. très bonne longueur pour ce vin qui allie maturité et vivacité.
    Il serait bon de le laisser s'épanouir en cave, car c'est très prometteur.(et si particulier !)

    Jérôme Pérez
    #18

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Jérôme Pérez
    • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
    • Hors Ligne
    • Administrateur
    • Messages : 17377
    • Remerciements reçus 1233

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : Jéruzalem, Slovénie, Krainz

    CR:

    Jéruzalem, Slovénie, Krainz, Jeruzo 2013 :
    un vin qui se veut le haut de gamme de la production et que je ne comprends pas, sans doute parce qu'il est mutique : pas d'arôme, juste une structure, une matière et un équilibre, certes bon, mais totalement muet.

    Jéruzalem, Slovénie, Krainz, Sauvignon 2015
    peu d'ampleur aromatique, des notes discrètes de fruits agrumes, un côté variétal du sauvignon,mais qui reste sage. En bouche un vin agréable et bien frais, parfumé avec mesure. C'est un bon vin.

    Jéruzalem, Slovénie, Krainz, Rumeni Musckat 2015
    là encore beaucoup de discrétion au nez comme en bouche des notes muscatées habituelles : floral, kiwi, mais cette discrétion frôle la dilution, ce que corrobore l'analyse de lamatière et de lalongueur.

    Jéruzalem, Slovénie, Krainz, rosé 2015
    un bon rosé de pinot noir sur des notes des cerise : vraiment très agréable dans une conception davantage de blanc sec que de rosé entêtant et fatiguant. Un bon vin.

    Mention spéciale pour cette maison pour le riesling et le sipon, ce qui d'ailleurs est une constante pour les vins de Jéruzalem.

    Jérôme Pérez
    #19

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 80534
    • Remerciements reçus 5934

    oliv a répondu au sujet : CR: Dveri Pax, Sauvignon blanc, 2015

    Bu chez Hyllos

    Dveri Pax, Sauvignon blanc, 2015


    Hyllos
    Ouvert au moment du service.
    Nez légèrement variétal, mais qualitatif. Développe sur le fruit exotique, la groseille à maquereau. Bonne complexité mais nettement sur la réduction. La bouche est pure et nette, développe beaucoup de fruit frais et exotique, pas de buis, pas d'amertume excessive mais une bonne végétalité. La longueur est bonne. Beau vin, jeune et secoué (il a fait Vienne-Ürzig en train puis Ürzig-Bourges-Paris en voiture...). C'est Bien+ Autour de 75+ il goûtait un peu mieux avec plus d'air et moins de transport, sur VieVinum ;).

    Oliv
    Robe cristalline.
    Nez excessif, fatigant d'opulence, sur la groseille, l'Eau de Cologne, un parfum floral (violette) trop entêtant.
    Bouche qui attaque sur un perlant très important qui, allié à une forte acidité, provoque un effet un peu strident qu'une matière sans beaucoup de fond peine à compenser.
    On pourrait trouver au vin un charme aromatique par son ampleur mais ce côté froufroutant provoque très vite un effet saturant presque écœurant.
    Finale stricte marquée d'amers pas très nobles.
    Je n'ai pas aimé.
    #20

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 80534
    • Remerciements reçus 5934

    oliv a répondu au sujet : Re: Jéruzalem, Slovénie

    Un joli reportage sur les vins de Jeruzalem sur vitineraires.blogspo...
    #21

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Jérôme Pérez
    • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
    • Hors Ligne
    • Administrateur
    • Messages : 17377
    • Remerciements reçus 1233

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : CR: Dvrei Pax Sipon 2013

    Dvrei Pax Sipon 2013

    un nez éthéré avec un léger manque de netteté. En revanche, la bouche est jolie, à la fois très vive et gourmande.

    Jérôme Pérez
    #22

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Jérôme Pérez
    • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
    • Hors Ligne
    • Administrateur
    • Messages : 17377
    • Remerciements reçus 1233

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : CR: Kos late harvest Sipon Friderik 2013

    Kos late harvest Sipon Friderik 2013

    un vin sec malgré la mention
    Beau nez sur les fleurs blanches.
    Bouche légèrement miellée, riche, corsées, avec beaucoup de caractère et d'amplitude. Grande vivacité, quelques amers de qualité en finale. Grande longueur
    J'ai vraiment beaucoup aimé ce vin très complexe.

    Jérôme Pérez
    #23

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Jérôme Pérez
    • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
    • Hors Ligne
    • Administrateur
    • Messages : 17377
    • Remerciements reçus 1233

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : CR: P&F Sipon 2013

    P&F Sipon 2013

    léger pétrole au nez
    bouche vive qui m'évoque un déficit de maturiré. Ce vin a eu beaucoup de mal après le Kos.

    Jérôme Pérez
    #24

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Jérôme Pérez
    • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
    • Hors Ligne
    • Administrateur
    • Messages : 17377
    • Remerciements reçus 1233

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : CR: P&F Gomila Sipon 2013

    P&F Gomila Sipon 2013

    Gomila est un lieu : une sorte de sélection de terroir, donc de la part de ce très gros productreur. A mon avis la voie à suivre, même si on est encore loin de la sélection parcellaire.
    nez discret mais élégant
    très strict, très vif mais une acidité mieux intégrées, plus "mûre". léger pétrole et grande longueur.
    un peu crissant quand même.

    Jérôme Pérez
    #25

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Jérôme Pérez
    • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
    • Hors Ligne
    • Administrateur
    • Messages : 17377
    • Remerciements reçus 1233

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : CR: Verus Riesling 2013

    Verus Riesling 2013

    sur cette bouteille un vrai problème de netteté, mais inquiétant car déjà rencontré.
    demande des information complémentaires.

    Jérôme Pérez
    #26

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Jérôme Pérez
    • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
    • Hors Ligne
    • Administrateur
    • Messages : 17377
    • Remerciements reçus 1233

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : CR: P&F Ljutomer Riesling 2013

    P&F Ljutomer Riesling 2013

    léger pétrole
    bouche assez tendre, elle perd en longueur et en vivacité. Correct mais sans plus

    Jérôme Pérez
    #27

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Jérôme Pérez
    • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
    • Hors Ligne
    • Administrateur
    • Messages : 17377
    • Remerciements reçus 1233

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : CR: Kupljen Riesling 2013

    Kupljen Riesling 2013

    robe très dorée, intense, étrange luminosité.
    Nez typé, avec des notes de citron confit et de pétrole. Etrange sensation de fruit rouge, de type fraise. En bouche, belle matière, belle vivacité et grande longueur. Cette sensation de fruit rouge persiste, assez inédite. C'est bon, même si c'est un peu déroutant.

    Jérôme Pérez
    #28

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Jérôme Pérez
    • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
    • Hors Ligne
    • Administrateur
    • Messages : 17377
    • Remerciements reçus 1233

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : CR: Puklavec Sipon 2015

    Puklavec Sipon 2015

    nez discret, voire austère comme ce cépage l'est souvent. Quelques notes de fruit blanc.
    En bouche, c'est presque tendre, sur un volume très important, moelleux quant à la texture. Bienheureusement, une acidité vivifiante vient étayer le tout, donnant à ce vin une allonge que l'attaque ne laissait pas supposer. Si les sucres résiduels sont évident, on est bien sur un équilibre sec, tant l'acidité est élevée : c'est une acidité mûre, stimulante, apéritive.
    J'aime beaucoup, mais je pense qu'il faut oublier ce genre de vin en cave car le potentiel semble très important.

    Jérôme Pérez
    #29

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Jérôme Pérez
    • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
    • Hors Ligne
    • Administrateur
    • Messages : 17377
    • Remerciements reçus 1233

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : Hlebec - Jeruzalem / Kog

    Hlebec - Jeruzalem / Kog

    Adresse : Kog 108, 2276 Kog, Slovénie
    Téléphone : +386 2 713 70 60

    www.turisticnekmetij...

    Ce nom Hlebec est incontournable dès que l'on parle des vins de Jeruzalem. Dès 1990, Milan Hlebec faisait son oremier vin, nous y reviendront un peu plus loin.
    Aujourd'hui, à côté de la production de vin, il y a cette formidable énergie mise au service de la promotion de cette zone de production, unique au monde au moins pour ce qui est du paysage. Les Hlebec tiennent cette jolie demeure accueillante, à la fois hôtel et restaurant, jonchée d'oeuvre d'art de l'un des deux Hlebec : des sculptures, des toiles, une sorte de bric-à-brac réjouissant : la soupe y est bonne, les plats typiques, délicieux : bref, un endroit plus qu'accueillant où l'on se sent bien, sans chichi : c'st un endroit vrai.

    Les vins ? Ils ne sont pas en reste et sont très représentatifs de ce qui se fait ici :

    CR:


    [size=small]Milan Hlebec, qui incarne au mieux l'esprit actuel des vignerons de Jeruzalem[/size]

    Revoltuion 2014 : premier millésime effervescent vinifié en méthode Charmat à base de Sipon, de Lasly Riesling et de chardonnay : un vin à l'aromatique précise, plutôt florale. Equilibre "semi dry", avec des sucres qui passent presque inaperçu. Bouche souple et fraîche : c'est bon et ça se boit tout seul.

    Le blanc de Bompare 2015 : Sipon : 11 degrés d'alcool, 7 grammes d'acidité, 5 grammes de SR / un équilibre assez classique ici. Très beau nez floral avec une note de cendre. Bouche suave avec une saveur de fleur de sureau. C'est long et frais. Très bon

    Le blanc des templiers 2015 : riesling . un vin dense, à la robe dorée. Notes citronnées au nez avec des arômes terpéniques. Un vin puissant, assez austère qui s'étire en longueur. C'est beau.

    Nosferatu 2014 : un rouge de Zweigelt / étrange nez d'amande et de cassis notes de poivres. En bouche, c'st très épicé avec des tanins serrés, un peu comme un duras.

    Amore 2015 : le même cépage en rosé semi sweet / nez retenu sur la fraise. bouche très douce mais qui possède une belle acidité. rigolo

    Illuminati : 2015 : muscat jaune : intéressant nez sur la menthe, légèrement végétal avec presque des arômes de sauvignon. La bouche manque de netteté et déçoit. dommage car c'est frais.

    Lasky Riesling 2013 : "half sweet" / vendangé fin novembre. Nez beurré / acacia. En boucheon a l'impression d'avoir du miel d'accacia. Les 15.5 d'alcool se ressente et le vin manque de peps

    Icewine 2013 / Sipon : vendanges du 14 décembre. 150 grammes de sr, 9 degrés d'alcool. Étrange nez de fleur de moutarde, motarde à l'ancienne.En bouche, on retrouve cette étrangeté, avec des notes coumarines, c'est tendu, pas encore en place : c'est un vin qu'il faut laisser dormir.

    Chardonnay 1990 : premier achat de vigne de Milan Hlebec et première vinification. Ce vin s'est montré imbuvable dans sa jeunesse alors on l'a laissé là, sans y toucher. On l'avait même oublié. Récemment, à la faveur de travaux, il a été exhumé, goûté sans espoir réel et là, surprise ! Déjà la couleur intrigue :

    le nez mêle truffe blanche et pêche. La bouche est souple, à l'attaque, moelleuse dans sa texture, très suave. Les saveurs sont conformes à ce que le nez évoquait, rehaussées par une fraîcheur sublime qui tend le vin comme un arc, et le soutien sur une longueur exceptionnelle : au niveau d'un grand cru de Chablis, clairement. Le vin le plus émouvant de cet été et sans doute l'un des plus grands.

    Cette dégustation confirme s'il le fallait la très grande qualité de ce terroir pour le Riesling, le sipon et le chardonnay et étaie le fait que les vins de Jéruzalem ont un potentiel de garde très important.

    Jérôme Pérez
    #30

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: Cédric42120Gildasjean-luc javauxMartinezPBAESVougeotstarbuck