Weingut Kollwentz - Römerhof

    • Messages : 76
    • Remerciements reçus 0

    lognoulm a créé le sujet : Weingut Kollwentz - Römerhof

    WEINGUT KOLLWENTZ
    Römerhof



    Chais :
    Hauptstraße 120
    A-7051 Großhöflein

    Administration et vente :
    Gartengasse 4b
    A-7051 Großhöflein

    Tél. : +43 2682 65 15 80
    Fax : +43 2682 65 15 813
    Mail : kollwentz@kollwentz. at

    www.kollwentz.at

    * Facebook Weingut Kollwentz

    * Instagram Weingut Kollwentz

    * Twitter Weingut Kollwentz






    CR: Weingut Kollwentz - Pinot Noir Dürr 2005

    Bouteille bourguignonne pour cet OVNI du Burgenland.

    Nez « de pinot noir » est très marquée par les cerises noires qui évoluent avec finesse sur des notes de mine de crayon et de menthol. L’ensemble offre une belle fraicheur « enivrante ».

    La bouche n'est pas en reste, offre une étonnante similitude avec le nez.
    Une attaque moelleuse et une finale marquée d’une acidité importante, faisant plus penser à un vin blanc qu’à un rouge. On perçoit encore de discrètes notes boisées tout en appréciant la belle persistance.

    Marc L (Ex N6)
    #1
    Pièces jointes :

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 76
    • Remerciements reçus 0

    lognoulm a répondu au sujet : CR: Kollwentz Cabernet Sauvignon 2005

    CR: Kollwentz Cabernet Sauvignon 2005

    Encore un peu brut de décoffrage, le vin n'est pas tout à fait en place et les tannins sont encore trop "anguleux". Le nez est très marqué par les fruits noirs (cassis) et l'élevage (délicatement vanillé). Bien que ma matière soit richement extraite, la bouche est encore monolithique.
    A attendre, mais quel potentiel! A l'aveugle, il blufferait un amateur de Sociando.

    Marc L (Ex N6)
    #2

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1112
    • Remerciements reçus 157

    bulgalsa a répondu au sujet : CR: Kollwentz 2007

    CR: Kollwentz Burgenland Zweigelt Föllikberg 2007
    Mes impressions:
    Robe: violette
    Nez: intensité faible; un nez très discret à peine marqué sur les fruits rouges et les épices
    Bouche: une structure à l'image du nez: simple, trop simple. Une finale tannique.

    Prix grande distribution: EUR 12,95

    CR: Kollwentz Burgenland Blaufränkisch Leithagebirge 2007
    Mes impressions:
    Robe: grenat
    Nez: intensité moyenne; un nez quasiment inexpressif
    Bouche: une structure acide. C'est tout

    Prix grande distribution: EUR 15,50

    J'ai dégusté deux fois ces vins à une semaine d'intervalle et je voulais avoir confirmation que ma première impression se vérifiait: cela est hélas le cas. Peut-être que certains apprécieront ce type de vin, mais ce n'est clairement pas mon cas.

    Luc
    #3

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 7755
    • Remerciements reçus 704

    hyllos a répondu au sujet : Re: Kollwentz

    Marrant mais Kollwentz est encensé par la critique autrichienne... et j'ai aussi été plutôt déçu par ses vins, que je trouve corrects sans être exceptionnels et donc trop chers. Cependant, je n'ai pas goûté ses grandes cuvées.

    EDIT 2012

    Je n'ai jamais corrigé ce post mais suite déjà aux dégustations à Vievinum 2010, puis passage au domaine, je ne peux que dire que si ses entrées de gamme me paraissent un peu faibles pour le tarifs (et dégustées trop jeunes), ses grandes cuvées sont magnifiques.
    #4

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 937
    • Remerciements reçus 540

    peterka a répondu au sujet : CR: Kollwentz - Chardonnay Gloria (Neusiedlersee-Hügelland / Autriche)

    En dehors de quelques crus du Steiermark, je trouve que les chardonnays autrichiens ne brillent pas toujours par une grande personnalité mais il y a des exceptions notables dont cette cuvée issue du Burgenland qui m’a ravi dernièrement.
    Le cru (à ma connaissance monopole du domaine Kollwentz) se situe sur les hauteurs de Großhöflein à proxilité de la ville d'Eisenstadt.



    Le vignoble



    Perdue au coin de la forêt, cette parcelle dégage une atmosphère particulière, empreinte de sérénité sous la protection bienveillante d’une madone de tuf, mais placée aussi sous la surveillance plus sombre de miradors forestiers qui transportent le visiteur dans un paysage inhabituel.
    Clôturé électriquement, entretenu comme un jardin secret, ce vignoble de 5,25 Ha impressionne et donne envie d’en goûter les fruits. Les vignes sont jeunes : les plantations de chardonnay se sont déroulées en deux vagues, la première en 1997, la seconde en 2003.
    Les sols très calcaires (la couche de 30 cm de terres brunes repose directement sur le socle de roche-mère) sont d’exposition sud-est à une altitude de 300 à 325 m relativement élevée pour la région. Cette localisation permet de bénéficier d’un ensoleillement matinal, et de combiner idéalement une légère influence des courants chauds de la plaine pannonique avec ceux plus frais issus des collines boisées du Leitha qui l’entourent presque de tous les côtés. Globalement, on se trouve donc face à un microclimat frais et sec qui convient particulièrement aux cépages blancs et leur permet de mûrir lentement et complètement dans un bon état sanitaire.
    Malgré la jeunesse des vignes, les rendements sont très faibles, de l’ordre de 25 hl / ha en moyenne.



    CR: Dégustation du Chardonnay Gloria Kollwentz 2009

    Robe jaune-vert lumineuse.
    Le bouquet reste assez retenu sur les fruits blancs à noyau, la pomme jaune, poire et melon, des nuances finement rôties, de pierre chaude, le tout sur un fond plutôt citrique. Beaucoup de classe à défaut d’une intensité qui viendra sans doute avec le temps.
    L’attaque est dense mais le vin se délie assez vite en milieu de bouche, fait preuve d’une belle concentration et conserve fraîcheur et élégance malgré ses 14 % vol. Ce n’est pas un vin bâti sur la tension mais il fait preuve de sève avec de juteuses notes d’agrumes mûrs et propose une finale nette et persistante avec une perception d’alcool un peu plus marquée sans que l’ensemble ne s’en trouve vraiment alourdi pour autant.
    A noter que l’élevage en pièces est complètement fondu et intégré et que la richesse sous-jacente du vin le positionne stylistiquement quelque part entre les meilleurs crus du nouveau monde et les très beaux climats bourguignons.

    Pierre
    #5
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 7755
    • Remerciements reçus 704

    hyllos a répondu au sujet : Re: Kollwentz - Chardonnay Gloria (Neusiedlersee-Hügelland / Autriche)

    Je reviendrai dessus mais Gloria 2010 est lui plus minéral (et encore relativement fermé), c'est un très beau vin que je pense beaucoup plus tendu que 2009.

    Au domaine, le vigneron nous expliquait que le Gloria 2009 et le Gloria 2010 étaient deux millésimes parmi les plus beaux de ce vin.

    Et pour revenir sur mon premier commentaire, portant sur le Blaurfränkisch standard, je dois dire que je suis bien revenu dessus :) Ses vins sont indiscutablement parmi les plus grands d'Autriche, à partir de Eichkogel. Et pour ne rien gâter, c'est un type génial et adorable. Quand on voit le boulot abattu dans les vignes, c'est impressionnant. La taille est impeccable, la répartition du feuillage irréprochable (un seul rideau de feuille)... organisé, propre, réfléchi. Pas étonnant que les vins soient aussi bons.
    #6

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 588
    • Remerciements reçus 17

    Cornalin a répondu au sujet : CR: Kollwentz Steinzeiler 1992

    CR: Kollwentz Steinzeiler 1992

    Faisant de l'ordre dans le casier d’Europe centrale de ma cave, j'ai retrouvé cette bouteille achetée chez un caviste autrichien, au milieu des années 1990. C’est un assemblage de Blaufränkisch, prépondérant, de cabernet sauvignon et de zweigelt. C’était traditionnellement et de longue date un des vins rouges autrichiens parmi les plus chers.

    Aspect, étonnamment jeune, grenat foncé, légère évolution en bordure du disque, limpide et brillant. Nez, un peu austère, mais pas en bout de course, première approche un rien végétale, puis évoluant bien à l'air sur des notes de fruits noirs, léger boisé fumé, impression plus minérale, évoquant le graphite; complexe, assez strict toutefois. Bouche, attaque moyennant ample, tanins denses au premier abord un rien stricts, mais évoluant bien dans le verre, un joli gras, une concentration moyenne, une forte impression minérale difficilement définissable en milieu et fin de bouche, mais de bon aloi, une fine acidité, la finale est longue et déliée. Un jeune vieillard, digeste, sapide, bien qu’un peu strict au nez. Un vin qu’il faudra nénmoins boire assez vite, car on perçoit que le fruit pourrait lâcher prise soudainement, puis laisser des tanins probablement assez secs. Bien ++

    HK
    #7

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 588
    • Remerciements reçus 17

    Cornalin a répondu au sujet : Re: Kollwentz

    www.kollwentz.at/tri...

    le domaine recommande de boire ce vin d'ici à 2015...

    RV

    HK
    #8

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 7755
    • Remerciements reçus 704

    hyllos a répondu au sujet : Re: Kollwentz

    Juste pour situer, Steinzeiler sort dans les 40-45€ pour le millésime en cours. Effectivement, je ne garderais pas un 1992 pour une décennie supplémentaire :)
    #9

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 7755
    • Remerciements reçus 704

    hyllos a répondu au sujet : CR:Kollwentz, Point 2008

    CR:Weingut Kollwentz, Point 2008
    Ouvert 24h. Servi en verres Schott-Zwiesel Burgunderpokal 840ml.

    Dans la foulée du Brut Réserve 2002 de Foreau, ouverture d’un vin qui va se révéler splendide également. Couleur sombre, encore absolument pas évoluée. Les fruits noirs intense sont surmontés d’une note fumée élégante. Un nez aussi fait de sous bois et de réglisse. La bouche est sur un fruit superbe mais intégré avec des composantes toasté, végétales, florales, épicée. Il y a un côté Syrah dans cette densité. La longueur est superlative. La dernière gorgée est d’une suavité absolue. C’est une grande quille, indiscutablement. 95/100
    #10

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 295
    • Remerciements reçus 2

    gueva a répondu au sujet : CR: Kollwentz - Eichkogel - 2011

    CR: Kollwentz - Eichkogel - 2011

    Commentaires à J+1.

    Le nez est bien ouvert et d'une belle profondeur sur un mix de fruits noirs et rouges bien mûrs (framboise, mûre, cassis) accompagné d'épices. Rien de très complexe encore à ce stade mais plaisant malgré tout.
    Bouche ample, sphérique, bâtie sur des tanins encore un peu serrés mais fins et non gênants donnant une sensation de concentration et de densité.
    Ensemble structuré mais sachant rester élégant, avec du jus et une aromatique gourmande sur le fruit noir (cassis surtout) agrémenté d'épices et de notes fumées.
    A noter une belle énergie caractérisée notamment par une allonge de bon aloi.
    Finale persistante et épicée.

    Très bon.
    Un vin qui va se bonifier avec quelques années de cave supplémentaires mais qui se laisse déjà approcher avec un peu d'aération.
    #11

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 7755
    • Remerciements reçus 704

    hyllos a répondu au sujet : CR:Kollwentz, Steinzeiler 2008

    CR:Kollwentz, Steinzeiler 2008
    Robe rubis foncé. Sacré vin que ce Steinzeiler, sur un millésime censé être faiblard en Burgenland. Au nez on repère vite l’assemblage, il fait vraiment Bordelais… Bordelais avec un mais… (et ce n’est pas de moi, mais de quelqu’un qui était à l’aveugle). Je suis d’accord avec cette affirmation. C’est beaucoup plus croquant et profond en terme de fruit qu’un Pauillac par exemple. Il y a une dimension qui n’existe pas dans les Bordeaux et dans ce vin, une dimension du Bordeaux qui n’y est pas. Substitution en somme, entre le boisé riche, le cigare ou le cèdre et un trait fumé, une intensité sombre que recèle ce Steinzeiler. En bouche, c’est intense et long, très long. D’une profondeur impressionnante. C’est vraiment un vin riche et complexe. Superbe bouteille. Jeune encore mais buvable en l’état.
    Excellent. 90

    Bon, il n'y a rien à dire, Kollwentz, c'est pas donné mais c'est un domaine qui ne m'a jamais déçu. Même jeunes les vins sont tous au top.
    #12

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 937
    • Remerciements reçus 540

    peterka a répondu au sujet : Weingut Kollwentz

    Dégustation d’une bonne partie de la gamme dernièrement sans réelle prise de notes. Impressions retranscrites le soir à la maison
    CR:
    Les blancs
    Chardonnay Leithakalk 2015
    Chardonnay d’entrée de gamme (ou plutôt de « terroir ») bien fait, faussement facile mais avec une certaine évidence et un joli fruit. C’est désaltérant et passera bien à table dès à présent.
    Chardonnay Tatschler 2013
    Vin énergique sans être tendu, minéral, dense en bouche avec un élevage mesuré et discret. Très bourguignon dans l’esprit, le bois en moins. A attendre
    Chardonnay Gloria 2013
    Le vin se présente plus mûr et plus ample que le tatschler avec beaucoup de présence en bouche et un équilibre magistral.
    Chardonnay Gloria 2014
    Ce qui frappe dans ce vin est son côté juteux et dynamique grâce à une acidité fruitée très mûre. L’ampleur de bouche se conjugue à la fraîcheur avec, à nouveau, un élevage parfaitement maîtrisé. Grand chardonnay.
    Chardonnay Neusatz 2014
    Ce nouveau venu ne m’a pas franchement convaincu. Par rapport à ces deux congénères, il ma semble manquer de peps et d’accroche mais la matière est belle. A revoir.
    Sauvignon Steinmühle 2013
    Bonne surprise que ce sauvignon à la belle maturité de fruit et au caractère salin assez affirmé. Ce très peu variétal, accessible voire assez immédiat mais il y a du fond (et donc du vin).

    CR: Les rouges
    Pinot Noir Dürr 2014
    Pas de miracle, le millésime est passé par là… Les arômes sont délicats et ne manquent pas de pureté mais le vin manque clairement de fond et d’allonge.
    Eichkogel 2013
    Assemblage de blaufränkisch (70%) et zweigelt (30%). Contrairement au 2012, c’est austère et réservé mais il y a du jus et un très bel équilibre
    Eichkogel 2012
    Regoûté à la maison…
    Ce n’est pas encore vraiment « prêt » mais les belles promesses sont évidentes.
    Le bouquet reste encore marqué par l’élevage, certes élégant et pas exagérément dominant, qui cache un fruit rouge très avenant et bien mûr (en fait, on pourrait penser à un cabernet..). Donc, on se trouve en face de notes de bois « froid » et de chicorée avec une touche végétale et des notes fumées / lardées. L’équilibre de bouche est magnifique et la longueur encore mesurée. On est sur une dominante de petits fruits rouges macérés avec des herbes aromatiques mais l’ensemble reste discret. Très blaufränkisch en arômes mais on peut imaginer l’impact du zweigelt sur la texture de bouche. C’est velouté avec des tanins très « couverts » avec du tonus et une grande fraîcheur.
    Blaufränkisch Point 2013
    Actuellement, le vin montre austère, rigide et fermé. C’est extrêmement dense en bouche et la matière est d’une grande maturité. Très gros potentiel.
    Steinzeiler
    Pour terminer, petite verticale sur les Steinzeiler (assemblage de blaufränkisch (80%), cabernet sauvignon et zweigelt (à raison de 10 % chacun). C’est la cuvée majeure du domaine. Il n’y a pas eu de 2014.
    On goûtera donc 2013, 2011 et 2009. C’est une entreprise malaisée dans la mesure où les trois millésimes sont loin (voire très loin) d’être à point. Aujourd’hui, le 2013 s’articule plutôt sur le CS et le ZW ce qui donne un peu de fruit au nez et rend le vin plus amène ; mais la bouche reste compacte avec une puissance contenue qu’il faudra un jour libérer. Le 2011 est difficile à percer : la matière est imposante mais, sur le plan aromatique, c’est verrouillé à double tour. A noter que l’élevage s’efface complètement derrière le vin. Très gros potentiel. Le 2009 est, lui aussi, encore bien trop jeune avec une structure tannique marquée et un fruit en retrait mais quel équilibre et quelle matière… Attendre 5 ans me paraît un minimum (confirmé par Heidi Kollwentz)
    #13
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 7755
    • Remerciements reçus 704

    hyllos a répondu au sujet : Weingut Kollwentz

    J'en reviens pas, il n'y avait pas de sujet Kollwentz ?

    Il faut que je poste les impression car j'ai goûté les 2013 il n'y a pas si longtemps... enfin... 8 mois :D
    #14

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 7755
    • Remerciements reçus 704

    hyllos a répondu au sujet : CR: Weingut Kollwentz, Gloria 2010

    CR: Weingut Kollwentz, Gloria 2010
    Dégusté après carafage d'environ deux heures, verres Diva Bourgogne de Schott-Zwiesel

    Couleur dorée mais pas extrême. Nez épicé et fruité (avec des touches d'abricot et de fruits exotiques legers), envoutant, puissant et complexe. C'est propre, magnifique. Epanoui tout en étant patiné... pas de trace d'élevage. Vraiment superbe. La bouche attaque nettement avec une plaisante sensation de fraîcheur et elle prend de l'ampleur rapidement. Le fruit est intense, complexe encore avec l'ananas, le citron qui confinent à l'orange sanguine en finale. Mais cette trame fruitée est doublée d'épices et de notes florales comme le tilleul. La finale est dynamique et longue, très longue. Un vin réellement superbe, tout en équilibre où l'élevage a clairement sublimé le jus. C'est tellement bon que ça en est trop évident. 90-95/100.

    Mes parents qui partagent la bouteille sont emballés mais ma mère semble frustrée de ne pas retrouver les goûts "bourguignons"... je la taquine en lui disant que c'est le fût de chêne qui lui manque ;) et ouvre un Meursault pour lui faire plaisir. Bouchard Genevrières 2008, présenté en CR dans la rubrique idoine. Je l'attendais un peu caricatural mais en réalité il se prend une claque gigantesque. Il lui manque tout et principalement de la matière. C'est un vin qui paraît fluet et qui a mal digéré son élevage (qu'on sent encore). Peu d'arômes, très "tout venant". Décidément, ce n'est plus ma tasse de thé la Bourgogne :). Ceci dit, le Bouchard est tout à fait buvable.

    Niveau potentiel il semble clair que le Bouchard est à consommer rapidement (et en montrant l'étiquette) et que le Kollwentz a encore 5 à 10 ans facile devant lui.
    #15

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 17635
    • Remerciements reçus 1459

    mgtusi a répondu au sujet : Weingut Kollwentz, Gloria 2010

    Mathieu, ça coûte dans les 50 € cette bouteille non ?

    Michel
    #16

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 7755
    • Remerciements reçus 704

    hyllos a répondu au sujet : Weingut Kollwentz, Gloria 2010

    Je peux te retrouver le tarif. C'est clairement pas l'affaire de l'année ;)

    En fait, non. J'ai acheté le millésime 2010 35€ en 2012.
    Mais le 2015 sera en vente en mai à 48€. Jolie inflation... c'est la raison pour laquelle je n'en racheterai probablement pas.
    #17

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 17635
    • Remerciements reçus 1459

    mgtusi a répondu au sujet : Weingut Kollwentz, Gloria 2010

    Sur les sites marchands, le 2014 est à 45-50 € ; pour ce prix, on trouve quelques beaux bourgognes si on ne se limite pas aux négociants :)
    Le prix d'un grand cru de Chablis tout de même.

    Michel
    #18

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 7755
    • Remerciements reçus 704

    hyllos a répondu au sujet : Weingut Kollwentz, Gloria 2010

    Tu veux jouer à qui a la plus petite ? :)

    Sans rire, je pense qu'on a un des meilleurs chardonnay d'Autriche avec le Gloria de Kollwentz et je trouve ce vin beaucoup plus à mon goût que les décoction (plus ou moins bien gérées) de fût de chêne / jus oxydés que j'ai bu un certain nombre de fois sur la côte de Beaune. Même le dernier Bâtard que j'ai bu n'était pas meilleur que ce Gloria. Et ça a le mérite d'être achetable facilement.

    En revanche, dire qu'on peut sans doute trouver d'excellents Chardonnay à moins que ça, c'est vrai (comme le Domaine de la Bongran, dans un style bien différent). Et je dois te dire qu'à 48€ actuellement requis, je trouve que c'est excessif.

    Mais bon, il faut aussi dire que le travail d'Andi Kollwentz est hallucinant et je dis ça en ayant quand même visité un certain nombre de domaines. Ce type est un maniaque, je crois que je n'ai jamais vu une vigne aussi impeccable, tu a l'impression qu'il a étalé la végétation feuille par feuille, vraiment du superbe travail. En outre, il ne commercialise pas ses crus en dessous d'un certain standard, ce qui par exemple se traduit par aucun rouges en 2010, pas de Steinzeiler (son assemblage haut de gamme) en 2014... etc... A ma connaissance pour 2010, ils ne sont pas beaucoup à avoir décider de ne presque rien sortir. En somme je suis plus tolérant à son tarif (excessif) qu'à celui du Meursault d'en face ;)
    #19

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 7755
    • Remerciements reçus 704

    hyllos a répondu au sujet : Weingut Kollwentz, Gloria 2010

    Accessoirement, il vient de prendre 10cm de neige sur le Gloria, justement, hier... pas cool... (après avoir gelé dans les grandes largeurs l'an dernier).
    #20

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 17635
    • Remerciements reçus 1459

    mgtusi a répondu au sujet : Weingut Kollwentz, Gloria 2010

    hyllos écrit: Tu veux jouer à qui a la plus petite ? :)


    Je ne souhaite pas de voir perdre :)
    Blague à part j'ai simplement été surpris par le prix car je pensais (à tort) que tu venais nous vanter un vin étranger avec un rapport qualité prix défiant toute concurrence.

    Michel
    #21

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 7755
    • Remerciements reçus 704

    hyllos a répondu au sujet : Weingut Kollwentz, Gloria 2010

    Ah non certainement pas en Autriche :) les prix sont assez élevés et si c'est un bon rqp, je le signale généralement.

    Kollwentz, Moric, Umathum, Achs... de beaux domaines mais dont les grandes cuvées se situent dans les 40-50 voire 60€. Tu me diras que vu que c'est le top et le plus cher d'Autriche, ca va encore... mais c'est pas donné.

    Les rqp, on en trouve en Kremstal voire Mittelburgenland, mais je trouve plus facilement en Allemagne mais sinon c'est en Italie et en Espagne.
    #22

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 937
    • Remerciements reçus 540

    peterka a répondu au sujet : Weingut Kollwentz, Gloria 2010

    En parlant de rapport qualité prix, je pense qu'il faut remettre les choses en perspective...
    Si l'on compare des vins de qualité similaire (disons un premier cru de Meursault ou de Chassagne d'un producteur non spéculatif mais de bonne renommée), je ne suis pas sûr que l'on va les trouver chez un caviste à 50 € - j'ai même l'impression que l'on ira davantage vers 60-70. Or, c'est le prix caviste qui doit servir de comparaison puisque les producteurs allemands, autrichiens, italiens, etc... ont une politique tarifaire pour particulier qui égalise ce prix caviste (à 1 ou 2 euros - grand maximum - près en moins) pour une vente en direct au domaine. Pas de bonus équivalent à ce qui se fait en France.
    Il reste que ce ne sont évidemment pas de bons rapports qualité prix en soi.
    Je pense néanmoins que c'est correctement tarifé vu ce qu'il y a dans le verre, l'aura du producteur et, surtout, ce qu'on trouve ailleurs pour le même prix. On peut le regretter mais malheureusement c'est la tendance actuelle et presque partout... J'avoue que personnellement, je jouerais cette carte malgré tout par rapport à la Côte d'Or, pour les raisons évoquées justement par Matthieu (bois excessif, réduction, oxydation prématurée dans le pire des cas, etc...)
    Cela n'empêche pas de trouver des pépites très abordables en peu partout dans le monde.

    Pierre
    #23
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: hyllos

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 7755
    • Remerciements reçus 704

    hyllos a répondu au sujet : Weingut Kollwentz, Gloria 2010

    Mon propos n'était peut-être pas assez clair mais je suis d'accord avec toi, d'autant que ce vin est au niveau des meilleurs vins de la côte de Beaune que j'ai goûté (on va juste laisser le Montrachet de côté). Et je pense, comme j'ai indiqué plus haut, que Andi Kollwentz réalise un travail et une sélection d'une rigueur exceptionnelle.

    Il est vrai aussi que j'avais passé sur le fait que les vins Autrichiens particulièrement, ont un tarif qui vise à supprimer la différence caviste/domaine. Forcément, ça renchérit le prix des vins au domaine.

    En tout cas, il est clair que si je dois arbitrer entre Kollwentz et un bon producteur Bourguignon, je vais opter sans hésiter pour Kollwentz.
    #24

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 17635
    • Remerciements reçus 1459

    mgtusi a répondu au sujet : Weingut Kollwentz, Gloria 2010

    Je suis plutôt d'accord avec vous sur la Côte de Beaune, bien qu'il existe de notables exceptions à moins de 50 € mais je parlais des chablis grand cru que l'on trouve communément dans ce tarif.
    Et là il n'y a (globalement) pas de boisé excessif ni de premox.

    Michel
    #25
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Marc C

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 7755
    • Remerciements reçus 704

    hyllos a répondu au sujet : Weingut Kollwentz, Gloria 2010

    Les Chardo de Kollwentz sont dans un style tout de même nettement plus "chaud" qu'un Chablis. Par contre, niveau Premox, j'en ai eu aussi à Chablis, certes pas autant, mais quand même.

    Il faut reconnaître que Chablis, en terme de RQP, c'est encore très bien... même si ça se tasse aussi... hélas.
    #26

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 5223
    • Remerciements reçus 1988

    Frisette a répondu au sujet : CR: Kollwentz, Tatschler, 2008, Burgenland (Chardonnay)

    CR: Kollwentz, Tatschler, 2008, Burgenland (Chardonnay)

    Bue lors d'un repas "étoilé"!!!

    La robe est jaune d'or. On a un nez typé, sur les plantes médicinales, le génépi, le cassis et son bourgeon, un peu de fruits rouges...et du poisson cru. La bouche est glycérinée, un peu poivrée et chaleureuse. La matière est ronde et tendue, avec des amers un peu secs et réglissés, et du lait de coco. C'est dense, solide mais l'ensemble ne me parait pas complètement en place, tous ces éléments s'imbriquant d'une drôle de façon. C'est un peu déstabilisant, (je ne sais toujours pas à l'heure actuelle si j'aime ou pas), même si en terme de construction c'est Très Bien (16/20). J'étais parti sur un sauvignon, dans le style Buisson renard de Dagueneau. On a évoqué également des blancs rhodaniens (Rayas, d'autres châteauneufs...), des vins à dominante de marsanne...

    Flo (Florian) LPV Forez
    #27

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 5600
    • Remerciements reçus 320

    Jean-Bernard a répondu au sujet : CR: Kollwentz, Tatschler, 2008, Burgenland (Chardonnay)

    Frisette CR: Kollwentz, Tatschler, 2008, Burgenland (Chardonnay)

    Bue lors d'un repas "étoilé"!!!

    Même bouteille que Frisette donc.
    Nez riche, évolué. Beurre, gentiane, minéral.
    Attaque très grasse, confortable.
    C'est un peu fatigant et très différent de celle bue cet été avec Nico (mais sur le millésime 2009), qui était d'une buvabilité extrême.

    JB
    #28

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 5600
    • Remerciements reçus 320

    Jean-Bernard a répondu au sujet : CR: Kollwentz, Tatschler, 2009, Burgenland (Chardonnay)

    CR: Kollwentz - « Tatschler » Burgendland 2009

    Bu au mois d'août 2017

    Nico : un nez très très expressif puissant , un peu bloqué par sa réduction (pour mois ce n'est pas du bois ce "beau" grillé) bien que derrière on devine pas mal de truc (fruits jaunes très murs, fruits à coque) et bouche juste hallucinante de par son toucher de bouche ultime (huileux, sensuel), sa gigantesque concentration (là où l'enveloppe paraissait bedonnante) et sa puissance Nord Coréenne ;) (çà déroule sans s'arrêter tel le destroyer stellaire de dark vador dans la scène d'ouverture de Star Wars où on voit jamais la fin).
    Pas loin du très très grand vin...juste grand sur le coup ;)

    JB: Un nez marqué par son élevage, typé « pierre à fusil », avec des fruits à coques, et qui évoque par sa finesse certains bourgognes bien-nez. Un peu frustrant comme nez malgré tout mais la suite donnera une toute autre impression. En effet on a à faire à une matière ample, grasse, riche, mûre (presque exotique), épanouie, mais parfaitement équilibrée. Vraiment une bouche top niveau, on enquille les verres par pur gourmandise. On sent qu’il y a de l’alcool dans ce vin mais on ne peut s’empêcher d’y revenir. Si je pense « chardonnay », j’avoue que je ne sais pas trop qui fait ça sur Beaune (le nez m’y conduit). En tout cas c'est superbe.

    JB
    #29

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 359
    • Remerciements reçus 109

    Jullux a répondu au sujet : CR: Weingut Kollwentz, Gloria 2014

    CR: Weingut Kollwentz, Gloria 2014

    Degusté à l'occasion d'un salon des vins au Luxembourg sur le stand d'un grand distributeur.
    Ayant le choix parmi plus de 300 vins de France et du monde, on s'oriente vers les blancs d'Allemagne et d'Autriche pour donner une thématique et aussi se limiter.
    A cette anonce, le somm a les yeux qui brillent, c'est un passionné des vins autrichiens.
    Gloria, nous est proposée à la fin, en apothéose de la degustation.
    Nez très expressifs, sur les agrumes, la noisette, les fruits exotiques (papaye) avec des notes finement épicées/fumées . Grosse amplitude en bouche, intense, on retrouve les parfums ainsi qu'une touche légèrement mielée soutenue par une amertume en milieu de bouche puis une belle acidité, le tout pour une incroyable longueur.

    Les conditions salon amènent le vin à 39,57 euros. Je repars avec trois bouteilles. Va falloir que je me retienne de les boire trop vite :).

    Edit : impressions rectifiées après avoir débouché une bouteille et bu dans de meilleures conditions
    #30

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: Cédric42120Gildasjean-luc javauxMartinezPBAESVougeotstarbuck