Nous avons 3441 invités et 69 inscrits en ligne

Le langage (français) du vin: "de beaux amers"?

  • Messages : 623
  • Remerciements reçus 0

uglyamerican a créé le sujet : Le langage (français) du vin: "de beaux amers"?

Lorsqu'on parle d'un vin (rouge ou blanc) qui a "de beaux amers", qu'est-ce que cela veut dire? Question d'acidité? de mineralité? de tension? J'imagine que "amers" et "amertume" ce ne sont pas la même chose,

Merci d'avance!

Amicalement,
Thomas
#1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 80948
  • Remerciements reçus 6403

oliv a répondu au sujet : Re: Le langage (français) du vin: "de beaux amers"?

J'imagine que "amers" et "amertume" ce ne sont pas la même chose


En fait, si !
Mais l'amertume étant habituellement plutôt considérée comme un défaut, on parlera plus facilement de beaux amers pour qualifier positivement une finale qui s'étire que de belle amertume.
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9055
  • Remerciements reçus 288

RaymondM a répondu au sujet : Re: Le langage (français) du vin: "de beaux amers"?

Le sujet m'interesse car Je suis presque allergique à l'amertume : pour moi c'est un défaut du vin .
Toutefois je distingue :

1) Les rouges pour lesquels pour lesquels je ne fais preuve d'aucune tolérance : il n'y a pas de beaux amers !

2) Les blancs pour lesquels , et comme l'a dit Oliv , une légère amertume peut redonner de la tension et prolonger la finale . Je pense notamment aux grands blancs du Rhône comme Beaucastel VV ou Hermitage de Chave
On peut alors parler de beaux amers

Raymond
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26011
  • Remerciements reçus 798

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Le langage (français) du vin: "de beaux amers"?

Et oui, le goût du sucre, c'est inné, le goût de l'amertume, ça s'apprend... ;)
Bien entendu qu'il y a de beaux amers, question de goût.
Si on aime le pamplemousse, si on aime les chicons (ou les endives pour ceux qui ne savent pas ce qu'est un cuberdon...B)), on n'est pas rétif à une fine amertume.
Nombre de boissons apéritives, en particulier italiennes, jouent sur l'amertume, et ont de nombreux adeptes.
Et les boissons toniques (tonic) qui contiennent de la quinine, possèdent également une amertume nette. On aime ou on n'aime pas, moi j'aime.
Tout est donc question d'équilibre, il ne faut pas que la sensation domine la palette gustative, mais la présence d'une fine amertume, en particulier dans les rouges sudistes, n'est pas pour me déplaire.

Luc
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 623
  • Remerciements reçus 0

uglyamerican a répondu au sujet : Re: Le langage (français) du vin: "de beaux amers"?

...Les rouges pour lesquels pour lesquels je ne fais preuve d'aucune tolérance : il n'y a pas de beaux amers !

Raymond, je crois que nous sommes plutôt d'accord sur ce point ;)

Amicalement,
Thomas
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1447
  • Remerciements reçus 943

leteckel a répondu au sujet : Re: Le langage (français) du vin: "de beaux amers"?

"les choses simples s'énoncent clairement"

Merci Luc. J'ai tout bien compris (tu) et merci Thomas pour la question que peut-être beaucoup n'osaient pas poser !

Arnould.
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 623
  • Remerciements reçus 0

uglyamerican a répondu au sujet : Re: Le langage (français) du vin: "de beaux amers"?

Merci Oliv.

Amicalement,
Thomas
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1277
  • Remerciements reçus 7

thibsana1985 a répondu au sujet : Re: Le langage (français) du vin: "de beaux amers"?

...Les rouges pour lesquels pour lesquels je ne fais preuve d'aucune tolérance : il n'y a pas de beaux amers !

Raymond, je crois que nous sommes plutôt d'accord sur ce point


Vous n'aimez pas les vins de Reynaud?...

Thibault

"Le vin Anglais, c'est un peu comme le rock Français..." (John Lennon)
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17452
  • Remerciements reçus 1312

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Le langage (français) du vin: "de beaux amers"?

J'emploie souvent ce terme, comme beaucoup d'ailleurs.
Café, cacao, l'amertume est bien composante essentielle du goût. On pourrait y ajouter le piquant qui manque à notre panel mais qui existe dans d'autres cultures.

Comme le sucre ou l'acide, son excès crée le déséquilibre.
Dans un Tokaji, l'amertume est très forte, mais le sucre et l'acidité lui font un joli contrepoint.

Pour rebondir sur le message de Raymond, je ne cours pas trop après les vins blancs du Rhône, essentiellement à cause de cette composante que je trouve souvent en excès au regard de l'acidité.

Jérôme Pérez
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 80948
  • Remerciements reçus 6403

oliv a répondu au sujet : Re: Le langage (français) du vin: "de beaux amers"?

La qualité de l'amertume (donc des amers) est pour moi le signe des très grands liquoreux.
Sans elle, pas de finale qui s'étire, pas de persistance, pas d'équilibre magique.

En revanche, comme Raymond, j'ai beaucoup plus de mal à accepter sa présence sur les vins rouges, vraisemblablement car sa perception renforce celle des tanins et produit alors un effet rébarbatif.

Oliv
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4135
  • Remerciements reçus 513

HERBEY 99 a répondu au sujet : Re: Le langage (français) du vin: "de beaux amers"?

Olivier
comme Raymond et toi, l' amertume sur un rouge, bof, bof!
Sur les liquoreux elle apporte un contrepoids indispensable et allonge la perception en finale
Sur les blancs secs quand elle n' est pas sèche (on doit avoir une sensation de gras en bouche enrobant cette amertume), cela apporte une allonge parfois considérable. Toutefois comme l' a très justement rappelé Luc, l' amer est une saveur qu'il faut apprendre et elle ne fait jamais l' unanimité.
Par ailleurs j' ai le souvenir d'un blanc américain, apporté par Didier à Rouge Tomate (magnifique restaurant à NYC ), du domaine Sine Qua non dont l' amertume tenait véritablement de colonne vertébrale, il fallait le boire à 12 degrés maximum, il aurait a cette température tenu facilement la dragée haute à un grand nombre de crus prestigieux de la région de Beaune. Le réchauffement en revanche lui fut fatal!

Bon dimanche
R
#11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 122
  • Remerciements reçus 1

DDD a répondu au sujet : Re: Le langage (français) du vin: "de beaux amers"?

Sujet qui m’intéresse beaucoup.

J'aime une légère amertume en finale sur les beaux Champagnes. Un de mes meilleurs souvenirs est le Duval Leroy Femme 1996, l'amertume était superbe en fin de bouche. Elle participe à la complexité du vin.

Ça serait sympa de répertorié ici des vins aux beaux amers.

Je suis complétement d'accord avec cette citation:

le goût du sucre, c'est inné, le goût de l'amertume, ça s'apprend...


N'hésitez pas à goûter les bières très houblonnée anglo-saxonnes type IPA ...des bombes de belle amertume. Pardon pour le semi-HS :)-D
#12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1126
  • Remerciements reçus 204

TIMO a répondu au sujet : Re: Le langage (français) du vin: "de beaux amers"?

Thomas,

Si comme DDD on fait le parallèle avec la bière, c'est amusant que cette question vienne d'un américain.

Aujourd'hui, en Europe, nous sommes un peu submergés par la mode IPA (super-hipster) qui vient droit de chez vous. Des brasseries européennes emblématiques - Duvel, Delirium, St-Feuillien, etc... - produisent des cuvées spéciales avec beaucoup d'amertume et je ne parle pas de toutes les micro-brasseries artisanales qui sévissent dans les lofts et hangars des grandes villes. :)
Parfois pour le meilleur et, malheureusement, aussi pour le pire (je goute Duvel IPA comme un ersatz de concept mal abouti)

Tout à fait d'accord avec les posts précédent sur le fait que les beaux amers sont souvent le signe d'un vin avec une finale longue et intense donc très positifs.

Timo

TIMO
#13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 578
  • Remerciements reçus 4

Popovic a répondu au sujet : Re: Le langage (français) du vin: "de beaux amers"?

Bonjour,

J'aime l'amertume sur pas mal de vins. Certains cépages comme le chenin se reconnaissent entre autres par leur amertume. Sur les liquoreux, je rejoins Oliv : prenez le Burg de Deiss, sa finale est très souvent marquée par le quinquina. L'amertume est également un élément important d'équilibre concernant les blancs du sud où l'acidité est parfois moindre que dans ceux du nord. Mais mon intervention concerne les rouges. Les finales sur la poudre de cacao ou les notes de pamplemousse sur certaines syrahs ou négrettes sont particulièrement appréciés de la part de certains dégustateurs. Comme le disait Luc, tout est question d'équilibre mais également de recul par rapport à ses goûts.

Cordialement,

Thibault.
#14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9055
  • Remerciements reçus 288

RaymondM a répondu au sujet : Re: Le langage (français) du vin: "de beaux amers"?

Je n'assimile absolument pas les notes cacaotées fréquentes sur des vins rouges ( plus rarement sur des Champagne ) plutôt positives avec la véritable amertume pure et dure rédhibitoire en proportion de son intensité .

Raymond
#15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5527
  • Remerciements reçus 157

sly14 a répondu au sujet : Re: Le langage (français) du vin: "de beaux amers"?

Une jolie amertume sur un vin sudiste, je trouve cela pas mal. C'est comme tout, il faut que cela soit harmonieux, équilibré avec le reste.
Parfois sur un vin jeune avec un certain élevage, l'amertume peut être ressentie qui lui confère encore une garde certaine au vin.

Cordialement

Sylvain
#16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26011
  • Remerciements reçus 798

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Le langage (français) du vin: "de beaux amers"?

RaymondM écrivait:
> Je n'assimile absolument pas les notes cacaotées
> fréquentes sur des vins rouges ( plus rarement
> sur des Champagne ) plutôt positives avec la
> véritable amertume pure et dure rédhibitoire en
> proportion de son intensité .

Certes Raymond, mais là on parle bien de "beaux amers", et pas d'amertume pure et dure rédhibitoire...
Café et chocolat noir sont bien deux exemples où l'amertume est présente et non rédhibitoire.

Luc
#17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5527
  • Remerciements reçus 157

sly14 a répondu au sujet : Re: Le langage (français) du vin: "de beaux amers"?

Tout à fait.
#18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2715
  • Remerciements reçus 356

Cédric42120 a répondu au sujet : Re: Le langage (français) du vin: "de beaux amers"?

J'aime également ces beaux amers qu'on peux trouver sur les rouges, que j'associe souvent à des agrumes plutôt sanguins ( ou leurs zests ) comme l'orange sanguine, le pamplemousse rose, mais aussi à des notes cacaotées voir torréfiées. A noter qu'un "trait vert" ou coté "herbacé" peux être élégant et apporter une sensation de tension et d'amers ou amertumes si c'est désagréable..

@ Raymond (bonjour au passage), ton MAV de DESJOURNEY avait d'ailleurs pour moi "de subtils amers (zest agrume/chocolat amer)" (je me cite ;)) qui étiraient la finale et amenaient une belle fraicheur. Donc oui, j'apprécie les amers dans les rouges, c'est souvent ce qui les rendent digestes et contrebalancent une grosse matière, comme l'acidité d'ailleurs même si souvent on peux les associer.

Cédric - LPV FOREZ
#19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3272
  • Remerciements reçus 227

iceteayer a répondu au sujet : Re: Le langage (français) du vin: "de beaux amers"?

Autant des arômes d'orange sanguine dans certains rouges, j'aime beaucoup. Ca amène de la fraicheur et du peps, mais la saveure amère en elle même ça ne me botte pas, mais alors pas du tout.

Sur les blancs, si c'est discret et bien équilibré, pourquoi pas, mais ce n'est pas ce que je préfère non plus. Heureusement, j'en perçois assez peu souvent, à la différence de certains ici en lisant leurs compte-rendus.

Étonnamment, sur une bière ça me gêne moins.

julien
#20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2715
  • Remerciements reçus 356

Cédric42120 a répondu au sujet : Re: Le langage (français) du vin: "de beaux amers"?

C'est vrai que cela reste une histoire de perception et de tolérance... et chaque palais est différent..;)

Cédric - LPV FOREZ
#21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 122
  • Remerciements reçus 1

DDD a répondu au sujet : Re: Le langage (français) du vin: "de beaux amers"?

Je ne pense pas que l'amertume ait un rapport avec des arômes ou goûts.

L'amer doit être considéré comme le sucré, salé, acide ... c'est une sensation en bouche/palais/langue.
#22

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26011
  • Remerciements reçus 798

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Le langage (français) du vin: "de beaux amers"?

Et le goût, c'est quoi d'après toi ?
Que ce ne soit pas un arôme, bien entendu, mais ça fait partie des cinq (voire plus) saveurs primaires qui définissent le goût.

Luc
#23

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17676
  • Remerciements reçus 2489

Eric B a répondu au sujet : Re: Le langage (français) du vin: "de beaux amers"?

ça fait partie des cinq (voire plus) saveurs primaires qui définissent le goût.

Il y a quelques mois s'est ajouté le gras.

www.francetvinfo.fr/...

Eric
Mon blog
#24

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3723
  • Remerciements reçus 1450

Vougeot a répondu au sujet : Re: Le langage (français) du vin: "de beaux amers"?

Salut Thomas.
De mon côté, je n'utilise pas du tout l'expression "de beaux amers" pour parler de l'amertume puisqu'il y a le mot... amertume pour ça ! :)
A contrario, j'aime utiliser le terme "amers" dans son sens maritime.
Un amer est un repère utilisé par les marins pour se repérer à vue lorsqu'ils longent la côte.
Dès lors, les "beaux amers" prennent un tout autre sens. En ce qui me concerne, j'aime lier la notion d'amer à celle de salinité, de minéralité.
Amicalement,
Vincent

Vincent, amateur de melon et de curé nantais
#25

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19928
  • Remerciements reçus 584

enzo daviolo a répondu au sujet : Re: Le langage (français) du vin: "de beaux amers"?

A mon sens, tout n'est que question d'équilibre dans le vin, et les amers y contribuent au même titre que les composantes perceptibles pour un palais humais à savoir l'acidité, les tannins, l'alcool, le sucre.
Certaines régions ont besoin de ces amers, d'autres pas dans la mesure où leurs vins ne nécessitent pas d'amers pour équilibrer les différentes composantes du vin.
De beaux amers, cela signifie (ou cela devrait signifier) donc qu'une juste amertume contribue à améliorer l'équilibre du vin qui sans elle serait moins buvable (ou "digeste" ).
#26

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 64
  • Remerciements reçus 0

moukat a répondu au sujet : Re: Le langage (français) du vin: "de beaux amers"?

Bonjour,

Sur un Riesling Fronholz 2011 Domaine André Ostertag , j'ai découvert ce que "de beaux amers" pouvaient apporter à un vin.

Depuis, j'ai souvent croisé cette sensation en particulier sur des Montlouis ou des Vouvray dont je suis fan.

Effectivement, je me rends compte de plus en plus que dans certains contextes (en été quand il fait chaud par exemple), j'apprécie beaucoup une pointe d'amertume dans les vins ou dans la cuisine (à condition évidemment que ce soit maîtrisé).

Nicolas
#27

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11439
  • Remerciements reçus 1508

jean-luc javaux a répondu au sujet : Re: Le langage (français) du vin: "de beaux amers"?

Ce problème d'amertume était déjà évoqué il y a dix ans sur LPV (quelle mine ce forum :) ) et je trouve qu'il y a quelques explications intéressantes au sujet des amers sur ce lien.

jlj
#28

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck