Domaine Zind Humbrecht

    • Messages : 2250
    • Remerciements reçus 0

    M@nuel a répondu au sujet : Re: Cotations Parker de qlqs vins de Zind-Humbrecht...

    Luc,

    Ca tombe bien, il parait que le Domaine Zind Humbrecht réunisse l'ensemble : grands terroirs et vignerons de grand talent ! Le pied quoi ! (bbb)

    J'suis con, en plus je l'avais déjà  lu hier ton cr ....

    Ah oui, c'est vrai ..... la note relative de B&D, je l'avais presque oublié.
    Il me reste un petit espoir tout de même car je crois n'avoir jamais vu décerné un 10 à  un grand bordeaux en "petit" millésime ....
    Je parle de bordeaux car c'est le vignoble que je connais le mieux.... Mieux que celui du Jura en tout cas ! (aaa)

    Merci Luc.

    Amitiés,
    M@nuel.
    #31

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 26005
    • Remerciements reçus 781

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Cotations Parker de qlqs vins de Zind-Humbrecht...

    "Je parie que Parker aimera moins 2001 … qui suit ?
    (2001 = + sec + droit… superbe quoi ! et alors 2002 ça va être sévère : sans doute pas plus de 95… la honte)" nous disait Vincent il y a quelques mois...

    Voici donc la réponse pour quelques Riesling 2001 :

    Riesling Brand : 98+ ("...un des plus grands Rieling secs que j'ai jamais dégusté")
    Riesling Clos Hà¤userer : 93
    Riesling Clos Windsbuhl : 94
    Riesling Rangen de Thann Clos St Urbain : 96

    Soit, des notes similaires voire légèrement supérieures aux 2000. Pas mal tout de même pour quelqu'un qui n'était pas censé aimer...(bbb)

    Mais, rendons à  César..., c'est sur les conseils de Vincent que j'ai effectué mes petits achats en Riesling 2001 (les 4 vins cités plus haut). Je le cite une nouvelle fois :

    "Personnellement, je répète PERSONNELLEMENT, j'ai eu des coups de coeur pour Clos Hà¤userer, Brand et Rangen (mais je dois dire qu'autour de moi c'est le Brand qui recueillait les suffrages : le style des vins de granit…!)
    Hengst et Clos Windsbuhl en GW
    Rangen et Clos Jebsal en PG
    Clos Jebsal en SGN 2000
    La finesse du Clos Windsbuhl m'a beaucoup plu pour tous les cépages"

    Pour info, les autres vins préférés de Vincent ont obtenu les notes suivantes :

    Hengst et Clos Windsbuhl en GW : 91 tous les deux
    Rangen et Clos Jebsal en PG : 94 tous les deux
    Clos Jebsal en SGN 2000 : 98

    Vincent, maintenant tu peux le dire que c'est toi qui rédige les commentaires de Parker pour l'Alsace, on t'a reconnu ! (aaa)

    Ce petit message, simplement pour dire que les préjugés sont légions dans le monde du vin. Un des plus courants consiste à  dire que Parker (ou son complice Rovani) n'aime que les vins à  forte poitrine, raison pour laquelle il devait forcément préférer 2000 à  2001 en Alsace. La preuve que ce n'est pas si simple que cela...

    Luc
    #32

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : Re: Zind Humbrecht

    Olivier Humbrecht nous fera le plaisir d'être en visite en Belgique le dernier WE de mars. Il sera notamment présent le dimanche chez un caviste hautement recommandable de la région de Liège.

    Y en a-t-ils parmi vous qui seront de la partie ? Luc notamment ?

    Bonjour chez vous !
    N6
    #33

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 26005
    • Remerciements reçus 781

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Zind Humbrecht

    Je ne peux rien garantir, parce que Liège ce n'est pas vraiment la porte à  côté pour moi, mais j'essayerai d'y être. Je te reconnaîtrai facilement à  ton... numéro 6. (bbb)

    Luc
    #34

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : Re: Zind Humbrecht

    Salut,

    Pour info, Olivier Humbrecht sera également au Château de Lavaux-Sainte-Anne le lundi 29 mars de 14h à  18h... en compagnie de:

    - Domaine Rijckaert (Bourgogne et Jura)
    - Domaine Gaillard (Rhône Nord)
    - Clos du Caillou - Vacheron (Rhône Sud)
    - Vignobles Michel Gassier (Languedoc)
    - Ets Sichel (Bordeaux)
    - Château du Hureau (Saumur-Champigny)

    Vince
    #35

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : ZIND-HUMBRECHT HORIZONTALE 2002.

    Chers amis,

    Ce message succinct pour vous livrer le concentré de mes impressions après dégustation en horizontale des vins du millésime 2002 au domaine Zind-Humbrecht au début de ce mois
    .
    Dans leur note adressée au dégustateur, Olivier et Margaret Humbrecht annoncent 2002 comme « une année à  la climatologie particulière, à  la fois humide et chaude jusqu'en août, puis tempérée et sèche jusqu'aux vendanges. 2002 est une récolte de très petite taille pour le domaine (29hl/ha), produisant des vins concentrés et marqués par des extraits secs importants. »

    Parmis les 30 vins proposés cette année, ont suffisamment retenu mon attention au point d'en faire l'acquisition (hélas en petites quantités compte tenu des prix) :

    - Muscat Goldert.
    - Riesling Clos Hauserer.
    - Riesling Rangen.
    - Gwz. Clos Windsbuhl.
    - Gwz. Goldert V.T.

    Bien à  vous tous,

    Lionel.
    #36

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : Re: ZIND-HUMBRECHT HORIZONTALE 2002.

    Je ne vois pas où se trouve le concentré et encore moins vos impressions ! (eee)
    #37

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : Re: ZIND-HUMBRECHT HORIZONTALE 2002.

    faut-il payer?(aaa)
    #38

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : Re: ZIND-HUMBRECHT HORIZONTALE 2002.

    M.... j'ai raté l'occasion !!
    aà¯e aà¯e aà¯e

    mes informateurs ne m'ont pas prévenu !!!
    #39

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 942
    • Remerciements reçus 0

    Docteur M a répondu au sujet : Re: ZIND-HUMBRECHT HORIZONTALE 2002.

    Bon je vais vous mettre d'accord, envoyez-moi un gros chèque et je vais me sacrifier pour aller goûter !! (aaa)

    Je plaisante, infiniment, si j'avais le temps d'aller me balader chez Z-H j'irais, et je vous ferais un CR ... pour le millésime 02 en Alsace, malgré le temps assez pourri en revanche je suis plus sûr de moi, à  mon avis c'est pas mal du tout ! (eee)
    #40

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : Re: ZIND-HUMBRECHT HORIZONTALE 2002.

    Salut,

    Est-ce que Parker a déjà  dégusté et publié les vins de chez Zind-Humbrecht pour le millésime 2002?

    Je cherche les notes des vins suivants:
    - Pinot-Gris Rangen de Thann 02
    - Riesling Clos Hauserer 02
    - Riesling Brand 02
    - Riesling Rangen de Thann 02

    J'ai goûté dernièrement lors d'une dégustation le Riesling Rangen de Thann 02 et il était, comme on pouvait si attendre, superbe!

    Une chose m'inquiète cependant, c'est le prix! On observe depuis ces quatre dernières années une envolées des prix!

    Prix cavistes du Riesling Clos Hauserer:
    - 1999: 26,63 euros
    - 2000: 31,61 euros
    - 2001: 31,61 euros
    - 2002: 37,26 euros

    Mais quand vont-ils s'arrêter!

    Merci pour les notes

    VC
    #41

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : Re: ZIND-HUMBRECHT HORIZONTALE 2002.

    Vince,

    Je ne dispose pas de l'information PK.
    Je vais fouiner dans mes notes que je ne manquerai pas de vous communiquer dans les jours à  venir.
    Lionel.
    #42

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 26005
    • Remerciements reçus 781

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: ZIND-HUMBRECHT HORIZONTALE 2002.

    Parker n'a pas encore noté les vins d'Alsace du millésime 2002.
    En ce qui concerne l'évolution des prix des vins de Zind-Humbrecht, j'en suis tout autant attristé que Vince...
    Le Riesling Rangen 2002 est à  66,50 € ! Il y a 4 ans, il était aux alentours de 40 €...(jjj)

    Luc
    #43

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : Re: ZIND-HUMBRECHT HORIZONTALE 2002.

    Merci à  tous les deux...

    Je ne savais pas que Parker n'avait pas encore dégusté les "alsace 2002"... Certains d'entre nous ont donc une petite longueur d'avance sur le gourou!

    En effet, Luc, le riesling Rangen 2002 est à  66,50 €! Fréquenterait-on la même maison? ;-)))

    Vince
    #44

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 26005
    • Remerciements reçus 781

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: ZIND-HUMBRECHT HORIZONTALE 2002.

    Probablement...
    Pour ma part, je me fournis chez Thorrout-Ghysens Vins dans la région de Liège.

    Cordialement,

    Luc
    #45

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : Re: ZIND-HUMBRECHT HORIZONTALE 2002.

    CR: RIESLING RANGEN 2002 : payé 64,10 euros au domaine. ( le 91 m'avait coûté 14,48 !)
    Ayant fait l'impasse sur ce vin en 2001( car déséquilibré à  mon goût avec trop de sucre perceptible), je me suis régalé à  retrouver tout le terroir attendu sur une telle bouteille. Difficile de décrire ce monument juste mis en bouteille un mois auparavant, le volume et la profondeur associés aux 25 gr.de sucre restants pour 14,8 degrés d'alcool acquis en faisant un vin baroque dont les contours restent à  définir, le sucre étant pratiquement intégré. Assurément un grand vin qui aura toutefois du mal à  trouver un plat à  sa dimension.
    #46

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : Re: ZIND-HUMBRECHT HORIZONTALE 2002.

    Simplement pour remplacer le mot MONUMENT qui figure dans mon dernier message par CONTINENT.
    #47

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : Re: ZIND-HUMBRECHT HORIZONTALE 2002.

    Club toulousain IN VINO VERITAS
    Voyage en Alsace du 1er au 7 décembre 2003

    2.4. Domaine Zind-Humbrecht (synthèse par Pierre Citerne) :

    Olivier Humbrecht nous a entraînés dans un périple passionnant et didactique au sein de la palette de terroirs unique dont dispose le domaine. La plus haute expression de chacun est manifestement recherchée. Cela se traduit par des matières très riches, extrêmement puissantes et expressives, que l'on laisse s'épanouir librement dans les foudres du vaste chai souterrain. Les fermentations sont donc parfois très longues ; ainsi les rieslings 2002 encore en foudres se montraient imposants, profonds mais encore assez bruts, parfois dissociés. Il n'est pas interdit de penser que ce style flamboyant favorise l'expression des pinots gris et des gewà¼rztraminers, même si nous avons eu maintes fois l'occasion de goûter par le passé de très grands rieslings de chez Zind-Humbrecht.

    Vins dégustés :
    Zind-Humbrecht Riesling Gueberschwihr 2002 (sur foudre).
    Notes : DS13,5 – PC13,5 – PP(pas de note) – LG13,5. Moyenne : 13,5.
    Nez floral sur la camomille et le chèvrefeuille, matière pleine, vive, simple.

    Zind-Humbrecht Riesling Clos Hauserer 2002 (sur foudre).
    Notes : DS14,5 – PC14,5 - PP(pas de note) – LG15. Moyenne : 14,5.
    Nez intense sur les fruits jaunes, pointe végétale. Acidité très marquée en bouche, ce qui, couplé à  une certaine rondeur, rend le vin à  la fois gourmand et incisif.

    Zind-Humbrecht Riesling Herrenweg de Turckheim 2002 (sur foudre).
    Notes : (pas de notes).
    Encore en fermentation, on note encore une fois une belle vivacité.

    Zind-Humbrecht Riesling Heimbourg 2002 (sur foudre).
    Notes : DS14 – PC14 - PP(pas de note) – LG14. Moyenne : 14.
    Nez de bergamote, de citron confit ; matière dense où le sucre et l'acidité apparaissent pour l'instant légèrement dissociés.

    Zind-Humbrecht Riesling Clos Windsbuhl 2002 (sur foudre).
    Notes : DS15,5 – PC14 - PP(pas de note) – LG15,5/16. Moyenne : 15,5.
    Encore des agrumes au nez : zestes d'orange et de citron ; bouche riche, tonique, encore tiraillée entre l'acidité, le sucre et l'amertume de la finale.

    Zind-Humbrecht Riesling GC Rangen de Thann 2002 (sur foudre).
    Notes : DS17,5 – PC17 - PP(pas de note) – LG16. Moyenne : 17.
    Nez typé par le terroir volcanique du Rangen, exotique et fumé, suggestif, entêtant, complexe. Equilibre superlatif en bouche, malgré une grande richesse alcoolique (15°) et la présence de sucre ; ampleur superbe, grande longueur structurelle, rémanence aromatique sur la même gamme exotique et minérale que le nez.

    Zind-Humbrecht Riesling GC Rangen de Thann 2003 (sur foudre).
    Notes : DS(15) – PC(14) - PP(pas de note) – LG(14,5). Moyenne : (14,5).
    Robe plus claire que celle du 2002. Nez aromatique mais moyennement profond sur la pêche de vigne. Un vin plus sec mais nettement moins riche que son prédécesseur ; la discrétion de l'acidité le fait apparaître plus chaud alors qu'il est nettement moins alcoolisé (12,5°). Une comparaison instructive entre les deux millésimes, qui ne porte pas à  l'enthousiasme en ce qui concerne 2003.

    Zind-Humbrecht Riesling GC Brand 2002 (sur foudre).
    Notes : DS16 – PC16 - PP(pas de note) - LG15,5. Moyenne : 16.
    Nez puissant et pur, sur le miel et les agrumes. Matière riche, capiteuse, vertébrée par une puissante acidité.

    Zind-Humbrecht vin de table « Zind » 2002 (sur foudre).
    Notes : DS14,5 – PC14,5 - PP(pas de note) – LG15. Moyenne : 15.
    Un tiers de chardonnay, deux tiers d'auxerrois, des raisins provenant du Clos Windsbuhl et du Rotenberg. Nez très beurré, exotique, on pourrait être dans le Mâconnais… Matière concentrée, grasse, vertébrée par une belle acidité.

    Zind-Humbrecht Pinot Gris Rotenberg 2002 (sur foudre).
    Notes : DS15,5/16 – PC15 - PP(pas de note) – LG16. Moyenne : 15,5.
    Nez pur, intense, sur le miel et la guimauve. Rond et gras en bouche, matière expressive soutenue par une acidité enlevée.

    Zind-Humbrecht Riesling 2002.
    Notes : DS13,5 – PC13,5 – PP13,5 – LG13,5. Moyenne : 13,5.
    Arômes floraux agréables, matière propre, légère, assez ronde.

    Zind-Humbrecht Pinot Gris Herrenweg de Turckheim 2002.
    Notes : DS14 – PC14,5/15 – PP14,5 – LG14,5. Moyenne : 14,5.
    Joli nez fumé, avec des notes doucement végétales de guimauve. Droit, svelte en bouche, très peu de sucre résiduel, l'alcool est certainement présent (16,4°) mais sans brûlure.

    Zind-Humbrecht Pinot Gris Vieilles Vignes (Herrenweg de Turckheim) 2002.
    Notes : DS15 – PC15 – PP15 – LG15,5/16. Moyenne : 15.
    Gamme aromatique plus riche, expressive, fortement miellée. Matière peut-être moins puissante que la précédente mais plus fine et plus suave (équilibre reposant davantage sur le sucre résiduel).

    Zind-Humbrecht Pinot Gris Clos Windsbuhl 2002.
    Notes : DS15,5 – PC14,5 – PP15 – LG15. Moyenne : 15.
    Nez gourmand et expressif : banane, miel, beurre ; matière assez vive, fumée, camphrée même ; le sucre résiduel est modéré mais perceptible en finale.

    Zind-Humbrecht Pinot Gris GC Rangen de Thann 2002.
    Notes : DS17 – PC16 – PP17 – LG17+. Moyenne : 17.
    Robe plutôt claire, grasse. Expression aromatique profondément fumée, fine et exubérante à  la fois, qui évoque la banane flambée. Bouche cohérente, longue, retenue, qui conserve une réelle élégance.

    Zind-Humbrecht Gewà¼rztraminer Wintzenheim 2002.
    Notes : DS14 – PC14,5 – PP14 – LG15. Moyenne : 14,5.
    Fruit variétal, net, sur des arômes de réglisse, de rose, de fumé ; netteté et absence de lourdeur en bouche.

    Zind-Humbrecht Gewà¼rztraminer Turckheim 2002.
    Notes : DS15 – PC14 – PP14,5 – LG14,5. Moyenne : 14,5.
    Toujours variéral, plus confit, miel, lychee ; corps discret bénéficiant d'une belle vivacité pour le cépage.

    Zind-Humbrecht Gewà¼rztraminer Turckheim 2001.
    Notes : DS13,5 – PC13,5 – PP13,5 – LG14. Moyenne : 13,5.
    Dominante aromatique florale, évoquant le géranium. On retrouve ces arômes en bouche, avec une matière plus mince qu'en 2002, légèrement saline.

    Zind-Humbrecht Gewà¼rztraminer Herrenweg de Turckheim 2002.
    Notes : DS15,5 – PC15/15,5 – PP15,5 – LG15. Moyenne : 15,5.
    Nez intensément miellé, moins variétal ; savoureux, riche en bouche, très belle acidité.

    Zind-Humbrecht Gewà¼rztraminer GC Hengst 2002.
    Notes : DS16 – PC16 – PP16 – LG16,5. Moyenne : 16.
    Intense et profond au nez, dominante citronnée ; le sucre est présent en bouche mais parfaitement intégré, développement long et subtil, superbe rémanence de citron confit, de pamplemousse.

    Zind-Humbrecht Gewà¼rztraminer GC Rangen de Thann 2002.
    Notes : DS16,5 – PC16,5 – PP16,5 – LG16,5/17. Moyenne : 16,5.
    Teinte plus profondément dorée que les autres gewà¼rztraminers. Nez intense, sur les fruits frais, avec des notes captivantes de miel d'oranger et le fumé minéral caractéristique du Rangen. Sec, parfumé, distingué, grande longueur, impression de fraîcheur soutenue par la présence de CO2.

    Zind-Humbrecht Gewà¼rztraminer Clos Windsbuhl 2002.
    Notes : DS15,5 – PC15 – PP15 – LG15,5/16. Moyenne : 15,5.
    Nez chatoyant, rôti, avec des notes de pain d'épices, de cire, de gingembre, de citron confit. Une matière expressive, gourmande, de belles saveurs d'agrumes, un sucre assez présent, moins d'allonge et de distinction que dans le Rangen.

    Zind-Humbrecht Gewà¼rztraminer Heimbourg VT 2002.
    Notes : DS17 – PC16 – PP16,5 – LG17. Moyenne : 16,5.
    Nez épicé, miellé, rôti, bien botrytisé. Développement articulé en bouche, liqueur élégante, saveur ample et précise, finale serrée, tendue. Beaucoup de finesse.

    Zind-Humbrecht Gewà¼rztraminer GC Goldert VT 2002.
    Notes : DS17,5 – PC16,5 – PP17 – LG17,5/18. Moyenne : 17.
    Même type de nez à  la fois citronné, confit, épicé, avec encore plus de subtilité aromatique. Liqueur importante, très confite : encore une fois d'un équilibre accompli et d'une finesse remarquable.

    Zind-Humbrecht Pinot Gris Clos Windsbuhl VT 2002.
    Notes : DS16 – PC16,5 – PP17 – LG17,5. Moyenne : 16,75.
    Les arômes manifestent toujours le même très haut niveau d'intensité et de pureté : guimauve, violette, miel, abricot, pain béni (anis)… Liqueur vive, gourmande, pénétrante : puissance et finesse.

    Zind-Humbrecht Pinot Gris Rotenberg VT 2002.
    Notes : DS17 – PC17 – PP17 – LG17,5. Moyenne : 17.
    Teinte nettement plus soutenue, plus dorée que la précédente. Nez rôti, puissamment botrytisé : nèfle, kaki, pointe de champignon de couche. Matière concentrée, confite, acidité à  la hauteur.

    Zind-Humbrecht Pinot Gris Heimbourg VT 2002.
    Notes : DS17,5 – PC16,5 – PP17,5 – LG17,5. Moyenne : 17,5.
    A nouveau des fruits frais, de la mangue, de la poire, du beurre. Liqueur importante, comparable à  celle du Rotenberg (autour de 140 g de sucre résiduel), profonde saveur mentholée, épicée.

    Zind-Humbrecht Pinot Gris GC Rangen de Thann SGN 1998.
    Notes : DS16,5 – PC16/16,5 – PP17 – LG16,5/17. Moyenne : 16,5.
    Robe ambrée. Nez très puissant, marqué par une forte acidité volatile qui brutalise quelque peu la palette aromatique : coing, nèfle, café, tourbe, minéralité… Matière saturée de liqueur, profondément minérale, étayée par une acidité suffisante. Un vin extrême, son expression profonde mais tourmentée s'épurera-t-elle avec le temps ?

    Zind-Humbrecht Pinot Gris Clos Jebsal SGN 2000.
    Notes : DS17,5 – PC17 – PP18 – LG18,5/19. Moyenne : 18.
    Nez pénétrant, d'une grande fraîcheur aromatique : abricot, coing, curcuma, fleur d'oranger. Liqueur relativement imposante (140g) mais équilibre bien plus serein, accompli, que dans le vin précédent. Un liquoreux qui conserve beaucoup de droiture et de vigueur.

    Zind-Humbrecht Pinot Gris Clos Windsbuhl SGN 2001.
    Notes : DS17 – PC17,5 – PP18 – LG18. Moyenne : 17,5.
    Très beurré au nez, toujours beaucoup de fraîcheur, de netteté dans les arômes, curcuma encore, caramel au lait, coing rôti au beurre… Saveur pénétrante, beaucoup de finesse, l'alcool est très discret (9°), la liqueur onctueuse (280g) tapisse le palais sans l'alourdir.

    Laurent Gibet (pour IVV)
    #48

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 26005
    • Remerciements reçus 781

    Luc Javaux a répondu au sujet : CR: Domaine Zind Humbrecht - Riesling GC Brand 1990

    CR: Domaine Zind-Humbrecht - Riesling Grand Cru Brand 1990

    Parmi les 3 bouteilles acquises récemment, l'une présente un niveau légèrement plus faible. A l'ouverture, on peut effectivement constater que le bouchon présente un petit défaut. Rien de grave néanmoins, car le vin ne montre aucune trace de fatigue. La robe est brillante, lourde, d'un beau jaune doré. Très beau nez sur le citron confit et l'ananas, le genêt, de très légères notes encaustiques et une fine minéralité. En bouche, on est frappé par le gras imposant, néanmoins bien équilibré par la belle acidité annihilant toute sensation de lourdeur. On est manifestement au niveau de maturité d'une vendange tardive, mais le sucre résiduel est parfaitement fondu à  l'ensemble et le vin se présente actuellement comme quasi-sec. La minéralité fait un retour en force dans la finale, qu'on peut assurément qualifier de longue. Très beau vin, encore loin du déclin.

    Luc

    Message edité (29-05-2004 21:16)
    #49

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : Re: Zind Humbrecht

    Brandt c'est l'éléctroménager… pour le Grand Cru Brand suffira (bbb)(bbb)
    #50

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 26005
    • Remerciements reçus 781

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Zind Humbrecht

    Hum ! ...

    Merci Vincent pour cette remarque pertinente.
    Je corrige.

    Amitiés,

    Luc
    #51

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 26005
    • Remerciements reçus 781

    Luc Javaux a répondu au sujet : Zind Humbrecht - Riesling GC Brand 1990

    Après 24 heures, bouteille simplement rebouchée et conservée au réfrigérateur, ce vin est encore meilleur que la veille, preuve qu'il a encore tout l'avenir devant lui.

    Luc
    #52

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : Re: ZIND-HUMBRECHT HORIZONTALE 2002.

    Le compte rendu de Laurent Gibet me permet de rebondir au sujet d'un vin qui n'apparaît pas dans sa liste qui est le MUSCAT GOLDERT.
    Le vin dégusté début mars avait été embouteillé en septembre 2003. Le doré de la robe des Goldert est ici tempéré par le cépage, le premier nez intense évolue dans le registre minéral, la bouche coordonnée présentant une attaque très franche pour ce cépage , l'acidité étant très mûre , le terroir continuellement présent, la strusture tonique tout au long du déroulement en bouche, la finale annonçant la subtilité que prennent de tels vins qui, avec les années, combinent le menthol et la pierre. L'archétype du muscat de garde.
    12,4 d'alcool acquis. 3 gr.de sucre restant. 56hl/ha. 31,5Euros.

    Lionel.
    #53

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : CR: Domaine Zind-Humbrecht - Pinot Gris Rangen 1991

    CR: Zind Humbrecht PINOT GRIS RANGEN 91 : La rode est d'or, le premier nez prometteur sur les peaux d'oranges confites, une petite pointe tourbée. Déception en bouche, l'attaque étant marquée par une dissociation sur le sucre, le corps d'intensité moyenne étant structuré par une amertume prédominante, la finale étant en train de se dépouiller. Un vin sur le déclin signant les limites du millésime sur ce cépage.
    #54

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 97
    • Remerciements reçus 0

    Numero 6 a répondu au sujet : CR: Domaine Zind-Humbrecht - Mini verticale Pinot Gris Clos Windsbuhl

    CR: Domaine Zind-Humbrecht - Mini verticale Pinot Gris Clos Windsbuhl

    1995 (?? €, S/R : ??)
    Il apparaît comme le plus dépouillé en sucres, ce qui, par rapport aux autres millésimes, atténue sa puissance. sa robe est d'un or soutenu et sa minéralité ferait plutôt penser à  un vin de Loire s'il n'y avait ces notes beurrées et délicatement vanillées, le fruité restant en retrait. Trame acide d'excellente constitution rendant le vin notamment très digeste.
    Je ne tarderai pas à  boire les autres bouteilles en cave car je ne vois pas vraiment l'intérêt d'un vieillissement prolongé.

    1996 (?? €, S/R : ??)
    Je possède pas mal d'excellents pinots gris du millésime 96 (VT y compris) en cave et celui-ci est un des plus flamboyants. Robe à  nouveau d'un or soutenu, à  la viscosité impressionnante. Palette aromatique très étendue (mais un peu imprécise malheureusement, défaut de cette bouteille ?) allant des fruits jaunes (pêche, abricot) vers le rouge (cerise) et mêlant un peu maladroitement la minéralité au rôti et aux notes beurrés. Acidité limite, fin de bouche n'échappant pas à  une certaine lourdeur. Je suspecte un réel défaut de bouteille car il ne m'avait pas laissé cette impression lors de précédentes tentatives.

    1997 (?? €, S/R : ??)
    Le millésime offrant l'approche la plus « facile ». Equilibre impeccable, fruité éclatant mais finalement, présentant le minéralité la plus effacée. Bouche soyeuse agréable et persistance très correcte. C'est sans doute le plus « faible » (toutes proportions gardées !) de cette dégustation

    1998 (32 €, S/R : 4)
    Certainement celui qui s'exprime le mieux actuellement. Le sucre est assez bien intégré et le vin semble en période de plénitude : tous les arômes s'expriment de manière harmonieuse : superbe minéralité, fruité d'un belle précision ainsi que des notes beurrées et vanillées. Magnifique : je ne peux détacher mon nez du verre ! Finale sans lourdeur.

    1999 (34,32 €, S/R : 3)
    Nez plus délicat à  la minéralité présente entourée de pêche blanche et de notes florales moins habituelles, le tout légèrement fumé. Moins de volume en bouche mais excellente constitution. Certainement la bouteille présentant le profile le plus « féminin »

    2000 (42,40 €, S/R : 4)
    Retour vers plus d'exubérance : explosion de fruits (Pêche, poire, abricot…) au nez, la minéralité s'exprimant plus discrètement par rétro-olfaction. Moins concentré que les 96, 98 et 01 il offre toutefois une belle complexité emprunte de puissance mais je pense lui laisser encore quelques années avec qu'elle s'exprime pleinement.

    2001 (43 €, S/R : 5)
    Très riche en sucre, il peut toutefois compter sur une belle acidité. La minéralité s'exprime mieux que le 2000, elle est entourée de notes beurrées et fruitées très présentes. Une des bouteilles présentant la plus belle persistance, plus d'une minute. Digne successeur du 98 !

    Si on peut reconnaître pas mal de traits communs aux vins du domaine (qualité de la gamme souvent élevée et homogène, expression et respect du terroir, richesse de constitution…), la caractéristique principale des pinots gris du Windsbuhl est AMHA la minéralité exprimée avec puissance mais surtout une grande élégance. Ils sont généralement riches mais assez rarement marqués par des arômes de botrytis.

    Il est par contre plus regrettable que le prix de ce pinot gris subisse, lui aussi, une inflation galopante (ccc)

    …Les plaisirs du lendemain
    Les reliquats trônent dans le réfrigérateur, libéré pour l'occasion, la tentation est trop grande …
    C'est le 95 qui semble le plus fatigués, les autres rescapés sont même plutôt en forme, certains affichant plus de bonne volonté que la veille : le 99 a déployé sa palette aromatique et les 98 et 01 confirme l'excellente impression.

    Bonjour chez vous!
    N6
    lognoulm-px.spaces.l...
    #55

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 688
    • Remerciements reçus 5

    Tophe a répondu au sujet : Re: Zind Humbrecht

    Bonjour,

    Je sollicite vos avis à  propos d'un vin de Zind-Humbrecht:

    Gewurztraminer 1992 Clos Windsbuhl. Avec quoi marier ce vin? (Je ne sais absolument pas à  quoi m'attendre au niveau du sucre résiduel). Faudrait-il plutôt le boire seul en apéritif?

    Merci de vos conseils.

    Tophe

    Tophe
    "Je préfère le vin d'ici à l'au-delà" (Francis Blanche)
    #56

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : Re: Zind Humbrecht

    Comme tous les Zind humbrecht (et en particulier le clos windsbuhl) le sucre résiduel est trop important pour laisser s'exprimer le cépage. Je te le conseille à  l'apéritif. c'est trés bon mais à  mon sens cela n'a plus de réel rapport avec l'Alsace et l'expression du terroir. Seul le rangen sur une cuvée en riesling sec (même Sec chez Zind Humbrecht, il reste toujours un peu de sucre) exprime bien le terroir. c'est l'inconvenient de vouloir vendanger toujours plus tard que les autres, on se retrouve avec du sucre à  ne savoir qu'en faire et je trouve un peu dommage de gommer ainsi la typicité des cépages alsaciens. Je préfère les méthodes de trimbach ou de Deiss. D'autres avis?
    Ptit gars
    #57

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 26005
    • Remerciements reçus 781

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Zind Humbrecht

    Ptigars,

    Cet avis se base t'il sur la dégustation du Gewurztraminer 1992 Clos Windsbuhl ou plutôt sur le style général des vins du domaine ?
    Pour le reste, je suis en total désaccord avec l'avis exprimé, à  savoir que la présence de sucre résiduel masquerait la typicité (quelle typicité d'ailleurs...?).
    Premièrement, en ce qui concerne la typicité, ne crois-tu pas que plutôt que respecter la typicité du cépage, il faut respecter celle du terroir (ce qui n'est pas vraiment la même chose...) ? Il est d'ailleurs assez étonnant et même amusant qu'à  cet égard tu cites Deiss en exemple, car ces vins contiennent en général beaucoup de sucres résiduels et de plus, ne reflètent en rien leur(s) cépage(s) puisqu'ils sont pour la plupart issus de parcelles complantées. Le plus grand compliment qu'on puisse faire à  Deiss est justement qu'on ne reconnaît pas les cépages dans ses vins, mais bien le terroir...
    Dire que tous les vins de Zind-Humbrecht contiennent du sucre à  ne savoir qu'en faire me semble d'argument entendus il y a plus de dix ans que sur la dégustation des derniers millésimes, qui sont à  mon sens absolument remarquables d'équilibre.
    "c'est trés bon mais à  mon sens cela n'a plus de réel rapport avec l'Alsace"
    Effectivement, peu de rapport avec la majorité de la production alsacienne, faite de vins dilués par des rendements excessifs, immatures, trop acides et pommadés par le sucre ajouté.

    Luc
    #58

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest
    • Visiteur

    Guest a répondu au sujet : Re: Zind Humbrecht

    Cher Luc
    1) Je pense que le sucre résiduel gomme et le cépage et le terroir. Je trouve difficile de différencier à  l'aveugle Un Clos Windsbuhl d' un Clos Jebsal et à  fortiori un Pinot gris d'un gewurz sur ces terroirs.

    2)Les vins de Deiss ont bien moins de sucre résiduel que les vins de Zind Humbrecht. Renseigne toi auprés des vignerons et compare les fiches techniques.

    3) Tu dis que les vins ont changé d'orientation depuis 10 ans. Je te rapelle que nous parlions d'un vin de 1992 donc mon conseil de dégustation n'est peut être pas complètement faux.
    Il est vrai que je n'ai pas goûté les tous derniers millésimes mais mon dernier souvenir de Brand 1997 me laisse supposer que le sucre est encore trop présent pour un Riesling.

    4) Quand je compare les vins de zind humbrecht je les compare évidemment à  des vins issus de faibles rendements qui ne sont ni pommadés ni acidifiés. Pour moi Il est difficile de faire mieux qu'Un Riesling Clos Saint Hune (vin d'ailleurs qui n'est jamais quasiment jamais décliné en vendanges tardives) en matière d'expression et de cépage et de terroir. Ce n'est pas forcément un antagonisme (comme tu le laisse supposer) que d'exprimer ces deux variables en même temps. un vigneron choisi le cépage qui s'associe le mieux avec un terroir pour exprimer les deux en même temps.
    Pour les vins issus de vendanges tardives, ce qui pour moi n'est pas le plus interessant dans les vins alsaciens je trouve un meilleur équilibre chez Deiss.

    5) Les vins de Deiss n'ont pas grand chose avec l'Alsace : un exemple : Dégustation comparative de liquoreux en Décembre 2001 où un Gewurz 1993 SGN du Rangen a été interprété à  l'aveugle pour un chenin surmâturé et pommadé.

    Ptit Gars
    #59

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 26005
    • Remerciements reçus 781

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Zind Humbrecht

    Ptigars,

    Disons que tu préfères les vins secs. C'est une question de goût, de style, mais certainement pas de qualité ; personnellement, je les aime secs, avec un peu de sucre résiduel, demi-secs voire liquoreux, du moment qu'ils sont mûrs, équilibrés et long. Et tous les vins de Zind-Humbrecht que j'ai dégustés (comme ceux de Deiss ou de Trimbach) le sont, et sans doute même un peu plus que les autres...
    Dire que le sucre gomme le terroir me semble un peu farfelu, mais soit, je ne m'appesantirai pas là  dessus. Peut-être trouves-tu aussi que les Sauternes ne reflètent pas leurs cépages et leur terroir ?
    Et peut-être faut-il également laisser un peu de temps aux vins pour que le terroir s'exprime davantage...
    De plus je pense, contrairement à  toi, que l'Alsace produit sans doute les plus grands liquoreux de France, mais là  encore, c'est une question de goût.

    Luc
    #60

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck