CR: Léon Beyer, Alsace Gewurztraminer : Cuvée des Comtes d'Eguisheim 2008 et SGN 1998

    • Messages : 847
    • Remerciements reçus 40

    Steuf a répondu au sujet : CR: Riesling Comtes d'Eguisheim 2004

    CR: Riesling Comtes d'Eguisheim 2004

    Bu hier soir une Riesling Comtes d'Eguisheim 2004
    moi qui suis extremement peu connaisseur d'alsace, je dois dire que jai ete tres agreablement surpris, c'est lun des 3 flacons que jai achete lors dune vente privee Internet il y a qqes mois.

    - Robe: Doree, un chouillat foncee, avec de jolies jambes qui setendent avec une belle lenteur sur les parois du verre. Tres peu de depot au fond de la bouteille qui sest reposee quelques semaines dans mon amoire avant ouverture.
    - Au nez: Surprise! Sensation de beurre meme si cela est moins prononce que sur certains Meursault, ce vin ma rappele au bon souvenir de quelques bourgognes, en plus sec. Quelques notes de fruits citrones.
    -En Bouche: sensation de beurre confirmee, tout comme les aromes de citrus, avec une belle longueur en finale. N'y connaissant strictement rien en Alsace (et meme si mes connaissances restent limitees sur les autres vins), je vois bien ce vin vieillir encore 5 voir une bonne 10aine dannees...Les aromes se sont ouverts en cours de repas, ce vin aurait meme merite un carafage.

    Ideal pour accompagner un poisson cru, sushi pour les amateurs.

    Bref, ravi de cette premiere experience, je pense racheter qqes bouteilles des que l'occasion se presente.

    Stéphane
    #31

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 11
    • Remerciements reçus 0

    Guillaume38 a répondu au sujet : Gewurztraminer 1993 - Léon Beyer - A boire quand ?

    Bonjour à tous :)

    Hier soir, mon beau-père m'a gentiment offert une bouteille de Gewurztraminer Léon Beyer 1993.

    Je m'interroge quant au potentiel de garde de ce flacon :

    - Est-il trop vieux, déjà "passé" ?
    - Est-il à boire en ce moment ?
    - Puis-je le conserver encore un peu, voire plus ?


    Merci beaucoup pour vos réponses :)
    Guillaume

    #32

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 11323
    • Remerciements reçus 1422

    jean-luc javaux a répondu au sujet : Re: Gewurztraminer 1993 - Léon Beyer - A boire quand ?

    Guillaume,

    je n'ai jamais bu cette bouteille et peut-être quelqu'un de plus averti que moi sur ce coup te répondra mais un "simple" Gewurztraminer
    d'une année très moyenne et qui a quand même une bonne vingtaine d'années,je ne vois pas l'intérêt de le garder encore.
    Essaie le à la prochaine occasion et donne nous tes impressions.

    jlj
    #33

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 3550
    • Remerciements reçus 62

    lbb.contact a répondu au sujet : Re: Gewurztraminer 1993 - Léon Beyer - A boire quand ?

    D'accord avec Jean-Luc, c'est à boire.
    Sur leur site ils conseillent de boire les Gewurzt classiques dans les 2 à 5 ans. Si il a été conservé dans de bonnes conditions, tu peux avoir une jolie surprise. Tiens-nous au courant !

    Benoît L. - LPV Lyon 2 : Les Avinturiers
    #34

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 258
    • Remerciements reçus 0

    Scotty le corsaire a répondu au sujet : CR: Domaine Léon Beyer – Tokay Pinot Gris Vendange tardive 1983

    CR: Domaine Léon Beyer – Tokay Pinot Gris Vendange tardive 1983

    Superbe robe éclatante et anisée. De discrets arômes de fruits blancs et de champignon, une bouche fondue, portée par une acidité énergique, les sucres sont parfaitement intégrés (le vin se goûte demi-sec), de jolis amers amènent de la fraîcheur en finale. La longueur est correcte. Une bouteille bue à l’aveugle à laquelle personne n’a donné plus de dix ans, pas d’une complexité de dingo mais un très bon moment à table. Bue sur un seul repas, elle aurait peut-être mérité un peu plus d’aération mais c’est comme ça.
    #35

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 139
    • Remerciements reçus 0

    le Yautois a répondu au sujet : CR: Domaine Leon Beyer Riesling Les écaillers 2007

    CR: Léon Beyer - Riesling Les écaillers 2007

    Ouvert il y a deux jours avec ma compagne une bouteille de Riesling Les écaillers 2007 achetée il y a deux ans lors d’un séjour en Alsace.

    Selon le site Internet du domaine, le Riesling Les écaillers (visiblement l’une des grandes cuvées) est issu de vignobles classés Grand Cru Pfersigberg et le millésime 2007 est annoncé comme faisant partie des grands millésimes avec un potentiel de garde entre 10 et 15 ans… Autant dire que sur mes 6 bouteilles, j’ai terriblement fauté en ouvrant hier une bouteille âgée seulement de 7 ans… Mais à en croire ma compagne, 7 est un chiffre porte-bonheur et je lui donne raison pour cette fois.

    A l’ouverture (bouchon parfaitement sain), la couleur est d’un bel or claire et je suis frappé par une odeur de citron qui, une fois dans le verre (versé 2h après le débouchage) se transforme en une forte odeur de brioche et de fruit sec. Là où je suis étonné, c’est que la fiche technique du Riesling (toujours sur le site Internet du domaine, consulté juste après) indique « Un nez de fleurs blanches, de pêche, d'agrumes et de citronnelle ». Je sens une nouvelle fois et je reconnais la citronnelle, l’agrume (pamplemousse) mais pas de trace de fleurs blanches car l’odeur de brioche et de fruit sec (raisin sec et légèrement pruneau) domine. Je confesse sans problème mon expérience limitée en matière de dégustation donc ceci explique peut-être cela (ma compagne sent beaucoup plus les fruits sec que la brioche mais les fleurs blanches pointent aux abonnés absents).

    En bouche, je retrouve le goût de la brioche et de la pâte à tarte (j’irais même jusqu’à dire que la première image qui me vient est : tarte aux mirabelles), puis vient une belle acidité et une finale moyennement longue mais avec une franche minéralité. J’aime beaucoup, c’est vraiment droit et assez pur, notamment sur les rillettes de Saint-Jacques qui donnent l’impression de manger un feuilleté de Saint-Jacques.

    J’avais ensuite cuisiné un Féra à la plancha avec une sauce toute bête au citron (étant Haut-Savoyard, j’affectionne logiquement les poissons du Lac Léman…) avec une julienne de légumes et j’ai trouvé frappant la manière dont le Riesling « arrondissait ses angles » (difficile de décrire réellement l’évolution car le vocabulaire approprié me manque). Il n’était plus question d’une acidité marquée avec une finale minérale, mais quelque chose d'un peu plus sucré avec de l'agrume (limite fruit de la passion). D’ailleurs c’était sur le Féra seul que le riesling était le meilleur.

    Comme nous sommes des buveurs modérés, il restait la moitié de la bouteille. J’ai donc goûté le Riesling le lendemain, avec toujours cette même odeur de brioche et de fruit sec mais plus accentué avec des fruits compotés (surtout la prune et la mirabelle), une touche de miel et une finale encore plus minérale (j’ai lu dans ce forum un contributeur utiliser l’expression : « sucer un caillou », ah ben c’est clairement ça avec une petite tranche de citron juste au-dessus). Bref, il est encore meilleur et je pensais que la nuit l’aurait plus « brutalisé » que ça. Du coup j’ai tenté le diable en rebouchant le quart restant pour le lendemain… Moralité : il est encore plus minéral que la veille et toujours aussi bon (sans réelle trace dérangeante d’oxydation), c’est assez bluffant.

    Sans avoir une grande complexité, j’ai trouvé que ce Riesling valait vraiment le détour (pour moins de 17€) et comme je ne connaissais pas les vins de Léon Beyer, ce fût une double découverte. Tout comme ce forum, que je ne connaissais pas il y a 2 ans et qui m’a tant appris (et pour lequel je contribue modestement aujourd’hui par ce tout premier commentaire de dégustation).

    Amicalement,

    Romain.
    #36

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 115
    • Remerciements reçus 0

    gelato29 a répondu au sujet : CR: Domaine Leon Beyer Riesling les écaillers 2009

    Bu dans une brasserie parisienne fameuse, sur des huîtres n° 3 normandes (excellentes), un filet de merlan meunière pour moi et une choucroute de la mer pour ma compagne, ce
    CR: Riesling Les Écaillers 2009 de Léon Beyer.

    La couleur est jaune pâle.
    Le nez démarre sur les hydrocarbures puis part sur le poivre blanc, le fenouil.
    Je me suis enquis auprès du sommelier à la commande que le vin ne présentait aucune sucrosité : c'est le cas. La bouche est nette, le vin se goute sec. Très bel accord sur les huîtres charnues où l'acidité du riesling fait merveille. Très bien aussi sur le saumon et le haddock de la choucroute, l'accord est moins évident sur le filet meunière. Vue la richesse en beurre du plat, un vin de chardonnay eut été préférable !

    Ce riesling s'est avéré très plaisant avec juste une petite pointe d'alcool en finale.

    "On a dû arrêter la fabrication, y a des clients qui devenaient aveugles : ça faisait des histoires."
    #37

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 139
    • Remerciements reçus 0

    le Yautois a répondu au sujet : CR: Domaine Leon Beyer Riesling VT 1998

    Apéro ce soir avec un
    CR: Riesling Vendanges Tardives 1998 Léon Beyer.

    J’avais envie de l’essayer en apéritif car le millésime 1998 n’est pas réputé pour ses sucres résiduels élevés (chez Beyer) :).

    [/img]
    Nez : magnifique de fleurs blanches, acacia, agrumes (citron, pamplemousse, mandarine) et miel.

    Bouche : attaque franche et minérale. Le côté miellé (léger) et fruité (surtout la mandarine) reprend la suite et une superbe acidité équilibre magistralement le tout jusqu’en final (très longue). Le vin joue très clairement dans la cours des demi-secs mais cela n’enlève rien au charme de ce Riesling, au contraire, c’est même superbe de gourmandise.

    Amicalement,

    Romain
    #38

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1876
    • Remerciements reçus 697

    jd-krasaki a répondu au sujet : CR: Léon Beyer Comtes d'Eguisheim Riesling 2010

    Bu chez LPV Lutèce

    CR: Léon Beyer Comtes d'Eguisheim Alsace Riesling 2010
    Note moyenne : 14.33 Classement : 3/17

    JD : Nez tonique, herbe fraîche, cailloux, fumée, bouche tendue, salivante, citronnée, finale persistante un peu miellée, superbe. 17/20
    JC : robe dorée et lumineuse, le nez rappelle la mine de crayon, ça pétrole un peu. En bouche on a une belle tension, le pamplemousse, avec une jolie amertume en finale. 13/20


    JD | Lutèce
    #39

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 139
    • Remerciements reçus 0

    le Yautois a répondu au sujet : CR: Domaine Léon Beyer - Riesling VT 1998

    Expérience étonnante avec un
    CR: Riesling Vendange Tardive 1998 du domaine Léon Beyer.

    J’ouvre ce vin il y a 2 mois en guise d’apéritif. A l’ouverture, le nez est engageant sur le miel et les fruits jaunes. 1h après, une odeur de bouchon apparait… En bouche, le sucre est discret, l’ensemble est très demi-sec et là PAF, le diagnostic est avéré : le vin est bouchonné... Bon sang de liège !!!! Même une nuit d’aération n’y change rien (c’est même pire). Du coup, plutôt que de balancer sauvagement le tout à l’évier, je rebouchonne la bouteille avec un vacuvin dans l’espoir de faire une fondue ou bien quelques diots au vin blanc un de ces 4 (oui oui avec une VT… Qui ne tente rien n’a rien).

    Bref, 1 mois passe, puis 2 et aucune opportunité culinaire ne vient redéboucher le flacon. Ce soir, en ouvrant le réfrigérateur, je remarque la bouteille et dans un élan d’espoir je me dis « goutons-là ».

    Bien que le nez soit discret (plutôt sur la brioche, la paille et la pomme), toute trace de bouchon a disparu. En bouche, on ressent une petite pointe d’alcool et de miel assez doux avec une touche de bonbon acidulé. La droiture du riesling est toujours là, portée par l’acidité. Le goût de bouchon n’a pas disparu mais il est loin, très loin, comme « fondu » dans l’ensemble en laissant une trace très très légère qui n’est plus vraiment dérangeante. Le vin est encore moins sucré que la première fois, comme s’il avait mangé son sucre (le peu qu'il en avait) durant ces 2 mois. Au final, c’est parfaitement buvable et même bon. En comparaison, ça me rappel très fortement le Chignin Bergeron de chez Jean Vullien que j’ai bu ce midi.

    Du coup, j’ignore comment interpréter ce changement. La bouteille était peut-être en début de contamination et en me servant un verre, le liquide le plus proche du goulot m’a forcément balancé ce satané goût de bouchon en plein dans la poire. Les 2 mois restant ont peut-être été profitables pour fondre le bouchon dans l’ensemble, le faisant presque disparaitre. J'en apprends tout les jours :).

    Amicalement,

    Romain
    #40

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1876
    • Remerciements reçus 697

    jd-krasaki a répondu au sujet : CR: Léon Beyer Comtes d'Eguisheim Alsace Riesling 2010

    Une nouvelle quille de ce CR: Léon Beyer Comtes d'Eguisheim Alsace Riesling 2010 m'a paru plus intéressante que celle dégustée deux messages ci dessus : cette nouvelle bouteille a eu le temps ici de s'aérer significativement.
    Le nez est superbe sur le citron confit, la pâte de coing, la poire, une touche de rose, la fumée, une petite note pétrolée. La bouche est plutôt puissante, large d'attaque, citronnée, à la vivacité poudreuse et droite, expressive, avec une belle matière, et une finale longue vive et fruitée. Très bon !

    JD | Lutèce
    #41

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4989
    • Remerciements reçus 719

    Olivier Mottard a répondu au sujet : Domaine Léon Beyer - Alsace Cuvée des Comtes d'Eguisheim Riesling 2001

    CR:
    Dégusté ici



    Domaine Léon Beyer - Alsace Cuvée des Comtes d'Eguisheim Riesling 2001
    Olivier : 13/20
    Robe or soutenu.
    Nez plutôt discret sur des notes d'orange et d'anis.
    Bouche en demi corps, qui a gardé pas mal de fraîcheur.
    Ça manque d'épaule et de longueur.
    Luc : 14/20
    Robe jaune-or de belle intensité. Au nez, on reste sur des notes variétales de citron confit,
    empyreumatiques et pétrolées.
    En bouche c’est frais, et même très frais, sec, totalement sec, ce qui donne un équilibre très tendu, pour amateurs du genre.
    Belle longueur, toujours sur le côté citrique.
    #42

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1876
    • Remerciements reçus 697

    jd-krasaki a répondu au sujet : CR: Léon Beyer - Alsace Riesling R 2010



    CR: Léon Beyer, Alsace Riesling R 2010
    Provenant du Eichberg

    Nez très joli, enchanteur et complexe, sur le combava, citron confit, silex, léger pétrole, une touche florale et un peu de fruits du verger.
    La bouche est délicate, austère, minérale et sèche, très vive mais sans que l'acidité ne soit tranchante ni crissante, très saline. Il y a de la matière et une personnalité affirmée. La finale est persistante, essentiellement sur cette arrête saillante saline. Très bien, mais d'un plaisir moins immédiat, plus intellectuel que les Comtes d'Eguisheim du même millésime.

    JD | Lutèce
    #43
    Pièces jointes :

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1876
    • Remerciements reçus 697

    jd-krasaki a répondu au sujet : CR: Léon Beyer - Alsace Cuvée des Comtes d'Eguisheim Gewürztraminer 2008

    CR: Léon Beyer, Alsace Cuvée des Comtes d'Eguisheim Gewürztraminer 2008

    Le nez est complexe, séduisant et très aromatique, fruité et floral, pêche, melon blanc, confiture d'orange, rose odorante, notes anisées, miel...
    La bouche est beaucoup plus sérieuse alors que le palais attend du moelleux. Il y a de la rondeur qui donne un certain confort, mais pas de SR perceptible, la bouche est perçue comme sèche, puissante, avec une acidité très modérée ; on aimerait plus de tension pour constituer un ensemble vraiment délicieux. Une bonne partie de l'aromatique s'y retrouve, superbe. Belle persistance sur un fruité exotique.

    JD | Lutèce
    #44

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 427
    • Remerciements reçus 208

    Raisin breton a répondu au sujet : CR: Léon Beyer, Riesling Vendange Tardive, Alsace 1998

    Dégusté ici.

    CR: Léon Beyer, Riesling Vendange Tardive, Alsace 1998
    Joli nez assez intense, c’est pétrolé mais sans excès. La bouche, en revanche, a complètement mangé ses sucres et me semble aride. Pas mauvais mais on attendrait plus de gourmandise d’un vin de dessert.


    Quelque chose est masqué pour les invités. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer pour le visualiser.

    JB
    "Qu'est-ce que vous regardez ? C'est la carte routière ? - Non ! C'est la carte des vins. C'est pour éviter les bouchons !" Raymond Devos
    #45

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1876
    • Remerciements reçus 697

    jd-krasaki a répondu au sujet : CR: Léon Beyer, Alsace Gewurztraminer : Cuvée des Comtes d'Eguisheim 2008 et SGN 1998

    Bu ici .

    CR: Léon Beyer, Alsace Gewurztraminer Comtes d'Eguisheim 2008
    Nez sur le litchi, le coing, le brou de noix, le miel.
    La bouche est droite, élancée, très sèche (c'est surtout une grosse marche par rapport aux attentes qu'on se forme au nez), tendue par une fine amertume et à maturité.
    La finale est fruitée et apporte une certaine douceur, due à une acidité modérée.
    Plutôt déroutant.

    CR: Léon Beyer, Alsace Gewurztraminer SGN 1998
    On continue à remonter un peu le temps
    Nez explosif de rose et de champignon frais. Tout un saladier de champignons frais fraichement coupés en fait. Il faut aimer. J'aime bien.
    Jolie liqueur fine avec un gras moelleux et une aromatique sur le pétale de rose odorante.
    Belle finale délicatement sculptée.

    JD | Lutèce
    #46

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 318
    • Remerciements reçus 121

    Fredimen a répondu au sujet : CR: Léon Beyer - Riesling Les écaillers 2011

    CR: Léon Beyer - Riesling Les écaillers 2011

    Bouteille servie à 7 degrés (grosse crève, donc un nez dans les chaussettes), la robe jaune / or clair.

    Au nez ça pétrole sans être écœurant, citron, pamplemousse, pêche et pomme.

    En bouche c'est ample, à la fois léger / vif même si j'ai l'impression que ce vin aurait du / pu se déguster plus dans sa jeunesse.

    L'ensemble est envoutant, surtout vu le prix (11€).

    Le pétrole laisse place au miel, le fruit et un côté huilé / pâte, l'ensemble est très équilibré avec une longueur moyenne.

    C'est réussi, à re-goutter avec un palais "normal".

    Fredimen
    #47

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 56
    • Remerciements reçus 14

    Antoine Mougin a répondu au sujet : Léon Beyer, Alsace Riesling : Cuvée des Comtes d'Eguisheim 1990




  • Riesling: Cuvée des Comtes d'Eguisheim 1990

  • Bue ce midi au restaurant. Millésime de ma naissance et millésime exceptionnel en Alsace. Cette cuvée est cultivée sur le GC Pfersigberg.

    Robe or. Nez tirant vers l'encaustique et l'écorce d'orange. Le côté pétrolé est présent mais pas lourd.
    Bouche fraîche et agréable, au même niveau du nez. Acidité encore présente. Une belle complexité malgré l'âge du vin.
    Le vin s'est révélé encore meilleur au fil du repas, le meilleur étant avec le velouté de châtaignes et poule faisane. Pour qui aiment les Riesling évolués, c'était une bonne surprise. On perd sans doute au niveau de la longueur mais on gagne sur la palette des goûts.

    Le très disponible sommelier m'a dit que beaucoup de gens ont encore des préjugés et méfiances sur les Riesling. En tout cas, peu de clients malheureusement commandent des Alsace dans leur grande carte de vins, à tort, parce que il y a pas mal de bijoux. Peu de restaurants en France (si on ne tient pas compte de l'Auberge de l'Ill) peuvent proposer des Riesling vieux de 30 ans.

    Léon Beyer semble tomber dans l'oubli, aussi bien dans la presse qu'ici. Il n'est même plus dans le Guide Vert à présent.

    P.S : Je ne sais pas comment faire pour recadrer la photo.
    #48
    Pièces jointes :
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: condorcet, éricH

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck