Nous avons 756 invités et 18 inscrits en ligne

De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

  • Messages : 5464
  • Remerciements reçus 2269

Frisette a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

L'article est effectivement assez intéressant, néanmoins on suppose clairement que l'auteur n'a pas été faire un tour sur LPV! En effet, plus qu'ailleurs, je pense que les membres du forum, et notamment les publications qui y sont déposées, sont moins enclines à la langue de bois ou au tartinage de pommade dans le dos que dans d'autres médias, en particulier la presse écrite. LPV est le premier à avoir alerté sur le scandale 1855, on y trouve de réels débats contradictoires, on dit quand les vins natures sont déviants et mauvais (cas de la Coulée de Serrant, entre autres, pourtant encensé ailleurs), on fait remonter certains problèmes ponctuels sur des cuvées, au risque de courroucer un peu le propriétaire (cas du blanc de Saint Sylvestre il y a quelques millésimes). Bref, les lièvres, on les lève ici, et probablement plus qu'ailleurs.

Flo (Florian) LPV Forez
#451

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82096
  • Remerciements reçus 7507

oliv a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

Critique
L'anglais, l'hégémonique idiome du vin, confirmé dans le cyberespace !

www.monsieurbulles.c...
#452

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82096
  • Remerciements reçus 7507

oliv a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

Solex ou Harley, choisis ta pétrolette ! ::dance::

#453
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 17782
  • Remerciements reçus 1601

Jérôme Pérez a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

très amusant en effet et véritable signe des temps.

Jérôme Pérez
#454

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82096
  • Remerciements reçus 7507

oliv a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

Médias
Un oeil critique sur la critique.

www.wine-searcher.co...
#455

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82096
  • Remerciements reçus 7507

oliv a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

Médias
Des dangers de la critique karaoké.

harpers.co.uk/news/f...
#456

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 17782
  • Remerciements reçus 1601

Jérôme Pérez a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

Je me demande parfois si nos commentaires ne sont pas un peu du karaoké quand je lis certaines formules stéréotypées que d'ailleurs j'emploie également.
La question, plus intéressante, serait de savoir si ou le cas échéant comment ces éléments de langages qui sont là pour traduire nos ressentis, voire nos émotions, influent finalement a priori nos perceptions.
le bel amer, la longue finale, la grande complexité, la fraîcheur qui contrebalance, le tanin poli ou serré, la jolie sève ... Nous sommes nourris de ces éléments de langages plus par nos lectures que par nos perceptions me semble-t-il.

Jérôme Pérez
#457

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 17782
  • Remerciements reçus 1601

Jérôme Pérez a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

Je vois d'ailleurs ici des cas d'école : des formules de certains cadors du forum que l'on retrouve ici ou là chez d'autres : la bouche cohérente et la finale brouillonne de notre cher Oliv, par exemple.

Jérôme Pérez
#458

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82096
  • Remerciements reçus 7507

oliv a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

J't'en ficherai du cador ! :cartj:

Seul horizon à avoir pour l'amateur et en particulier celui qui saute le pas du partage public de ses sensations : la lisibilité.
Avec ses mots, avec ceux des autres, avec les codes lu dans les bouquins, avec le lyrisme de l'enthousiasme, avec sa vérité ou avec ses erreurs.
Mais toujours avec la volonté honnête de partager son ressenti.

On doit pouvoir parler sérieusement du vin sans trop se prendre au sérieux, non ? ::oups::

Oliv, ténor casserolle
#459

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82096
  • Remerciements reçus 7507

oliv a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

le bel amer, la longue finale, la grande complexité, la fraîcheur qui contrebalance, le tanin poli ou serré, la jolie sève ...


Il faut toujours qu’ils foutent des épithètes à tout ce qui bouge, les poètes. Et même à ce qui bouge pas.
« La fleur goguenarde, l’abeille malicieuse, le roseau pliable, l’ourson rabat-joie… »
Même, des fois, ils le mettent avant le mot, histoire de faire genre ! « Le gai souriceau, le prompt madrigal, la frisottée moustache… »
- Kaamelott

:DD
#460
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: TIMO

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 17782
  • Remerciements reçus 1601

Jérôme Pérez a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

Ce que je voulais souligner quand même, c'est que sans aucun doute le vocabulaire et les expressions utilisés pour décrire, parfois stéréotypés ont sans aucun doute une influence sur nos appréciations alors que les mots devraient être au service des impressions.
je ne sais pas si je suis clair.

Jérôme Pérez
#461

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82096
  • Remerciements reçus 7507

oliv a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

Il est complexe de traduire en mots un ressenti (pourquoi j'aime / j'aime pas), un goût (pourquoi ça me plait / plait pas), un plaisir (pourquoi j'adore) ou une émotion esthétique (pourquoi j'ai envie de revivre ça à chaque fois).

Donc forcément et sûrement plus encore sur un forum qui crée un effet de vase clos, une forme d'artificiel s'instaure malgré nous et peut parfois donner une impression de récitation scolaire.

C'est surtout le cas sur les vins qui ne nous ont pas touché.
Quand on a adoré, c'est toujours sacrément plus facile !
#462

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 17782
  • Remerciements reçus 1601

Jérôme Pérez a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

entièrement d'accord sur ta dernière remarque : le vin qui transporte permet plus facilement le mot juste.

Pour le reste, certes, le vase clos du forum induit une dialectique, mais je crois aussi que nous sommes les "enfants" de Robert Parker et de Michel Bettane et de la RVF d'autrefois que nous le voulions ou non : je parle pour les plus vieux d'entre nous.

J'aime bien en tout cas cette expression du karaoké.

Jérôme Pérez
#463

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3419
  • Remerciements reçus 662

agitateur a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

oliv écrit: On doit pouvoir parler sérieusement du vin sans trop se prendre au sérieux, non ? ::oups::

Ca, c'est pas une finale brouillonne.
#464

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5774
  • Remerciements reçus 262

Martinez a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

'le bel amer, la longue finale, la grande complexité, la fraîcheur qui contrebalance, le tanin poli ou serré, la jolie sève ... Nous sommes nourris de ces éléments de langages plus par nos lectures que par nos perceptions me semble-t-il. '

Je ne suis absolument pas d'accord avec ça.

je me demande même si à force de chercher à commenter tout et rien, on en arrive pas à se forcer à être critique envers ce qui n'a finalement aucune raison d'être critiqué.

Pour moi ces mots font sens (on peut discuter sur certains et là le débat est alors intéressant), qu'ils soient personnels ou empruntés à la communauté, ils font sens et à partir de là, pourquoi chercher ailleurs.

Je doute quand même qu'un amateur cherche à placer une expression quelque soit la sensation, la perception que le vin lui procure.

Après, quand un commentaire se distingue par des mots ou des expressions plus personnelles, il est vrai que c'est vivifiant et agréable mais pour moi ce n'est pas plus authentique par rapport à la perception vécue.

Jmm
#465
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: David Chapot

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19964
  • Remerciements reçus 698

enzo daviolo a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

La seule chose utile comme le disait oliv, c'est d'être lu pour être compris et non pour faire des effets de langage qui ne veulent rien dire ou du moins seulement pour celui qui les a écrits. Aussi, si nous utilisons un langage commun c'est uniquement pour être compris et je n'ai jamais eu à titre perso l'impression de vouloir placer ce langage uniquement pour le poser en devançant un ressenti, ce serait complètement idiot et inutile. Par contre que ce langage ait été façonné à l'aulne d'une expérience provenant d'autres personnes, ça oui forcément, c'est le principe même de tout enrichissement culturel.
#466

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 17782
  • Remerciements reçus 1601

Jérôme Pérez a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

vous ne m'avez pas compris : je m'explique donc.
Le langage, oral ou écrit a une grande importance dans la compréhension et l'expression des concepts.
La question que je soulève, si on admet que ces éléments de langage sont propres à un groupe "culturel", c'est de savoir jusqu'à quel point ils influencent le goût ou sont révélateurs de ce qui doit être bon à un moment donné pour un groupe donné.
Une sorte de sociologie du goût, en quelque sorte qui s'exprime aussi par le langage.
Acidité est traduite en termes laudatifs : vivacité, fraîcheur. Je pense qu'il y a des "cultures" où la même perception serait jugée agressive.
Jusqu'à quel point nos lectures, celles qui fondent notre culture influence "en amont" nos perceptions ; c'est la question posée.

Jérôme Pérez
#467

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2743
  • Remerciements reçus 286

Benji a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

Jérôme, je comprends ton propos.
Il me semble s'appliquer en tout cas pour les amateurs occasionnels à qui on va, par exemple, faire apprécier des vins blancs acides et peu aromatiques en leur expliquant que c'est minéral. Tout de suite, c'est plus classe, c'est meilleur. Idem pour les vins natures.
En revanche je trouve que cela s'applique moins pour des amateurs de type LPV et j'ai du mal à trouver des exemples probants, mais peut-être ne m'en rends-je pas compte !
Benji

Benji
#468

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19964
  • Remerciements reçus 698

enzo daviolo a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

il me semblait avoir compris ton propos. si je reprends ton exemple, une acidité n'a rien d'automatiquement positif pour moi, soit elle apporte de la fraîcheur et c'est positif, soit elle est trop agressive pour moi et c'est négatif, rien ne m'empêche de le signaler et je ne pense pas que ce langage commun oblige à un unique sens. Par contre, un autre dégustateur et pas forcément une autre culture, pourra trouver que cette acidité trop haute à mon goût lui convient, c'est seulement la notion de goût qui différera.
#469

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82096
  • Remerciements reçus 7507

oliv a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

enzo daviolo écrit: il me semblait avoir compris ton propos. si je reprends ton exemple, une acidité n'a rien d'automatiquement positif pour moi, soit elle apporte de la fraîcheur et c'est positif, soit elle est trop agressive pour moi et c'est négatif, rien ne m'empêche de le signaler et je ne pense pas que ce langage commun oblige à un unique sens. Par contre, un autre dégustateur et pas forcément une autre culture, pourra trouver que cette acidité trop haute à mon goût lui convient, c'est seulement la notion de goût qui différera.


Il suffit de lire une de nos dégustations de gamay à quatre mains avec l'Enzo pour parfaitement illustrer ce phénomène.

Maintenant, pour revenir à ce que décrit Jérôme, on ne peut nier une influence des a priori.
Souvenir de mes débuts où la RVF et le Guide Vert était les seules lectures disponibles.
Quand on a encore pas goûté grand chose et qu'on ne connait donc pas encore ses goûts, aucun doute que certains jugements forment comme des bouées auxquelles se raccrocher dans le grand océan des vins qui s'offrent à nous.
Pas mal de qualificatifs me semblaient incompréhensibles (kezako la volatile, c'estqueçadont les bretts ?), d'autres le sont restés (le fameux rôti des vins botrytisés).
Les jugements lapidaires d'un Bettane valait pour voix d'airain, alors qu'on n'avait parfois pas goûté une seule bouteille du domaine portée aux nues ou vilipendé.

La dégustation de vin à l'horizon de se constituer une cave qui nous corresponde est un phénomène culturel.
Les mots y ont donc une influence majeure, pour mémoriser ces sensations et donc les reproduire, pour les partager avec d'autres également.
Qu'il y ait des effets de mode ou d'école, c'est inévitable et la raison pour laquelle confier les clés de la sélection de sa cave à une seule voix prescriptive est un exercice à réserver aux seuls buveurs d'étiquettes.
C'est tout le sens des soirées LPV où sont partagés les vins à l'aveugle, libérant les dégustateurs de tout a priori et les obligeant à trouver les mots pour se situer face aux vins.
Et si possible pour venir partager leur ressenti ici par la suite.
#470
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: enzo daviolo, Frisette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4317
  • Remerciements reçus 1421

Vaudésir a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

Jérôme Pérez écrit: Jusqu'à quel point nos lectures, celles qui fondent notre culture influence "en amont" nos perceptions ; c'est la question posée.


Croûte de fromage, voilà bien un terme sur LPV ( jamais vu ailleurs, BD ou RVF ) qui fleuri et influence , direct Dauvissat, même si j'ai l'impression que c'est quelques choses que bon nombre ont déjà en tête dès que l'on est à Chablis , lors de notre dernière soirée cela été évoqué sur le Preuses...de la chablisienne, pour moi ce n'était que de la réduction mais j'aurai pu me faire prendre aussi à force d'être écrit.
Pour l'acidité, celle du Clos Vougeot n'apportait pas de fraîcheur mais de l'agressivité malgré la matière.
#471

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82096
  • Remerciements reçus 7507

oliv a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

Quand la Chine découvrit la Bettane's touch ! :woohoo:

www.grapewallofchina...
#472

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82096
  • Remerciements reçus 7507

oliv a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

Médias
Relance et turbulences à la Revue du Vin de France !
Comme de nombreux titres de presse, la RVF change son modèle en optant pour l’évènementiel et les nouveaux supports commerciaux. Une orientation qui questionne en son sein.

www.vitisphere.com/a...
#473

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 17782
  • Remerciements reçus 1601

Jérôme Pérez a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

Je viens de relire rapidement le message initial de ce sujet qui a 5 ans.
Nous sommes plus que jamais en plein dedans.

Jérôme Pérez
#474

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 17782
  • Remerciements reçus 1601

Jérôme Pérez a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

Je reprends le fil de ma pensée : aucune auto-gratification d'avoir été visionnaire, mais de ce qui était spécialisé, que reste-t-il de presse ?
C'est finalement cette spécialisation qui a couru à la perte parce que la société a évolué et que finalement il faut à toute entreprise un business plan : on n'achète plus de l'information car l'information aujourd'hui est gratuite. On achète du service. Si on veut en vivre alors il faut apporter du service, car l'information ne fait plus recette.
Bettane s'était indigné de mes propos : où est-il aujourd'hui ? parti vendre en Asie son expertise et son événementiel car le marché y est plus grand. Son modèle papier vit ses dernières heures.
Je reviens à ce tabou de l'argent très français : sauf qu'à force de vouloir avoir l'air de ne pas y toucher, on ne touche plus rien. Galloni se pose moins de question : il est en train d'agglomérer, de phagocyter tout ce qui est sur son passage.
Alors en France qui est encore journaliste du vin ? à mon avis des journalistes qui écrivent pour des journaux non spécialisés vin : par exemple Dupont pour le Point.
Quelle information veut aujourd'hui celui qui paie Galloni ? il veut savoir millésime après millésime s'il doit acheter son Bourgogne chez Roumier ou Lescure, si le Clos de Tart est à la hauteur ou s'il vaut mieux acheter Clos des Lambray, savoir quel Barolo ? Gaja ou Conterno ... quelle clientèle à ce niveau pour la France ?
Bravo messieurs, vous avez bien fait monter la mayonnaise mais elle a fini par vous étouffer.

Jérôme Pérez
#475

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 17782
  • Remerciements reçus 1601

Jérôme Pérez a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

Une interrogation des derniers jours sur ce thème que je vous livre :

Il y a quinze ans, nous nous abreuvions de connaissances : il y avait des articles informatifs et l'amateur un peu éclairé s'adonnait à ces lectures journalistiques avec une soif d'apprendre.
Quid aujourd'hui ?
Je me rappelle très bien qu'il y a encore 10 ans de cela, j'étais capable de donner, comme beaucoup d'autres, les caractéristiques essentielles de tous les grands crus alsaciens et du style des vins attendu ou supposé. Très franchement, cette mémoire non entretenue s'est évaporée, envolée et j'en suis bien triste.
On peut en effet tirer un trait sur la presse spécialisée qui pouvait jouer ce rôle d'informateur, voire de formateur ; mais les colonnes de ce site LPV regorgeaient elles aussi de comptes-rendus de visite, de parutions à vocation encyclopédique où le contributeur se faisait un peu pédagogue en ce sens qu'il apportait un savoir autre que celui de son impression sur les vins. C'est moins fréquent aujourd'hui.

Alors que s'est-il passé ?

Quand je dénonçais naguère ce passage d'un journalisme à un business où le spécialiste vend de la prescription plus que de l'information, n'était-ce pas juste une adaptation à la demande du public ?
Ou le public a-t-il suivi cette voie qu'on lui a fait prendre ?
Ou troisième solution : l'évolution sociétale va-t-elle inexorablement dans ce sens que les deux mouvements sont allés de concert ?

C'est en tout cas un triste constat que la mise en avant de la marque plus que de la tradition, de l'histoire et du lieu et je dirais totalement antinomique avec cette culture vin. Mais cette culture vin a-t-elle encore un sens ?

Qu'est-ce qui intéresse aujourd'hui l'amateur averti : le "must have" ? avoir goûté le top du top ? acheter des vins chers , mais les avoir au meilleur prix ? ou peut-on encore espérer qu'il soit curieux et qu'il ait soif ... de savoir ?

Jérôme Pérez
#476
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: mgtusi, Agnès C

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18222
  • Remerciements reçus 1855

mgtusi a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

Jérôme,

Ces articles informatifs émanaient d'une poignée de contributeurs dont la plupart ont déserté les colonnes.

Je trouve néanmoins qu'il y a encore sur LPV nombre de posts fort intéressants traitant le sujet des terroirs.

Pour ce qui est de la presse, je ne la lis plus.
Et puis l'information est facilement disponible sur le net et, plus intéressant, chez la plupart des vignerons.

Michel
#477

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82096
  • Remerciements reçus 7507

oliv a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

USA
James Suckling s'associe avec Wine.com !

finance.yahoo.com/ne...
#478

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 17782
  • Remerciements reçus 1601

Jérôme Pérez a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur


Jérôme Pérez
#479

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 17782
  • Remerciements reçus 1601

Jérôme Pérez a répondu au sujet : De l'information à la prescription : le critique entrepreneur

la seule qui continue de perpétuer le bon travail de journaliste parmi les "spécialistes", c'est sans doute Jancis Robinson avec ses missi dominici.

les autres se contentent de publier des notes de dégustation sur les bouteilles les plus "bankable". Cet article sur les Côtes d'Auvergne à 8 euros, personnellement, il m'a fait rêver.

Jérôme Pérez
#480

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck