Nous avons 1441 invités et 78 inscrits en ligne

Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2014

  • Messages : 83275
  • Remerciements reçus 8863

oliv a créé le sujet : Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2014

[size=x-large] Villa d'Este Wine Symposium 2014[/size]

images.glop.fr/OlivL...

[size=large]Un peu comme Noël et les sourires des enfants heureux, l'anniversaire des copains et les moments d'amitiés autour de vins chéris ou encore la visite aux domaines historiques une fois l'hiver venu pour découvrir sur fût le millésime en cours d'élevage, il est des évènements à la régularité métronomique qu'on attend avec impatience pour les plaisirs qu'ils vous apportent, rassurant de leur présence régulière les angoissés du temps qui passe.

Enfin, rassurer, rassurer...
En repassant ma cravate et en montant dans mon costume, je constate quand même avec une pointe d'effroi que les crans de ma ceinture semblent remonter à un rythme strictement proportionnel aux nombres d'éditions qui s'enchainent...
Je précise de suite à toutes les langues fourchues et autres sismologues Gunthards prêts à instaurer une nouvelle échelle de Richter de l'hédonisme qu'il est hors de question d'effectuer des mesures à mon retour et que leurs réflexions tout en mesure et en coups de fourchettes perfides donneront lieu à sanctions !
On n'est jamais trop prudent... B) [/size]

[size=large]Avant de partir à l'aéroport attraper mon avion, je brûle deux trois gris-gris et entame quelques incantations afin de m'attirer les bonnes grâces du dieu Bacchus, celles qui feront que le ciel bleu irradiera le Lac de Côme, que ma bouteille ne cassera pas dans l'avion et qui repousseront l'angoisse de la grosse gaffe de se prendre les pieds dans la nappe en envoyant valser le magnum de Chambertin sur la robe de la jolie dame en tenue de soirée lors du repas de gala.
Adieu mon HLM, salut mon RER, coucou l'Easy Jet et place à Malpensa !

A peine sorti de l'aéroport que je constate déjà les effets de ma séance de spiritisme !
Une magnifique automobile à tridents avec chauffeur nous attend, une charmante journaliste de Singapour et moi.
Intérieur cuir cossu, élégance italienne et comme un petit truc ronronnant qui vous remue le fondement et qui va vite exprimer son autonomie !
D'un coup de pédale, le petit chaton sympathique se mue en tigre rugissant avec l'impression de se prendre un coup de pied dans le derrière.
La route me semble défiler à un rythme plus élevé que dans mon tacot cabossé, c'est normal chauffeur ? E pericoloso sporgersi ?
170 km/h au compteur ?! Ah oui, quand même !

Autant vous dire que le voyage pour rejoindre Cernobbio et le cadre prestigieux de la Villa d'Este ne nous a pas semblé très long... (:P) [/size]
images.glop.fr/OlivL...
Discours de lancement par François Mauss

[size=large]L'édition affiche complet et se croise dans le salon d'accueil une assistance témoin d'un monde du vin mondialisé.
Les américains côtoient des russes, les bourguignons des indiens, les bordelais des malais et... moi.

C'est toujours à ce moment que me tombe sur les épaules cette curieuse sensation de dépaysement, celle que l'on ressent face à un monde que l'on sait vous être étranger dans votre quotidien et qui me fait toujours m'interroger : "Mais comment en suis-je arrivé là ?"
Le jour où le poisson volant aura l'impression d'être l'essentiel du genre pour reprendre l'aphorisme d'Audiard sur les patrons vraisemblablement peu représentés en ces lieux, je crois que vous pourrez me rappeler à l'ordre.
Mais l'heure de la noyade, du goudron et des plumes n'est pas encore arrivée, c'est avec l'immense fierté de représenter LPV et le monde des amateurs que je suis là. Et avec la toute aussi immense et ferme intention d'en profiter pleinement ! (:P)

Le Président Mauss affiche la barbe fleurie des grands jours et son sourire bonhomme habituel.
Il a l’œil qui pétille, je m'attends au pire...
"Va vite te mettre en tenue, mon grand, dans une heure, tu bosses ! "
En langage professionnel de propriétaire de Bertha et que je commence à maîtriser , ça veut dire "Oliv, affûte ta plume et repasse ton carnet, une dégustation s'annonce" !

Allez, en piste pour trois jours fantastiques !

Oliv
[/size]
#1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5221
  • Remerciements reçus 1995

Olivier Mottard a répondu au sujet : Re: Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2014

Et nous, on est dans les starting pages, prêts à lire ! ;)

Olivier
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1547
  • Remerciements reçus 0

arelate a répondu au sujet : Re: Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2014

Effectivement nous attendons avec impatience le compte-rendu de notre ami Oliv qui va
certainement éclairer notre weekend.B)

Cordialement
Roger

Et de là nous sortîmes pour revoir les étoiles - William Styron
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11834
  • Remerciements reçus 1851

jean-luc javaux a répondu au sujet : Re: Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2014

Et en route vers de nouvelles aventures!
La suite, la suite!

jlj
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1935
  • Remerciements reçus 32

Hervé Bizeul a répondu au sujet : Re: Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2014

Faudrait aller à un truc pareil en jet privé, en fait ;-)
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5840
  • Remerciements reçus 2982

Frisette a répondu au sujet : Re: Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2014

Faudrait surtout se faire un villa d'este français spécialement privé pour LPV!!! En tout cas, Oliv' profites!!!! Je me délecte par avance de tes futurs superbes CR !!!!

Flo (Florian) LPV Forez
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4275
  • Remerciements reçus 59

o_g a répondu au sujet : Re: Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2014

Et dire qu'à une époque on se plaignait des teasers ;)

Alors ... il est où ce premier CR ! :D

Après quelques années sur LPV j'ai développé un 6ème sens ... quelques jours sans beaucoup de messages d'individus suspects comme l'Oliv ou l'Enzo annoncent toujours que quelque chose de grand se prépare.

Merci l'Oliv et au boulot ! :)-D

O.
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4593
  • Remerciements reçus 1763

Vaudésir a répondu au sujet : Re: Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2014

J'adore le dessus de lit dans les chambres;) heureusement que ce n'est pas le sujet.

Stéphane
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2021
  • Remerciements reçus 355

daniel popp a répondu au sujet : Re: Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2014

Olivier, c'est vraiment un plaisir de te lire, la suite, la suite !!!

Daniel
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5716
  • Remerciements reçus 295

sly14 a répondu au sujet : Re: Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2014

Oliv

C'est ta cure thermale annuelle ?
Donne moi l'adresse de ton docteur pour pouvoir aller à cette villa.

Attention, la ceinture va disparaître su cela continue.

Cordialement

Sylvain
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83275
  • Remerciements reçus 8863

oliv a répondu au sujet : Re: Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2014

[size=x-large] Villa d'Este Wine Symposium 2014[/size]

[size=x-large]-- Expressions du Botrytis -- [/size]

[size=large]Et oui, c'est pas tout ça mais une fois effectuées les salutations amicales à l'adorable famille Mauss ainsi qu'aux convives avec lesquels des liens se créent d'une année sur l'autre, l'aussi tolérant qu'exigeant organisateur me rappelle à l'ordre au milieu de mes politesses égarées et bavardes !
J'ai l'impression d'entendre par sa voix le lecteur impatient qui me remonte les bretelles, irrité des exhibitionnismes de mes privilèges...
"Oliv, t'endors pas, c'est qu'il est temps de bosser ! " :?

Ok chef(s), on fonce !
Et dire qu'il y en a encore pour croire que j'm'amuse ?!
Paraitrait même mais le répétez pas que j'en profiterais à fond ! Dingue, non ? B)-

La première dégustation de prestige est consacrée aux vins issus de raisins botrytisés, ces morceaux de patrimoine si souvent délaissés à une époque où l'image de la douceur est par trop galvaudée et où les impératifs de la sécurité routière ont considérablement réduit certaines capacités de tire-bouchonnages qui étiraient longuement les repas d'antan.
Le travail nécessaire pour produire ces vins de patrimoine, ces témoignages des mystères naturels et du génie humain, méritent pourtant le plus haut intérêt de la part des amateurs. Pour les vins en eux-mêmes bien sûr et leur capacité à étirer le temps dans des moments de méditation propices à la volupté mais tout autant pour les prismes d'accords qu'ils peuvent augurer aux cuisiniers curieux et ouverts à de nouveaux horizons.
La modernité de ces vins réside sûrement là et il n'est que temps de les libérer de l'antique et ô combien limitative image de vins de dessert.

Le Président appelle ses ouailles au silence, place à la dégustation.[/size]




Château de Fargues, Sauternes (France), 2009
[size=x-small]3 semaines de vendanges, 4 tries[/size]

images.glop.fr/OlivL...
Robe discrète, sur le jaune paille.
Nez précis et jeune, sur le chocolat au lait, l'abricot frais, un boisé épicé noble et des notes minérales.
Bouche dense, sur une liqueur concentrée au volume bien tenue par une acidité haute mais plus particulièrement par des amers très structurants qui étirent les perceptions en faisant saliver.
Finale puissante, encore un peu jeune et tapageuse, sur la confiture d'orange amère.
Un vin très bien né à attendre sereinement pour qu'il gagne en équilibre et en complexité.

Château de Fargues, Sauternes (France), 1989
[size=x-small]3 semaines de vendanges, 4 tries[/size]

images.glop.fr/OlivL...
Robe bronze aux reflets vert fluo sur le disque.
Nez aristocratique et assez typiquement sauternais, ample et évident, sur le caramel au lait, l'abricot et l'orange confits enrobés de notes légères d'encaustique.
L'attaque est énergique, le vin se plaçant immédiatement en bouche grâce à la présence d'une haute acidité qui lance une liqueur agréable et bien intégrée.
Les amers sont en revanche un peu en excès en dégustation seule et laisse une impression de légère brutalité sur la finale.
La marche arrière après la série de vins confirmera cette sensation d'amertume en excès.
Un vin qui me semble appeler la table pour trouver un point d'équilibre plus avenant.
A revoir sur table.

Weinlaubenhof Kracher, Welschriesling Trockenbeerenauslese (Burgenland – Autriche), 2010

images.glop.fr/OlivL...
Robe vieil or aux reflets grisés.
Joli nez ouvert et puissant, sur les fruits exotiques confits, la papaye, l'aération révélant d'étonnantes notes de fruits rouges qui iront jusqu'à m'évoquer l'eau de vie de framboise.
L'attaque est sur une liqueur très forte qu'une acidité tout aussi impressionnante vient immédiatement trancher.
Le point d'équilibre est redoutable de concentration, sachant se jouer d'une matière épaisse qui jamais ne vire au pâteux et d'une tension dantesque qui lui apporte rythme et une certaine fraicheur, malgré une sucrosité qui reste néanmoins très forte.
Les saveurs sont totalement sur le fruit avec l'impression de croquer dans un ananas caramélisé.
La finale est incroyablement salivante et perdure longtemps sur ces goûts fruités.
Très beau vin, à boire lentement et attendre sereinement.

Weinlaubenhof Kracher, Welschriesling Trockenbeerenauslese (Burgenland – Autriche), 1998

images.glop.fr/OlivL...
Robe acajou et qui tapisse le verre de larmes presque collantes.
Nez très complexe, concentré et dense, sur le caramel, les épices puis des notes de poire tapée, de fruits exotiques confits avec une forte touche de mine de crayon.
L'attaque est sirupeuse, à l'épaisseur certaine, avec toujours cette acidité gigantesque qui fait saliver et évite l'engluement du palais dans le confit.
L'ensemble reste toutefois très extrême et, derrière de belles notes de confiture d'abricot et de thé, la puissance s'exprime dans une finale très longue mais à la liqueur un peu saturante à mon goût.
Un vin extrême, pour vrai bec à sucres.

Szepsy, Szamorodni (Tokaj – Hongrie), 2009

images.glop.fr/OlivL...
Robe vieil or.
Nez frais, très jeune, sur la poire william très mûre, des notes florales et un côté un peu entêtant qui m'évoque l'eau de Cologne.
La bouche semble légère après les autrichiens, sur une douceur agréable sans concentration excessive mais à l'acidité peut être un peu dissociée, comme si le vin peinait à l'intégrer totalement.
L'aromatique sur les fruits frais, toujours la poire et un très fin miel est très agréable, tout en gourmandise.
La finale assez courte me semble néanmoins confirmer la légère impression de déséquilibre entre matière et acidité.
Un vin agréable par sa fraicheur mais qui m'a semblé manquer de trame et de cohérence.

Szepsy, Aszu 6 Puttonyos (Tokaj – Hongrie), 2007

images.glop.fr/OlivL...
Robe bronze.
Nez assez dense et monolithique, presque rustique, sur le caramel au lait et une assez nette volatile.
Changement de registre en bouche où l'équilibre est absolument remarquable !
La matière à la sucrosité absolument pas ardente est idéalement mobilisée par une acidité somptueuse. Le point d'équilibre est génialement réussi et parvient à concilier puissance de structure et présence tonique et rythmée en bouche.
Les saveurs sur l'abricot, l'orange amère, le fruit de la passion très mûr sont d'une totale franchise.
Mais les superlatifs me semblent arriver sur une finale élancée littéralement somptueuse de persistance, sans aucun début de saturation et réussissant à figer le temps dans un déroulé en queue de paon très impressionnant d'aisance et de longueur.
Un grand vin aussi délicieux que complexe. ! (tu)

Weingut Egon Müller, Scharzhofberger Riesling Auslese (Mosel – Allemagne), 1976

images.glop.fr/OlivL...
Robe vieil or.
Nez pointu, assez complexe, sur la naphte, des notes très nettes de menthe poivrée et un fin compromis entre fruits frais exotiques et notes plus minérales, assez nettement pétrolées avec l'aération.
L'attaque est sur une construction cristalline très différente de ses prédécesseurs, à la structure d'eau de roche et où l'acidité domine une sucrosité finalement très légère produisant un effet immédiat de buvabilité.
Alors que jusqu'ici, je goûtais plutôt les vins à la goutte, les laissant prendre leur place en bouche, ici, l'on se surprend à revenir à l'idée de lampée !
Toutefois, l'aromatique est assez monolithiquement pétrolée, sur le minéral et le menthol et je trouve au vin un léger creux en milieu de bouche.
Si la finale est délicate, sur un côté citronné verveine sympathique et une structure salivante et fraiche très facile à boire, elle est aussi assez courte et je ne peux m'empêcher de lui trouver un manque de relief et de capacité de relance pour se développer plus longuement.
Une bouteille qui m'a donné l'impression d'être sur un certain déclin.
Joli vin mais y'a un mais.

Weingut Egon Müller, Scharzhofberger Riesling Trockenbeerenauslese (Mosel – Allemagne),1976

images.glop.fr/OlivL...
Robe acajou.
Nez puissant, oriental, sur la datte, le raisin sec, la papaye séchée et de superbes notes d'épices douces. Un vrai caravansérail !
L'attaque en bouche est immédiatement irrésistible, sur une concentration au volume parfaitement maitrisé, sur une sensation de trame verticale, comme une dentelle à la fois translucide à la lumière et solide dans sa structure.
Le vin déroule une densité sans excès, merveilleux d'équilibre par sa texture à la fois cristalline et charnue, sur une douceur saillante digne d'un fruit à parfaite maturité.
Son acidité salivante mais surtout la présence d'amers d'une grande noblesse étirent les sensations jusque dans une finale infaillible de persistance et de tonus.
Un vin qui réussit la synthèse de la noblesse intellectuelle des grandes complexités aromatiques avec le plaisir immédiat et évident d'une boisson désaltérante.
Grand, tout simplement ! (tu)
[size=large]***[/size]

[size=large]S'il fallait une preuve que les équilibres de ces vins aux sucres naturels, aussi extrêmes dans leur concentration respective qu'elles puissent être, c'est que la transition avec les vins divers proposés en dégustation dans le salon Impero s'est faite sans aucune fatigue du palais et avec un naturel confondant.

A suivre...

Oliv[/size]
#11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11834
  • Remerciements reçus 1851

jean-luc javaux a répondu au sujet : Re: Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2014

Voilà une mise en bouche qu'elle est belle... :)
Les robes (et les photos donc) sont superbes.

jlj
#12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4275
  • Remerciements reçus 59

o_g a répondu au sujet : Re: Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2014

C'est qu'il y a du niveau, dans les verres comme derrière le clavier ! X( :)-D

O.
#13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5072
  • Remerciements reçus 314

ols a répondu au sujet : Re: Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2014

Moi je finis par croire qu il travaille vraiment notre Olivier... :)o Jusqu ici j avais des doutes :S
Ça cravache dur, encoooooore !
#14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11834
  • Remerciements reçus 1851

jean-luc javaux a répondu au sujet : Re: Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2014

Ils ne font rien le dimanche à la villa d'Este???

jlj
#15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5072
  • Remerciements reçus 314

ols a répondu au sujet : Re: Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2014

C est jour du seigneur :D
A moins qu il ne nous prépare un coup ENOOORME !:)o
#16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83275
  • Remerciements reçus 8863

oliv a répondu au sujet : Re: Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2014

Couché 3h, lever 6h, départ 9h, avion 11h, RER 13h, maison 15h.
Et depuis 15h30, rédac', rédac', rédac'...

Donc siouplait, un tout petit peu de patience, je fais de mon mieux.
L'avion a atterri mais moi, pas encore ! (:P)

In scalarium, voluptuas est !

Oliv, latiniste de palace
#17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5072
  • Remerciements reçus 314

ols a répondu au sujet : Re: Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2014

" Voluptas est" !!;)

" quoque esse cetera " Repos bien mérité !!
[size=x-small]Serge latiniste des bas fonds[/size]
#18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5839
  • Remerciements reçus 342

Martinez a répondu au sujet : Re: Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2014

Quel feignasse cet Oliv ! :D

Jmm

Jmm
#19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 943
  • Remerciements reçus 42

jull a répondu au sujet : Re: Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2014

Dommage de n'avoir intégré des liquoreux de Loire dans cette belle degustation...
Les Vouvray ou la trilogie angevine, Bonnezeaux/Chaumes/QdChaumes auraient eut toutes leurs places

enjoy Oliv
#20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18404
  • Remerciements reçus 3308

Eric B a répondu au sujet : Re: Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2014

C'est pas assez chic, Jull ;)

Eric
Mon blog
#21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83275
  • Remerciements reçus 8863

oliv a répondu au sujet : Re: Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2014

Dommage, en effet Julien car les grands liquoreux de Loire auraient eu toute légitimité et place au milieu de cet aréopage prestigieux.

Mais rien à voir avec un a priori méprisant ou l'idée d'une quelconque hiérarchie présupposée mais tout simplement avec la réalité des capacités financières des domaines à participer à cet évènement au coût conséquent.
Une dégustation de ce type, c'est 6 bouteilles minimum d'un même vin plus les frais logistiques et bien évidemment, les frais d'inscription à l'évènement.

A une époque où les budgets de communication étaient plus généreux, je n'ai aucun doute que François Mauss aurait fourni sur deniers personnels une grande SGN de Loire afin d'enrichir les enseignements à tirer de la dégustation.
Mais les équilibres financiers ont changé et c'est aussi aux domaines, parfois via des organismes internes de représentation, de faire le choix de certains créneaux de communication, prestigieux ou plus grand public.
Il faut par exemple savoir que les vins autrichiens disposent du soutien de l' Austrian Wine Marketing Board , un organisme de promotion au budget de promotion conséquent.

Chaque année, une région (cette année, l'Arménie) dispose d'un séminaire pour présenter ses vins, leurs caractéristiques et les faire déguster à un public du monde entier.
#22

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 625
  • Remerciements reçus 10

uglyamerican a répondu au sujet : Re: Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2014

Chaque année, une région (cette année, l'Arménie) dispose d'un séminaire pour présenter ses vins, leurs caractéristiques et les faire déguster à un public du monde entier.

Oliv, j'attends ton reportage avec impatience :)

Thomas
#23

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18779
  • Remerciements reçus 2303

mgtusi a répondu au sujet : Re: Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2014

Il est bien connu que l'Arménie est un pays pété de tunes.

Michel
#24

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4275
  • Remerciements reçus 59

o_g a répondu au sujet : Re: Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2014

Les tristus trouveront aussi qu'il manque quelques dignes représentants Alsaciens. Mais bon ... au verre à moitié vide je préfère toujours celui entièrement plein.

O.
#25

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1935
  • Remerciements reçus 32

Hervé Bizeul a répondu au sujet : Re: Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2014

Il me semble que l’interprofession des vins de Loire doit avoir de quoi envoyer 6 bts... C’est peut-être un peu plus compliqué que ça...
#26

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18113
  • Remerciements reçus 1978

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2014

Et Gaillac ? -)))))))))))
Même Michel Bettane sait maintenant que c'est aussi bon qu'Yquem !

Et Jurançon ? ah merde, c'est pas Botrytis ! Et Monbazillac ?

évidemment qu'il y a des absents. Nous ne sommes pas organisateurs, nous sommes lecteurs.

Je veux bien louer une Maserati et m'y rendre avec si l'un d'entre vous organise une dégustation à sa main : mais je le préviens déjà qu'il s'en trouvera qui diront "et pourquoi pas le liquoreux de Transylvanie ou de Trifouilli les Agassous ?"

Jérôme Pérez
#27

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4275
  • Remerciements reçus 59

o_g a répondu au sujet : Re: Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2014

500 % d'accord avec Jérôme.

Une question pour rebondir (en essayant de ne pas se faire trop mal). Oliv, cette dégustation bien qu'évidemment non exhaustive permet-elle de d'entrevoir un début de typologie de ces grands liquoreux de France, Autriche, Allemagne, Hongrie. Est-ce simplement une collection de grands vins pris dans leurs individualités ou bien trouve-t-on des proximités de style entre domaines géographiquement éloignés ? (pas évident j'imagine surtout vu que les millésimes créent une distance supplémentaire)
#28

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83275
  • Remerciements reçus 8863

oliv a répondu au sujet : Re: Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2014

C'est la question que je me suis posé en forme de bilan personnel à la sortie de la dégustation.

L'effet du botrytis m'a semblé résider dans des sucrosités "naturellement" glissantes par des acidités élevées à très élevées et qui donnaient à chaque vin beaucoup de tension.
De là à en tirer une lisibilité des vins issus de pourriture noble par rapport à des vins passerillés ou, pire, issus de cryoconcentration, cette dégustation ne permet pas à l'amateur modeste que je suis de tirer des garanties magiques!

Je pense que le paramètre marquant qui rend les comparaisons vaines est l'impact du... cépage.
Un sauternes issu de muscadelle et sauvignon aura des équilibres incomparables avec l'acidité d'un furmint sur Tokaji, le volume d'un chenin de Loire ou la légèreté cristalline d'un riesling mosellan.
A chacun d'y trouver son plaisir en jouant des prismes structurels de ces vins. Les becs à sucres privilégieront certaines régions, les amateurs d'eau de roche d'autres.
Et parfois, comme souvent avec les plus grands vins, chacun se retrouvera en communion autour d'un rare bijou d'équilibre, synthèse des qualités de tous.

Oliv
#29

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4275
  • Remerciements reçus 59

o_g a répondu au sujet : Re: Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2014

Merci Oliv, pas de "goût de botrytis" reconnaissable entre mille donc ? Ca me rassure sur mes piètres capacités à identifier le fungus à coup sûr. La prévalence du cépage est un élément important aussi.

O.
#30

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck