Nous avons 1783 invités et 14 inscrits en ligne

Deux très bons Bourgogne et un très grand Bourgogne

  • Messages : 47
  • Remerciements reçus 58
Bonjour,

Il était prévu d'assez longue date une dégustation de caviar osciètre Tsar Impérial de la maison Petrossian, et l'occasion fut trouvée. Difficile d'accorder le caviar, notamment celui-ci, en raison de son aromatique complexe, puissante et assez sauvage.

Je voulais tenter un blanc, ayant dernièrement eu une très belle surprise sur le même produit avec Cristal Roederer 2012, et nous avons opté pour :CR:

Domaine des Comtes Lafon - Meursault 1er cru Genévrières 2011
 


Superbe nez offrant des arômes très intenses, fins et purs, de beurre frais, de fleurs et de bois, parfaitement intégré.
La bouche est merveilleusement équilibrée et encore suffisamment tendue, le vin étant très allongé et long en bouche.
L'accord a merveilleusement fonctionné.
Il ma semblé que le côte beurre frais, floral et finement boisé du vin à convenu à merveille au caviar, dont le gras a répondu avec beaucoup d'aplomb à celui du vin.

Une fois ce beau moment de gastronomie passé, nous avons opté pour un rouge du même domaine :

* Domaine des Comtes Lafon - Volnay 1er cru Champans 2014

 

Nez très fruits rouges mais également sur une pointe de gaz carbonique un peu gênante.
Bouche très agréable, joliment structurée et tannins très fins mais, à mon avis, ce vin est trop jeune pour être apprécié maintenant.

Nous avons tenté de réparer ce quasi infanticide avec ceci :

*: Domaine Jean Grivot - Richebourg 2007

 

Après une heure de carafe, le vin est...énorme !

Un nez très puissant et complexe, offrant très distinctement un bouquet de fruits rouges, des notes telluriques, d'autres évoquant les fleurs séchées ainsi qu'une touche animale merveilleuse, de cuir et même un peu de sang.
Une telle complexité synchronique et diachronique est fabuleuse, et c'est là l'apanage des plus grands vins.
La longueur en bouche m'a, également, impressionné, j'ai compté près de deux minutes de présence évidente du vin en bouche et au nez.

Je n'ai pas souvent approché dans une relative jeunesse un Richebourg aussi facile à boire, aussi lisible et grandiose.

Une vraie claque.

Pour finir sur des bulles, nous avons goûté :

* Taitinger - Comte de Champagne Blancs de Blancs 2007

 

Nez extrêmement puissant, sur les fruits jaunes très murs et une touche boisée too much à mon goût.

La bouche est également puissante, équilibrée et tendue mais très (trop) puissante.

Je pense qu'il serait bien de le revoir dans dix ans au moins, car là c'est une brute.

Le vin de la soirée est évidemment le Richebourg, qui m'a mis une claque phénoménale, mais tellement délicieuse.

JB
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, dfried, Jean-Paul B., Olivier_26, matlebat, Galinsky, sideway, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Benoit Hardy, leguitou, Papé, starbuck, leteckel, Gerard58, Pinardo, Garfield
02 Mai 2021 13:02 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19722
  • Remerciements reçus 3263
La robe du volnay est tuilée, c'est toujours comme ça chez de domaine ?

Michel
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Bernard
02 Mai 2021 15:50 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 47
  • Remerciements reçus 58

Réponse de Thejib21 sur le sujet Deux très bons Bourgogne et un très grand Bourgogne

Pas sûr que cela ne soit pas amplifié par l'éclairage.

Il me semble que la robe faisait jeune.

En tous cas, je ne crois pas que les vins rouges du domaine, que je goûte moins souvent que les blancs, aient tendance à être tuilés dans la jeunesse.

 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: mgtusi
02 Mai 2021 16:05 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck