Nous avons 1815 invités et 81 inscrits en ligne

LPV Bourgogne Franche Comté, rencontre surprise et quelques fourberies

  • Messages : 356
  • Remerciements reçus 1259
Une rencontre organisée depuis déjà quelques semaines avec Arnould et Eric afin de permettre une première rencontre avec quelques membres avec qui nous conversons régulièrement et partageons quelques "bouteilles communes" à distance,
En pratique, Charles est "officiellement" invité avec son épouse pour un simple déjeuner à 4...en réalité il est attendu par 2 francs comtois le verre à la main!

Pas de thème, choix libre pour les vins, tout le monde à l'aveugle donc pas de "maitre de cérémonie" pour organiser l'ordre des vins
Presque toutes les bouteilles (à l'exception de la bulle et du vin de dessert) ont été ouverte le matin ou la veille

On commence par un bulle:
CR: Roses de Jeanne Champagne Blanc de Noirs Brut



Garfield:
Mon apport, aucune information sur l’étiquette, il s’agirait de l’ancienne version de la cuvée « Les Ursules » qui a été achetée dans les années 2006-2007 je crois, exhumée au fond de la cave de mes parents… Robe pas très évoluée vu l’âge supposé, la bulle est bien présente au service, très fine dans le verre. Le nez est fort joli, brioché, noisette, je serais parti sur un chardonnay je pense. En bouche c’est très bien équilibré, fine amertume finale mais avec du peps, genre écorce d’agrumes (qui a dit schweppes ? ), certains noteront des fruits rouges une fois l’étiquette découverte ;). Seule réserve, la longueur qui est modeste. C’est un vin qui est dans l’élégance plutôt que la démonstration. Une bouteille conservée dans des conditions moyennes et sûrement ouverte après apogée mais de très bon niveau. Très bien
Tout le reste est a l’aveugle pour moi (et aussi pour les apporteurs parfois n’est-ce pas Eric)

Vésale:
Un nez assez vineux, avec des notes patinées, pâtissières, la bouche présente un beau volume mais pas une grande longueur, j'ai du mal à définir certains arômes au départ, une fois la levée de la chaussette, j'associe cela à de petits fruits rouges, j'aime vraiment beaucoup ces blancs de noirs
Très bien

On enchaine avec une série de blanc:
CR: Domaine Richard Leroy Les Noels de Montbenault 2015



Garfield:
Robe très claire, nez sur les fruits jaunes mûrs et une petite patine qui me rappelle le Ganevat Grand Teppes 10 bu l’année dernière, on est plusieurs à partir sur un chardo jurassien avec un peu d’âge, d’autant qu’en bouche on a une superbe tension, avec une acidité très salivante et ces arômes de fruits bien mûrs qu’on retrouvait au nez. Bon, c’est bien raté niveau localisation et cépage, à posteriori on retrouve certains marqueurs du chenin qui auraient pu nous orienter (un petit air de ressemblance avec le domaine du Collier dans l’aromatique). Aucune déviance, aucune note qui aurait pu nous orienter vers un vin sans soufre en revanche, c’est droit, précis, de la belle ouvrage. Très bien +

Vésale:
Un vin déroutant au départ qui nous aura fait faire un joli tour de France des erreurs!
Le nez est sur les fruits jaunes patinés, quelques notes finement grillées, une sensation fraiche, on part initialement sur un chardo du Jura (influencés par l'origine de l'apporteur?!), puis chardo d'ailleurs, puis finalement on évoque une parenté avec le collier pour attérir sur le Chenin...plus le vin s'aère (et/ou plus on obtient d'information sur sa provenance?) et plus les marqueurs aromatiques semblent se préciser...la bouche est d'un équilibre superbe avec une acidité d'école, un peu de gras pour la gourmandise, une belle longueur, de fins amers se montrent au réchauffement,
Très bien+
Nb: re gouté le soir, plus aucun doute possible sur le cépage tant il semble évident

Le blanc suivant devait être celui d'Eric, mais ayant entendu quelques minutes avant qu'il avait parfois du mal à reconnaitre ses apports, j'intervertit subtilement l'ordre des deux blancs restant...:evil:

CR: Domaine Jean Claude Bachelet Saint Aubin 1er Cru Les Murgers des Dents de Chien 2014



Garfield:
Robe dorée, nez beaucoup plus riche que le précédent, complexe, élevage bien intégré sur des notes céréalières, fruits jaunes, noisette, épices, ça envoie…. En bouche, c’est large et super long, équilibré, pas de lourdeur du tout. Aucun doute sur chardonnay ici, Eric reconnaît son apport jurassien…petite farce de Guillaume qui a inversé leurs deux bouteilles… on est bien en côte de Beaune finalement, mais pas à Meursault ou Chassagne comme on le supposait (en écrivant le compte rendu, je trouve une parenté blanchots dessus 15 du même vigneron à posteriori, sur le côté riche, céréalier et tendu en même temps). Très bien + /excellent, décidément Bachelet 14 c’est du très très haut niveau, pas sûr qu’il y ait grand monde au-dessus d’eux dans la région.

Vésale:
Nez assez démonstratif, riche, avec beaucoup de nuances, fruits jaunes et blancs, fruits secs, épices, notes pâtissières, fin grillé
La bouche est également assez impressionante, puissante, large, tendue, superbe équilibre, finale salivante assez "minérale", c'est vraiment très joli, il persiste encore un peu d'élevage mais qui ne m'a pas du tout dérangé et qui devrait se fondre sans problème car la matière est là!
Excellent

Dernier blanc donc, plus vraiment à l'aveugle puisque le cépage et l'origine ont été révélé un peu en avance!

CR: Domaine Labet Chardonnay La Bardette 2015




Garfield:
Nez sur la pomme/poire qui nous oriente vers un chardonnay du Jura (surtout après qu’Eric nous ait vanté son chardo du jura sur la bouteille précédente soyons honnêtes…), qui se complexifie dans le verre avec une pointe épicée. La bouche est d’une tension assez incroyable (et pourtant les 2 précédentes n’avaient rien à se reprocher la dessus) mais agréable, on retrouve les notes aromatiques du nez également, et de même qu’au nez l’aération dans le verre ouvre la finale qui est un peu ferme initialement. 16° d’alcool et car élevage très long pour cause de fermentation non finie, ça ne se sent absolument pas.
Très bien +, ça fait longtemps que je voulais gouter ce domaine, je ne suis pas déçu, superbe expression du chardonnay jurassien.

Vésale:
Nez sur la poire et l'alcool de poire, un petit coté tourbé, des épices,
La bouche est construite sur une puissante acidité, avec une tension d'école, la finale est assez saline avec quelques notes d'agrumes, un vin de gastronomie!
Très bien+

Place maintenant aux rouges

CR: Domaine Louis Claude Desvignes Morgon Javennières Les Impenitents 2011



Garfield:
robe sombre, nez sur l’orange sanguine, le sang (oui c’est redondant mais je trouve que ça alternait entre les 2), le poivre, fumé, tabac. En bouche la matière est très déliée, ça n’accroche pas du tout, on retrouve la complexité du nez, on termine sur des notes poivrées. Certains partent sur du pinot, pour moi c’est trop épicé/poivré pour du pinot et je suis plus au Sud initialement je pense grenache à cause de l’orange sanguine, puis remonte un peu après réflexion collégiale sur une Côte Rotie 2010 ou 2011 (un air de parenté avec le Rose Pourpre Gaillard 11 bu récemment). Finalement on était entre Bourgogne et Rhone, surprenant, même après levée de l’aveugle, je n’arrive pas à reconnaître le Gamay (tel que je le connais c’est à dire jeune pétant de fruit). Très beau vin, belle surprise d’Eric ! Très bien

Vésale:
Nez de vin avec quelques années d'évolution, sur ces notes de tabac, de fruits rouges à l'eau de vie, d'écorce d'orange, poivre, qui m'évoque assez vite le rose pourpre de Pierre Gaillard...et comme pour Rose pourpre j'hésite avec un pinot un peu évolué style corton...ou une syrah évoluée, franchement difficile de trancher, et la réponse est tout simplement entre les deux sur un gamay!
Première fois pour ma part que je goute un beaujolais aussi âgé, et c'est une très belle surprise
Très bien

Une belle surprise qui nous aura bien baladé également!

CR: Domane Muré Clos Saint Landelin Pinot Noir 2012



Garfield:
Bouteille bourguignonne (ça aura son importance…), robe très claire, faisant évoluée. Le nez est un vrai parfum, cerise, épices multiples. En bouche c’est un vin d’une très grande longueur sur un profil « frais » clairement septentrional, bien fondu, tout en souplesse et élégance. Je suis un peu paumé sur la localisation car ça ne m’évoque pas une bouteille de chez nous (les épices sont atypiques), tout en ayant certains marqueurs compatibles. Après tâtonnements, un pinot est quand même évoqué, et Arnould nous glisse qu’on est hors Bourgogne, puis qu’il a changé la bouteille pour nous brouiller les pistes… la fourberie du Teckel… super vin à maturité, merci Arnould. Très bien +

Vésale:
Superbe nez, sur les fruits rouges, les épices,
La bouche est fondue, très délicate, les tanins sont sans doute partis en vacances, j'imagine un pinot ou un grenache fin sur une année fraiche, après de nombreuses errances, on atterrit finalement en Alsace!
Vraiment une très belle surprise encore, et une belle fourberie d'Arnould avec ce changement de bouteille!
Très bien

Et enfin le dernier rouge de la série

CR: Domaine Dujac Chambolle Musigny 2013



Garfield:
On rétropédale dans la timeline directement en voyant la couleur rubis et le nez encore un peu élevé, ça fait très jeune. Je pars sur du pinot sans trop de doute, nez fruits rouges (cerise), léger torréfié, et a l’aération des notes végétales aussi évoquant la vendange entière. Connaissant plutôt bien (ce qu’il en avoue en tout cas) la cave de Guillaume j’ai d’emblée une idée, et laisserais le reste de la table faire ses hypothèses pour ne pas les biaiser (il y a bien un i après le b). En bouche le vin est encore un peu ferme, des tanins sont perceptibles, on a un joli toucher de bouche par ailleurs, finale un peu courte et verte mais tout cela s’améliorera à l’aération et aussi après un petit break dans la séquence qui a été clairement défavorable. Il s’agissait bien comme je l’annonce après tour de table du Chambolle 13 de Dujac , en écrivant ce compte rendu j’ai écrit Morey a la place de Chambolle, clairement pas un profil cambulléen (oui c’est l’adjectif de Chambolle) car assez puissant mais pas dans la finesse et l’élégance. Comme quoi l’aveugle c’est plus facile quand on sait sur quoi on peut tomber ;). Bien, mais trop de vendange entière par rapport au vin en dessous, surement plus adapté à des millésimes plus charnus et mûrs (encore qu’un morey 2009 du même domaine bu il y a quelques années était identique).

Vésale:
Nez que je trouve plutôt sexy, sur les fruits rouges, framboises, cerises, note mentholée, encore un peu d'élevage
En bouche, l'effet séquence ne lui rend pas vraiment service, il parait plus ferme et tannique que les deux précédents, malgré cela il présente un certain soyeux, avec de la matière, la longueur est assez bonne pour un village
En l'état, il affiche plus un profil Morey/Gevrey que Chambolle en tout cas, quelques années de garde en plus devraient lui faire du bien
(Le soir, et bu en 1er, je trouve le vin mois ferme et plus délicat)
Bien +

Pour terminer, un vin de dessert ouvert et servi directement:

CR: Domaine Vial Magnières Banyuls Rimage 2018



Garfield:
Sur un superbe tiramisu maison, Arnould dégaine une dernière bouteille, robe sombre, nez sur le chocolat et la cerise burlat, bouche semblable, (toujours étonnant ces vins rouges sucrés on ne s’y attend pas vu la robe), bel accord mets / vins. On évoque Maury ou Banyuls logiquement, facile J

Pour conclure, moi qui croyais venir à un déjeuner de couples, j’ai eu la chance de découvrir chez Guillaume un autre couple surprise, franc comtois celui-ci, super rencontre, super déjeuner, super content d’avoir enfin pu vous rencontrer Eric et Arnould ! A réitérer dès que possible !

Vésale:
Robe violacée, nez sur le Mon Chéri, cerise, chocolat, la bouche est tout en douceur, c'est doux, je ne bois jamais ce genre de vin mais il faut avouer que c'est top sur un dessert!

Au final, des vins qui nous ont fait voyager et ont parfaitement accompagné cette belle rencontre, qui n'aurait jamais pu avoir lieu sans LPV!
Le seul regret est sur l'ordre des rouges qui aurait du être fait exactement dans l'ordre inverse à mon sens! (mais tout le monde a pu rester à l'aveugle ainsi donc pas grave!)

Merci à Eric et Arnould d'avoir accepté l'invitation et pour leurs superbes apports,
Nous avons vraiment passé un super moment en votre compagnie,
Vivement la prochaine!

Guillaume
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Benji, Olivier Mottard, dfried, Jean-Paul B., tht, Nilgiri, Olivier_26, matlebat, mgtusi, sideway, HERBEY 99, bertou, bulgalsa, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Vaudésir, vivienladuche, romu, Frisette, starbuck, leteckel, ysildur, éricH, Remueur, Kiravi, Garfield
28 Mar 2021 14:20 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2138
  • Remerciements reçus 3081
Les rencontres LPvienes, c'est le gâteau sous la cerise !
Celle-là, même si plusieurs fois repoussée pour cause de confinement, puis fermeture des restos, était inéluctable vu les affinités de goût et la proximité géographique des passionnés (testé hier : 29 minutes en TGV et moins d'une heure porte à porte !).

Tout d'abord, merci à Guillaume pour l'accueil, l'organisation du traquenard, la table et les apports liquides.
Je suis impressionné par la précision des CR des siamois :dash: , et sauf à s'être retrouvés de nouveau en soirée, ils n'ont pas pris la moindre note...et surtout pas craché la moindre goûte :unsure: ! Parait que les quelques années d'études sont facilitatrices pour la mémoire...d'un coup, je comprends mieux pourquoi je dois prendre des notes (ce que je n'ai pas fait ici).
Donc juste quelques commentaires, extirpés de ma mémoire défaillante de presque quinqua et (seulement) bac + 2.

Roses de Jeanne Champagne Blanc de Noirs Brut.

Très joli champagne, à la bulle fine puis rapidement évanescente, sur des arômes pâtissiers mais déjà avec une pointe d'évolution très légèrement oxydative et très agréable. C'est fin et gourmand à la fois (pas de photo, mais toasts apéritifs de compét').

Domaine Richard Leroy Les Noels de Montbenault 2015.
Quand j'entends tout le monde s'orienter immédiatement en Jura, je souris interieurement. Mais en même temps, à l'ouverture de la bouteille le matin, ce fût exactement ma première impression : ça fait bien Jura cette affaire là.
Joli vin, bien tendu, avec un bon niveau d'acidité mais avec du fruit jaune mûr qui donne à l'ensemble un sentiment d'équilibre.
Pour moi, un bon vin, pas très complexe, et qui vaut, sur cette bouteille, tout juste son excellent prix caviste (39 €) vs le marché gris. Vous l'aurez compris, personnellement un peu déçu...

Domaine Jean Claude Bachelet Saint Aubin 1er Cru Les Murgers des Dents de Chien 2014
Du tout bon, classico classique, placé par tous sur la Côte sauf par son (faux) apporteur qui pense que c'est son chardonnay jurassien. Cela dit, que celui qui ne s'est jamais gouré entre un chardo du 39 et du 21 nous jette le premier bouchon.
En tout cas, c'est vraiment très bon, du fruit, de la gourmandise, de la longueur et de la fraicheur, un élevage discret et parfaitement dosé...j'ai beaucoup aimé.

Domaine Labet Chardonnay La Bardette 2015
Le Jurassien du groupe ne pouvait faire le déplacement sans un chardonnay du coin, et pas n'importe lequel : un bien joli vin, assez typique de son origine avec des arômes de poire (plus que de pomme pour moi) et une acidité rafraichissante qui fait que l'alcool ne se ressent pas...ni le long élevage de 55 mois ! A 26 eur, prix domaine, c'est incontestablement une affaire pour l'amateur !

Domaine Louis Claude Desvignes Morgon Javennières Les Impenitents 2011
Un vin sur une belle évolution qui oscille entre un reste de fruit (cerise à l'eau de vie, Griottines de Fougerolles du 70 quoi ! :jump: ) et des arômes plus sanguins / épicés m'évoquant irrémédiablement une jolie syrah du Rhône Nord...et quand Guillaume parle de Rose Pourpre, je plussoie !
Raté au jeu des devinettes, mais banco pour la découverte. Un très beau vin que j'aurai plaisir à recroiser.

Domane Muré Clos Saint Landelin Pinot Noir 2012
On est souvent plus "dur" avec ses apports, mais là je ferai exception et je serai même bien plus élogieux que Charles et Guillaume.
Le nez est superbe, à la fois floral, bouquet d'épices douces, agrumes (écorces d'orange) : comme le matin à l'ouverture j'ai du mal à lever le nez du verre. Et pourtant, je sais ce qui m'attend (pas pu cracher ce que j'ai goûté le matin à 9h30) : une bouche suave, d'un velouté exceptionnel, aux tannins parfaitement fondus, et ayant conservée une gourmandise de folie. Incrachable pour moi et proche du grand vin. oo,
Evidemment assez satisfait de faire découvrir un pinot noir alsacien de ce niveau à des bourguignons, un peu perdus pour situer ce vin quand je finis par leur avouer que j'ai changé la bouteille. Seule la compagne de Guillaume évoque un (très beau) pinot "atypique"(tu) .
Eric qui a bu ce même vin il y a peu finit par le reconnaitre également.

Domaine Dujac Chambolle Musigny 2013
Le vin a vraiment souffert de l'ordonnancement aléatoire et de passer derrière un vin parfaitement à point. Même si le nez, bien typique (cerise), est joli, la bouche révèle des tannins un peu rêches qui s'affineront un peu en fin de dégustation. Ca reste moyen pour moi, surtout à la vue du pédigré...après, 2013 !

Domaine Vial Magnières Banyuls Rimage 2018
Pour moi, l'accord parfait avec un gâteau au chocolat ou comme ici, le magnifique tiramisu maison de la compagne de Guillaume. J'aime beaucoup ce fruité (celui de la grosse cerise noire juteuse, Burlat ?) mêlé aux notes chocolatés. A boire frais quand même...

Mon podium à 4 places (c'est l'école des fans car il y aura dessus un apport de chacun mais ce n'est pas calculé) : Clos Saint Landelin de Muré, Saint Aubin de Bachelet, Morgon de Desvignes et la bulle apéritive Roses de Jeanne.

Encore une belle rencontre rendue possible par LPV! oo, :kiss:
Mention spéciale aux charmantes compagnes de nos hôtes bourguignons pour leur patience et leur gentillesse...et aussi leur intérêt et la pertinence de leurs remarques sur les vins dégustés.

ArnoulD avec un D comme Dusse
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, dfried, Jean-Paul B., Olivier_26, sideway, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Frisette, starbuck, éricH, Remueur, Kiravi, Garfield, Vesale
28 Mar 2021 17:06 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84581
  • Remerciements reçus 10744
Quelle belle sélection ! (tu)
28 Mar 2021 17:11 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3982
  • Remerciements reçus 4044
Avec Arnould, c'est assez facile, quand ça fait pas jurassien, c'est du Jura et quand ça fait Jura, c'est pas jurassien :DD

Sylvain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Paul B., leteckel, Garfield
28 Mar 2021 17:57 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck