Nous avons 939 invités et 14 inscrits en ligne

Pommard m'a tuer

  • Messages : 303
  • Remerciements reçus 897

Vesale a créé le sujet : Pommard m'a tuer

Depuis quelques années, nous avons pris l'habitude de réaliser un pèlerinage sur Pommard pour honorer à notre façon le dry january
Pour faire simple, un gite, quelques bouteilles à partager entre amis, des amis, et un passage toujours très attendu au domaine Violot Guillemard

On commence par l'activité à la mode du moment, un bon test covid histoire de se mettre les narines en forme! :?


On attaque notre 1ère soirée avec un petit assortiment pour se mettre en forme:

Domaine Lamarche - Hautes Cotes de Nuits 2016



Garfield: nez appétant, élevage sexy, un peu comme un 17, bouche de demi corps, finale un peu courte. Ca reste d’un très beau niveau pour l’appellation, Bien + / Très bien

Vésale: Nez sur les fruits rouges, une note végétale (mais sans verdeur), des épices, la bouche est confortable, avec un toucher de bouche toujours aussi agréable avec ce domaine, longueur correcte
Une bonne mise en bouche


Domaine Jean Tardy - Nuits Saint Georges 1er Cru Aux Argillas 2014



Garfield: on monte de plusieurs marches d’un coup la, nez élégant et complexe, élevage présent mais fondu, nez de fruits rouges/noirs, pointe vanille, épices, bouche superbe avec des tanins fondus, d’une grande ampleur, une finale tendue sur la craie, belle rémanence. Très bien + / Excellent, mon meilleur Tardy à ce jour. Le débat sur l’acidité /sous maturité de 14 n’est pas de mise ici, tout est parfaitement équilibré.

Vésale: Nez très joli, fruits rouges, floral sur la pivoine, quelques notes finement poivrées, toucher de bouche soyeux, tanins fins et poudrés, belle longueur
Le niveau monte clairement par rapport au précédent
Très beau pinot!


Domaine Gilbert Picq - Chablis Dessus la Carrière 2018



Garfield: déception nette par rapport au 17, on ne reconnaît pas chablis, Guillaume évoquera maconnais a l’aveugle, après aération l’appartenance au 89 s’affirme un peu plus mais ça reste trop solaire à mon gout, un peu pataud sur les fruits jaunes bien mûrs….Bien –

Vésale: A l’aveugle pour moi
A l’ouverture, un nez un peu « chaud », plutôt mâconnais, avec l’aération, le caractère chablisien prend le dessus, élevage en cuve mais paradoxalement quelques sensation « caramélisée » qui vont progressivement s’estomper, en bouche le vin est tendu, sur les agrumes, pointe iodée, longueur correcte
Bien (mais ça ne vaut pas Droin quand même!)


Domaine du Collier Saumur 2012




Garfield: robe dorée, nez étonnant on pense oxydé initialement mais en fait comme charpentrie 12 bu récemment c’est plutôt coing / pâte d’amande, la bouche est très fraiche, tendue, avec des arômes patissiers (pâte d’amande ++). C’est très bien, mais l’aromatique est un peu trop lourde pour moi, je préfère les chenin jeunes je pense. A boire sur un repas, pas en apéro.

Vésale: Nez sur le coin, la poire, la pâte d’amande, les fleurs d’eau, j’ai vraiment une sensation « aquatique » sur le bouquet de ce vin…en bouche, grosse perception minérale, fruits mûrs, large et long à la fois,
Aucune trace d’oxydation sur les 3 jours consécutifs d’ouverture de la bouteille
Bien + (mais pas forcément ma came)


Domaine Frantz Chagnoleau 2016



Garfield: nez discrètement grillé, fruits blancs et jaunes bien mûrs, c’est assez évocateur de la région, ça ressemble un peu au nez des Mâcon des héritiers des Comte Lafon (qui peut aisément s’expliquer vu que Frantz est le mari de Caroline Gon qui vinifie la bas). La bouche me déçoit un peu car un peu trop légère, une impression un peu de « dilution », et je ne retrouve pas l’énergie des 17 par exemple, moins vif et persistant. Bien -, mais les autres convives ont beaucoup apprécié.

Vésale: A l’aveugle pour moi
Nez discrètement réduit, puis sur les fruits jaunes et la craie, plutôt appâtant,
Il m’évoque le nez des Mâcon des Héritiers des Comtes Lafon,
En bouche, le vin est bien équilibré, avec une belle énergie mais manque un peu de matière et de longueur pour un Pouilly, on a déjà gouté mieux chez lui


Domaine Terlato and Chapoutier - Saddleback 2014



Garfield: nez vanille fruits rouges confits, bouche un peu sucrée, très nouveau monde, élevage camouflant le vin. Assez bien.

Vésale: A l’aveugle pour moi
Nez de Rhône sud, avec un coté fruits noirs, épices, du boisé vanillé mais relativement fin
En bouche, c’est plus fin que le nez ne le laisse supposer, jolie longueur, tanins fins, on pense à une syrah rhodanienne finalement,
On part un peu dans tous les sens, Languedoc notamment, pour atterrir avec quelques indices sur l’Australie

Fin de la première partie du weekend, les papilles sont contentes, il est l'heure d'aller dormir maintenant pour être en forme chez Thierry Violot!

Merci d'avoir lu cette première partie jusqu'au bout déjà!

Guillaume
#1
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, PBAES, Jean-Paul B., tht, Super-Pingouin, rkrk, Gibus, Marc C, chrisdu74, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Cédric42120, Vaudésir, toubib063, Papé, sebus, Frisette, starbuck, leteckel, LLDA, ysildur, Pinardo, Kiravi, Garfield, JeanRX, Paca72, Jules7599

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 446
  • Remerciements reçus 1244

Garfield a répondu au sujet : Pommard m'a tuer - suite : le millésime 2019 au domaine Violot-Guillemard

Le samedi matin, c'est l'occasion de notre visite annuelle au domaine Violot-Guillemard, avec une nouveauté de taille, il s’agit du changement de génération puisque c’est Joannès, le fils ainé de Thierry, qui a repris les rênes du domaine sur le millésime 2019.

Pas mal de changements dès ce millésime, que ce soit sur la forme (nouvelles bouteilles, nouvelles étiquettes, cire verte, tout cela du meilleur effet) et le fond (généralisation de la vendange entière dans des proportions variables selon les cuvées notamment).

Montée en gamme accompagnée d’un beau succès de la critique (Wine Advocate et Meadows notamment), et malheureusement d’une montée des prix. Cependant, une partie des bouteilles sont déjà épuisées, notamment les plus prestigieuses, donc la demande est bien là !

domaine Violot-Guillemard - Beaune en Lulune - 2019 25 euros

Vésale : Comme sur 2018, un vin qui s’exprime vraiment sur le fruit, une gourmandise pour attaquer

Garfield : nez sur les fruits rouges, joli toucher de bouche, finale un peu poivrée. Bien


domaine Violot-Guillemard -Pommard 1er Cru Fremiers- 2019 45 euros

Vésale : Un vin plus charnu, mais avec un joli toucher de bouche, quelques tanins, belle longueur

Garfield : plus costaud, fraise, poivre, finale un peu ferme. Bien


domaine Violot-Guillemard -Pommard 1er Cru la Platière - 2019
45 euros

Vésale : Un pommard qui lorgne sur l’idée que l’on se ferait d’un Volnay, c’est à la fois dense et délicat, de la matière, de la longueur, beaucoup de fraicheur, c’est très bon

Garfield : aromatique plus sur les épices, les fruits noirs, finale plus longue, tendue. à attendre. Bien +

domaine Violot-Guillemard - Pommard 1er cru les Epenots - 2019 65 euros, épuisé

100% vendanges entières

Vésale : Comme souvent au domaine, le cru qui s’exprime le plus en finesse, très belle matière, très long, la vendange entière apporte encore un coté très immédiat du fruit et beaucoup de fraicheur

Garfield : on monte d’un gros cran, un nez sur les petits fruits rouges, la fraise aussi, la bouche est élégante, de la dentelle, finale « calcaire ». Très bien +

domaine Violot-Guillemard -Pommard 1er Cru les Rugiens - 2019 65 euros, épuisé

100% vendanges entières

Vésale : Nez plus « sombre », fruits rouges et fruits noirs, épices. En bouche, le plus impressionnant de la série, large et long, toucher soyeux, et il dégage pourtant une vraie impression de puissance. Déjà très beau et plein de promesses.

Garfield : la bouteille de la dégustation, le nez diffère vraiment des autres on croirait une grande côte de nuits (surement l’effet de la vendange entière) sur l’orange sanguine, la fraise des bois, épices, nez très présent et parfumé, bouche superbe d’amplitude et de longueur, ça se boirait presque déjà mais c’est parti pour durer. Excellent.

domaine Violot-Guillemard - Pommard 1er Cru Derrière Saint Jean - 2010 120 euros en magnum sur 2019, épuisé

Vésale : Un nez encore plein de jeunesse sur les fruits rouges, les épices. En bouche, les tanins sont fondus, le vin est tendu avec une belle allonge. Déjà bu à plusieurs reprises, c’est encore une fois très bon

Garfield : cerise, poivre, un peu ferme (tout juste ouvert) mais jolie matière, quelques heures plus tard ce serait surement parfaitement à point. Très bien potentiel.

Au total, nous avons trouvé les vins déjà parfaitement buvables, avec touchers de bouches plus délicats que les années précédentes, sûrement grâce a l'emploi de la vendange entière, sans aucune note végétale, il s'agit d'un très beau millésime au domaine. Nous ne rentrerons pas dans la discussion de la hausse des prix qui a maintes fois été débattue ici, à chacun de faire ses arbitrages...

Charles
#2
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, tht, Olivier_26, Super-Pingouin, jean-luc javaux, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, starbuck, leteckel, LLDA, Lionel73, Vesale, Bobo1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 303
  • Remerciements reçus 897

Vesale a répondu au sujet : Pommard m'a tuer - suite et grosse soif pour finir

Dernière soirée au gite de Pommard, et après une journée bien remplie, grosse soif pour tout le monde donc ouverture de quelques flacons MiaM!

Toutes les bouteilles sont ouvertes 5h à l'avance (à l'exception du champagne et du sucre) et servie à l'aveugle pour les convives (sauf pour moi du coup)

On attaque par une bulle pour se mettre les papilles en place!

Champagne Extra Brut Jacquesson Cuvée N°742



Vendanges 2014
Dégorgement mars 2019
Dosage 1,5 g/L

Garfield: nez sur la pomme au four, la craie, bouche très tendue, vineuse, ample, bulle fine. Bien + seul, très bien sur de la charcuterie ou le gras du plat arrondit le profil un peu trop « sec » du champagne

Vésale: nez très vineux, légèrement pâtissier, profil très crayeux,
En bouche, c’est tendu, avec un profil légèrement austère qui s’adoucit en mangeant, belle longueur, ça ouvre l'appétit!


Côte Rôtie Rose Pourpre Pierre 2011 Gaillard



Garfield: robe assez sombre qui me fait hésiter en pinot et rhone, nez que je place en pinot initialement du côté de Gevrey Chambertin (cerise, et tabac) bouche superbe, dense, large, caressante, finale sur les épices et la cerise. Finalement je me ravise devant un côté fumé/tabac plus marqué que pour du pinot, donc je tente Hermitage d’une dizaine d’années vu l’amplitude et l’aromatique. Pas si loin ! Très bien + / excellent, le lendemain c’est plus typique (aussi en connaissant l’étiquette) les notes lardées fumées sont plus présentes, ça reste délicieux.

Vésale: Je suis biaisé (ne pas oublier le 1er "i", ça change tout) par l’absence d’aveugle pour moi, mais très sincèrement je serais parti sur un pinot initialement
Nez sur les fruits rouges légèrement confits, sous bois, terre humide, légèrement fumé,
Les notes lardées fumées feront leur apparition un peu plus tard
La bouche est délicate et puissante, belle longueur
Très belle cote rôtie

Meursault 1er Cru Poruzots 2015 François Mikulski



Garfield: Premier blanc aveugle (semi, j’avais une idée de ce qu’apportais guillaume ) : nez super joli, légèrement pâtissier, floral, fruit blanc, bouche assez verticale, belle acidité finale. Aucune sensation de « chaleur ». A l’aération il prendra de l’ampleur également. Certains partent sur un grand cru de Chablis, moi je trouve une similitude avec la montée de tonnerre 14 de Raveneau. Très bien mais bien trop jeune !

Vésale: Nez raffiné, fruits blancs, floral, notes d’épices, légèrement pâtissier, amandes/noisettes, minéral, certains évoquent chablis et Raveneau notamment,
En bouche, grande tension, mais le vin a de la chair
Mais le meilleur reste à venir, regouté en fin de repas, le vin a considérablement gagné en volume, en aromatique et en complexité, ça devient franchement superbe
Clairement trop jeune ou pas assez aéré au début de repas
Très belle bouteille…


Chassagne Montrachet 1er Cru La Boudriotte 2014 Jean Claude Bachelet



Garfield: quand Guillaume sert les verres la tablée s’anime, tout le monde s’accorde a dire que c’est un très grand blanc, moi également (je suis a l’aveugle a ce moment la ). Je me dis que ce n’est pas possible que ce soit mon apport car aucune sensation de beurré/gras comme j’ai pu en rencontrer sur d’autres bouteilles du domaine notamment le 2013 de la même cuvée. C’est un vin d’une grande complexité, on a un nez très élégant, pas loin du précédent mais en plus intense, la bouche est superbe, c’est polymorphe, gras, très long, plusieurs aromatiques se succèdent, ça reste en bouche longtemps après la gorgée. chassagne pc 14 est cité ! moi je nage… excellent, le blanc du séjour sans conteste, très beau vin.

Vésale: Robe dorée
Nez qui envoie tout de suite, beurre fin, épices, fruits jaunes, minéral, tout le monde fait wahou en relevant le nez du verre
La bouche est du même acabit, large, longue, puissante, tendue, énergique, on jongle entre gras enveloppant et acidité maitrisée,
J’aime vraiment beaucoup les blancs du domaine
Très belle bouteille encore…


Meursault 2011 Bernard Dugat Py



Garfield: Le suivant fera un peu pâle figure en comparaison, très gras, vanillé ++, beurré, bouche un peu écœurante ça manque de tension et de fruit, finale sur le rhum arrangé (le coté vanille du rhum). Le lendemain ce sera encore plus marqué . Je tente meursault 11 d’un domaine qui boise…Assez bien / Bien –

Vésale: Nez assez « classique/old school », beurre, vanille, fruits mûrs, l’élevage parait plus marqué
En bouche, ça reste équilibré, bonne longueur
On redescend clairement d’un palier (plusieurs?) par rapport aux 2 vins précédents, l'ordre ne l'a sans doute pas aidé


Chambertin Clos de Beze 2009 Domaine Bart



Garfield: robe sombre, nez fumé / tabac / épices, connaissant ce que Guillaume voulait apporter je suis quasi certain que c’est le clos de Beze. Je l’ai bu l’année dernière ou il était plein de fruits rouges et d’une grande complexité aromatique, la ça restera assez monolithique, sur une structure corsée, poivrée, de belle ampleur mais avec un grain manquant de finesse et ça manque aussi de fruits rouges etc. Un peu décevant vu ce que j’ai gouté l’année dernière, surement une bouteille ayant évolué moins vite (ou pas assez carafée, pourtant ouverte le midi pour le soir puis carafée 2 heures). Très bien, trop jeune.

Vésale: Très beau nez, framboise, griotte, fruits des bois, épices, un peu de boisé encore mais assez fin
En bouche, c’est encore un peu fermé sur le 1er verre donc passage en carafe qui va bien détendre le vin
Le profil est velouté mais avec une pointe de rusticité, les tanins sont fins, la longueur est très importante
Je l’avais mieux gouté il y a un an, cette bouteille parait moins évoluée et encore bien jeune, mais, assez de mais, ça reste très bon


Romanée Saint Vivant 2004 Domaine de la Romanée Conti



Garfield: La bouteille suivante est intrigante, la robe est claire, le nez fait très vendanges entières (cranberries, trait vert, orange sanguine) et est très parfumé, très complexe, avec des notes florales aussi. La bouche est encore un peu ferme, avec des tanins présents sans être irritants, je trouve une grande verticalité au vin et surtout une persistante tout simplement monstrueuse, on garde l’aromatique florale / petits fruits rouges. Ce vin fait très jeune, sur un millésime frais, clairement grand cru, je tente clos de la roche 2008 ou 2014. Stupéfaction générale à la levée de la chaussette, son apporteur nous a plus que gâtés, et aussi étonnés par le millésime 2004 dont pour l’instant nous n’avions gouté que des vins ratés, le vin n’est pas sur une maturité élevée mais aucun d’entre nous ne suspectait 2004. Excellent, mais trop jeune !

Vésale: Nez vraiment superbe, assez jeune, fruits rouges, pivoine, léger sous bois, épices douces, je pense que j'ai passé de longues minutes à sentir ma fin de verre évoluer à la fin du repas
En bouche, initialement un peu de tanins, mais la matière est dense, la persistance est vraiment énorme
Passage également en carafe qui va a nouveau considérablement l’assouplir,
Impossible pour moi d’imaginer le millésime 2004, j’aurais vu un millésime style 11 mais bien géré
J'aurais adoré la gouter à l'aveugle!
Superbe


Vouvray Moelleux 1989 Reserve Clos Naudin



Garfield: un sucré pour finir, mon apport, pas a l’aveugle, bouchon tout petit, un peu mou, mais superbe aromatique dès l’ouverture, un nez bourré de fruits exotiques (mangue, ananas rôti, abricot sec), la bouche est ample mais nous sommes tous scotchés par la tension de ce vin, c’est salivant, digeste, très persistant. Surprise a la levée de la chaussette, personne ne pariait sur un vin aussi vieux, 31 ans au compteur et d’une fringante jeunesse. Mon meilleur liquoreux bu à ce jour, j’ai beaucoup aimé cette tension qui sert de trame à l’aromatique exubérante du vin. Excellent.

Vésale: nez riche, puissant, sur l'ananas, l'abricot sec, l'acidité se ressent presque au nez, la bouche est enveloppante, puissante, riche, tendue, bouteille superbe de jeunesse, quel plaisir!

Une bien belle soirée pour terminer notre séjour à Pommard en tout cas,
Malgré le titre, je tiens à vous rassurer, tout le monde est encore vivant B)

Merci de nous avoir lu jusqu'au bout (tu)

Guillaume
#3
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Alex, Jean-Paul B., tht, Olivier_26, Super-Pingouin, Jean-Bernard, didierv, mgtusi, Galinsky, Gibus, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, iceteayer, starbuck, leteckel, LLDA, Damien72, Lionel73, Garfield, JeanRX, Paca72

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4717
  • Remerciements reçus 1990

Vaudésir a répondu au sujet : Pommard m'a tuer - suite et grosse soif pour finir

J'ai bu jusqu'au bout.::glou::
Stephane
#4
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Garfield, Vesale

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3351
  • Remerciements reçus 684

iceteayer a répondu au sujet : Pommard m'a tuer

Quelle série ! (tu)

Julien
#5
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Vesale

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 553
  • Remerciements reçus 269

Delphinette a répondu au sujet : Pommard m'a tuer

Soirée de gala oo, :/: ::fz::

Le gras c'est la vie ! C'est pas faux.
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck