Nous avons 782 invités et 14 inscrits en ligne

A Cholet aussi, Ô temps suspens ton vol !

  • Messages : 2739
  • Remerciements reçus 688

Alex a créé le sujet : A Cholet aussi, Ô temps suspens ton vol !

Je fais de mon mieux dans mon Covid Summer Tour et mon circuit Vosges - Nord (Lille) - Mayenne - Finistère avec Guilers / Plouescat et environs l’attestait jusque là.

Le Nord je dirais en appeau, mais simplement 2-3 jours Voir des amis furtivement de retour de Martinique ; et premier aparté, moi qui pensais me reposer j’ai pris 2 mines phénoménales avec les locaux ou simples « ex autochtones expatriés » confirmant, si besoin en était, que c’est toujours dangereux un nordiste !

Le environs de Plouescat, ma dernière escale dans le Finistère était éminemment dangereuse aussi (les aficionados Historiques lpviens me suivront aisément) et mériterait que je Cr gazin 2005 ou encore haut bailly 2007 entres autres mais je bois plus vite que je n’écris....
et le timing a eu une emprise désagréable sur ma volonté puisque je ne suis resté que quelques heures.
Je concède parfois me plier à des exigences familiales basiques et saines qui finalement ont le bon côté de me sauver de l’alcoolisme patenté.

Là, avouons le, au futur grand dam de Sylvain je fais presque escale dans une ville épargnée.
Que diable vais je bien me ficher dans une ville saine ? ...
Cholet, nouvelle terre d’asile.

La vraie raison c’est qu’à Cholet, vit un des plus grands amateurs de France, un homme d’une générosité et d’une sincérité sans failles, j’ai nommé Eric P (pour préserver son identité...)

Eric a 3 qualités dans l’ordre croissant d’importance :

1) Eric est caviste (Riesling & Nebbiolo, Délices des Terroirs) et c’est déjà une raison essentielle et suffisante pour élargir mon champ d’investigation estival.

2) Il habite Cholet qui est une plaque tournante Lpvienne !!!
Comment ça me direz vous ?
Et oui !! ... ça me revient à un moment donné faut faire marcher le glouglou car et je trimballais bien hier plus de 30 bouteilles pour l’affreuse bande à Didier.. ou pour Éric lui même.
La réalité pragmatique me forcera à avouer que je vais plus encore charger ma voiture aujourd’hui que hier (faut bien renouveler ses stocks), le Tavco étant une maladie Fort virulente aussi (je ne ferais pas de blague de comparaison de mauvais goût avec la Covid-19 car, si j’ai la chance avec mes proches d’être à ce jour épargné, ça n’empêche d’avoir les plus grandes pensées respectueuses pour ceux dont les vies ont été bouleversées et parfois tragiquement changées...).
Alors soyons clair, il fait 37 mais comment donc faire pour trimbaler des hectolitres de vins ?
Tuto : Fort simple chers amis, allumer sa voiture 45 minutes avant en ayant pris le soin de foutre la Clim à fond sur 16 et conduire 1h30 en voiture en ayant des spasmes de froid à l’intérieur, frisant l’insolation dès la fenêtre ouverte pour s’acquitter du moindre péage... et l’apoplexie liée au choc thermique en quittant sa bagnole.
Bref quand on aime on compte pas et mon respect pour le vin dépasse un peu l’entendement parfois et bilan je dois être le seul français a avoir eu très froid hier.
Et Rebelote aujourd’hui.

3) C’est mon ami : un homme entier, d’une précision intellectuelle comme je les aime avec qui l’on sait que la soirée sera belle, qualitative, très arrosée, conviviale mais aussi stimulante cérébralement...
Chapeau bas l’ami, ton hospitalité t’honore.
J'aime bien ton dogue argentin aussi ^^ pour un demi quintal de gentillesse...



Trêves de palabres, le risque dans ce genre de soirée c’est que si je dis « ah tiens faudra que je te fasse goûter 2-3 trucs » et que l’autre Protagoniste me répond lapidairement « moi aussi » on évite soigneusement de se mettre d’accord et on se retrouve vite avec 6-7 chaussettes pour 2, enfin 2.5 sa charmante compagne nous ayant accompagné le temps du repas, mais avec une retenue gracile féminine dont nous avons Tous deux été visiblement exemptés à la naissance.... ::turn::

Champagne Caillez Lemaire « éclats » Brut Nature
Bon je ne suis pas bulle et ne le serais sans doute jamais.
A l'aveugle je pars sur Vouvray (au pif quasi j'en bois peu) et le nez est particulièrement marqué par la crème pâtissière, la vanille (aussi côté un peu bourbon comme çà), un côté brioché et noisette également. La bouche est tendue comme un rasoir, y'a 0 sucre (si çà se trouve je dis de la m....) et çà se sent car c'est vivifiant, la longueur est assez anodine. Je trouve la bulle assez fine mais très (trop) nombreuse. Ni filtré, ni collé et plein de saveurs dit la contre étiquette. Moi vous l'aurez compris, pas vraiment ma came, mais Eric adore et je pense que c'est un vin clivant, notamment pour son nez où on a l'impression d'avoir chaussé le rouleau à tarte pour partir au combat. Bluffant mais non noté pour moi car ça n'aurait aucun sens.
!gné!




Riesling Grand Cru « Marienburg Rothenpfad » Clémens Busch 2016
Sur une sublime salade fraîcheur d'entrée tomates jardin / mozza grand cru Eric étant un esthète, ce très joli riesling pour lequel je ne suis pas peu fier d'avoir dit à l'aveugle "riesling allemand".
Bon, c'est vrai savoir chez qui on va aide un peu et Eric c'est sa tasse de thé et il a bien raison car ce vin est réellement très bon.
Nez légèrement pétrolé, de citron, écorces de citron, chèvrefeuille, bouche tout en droiture, sur une structure épurée qui donne beaucoup de plaisir avec un touché de bouche sur la vigueur pour finir sur une finale fraîche, saline sur de jolis arômes d'agrumes, le citron principalement. Je n'avais jamais goûté, c'est top 16/20 :)




Ganevat Pinot Noir Julien 2011
Tiens là c'est Eric qui est à l'aveugle et après avoir tâtonné un peu il me confirme sa valeur en m'aboyant tel "Titoune" Pinot Noir Nature !!
et c'est déjà beau, après il ne partira pas sur Ganevat mais on saluera la performance d'ensemble.
Nez trèèèèèès réduit sur l'étable et le fumier. Bon çà c'est fait mais on s'y attendait (enfin lui rétrospectivement une fois le vin découvert).
Heureusement, ça s'aère bien et des jolies notes de framboise et groseille, en tous cas fruits rouges c'est certain pointent le bout de leur nez.
Par contre en bouche c'est juste admirable. La grâce faite vin en attaque, une souplesse et une finesse qui rappelle les excellents chambolle ou Morey saint Denis (buvez déjà un simple Michel Gros on en reparlera), la sensation caressante sur le palais est jouissive. Bémol la finale est rehaussée d'une acidité qui, si elle confère au vin une belle fraîcheur, est quand même trop mordante. Alors trop tôt j'en sais rien, je connais pas 2011 dans le Jura mais ce vin en a sous la pédale et il faut le carafer 3-4h avant service (ce qui ici était impossible) pour en profiter pleinement. Très bien, je l'ai préféré au Trousseau Plein Sud de la même année du mois passé. 15.5/20




Claus Preisinger Pinot Noir 2018 (cuvée illisible)



Robe très trouble typée nature, avec un nez que je trouve proche du Ganevat sur les fruits rouges.
Pas de perlant, pas de réduction. Une vision du vin nature tout à fait convenable mais c'est un peu trop souple et glissant pour une matière digeste mais plutôt frêle pour un en faire un vin qui nous a marqué. On reste sur notre faim, c'est bien fait, sans défauts mais sans vibrations non plus. Peut être de passer juste après le jura ne lui rend pas service, c'est possible. 13/20

Pape Clément 2004
Là, on est chez moi, j'entends dans les sentiers sur lesquels je m'aventure toujours avec la plus grande excitation.
Nez très ouvert, je dirais proche de l'excellence avec de sublimes arômes fumés, fond tabac, pointe de zan, cerise noire et mûre, cassis, très cabernet mais pas de poivron vert !! (à le limite du rouge) et des flaveurs prononcées d'encre noire au sens très noble sur un fond boisé certes présent mais plus délicat. Bravo B. Magrez !! et pourtant j'aime pas son style (du tout).
En bouche, c'est long, c'est évident, c'est très flatteur mais pas putassier, la compagne d'Eric a adoré donc il doit y avoir une touche subtile féminine.
Je dirais un vin rassurant, rassérénant, prouvant deux choses une nouvelle fois. Difficile à mon goût personnel d'égaler un grand Bordeaux de 15-20 ans d'âge et 2004 est une tuerie en rive gauche, définitivement. Me faites pas dire ce que j'ai pas dit, j'adore Bordeaux mais je bois quantité d'autres très bons ou grands vins d'autres régions, mais je dois dire que la noblesse et l'aristocratie pendulaire des grands bordeaux me sied particulièrement. 17/20

Trevallon 1999
Là je dis à Eric, hey l'ami, à moi on me l'a fait pas, c'est du Bordeaux !!! Et rive gauche !
Il me dit non, long moment de solitude... je dis bon ok Barolo Piémont, il me dit non... me sens mal, je finis par balancer dépité cote rôtie ayant déjà confondu des rives gauches avec des cotes rôties et réciproquement, il me dit non. Damned, quel est cet ovni ?
Il m'aide avec vin des Alpilles, je dis Trevallon sachant que j'en connais un, on se rappellera à quel point l'aveugle rappelle l'humilité. :oops:



En tous cas, véritable coup de cœur. C'est un très beau vin. Avez de jolis notes de fruits noirs, cassis, myrtille, cerise, très belle concentration des arômes mais aussi beaucoup de fraîcheur avec une pointe végétale et herbacée qui clarifie l’ensemble.
Structure costaude, très solide mais ni puissante ni grossière, juste il y a du tannins et de très jolis amers mais il commence simplement à se polir, ce qui me fera partir sur 2010 !!! C'est d'une fraîcheur en bouche et d'une précision rares, le vin est très long dans un profil rectangulaire étiré qui personnellement me plaît beaucoup. Je n'avais pas bu de Trevallon depuis des siècles, j'ai adoré avec un accord sur l'onglet bleu black Angus d'une évidence rare. Simplement cosmique. oo, 17.5+/20

Îles Feray Gonon 2018[/b]
Soyons clair c'est une honte, on est 50% rôti ::glou:: et on l'a oublié.
::out::



Mon Cr lui rendre pas honneur mais j'ai quand même fait l'effort pendant qu'Eric vérifiait gentiment le confort de son sofa...
Nez très syrah, beaucoup de poivre, épices, violette, fruits noirs.
Structure portée par tout de même pas mal de tanins sur fond olive verte et cerise noire avec une densité qui personnellement m'inviterait à l'attendre un peu. J'ai préféré le 2016, mais bon j'ai le sentiment que 2016 est inégalable en Rhône nord. 14/20 en l'état mais bon on était pas frais. ::dance::

Un nouveau moment de passionnés qui se retrouvent. Eric, merci :/:

Dramaturgie supplémentaire en étant à Cholet et en remontant sur Angers je vais traverser la moitié du vignoble de Loire et j’aurais bien 10-15 domaines à qui faire coucou mais...
j’ai le foie d’un gendarme respectueux de son métier et la bourse aussi pleine que celle de Job alors finalement, on va éviter.
Et garder comme louable alibi de rejoindre femme et enfants avec encore des étoiles choletaises plein la tête.

Alex
#1
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, Olivier_26, vine.jo, bertou, Nathenri, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, DUROCHER, FloLevBen, Val59, supervedro, Frisette, starbuck, leteckel, david84, Lomax, éricH, Fredimen, Garfield

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2739
  • Remerciements reçus 688

Alex a répondu au sujet : A Cholet aussi, Ô temps suspens ton vol !

Amen !!!!!
second round ok :)

Désolé pour le bloc sabot.

Alex
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6879
  • Remerciements reçus 4504

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : A Cholet aussi, Ô temps suspens ton vol !

Sur le Trévallon 1999 :
- 1er choix Bordeaux Rive Gauche et 3ème choix Côte-Rôtie. En 2ème tu aurais pu faire la synthèse des deux et annoncer 50 % cabernet sauvignon et 50 % syrah : bingo !
- Content que 1999 soit bon : il est dans la verticale que j'ai prévue pour l'an prochain !

Jean-Loup
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2739
  • Remerciements reçus 688

Alex a répondu au sujet : A Cholet aussi, Ô temps suspens ton vol !

Ah ouais Jean Loup j’y avais pas pensé à l’assemblage, du coup suis rassuré, pas si stupides comme réponses :cheer: !

Le 99 honnêtement je te souhaite le même qu’avant hier. Il était génial (je crois eric l’avait ouvert comme ça au débotté mais je pense 2-3 heures d’oxygénation lente voire d’épaulage lui feront du bien). Profitez-en bien ;)
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 334
  • Remerciements reçus 2

ricobang a répondu au sujet : A Cholet aussi, Ô temps suspens ton vol !

Salut Alex, Salut les Lpviens et Lpviennes),

C'est moi qui vais te montrer de la gratitude, pour ce superbe CR et surtout, tu m’as fait l'honneur de ta présence pour cette nouvelle très belle rencontre toujours très riche et terme de partage et de valeur.

Une nouvelle très belle soirée ou se mêle jolie gastronomie avec deux superbes bouteilles qui ont survolées les débats pour la partie liquide Pape Clément Rouge 2004 et le Trévallon 1999 absolument somptueuses qui ont magnifié les buchettes d'onglet de Black Angus.

Suivi d'un long débat philosophique (à notre modeste niveau) en Terrasse, la tête dans les Etoiles accompagné d'1,5 litre de Cristalline à refaire le monde autour de l'économie, les aspects sociaux et sociétaux de notre beau pays et le partage des richesses un sujet qui me tiens tout comme toi à cœur. 4 heures du mat quand même...

Une bise du fin fond des Mauges Alex, et un bel été à tous et à toutes.

Amitiés,

Eric

Eric PREZELIN
#5
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex, Jean-Loup Guerrin

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2739
  • Remerciements reçus 688

Alex a répondu au sujet : A Cholet aussi, Ô temps suspens ton vol !

Ça me fait plaisir de te lire ici Eric !
N’hésite pas à intervenir plus souvent, à l’image d’un Eric B, car conjuguer interventions viniques et activité pro ne semble pas impossible.

Un homme de ta valeur a beaucoup à apporter à cette communauté.

Au plaisir de te revoir, pour d’abord user nos papilles puis les restructurer à l’H2o !
En même temps c’est pour ça aussi que le lendemain on était bon pied bon œil B)
Bisous amigo

Alex
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck