Nous avons 2081 invités et 92 inscrits en ligne

LPV Léman retrouvailles Franco Suisses

  • Messages : 62
  • Remerciements reçus 85

Sylvain74 a créé le sujet : LPV Léman retrouvailles Franco Suisses

Réouverture des frontières oblige, nous nous devions de marquer le coup.
Euh en fait, non.
Cela nous manquait juste de nous retrouver pour passer un bon moment.

Nous voilà donc réunis au nombre de 7 :
ChrisDu, ChrisPasDU, Olivier( Pogman), Philippe, Régis, Sylvain et Jérôme (Docteur ès Bordeaux) qui assurait également la fonction de maitre de cérémonie.

Le Barto où nous avons nos habitudes avait mit les petits plats dans les grands pour nous régaler.

Thème simple mais efficace :
Bourgogne en blanc et assemblages ou cépage Bordelais en rouge.
Tous les vins ont été dégustés à l’aveugle.

Sur une brochette de gambas avec guacamole citron-tomate.

Désolé, pas de photo, on avait trop la dalle… MiaM!

CR: Domaine Vincent Dauvissat Chablis premier cru la Forest 2009

100% Chardonnay

Nez floral puis salin présentant une légère réduction.
Egalement un peu de fruits jaunes.

En bouche ce qui marque de prime abord ce sont des arômes de miel. C’est très plaisant sans influencer sur le caractère sec du vin.
Puis vient une belle acidité s’étirant sur de légers épices et la minéralité.
Le vin n’a cessé de se bonifier dans le verre.

Ouvert 3 heures à l’avance, il aurait nécessité plus d’aération, voire un carafage.

TB++.

Enfin un Dauvissat qui goûte bien.
Des trois vins, c’était le meilleur accord sur le plat.

CR: Domaine Pattes Loup Thomas Pico Chablis premier cru Vaillons 2012

100% Chardonnay

Robe présentant de légères particules en suspension.

Nous mettons le nez dans le verre.
Aie. Léger TCA fourbe et sinusoïdal. Ça commence mal.
Discussion autour de la table. On conserve ou pas?
Nous allons déguster car il semble que le vin a derrière des choses à raconter.

Olivier nous sort quand même un backup au cas où qui fera office de 4ème vin sur la série.

Donc pour la science, derrière la serpillière alternative (je suis là-je ne suis pas là…).
Nez fluoré, boisé, des fleurs (acacia).
Belle longueur qui sert de colonne vertébrale au vin, salivante et vive. Elevage présent pas encore totalement fondu.
Mais Grrrr, le bouchon.
Vraiment dommage.
Non noté, bouteille déviante.

CR: Domaine Héritiers du Comte Lafon Macon Milly Lamartine Clos du four 2013

100% Chardonnay

Nez plus discret que les autres mais sur la même aromatique.
En bouche, c’est précis, salivant.
Très jolie amertume en finale qui donne du peps à la cuvée.
Il me semble avoir entendu que certains étaient partis sur un joli blanc de la côte de Beaune.
Vin qui en a encore sous la pédale.

TB.

CR: Domaine héritiers du Comte Lafon Macon Chardonnay clos de la Crochette 2017

100% Chardonnay.

Bouteille de secours, donc non préparée et servie un peu chaude.
Nez très discret.
En cherchant vraiment bien du pétard après explosion (pierre à fusil).
Je n’avais pris que 3 verres, donc j’en ai emprunté un au restaurant (petit, classique) forcément ça n’aide pas.
Bouche tonique, légèrement perlante. Toujours ces arômes de pierre à fusil.
Une sensation de grosse matière presque tannique sur les gencives.
C’est très jeune mais ça devrait bien évoluer.

TB.

Sur une cassolette de pieds de cochon cuisson 8h.


CR: Concha y Toro Don Melchor Chili 2013

Cabernet Sauvignon

Nez sur le cassis et le poivron.
Sensation sur ce dernier plus ou moins ressentie autour de la table. Pour moi c’était de belles tranches de poivrons bien murs pelées après cuisson au four. Pour ceux qui connaissent, je suis sur que ça parlera.

La première sensation en bouche est très suave.
Puis vient un peu de tabac froid avec une finale accrocheuse et légèrement agressive.
C’est classe mais jeune.
Je sais que je ne suis pas dans le thème, mais à l’aveugle complet j’aurai annoncé un joli Cabernet Ligérien de 2010.

TB++.

CR: Château Brillette Moulis en Medoc Cru Bourgeois 2005

Merlot 54%, Cabernet Sauvignon 35%, Cabernet Franc 7%, Petit Verdot 4 %

Nez plus frais que le premier vin, de Bordeaux classique.
Léger poivron et menthol.

En bouche, c’est frais, équilibré, élégant, typique.
Pas d’émotion particulière mais c’est bon et c’est bien fait.

J’ai déjà dégusté ce vin sur le même millésime, cette fois ci il paraissait un peu en retrait. Peut être du à un effet de séries.
Passer après un Chilien, ce n’est pas facile.
AB++

CR: Château Tertre Daugay St Emilion grand cru classé 2005

60% de merlot et 40% de cabernet franc.

Le nez est plus fruité que les deux premiers, moins sur le poivron.

La bouche est alcooleuse, légèrement amère un peu comme certains grenaches.
Le profil est solaire et sudiste.

AB++.

Confirmation que sur des cuvées classiques 2005 commence à bien se boire.

Passons aux choses sérieuses.
Sur une magnifique côte de bœuf à la cuisson parfaite, frites fraîches, petits légumes et sauce hollandaise.
J’en salive encore.

CR: Château Saint Pierre grand cru classé Saint Julien 2002

75 % Cabernet Sauvignon 15% Merlot 10% Cabernet Franc

Le nez est relativement frais. Du menthol puis viennent des fruits à l’eau de vie.

La bouche est épicée, tannique.
Manque peut être un peu d’équilibre.

TB.

CR: Château Montrose grand cru classé Médoc 2002

65% Cabernet Sauvignon, 25% Merlot, 8% Cabernet Franc, 2 % Petit Verdot.

Le nez est quasiment absent, léger fruit rouge.

Très belle bouche tannique.

On monte d’un cran par rapport au vin précédent.

Beaucoup de matière, grosse puissance. Parfait avec la côte.

EXC-.

CR: Cos d’Etournel grand cru classé Saint Estèphe 2002

60% Cabernet Sauvignon, 40% Merlot.

Nez également discret. J’ai chopé le Covid ou quoi ? Ça va me faire croire que j’ai une perte d’odorat…

Alors là, nous montons encore d’un niveau.
Puissance, équilibre et fraicheur.

Tout est là pour faire un grand vin.
On en veut des caisses de celui là.

EXC.

Nous dissertons un moment sur les millésimes décriés à leur sortie qui peuvent pourtant faire de magnifiques flacons.

Puis vient le moment du fromage.

ChrisDu de retour d’une virée Jurassienne nous sort :

CR: Domaine Jacques Puffeney Arbois vin jaune 2004

Savagnin.

Nez très puissant oxydatif sur la noix.

La bouche est un peu plus fine et sage (tout est relatif. Par rapport au nez…)
Des aromes de fruits secs et sous bois ?

Seul bémol, accord moyen avec le fromage. Il manquait un bon vieux bout de Comté.

EXC.

Sur le dessert un fromage blanc du Limousin aux abricots marinés au thé et citron.

CR: Domaine de la belle Angevine cuvée Behuard Coteaux du Layon Beaulieu 1996

Chenin.

Explosion de fruits exotiques et compotés.
Une belle acidité fait que certains partent en Loire. Bien vu Oliv.
Moi j'allais plus au sud sans savoir vraiment où.
Pas lourd pour un sou, ça reste nerveux.
Remarquable.

EXC.

Voilà.
Encore une belle dégustation en agréable compagnie.
Merci pour vos apports, à Jérôme pour l’ordonnancement et vivement la prochaine.
#1
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, claudius, PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, Jean-Paul B., Vougeot, Gibus, Marc C, chrisdu74, Moriendi, bibi64, Vaudésir, vivienladuche, starbuck, leteckel, pogman, LoneWD, ysildur, No Sport, Kiravi, Vesale

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1675
  • Remerciements reçus 1452

leteckel a répondu au sujet : LPV Léman retrouvailles Franco Suisses

Enfin un Dauvissat qui goûte bien.

Certains vont être (un peu) rassurés :)

ChrisDu de retour d’une virée Jurassienne

L'agenda de Macron à coté de celui de ChrisDu, c'est un truc de fillette :DD

Arnould.
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3866
  • Remerciements reçus 1789

Vougeot a répondu au sujet : LPV Léman retrouvailles Franco Suisses

leteckel écrit: Enfin un Dauvissat qui goûte bien.

Certains vont être (un peu) rassurés :)


Exact ! :)
Deux CR positifs coup sur coup pour les vins de Dauvissat, c'est du jamais vu ! :D
Rassuré, également, de constater l'évolution positive de Saint Pierre, Montrose et Cos.

Vincent, amateur de melon et de curé nantais
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2176
  • Remerciements reçus 928

chrisdu74 a répondu au sujet : LPV Léman retrouvailles Franco Suisses

Juraco-burgonde pour être précis ! 6 dégustations, 2 restos et 1 soirée étape chez le coprez en 2 jours ::oups::
30' de sieste sur l'aire d'autoroute et on embraye chez LPV Léman MiaM!

Chris d'U
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2176
  • Remerciements reçus 928

chrisdu74 a répondu au sujet : CR: LPV Léman Juin 2020 - Retrouvailles Franco Suisses

LPV Léman juin 2020 - Bourgogne blanc et cépages bordelais

Quel plaisir de reprendre la vie d'avant ou presque, la famille "Barto" semble aussi contente de nous voir que nous d'être là

CR: Tous les vins ont été dégustés à l’aveugle sauf mention contraire

Sur la brochette de gambas,

Chablis premier cru la Forest 2009 Domaine Vincent Dauvissat
Au nez du miel, miel de fleurs on va dire , pas super expressif; la bouche est équilibrée sur un mode plutôt tendu, plus minéral/épicé que fruité; ça se goûte effectivement bien même si pas wahoo, il est peut-être en train de sortir de sa phase de fermeture

Chablis premier cru Vaillons 2012 Domaine Pattes Loup Thomas Pico
bouchon fugace au nez; on goûte quand même, bouche un peu plus ronde mais irrémédiablement marquée par le bouchon

Macon Milly Lamartine Clos du four 2013 Domaine Héritiers du Comte Lafon
Le nez fait plus vif, la bouche est comme j'aime, un joli fruité sur les agrumes, de la vivacité, une petite amertume mais pas génante; un peu moins dense que les 2 précédents mais c'est délicat et j'aime beaucoup, j'aurais dit un beau chassagne à maturité

Macon Chardonnay clos de la Crochette 2017 Domaine héritiers du Comte Lafon
petit gazouillis qui signe un vin encore jeune, joli fruit, rappelle le précédent - ben tiens - en plus riche, un peu chaud


Sur une cassolette de pieds de cochon cuisson 8h.

Alors là, wahoo ! THE pied de cochon comme j'ai jamais mangé... j'ai passé plusieurs week-ends à Sainte-Menou (Sainte Ménéhould sur la route de Metsse pour les autres), capitale auto-proclamée du pied de cochon et j'en ai soupé du carton bouilli 12 heures où tu manges tout y compris les os qui partent en poussière

Chili Valle del Maïpo Don Melchor 2013 Concha y Toro
nez sur le cassis, fruit mûr puis végétal herbacé, poivron mûr. On retrouve ça en bouche, c'est mûr, fruité avec une acidité qui apporte un peu de fraicheur. Je pense au style d'un domaine de l'A ou bien un cabernet franc étranger genre hongrois

Moulis Cru Bourgeois Château Brillette 2005
Nez discret, plus classe, complexe; le poivron montre aussi le bout du nez. Bouche plus fluide, tannins légérement astringent mais plutôt mûr dans l'ensemble; léger menthol rafraichissant

St Emilion GCC Château Tertre Daugay 2005
nez fruité, épicé, un peu de poivron encore; bouche riche presque massive mais vive, mentholée, d'abord souple puis tannins astringents, charnu, alcoolisé (un peu), solaire; légères notes d'évolution; un gros calibre encore jeune ou bien de moindre pédigrée qui approcherait de sa maturité;


Sur la superbe côte de bœuf , Jéjé nous a concocté une horizontale 2002; il me demande un 2002 genre costaud; justement je pensais à proposer ce premier vin, qui n'est certes pas costaud mais se boit très bien

Saint Julien GCC Château Saint Pierre 2002
Nez soyeux, classe, la bouche est fraîche, acide mais avec un joli fruit charnu en milieu de bouche, finale plus tannique et un peu séchante, perceptible en dégustation mais pas sur la viande, ou il s'avère impeccable même si un peu moins complet que le suivant, que je ne goûte pas non plus à l'aveugle en l'ayant deviné

Saint Estèphe GCC Château Montrose 2002
Très beau nez aussi, un peu moins fin. La bouche est semblable au précédent avec un peu plus de tout, du charnu, de la matière, de la fraicheur; les tannins sont sensibles mais bien intégrés, avec un petit coté rustique au bon sens du terme, non polissé ( que j'aurais déjà eu gouté chez Montrose)

Saint Estèphe GCC ch. Cos d’Etournel 2002
Le nez est plus expressif, la bouche encore plus fine, c'est la grande classe, pureté de fruit, équilibre parfait, tannins très fins, élevage parfait ou rien ne dépasse sans être ennuyeux. Grand vin, je tente Clos Rougeard puis Cheval blanc

Quelle triplette ! Une côte de boeuf et trois beaux vins comme ça, je ne regrette pas d'avoir joué les prolongations après mon coprez' tour


Puis vient le moment du fromage comme dit Sylvain. De retour d’une virée Jurassienne mais avec une bouteille entamée du week-end précédent qui a fait la promenade en voiture aussi... sachant le plateau de fromages habituel du Barto, je ne voulais pas sortir des balles neuves et puis celui là, à peine entamé pour le fiston, le valait bien non?

Arbois vin jaune 2004 Jacques Puffeney
Nez puissant, sur des notes de bouillon, très typé jaune, presque rustique mais la bouche est d'une grande finesse, notes épicées, déjà très buvable, superbe


Sur le fromage blanc du dessert,

Coteaux du Layon Beaulieu cuvée Behuard 1996 Domaine de la belle Angevine
Très beau nez, orange, abricot; bouche très marquée par le safran, équilibre acide; assez fondu, les sucres sont déjà bien transformés, très beau

A la prochaine ! :kiss:

Chris d'U
#5
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, PtitPhilou, Jean-Paul B., Gibus, bonaye, bibi64, Vaudésir, Frisette, leteckel, pogman, Sylvain74, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9546
  • Remerciements reçus 1004

claudius a répondu au sujet : LPV Léman Juin 2020 - Retrouvailles Franco Suisses

bravo belle série ... entièrement d'accord sur l'excellence de Cos d'Estournel 2002, un vin qui transcende ce millésime de petite réputation
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1314
  • Remerciements reçus 1724

bibi64 a répondu au sujet : LPV Léman retrouvailles Franco Suisses

Sylvain74 écrit: Confirmation que sur des cuvées classiques 2005 commence à bien se boire.


J'ai un peu de mal à comprendre, tu a mis AB++ à ces 2 vins :?
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 62
  • Remerciements reçus 85

Sylvain74 a répondu au sujet : LPV Léman retrouvailles Franco Suisses

Bonjour Bibi.
Effectivement, ça peut paraître un peu confus.

Concernant le fait que 2005 commence à bien goûter.
Je faisais référence à certains cru bourgeois que j'ai pu boire sur ce même millésime qui s'ouvrent et donnent du plaisir actuellement.
Brillette en est la confirmation.
Il faut le voir de manière plus globale et pas seulement dans cette dégustation.
Je ne faisais donc pas allusion à Tertre Daugay qui présentait comme je l'ai dit plus tôt un profil sudiste qui ramenait en Rhône.

Pour la note AB++.
Brillette est un cru que je connais bien pour le suivre régulièrement. Le dernier 2005 que j'ai ouvert était magnifique et me faisait penser à un 95 il y a quelques années.
Cette bouteille m'a semblé bien en dessous de ce que peut exprimer ce vin sans que je puisse dire s'il s'agissait d'un effet série ou d'un flacon un peu en retrait.
Pour Tertre Daugay, c'était très bon, mais loin du classicisme que j'attends d'un Bordeaux (peut_être à tort...). Donc la note est relative à la série. Je pense que j'aurais mis plus dans un autre contexte.

Voilà en espérant avoir éclairé ta lanterne.

Sylvain
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 62
  • Remerciements reçus 85

Sylvain74 a répondu au sujet : LPV Léman retrouvailles Franco Suisses

Et merci ChrisDu pour ton compte rendu.
Globalement, je vois que nos avis convergent.
Toujours intéressant d'avoir différents ressentis sur une même dégustation.
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck