Nous avons 1165 invités et 60 inscrits en ligne

Déconfiner, prendre son temps et apprécier...

  • Messages : 983
  • Remerciements reçus 1013

sebus a créé le sujet : Déconfiner, prendre son temps et apprécier...

Que cela fait du bien de se retrouver entre fondus de jus de raisins fermentés pour ces moments de plaisir et de partage autour d'une table. Une très belle dégustation où je continue de découvrir de belles choses. Merci à tous !

En voiture ! On commence la dégustation (à l'aveugle) par une bulle, mes impressions sans prises de notes.

Egly-Ouriet - Champagne Grand Cru Vieillissement Prolongé
Vieilli 84 mois, dégorgement en juilet 2019
Un joli nez sur les fruits jaunes et un peu d'agrumes (citron) sur un fond finement grillé
Une bouche qui dans un premier temps se fait ronde et ample sur un fruité jaune, la bulle et fine, la matière est vineuse la deuxième partie de bouche est plus saline et citronné ce qui retend le e vin. Très bon.


Domaine Michel Brégeon, Muscadet Sèvre et Maine, 2004
Un nez élégant légèrement exotique, associé une pointe de sésame
La bouche déroule tranquillement sa matière agréable et patiné, l'acidité est présente en finale sans être démonstrative. Joli comme tout, je suis parti à peu près partout mais pas du tout en muscadet.
Bel accord sur les fruits de mer


Domaine François Cotat, Sancerre, Les Monts Damnés 2011
Là, le nez est franchement exotique, sur la passion, associé des senteurs florales
En bouche la matière est relativement mûre, mais il lui manque le support acide pour s'appuyer dessus. On sent qu'il y a du vin, l'aromatique est expressive, mais c'est un peu trop mou. 


Domaine André Ostertag Riesling Grand Cru Muenchberg 2014
Le nez, d'emblée me cueille, ça pétrole subtilement, des notes minérales, du citron confit. C'est assez envoûtant, on a envie d'y rester longuement. Une belle promesse.
La bouche est à la hauteur, à la fois pleine, droite et longue, l'équilibre est parfait. Tout semble évident et maîtrisé.
Le cracher relève du défi. Grand vin !


Passons aux rouges et au plat:

Château des Tours, Vacqueyras 2008
Un nez d'une jolie gourmandise, sur une intense fraise, évoquant tout de suite un Reynaud
La bouche est d'abord douce et  gourmande, presque une pointe sucrée, puis elle offre une fin de bouche puissante, et toujours fruitée.
Le premier Vacqueyras du domaine qui me convient, que je ne trouve pas surpuissant et alcooleux à l'excès. 
Bien bel accord sur le chevreuil de 7 heures.


Domaine de Montille, Pommard Les Pézerolles 1er Cru 2009
Le suivant souffre un peu de l'effet de séquence,
le nez est d'abord sur les fruits rouges lactés, il laisse apparaître des notes de ronce à l'aération
La bouche est plutôt délicate, s'exprimant sur les arômes du nez. l'élevage doit encore se fondre pour mon goût, bien que l'agitation dans le verre semble vouloir estomper un peu le caractère lacté.


Gratavinum, Priorat, 2πR 2009
Le nez évoque la figue, les épices et des effluves cacaotées
La bouche apparaît à la fois serrée, austère et large d'épaule, une belle matière charnue et encore astringente, un style un peu extrait qu'on souhaiterait plus fruité. Là aussi, l'élevage doit se patîner.


Bertani, Amarone, Recioto della Valpolicella, Classico Superiore, Vendemmia 1962
Très beau nez, dominé par le café, un côté rancio, et d'autre arômes formant un ensemble très agréable.
La bouche gourmande et élégante, le toucher est caressant, le vin est long et sapide. L'accord est fusionnel avec le chevreuil et la sauce.
Superbe !


Château Rayas, Châteauneuf du Pape, Rouge 2004
Un nez est très joli; sur la fraise Reynaudienne, et de belles flagrances florales et des épices.
La bouche n'offre malheureusement pas le même plaisir; une sensation de vin légèrement dilué, avec un creux en son milieu, il repart un peu en finale mais de façon poussive. 
Plusieurs autour de la table évoquent un problème de bouchon.


Une petite pause et on repart avec les fromages

Saint Jean du Barroux, Ventoux, La montagne 2016
Le nez évoque la croûte de fromage et le camphre. 
La bouche ne propose que peu d'aromatique et de relief, si ce n'est en finale qui se fait citrique. ED semble t-il.


Domaine Bellivière, Vin de Table, La Salamandre
Rosé Moelleux de Pinot d'Aunis (issu du millésime 2001 d'après le bouchon)
Le nez m'évoque ceux des quelques rosés âgés croisés ces derniers temps, une combinaison de bonbon aux fruits rouges, d'orange amère, de notes herbacées et de camphre.
Je n'ai pas été trop marqué par les sensations en bouche, de mémoire un équilibre demi-sec et une aromatique discrète répondant au nez. Une curiosité.


Domaine Henry, Passerillé 1996
Un nez agréable de fruits rouges et noirs associés à des notes de café. 
La bouche est plutôt glissante, fraîche, le sucre est délicat, j'ai bien aimé la petite acidité réhaussante en finale soutenue par le fruit


Domaine Patrick Baudouin, Coteaux du Layon, Les Bruandières 1997
Un joli nez dominé par l'orange confite.
La bouche est assez aérienne on retrouve cette dominante d'orange. Là aussi le sucre est léger,  la longueur honorable. C'est bon, mais il faut reconnaître qu'à la tombée de la chaussette, on aurait envie de plus de complexité et de matière venant de ce grand millésime en liquoreux ligériens.


Mais avec le suivant...

Domaine Patrick Baudouin, Coteaux du Layon , Après Minuit 1997
Le nez te met une claque de suite, hyper intense sur de l'abricot de l'orange et de la pâte de coing
La bouche est magnifique d'équilibre avec son touché sirupeux, parfaitement soutenu par une acidité d'une précision redoutable. La longueur et superlative. Le pied! Grand vin !


2 petits extras qui se glissent en loucedé :

Domaine Patrick Baudouin, Anjou, Glanées 2006
Le nez est réduit mais on sent qu'il va y avoir du lourd
La bouche, ne demande qu'à prendre de l'ampleur, on sent une forme de densité endormie.
Déjà très plaisant, on l'imagine très beau dans les heures qui suivront l'ouverture


Domaine de la Rectorie, Banyuls, Cuvée Pierre Rapidel 2008
Ce vin par son joli rancio et sa gourmandise fruitée vient clore une magnifique soirée, où l'amateur que je suis, se couchera avec un léger sourire, heureux du plaisir partagé que ces rencontres passionnantes peuvent offrir. Merci encore à tous.


Mon tiercé du soir:
Domaine André Ostertag Riesling Grand Cru Muenchberg 2014
Domaine Patrick Baudouin, Coteaux du Layon , Après Minuit 1997
Bertani, Amarone, Recioto della Valpolicella, Classico Superiore, Vendemmia 1962

Sébastien
#1
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, oliv, Alex, Jean-Paul B., Olivier_26, Axone35, Gibus, peterka, lucas_mir, bertou, bulgalsa, breizhmanu, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, bibi64, GILT, Vaudésir, DUROCHER, vivienladuche, 4fingers, Agnès C, Frisette, starbuck, leteckel, LoneWD, Pins, Fredimen, Kiravi, Garfield, JeanRX, Delphinette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1904
  • Remerciements reçus 741

DUROCHER a répondu au sujet : Déconfiner, prendre son temps et apprécier...

La note est lourde de ne pas en avoir été,on pâlit hein Philippe!!!
Bernard
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2313
  • Remerciements reçus 925

GILT a répondu au sujet : Déconfiner, prendre son temps et apprécier...

Merci Sébastien de t'être lancé dans ce brillant compte-rendu !
Tu as tout dit ou presque, je serai donc bref.

CR: Domaine Egly-Ouriet - VP - Champagne Grand cru

Bulles fines et pas très nombreuses, nez sur les fruits jaunes, le citron et quelques notes oxydatives ( noisette).
Une bouche avec une belle matière en deux parties à savoir ronde sur le fruit jaune puis tendue en finale sur des notes citronnées.
Bon champagne qui aurait mérité d'être servi un poil plus frais et d'être attendu encore quelques temps.
La bouche n'était pas assez homogène à mon goût.

CR: Domaine Michel Brégeon - Muscadet Sèvre et Maine 2004

Une robe claire, un nez sur les fruits exotiques d'intensité moyenne.
La bouche est longue, tendue par une acidité discrète mais bien là.
Une matière douce.
Je l'ai connu plus fringant mais c'est encore un beau vin.

CR: Domaine François Cotat - Monts Damnés 2011 - Sancerre

Nez très exotique sur le fruit de la passion.
Une bouche dissociée en l'état avec du fruit d'un côté, de la douceur de l'autre ,...
Manque la tension.
Vin décevant mais à attendre .

CR: Domaine André Ostertag - Muenchberg 2014 - Riesling Grand Cru

Un vin évident !
Un nez sur le citron, le minéral ,la fumée et un peu de pétrole.
Une bouche charnue et longue avec du citron, des notes minérales marquées qui m'orienteront vers un chablis.
Mais non c'est un superbe riesling !
Très grand vin.

CR: Château des Tours - Vacqueyras 2008

Beau nez sur la fraise.
Une bouche charnue sur le fruit, la gourmandise du fruit.
Beau Vin.

CR: Domaine de Montille - Les Pezerolles 2009 - Pommard 1° Cru


Vin sérieux, austère qui souffre un peu de passer après le précédent.
Robe transparente, nez délicat sur la cerise et la ronce.
La bouche est élégance avec quelques notes qui rappellent la terre.
Beau vin encore jeune.

CR: Gratavinum - Priorat 2009

Vin sombre à la trame serrée sur la liqueur de fruit noir avec un alcool assez marqué.
A attendre

CR: Domaine Bertani - Amarone 1962

Nez et bouche dominés par la chicorée; le sucre a été digéré et reste une belle matière douce.
Très bel accord avec le chevreuil.
Très beau vin.

CR: Château Rayas 2004 - Châteauneuf du Pape

Pas grand chose à dire sur ce vin en demie teinte qui semble un peu éteint et qui n'est pas complètement net.

CR: Saint -Jean du Barroux - La Montagne 2016 - Ventoux blanc

Vin discret et plat.Pas mon truc.

CR: Domaine de Bellivière - Salamandre 2001

J'adore ce domaine mais je ne connaissais pas cette cuvée.
J'avoue ne pas avoir accroché sur ce vin associant une douceur marquée à une amertume très prononcée.
Il y a également du fruit rouge, des épices.

CR: Domaine Henry - Passerillé 1996 - Languedoc

Après le rosé moelleux, voici le rouge.
Un sucre digéré très discret, du fruit , un peu de café et une amertume qui me dérange.
Vin qui me parait discret.

CR: Domaine Patrick Baudouin - Les Bruandières 1997 - Coteaux du Layon

Vin d'un beau jaune doré.Le nez est sur l'orange.
La bouche est élégante avec un sucre mesuré .
C'est bon mais on attendrait un peu plus.

CR: Domaine Patrick Baudouin - Après Minuit 1997 - Coteaux du Layon

Sans équivoque le plus est là.
Une robe presque rouge, un nez intense et envoutant sur l'abricot, le coing et un peu d'orange.
La bouche est épaisse, sirupeuse.C'est très sucré mais une belle acidité fait passer cela simplement.
Très grand vin.

Deux bouteilles au débotté avec Les Glanées 2006 du domaine Patrick Baudouin un vin blanc sec au grand potentiel mais qui a du mal à passer après le vin précédent.Et puis ce beau banyuls du domaine de la rectorie qui offre toujours un beau rancio avec un fruité agréable.

Mon tiercé :
- Domaine André Ostertag - Muenchberg 2008
-Domaine Patrick Baudouin - Après Minuit 1997
-Domaine Bertani - Amarone 1962

Quelle belle soirée et merci les amis !

Gilles
#3
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, Jean-Paul B., Olivier_26, Gibus, lucas_mir, breizhmanu, Jean-Loup Guerrin, sebus, Frisette, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 165
  • Remerciements reçus 77

Axone35 a répondu au sujet : Déconfiner, prendre son temps et apprécier...

DUROCHER écrit: La note est lourde de ne pas en avoir été,on pâlit hein Philippe!!!
Bernard


Bonjour,
tu as raison, Bernard. Je regrette surtout le Bertani et l'Après Minuit !

Mais bon, on va se rattraper bientôt, non ?

Cordialement, Philippe.
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck