Nous avons 1096 invités et 92 inscrits en ligne

domaine Jamet, Côtes du Rhône, mini-verticale

  • Messages : 503
  • Remerciements reçus 435

podyak a créé le sujet : domaine Jamet, Côtes du Rhône, mini-verticale

Je continue mes CR en retard. Retour sur une soirée avec des amis… début décembre..
J'avais réussi à garder jusque-là une petite bouteille de chaque millésime de Côte du Rhône de JP et C Jamet depuis 2010, et, prétextant l'anniversaire d'un ami amateur de Syrah, je voulais en profiter pour faire une mini verticale, et demander l'avis de chacun, en ne dévoilant à l'avance ni l'ordre de dégustation, ni les millésimes goûtés.
C'est une cuvée que j'ai souvent bien goûtée et qui, je pense, pourrait être placée en aveugle dans pas mal de dégustation Rhône Nord d'appellations un peu plus prestigieuses… En mise en bouche, nous commençons par une petite paire de blancs, à l'aveugle, comme d'hab'.

domaine Gondard Perrin, Viré Clessé, Le Belvédère 2016
à l'aveugle
Le nez est très expressif, sur des touches exotiques, un peu de fruits jaunes (pêche), mûr. Petite pointe d'épices également (poivre blanc ?). La bouche est déliée, friande, souple mais pas maigre, avec une certaine maturité, et une belle acidité qui donne ce qu'il faut de peps. Ça me rappelle furieusement le Mâcon Verzé de Maillet sur ce même millésime, ou bien, toujours sur 2016, un beau Pommier type Fourchaume. Perdu, mais pas loin. Friand en diable, on se ressert malgré le programme chargé qui nous attend ::glou:: TB (16)


domaine Jean-Baptiste Ponsot, Rully 1er Cru Molesme 2016
à l'aveugle
Joli nez de Bourgogne bien élevé : citron mûr, notes grillées briochées. La bouche est là aussi bien gourmande, tendue pas une belle acidité ; des notes minérales apparaissent à l'aération. Quelques fins amers en finale : partageant certains approvisionnements avec mes compères, je parie sur un JB Ponsot, 2018, pour le côté mûr, Montpalais pour la touche vive et les notes minérales... C'est l'inverse : c'est le 1er cru le plus riche des 2 dans un millésime plus frais que 18. Très bon, pour ceux qui ne sont pas réfractaires aux notes d'élevage, dans un style assez opulent, mais restant frais. B++ (15+)


Nous passons ensuite à la verticale. Les premiers ont goûtés seuls, les suivants sur un joli filet de bœuf en croûte.
Je leur demande, après être revenu dessus de leur attribuer une petite note (sur 10), permettant de voir le ressenti de chacun et d'établir un petit classement (j'ai mis leur note entre parenthèses). J'y ai glissé un petit pirate au passage.
(Je mets pour info, la petite note perso donnée dans mon fichier de suivi de cave, lors d'éventuelles précédentes dégustations)

domaine Jamet, Côtes du Rhône 2010
noté 16,5 en 2012
Superbe nez typé Rhône Nord/Côte Rôtie avec ces notes caractéristiques fumées/lardées (bacon grillé) et un poivre léger, doux. Malgré une certaine matière, la bouche est toute en finesse, déliée, type velours. De très légers amers participent à la tenue du vin. Il était déjà bon en jeunesse, ces quelques années l'ont encore mis plus haut et il regarderait en face bon nombre de Côte Rôties plus prestigieuses. Mon préféré de la verticale ! Exc- (17+)

domaine Jamet, Côtes du Rhône 2011
noté 16 en 2013-2014
Robe plus "évoluée" avec des reflets briques sur les contours. Nez d'abord avec une suspicion de liège... Puis avec des notes sanguines, graphite, poivron mûr, presque "bordelais". Un peu de poivre (vert ?) aussi. Mix fruit/végétal... Tannins présents mais plutôt fondus, mais la petite accroche finale et la très légère astringence en bouche me confortent sur un petit défaut de bouchon. Les amis ne perçoivent pas forcément cette touche... Je suis perplexe. Je l'avais bien goûté en jeunesse, là, c'est moins plaisant. NN (ou B- si on arrive à se défaire de cette touche) NN (ou B-) (13+)

domaine Jamet, Côtes du Rhône 2012
noté 14.5/15 en 2014-15
Nez plus typé, avec du poivre, une pointe de cacao, fruits noirs frais. Frais, friand, "juteux" en bouche. Des notes flarales apparaissent à l'aération. En finesse, c'est à mon sens le plus "bourguignon" de la série. A l'inverse du 2011, je l'avais moins bien goûté en jeunesse. Là, les quelques années de garde l'on joliment transformé. Poivre, fruité, floral et pointe fumée au nez. Du jus,très légèrement acidulé, plutpôt soyeux en terme de texture. En revenant dessus, notamment par rapport au 2010 (pour déterminer nos préférences), ce dernier se montre plus acidulé sur des fruits rouges. Plus en finesse que le 2010. TB++ (17)

domaine Jamet, Côtes du Rhône 2013
noté 15/15.5 en 2015-16
Nez sur des fruits rouges, accompagné de notes fumées, (pas lardées cette fois-ci), de cuir, mais aussi un peu élevé (pointe caramel). Une note mûre, douce (presque sucrée) en attaque, puis finit sur les fruits rouges, presque acidulés, et une pointe de ronce, poivre vert. Des fruits un peu macérés à l'aération. Un peu sur un équilibre précaire sucré/acidulé mais plaisant en l'état. TB- (15.5)

François Villard, Côte-Rôtie, Le Gallet Blanc 2014
seule bouteille en cave
Nez plus discret, fermé que les précédents, avec des notes un peu sauvages : cuir, poivre+, note de sous-bois/végétales, un peu de graphite, notes sanguines, aussi. La matière est également plus présente mais aussi plus tannique avec encore une légère astringence. Acidité aussi un peu plus haute que les Jamet. Bref, un vin plus "engoncé", plus austère, avec moins de plaisir à l'heure actuelle. Après 4-5 jours, notes de fruits cuits (pruneau, figue) et notes plus animales. Légers tannins résiduels. Il était gourmand en jeunesse, mais devra être désormais attendu B+ (15)

domaine Jamet, Côtes du Rhône 2014
noté 15 en 2016
Nez avec des notes animales assez nettes (volatile, soupçon de bretts ?). Frais, acidulé en bouche. Assez soyeux en bouche, gouleyant, gourmand. Cela aurait été joli si le nez n'était pas un peu limite à mon goût. Tout comme le 2011, j'ai préféré le profil qu'il avait en jeunesse (le classique violette/fumé, lardé et plus glissant en bouche même si j'avais déjà noté "assez léger"). A l'aération pas d'aggravation des notes de poivre vert apparaissent. Reste assez frais (peut-être de la volatile, tout compte fait, mais je boirais quand même les bouteilles de ce millésime rapidement). B+ (15-)



Notre classement final : 2012, 2010, 2013, 2014, Gallet Blanc 2014, 2011
Jolie dégustation avec 2 très belles bouteilles (2010-2012) mais avec aussi quelques bouteilles en dessous de mes attentes.

Tuukka
#1
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, lutembi, Moriendi, LADIDE78, bibi64, Vaudésir, Nicoco, Frisette, Med, LLDA, Gerard58, DaGau, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1204
  • Remerciements reçus 1489

bibi64 a répondu au sujet : domaine Jamet, Côtes du Rhône, mini-verticale

Belle dégustation! L'anniversaire du Vé a été dignement fêté ;)
Si on se fie au niveau résiduel des bouteilles, le 2014 devait être meilleur que le 2013 B) B) .
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 503
  • Remerciements reçus 435

podyak a répondu au sujet : domaine Jamet, Côtes du Rhône, mini-verticale

C'est juste que les amis sont moins sensibles que moi au notes animales mais, également, qu'on regoûtait pour voir si cela partait à l'aération zX

Tuukka
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck