Nous avons 1249 invités et 17 inscrits en ligne

Un anniversaire tout en délices et en feu d’artifice autour de divins calices des millésimes en six

  • Messages : 1254
  • Remerciements reçus 1149

vivienladuche a créé le sujet : Un anniversaire tout en délices et en feu d’artifice autour de divins calices des millésimes en six

C’est une grande joie d’être invité chez Nicole et Jean-Loup à Bourges un dimanche d’automne. Jamais il n’est possible d’oublier de tels moments. C’est une journée d'étoiles dans les yeux, intemporelle, c’est cela, hors du temps, où l’on oublie le monde extérieur, en joyeuse assemblée, avec les fidèles compagnons de route que j’ai toujours un immense plaisir à retrouver dans la cave aux merveilles, au cœur de cette magnifique ville de Bourges.

Ce dimanche d’automne est peut-être plus particulier que d’autres, un changement de décennie pour notre hôte et voici que le thème des étiquettes dont le millésime finit par six s’annonce à nous. Autant vous dire que quand Jean-Loup fête son anniversaire, nous le fêtons dans la pourpre cardinalice autour d’un art culinaire parfait orchestré de main de maître par Nicole et d’étiquettes glorieuses !!!

[size=large]
Un anniversaire tout en délices et en feu d’artifice autour de divins calices des millésimes en six
[/b][/size]


Vin n°1 :
En accompagne ment des galettes aux pommes de terre
La robe est magnifique, d’un jaune or brillant. Le nez est intense, quelle aromatique !!! Un peu d’écorces d’orange, de jus d’oranges pressées, de fruits jaunes, des épices, du curry, du safran, un peu de grillé, des agrumes, quelle complexité !!! La bouche est d’une grande justesse, une grande droiture, un grand volume, c’est à la fois, fin, élégant, raffiné, relativement vineux, mais avec une acidité remarquable sur du citron jaune juteux, avec toujours cette petite sensation persistante d’écorces d’orange. C’est finement iodé, salivant, sur une superbe élégance, une grande persistance et une grande rémanence. C’est tout simplement magnifique !!! Excellent + / Grand vin
Il s’agit de : Roederer – Champagne – Cristal 1996
Vin n°2 :
En accompagnement d’un foie gras poêlé, crème de vinaigre balsamique La robe est d’un or clair brillant. Le nez est exubérant : agrumes, ananas, passion, mangue, pâte de fruits, grand volume. L’intensité sur le carpaccio d’ananas victoria et les fruits de la passion est juste démentielle !!! La bouche est d’une complexité immense, folle même. Quel volume, quelle largeur, une quintessence de fruits exotiques (et là, le carpaccio d’ananas et de passion, vous avez l’impression d’y être !!!), de jolies notes florales le tout porté par une acidité résiduelle d’une justesse diabolique, une richesse apportée par quelques sucres résiduels, une petite pointe de miel, de fins amers en finale, avec une longueur sensationnelle et quelle rémanence. Un vin sublime !!! Excellent + / Grand vin
Il s’agit de : François Cotat – Sancerre – Les Culs de Beaujeu – Cuvée Spéciale 1996
Il est à noter que l’accord avec le plat s’est révélé juste parfait, étirant le vin encore plus et estompant l’impression de sucres résiduels. C’était fusionnel.
Vin n°3 :
En accompagnement d’un homard rôti au beurre vanillé (ce plat de Nicole m’a fait hérisser les poils sur les bras, tellement mes papilles étaient tourneboulées, exceptionnel !!!) La robe est or, très brillante. Le nez est sur l’abricot, le caramel, c’est très puissant, devenant tarte aux abricots même. Il évoluera sur de fines notes beurrées, puis de la pêche jaune. Quelle puissance !!! La bouche est du même registre, de très grande puissance, sur l’abricot, les fruits jaunes, la pâte d’amande, un fin boisé classieux, une très grande largeur, une énorme matière indomptée en l’état (le vin semble d’une jeunesse étincelante !!!), une très belle acidité résiduelle, de fins amers et une longueur monstrueuse. A l’aération, j’y ressens des notes de vanille et de coco et la salinité est plus présente, l’élevage est vraiment luxueux. C’est un superbe vin, certainement un infanticide en l’état qui sera très grand dans quelques années. Très bien + / Excellent en l’état, futur très grand vin à mon humble avis…
Il s’agit de : Domaine Leflaive – Bâtard-Montrachet Grand Cru 2006
Vin n°4 :
En accompagnement d’un clafoutis aux morilles (miam miam +++++) La robe est d’un très bel or très brillant. Le nez est d’abord miellé, succinctement finement houblonné, puis noblement floral, calcaire, coquilles d’huître, avec un peu de cire, d’encaustique, quel équilibre olfactif !!! La bouche est d’un équilibre redoutable, divin même, la justesse est parfaite, c’est un équilibre entre largeur, finesse, élégance, avec un jus royal, riche, puissant, un élevage luxueux. C’est un vin ultra classieux, un véritable défilé de mode à lui tout seul, avec une magnifique tension. A l’aération, le nez va évoquer un superbe sirop de poires et la poire juteuse et aromatique se fait de plus en plus présente, avec également des notes de pêche et de brugnon. Un vin de très haute couture, d’une précision parfaite. C’est un véritable chef d’œuvre qui s’étire en longueur. Excellent + / Grand vin
Il s’agit de : Clos Rougeard – Saumur – Brézé 2006
Vin n°5 :
Sur le même plat, puis plus tard sur les comtés (7 mois, 12 mois, 20 mois)
La robe est très dorée, presque caramel, ambrée. Le nez est truffé, de belles notes de noix fraîche, on ressent les notes oxydatives, puis des écorces d’oranges confites, u peu de rose et de pâtes de fruits. La bouche est structurée, tendue, avec de belles notes de curry d’abord doux puis évoluant Madras, de curcuma, de colombo, c’est salin. Un bel équilibre juste. Le vin a semblé plus à l’aise sur les fromages en fin de repas qu’après la série des blancs qui l’a un peu écrasé. Je reste persuadé que les effets de séquence et de série ne lui ont pas été bénéfiques et qu’il aurait certainement brillé plus dans une série avec des vins moins impressionnants ou n’émanant pas autant de personnalité et de structure. Cela reste néanmoins une très belle bouteille à l’équilibre juste. Très bien (+)
Il s’agit de : Domaine Peyre-Rose – Coteaux du Languedoc – Oro 1996
Vin n°6 :
En accompagnement d’une terrine de sanglier
La robe est grenat. Le nez est exubérant de fruits, très aromatique et expressif, mais très expressif du cabernet franc aussi !!! C’est un pur fruit, très juste, très pur, avec des notes terriennes. La bouche est savoureuse, juteuse, d’une grande gourmandise, avec un fruité intense, un toucher de bouche délicat, digeste, sapide, ça glisse sur le palais, quelques petites notes poivrées, une grande justesse, c’est presque aérien, très fin. Un vin de jolie persistance, porté par une très belle acidité basale. C’est vraiment un cabernet franc de très grand plaisir, le pied quoi… Le fond de verre exprime des notes de confiture/gelée de fraise/framboise et de belles notes de cerise. C’est très très beau !!! Très bien + / Excellent
Il s’agit de : Clos Rougeard – Saumur-Champigny – Les Poyeux 2006
Vin n°7 :
En accompagnement de tartelettes aux aubergines et champignons truffées La robe est rubis dense à franges un peu brunies. Le nez est très intense, un fruit gourmand, charmeur, des fruits rouges complexes et charnus, un poil de prune voire de pruneau, de cerise kirschée, puis de cerise noire, de bonbon anglais, de cèdre, de bois précieux. La bouche est d’une sapidité superlative !!! Quel toucher de bouche magnifique, une salinité parfaite, un fin parfum de violette et de menthol, un fruit intense, une fraîcheur remarquable, un fruité juteux et savoureux, une grande gourmandise, une magnifique longueur. C’est un vin exceptionnel !!! Impossible de ne pas voyager entre Bordeaux et Rhône Nord, puis Rhône Nord et Bordeaux !!! Excellent + / Grand vin
Il s’agit de : Château de Pibarnon – Bandol 1996
Vin n°8 :
En accompagnement d’un râble de lapin à la tapenade (très goûteux) La robe est d’un rubis très soutenu, très dense, très peu évoluée. Le nez est absolument démentiel, époustouflant !!! C’est une essence rare de violette, de fleurs, un peu de bacon, de viande des grisons, quelle complexité. La bouche en est encore plus impressionnante. L’élevage est classieux, luxueux, palace, Bugatti Chiron même !!! La matière est simplement énormissime de précision, de structure, d’équilibre et de complexité. Le jus est d’une pureté à couper le souffle. C’est ultra complexe et aromatique, le toucher de bouche est subtil, les tanins sont très fins, le fumé est très fin, le fruit est présent partout, une largeur exceptionnelle mais pas écrasante pour un sou, une fraîcheur parfaite. L’équilibre est souverain, la précision est juste époustouflante. Il n’y a rien à dire, on est proche de la perfection. Un vin sublime et sublimé par un accord somptueux avec le plat. Excellent ++ / Très grand vin
Il s’agit de : E. Guigal – Côte-Rôtie – La Turque Côte Brune 2006
Vin n°9 :
En accompagnement d’un bœuf au wok aux billes de poivron rouge Mais que peut-il bien passer après un tel flacon aussi grandiose ??? Eh bien un flacon grandiose, avec un petit supplément d’âme…
La robe est dense, rubis profond, très peu évoluée. Le nez est très très classieux, de petits fruits poudrés, une essence de bois précieux, une grande élégance. C’est à la fois intense et délicat, de très grande finesse. On ressent un caractère de réserve voire d’austérité luxueuse, qui se méfie mais qui demande une grande spiritualité pour se laisser découvrir et dès lors, on y retrouve la caverne d’Ali Baba et un vrai trésor !!! La bouche est d’une intensité profonde, d’une délicatesse et d’une justesse absolument royales, mais sans superflus, c’est rempli de dignité, d’autorité, mais sans orgueil, la précision est d’une franchise absolue, le vin est intensément terrien, avec une très fine note de paprika intense et formidable, pas de celle que l’on retrouve sur un joli Bordeaux mais de celle que l’on ne trouve que dans l’âme des plus grands seigneurs du Médoc. L’acidité est salivante, magnifique, elle rend le vin vibrant dans son austérité luxueuse et dans sa jeunesse étincelante. Ce vin bien que bien moins charismatique que le précédent possède un supplément d’âme qui me fait vibrer et m’apporte une grande émotion. La rétro est d’une complexité pharaonique. C’est sûrement le plus grand Bordeaux qu’il m’ait jamais été permis de déguster. Excellent ++(+) / Très grand vin
Il s’agit de : Château Margaux – Margaux – 1er Grand Cru Classé 1986
Ce vin n’est pas démonstratif, il est juste vibrant d’émotion et c’est ce qui me fait le préférer au précédent.
J’ai été tellement plongé dans ma bulle que j’en ai oublié le plat pour le coup… Mille excuses !!!
Vin n°10 :
En accompagnement de différents comtés (7mois, 12 mois, 20 mois) La robe est d’un or soutenu étincelant. Le nez est terriblement expressif, d’abord d’un grand classicisme avec de la noix fraîche, des fleurs +++, du curry puis des notes absolument remarquables de café italien, voire même de marc de café. La bouche est ultra complexe, c’est rond, charnu, épicé (curry doux, curcuma, colombo, safran). Le vin est juteux, salivant, avec une acidité sublime sur un citron glacé qui vient équilibrer une légère sensation subjective de quelques sucres résiduels. Un vin de grande richesse, au jus aromatique et fin, puissant mais parfaitement équilibré, de longueur phénoménale. C’est un magnifique jaune !!! Excellent (+)
Il s’agit de : Marius Perron – Château-Châlon – Vigne aux Dames 1976
Vin n°11 :
En accompagnement d’une poire gratinée aux amandes pralinées, macaron aux amandes La robe est d’un or doré profond, brillant, à la limite de l’ambré. Le nez monstrueux (dans le bon sens !!!) : mandarine, Mandarine Impériale, eucalyptus, abricot, thé. La bouche est extraordinaire d’équilibre : une grande concentration alliée à une suavité magnifique, de l’abricot confit, de la réglisse, un botrytis très pur, un confit savoureux. Ce vin complexe, de noble équilibre, de très grande finesse se révèle également par sa fraîcheur, sa salinité et sa grande longueur. C’est tout simplement somptueux. Excellent
Il s’agit de : Château Climens – Barsac 1er Cru 2006
Ce vin est terriblement séducteur pour son jeune âge, mais je ne doute pas qu’il deviendra encore plus profond avec plusieurs années de cave supplémentaires
Le débrief
Avec autant d’immenses flacons dans cette seule série, j’avoue que je n’ai pas envie de faire un classement ici.
Néanmoins Margaux 86 m’a profondément marqué et chamboulé en tant qu’amateur de Bordeaux et ayant été élevé au Bordeaux. Je n’avais jamais goûté que le 94 auparavant il y a quelques années et je l’avais déjà trouvé assez exceptionnel.
Je reconnais qu’il m’a procuré plus d’émotions que La Turque 2006, qui pourtant est un vin absolument monumental et proche de la perfection. Mais que sera cette Turque en 2036 quand elle aura 30 ans ? Sûrement un vin avec une âme sensationnelle et un esprit impérial au regard d’un Margaux 2026…
Il est difficile de juger les autres vins. Il est aussi difficile de juger mon exhaustivité. Dans la mesure du possible j’ai tâché de trancher mon avis avant la découverte de l’étiquette. Mon avis sur Margaux 86 dont les avis sont partagés sur LPV a été tranché avant la levée de l’aveugle. N’ayant pratiquement aucune expérience des 1ers grands crus classés d’autant plus avec un âge certain, mon impression première avait été d’osciller entre les Pichon, les Léoville, et Palmer, car sans aucun repère précis, ou par crainte de dire une belle bêtise, je ne sais pas... Je reconnais qu’il ne faudra plus avoir peur dorénavant de citer l’un des 1ers devant un tel niveau d’excellence. En tout cas, j’espère bien que l’expérience se reproduira un jour…

Au niveau des blancs, le Brézé (mon 1er) et le Cotat sont des monuments. Brézé m'a particulièrement perturbé au départ, car devant un tel vin, j'étais absolument perdu, les marqueurs du chenin étaient initialement parfaitement dissimulés dans un ensemble absolument magnifique. Pour Cotat, cette cuvée spéciale me rappelle une certaine familiarité avec une Cuvée Paul 1999 goûtée il y a quelques années. C'est une grande bouteille.
Cristal 96 est certainement l'un des plus grands Champagne que je pense avoir goûté à ce jour.
La Vigne aux Dames 76 de Marius Perron m'a rappelé un magnifique 79 goûté à LPV75 il y a deux ans .

Pibarnon m'a totalement déboussolé pour trouver son origine à l'aveugle (et je ne pense pas avoir été le seul).

Cher Jean-Loup, que ta trentaine triomphatrice (n’y vois pas malice !!!) te conduise sous les meilleurs auspices toujours loin des abysses et des précipices avec Nicole, ta complice de toujours, en grande orchestratrice, et j’espère que nous aurons encore la chance, longtemps, de profiter de tels délices et de tels feux d’artifice. Que la vie et le bonheur vous soient toujours propices.
J’espère, cher Jean-Loup, qu’il te restera plein de millésimes en six à déguster et à découvrir.
Encore un immense merci de me faire profiter de tels instants d’amitié, de gentillesse, de générosité, de jubilation et de délectation !!!

Vivien
#1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 623
  • Remerciements reçus 1

uglyamerican a répondu au sujet : Un anniversaire tout en délices et en feu d’artifice autour de divins calices des millésimes en six

Salut Vivien. Quel beau moment! :)-D

Amicalement,
Thomas
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26069
  • Remerciements reçus 916

Luc Javaux a répondu au sujet : Un anniversaire tout en délices et en feu d’artifice autour de divins calices des millésimes en six

Superbe dégustation, ça donne envie !

Luc
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 979
  • Remerciements reçus 155

mauss.th a répondu au sujet : Re: Un anniversaire tout en délices et en feu d’artifice autour de divins calices des millésimes en six

Félicitations Vivien! Voila un anniversaire (très) dignement fêté!!!!!!
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4511
  • Remerciements reçus 1670

Vaudésir a répondu au sujet : Re: Un anniversaire tout en délices et en feu d’artifice autour de divins calices des millésimes en six

Superbe dégustation Vivien.
Attention aux excès, tu ne vas plus venir chez nous sinon.:)o
Stéphane
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18544
  • Remerciements reçus 2124

mgtusi a répondu au sujet : Un anniversaire tout en délices et en feu d’artifice autour de divins calices des millésimes en six

Waouh ! Quels plats, quels vins ! Bravo et quelle générosité !

Michel
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21544
  • Remerciements reçus 49

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Un anniversaire tout en délices et en feu d’artifice autour de divins calices des millésimes en six

Superbe repas et remarquable série de vins, en effet.
Bon anniversaire.
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3394
  • Remerciements reçus 807

didierv a répondu au sujet : Re: Un anniversaire tout en délices et en feu d’artifice autour de divins calices des millésimes en six

Un grand moment effectivement qui a mêlé l'accueil et la générosité de Jean Loup et de sa chère et tendre, la joie de retrouver les copains, la qualité des vins dégustés, la justesse des accords mets/vins.

Didier
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 838
  • Remerciements reçus 1

La Vie est une Fête a répondu au sujet : Un anniversaire tout en délices et en feu d’artifice autour de divins calices des millésimes en six

Quels plats! Quels vins! Quelle journée !
Ravi pour vous que les vins se soient tous présentés de belle manière , le pédigrée n'étant pas toujours une garantie du plaisir, ça fait plaisir une série sans fausse note

Laurent
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3295
  • Remerciements reçus 309

iceteayer a répondu au sujet : CR:Un anniversaire tout en délices et en feu d’artifice autour de divins calices des millésimes en six

Tout d'abord et comme toujours, un immense merci à Nicole et Jean-Loup pour leur simplicité et leur générosité exceptionnelles. (tu)
Vous nous avez offert un dimanche remarquable, comme d'habitude!

Les accords mets/vins etaient parfaits!

J'ai pris juste quelques notes avec principalement beaucoup de superbes quilles mais surtout une ENORME déception...

Cristal 1996
Nez très vineux, noisette, toasté, rond avec des fruits jaunes et de l'orange bien mure.
La bouche contraste avec une grande tension qui donne une vraie colonne au vin le prolongeant sur une longue finale saline.
Excellent

Culs de beaujeu "Cuvée Spéciale" 1996 - Francois Cotat
Premier nez peu engageant sur un pipi de chat prononcé, puis il s'ouvre sur le fruit de la passion, la menthe, l'ananas devenant plus gourmand.
Ceci dit ce côté variétal reste en trame de fond.
La bouche en revanche est superbe!
Les sucres donnent du corps, du gras et de la gourmandise au vin tout en restant très équilibrés grâce à la belle acidité qui retend la bouche et allonge le vin.
Un vrai vin de bouche sur cette bouteille (pour moi)!
Excellent

Batard-Montrachet 2006 - AC Leflaive
Robe très dorée.
Nez lourd, pateux et riche sur le grillé, la pate d'amande, le chocolat au lait.
Mais où est le fruit!!??
La bouche est puissante, pataude, manquant carrément d'acidité et alcooleuse en finale
Le fond de vin a fini au crachoir.
C'est juste inadmissible.
La semaine dernière c'était un Chevalier 2005 de Prieur qu'on ne finissait pas pour les mêmes raisons presque... :?

Heureusement le vin suivant va me faire oublier ce Batard...

Brézé 2006 - Clos Rougeard
Robe plus claire.
Nez expressif, caillouteux puis le citron confit, le chèvrefeuille arrivent. Un peu de vanille aussi.
Bouche excellente, avec une matière présente mais parfaitement sèche, c'est tendue et il y a du peps!
Très bon! (Et bien meilleur qu'un 2007 imbuvable il y a un an chez Camille)
Un vin qui appelle la table!

Oro 2007 - Peyre Rose
Robe très dorée.
Nez fumé, miel, abricot, très puissant avec des notes oxydatives mais intégrées.
Bouche sèche et tendue, puissant avec des épices.
C'est atypique mais pas mauvais.
Ceci dit je n'en boirais pas plus d'un verre.

On arrive sur la série des rouges qui a été vraiment magnifique! (tu)

Poyeux 2006 - Clos Rougeard
Nez d'abord viandé, sanguin puis qui s'ouvre rapidement sur de délicieuses senteurs de fruits rouges hyper gourmands : cerise, fraise confite. Un trait de vert également.
La bouche est superbe, juteuse à souhait avec des tanins fondus donnant une matière élégante mais également gourmande.
Quel pied!
Magnifique!

Pibarnon 1996
Le nez nous fait voyager sur le balsamique et une pointe de café au début, puis ça s'ouvre sur le cèdre, les fruits noirs, le cassis notamment. Un peu d'épices (poivre) et de réglisse.
Bouche élancée, fraiche avec des tanins tendres mais une matière traçante plus longue que large.
C'est élégant, fruité et complexe.
Ca se boit tout seul et c'est véritablement excellent!!

La Turque 2006 - Guigal
Nez superbe sur les fruits noirs, les épices, le poivre de belle qualité. Beaucoup d'intensité, de fraicheur et de fruit aussi! Un toute petite pointe d'élevage arrive vers la fin mais apporte de la complexité car ça disparait derrière le fruit.
La bouche est exceptionnelle, c'est juste parfait avec une matière énergique, juteuse, gourmande, fruitée avec des tanins élégants et une longueur de fou!
Il y a tout dans ce vin!
Quel pied!!!!
Magistral! (tu)

Margaux 1986
Bien plus austère derrière la Turque.
Le nez fait encore très jeune avec des fruits noirs, du cèdre, cassis, bois précieux, juste quelques feuilles mortes et un côté terrien aussi.
Beaucoup de pureté et aucun élevage perceptible.
Bouche fraiche, aux tanins encore saillants même s'ils sont d'excellente qualité.
Grande longueur pour ce vin excellent encore très jeune mais qui manque de gourmandise et d'évidence derrière la Turque.
Ca reste Excellent et ne boudons pas notre plaisir (on deviendrait difficile après tout ça!)

Quels rouges!
Pour moi la Turque très loin devant les autres, mais le niveau était énorme.

Chateau Chalon 1976 - Marius Peron
Un jaune que j'ai aimé car très équilibré et pas écoeurant du tout!

Climens 2006
Très joli nez fruité et frais sur la mandarine et les agrumes.
En bouche la liqueur est encore un peu trop présente et riche à mon gout même si ça se boit déjà très bien.

Encore un immense merci à nos hôtes pour ce moment remarquables!

julien
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18544
  • Remerciements reçus 2124

mgtusi a répondu au sujet : Un anniversaire tout en délices et en feu d’artifice autour de divins calices des millésimes en six

On dirait qu'il n'y a pas consensus sur le Bâtard !

Michel
#11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21544
  • Remerciements reçus 49

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Un anniversaire tout en délices et en feu d’artifice autour de divins calices des millésimes en six

Michel,

J'ai écrit dans la rubrique du Domaine Leflaive que j'avais peut-être été trop dur face à certains flacons et que le Puligny Folatières 1999 et le Bâtard 2001 bus à Boston, le mois dernier, avec DidierT me faisaient revoir mon point de vue.
Un exemple: Le Bâtard 2000 bu chez Daniel peu de temps avant.
Il se fait secouer par un Clos Sainte Hune 1998.
Et le reste de la bouteille, trois jours plus tard, est magnifique.
#12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6940
  • Remerciements reçus 4737

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : Un anniversaire tout en délices et en feu d’artifice autour de divins calices des millésimes en six

Bon, je finis la vaisselle et je m'attèle à mon CR...;)

En attendant merci à Vivien pour l'énorme travail, avec toutes ces photos et ces commentaires très précis pas très objectifs !
Merci aussi à Julien et à Didier pour leurs CR et réactions.
Mais surtout merci à ma chère et tendre qui a assuré un max avec la tête ailleurs (suite à une chouette nouvelle !).

A bientôt,
Jean-Loup
#13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 428
  • Remerciements reçus 821

Nol a répondu au sujet : CR: Un anniversaire tout en délices et en feu d’artifice autour de divins calices des millésimes en six

Bonsoir,

D’abord un très grand merci à Jean-loup pour cette superbe dégustation (quel quatuor de rouges, notamment !) et à Nicole pour les accords mets / vins toujours aussi magiques. Voici mes quelques notes, avec des impressions assez proches de celles de mon voisin de gauche, le camarade Julien.

Champagne Roederer Cristal 1996
Un nez opulent, voire un peu lourd, d’abord sur d’intenses notes de brioche sortant du four, d’amandes et de noisettes grillées ; puis pour rafraîchir un peu l’ensemble, on perçoit quelques notes d’orange ; la bouche est revanche sur le registre de la fraîcheur et de la tension, avec une acidité assez marquée ; même si j’ai eu un peu de mal avec ce décallage nez / bouche, c’est très bon

Sancerre Culs de beaujeu "Cuvée Spéciale" 1996 - Francois Cotat
Comme mon voisin, j’ai eu quelques difficultés avec le nez très buis et pipi de chat, même si cela s’est atténué et a permis de laisser la place a de très belles notes de fruits exotiques (mangue, ananas) ; aucune réserve sur la bouche, en revanche, la légère sucrosité étant parfatement équilibrée par une belle acidité qui étire longuement le vin ; de la largeur (la matière est riche avec une grosse maturité) et de la longeur. A boire sans modération.

Bâtard-Montrachet, A-C Leflaive, 2006
Robe bien dorée, le nez est à la fois évolué et marqué par l’élevage, vanille, caramel, praliné ; en bouche il y a une très grosse matière, c’est puissant, mais lourd, à nouveau sur le beurre, le caramel et la pâte d’amande, avec une finale marquée par l’alcool ; je ne parviens pas à déceler la moindre trace de fruit, cela manque cruellement de fraîcheur et de peps ; je me lance tout de même sur un chardonnay bourguignon, au regard de mes quelques expériences de blancs de cette région ayant basculé du mauvais côté… il me semble en effet que si le vin n’est pas réellement oxydé, il est déjà très (trop) évolué et je ne vois pas comment quelques années de garde supplémentaires pourraient améliorer les choses. On dira… décevant !

Clos Rougeard, Brézé 2006
Contraste saisissant avec le vin précédent ; nez très frais, citronné, un peu floral et un peu de « cailloux » ; la bouche est vive, tendue, avec une finale salivante, même si je ressens une très légère amertume, mais c’est très bon !

Peyre Rose, Oro 1996
Robe ambrée, au nez c’est oxydatif, fumé ; la bouche est puissante, presque un peu « violente », avec des épices, de l’abricot confit et un peu d’alccol ; en revanche, je ne perçoit pas de sucre ; à ce moment de la dégustation, je n’ai pas trop apprécié ce vin atypique, mais, regoûté en fin de dégustation avec le fromage, je l’ai trouvé plus civilisé. Une découverte intéressante

Clos Rougeard, Poyeux 2006
Au nez c’est d’abord très viandé, animal, limite cour de ferme ; puis cela s’estompe pour laisser apparaître un très beau fruit, cerise puis fraises compotées, avec une pointe fumée et épicée ; la bouche est superbement équilibrée et la matière particulièrement soyeuse et d’une très grandes finesse ; les tanins sont imperceptibles ; pour chipoter, on dira que la finale est un peu courte… Fond de verre superbe où l’on retrouve la fraise. Un superbe vin de PDF !

Bandol Pibarnon 1996
Très beau nez qui me fait penser à un beau bordeaux rive gauche à maturité, fruits noirs, cèdre, un peu fumé, avec une légère note balsamique ; en bouche arrivent les épices, le vin semble à parfaite maturité, les tanins sont encore présents mais très bien intégrés, le fruit est toujours là, ce n’est pas très puissant mais long et parfaitement équilibré ; j’ai adoré ce vin !

Côte rôtie, La Turque, Guigal, 2006
Un nez fabuleux de Rhône nord, de la mûre, des épcies, du poivre, du lardé, du fumé ; en bouche, le « jus » est juste fantastique : volume, puissance, gourmandise du fruit, soyeux de la matière, finesse des tanins, tout y est ! ; toujours au top lors des dégustations à l’aveugle, je lance à mon voisin : « avec un élevage aussi discret, on peut déjà éliminer Guigal »… Un vin déjà fabuleux aujourd’hui

Château Margaux 1986
Robe sombre avec pratiquement aucune trace d’évolution ; nez sur les fruits noirs, un peu boisé, fumé, quelques notes type sous-bois humide ; en bouche, grosse et belle matière, jeune, avec des tanins présents mais forts civilisés ; on est cependant à ce stade davantage sur l’austérité que sur la gourmandise ; c’est très bon mais ne me semble pas au-dessus de certains autres Bordeaux rive gauche 1986 dégustés récemment avec Jean-Loup et qui n’avaient pourtant pas le titre de 1er GCC. A redéguster dans 15 ans ?

Château Chalon, Marius Peron, 1976
Alors là, un merci tout particulier à Jean-Loup : c’est la première fois que je prends vraiment du plaisir avec un vin jaune ! Sans doute parce que les notes de curry / noix n’étaient pas trop marquées et que l’acidité presque citronnée donnait au vin un côté aérien et très digeste. Bon voilà, je vais arrêter de dire que je n’aime pas les oxydatifs du Jura….

Barsac Climens 2006
Nez très puissant mais super séduisant avec des notes de mandarine très prononcées ; en bouche, on se prend d’abord un énorme « coup de liqueur », le sucre envahit le palais et la langue, mais ils sont rapidement « rincés » par une seconde vague, faite de fraîcheur et d’acidité, toujours sur ces notes de mandarine. Longueur impressionnante. Trop jeune ? Peut-être, mais qu’est-ce que c’est bon !

Encore une fois, merci et bon anniversaire Jean-Loup !!

Paul
#14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2437
  • Remerciements reçus 665

Nathenri a répondu au sujet : Re: Un anniversaire tout en délices et en feu d’artifice autour de divins calices des millésimes en six

Bonsoir à tous.

Je me joints aux louanges faites par Vivien, Didier et Julien au sujet de l'accueil, de la générosité, de la qualité des vins et de la cuisine de Nicole et Jean-Loup.

Il est de ces journées où l'on ne regrette pas d'avoir fait la connaissance de telles personnes dont la gentillesse et la générosité n'ont pas de limite.

Pour ce qui est des vins, je rejoints également tous les commentaires faits sur les mets et les vins dont les accords étaient tout simplement exceptionnels.

Après, les goûts et les couleurs peuvent varier de l'un à l'autre mais nous sommes unanimes sur le fait qu'ils étaient, à une exception près (le bâtard-Montrachet de Leflaive), tous dans une forme optimale.

Encore un grand merci à Nicole pour sa cuisine et à Jean-Loup pour son invitation et la qualité de ses vins.

Nathenri
#15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1254
  • Remerciements reçus 1149

vivienladuche a répondu au sujet : Re: Un anniversaire tout en délices et en feu d’artifice autour de divins calices des millésimes en six

Cher Thierry, cher Michel,

Nous avons été très partagés sur ce Bâtard-Montrachet 2006 d'Anne-Claude Leflaive.
Personnellement, je l'ai certes trouvé encore en enfance, mais je ne suis pas d'accord avec Julien sur l'absence de fruits et en l'état, c'est déjà une bouteille d'intérêt majeur. L'élevage était peut-être certes imposant pour certains, mais pour ma part, alors que j'y suis sensible, je l'ai trouvé magistralement réalisé. Alors oui, ce vin est peut-être partiellement fermé aujourd'hui mais je pense que le potentiel de cette bouteille est immense et que d'ici 10 ans ce sera un colosse, voire qui sait, un vin de légende. Si cela perturbe quelques amateurs de devoir conserver 15-20-25 ans certains très grands flacons, je n'y puis rien, mais je suis prêt pour ma part à attendre et à juger sur le potentiel si le vin est bu avant. Dans le cas présent, la matière est vraiment phénoménale et le jour où elle décidera de se découvrir à celui qui aura été patient, ce sera un grand moment de recueillement.

Vivien

Edit, il y a eu quelques publications entre temps et désolé aussi Paul et Henri, d'être pour le coup en désaccord avec vous au sujet de ce B-M...
#16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4511
  • Remerciements reçus 1670

Vaudésir a répondu au sujet : Re: Un anniversaire tout en délices et en feu d’artifice autour de divins calices des millésimes en six

Paul,

Ton commentaire sur Les Poyeux 2006 rejoins ce que l'on a bu en avril lapassionduvin.com/p...

Stéphane
#17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3295
  • Remerciements reçus 309

iceteayer a répondu au sujet : Un anniversaire tout en délices et en feu d’artifice autour de divins calices des millésimes en six

Pour compléter concernant le Batard 2006, l'ami Gael nous avait servi un Chevalier-Montrachet du même millésime il y a un, et même si l'équilibre était riche, c'était d'un tout autre calibre.

Voilà le commentaire: Chevalier 2006

julien
#18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5701
  • Remerciements reçus 2689

Frisette a répondu au sujet : Un anniversaire tout en délices et en feu d’artifice autour de divins calices des millésimes en six

Tout d'abord, bon anniversaire Jean Loup! Ensuite, que dire....wahou pour cette série, le niveau de celle-ci a visiblement été au firmament de ce que peut être une dégustation de grands vins! Et d'un point de vue culinaire : chapeau ! Vous avez vraiment du vous régaler !
Concernant Leflaive, je n'ai jamais bu de grand cru, mais j'avais adoré récemment le "simple" Puligny village 2006 ...alors, qu'en penser? A priori, ce millésime 2006 fait débat chez Leflaive...Bouteille défectueuse ou pas selon vous?
Par ailleurs, le Peyre Rose blanc, comme vous le décrivez, me parait en voie d’oxydation. Est ce un ressenti à la lecture de vos compte-rendus?
Enfin, j'avais bien moins goûté que vous ce Poyeux 2006 du Clos Rougeard ...j'étais sans doute passé à travers ce vin...

En tout cas, je réitère mes félicitations: bravo!!!(tu)

Flo (Florian) LPV Forez
#19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26069
  • Remerciements reçus 916

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Un anniversaire tout en délices et en feu d’artifice autour de divins calices des millésimes en six

Le Peyre Rose blanc n'est pas en voie d'oxydation, c'est un vin oxydatif dès le départ.
En ce qui concerne le Batard de Leflaive, c'est tout de même très jeune, c'est le genre de vin auquel il faut donner dix ans de plus.

Luc
#20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 209
  • Remerciements reçus 75

RemiL a répondu au sujet : Un anniversaire tout en délices et en feu d’artifice autour de divins calices des millésimes en six

Très belle série !
#21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 428
  • Remerciements reçus 821

Nol a répondu au sujet : Un anniversaire tout en délices et en feu d’artifice autour de divins calices des millésimes en six

"En ce qui concerne le Batard de Leflaive, c'est tout de même très jeune, c'est le genre de vin auquel il faut donner dix ans de plus".

Hélas, je ne crois pas car il faisait déjà au moins 10 ans de plus. Il me semble d'ailleurs que la piste la plus souvent évoquée fut celle d'un hermitage blanc d'un certain âge. Je reste donc sur mon impression d'un vin prématurément évolué et non fermé et ne vois pas par quel miracle il pourrait remonter la pente avec le temps. Peut-être sur une autre bouteille...

Paul
#22

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26069
  • Remerciements reçus 916

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Un anniversaire tout en délices et en feu d’artifice autour de divins calices des millésimes en six

Ce n'est pas ce que je lis dans le CR de Vivien.
2006 est millésime riche et puissant en blanc, l'élevage est appuyé, ce qui accentue encore le côté lourd. Ce ne serait pas la première fois qu'on constate que des blancs d'années riches se retendent avec l'âge, et personnellement, je ne l'enterrerais pas trop vite...

Luc
#23

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 428
  • Remerciements reçus 821

Nol a répondu au sujet : Un anniversaire tout en délices et en feu d’artifice autour de divins calices des millésimes en six

Sauf Luc que je n'enterre en rien ce vin, tout au plus cette bouteille que j'ai pu déguster. Je peux prendre l'exemple d'une bouteille que tu as dans mes souvenirs beaucoup apprécié : le Meursault Perrières des Comtes Lafon 2006 : sur les 2 dégustés ces derniers mois (mes 2 seuls...), l'une était exceptionnelle, l'autre fatiguée, beaucoup plus évoluée, lourde, sans relief, sans fruit. Le BM de Leflaive d'hier ressemblait à la deuxième. Et j'ai eu la même variabilité sur des Perrières de chez Bouchard et de nombreux autres bourgognes blancs de ce millésime ( pas seulement celui-là d'ailleurs) qui n'est pas mon préféré mais sur lequel j'ai tout de même bu quelques très jolis vins. Donc je maintiens :) : cette bouteille était anormalement évoluée et il me semble qu'une garde supplémentaire n'y aurait rien changé !

Paul
#24

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26069
  • Remerciements reçus 916

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Un anniversaire tout en délices et en feu d’artifice autour de divins calices des millésimes en six

Ah mais moi je veux bien, tout ce que vous voulez, d'autant que je n'ai bien entendu pas dégusté cette bouteille, je n'étais pas invité... ;)

Cependant, je m'interroge quand je lis la discordance flagrante entre ces trois CR :

La robe est or, très brillante. Le nez est sur l’abricot, le caramel, c’est très puissant, devenant tarte aux abricots même. Il évoluera sur de fines notes beurrées, puis de la pêche jaune. Quelle puissance !!! La bouche est du même registre, de très grande puissance, sur l’abricot, les fruits jaunes, la pâte d’amande, un fin boisé classieux, une très grande largeur, une énorme matière indomptée en l’état (le vin semble d’une jeunesse étincelante !!!), une très belle acidité résiduelle, de fins amers et une longueur monstrueuse. A l’aération, j’y ressens des notes de vanille et de coco et la salinité est plus présente, l’élevage est vraiment luxueux. C’est un superbe vin, certainement un infanticide en l’état qui sera très grand dans quelques années. Très bien + / Excellent en l’état, futur très grand vin à mon humble avis…

Robe très dorée.
Nez lourd, pateux et riche sur le grillé, la pate d'amande, le chocolat au lait.
Mais où est le fruit!!??
La bouche est puissante, pataude, manquant carrément d'acidité et alcooleuse en finale
Le fond de vin a fini au crachoir.
C'est juste inadmissible.


Robe bien dorée, le nez est à la fois évolué et marqué par l’élevage, vanille, caramel, praliné ; en bouche il y a une très grosse matière, c’est puissant, mais lourd, à nouveau sur le beurre, le caramel et la pâte d’amande, avec une finale marquée par l’alcool ; je ne parviens pas à déceler la moindre trace de fruit, cela manque cruellement de fraîcheur et de peps ; je me lance tout de même sur un chardonnay bourguignon, au regard de mes quelques expériences de blancs de cette région ayant basculé du mauvais côté… il me semble en effet que si le vin n’est pas réellement oxydé, il est déjà très (trop) évolué et je ne vois pas comment quelques années de garde supplémentaires pourraient améliorer les choses. On dira… décevant !

C'est tout de même interpelant, non ?
Commentaires rédigés à l'aveugle ?

Luc
#25

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 428
  • Remerciements reçus 821

Nol a répondu au sujet : Un anniversaire tout en délices et en feu d’artifice autour de divins calices des millésimes en six

Oui, commentaire rédigé à l'aveugle (ou plutôt pour être tout à fait précis, commentaire rédigé à partir de notes prises à l'aveugle....), d'ailleurs presque en duo avec Julien qui était mon voisin et avec lequel nous nous avons partagé les mêmes impressions tout au long de la dégustation de ce vin. Mais je comprends parfaitement que ces grandes différences entre CR puissent interpeller... et par ailleurs tout à fait disposer à retenter l'expérience sur une autre bouteille !

Paul
#26

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18288
  • Remerciements reçus 3200

Eric B a répondu au sujet : Re: Un anniversaire tout en délices et en feu d’artifice autour de divins calices des millésimes en six

Pour moi, il n'y a ni vieillissement prématuré, ni début d'oxydation. Je pense surtout que les raisins ont été vendangés très mûrs comme semble le faire aussi le DRC. Ce vin avait de multiples facettes selon la température et l'aération. Grosse densité dans un style minéral bu frais, plus ample et riche, limite gras lorsqu'il se réchauffait.

J'ajouterai que rien dans la couleur de ce vin ne vient conforter l'hypothèse d'un vieillissement prématuré ou d'une bouteille à problème.

Eric
Mon blog
#27

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4221
  • Remerciements reçus 1619

LADIDE78 a répondu au sujet : Un anniversaire tout en délices et en feu d’artifice autour de divins calices des millésimes en six

Merci ,Vivien , julien , Paul , pour vos CRs , magnifique dégustation d un très haut niveau , accompagnée de superbes mets préparés avec amour ( bravo Nicole et jean loup )
didier:)-D

Mal- voyant depuis 29 ans et passionné de vins comme vous tous
#28

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19990
  • Remerciements reçus 776

enzo daviolo a répondu au sujet : Un anniversaire tout en délices et en feu d’artifice autour de divins calices des millésimes en six

Le Peyre Rose blanc n'est pas en voie d'oxydation, c'est un vin oxydatif dès le départ.

t'es sûr de ça Luc, un vin non ouillé? j'ai un gros doute.
#29

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18288
  • Remerciements reçus 3200

Eric B a répondu au sujet : Re: Un anniversaire tout en délices et en feu d’artifice autour de divins calices des millésimes en six

Si, si. Je confirme les propos de Luc.

Eric
Mon blog
#30

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck