Nous avons 1748 invités et 83 inscrits en ligne

Les (moins) jeunes m’étonnent !

  • Messages : 6961
  • Remerciements reçus 4817

Jean-Loup Guerrin a créé le sujet : Ils sont forts ces jeunes !

J’invite régulièrement mon fils et une dizaine de ses copains à un WE oenophile, dont le moment fort est une dégustation dans ma cave personnelle autour d’un tonneau. Naturellement, ma chère et tendre vient accompagner chaque bouteille d’une bouchée adaptée …
Le principe est de déguster à l’aveugle, de commenter le vin, et de trouver le cépage exclusif ou majoritaire, en se mettant d’accord, par persuasion ou par vote.
Et le verdict est implacable : pour revenir l’année suivante, il faut avoir au moins la moyenne !

Champagne R de Ruinart

La robe est claire et le nez bien ouvert. On y dénote du citron, du pain grillé et des épices.
La bouche, à la bulle très fine sur le palais, penche du côté de l’élégance, sans manquer de corpulence.
C’est bon, simple et classique. Bien +

Avec les traditionnelles galettes de pomme de terre du Berry, l’accord est réussi, sans surprise.

Mes jeunes invités sont partagés et une très courte majorité l’emporte pour le chardonnay par rapport au pinot noir. Pas de chance, dans le vin c’est l’inverse (60 % PN, 40 % C) … Je crois que l’on peut néanmoins leur accorder un demi-point. ;)

Jasnières Mont Idée de Chistophe Croisard 2011

La robe est d’un bel or assez clair.
Le nez montre une sacrée puissance : même les enrhumés sentent les épices (poivre, clou de girofle) et des notes crayeuses rares.
L’attaque est étonnamment grasse, le milieu de bouche est plus tendre et avenant que le nez, avant une finale amère (trop pour certains) et sapide.
Bien

L’accord est tout à fait correct avec des rillettes de sardine !

Certains ont un peu navigué mais se sont vite rallié à la majorité ayant reconnu un chenin de Loire. +1 (tu)

Condrieu Domaine de Rochevine (Cave de Saint Désirat) 2009

La robe est d’un or bien soutenu.
Le nez est explosif sur l’abricot sec, avec des notes de mirabelle et de clou de girofle.
La bouche est dotée d’une grande richesse et d’une belle suavité, même si l’élevage sous bois paraît trop présent, en participant encore sans doute à l’amertume prégnante de la finale. Celle-ci s’adoucit avec bonheur sur des crevettes au curry doux et à la noix de coco.
Bien ++

Certains jeunes ont découvert le viognier, et l’ont bien apprécié, les plus aguerris l’ont très vite reconnu, même si on aurait souhaité un peu plus de finesse. +1 (tu)

Mondeuse Harmonie Domaine Trosset 2009

La robe est assez sombre et encore parée de beaux reflets violacés.
J’ai été déstabilisé par le nez : à l’ouverture de la bouteille, juste avant carafage, il se montre d’un classicisme d’école : mûre et poivre ; à peine le temps de servir tout le monde, je replonge mon nez dans le verre d’où se dégagent des notes animales qui masquent tout le reste ; enfin, après 5 à 10 mn d’aération dans le verre, je retrouve le fruité et les épices …
La bouche, elle, a clairement choisi son camp : c’est le fruité qui l’emporte d’une courte tête sur de beaux arômes poivrés, avant que des tanins encore saillants ne s’imposent sur la finale.
Un vin attendri par de la viande des Grisons (accord montagnard !), mais certainement à attendre encore au moins 2 à 3 ans pour qu’il se civilise un peu. Bien +

L’équipe se montre elle aussi déstabilisé par ces arômes très changeants et pour certains dérangeants. Elle s’oriente vers du cabernet franc avant qu’un membre lance un « Et si c’était de la mondeuse ? ». Un partenaire qui a fait un séjour récent en Savoie confirme et les voilà sur le droit chemin ! Bingo : +1 (tu) Et moi qui voulais les piéger …:S

Saumur Champigny Bruno Dubois 2009

Une découverte pour moi, ce vigneron, et une bonne découverte !

La robe est sombre et jeune.
Le nez dévoile une intensité moyenne, avec des fruits noirs, du poivron rouge bien mûr et quelques légères notes animales (rien à voir avec la mondeuse précédente).
La bouche est d’une fraîcheur remarquable ; le fruité acidulé, un trait végétal et une grande rectitude procurent à ce vin une grande buvabilité, sans se départir d’une chair gourmande.
Le vin fait face avec honneur lorsqu’on lui propose un pâté de campagne maison très goûteux et remarquablement réussi.
Bien ++

Les jeunes n’hésitent pas trop, il y en a bien un qui tente un timide « gamay », mais le cabernet franc emporte rapidement la mise.
Encore +1. (tu) Ils deviennent redoutables … (:D

Nuits-Saint-Georges 1er cru Les Vaucrains Jean Chauvenet 1999

La robe est relativement claire, mais pas tellement pour un Bourgogne de cet âge, et marque un début d’évolution.
Le nez est très intense mais surtout d’une grande complexité : griotte, rose fanée, épices, bois précieux, sous-bois, champignons … C’est beau !
La bouche est dotée d’un corps et d’une charpente que je n’attendais pas … Le fruit a gardé un très bel éclat, la fraîcheur et la texture de velours sont superbes, la finale plus sur la finesse que l’attaque.
L’accord avec le même pâté de campagne (quelle bonne idée d’en avoir prévu assez pour deux vins !) est remarquable.
C’est grand ! Pour certains, le vin de la soirée. Très bien ++

Partis sur des cépages fruités, ayant hésité avec le grenache en raison de la belle chair du vin, c’est sans doute le côté plus septentrional qui a orienté l’équipe vers un grand pinot noir de Bourgogne. +1 (tu)

Saint-Estèphe Cos d’Estournel 1980

Un de mes jeunes invités avait amené cette bouteille sortie de la cave de son père qui a accumulé les belles étiquettes d’un âge honorable.
Le bouchon est parti en morceaux et s’est même effrité …

La robe est assez claire et montre vraiment des signes d’évolution.
Le nez est intense, sur de beaux arômes tertiaires assez variés : tabac, bois précieux, cuir, sous-bois …
La bouche est axée sur la finesse, même marquée par une certaine acidité, mais ce vin a encore de belles choses à raconter, notamment sur sa finale d’une bonne persistance.
Bu pour lui-même, car non prévu au départ. Très bien +

Dégusté à l’aveugle, l’équipe partait sur un vieux Bordeaux quand le gentil pourvoyeur s’est exclamé : « mais c’est mon Cos ! ». Donc pas de point attribué sur ce vin qui sera sorti du décompte final, mais c’était bien vu, même si l’âge du vin (plus vieux qu’eux) les a surpris.
La prédominance des arômes tertiaires, comme dans le précédent mais de façon plus exacerbée, les a fait également toucher du doigt qu’il est plus difficile de reconnaître les cépages des vins vieux.

Haut-Médoc Sociando-Mallet 2003

La robe est sombre et encore très jeune !
Le nez exhale d’intenses arômes de café, puis de chocolat et des arômes balsamiques d’une grande finesse.
La bouche est ronde, charnue, d’une belle austérité et se conclut par une finale très longue d’une grande fraîcheur.
Bien entendu, l’accord est réussi avec un carré d’agneau grillé. Très bien +

Il y a eu débat entre les tenants du merlot (rondeur, en fait apportée par le millésime) et ceux du cabernet sauvignon (rigueur). Ces derniers l’ont emporté et ont eu raison ! +1 (tu)

Saint Chinian Mas Champart Causses du Bousquet 2009

La robe est sombre (normal, il y a 70 % de syrah) et très jeune (normal, c’est 2009).
Le très beau nez oscille entre fruits noirs (mûre, cassis) et épices orientales.
La bouche joue sur un très bel équilibre, entre fruité, finesse et chair savoureuse.
Très bel accord avec une daube de canard à l’orange, très goûteuse elle aussi.
Déjà un vin voluptueux, qui va sans doute encore gagner en complexité. Très bien

La syrah n’a pas tardé à être reconnue, même si elle était placée en Rhône septentrional … :( mais cela fait encore +1 … (tu)

Côtes du Jura Savagnin Domaine des Marnes Blanches Empreintes 2008

Je n’ai pas pris beaucoup de notes sur ce beau vin typé, certes sur la noix mais pas « too much », d’un bel équilibre et d’une grande finesse. L’accord avec un comté de 24 mois était forcément génial !
Encore une réussite de ce jeune vigneron talentueux. Bien ++

Un vin de voile du Jura ayant été identifié très vite, restait à savoir si c’était du savagnin ou du chardonnay majoritaire … Le vote s’est porté sur le savagnin, et encore une fois bonne pioche ! +1 (tu)

Maury Mas Amiel 1980 (magnum)

La robe est d’un bel acajou clair.
Le nez est très expressif, sur les fruits compotés, les fruits secs, le bois précieux.
La bouche est grandiose par ses arômes complexes, son toucher à la fois velouté et poudreux, et sa longueur phénoménale.
L’accord s’est révélé bon sur un bleu des Causses, et excellent sur un mi-cuit au chocolat tout aussi excellent.
Merci à Thierry qui m’avait offert cette très belle bouteille ! (:D Très bien ++

Bon, là, pas trop de débats pour annoncer « grenache » d’une seule voix. +1 bien sûr ! (tu)

Au final, si je compte bien, cela fait 9,5 / 10 !!!!!!!!!!! X(
Décidément ils sont forts ces jeunes … et ils pourront revenir l’an prochain. :)
Bien sûr on pourra dire que les vins étaient typés, mais à ce niveau de résultat, chapeau !

Amitiés oenophiles,
Jean-Loup
#1
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18311
  • Remerciements reçus 3219

Eric B a répondu au sujet : Re: Ils sont forts ces jeunes !

Il y a eu débat entre les tenants du merlot (rondeur, en fait apportée par le millésime) et ceux du cabernet franc (rigueur). Ces derniers l’ont emporté et ont eu raison ! +1

Euh, il n'y a que 5% de Cabernet Franc dans Sociando-Mallet...

Eric
Mon blog
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6961
  • Remerciements reçus 4817

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : Re: Ils sont forts ces jeunes !

Merci Eric pour ta lecture ... rigoureuse.
Je voulais dire cabernet sauvignon, bien sûr !

Jean-Loup
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18311
  • Remerciements reçus 3219

Eric B a répondu au sujet : Re: Ils sont forts ces jeunes !

Ca change tout ;)

Eric
Mon blog
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11822
  • Remerciements reçus 1821

jean-luc javaux a répondu au sujet : Re: Ils sont forts ces jeunes !

Jean-Loup est en train de former de terribles équipes de dégustation pour le futur!!!
Bonne idée (j'avais déjà lu l'an passé sur le forum je crois...) et une bonne école en tout cas!

jlj
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1814
  • Remerciements reçus 0

DamienH a répondu au sujet : Re: Ils sont forts ces jeunes !

La vache... pointus les minots! Il y a des JO du vin qui se préparent? Un marathon du verre ballon? Faut faire imprimer des maillots "team Jean-Loup"!

"Damien pour ce soir, va nous chercher une bouteille de précision à la cave."
Ma grand mère, 89 ans.
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1256
  • Remerciements reçus 1151

vivienladuche a répondu au sujet : Re: Ils sont forts ces jeunes !

Bientôt, on ne parlera plus que de l'équipe féminine de basket à Bourges... :D

Amitiés

Vivien
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3403
  • Remerciements reçus 810

didierv a répondu au sujet : Re: Ils sont forts ces jeunes !

Jean Loup, éleveur de champions B)-

Didier
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 774
  • Remerciements reçus 50

MB a répondu au sujet : Re: Ils sont forts ces jeunes !

Jean-Loup est en train de monter une écurie de champions du monde !

Amicalement.
Maxime.
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 838
  • Remerciements reçus 1

La Vie est une Fête a répondu au sujet : Re: Ils sont forts ces jeunes !

Si dans à jeunesse j'avais rencontrer un tel coach , je me serai sans diriger vers des boissons plus vertueuses que les infâmes whisky coca et autre gin fiez ou vodka pomme qui nous chauffait la tête plutôt que le cœur ..

Je le connais pas jean loup mais chapeau

Et pour finir portrait chinois si jean loup était un coach sportif célèbre ce serait ?
Pas Deschamps vu le niveau de l'équipe , pas Guy roux vu la générosité ( je connais pas Guy roux mais lui même revendique une certaine avarice...)
Daniel costantini ?

Bravo pour la pédagogie appliquée
Laurent
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11822
  • Remerciements reçus 1821

jean-luc javaux a répondu au sujet : Re: Ils sont forts ces jeunes !

si jean loup était un coach sportif célèbre ce serait ?

Vu le succès,je dirais sans hésiter Marc Wilmots... (:D X(

jlj
#11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3295
  • Remerciements reçus 309

iceteayer a répondu au sujet : Re: Ils sont forts ces jeunes !

Joli CR Jean-Loup!

Et le verdict est implacable : pour revenir l’année suivante, il faut avoir au moins la moyenne !

Mais c'est qu'il met la pression en plus... (:D

julien
#12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6961
  • Remerciements reçus 4817

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : Re: Ils sont forts ces jeunes !

Merci les gars pour les compliments !

Mais le mérite est pour ces jeunes eux-mêmes !
Bon, il faut que je précise qu'ils ont tous 30-31 ans ... ce qui est jeune pour moi. ;)

Donc forcément ils n'ont pas été coachés que par moi ...
Mais c'est vrai que ce sont des mordus, en ne ratant aucune occasion de se retrouver autour de bonnes (et moins bonnes) bouteilles. C'est même au point d'avoir créé une petite structure "Le Vin Des Hommes", en référence au film "Le Coeur des Hommes" car l'amitié c'est sacré pour eux. Ils achètent chaque année un VDP (ou IGP comme on dit aujourd'hui), de quoi faire entre 1 500 et 1 800 bouteilles, et le revendent sous leur propre étiquette "La Petite Série".
Vous l'aurez compris, le but n'est pas de gagner de l'argent mais de sillonner la France à la recherche de vins sympas et de caractère !

Amitiés oenophiles,

Jean-Loup
#13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1814
  • Remerciements reçus 0

DamienH a répondu au sujet : Re: Ils sont forts ces jeunes !

La Petite Série

Encore un jeu de mots... féérique?

"Damien pour ce soir, va nous chercher une bouteille de précision à la cave."
Ma grand mère, 89 ans.
#14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6961
  • Remerciements reçus 4817

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : Re: Ils sont forts ces jeunes !

Non, je je ne pense pas qu'ils connaissent La Petite Sibérie du Domaine du Clos des Fées.
Tiens, je vois qu'Hervé Bizeul est en ligne !

C'est simplement en référence au nombre de bouteilles très limité. Mais ils le mettent en valeur, en numérotant chaque bouteille par son numéro (de série !) en très gros sur l'étiquette.

Jean-Loup
#15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2211
  • Remerciements reçus 979

chrisdu74 a répondu au sujet : Re: Ils sont forts ces jeunes !

Y à plus de packaging que de vin, c'est sûr ce sont des jeunes :)-D

Chris d'U
#16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6961
  • Remerciements reçus 4817

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : Re: Ils sont forts ces jeunes !

Le vin y est aussi Chris !
Surtout la syrah d'Uzès, un vrai vin généreux et assez ambitieux !

Jean-Loup
#17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6961
  • Remerciements reçus 4817

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : CR: Ils sont forts ces jeunes ! Confirmation

Une nouvelle dégustation éclectique, à l'aveugle, avec quasiment les mêmes jeunes.

CR: Champagne – Robert Allait – Cuvée Prestige – BSA
Assemblage de 50 % pinot meunier, 35 % chardonnay et 15 % pinot noir.

La robe est très claire.
Le nez se révèle très classique : finement brioché, des fleurs blanches, des notes d’agrumes et, plus étonnant, une touche d’anis.
La bouche est charnue, fruitée, plutôt sur les agrumes, avec des bulles assez présentes et une finale honnête où l’acidité ressort.
Très bon accord avec les galettes de pommes de terre, as usual…
Mieux appréciée que celle bue six semaines auparavant. Bien

CR: Fendant – Marie-Thérèse Chappaz – Cuvée Président Troilet – 2010
Bouteille ouverte une petite heure avant dégustation.

La robe est assez claire.
Le nez est peu ouvert, sur des fruits blancs (poire) et des arômes de tisane (tilleul).
L’attaque est ample et dense, puis un très léger perlant apparaît (mais pas pour ceux qui ne savaient pas qu’ils étaient en présence d’un chasselas : serait-ce donc de l’autosuggestion ?), avant une finale aux amers classieux.
Vraiment bien mieux que le fendant à boire avec une fondue ! Cela tombe bien : cela a été servi avec des blinis au saumon fumé et les deux ont fait bonne figure.
Bien ++

CR: Palette – Château Simone – 2008
Assemblage de 80 % clairette, 10 % grenache blanc, 6 % ugni blanc, 2 % muscat et 2% bourboulenc.
Bouteille ouverte une bonne heure avant dégustation.

La robe est d’un bel or.
Quel nez intense et expressif ! La cire, le grillé et les fruits secs dominent, mais, au fur et à mesure que le vin poursuit son oxygénation dans le verre, apparaissent des notes de clou de girofle, de menthol et de fumé.
La bouche ne dépareille pas, bien au contraire : très belle amplitude, matière superbe, léger gras tapissant bien le palais, finale très sapide et plus sur la fraîcheur par son acidité et une légère amertume.
L’accord avec une soupe de poisson façon zarzuela n’était pas que géographique, il était fort réussi !
Un vin qui sort de l’ordinaire, donc extraordinaire au sens littéral du terme. Très Bien ++

CR: Corton Charlemagne – Domaine Olivier Leflaive – 2005
Bouteille carafée deux heures avant dégustation.

La robe est d’un or clair.
Intense mais pas puissant, le nez très classique oriente les dégustateurs vers le chardonnay : arômes briochés, fruités (fruits blancs), grillés et de noisette. C’est sa finesse qui signe le niveau de l’appellation.
La bouche est grasse, sphérique, suave ! Le boisé est peu sensible, moins qu’à l’ouverture de la bouteille, ce qui est aussi le cas pour le nez. Le vin prend un profil plus droit et longiligne sur les merveilleuses coquilles Saint-Jacques à la vanille.
Un grand cru de Bourgogne au niveau de son appellation et de son millésime. Très Bien +

CR: Vin de Pays d’Uzès – Olivier Privat – Syrah – 2011
Bouteille ouverte deux heures avant dégustation.
Il s’agit en fait d’une bouteille mise sous étiquette « La petite série » en 2012 par mes invités et revendue à l’occasion de soirées dans des bars parisiens et lyonnais.

La robe est assez sombre et plutôt jeune.
Le fruit éclate dès le premier nez, rapidement suivi par des arômes de poivre typiques du cépage et un côté sanguin qui pourrait provenir du climat. La bouche présente une grande fraîcheur, elle est très friande sans manquer de chair : une vraie gourmandise !
Le vin ne se défend pas trop mal face à une savoureuse terrine de porc et canard aux pruneaux.
Mes invités ont pour la plupart reconnu la syrah, et pour certains la cuvée alors qu’ils ne l’avaient pas dégustée depuis un certain temps. Le principe est en effet de changer de vin chaque année pour découvrir à chaque fois un producteur peu connu et faire partager leur coup de cœur. Eh bien pour cette première trouvaille, c’est réussi ! On le savait à sa sortie, mais pas sur la durée…
Bien +(+)

CR: Bandol – Domaine de Pibarnon – 2004
Bouteille ouverte deux heures et demi et carafée une bonne demi-heure avant dégustation.
La robe est sombre et encore très jeune.
Le nez impressionne par sa classe et sa profondeur : du cuir noble, du pruneau, du bois précieux…
La bouche est à l’unisson, alliant densité de chair, acidité vibrante et fruité non démonstratif, le tout porté par de très beaux tanins, bien patinés par le temps.
Le mariage avec la même terrine de de porc et canard aux pruneaux était tout simplement excellent.
Une fois de plus, ce vin m’a beaucoup plu et paraît avoir atteint son apogée, mais il devrait y rester au moins cinq ans. Très Bien +(+)

CR: Saint-Emilion – Clos Badon – Thunevin – 2008
Bouteille carafée trois heures avant dégustation.

La robe est sombre et conserve des reflets de jeunesse.
Voilà un beau nez ! Bien ouvert, à la fois fruité et racé.
En revanche, la bouche présente un aspect singulièrement différent : l’attaque est dotée d’une trame charnue mais dès le milieu de bouche une austérité assez rustique prend le dessus, avant une finale désagréablement amère. Cela me fait penser à une surextraction à partir de raisins insuffisamment mûrs.
A l’aveugle j’étais parti sur du tannat…
Difficile de noter un tel vin : Très bien pour le nez, Assez Bien pour la bouche.

CR: Chambertin – Rossignol-Trapet – 2006
Bouteille ouverte trois heures avant dégustation.

La robe est claire et montre un début d’évolution par son disque légèrement tuilé.
Le nez est magnifique, d’une aromatique conforme à ce que l’on attend d’un très bon Bourgogne à maturité : intense, sur la cerise, la rose fanée et le sous-bois.
L’attaque est souple et fruitée, puis la bouche prend plus de densité mais la finale fait ressortir des tanins un peu saillants et un côté végétal (ronce). Celui-ci contribue à l’allonge mais j’aurais attendu plus de fruit sur un vin d’une telle appellation : sans doute une caractéristique du millésime ?
Le côté acidulé des très bonnes brochettes de porc à la japonaise n’a sans doute pas aidé à faire ressortir le fruit du vin.
Très Bien (+)

CR: Côte-Rôtie – Louis Barruol – Elégie – 2008
Bouteille ouverte trois heures et demi et carafée une bonne demi-heure avant dégustation.

La robe est assez claire, étonnante pour une syrah du Rhône septentrional ! Elle est encore relativement jeune.
Le nez est très intense, principalement sur le poivre, avec des fruits noirs sous-jacents.
La bouche est à l’avenant, d’une très grande fraîcheur, toute en finesse et en longueur. Il ne lui manque qu’un peu de sève et de chair pour en faire une excellente Côte-Rôtie. Mais on est sur 2008…
Avec un salmis de pintade aux saveurs du Sud (une tuerie !) le mariage était fort réussi.
Très Bien

CR: Vin Jaune – Domaine Daniel Dugois – 2002
Bouteille carafée juste avant service.

La robe est ambrée.
Le nez puissant propose des arômes caractéristiques de noix et de curry complétés par des notes de céleri.
La bouche est tendue, d’une grande rectitude, d’une austérité aristocratique et d’une magnifique persistance.
L’accord avec des comtés pas trop vieux de différents âges est naturellement réussi, et pour moi c’est avec le 18 mois que ce beau vin trouve un compagnon digne de lui.
Très Bien +

CR: Jurançon – Domaine de Souch – Cuvée Kattalin – 2004
Bouteille carafée juste avant service.

La très belle robe est d’un or bien ambré.
Le nez bien ouvert est sur des arômes de fruits très mûrs, principalement exotiques et ananas.
La structure acide de la bouche est formidable : elle lui sert de colonne vertébrale et les sucres, intégrés mais suffisants, ainsi que le fruit, apportent la chair nécessaire pour en faire un excellent liquoreux.
Les tartelettes à l’ananas caramélisé ont magnifiquement accompagné ce très beau Jurançon !
Très Bien +

7 cépages majoritaires reconnus sur 10 : sur un panel aussi difficile, c'est vraiment fort !

Jean-Loup
#18
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 155
  • Remerciements reçus 0

VindiciLodela a répondu au sujet : Re: Ils sont forts ces jeunes ! Confirmation

Marathon du week-end réussi, on dirait Jean Loup :D
A bientôt

Camille
#19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3295
  • Remerciements reçus 309

iceteayer a répondu au sujet : Re: Ils sont forts ces jeunes ! Confirmation

Je vois que le Charlemangne semble moins boisé qu'à l'été 2013 (que le temps passe vite!), tant mieux d'un côté. Mais vu la matière qu'il y avait, aucune raison que ça ne se fonde pas.

Et étonnant ce Chambertin 2006 chez eux. Quand tu nous l'avais servi il y a quelques temps, j'avais déjà noté cette évolution assez importante.

julien
#20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6961
  • Remerciements reçus 4817

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : CR: Les jeunes persistent et signent...

Une nouvelle dégustation samedi dernier avec la bande de copains de mon fils.
La difficulté cette fois-ci était l'effet séquence après une formidable dégustation au domaine Delaporte à Sancerre (voir CR sur son fil), un déjeuner bien arrosé et une autre dégustation dans la foulée chez Jacques Vincent, toujours aussi appréciée...
C'est parti, avec l'objectif de trouver collectivement (une seule réponse pour le groupe) au moins la moitié des cépages majoritaires ou uniques.

Champagne – Chartogne Taillet – Lettre de mon Meunier – 2010

Comme le nom de sa cuvée l’indique, il s’agit d’un 100 % pinot meunier.

La robe est assez dorée et dévoile une belle effervescence.
Le nez est relativement intense, sur un beau fruité, principalement des fruits secs, complété par des touches de champignons qui font penser à un vin plus vieux.
La bouche est franche, tendue et vineuse. Elle a du caractère et sa longue finale fait ressortir une certaine amertume qui participe à lui donner du tonus.
Le cépage était vraiment difficile à trouver en raison du très faible dosage (4 g/l).
Bien ++

Pouilly Fumé – Didier Dagueneau – Blanc Fumé de Pouilly – 2008

La robe présente un or brillant.
Le nez explose littéralement sur les fruits exotiques (principalement la mangue) puis apparaissent des notes complexifiantes d’herbe fraiche coupée.
On retrouve cette aromatique en bouche, mais moins exubérante, accompagnée d’une acidité incisive qui se transforme en minéralité sur la belle finale qui sait rester gourmande.
Un vin étonnant qui m’a fait penser à certains Cotat. Très Bien (+)
L’accord a bien fonctionné avec des rillettes de thon au poivre vert.

Côtes du Roussillon blanc – Le Roc des Anges – Llum – 2012

La robe est d’un or très marqué.
Puissant et complexe, le nez dévoile tour à tour miel, fruits blancs et minéralité allant jusqu’aux hydrocarbures.
La richesse de la bouche est équilibrée par une belle minéralité et une acidité structurantes. La finale très persistante donne une sensation sucrée.
Très bien +
Une fois encore ce vin a réalisé un superbe mariage avec un poisson cru, en l’occurrence un tartare de saumon très réussi.

Pouilly-Fuissé – Domaine Valette – Le Clos de Monsieur Noly – 2003

L’or très ambré, presque orangé, interroge sur l’identité du vin.
Très généreux et aromatique, le nez développe des senteurs de pierre à fusil, de grillé, de brioche, de fruits blancs, et même une touche d’hydrocarbure ! C’est complexe…
La bouche surprend par ses caractéristiques toutes positives mais manquant un tout petit peu de fusion pour en faire un grand vin : rondeur, sapidité, léger sucre, belle acidité, grande longueur…
Cela m’a fait penser à la cuvée E.J. Thévenet du domaine de la Bongran.
Mais un des jeunes a trouvé non seulement le cépage mais aussi l'appellation et le millésime : incroyable !
Très Bien +
Le vin a plutôt bien cohabité avec des filets de rouget à la fleur de sel citronnée (un régal !).

Saint-Joseph – Domaine Gonon – 2009

La robe est assez sombre mais moins qu’attendu, et encore jeune.
Le premier nez est animal et sur le cuir mais, malgré une aération préalable d’une heure en carafe, va évoluer dans le verre vers un beau fruité agrémenté d’épices (poivre) et d’une touche vanillée.
La bouche est charpentée, dotée d’une chair fruitée, d’une grande fraîcheur, de tanins fins et bien présents et d’une finale de longueur honnête et plus tendue.
A attendre encore un peu en toute sérénité. Bien ++
L’accord était bon avec des grignotes de poulet.

Châteauneuf-du-Pape – Clos du Mont Olivet – 2009

La robe assez sombre marque un tout début d’évolution.
Le nez est ouvert et d’une très grande finesse, sur un fruité franc et éclatant se mariant bien aux belles notes épicées.
La bouche est construite sur une matière très concentrée, une ampleur qui ne verse pas dans l’épaisseur, une chair dense et serrée. C’est capiteux mais l’acidité est suffisante pour l’équilibrer suffisamment.
A attendre quelques années pour qu’il s’assagisse mais déjà Très Bien si on n’est pas doté d’un pdf.
Il a accompagné à merveille une goûteuse terrine au foie de volaille et aux morilles.

Saumur Champigny – Clos Rougeard – Le Clos – 2009

La robe est assez sombre et relativement jeune.
Intense et complexe, le nez évoque l’animal puis des fruits noirs, des notes végétales élégantes, des touches crayeuses et fumées.
D’une très grande rectitude, la bouche étonne par sa fraîcheur, surtout pour le millésime, mais cela donne une impression d’austérité d’autant que le côté crayeux l’emporte sur le fruité (j’aime bien dans les blancs, moins dans les rouges). Heureusement le toucher est d’un grain très soyeux.
Bien +(+) en l’état mais a peut-être pâti de l’effet de séquence derrière le Châteauneuf très démonstratif, et sans doute dans une phase fermée pour son fruité.
Du coup l’accord était nettement moins réussi avec la terrine.

Corton Renardes – Domaine Remoissenet – 2009

La robe est assez claire et présente de beaux reflets tuilés d’évolution.
Très intense, sur des arômes étonnants de pierre à fusil, voire soufrés, le nez possède heureusement aussi un beau fond su la cerise, des notes de gibier et de poivre.
Toute en élégance, portée par une acidité incroyable pour le millésime, la bouche s’étire longuement jusqu’à une finale à la fine amertume.
On n’a beau pas être un pdf, on n’en apprécie pas moins ce genre de vin : Très Bien (+)
Sans compter qu’il s’est superbement accordé à un filet mignon de porc mariné aux épices (un autre délice !).

Saint-Julien – Léoville Barton – 2008

La robe est très sombre et présente encore quelques reflets légèrement violacés.
D’une belle intensité, le nez évoque irrésistiblement un Pauillac ! Fruits noirs, menthol, mine de crayon, notes vanillées, de tabac et de fumée : tout y est.
La bouche est elle aussi aristocratique (très Pauillacaine) par sa matière noble et riche, son énorme fraicheur (pour une fois le millésime y est pour quelque chose) qui sait ne pas virer à l’acidité mordante et son fruité qui reste sur le palais jusque dans la longue finale.
Très Bien +(+) pour ce vin qui en est au tout début de sa vie, pas de son apogée.
Un accord réussi, sans surprise, avec des brochettes d’agneau.

Côtes du Jura – Domaine des Marnes Blanches – Savagnin – Empreintes – 2008

La robe présente un or ambré.
Puissant, le nez exhale de beaux arômes de curry et de noix.
La bouche est très sèche, sur la noix, et conjugue parfaitement rectitude et tension.
Très Bien, comme toujours.
L’accord a été plus réussi sur un comté assez jeune que sur un comté plus vieux mais trop marqué par le sel.

Maury – Domaine des Terres de Fagayra – Op. Nord – 2011

La robe est noire et bien jeune.
Superbe de profondeur et de complexité, le nez développe des arômes variés de fruits bien noirs (mûre et cassis), de cacao, d’épices orientales…
La bouche pleine de sève impressionne par son modèle d’équilibre entre la belle liqueur, son superbe fruité et sa vivacité magnifique (vignes orientées au nord). La persistance est superlative.
Marjorie et Stéphane Gallet ont encore réussi un superbe vin : Très Bien +(+)
Il a naturellement fait un beau mariage avec des tartelettes au chocolat noir (j’en ai encore le goût en bouche !).

Au petit jeu de la découverte du cépage unique ou majoritaire, mes jeunes invités se sont montrés très bons puisqu’ils en ont trouvé 8 sur 11, avec pourtant le pinot meunier et l’association grenache gris – macabeu très difficiles à reconnaître.
Un grand bravo à eux, qui ont donc le droit de revenir l’an prochain, mais un grand bravo surtout à ma chère et tendre qui a passé sa journée en cuisine pendant que nous rendions visite aux vignerons… Mais le résultat était une fois de plus remarquable !

Amitiés oenophiles,
Jean-Loup
#21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83023
  • Remerciements reçus 8594

oliv a répondu au sujet : Les jeunes persistent et signent...

Avec une jeunesse dotée d'une éducation de palais pareille, l'avenir est assuré !

Bravo Jean-Loup, quelle sélection ! (tu)
#22

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1401
  • Remerciements reçus 250

jclqu a répondu au sujet : Les jeunes persistent et signent...

ET bien, très jolie sélection !
Quelle moyenne d'age ont "les jeunes" ?

JC
LPV Lutèce
#23

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4226
  • Remerciements reçus 1622

LADIDE78 a répondu au sujet : Re: Les jeunes persistent et signent...

Jean loup , merci et bravo pour ton CR et le choix des vins (tu), les jeunes ont pu découvrir , à travers cette dégustation , la diversité des régions , des appellations , des cépages , etc... excellant apprentissage pour les papilles et le palais , pour tous ces jeunes , très belle culture et approche du vin

didier:)-D

Mal- voyant depuis 29 ans et passionné de vins comme vous tous
#24

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6961
  • Remerciements reçus 4817

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : Re: Les jeunes persistent et signent...

Quelle moyenne d'age ont "les jeunes" ?

Le problème c'est qu'ils ont un an de plus chaque année...
Mais comme moi aussi, ils sont toujours jeunes pour moi !;)

Ils ont tous entre 32 et 34 ans.
Pareil pour Samuel, rencontré pour la première fois ce dimanche et tout aussi bon dégustateur.
Mais avec Florent, Camille et Julien, qui étaient à cette dégustation de dimanche, on descend largement sous les 30 ans !

Jean-Loup
#25

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1401
  • Remerciements reçus 250

jclqu a répondu au sujet : Re: Les jeunes persistent et signent...

Ah d'accord, ils ne sont plus "si jeunes que ça". (je pensais autout de 20 ans)

En tout cas, là, ils sont à bonne école comme on dit (tu).

Les dossiers d'inscriptions, on les chope comment ?
(:P)

JC
LPV Lutèce
#26

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 442
  • Remerciements reçus 238

Lomax a répondu au sujet : Re: Les jeunes persistent et signent...

Y'a une liste d'attente intégrer la bande de copain de ton fils? B)

Harry, ancien Turons, ancien Orléanais, nouvellement Varois
#27

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6961
  • Remerciements reçus 4817

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : Re: Les jeunes persistent et signent...

Les dossiers d'inscriptions, on les chope comment ?

Y'a une liste d'attente pour intégrer la bande de copains de ton fils?

Je crains que ce ne soit complet. Ils viennent à 10 chaque année, mais parmi une liste qui doit être entre 12 et 15.
Au-dessus on est serré dans ma cave (12 avec ma chère et tendre) :( et on n'a plus assez dans le verre pour apprécier chaque bouteille... ;)

Jean-Loup
#28

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3403
  • Remerciements reçus 810

didierv a répondu au sujet : Re: Les jeunes persistent et signent...

Tu avais invité la fine fleur des orléanais

Didier
#29

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • milleret jean luc
  • Hors Ligne
  • Cet utilisateur est bloqué
  • Messages : 3980
  • Remerciements reçus 2

milleret jean luc a répondu au sujet : Re: Ils sont forts ces jeunes !

"" et on n'a plus assez dans le verre pour apprécier chaque bouteille... winking smiley ""

Il va falloir investir dans le " MAGNUM " mon cher ami !!
#30

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck