Nous avons 2712 invités et 77 inscrits en ligne

Les amis, c'est la vie !

  • Messages : 307
  • Remerciements reçus 0

Eric C a répondu au sujet : Re: Les amis, c'est la vie !

Super CR !
Pour les Tessons, vous êtes sûrs d'avoir bu le même vin ? A lire vos commentaires respectifs, il y a de quoi en douter :)
#961

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6612
  • Remerciements reçus 3676

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : Re: Les amis, c'est la vie !

Pour les Tessons, vous êtes sûrs d'avoir bu le même vin ? A lire vos commentaires respectifs, il y a de quoi en douter :)

Je me suis posé la même question d'autant qu'il est rare qu'Oliv et Laurent ne soient pas d'accord. De plus je ne vois pas comment celui-ci a pu signaler un nez réduit d'allumette, grillé façon Coche et en même temps évoquer La Grange des Pères.

Jean-Loup
#962

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26023
  • Remerciements reçus 826

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Les amis, c'est la vie !

De plus je ne vois pas comment celui-ci a pu signaler un nez réduit d'allumette, grillé façon Coche et en même temps évoquer La Grange des Pères.

Moi ça ne m'étonne pas, il suffit de savoir où Laurent Vaillé a appris à faire du blanc... ;)

Luc
#963

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 81747
  • Remerciements reçus 7160

oliv a répondu au sujet : Re: Les amis, c'est la vie !

Si c'est de toi, Oliv, chapeau !


Ben oui, c'est de moi mais j'ai aucun mérite. Avec des muses pareilles, la plume glisse toute seule sur le papier... B)

Pour les Tessons, vous êtes sûrs d'avoir bu le même vin ? A lire vos commentaires respectifs, il y a de quoi en douter


Ça, c'est notre spéciale avec l'Enzo et la raison pour laquelle je ne lis jamais ses notes avant d'écrire les miennes.
Soit on goûte pareil à en croire que l'un a copié sur l'autre, soit on diverge tellement que c'est à se demander si on a bu le même vin.

Un grand classique entre nous sur certains bourgognes qu'il aime peu boisés et exotiques et moi classiques et un peu sur la réduction, sur les châteauneuf costauds-poilus qu'il sirote à la Gilbert Sellman pendant que moi j'hyperventile et me décroche la mâchoire.
Le pompon étant décroché sur les vins du beaujolais où le grand écart entre nous est un truc façon Vandamme à se péter les adducteurs... :D

Et c'est là que l'aveugle prend tout son intérêt, aussi ludique pour les engueulades qu'il permet qu'instructif sur ses goûts personnels pour leur cohérence ou incohérence.
Et dans le cas de Pélusse et de la Grange des Pères, à ce niveau là, c'est plus de la cohérence, c'est du vice ! B)-

Oliv
#964

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 81747
  • Remerciements reçus 7160

oliv a répondu au sujet : Re: Les amis, c'est la vie !

De plus je ne vois pas comment celui-ci a pu signaler un nez réduit d'allumette, grillé façon Coche et en même temps évoquer La Grange des Pères.


C'est une fois que j'ai évoqué un Languedoc blanc et que l'autre animal de Pélusse a tiré sa tronche de sphinx que l'Enzo a conclu : "alors dans ce cas, c'est GDP blanc".
J'étais le seul autour de la table à ne pas partir une seconde en Bourgogne...
Il goûte bien, cet Enzo, décidément... B)

Après, comme le rappelle Luc, Laurent Vaillé a fait ses classes chez JF Coche donc les notes de réduction sur son blanc sont assez classiques (et un nouveau sujet de discordes entre la bande de punks et moi... (:P)).
#965

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6612
  • Remerciements reçus 3676

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : Re: Les amis, c'est la vie !

Non content de faire des CR extra-ordinaires, Oliv prend le temps de répondre de façon détaillée et argumentée à nos questions pernicieuses... (:D

Jean-Loup
#966

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1561
  • Remerciements reçus 1165

leteckel a répondu au sujet : Re: Les amis, c'est la vie !

sur les châteauneuf costauds-poilus qu'il sirote à la Gilbert Sellman pendant que moi j'hyperventile et me décroche la mâchoire.

:D...j'imagine la scène !!!

Arnould.
#967

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 81747
  • Remerciements reçus 7160

oliv a répondu au sujet : Re: Les amis, c'est la vie !

Non content de faire des CR extra-ordinaires, Oliv prend le temps de répondre de façon détaillée et argumentée à nos questions pernicieuses...


Manquerait plus que ça ! :)
On est tous sur LPV pour échanger, ça fait partie du plaisir !
Si je veux faire le kéké en exhibant des tableaux de chasse, j'ouvre un blog.

Oliv
#968

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11631
  • Remerciements reçus 1693

jean-luc javaux a répondu au sujet : Re: Les amis, c'est la vie !

Si je veux faire le kéké

V'là-t'-y pas qu'il va nous piquer le monopole du kéké, maintenant!
Non mais, kéké, c'est LPV-BW: :D


jlj
#969

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 296
  • Remerciements reçus 43

jimmycrackcorn a répondu au sujet : Re: Les amis, c'est la vie !

Super CR, Oliv. Par contre, j'ai un agneau qui mijote depuis trois heures, et en voyant tes photos j'ai soudain très envie de goûter les calamars au chorizo. Merci de nous faire voyager et rêver sur ce site.

Simon
#970

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 81747
  • Remerciements reçus 7160

oliv a répondu au sujet : Re: Les amis, c'est la vie !

Je te confirme que c'était aussi délicieux que ça en a l'air.
Un mariage d'amour, calamars et chorizo ! (:D
#971

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1558
  • Remerciements reçus 45

crossbow a répondu au sujet : Re: Les amis, c'est la vie !

Cette GDP 2003 fait vraiment envie :)
#972

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 593
  • Remerciements reçus 1

Aladin0611 a répondu au sujet : Re: Les amis, c'est la vie !

on peut tout de même nuancer...
J'ai rencontré des meursault 1C 2005 stridents et cristallins qu'oliv n'aurait pas situé au bord de la Méditerranée

al
#973

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5943
  • Remerciements reçus 1256

Marc C a répondu au sujet : Re: Les amis, c'est la vie !

Aladin0611 écrivait:
> on peut tout de même nuancer...
> J'ai rencontré des meursault 1C 2005 stridents et
> cristallins qu'oliv n'aurait pas situé au bord de
> la Méditerranée

Tout dépend si ça sentait la sardine ou pas :D

Marc
#974
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18002
  • Remerciements reçus 1727

mgtusi a répondu au sujet : Re: Les amis, c'est la vie !

Un mariage d'amour, calamars et chorizo ! (:D

Ca me rappelle l'histoire du roi Calmar qui disait "celui qui aura le tentacule de ma fille n'est pas encornet !"

Michel
#975

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 81747
  • Remerciements reçus 7160

oliv a répondu au sujet : Re: Les amis, c'est la vie !

Les amis, c'est la vie !

On dirait le sud, le temps dure longtemps


Tous les grands sportifs le savent ! L'important pour durer, c'est la RÉ-CU-PÉ-RATION ! B)

Regardez les footeux ? Après le match bouclé, un tour de stade enfilé ! Les cyclistes ? L'Alpe d'Huez à peine franchie et on les remet en danseuse.
Donc pour pas perdre le rythme et éviter les courbatures des entournures et les crampes d'estomac distendu, rendez-vous était rapidement pris dans un de ces petits coins secrets au ras de l'eau comme Marseille en comporte encore et où en quelques mètres d'escalier, on sort du tumulte de la ville pour se fondre dans une ambiance à part, toute en lenteur ilienne et à l'intimité marine quasiment envoûtante.

L'accent y est sans restriction chantant, les couleurs aussi chamarées que les odeurs y sont publiques, comme véhiculant à l'extérieur des foyers toute la magie d'un grand sud épicé.
La mer y vient doucement lécher les rives de ports aux dimensions microscopiques dans des tableaux qu'on croirait figés dans un temps que Pagnol a su si bien décrire.
Le brouhaha de la ville est à l'étage au dessus, le temps se ralentit, l’appétit s'accélère...

Avec un grand plaisir, je retrouve mon duo magique, une paire de copains capables de vous mettre le feu et qui va droit au but, nos légendaires Al' et Robert accompagnés de leurs épouses.
Pas besoin de vous dire que tout est en place pour un nouveau beau moment...

A table !




Étape IV : Vacances, peuchère, la diète à la marseillaise !




Domaine du Paternel, Cassis, 2014
Bouillabaisse chez Fonfon

Robe jaune paille.
Nez ouvert, assez facile, avec beaucoup de fruits (agrumes, pêche), un peu trop même car il en devient entêtant.
La bouche est rondouillarde aux entournures, souple et sans grande réserve de puissance, d'une présence un peu large qui manque de rebond et de relance à mon goût.
La finale joue sur sa gourmandise de fruit mais s'effondre assez vite.
Honnête, sans plus.




Clos Culombu, Corse Calvi, 2014

Robe jaune paille.
Nez très sympathique, joli compromis fin de notes de peaux d'agrumes, de fleurs blanches et d'une touche minérale qui lui donne de l'allure. Un petit trait végétal semble enrober le tout.
L'attaque en bouche est tranchante, construite autour d'une acidité salivante qui lance bien le vin. La suite est moins enthousiasmante, comme si une petite limite de maturité pour garder de la fraicheur créait un point de verdeur qui bridait la capacité du vin à gagner de la puissance pour se relancer.
La finale traçante et à l'aromatique fraiche, quoique pas interminable, s'accordait toutefois très bien avec notre parrillada de poissons.
Un joli vin pas prétentieux.




Domaine Thibaud Boudignon, Anjou, 2012

Robe sur un léger doré.
Nez marqué par un boisé de jeunesse assez généreux. L'aération dans le verre libère de jolies senteurs d'un léger exotisme puis un petit végétal sympathique.
L'ensemble, ouvert sans préparation, n'est pas vraiment en place et part un peu dans tous les sens sans pour autant donner de mauvaises impressions.
La bouche est en revanche d'une richesse parfaitement maitrisée, sur une matière dense et grasse à la fois tranchée par une superbe acidité, d'une jeunesse brute qui doit se polir pour gagner en définition et en cohérence de trame.
L'élevage trop perceptible en l'état doit pouvoir se fondre dans cette matière bien née qui possède beaucoup de tenue et de potentiel.
A attendre, avec une certaine sérénité, je pense.

Merci Julien ! :)-D




Domaine d'Elise, Chablis, 2014

Robe très claire, sur le gris vert.
Nez simple mais sympathique, assez fidèle aux canons de l'appellation, sur la croute de fromage et les fleurs blanches.
La bouche en revanche m'a semblé simplette, un peu diluée, sur une acidité qu'une matière trop lègère peine à compenser.
L'ensemble se boit comme un vin de soif léger mais manque quand même de fond pour présenter plus d'intérêt.
Un peu décevant.




Oh Bonne Mère !

Alors que l'on s'accorde un petit break au milieu de ces semaines d'agapes et de plaisirs gourmands, y'a comme un hic au moment d'aller à la plage...

Oui ok, d'accord, on est blanc comme des culs et on nous voit arriver de loin, nous les parigots au teint de bidet souffreteux au milieu des méridionaux cuits comme des steaks et qui campent sur le sable depuis plusieurs semaines.
Mais c'est pas là que ça coince, non...

Euh, chérie, t'as fait bouillir le linge avant de partir ou quoi ?! C'est pas possible, y'a mon moule-sboub qu'a réduit de 2 tailles depuis l'an dernier !?! On dirait Christian Clavier en version pas bronzé, y'en a plus dehors que d'dans ?! :X
Comment ça, j'ai 30 kilos de plus que lui à la base et 5 supplémentaires par rapport à l'an dernier !!
Bon, ben, te fâche pas, j'ai rien dit alors...

Ah mince, j'me demande bien où j'ai attrapé ça, moi ? :S

Afin de ne pas en rajouter, j'ai donc fait gaffe tout le séjour à ne pas faire d'abus, veillant par dessus tout à ne pas m'étrangler avec une arête.
Car d'après une légende urbaine locale que m'avait racontée Alain un soir de causerie à la cabane, parait que dans les environs, les sardines ont une dangereuse tendance à boucher le vieux p... B)

C'est donc après une semaine de verdure sans fromage ni dessert qu'on quitte Marseille dotés d'une sveltesse d'adolescent et d'un bronzage vanille fraise à faire se gondoler un glacier italien.

En route pour chez l'Enzo !

Oliv
#976

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18002
  • Remerciements reçus 1727

mgtusi a répondu au sujet : Re: Les amis, c'est la vie !

Euh, chérie, t'as fait bouillir le linge avant de partir ou quoi ?! C'est pas possible, y'a mon moule-sboub qu'a réduit de 2 tailles depuis l'an dernier !?!

Coquin de sort !

Michel
#977

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4277
  • Remerciements reçus 45

o_g a répondu au sujet : Re: Les amis, c'est la vie !

Quand quelques calories en stock servent l'inspiration avec autant de talent pour produire un texte aussi bidonnant, on ne peut que te souhaiter de prendre des tours de taille !

O.
#978

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18002
  • Remerciements reçus 1727

mgtusi a répondu au sujet : Re: Les amis, c'est la vie !

Et les photos des Goudes et du vallon des Auffes !

Michel
#979

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5119
  • Remerciements reçus 1339

Olivier Mottard a répondu au sujet : Re: Les amis, c'est la vie !

Euh, chérie, t'as fait bouillir le linge avant de partir ou quoi ?! C'est pas possible, y'a mon moule-sboub qu'a réduit de 2 tailles depuis l'an dernier !?! On dirait Christian Clavier en version pas bronzé, y'en a plus dehors que d'dans ?! :X

Oliv


"Azur, nos bêtes sont bondées d’un cri, je m’éveille songeant aux fruits noirs de l’amibe dans sa cupule verruqueuse et tronquée
... Saint-John Perse."



B)-

Olivier
#980
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11631
  • Remerciements reçus 1693

jean-luc javaux a répondu au sujet : Re: Les amis, c'est la vie !

Oliv, il devrait nous sortir un bouquin sur les agapes Lpviennes diverses auxquelles il a participé.
Succès garanti!

L'info principale de cet épisode méditerranéen de la saga des "amis c'est la vie", et qui ne devrait pas être en faveur du développement touristique de l'endroit, c'est que les vins de Coche n'ont pas l'être d'être parvenus jusqu'à la cité phocéenne... :D

jlj
#981

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 81747
  • Remerciements reçus 7160

oliv a répondu au sujet : Re: Les amis, c'est la vie !

Les amis, c'est la vie !
On dirait le sud, le temps dure longtemps


Pendre l'Enzo, avouez-le, bande de coquins, vous en avez tous rêvé, hein ? >:D<

Alors que notre petit séjour sudiste avait au départ comme point de pivot central la crémaillère des d'Aviolo, la vie, toujours prompte à vous glisser une peau de banane sous les guitares juste avant le concert, en a décidé autrement, nous obligeant à reporter ces ripailles collectives à une date ultérieure.

C'est qu'on se réjouissait pourtant tous de fêter ce nouveau départ pour nos amis, ouvrant des horizons tant souhaités et abandonnant sans regret leur précédent aquarium, un truc à vous faire pousser des algues sous les bras ou à troquer son pyjama pour un scaphandre tellement c'était humide.
Étant dans les parages, c'est à dire bien moins loin que quand on est rentré et même si la cité Phocéenne n'est pas totalement la banlieue de son homologue gardoise, il n'était pas question de laisser les copains de PACA accrocher le Lolo à un nœud coulant avant moi ! :D

Quand je vois le niveau de cuisine que Fio était capable de sortir dans sa cellule nord coréenne précédente, je crois que j'ai bien fait de faire de la place avant le repas, moi !
Mon Lolo, je te le dis, va falloir que tu en fasses, des pas chassés en fond de cour pour évacuer les kilos qui vont débarquer car avec un outil de combat pareil, on va pouvoir inscrire la patronne à un Dîner plus que parfait !

Allez, en piste !


Et je sais pas si c'est le repos, la diette à la marseillaise ou le passage à la Bonne Mère mais ce soir là, j'avais le shining ! B)



Étape V : Crémaillère reportée, plaisirs gourmands à l'arrivée


Dr Loosen, Bernkasteler Lay, Riesling Eiswein, 2002
AP 43-03. 50 cl.

Oliv
Robe ambre cuivrée aux reflets fluo vert.
Très beau nez généreux et attirant, sur l'orange, le safran, de belles senteurs de miel.
L'attaque est sirupeuse à souhait, sur une richesse sucrée qu'une splendide acidité vient immédiatement mobiliser pour créer un point d'équilibre délicieux.
L'ensemble, par delà sa richesse, est tonique et frais, sur des goûts d'agrumes confits et de tarte tatin bien caramélisée.
La finale est généreuse et d'une totale franchise, hyper facile à boire et sans aucune lourdeur malgré sa richesse.
Très bon !

Enzo
Superbe nez de marmelade d'orange, de miel, de vanille, de botrytis. C'est doux, charmeur et pur.
La bouche est riche mais aérienne et suave à la fois. Une superbe acidité tient le sucre abondant le tout dans une perception de grande fraicheur et douceur conjuguées. La salivation est active sur les agrumes jusqu'à la finale sur de superbes notes de thé.
Un vin délicieux sans aucune lourdeur.
Très Bien +.



Domaine Comte Abbatucci, Faustine Vieilles Vignes, 2012

Oliv
Robe pourpre très claire, presque rubis.
Nez ultra délicat, fruité, élégant, sur les petits fruits rouges, la groseille, la grenade, la myrtille fraiche et une petite pointe épicée. Quel charme !
Attaque légère, sur une matière délicate, un peu fragile et qui, une fois une jolie tension et pureté aromatique passées, s'abime un peu dans une certaine amertume.
L'ensemble est agréable mais manque un peu de jus et de fond pour porter plus loin ces jolis goûts croquants de fruits frais.
La finale est marquée d'une présence tannique assez ferme et d'amers qui lui font perdre en gourmandise.
Joli vin mais moins exaltant que le délicieux 2011 découvert chez Laurent l'an dernier !
A suivre.

Enzo
Nez délicat et charmeur sur la grenadine, les épices, la cerise. C'est plein de fruits purs et élégants. Très joli nez de vin jeune du style du domaine.
La bouche est plutôt souple, sudiste, délicate et solaire. L'équilibre est là avec des amers un peu hauts qui rendent le vin un poil plus austère qu'à l'habitude mais le joli gras et la matière aérienne et peu dense se marient bien jusque dans la finale de longueur correcte épicée.
Très bon. Bien ++/Très Bien.



Domaine Louis Michel, Chablis 1er Cru Forêts, 2010

Oliv
Robe jaune grisé très claire.
Beau nez jeune et pur, très classique, sur le praliné, le citron, les fleurs blanches et de jolies senteurs végétales entre la menthe et la fougère.
Bouche impeccablement construite, sur une belle matière rythmée par une superbe acidité mûre et fraiche.
Les goûts sont purs, sur le citron confit et le vin se relance avec beaucoup de tonus grâce à des amers de grande qualité.
La finale est pleine, encore un peu comprimée par sa jeunesse mais rien à dire, c'est de la très belle ouvrage.
Un vin délicieux, à attendre sûrement encore un peu afin qu'il gagne en complexité.
Très bon ! (tu)

Enzo
Nez chablisien en diable sur les agrumes, le pralin, la roche mouillée puis un côté crémeux. Ça reste simple et jeune mais agréable.
La bouche est pleine soutenue par un joli gras, une impression de densité sur un superbe équilibre plein d'énergie.
C'est large autant que droit, ne manque pas de gourmandise jusque dans la finale persistante sur les agrumes qui s'étire longtemps. Superbe chablis.
Très Bien +.



Domaine Louis Sipp, Riesling, Grand Cru Osterberg, 2007
Tomates Fionarella

Oliv
Robe jaune paille.
Nez bizarre, un peu terne, entre deux âges (?), sur un léger pétrole mais surtout des notes de vieux meuble (encaustique, un peu de poussière) qui manquent de fraicheur.
Bouche puissante, sur une matière dense et pourtant élancée tranchée par une belle acidité et surtout des amers assez nets qui l'étirent fortement.
L'aromatique reste en revanche assez terne, ce qui crée une forme d'austérité qui limite mon plaisir.
La finale est salivante mais un peu sévère, par son tranchant muet qui lui donne un côté un peu glacial.
A revoir.

Enzo
Nez complexe sur l'empyreumatique, le fumé, la cire, mentholé, les agrumes. J'adore.
La bouche est gourmande, confortable avec un très léger SR sachant que le vin se goute bien sec.
Le volume est conséquent et bien qu'il soit dans une phase avec peu de fruit, son équilibre avec sa belle acidité relance bien la matière jusque dans la longue finale sur le miel. J'aime beaucoup.
Très Bien (+).



Domaine Castagnier, Charmes Chambertin, 2007
Friand de lieu noir à la truffe, risotto et beurre rouge

Oliv
Robe grenat assez foncée.
Nez immédiatement très élevé, sur le yaourt, un boisé cacaoté qui écrase un ensemble pourtant sympathique de petits fruits rouges. L'aération ne fera que renforcer cette impression.
Bouche immédiatement très nerveuse, sur une attaque serrée par une acidité forte qui lance un volume agréable qui présente un jus franc à qui il ne manque qu'un peu de chair pour dépasser ce petit côté pointu. L'aromatique reste fidèle aux impressions du nez, sur un joli fruit parasité par un élevage qui ne s'intègre pas vraiment.
La finale se décharne un peu, l'acidité prenant le pas sur le corps du vin en créant un point de dureté.
Bien.

Enzo
Nez de cacao, de caramel, de cerise, réglissé avec un boisé trop insistant.
La bouche salivante est assez tendue dans un beau volume global avec une acidité assez haute mais la sucrosité et les effluves d'élevage dégradent le naturel et le caractère du vin si bien qu'on se demande si la matière n'était pas un peu légère pour recevoir un tel élevage.
Finale de longueur correcte sur les fruits rouges.
Bien +.


Paris Brest maison (mon boulanger devrait faire un stage chez Fio... (:P) )




Domaine Daniel Bouland, Chiroubles, 2013

Oliv
Robe pourpre bleuté très jeune.
Nez lui aussi très jeune, primaire, sur les fruits noirs (cassis, myrtille, le végétal, une note un peu lactique et un côté un peu piquant (volatile ?) qui me chatouille les naseaux.
Je trouve la bouche raide, sur une acidité forte qui me cisaille le palais. Peut-être le vin est-il servi un peu frais mais je n'arrive décidément pas à accrocher malgré un joli fruit.
La finale stricte ne m'apporte aucun plaisir et je préfère refiler mon verre à Lolo.

"Quand on peut faire plaisir et que ça débarrasse", merci M. Mortez, épisode 1 ! (:P)



Domaine Coche Dury, Meursault, 2009
Moules au safran

Oliv
Robe jaune paille légèrement grisée.
Nez assez monolithique, très, trop jeune, marqué par son élevage, où les notes de beurre et de léger grillé masquent des senteurs florales et d'agrumes (citron, orange).
La bouche est construite en deux temps, attaquant sur une générosité suave d'une richesse presque solaire si n'était la présence d'une superbe acidité qui vient éviter tout effet de lourdeur statique. Une fois posé sur la langue, le vin prend son envol dans un ensemble d'une puissance certaine et encore un peu brute.
La capacité de relance et de tenue est très importante même si l'ensemble doit encore évoluer pour s'affiner et gagner en complexité aromatique.
La finale n'en reste pas moins d'un impact certain. Très chouette accord sur le plat.
A revoir avec grand intérêt, car en l'état, c'est trop jeune !

"Quand on peut faire plaisir et que ça débarrasse", merci M. Mortez, épisode 2 et échange de bons procédés ! Raboule ton verre, l'Enzo ! :D

Enzo
Nez grillé, beurré, boisé, monolithique et presque écœurant. On cherche le fruit.
La bouche est fraiche, gourmande, très bien équilibrée, de beau volume et assez riche pour un vin du domaine.
L'énergie est au rendez-vous grâce à la belle tension jusqu'en finale sur les agrumes et toujours ce grillé qui gâche un peu mon plaisir.
Bien ++.



Épilogue : Omnes viae, Alam ducunt !



Le Mucem, le Vieux Port et Notre Dame de la Garde


Dans les itinéraires oenotouristiques de l'Oliv en congés, il n'est qu'une loi inéluctablement vérifiée : tous mes chemins mènent à l'Al ! :)-D

Donc avant de remonter vers les cahiers à spirale et les plumes Sergent Major, arrêt obligatoire à la maison du bonheur !



Domaine Coche Dury, Corton Charlemagne, 2007
Seiches à la provençale

Robe dorée avec un début d'évolution.
Nez serré, peu expressif, qui mettra le temps du repas à se départir de ce que nous identifions comme du soufre pour révéler un ensemble assez austère, sur de légères notes de fleurs blanches matinées de fumée et d'une petite pointe végétale. Quelque chose me dit qu'un petit coup de carafe ne lui aurait pas fait de mal.
La bouche en revanche est immédiatement assez impressionnante ! D'évidence issue d'un millésime qui n'est pas de haute maturité, l'attaque acide vous décollant de votre chaise, c'est la puissance remarquable qui s'exprime pour l'enrober qui constitue un vrai tour de force.
Le vin construit autour de cette acidité salivante énorme n'impose en effet jamais aucune morsure ni effet de stridence et se prolonge dans de jolis goûts d'agrumes. Sa tenue de bouche verticale et ascendante qui impacte longuement le palais de sa puissance est absolument remarquable.
Très beau. (tu)
Ne pas hésiter à l'aérer généreusement si l'envie irrésistible d'une ouverture se fait sentir.

A noter, un bouchon d'une perfection absolument sidérante !! ::o



Domaine Forey Père & Fils, Echézeaux, 2001
Côte de bœuf, sauce cèpe

Superbe robe profonde et brillante, sur un beau grenat bordeaux.
Nez noble et riche, posé, sur un bouquet complexe, sur le thé noir, le sang frais, des notes de fruits rouges compotés et une pointe d'olive épicée qui m'évoque furieusement une syrah du Rhône nord. Ensemble très classe !
L'attaque est juteuse, presque riche, sur une matière puissante qui emplit bien la bouche, sur de jolis goûts de fruits rouges un peu épicés.
Les choses se gâtent à compter du milieu de bouche qui se resserre considérablement autour de tanins féroces qui mâchent littéralement les gencives.
La finale est totalement bridée par cette dureté que même la viande et la sauce succulentes ne parviennent pas à éponger.
Bon à très bon mais je ne pense pas que cette masse tannique se fonde un jour.
Un pinot pour palais de costaud !




Des souvenirs pour affronter la grisaille à venir !

Bon ben, c'est pas tout ça mais si cette rubrique témoigne que les bons moments ont toujours une faim à leur niveau, il est néanmoins temps de reprendre la route et retrouver la grisaille comme un genre de bouchons beaucoup moins sympathique que ceux qu'on dégoupille habituellement avec les Alamis...

Triloulou, triloulou...

Les copains, Monique et Al' en tête, pour tous ces beaux moments et une nouvelle fois, que ça en deviendrait gênant si vous n'étiez ceux que vous êtes pour nous : un ÉNORME merci !

A très vite à tous pour les olives !

Les amis, c'est la vie !

Oliv
#982

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 81747
  • Remerciements reçus 7160

oliv a répondu au sujet : Re: Les amis, c'est la vie !

Les amis, c'est la vie !
Session d'automne



Déjà un an que nous nous retrouvions pour la récolte des olives en cet endroit si cher à nos cœurs et à qui nous devons déjà tant de bonheurs et de grands souvenirs.
Alors que l'an passé, la récolte avait été intégralement détruite par les drosophiles, cette année et alors que j'anticipe de quelques heures mon arrivée chez Monique et Alain, c'est avec plaisir que je constate que si les oliviers ne croulent pas sous les fruits, la vendange sera quand même respectable et que les copains pourront éliminer les calories accumulées pendant le séjour et conserver ainsi cette ligne de cure-dents affutés qui les caractérise.

Malgré l'effroi provoqué par les attentats qui ont ensanglanté Paris il y a seulement quelques jours et le poids de mauvaises nouvelles qui s'accumulent et qui nous rappellent combien ces instants sont précieux, on tentera de mettre un mouchoir sur nos inquiétudes et de profiter encore plus à fond qu'à l'accoutumée du week-end qui nous est offert.

En piste !





Cuisses de grenouilles à la provençale





Domaine Coche Dury, Puligny-Montrachet, Les Enseignères, 2009

Robe jaune paille très peu teintée.
Beau nez franc et agréable, sur les fleurs blanches et le zeste d'agrumes.
Bouche d'un impeccable équilibre, sur une jolie matière pleine parfaitement tranchée par une belle acidité.
L'ensemble est d'une parfaite tenue et fraicheur, d'une grande précision aromatique qui le rend facile et gourmand.
Belle finale franche et salivante.
Très bon !



Calamar sauce américaine




Escargots à la catalane





Château Bahans Haut-Brion, Pessac Léognan, 2005

Oliv
Robe sombre, sur un bordeaux encore bleuté.
Nez assez jeune et ferme, sur les fruits noirs, un boisé plutôt puissant enrobé d'une note iodée qui le rend un peu austère.
Joli volume en attaque, sur une matière généreuse encore assez concentrée, presque trop en l'état car l'ensemble manque de délié et d'évidence d'expression.
L'aromatique encore jeune, sur un boisé net et la finale encore ferme confirment que ce vin mérite encore d'être attendu.
Pas forcément beaucoup de plaisir en l'état mais le vin a du potentiel.
A revoir.

Enzo
Nez assez austère sans fruit qui parait pourtant jeune, sur le bois exotique, vanillé, élevé avec quelques fruits noirs à l'aération.
La bouche est assez dense, riche mais possède aussi un élevage bien présent sur des notes de cassis et avec des tannins de bois durs.
Le volume est correct tout comme la persistance finale mais le plaisir reste limité à ce stade, bien que le vin posséda des qualités certaines. Heureusement que le millésime est de qualité.
Bien +(+).




Domaine Trapet Père et Fils, Chambertin, 1997

Oliv
Robe évoluée, sur un grenat tirant sur la rouille.
Nez discret, un peu serré, sur la framboise, le foin et un petit végétal. L'ensemble reste étriqué.
Bouche très tendue, sur une attaque d'une grande acidité qu'une matière pourtant d'une bonne densité peine à compenser.
Goûts curieux d'olive verte et de bois de la même couleur.
Volume vineux mais qui reste acéré, manquant d'enrobage et de chair pour apporter un réel plaisir.
Finale un peu aride, à la sévérité certaine.
Assez peu de plaisir et aucune idée si et comment ce vin assez austère peut encore évoluer.

Enzo
Nez assez mutique au départ, peu aromatique qui va finir par délivrer des notes terreuses, de framboise et un peu plus de profondeur.
La bouche est fraiche et tendue, de gros volume avec une touche végétale. La fermeté est aussi étonnamment présente sur un vin aussi âgé et bien qu'il y ait un gras suffisant pour rendre le toucher confortable, ça manque de gourmandise.
C'est long, épicé, mais je n'ai aucune idée de son évolution. Il y a toutefois clairement du vin.
Bien ++/Très Bien.




Domaine Trapet Père et Fils, Chambertin, 1983

Oliv
Robe extrêmement claire, œil de perdrix.
Superbe nez ultra complexe, au bouquet noble et ample, délicieux compromis entre notes grillées torréfiées d'évolution et des senteurs de roses et de fleurs séchées d'une extrême élégance.
Bouche délicieuse de volupté, sur une matière pleine et suave, au toucher sphérique et doux d'une grande facilité.
Une belle acidité apporte la trame et fraicheur nécessaires à porter le vin et lui permettre de développer et d'étirer sa structure soyeuse et gourmande.
Très belle finale aux tanins totalement fondus, tout en précision aromatique et en délicatesse.
Superbe vin, d'une grande finesse ! (tu)

Enzo
Le nez est délicat avec quelques notes de réduction tenaces. Des notes de peau de poulet grillé, métalliques se confrontent avec des notes florales de rose et un fruit qui n'est pas absent.
La bouche est très suave, glissante, glycérinée même, on perçoit un bel extrait sec. Les tannins sont fondus avec la même délicatesse qu'au nez mais le vin fait preuve aussi d'une très belle énergie avec encore plein de fruit, dans un beau volume. La finale est persistante sur les épices douces.
Un vin qui apporte beaucoup de plaisir.
Très Bien +.



Thon rouge, sauce vin rouge




Domaine Trapet Père et Fils, Chambertin, 1985

Oliv
Robe très claire, sur un léger orangé.
Nez plus dense et riche que le 1983 mais moins généreux et fin, sur les épices, toujours ces belles notes de rose, un côté foin très agréable.
La bouche est beaucoup plus jeune, avec une vraie structure là où le 1983 confinait à l'évanescence, sur une matière à la densité certaine bien maitrisée par une acidité tonique et à la réserve de puissance certaine.
L'ensemble possède une belle ampleur, sur une concentration plus richement dotée que son prédécesseur et qui lance une belle finale précise et racée, sans aucun début de fatigue, sur des tanins de grande classe.
Très beau !

Enzo
Ouvert au débotté, quelques arômes de réduction grillé, de pétard laisseront place rapidement à un nez ultra séducteur sur les agrumes, l'orange sanguine, la rose ainsi qu'un trait vert des plus agréables. L'ensemble est précis et fait beaucoup plus jeune que le 83.
La bouche est fraiche dès l'attaque, sa densité est d'un autre niveau, on sent une jeunesse encore affirmée pour ce trentenaire.
C'est très gourmand, plein, aux tanins assez suaves bien qu'encore perceptibles, à l'ensemble particulièrement juteux.
Le fruit est omniprésent, c'est très long sur la finale, vraiment une superbe bouteille digne de l'appellation.
Très Bien +/Excellent.



Canard aux olives
Un délice absolu ! A en lécher son assiette ! (:D





Paul Janin & Fils, Moulin à Vent, Clos du Tremblay, 2003

Oliv
Robe douteuse, sur un marron rouille.
Nez affreux, totalement oxydé, sur le bouillon Kub, le vieux cuir mouillé.
Bouche creuse, à l'acidité et à l'amertume rébarbatives.
Aucun plaisir possible.
Paix à son âme.

Enzo
Nez acidulé, de pomme, lactique, qui semble oxydé.
La bouche est ferme, dure, médicamenteuse avec des amers prononcés.
Pour l'avoir bue plusieurs fois, la bouteille est manifestement touchée, je penche pour des bretts.
ED



Domaine de la Grange des Pères, Vin de Pays de l'Hérault, 1999

Oliv
Robe assez sombre, sur un grenat qui tire sur le bordeaux.
Nez assez serré, sur le chocolat, la tapenade, une petite note d'évolution automnale, sur les feuilles mortes.
Bouche stricte, sur une acidité ferme et une matière qui manque d'enrobage et de générosité pour se présenter de manière plus confortable.
L'aromatique assez discrète, comme un peu fatiguée n'aide pas à donner de l'allant au vin.
Finale un peu sévère mais qui répond plutôt bien au délicieux canard aux olives.
Pas folichon.

Enzo
Nez de cacao, d'olive, de vanille avec un peu d'acétate dans un ensemble élégant et profond.
La bouche est fraiche dès l'attaque, riche sur des notes de tabac. C'est encore dense, équilibré, salivant avec du gras et de la densité, mais manque un peu de précision, de classe. La finale assez courte s'étoffe un peu à l'aération mais s'effondre assez vite ensuite avec un côté confit qui ressort, sur un vin qui semble alors bien fatigué.
Ça faisait partie des deux millésimes de GDP que je n'avais jamais bu et j'avoue que, sur cette bouteille, je suis resté sur ma faim même si c'est plutôt bon.
Bien ++/Très Bien.



Pâtes pressées
On a encore pas manqué ! (:D





Domaine Macle, Côtes du Jura, 2010

Oliv
Robe sur un doré léger.
Nez léger, peu complexe, sur le jus de pomme et des notes de colle à bois.
Bouche très agréable, nerveuse, d'une grande présence et rythme grâce à une belle acidité mûre bien équilibrée par une matière d'un beau volume.
Finale tonique et évidente, pas d'une grande complexité mais qui apporte beaucoup de plaisir par sa buvabilité.
Très bien.

Enzo
Nez sur la noix, la pomme.
Bouche sèche, ferme mais soutenue par un joli gras. Trop monolithique pour moi ce style d'oxydatif mais sans défauts.
Bien +.


Salade de fruits






Allez au dodo tout le monde !
Vous croyez tout de même pas que vous allez vous arrondir les entournures et que les olives vont descendre toutes seules de l'arbre. :P

A suivre...

Oliv


Crédit photos :
www.vivino.com/winer...
#983

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5070
  • Remerciements reçus 303

ols a répondu au sujet : Re: Les amis, c'est la vie !

C est bon les bourgognes a couleur claire ..;) Quant au Bahans 2005, moi qui voulait en ouvrir une pour les prochaines festivités du nouvel an, je pense que je vais réviser mon choix !!
[size=x-small]10 ans tout même pour un 2eme vin, ça devrait déjà être ouvert, bon sang :S[/size]
#984

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 112
  • Remerciements reçus 0

bonsay a répondu au sujet : Re: Les amis, c'est la vie !

Toujours d'aussi beaux et bons CR...
Merci Oliv, et si Noel est deja passé, pleins de bonnes choses pour le reveillon :D
Yann
#985

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11631
  • Remerciements reçus 1693

jean-luc javaux a répondu au sujet : Re: Les amis, c'est la vie !

Merci pour ces toujours beaux moments d'amitié!
Profitez !!!

jlj
#986

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 593
  • Remerciements reçus 1

Aladin0611 a répondu au sujet : Re: Les amis, c'est la vie !

moi je considère que le Moulin à vent est à son niveau! :S
al
#987

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 179
  • Remerciements reçus 21

azerty27 a répondu au sujet : Re: Les amis, c'est la vie !

C'est donc cela le secret pour garder la ligne d'un marathonien en fin de carrière
terminer le repas par une salade de fruits
#988

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 81747
  • Remerciements reçus 7160

oliv a répondu au sujet : Re: Les amis, c'est la vie !

C'est notre régime Bourvil !
Ou comment rester "Jolis, jolis, jolis"......... (:P)
#989

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5943
  • Remerciements reçus 1256

Marc C a répondu au sujet : Re: Les amis, c'est la vie !

Aladin0611 écrivait:
> moi je considère que le Moulin à vent est à son
> niveau! :S
> al

Tout dépend s'il est passé par la cave d'Oliv ou pas :D

Marc
#990

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck